Témoignages

hypersensibilité - comment vivre avec?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Hypersensibilité - comment vivre avec?
hypersensibilité - comment vivre avec?
Galoule 22 janvier 2019 à 14:33

Bonjour à tous,

Je ne suis pas testée HP mais je coche toutes les cases dans les descriptions et je me reconnais dans beaucoup de choses lues sur les forums de ce site.

Je vous brosse le tableau rapidement; j'ai été quittée en décembre 2017 par celui avec lequel je pensais pouvoir finir ma vie. La communication était tellement évidente au début. Nous nous entendions très très bien, sur plusieurs plans. Mais petit à petit, mon envie d'avancer, de faire évoluer les choses, de suggérer des pistes de réflexion et d'action l'a découragé et lui a mis la pression. Il m'a quittée en disant qu'il avait de l'estime et de l'affection pour moi, qu'il prendrait des nouvelles et qu'il souhaitait garder une amitié forte. Le fait est qu'il n'a jamais acté ce qu'il avait dit.

De mon côté je tourne en rond depuis plus d'un an avec des questionnements sans fin. J'ai besoin de comprendre pour avancer, mais il ne me donne aucune explication, ou du moins ses explications ne me satisfont pas. J'ai insisté plusieurs fois sans résultat; intellectuellement j'ai compris qu'il fallait dépasser la situation et renoncer à comprendre, mais mon hypersensibilité fait que j'ai beaucoup de mal à vivre cette transition. Je me sens rejetée, mise à l'écart, niée... J'aimerais dompter cette hypersensibilité et (re)trouver une estime de moi correcte.

Je doute de ma capacité à être aimée pour ce que je suis; j'ai peur de faire peur, j'ai peur de mettre la pression, de décourager, d'intimider, d'écraser...

Je suis preneuse de tous les témoignages.

Merci de m'avoir lue.

Fanny-146le 22 janvier 2019 à 15:12

J'espère que tu recevras des réponses. Malheureusement, je ne peux t'aider, étant dans une situation similaire par un certain nombre de points.

Courage à toi, en tous cas.

Pixle 22 janvier 2019 à 16:04

Coucou, alors je vais aussi avoir du mal à te répondre.. mais je vais quand même partager mon avis, en bonne hypersensible à donf..
Qui a mis 5 ans à arrêter de pleurer, car mon ex s'était remis en couple.. Cela dit je n'avais pas arrêté de vivre, mais dès que j'y repensais c'était une bouffée de déchirement des organes, pourtant j'étais ravie qu'il ait trouvé une personne plus à même de lui correspondre.. Mais bon passons.

Je pense que ton intellect a tout à fait raison, il ne répond pas, ne répondra peut être plus, le re-solliciter ne changera rien, voire aura tendance à faire l'effet inverse..
Je sais que c'est HYPERDOULOUREUX, mais.. oui tu dois te faire une raison et dire que de toute façon ce n'est pas forcément chez toi que ça n'allait pas, peut être que lui avait aussi besoin d'autre chose, d'une autre personne, voire de personne, et devait aussi se focaliser sur lui, ou n'importe quelle raison.
Il est partit, tu dois (je sais c'est très très facile à dire) essayer de voir ça comme un échec mais pas un drame, comme un loupé, mais pas au point de te mésestimer ! Se remettre en question oui, se dénigrer (en plus souvent pour que ça ne donne rien..) non, et il faudrait du coup, accepter comprendre que tout ne peut pas être logique, expliqué, justifié. C'est comme ça, c'est terminé, mais ta vie non, et ta personne, toi, tu comptes pour toi, et tu dois prendre le temps de penser à toi, sans tourner dans les questions de "lui" et du "pourquoi".
Je te dis j'ai vécu (et vis encore parfois) cette sensibilité exacerbée de mer.. ! Et j'essaie 1/de m'occuper, 2/de me répéter les choses genre méthode coué, 3/de croire en moi sans l'avis des autres (oui c'est l'hôpital qui se fout de la charité) car ce que je t'écris là je travaille encore dessus, mais pour le coup, ça commence à fonctionner tout doux.

