Témoignages

Être entier peut pulvériser, avant la quintessence

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Être entier peut pulvériser, avant la quintessence
Être entier peut pulvériser, avant la quintessence
Juliette...le 26 juillet 2019 à 12:06

Ceci n'a aucune connotation religieuse ou autre, c'est juste mon ressenti.
Ce côté entier, que j'ai l'impression qu'on est plein à partager ici, tant qu'il n'a pas été éprouvé par la vie, les expériences, est comme un cachot honteux où on tire sa peine en quarantaine. Dans certains groupes, face à certaines personnes, ces valeurs qui nous identifient pourtant si fortement, bien plus en réalité que la couleur des yeux, nous font parfois pendant longtemps l'effet d'un boulet aussi lourd et bruyant qu'inutile.
Puis viennent, enfin, les premières fois où on se rend compte qu'on ne s'en sort que grâce à ce Respect, cette toute puissance de l'Amour, je ne sais comment l'appeler.
Et là, on ne cherche plus qu'à bichonner son entièreté, qui se parfait toujours au fur et à mesure qu'on l'aime

Pacaloule 26 juillet 2019 à 17:49   •  

Mais....damned... sauf erreur de ma part...je reconnais cette voix... 😄

Juliette...le 26 juillet 2019 à 20:20   •  

😄 😉

Pacaloule 26 juillet 2019 à 21:17   •  

Etre morcelé peut rendre entier, avant l'effacement... 😉

Siryackle 27 juillet 2019 à 08:23   •  

Philosophiquement intéressant ! 😶 😍

...

InconvenientTruthle 28 juillet 2019 à 21:23   •  

@Juliette...
Être entier peut pulvériser.

Est-ce que tu disais cela seulement dans le sens "se pulvériser soi-même" ou pensais-tu aussi au sens "pulvériser les "autres" " ?


@Pacalou
Être morcelé peut rendre entier.

Ta phrase me fait penser à une image que j'ai souvent en tête : celle d'un miroir brisé en de milliers de morceaux, qui garde sa "cohérence" malgré ce morcèlement.
Un miroir cassé en de si petits morceaux qu'on ne peut lui faire plus de "mal", un peu comme si on était dans la droite ligne du proverbe "on ne peut pas tuer quelque chose qui est déjà mort".
Mais paradoxalement, c'est comme si chaque petit morceau pouvait penser par lui-même, ressentir par lui-même. Chaque agression casse encore un peu plus le miroir, multiplie le nombre de petits morceaux, et par conséquent, augmente la capacité à ressentir, encore plus. Comme si chaque nouveau petit morceau était un récepteur supplémentaire.
Chaque ligne de brisure peut apparaître comme une fêlure. Et en même temps, la forme générale se préserve malgré les affres de la vie.
Voire change, gagne en cohérence. Chaque petit morceau se met, du fait de son état brisé, isolé, à tisser des liens avec d'autres petits morceaux plus lointains que ses seuls proches voisins. La "cohérence", dans l'idée d'un "réseau", se trouve alors plus grande qu'initialement : ce petit morceau n'était lié au début qu'à ses voisins proches et se trouve désormais, à cause de cette cassure, dans la possibilité de se connecter à tous les autres, et plus seulement à ces voisins.

Juliette...le 28 juillet 2019 à 21:53   •  

Pulvériser, faire partir dans tous les sens, entièreté émotionnelle et pulvérisation du mental quand Le ressenti et le pressenti ne peuvent entrer en cohérence avec les faits, le quotidien, le vécu, les autres.
Ton image évoque magnifiquement la suite, l'aboutissement, la réconciliation, comme une genèse..

Pacaloule 28 juillet 2019 à 22:11   •  

@InconvenientTruth
Oui, je crois que je vois ce que tu veux dire.
Chaque petit morceau contiendrait dans ce cas non pas seulement une partie de l'ensemble, mais peut-être aussi le tout, un peu comme les images fractales...
Mais pourquoi le miroir est-il si brisé alors ? Pilé, brisé à un point tel que ce n'est plus que cet état de morcellement qui lui donne sa paradoxale unité ?
Le jour où se résout cette énigme, alors apparaît dans le miroir de cette mosaïque brisée le visage de celui que tu as cherché pendant si longtemps, et ce visage, bien sûr, c'est le tien...c'est le mien...c'est le visage de chaque personne qui s'interroge véritablement sur ce qu'elle est.
Seulement maintenant, on ne le voit non plus comme une juxtaposition de mosaïques morcelées et aléatoires, mais comme une image cohérente, où tout fait sens...Et l'on comprend que nos histoires, nos trajectoires n'ont eu de cesse de nous tendre ce miroir...

Annele 29 juillet 2019 à 00:49   •  

Personnellement, le miroir que je porte n'est pas brisé. Mais j'ai cette quête insensée d'y déceler mon jumeau dans ses reflets, fantasme chimérique sans doute. Rencontrer l'autre pour se découvrir soi même.
@Juliette : je préfère la notion d'intensité à celle " d'être entier". Effectivement, comment faire société quand on est si...trop.... pas assez..... incapable de faire semblant, affamé sans cesse d'avoir des réponses. Limité par les croyances des autres. Incompris dans cette soif de tout comprendre, effrayants dans ce besoin d'exploration, d'abstraction. Comment leur faire comprendre que dans notre cerveau, il n'y a pas de marches à gravir l'une après l'autre, il n'y a ni haut ni bas, tout est lié et forme un tout ou non, qu'importe bordel ? Oui, on fait peur à une certaine catégorie de personnes. Mais on en fascine aussi une autre catégorie. Nos connaissances dans des domaines si variés, notre capacité à faire des liens complètement inédits, notre humour, notre créativité, nos émotions qui nous rendent si humains.. font de nous des personnalités à fort charme. J'ai appris que certains traits peuvent être une chance si tu parviens à trouver ton élément, ton milieu. Calamité ET quintessence...

