Témoignages

Le bouclier de Merovée

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Le bouclier de merovée
Le bouclier de Merovée
Mikaale 14 novembre 2021 à 23:28

Bonjour/bonsoir à tous,
Je souhaitais m'exprimer sur un sujet qui me tient à coeur.
Je souhaite parler d'un ami, un ami de longue date désormais, qui est sans doute l'un des hommes les plus importants de ma vie.
Mais je vais remettre un peu les choses dans leur contexte, donc je rentre au lycée à 15 ans, qui s'est vu construire un an auparavant, j'effectue mes premières heures dans ce nouvelle établissement flambant neuf, j'y retrouve des contemporains avec qui j'avais effectué ma scolarité au collège et en primaire, dans la même ville où j'ai grandi et je vis, mais également de nouveaux visages, et ma curiosité ultra poussée de l'époque m'a amené à croiser le chemin de bon nombres d'individus, tous aussi différents les uns que les autres, je n'étais pas aussi récalcitrant à l'époque que je le suis aujourd'hui, et dans ma grande naïveté, même, à saluer des individus que je ne connaissais pas ^^' (oui, je suis...bizarre, en faite, à l'époque, j'avais un idéal, c'étais de fonder ou d'intégrer un "groupe d'amis" mais je l'avais déjà expliqué dans un autre témoignage, alors je ne vais pas m'y appesantir plus que ça) et lors d'une pause-déjeuner, j'avais croisé le chemin d'un ami de l'époque, qui s'était fait également des amis, deux pour être plus précis, et l'un d'eux allait devenir un de mes plus grands amis.
La première fois que je l'ai rencontré, je le trouvais...insignifiant ^^'' excusez-moi hein, je suis sans filtre, et je préfère faire preuve de transparence, au départ, je me méfiais de lui, oui, parce que de manière générale, je me méfie grandement de ce que l'on me dit, et je reste craintif des actions menées à mon égard, en bonne ou mauvaise intention, et ce paramètre se valait également pour lui, et bref, à chaque fois que je le croisais à la récrée avec des amis que nous avions en commun, il se montrait amicale, et sympathique, comme par exemple en me proposant "tu veux un gâteaux, je peux t'en passer un si tu veux ?" Ou "J'ai un chocolat en plus, tu peux le prendre si tu veux ?" Ou encore "Je t'invite à passer à rentrer chez moi si tu veux"
Et franchement, j'étais rétif et hostile au départ, je trouvais ça anormal qu'un individu soit aussi avenant, et sympathique, même si avant lui, j'avais rencontré des gens qui était plus ou moins ouverts, mais des personnes comme lui, non.
Nous étions dans des classes différentes, dans des sections différentes, et nous avons enchaîné les classes, de la seconde à la terminale, lui obtenu son Bac, moi j'avais failli, et c'est réellement après ses événements là que nous sommes devenus des amis hors lieux scolaires. Je lui racontais mes déboires, et lui également, on s'amusait et on se marrait sur des centres d'intérêts communs, on parlait de sujets aussi tendus que souples, à l'égard distinctif de tout le reste.
Alors petite biographie du personnage, c'est un mec à la stature baraqué, parce que il a très tôt rejoint l'univers sportif de la boxe, puis plus tard de la musculation, donc si vous voulez, c'est une sorte de mixte entre Muhammad Ali, et Dwayne Johnson, haha ^^
Et c'est un homme qui possède des valeurs et une éthique morale juste, et disons, équilibrée, qui a un sens profond de la justice, très appuyée, très prononcée, et qui ne rechigne pas à rappelez les choses, et les définitions acquises selon les conventions, et les règles régissant la bonne cohésion et la bonne attitude à adopter dans l'univers social. C'est un moraliste, de façon machinale, mais également un moralisateur, au sens trivial et cynique, ah bah oui, il est sympa le bougre, mais comme tous le monde, il possède un élément de nuance qui m'agace passablement, c'est l'action qui consiste à invectiver, et punir moralement celui ou celle, qui ne se sera pas conduit comme il le faudrait dans son idéologie, on va dire construire sur des bases véridiques et rationnelles.
Avec lui, j'ai beaucoup appris, j'ai évolué, et grandi, d'une façon ou d'une autre, et je ne le remercierai jamais assez pour ça, il est LE précurseur, loyal et digne, qui incarne l'équilibre, la constance, l'assiduité, l'égard, et la gagne !
Comparé aux autres individus que j'ai croisé, fréquenté dans ma vie, avec lui a été instauré de façon impromptue des habitudes un peu de "vieilles personnes" :)
Alors il faut bien comprendre que, pour lui comme pour moi, les boîtes de nuits, les clubs, les endroits trop bruyants, superficiels, les machins, les trucs, ça ne nous intéresse pas, on y a déjà fait l'expérience, et franchement, ce n'est pas du tout notre univers, et c'est peut-être ce qui me plaît tant chez ce monsieur, il partage la même opinion sur ce sujet, consubstantielle à la bienséance de mes préoccupations, comme les siennes, d'ailleurs.
On aime les choses simples, voilà tout, on aime être à l'air libre, mais sans encombres, on aime les balades, les promenades, marcher des km ( je pense même que je devrais m'essayer à la randonnée, tant cela est devenu une récurrence dans mon quotidien actuel en tout cas) mais voilà, on ne s'embarrasse pas avec les organisations litigieuses d'une soirée ou d'une invitation, on préfère l'absence de contrainte, on en a déjà assez avec les instances et les décisions politiques en général haha...enfin après moi, je suis plus enclin à cette physionomie que lui, comme je le lui dis souvent, je suis le chat, cynique dans la posture, mais craintif, et prévoyant des autres, lui est le chien, fidèle et loyal, amicale, mais très balourds quand il le souhaite.