Je me gourre peut être totalement, mais remuer le passé, essayer de le rattraper pour le décortiquer, parfois, ne sert vraiment à rien. Carpe diem c'est nul et tout le monde le met à toutes sauces, mais le présent et un peu le futur, les projets, ce que tu as envie de faire, et tout ça sans lui.

Il n'a peut être pas lui même l'explication ! Et ça peut être encore pour mille autres raisons. Ne pas bloquer sur un problème qui n'a pas de solution, de son côté en tout cas.

J'espère ne pas te blesser, sincèrement je te parle en fonction de mon vécu, et si je me trompe ne m'en veux pas. Mais je ressens ta souffrance et le triturage massif de matière cérébrale, et cardiaque ^^ et je ne peux pas m'empêcher de te donner les pistes qui à moi m'ont aidé avec ce mec là.. (4 ans de relation, un enfant.. perdu dans des conditions dramatiques, une complicité géniallissime.. et pouf! parti avec une autre, aux antipodes de moi.. )

Bise, et beaucoup de courage,

Galoule 22 janvier 2019 à 17:23

Merci Pix. C'est exactement ça... Tu mets des mots sur ce que je ressens. Je comprends les raisons qui l'ont fait s'éloigner, mais c'est ce que je pensais avoir de meilleur donc je suis très fragilisée et j'ai beaucoup de mal à croire en moi. Il a aussi retrouvé une compagne très vite (mais je ne sais pas s'ils sont encore ensemble à l'heure qu'il est). Je n'ai pas arrêté de vivre; j'ai un métier qui me plaît, de chouettes projets... Je vis de vrais bons moments. J'ai 2 enfants (mais pas avec lui) qui sont chouettes et vont très bien. Malgré tout, cette douleur est en toile de fond en permanence. J'ai beaucoup de mal à me défaire de ce besoin de justifier et rationaliser ce qui se passe. Mon hypersensibilité fait que je prends les choses contre moi; j'ai du mal à me dire qu'il y a plusieurs raisons à une même attitude et que je n'en suis pas la cause. Je fais des séances avec une psychologue depuis plusieurs mois; ce n'est pas désagréable mais pour le moment j'ai du mal à avancer. Elle m'a conseillé d'écrire une lettre commençant par "Aujourd'hui je décide de te quitter" que je n'enverrai pas mais qui symboliquement m'aidera à lâcher mon "bout de corde" de la relation. Pour le moment je m'accroche à cette relation passée tout en ayant conscience que ça me fait du mal.

Je suis désolée pour l'enfant que tu as perdu.

Merci de ton soutien.

Pixle 22 janvier 2019 à 19:23

Ah je comprends mieux.. ça doit être vraiment dur. Je comprends vraiment dans quel état tu es. Je sais ce que c'est de tout prendre pour soi, et... il ne faut pas ! Il faut presque réussir non pas à s'adorer, mais en tout cas à ne pas se mettre en cause à chaque fois, les autres ont leurs torts, les autres ne sont pas parfaits !! Loin de là. Personne ne l'est à dire vrai.
Du coup c'est de l'auto flagellation, je suis la première, j'étais.. ? Oui je pense que décidément le temps avançant, j'ai appris à dire, bon et puis zut ! Que ce soit moi ou pas, c'est fait ! Si y'a des choses qu'on peut changer on le fait, mais si tu n'arrives pas à comprendre les explications de monsieur, alors crotte.
Les psys malheureusement ne sont pas tous adaptés, j'en ai vu beaucoup qui étaient vraiment mauvais pour notre type, si je puis dire, et aussi ça prend du temps.
Mais tu n'es pas responsable de tout, dis le toi, souvent ! Essaie de te dire que si déjà tu t'es posée autant de questions c'est que la remise en cause, c'est bon tu l'as faite, tu ne vas pas te rendre malade, tu as ta vie, tes loustics, et la vie passe vite !
Croire en toi, et aimer certaines choses de toi, ne te feras pas être prétentieuse ou pédante, juste plus à même de recevoir ce que te renvoies les autres bonnes, ou mauvaises choses, sans te dévisser les tripes à chaque fois.