Juliette...le 29 juillet 2019 à 09:39   •  

Tu as raison Anne mais fasciner ne m'apporte rien, même si je me suis nourrie de ça aussi, que je m'y suis habituée et que j'y suis même certainement légèrement accro. Cette fascination n'est intéressante que lorsqu'elle mène l'autre sur les chemins de la remise en questions.
Fasciner et demeurer seul, destin de la star écoeurée, de l'artiste incompris, ça fait rêver à 20ans, mais après ?
Moi, dont les rêves sont encore essentiellement basés sur de la fusion, je n'ai que faire de cette fascination dans les yeux où j'espérais la lumière

InconvenientTruthle 29 juillet 2019 à 15:14   •  

Ce que tu dis @Anne fait écho en moi.

Je dois constater qu'en ce qui me concerne, le charme de notre "constitution" et fonctionnement qui semble attirer les gens, dans un premier temps, qui se disent alors "oh c'est bien, c'est différent", se retrouve assez rapidement dépassé par le "mais il va s'arrêter où dans ses questions et cet effet miroir ?"...
Au fond, combien de personnes sont prêtes à être mise réellement en "difficulté" par une confrontation avec l'inconnu, le "différent" afin d'essayer d'en sortir enrichi ?
J'ai la sensation que ça se résume souvent par : "oh mais qu'il/elle est mignon(ne)... Intéressant... Oh... toi pas pareil... toi poser beaucoup de questions... moi avoir peur... moi fuir" (le style est volontaire : au début, ces personnes agissent avec "intelligence" puis sont très rapidement submergées par leurs peurs... et là, il n'y a plus d'intelligence, d'empathie ou de considération altruiste qui tiennent). Même si on ne peut pas faire d'une attitude fréquente une généralité... Car je suis sûr que vous avez tout un tas d'exemples à partager qui vont à l'opposé de ce résumé.

Annele 31 juillet 2019 à 23:19   •  

@Juliette@InconvenientTruth , Je reconnais que vous avez pas tort :)... C'est sympa de briller, mais être fluorescent n'enlève pas ce sentiment diffus de solitude. Cependant, même si j'ai des amis qui ne peuvent combler ce vide, il me semble qu'ils me prennent quand même comme je suis et que si je veux ils sont là. Il y a des gens, oui à qui on ne fait pas peur et qui nous ouvre grand les portes de leurs projets, ils captent l'énergie que l'on a a donner et les idées sans fins.
Qui pourra supporter mes questionnements en cascades, mes explorations en tout genre, mes périodes de retrait : vous peut être ?? ;)

InconvenientTruthle 31 juillet 2019 à 23:32   •  

@Anne

Pour rebondir sur ce que tu dis, je reprendrai l'exemple d'une personne que j'ai déjà mentionnée. C'est quelqu'un de "simple" (dans le sens positif) qui, bien qu'on pense différemment, bien que je puisse partir dans des réflexions "poussées", m'a, comme tes amis avec toi, accepté dans ma "différence".
Elle était là et en même temps, en effet, la "différence" était toujours là. Peut-être était-elle tout de même bien moins lourde à porter.

Sinon, pour ma part, je veux bien essayer de "supporter" tes questionnements en cascade, tes explorations en tout genre et tes périodes de retrait (réagir face à un "retrait", c'est une compétence que je travaille actuellement et depuis quelques mois...). 😉

Mais je t'avouerai qu'étant moi-même un très grand curieux et questionneur, j'ai déjà envie de te dire : tu as le droit de poser toutes les questions que tu veux selon moi, donc peut-on écrire "supporter" ?

Annele 01 août 2019 à 00:10   •  

@InconvenientTruth euh.. peut être que tu préfèrerais boire des bières ? Ou que tu as déjà tellement à faire avec tes propres questionnements? Parce que c'est sans fin, même si y a des pauses . J'ai appris à "partager", "partitionner" mon entourage. Chaque groupe, chaque personne donne lieu à des échanges dans un certain domaine. Je ne connais personne avec qui partager la totalité de ce qui me tient à coeur. "Supporter" dans le sens "tolérer" mais aussi "soutenir", "nourrir".

InconvenientTruthle 01 août 2019 à 00:20   •  

Déjà, je ne bois pas (et oui... le gros rabat-joie certains vont se dire ! 😄 J'aimerais bien dire que je me rattrape avec mon humour, mais apparemment je ne suis pas drôle... Quoique, il faut voir ma tête et là c'est la rigolade assurée...)

Je questionne effectivement beaucoup de choses mais bon entendre les questions des autres, ça me changera ! 😉

"Tolérer", je pense que ça ne devrait pas trop poser problème techniquement. Mais bon, je ne me prends pas pour Superman non plus. Peut-être me feras-tu atteindre mes "limites"... Je ne sais.
"Soutenir" et "nourrir", ça, c'est tout autre chose... Je n'avais pas vu "supporter" sous cet angle. J'ai une idée de ce à quoi tu peux faire allusion mais peux-tu préciser ? (MP si tu préfères)


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?