Des fois de dire, c'est bon c'est fait, tout n'était pas de ma faute, et je ne vais pas continuer à me faire du mal, ça ne sert à rien ! Autant certaines choses te permettent d'avancer, de t'améliorer, là visiblement c'est un puit sans fond, et c'est une perte d'énergie.

C'est bateau mais concentre toi (et tu le fais déjà d'ailleurs) sur ce qu'il y a de bon, ce sur quoi tu peux agir, qui peut être utile, agréable, et apporter du progrès, le triturage de cerveau sur des années n'a jamais été utile pour personne, ou alors quand il y a un fil conducteur, de l'aide, et un but utile, et défini.

Oulà on me comprend là? hihi !

En tout cas ne baisse pas les bras, mais essaie que ta toile de fond petit à petit devienne translucide, puis disparaisse. L'acceptation de ce genre de rupture compliquée est longue, mais elle vient, crois moi.

Merci pour ton petit mot de la fin. Tu es chou. ^^ et je suis cucul je sais !

Aller souris, et avance mais ne recul pas !!

Bises, belle soirée

Galoule 22 janvier 2019 à 19:58

Oui oui je comprends ce que tu dis et ça me fait du bien. Merci beaucoup.

Tout ça je le sais intellectuellement et c'est ce que je dirais aussi à un.e ami.e qui vivrait cette situation, mais j'ai du mal à me l'appliquer.

La psychologue est chouette. Elle m'a bien cernée et c'est elle qui m'a parlé de la possibilité que je sois HP. J'ai fait quelques recherches mais je n'ai pas les moyens de me faire tester. Ceci dit je coche toutes les cases! Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle: pour le moment je suis très handicapée par cette hypersensibilité, par mon intolérance à l'injustice, par mon besoin de comprendre chaque détail de chaque chose... La psy m'a dit que tout ça pouvait être du positif mais que mal dosé ça devenait du négatif. J'ai l'impression que ça ne m'a amené que du négatif pour le moment, et que tout le positif que j'ai eu ou que j'ai dans ma vie est comme une anomalie, un malentendu, une imposture... Mais c'est très étrange pare qu'en parallèle, je suis parfois super convaincue de certaines et que je peux en devenir psycho-rigide si ça me tient très à coeur... Toujours cette difficulté à doser...

Merci encore et bonne soirée aussi!

Pixle 22 janvier 2019 à 20:09

hahaha je te rassures, je suis exactement comme toi, très bonne conseillère, mais pour appliquer.. le truc des cordonniers c'est vraiment pas un truc faux !

ah ben oui on est pareilles, l'injustice me perce le ventre de colère, ou de tristesse ou les deux, l'hypersensibilité et des sens et de l'âme si je puis dire est hyper hyper. Et c'est vrai qu'il faut réussir à voir les choses en positif, et à.. prendre du recul sur certains trucs, malheureusement à tout prendre vraiment aux tripes, à se lancer comme une folle sur un truc qu'on vient de découvrir et qui est passionnant d'ailleurs, mais sans réfléchir, on s'use !

Et oui l'effet inverse quand on veut essayer de dossier qu'on y arrive pas, c'est le renfermement et parfois une rigidité, finalement c'est aussi une technique de protection, mais pas viable sur du long terme dans notre société, après on appelle ça bipolaire, ou je ne sais quoi mais parfois c'est juste des tentatives, de doser nos réactions viscérales, on dépasse, hop on revient arrière et hop mais "je sais pas sur quel pied danser avec elle!' ou "On ne sait jamais comment elle va être, de bonne humeur ou glaciale".

Fuck off ! Prends le temps qu'il faut, essaie d'alléger tes bagages psychologiques inutiles, je sais c'est hyper super supra dur, essaie d'imager, de trouver des trucs dès que tu y penses mets toi à chantonner une chanson que tu aimes, fais un gâteau, je ne sais quoi, ou fais un geste de la main du style "basta" en engueulant ton cerveau..

Plein de courage à toi :)

Fanny-146le 22 janvier 2019 à 20:14

J'ai lu vos échanges avec attention, et me suis retrouvée dans énormément de choses.
Un seul "ajout" (mais si je trouve l'idée cohérente, je n'arrive pas à me l'appliquer à moi-même : moi aussi, je stagne au niveau thérapie, avec parfois l'impression que la psy me propose des trucs qui relèvent de la pensée magique, comme le truc de la lettre : je dois être trop cartésienne pour comprendre comment ça peut "marcher", enlever une souffrance...)

Je suis séparée depuis 2 ans, à peu de choses près. Et je n'ai toujours pas compris non plus, malgré les explications demandées. Mon ex m'a dit tout et son contraire absolu, depuis "tout est ma faute, je te rends ta liberté pour que tu sois heureuse avec quelqu'un de mieux" à "tu es une personne horrible, insupportable, qui m'a gâché la vie", avec toutes les nuances intermédiaires.
Et je me dis que, quand bien même je comprendrais, la personne qui pourrait venir ensuite serait différente, et percevrait les mêmes choses, les mêmes traits de ma personnalité différemment. On n'est pas un calcul qui n'aurait qu'une solution, qu'on effacerait en cas d'erreur pour le refaire sans se tromper. L'interaction avec l'autre serait aussi différente, nous rendant différentes aussi...

Alors au final, est-ce que comprendre l'échec passé permettrait de l'éviter à l'avenir ? pas sûr du tout !

patrickle 22 janvier 2019 à 20:25

autre case à cocher : la psy de notre fils nous a dit que manger comme un cochon est aussi un signe de surdouance (enfin, je ne sais pas si ca marche pour les adultes).

parfois (je suis sur que Sanjuro sera d'accord avec moi) je me dis qu'on arrivera simplement parce qu'on n' a pas le choix. c'est un peu simpliste mais c'est ce que je me dis.
pour le test, tiens 15 jours sur ce site et tu pourras te dire que t'es déjà apipipolien et c'est déjà pas mal.
(PS : t'es pas obligé de lire les poste trop long d'Abderian, mais ne lui dis pas, il va se vexer)

Abderianle 22 janvier 2019 à 22:50

@patrick : Oui, ne le lui dis pas, car c'est aussi un hypersensible (sa sensibilité extrême le pousse même à ne pas pouvoir communiquer sur le sujet ; s'il apprenait même qu'il y avait un topic sur ce thème si irritant, ce serait probablement terrible pour son ébranlement nerveux).
Donc s'ils vous plaît, ne tuez pas les bébés phoques.

Sanjurole 22 janvier 2019 à 23:21

Patrick ((Patriiiiiiiiiiiiick) pardon mais je pense à Courtemanche à chaque fois...) a raison.
de dire que je serai d'accord avec lui.
Merci c'est tout pour moi.

Sanjurole 22 janvier 2019 à 23:31

Bon alors qu'est ce qui se passe ici ?
Bienvenue... Magalie ?

C'est normal tout ce qui t'arrive mais tu devrais aller passer le test quand même car il ne suffit pas de remplir les case qu'on te donne, mais si tu remplis aussi les cases de la psychopathe.. Ben t'es quand même au bon endroit..
Non il faut que tu te fasse une raison et pour ça, passe les test. Pas pour toi, mais pour les autres car comme le disait Colvert, y'en a mare des autres.
Ce qui s'est passé avec ton gars est normal, tout le monde peut vivre ça alors pourquoi y penses-tu encore. C'est difficile je sais mais je suis sûr qu'au fond de toit, dis le couvreur (faut vraiment que j'arête, dit le poisson (ouh putain!!!), tu sais que finalement tu as certainement déjà vécu tout ça alors quelle est la réelle question que tu dois te poser ? Est ce que je dois profondément en avoir rien à foutre... OUI !
Mais notre rien à foutre c'est pas le rien à foutre des autres, le branleur qui veut rien savoir et qui veut rien comprendre, c'est le rien à foutre qui va te "libérer" et te montrer que tu as ta route, et ta route, c'est pas celle des autres, que tu soies seule ou en couple, on vit et on meurt seul..
J'ai toujours vécu pour les autres, aaah venez on va au resto, venez on va à la montagne, on se bouge Mais en fait on ne pense pas à soi on pense aux autres. Pense à toi et ça ne te rendra pas forcément égoïste. D'ailleurs l'égo tu peux le laisser tomber c'est pour ceux qui pensent qui ont une personnalité mais qui n'en ont pas. Toi tu as le pouvoir d'en avoir une alors vas-y fais toi plaisir. Je ne sais pas quel âge tu as mais bon, il est temps là non ?
La nuit porte conseille et moi je t'apporte mon soutien et je pense parler aux nom des autres en te disant que jusqu'à aujourd'hui tu pensais être seul eh bien tu vois que ce n'est pas le cas... Donc c'est bien le signe que tu peux tout commencer dés à présent car il n'y a que ça qui compte, Le passé n'existe pas et le futur n'en parlons pas.

P.S: J'ai beaucoup de mal avec les virgules je veux bien un cours
P.S2: Je voulais rajouter (mais c'est un vrai labyrinthe ce forum) qu'il faut que tu apprennes à savoir de temps en temps te contenter de ce que tu as. Et d'autant plus nos profils car un gars qui fait partie de la majorité on va dire, lui pour se contenter c'est facile, mais nous avec nos cerveaux que l'on ne sait que trop exploiter c'est difficile donc apprend à percevoir le moindre détail dans n'importe quelle chose qui te donnera envie d'apprécier. Contemple toujours et encore et un jour tu arriveras à vivre disons moins difficilement qu'avant.

Pixle 23 janvier 2019 à 09:30

Sanjuro : très souvent d'accord avec toi, chelou !

Nan sans rire (sisi je t'assure là je suis sérieuse!) c'est exactement ça, réussir le "je m'en br.nle" et penser à soi, et comme tu le fais déjà penser à ce qu'il y a de bien.

C'est hyper bateau (qui ont des jambes) mais c'est tellement vrai !

patrickle 23 janvier 2019 à 10:01

il y a une nouvelle vidéo d'une psy à la maison sur la nécessité d'être narcissique. (c'est dit sérieusement puisqu'il parait que je suis trop sérieux)

Pixle 23 janvier 2019 à 10:20

ha faut vraiment que j'aille voir cette vidéo alors si t'es sérieux ^^

Sanjurole 23 janvier 2019 à 11:05

Les choses sont bien plus simples qu'on aimerait le croire parfois, enfin souvent.

Egoïste<----------(Les gens/Notre But)<---------- Nous

C'est clair non 😂

Pixle 23 janvier 2019 à 11:13

comme de l'eau des chiottes ^^

Sanjurole 23 janvier 2019 à 11:45

L'eau des chiottes est potable alors ça me va.

patrickle 23 janvier 2019 à 12:35

avant ou après ?

Pixle 23 janvier 2019 à 13:02

Avant évidemment puisque je suis d'accord avec Sanjuro :) Sinon ça aurait été après et avec une intoxication alimentaire...

Abderianle 23 janvier 2019 à 20:05

Tout le monde n'est pas proche du chien, patrick.

Pixle 24 janvier 2019 à 09:39

Michelll vas dans ta chambre et doooors !!! Elle me donne des vitamines BJ... (comprenne qui pourra, ptain c'est vieux quand j'y pense..)


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?