Et, jusqu'à alors, je cru, dans ma grande fragilité d'esprit, et mon inconscience, qu'il me connaissait bien, autant que je le connaissais, lui d'abord, puis son grand frère après lui, mais c'est différent, et en réalité...après avoir découvert un peu plus mon programme mentale, et ma structure de pensée, ainsi que ma logique comportemental brute et naturelle, je constate que lui et moi, sommes diamétralement différents, ce qui est normal, on est pas tous des automates qui devont se complaire et se satisfaire à agir robotiquement, avec une absence d'opinions et de jugements, mais quand je refais la rétrospection de tout les événements et situations que nous avons partagé ensemble, je constate un fait absolument déroutant et affligeant, pour moi, en tout cas.
Lui vit, moi je constate.
Lui regarde de près, moi je regarde de loin(et de façon aléatoire).
Lui saute dans l'eau, moi je reste au bord du littoral.
Lui se crée, moi je m'efface.
Lui se construit, moi je me brise.
(Pour les esprits qui serait enclin à croire à une formule désapprouvante de moi, c'est beaucoup plus complexe que ça)
Il y a une dichotomie frontale entre ce que je crois important et ce qui lui estime nécessaire à l'évolution de l'individu, et en l'occurence de l'homme,
Il se bat pour ses convictions personnelles, en veillant à agir de la meilleur façon possible, et de manière réfléchie et concise, et cela suscite l'admiration, et le respect, non seulement de ses contemporains, mais également de sa famille, et moi également.
Il prend une posture moralisatrice, militariste, nationaliste, pour ne jamais perdre pieds, et garder le cap vers le réel barbaresque de la vie culturelle et ses contours administratifs, horripilants et qui génèrent l'âcreté, tout classe confondus, indépendamment des subterfuges fiscaux et économiques, que certains ont le pouvoir de s'offrir, m'enfin c'est pas le sujet actuel.
Donc, pour vous la faire courte, natifs d'une fratrie de 4 enfants, de deuxième l'aînée, il a très tôt appris à prendre ses responsabilités, à persévérer, malgré les difficultés, et c'est un revanchards, donc si il perds, il se révèle et continue, appuyé par le modèle idéologique de son père et de sa mère, ainsi que de ses proches, autrement dit, et je vais parler assez crûment, c'est un mec qui prends le taureau par les cornes ! Et je l'admire pour ça, et quand, je dis bien QUAND tu ne représentes pas ou plus un exemple de ténacité, de travail, d'effort à son image, il n'hésite surtout pas à t'écraser de sa vertu, et appliquer par son intelligence, le procès qui est porté à ton encontre. Je ne l'accable pas, évidemment, il est ce qu'il est, je suis ce que je suis, j'ai mis du temps à m'en apercevoir, mais son logiciel est sophistiqué et de haut niveau, le mien est l'ancien modèle haha, et défaillant en plus, il a toute la liberté de l'exposer aux yeux des projecteurs.
C'est un mec qui s'intéresse à tout, il est curieux et ne s'arrête jamais d'en savoir plus, et parvient à tenir fermement une conversation, même badine, il est le brave type normal ! moi non, ou plutôt je m'arrête sur ce que j'ai compris, et je stoppe l'exploration, c'est honteux, oui.
J'envie son logiciel, et la majeur partie des personnes du globe le possédant, car ces individus approximativement représentent 3/4 de la population mondiale, mais avec des variations selon les personnes, bien évidemment.
Et moi, je l'ai compris, mais lui ne semble pas l'avoir compris, pourtant je lui en ai parlé, mais soit il a fait mine de ne rien savoir, soit il n'a pas souhaité prendre en compte mes pensées, les jugeant trop simplistes, et il continue à me mettre sur un pieds d'égalité d'un point de vue sociale et comportemental, mais il a tort.
Nous partageons plus ou moins le même point de vue politique et sociale, et également sur ce désastre absolue qu'est l'émergence des réseaux sociaux dans la vie quotidienne des personnes (mais je donnerai mon point sur ce sujet une autre fois, car il est important et fait partie des enjeux majeurs de ce quart de siècle, pour le meilleur ou pour le pire) mais nous sommes également en désaccords, ça ne dure jamais longtemps de toute façon, parce que malgré sa tunique de procureur du Roi, il reste un homme de parole et un digne parangon neo-fédéral de la Patrie, et si on était à l'époque du moyen-âge, donc vers l'an 400 on va dire, je ne doute pas un instant qu'il aurait été facilement promu chef de la garde royale (enfin, en retirant les idées d'entités maléfiques ou occultes de l'époque pour effrayer la population, ça aurait pu le faire, je pense haha).
Mais nous y voilà, comme avec beaucoup d'individus que j'ai rencontré dans ma vie, lui fait partie des plus importants, à mon sens, et rien n'est dû au hasard (même si il a tendance à se foutre de ma poire, j'ai le sentiment ^^')
Seulement, il évolue, et je pense que j'ai atteint ma limite (il est important de reconnaître ce fait) et je ne suis pas à la hauteur, néanmoins, pour mon égo, je reconnai aussi que ce n'est pas une fatalité, et qu'avec du travail, je peux (peut-être) m'améliorer, mais comme on dit dans le jargon, chassez le naturel, il revient au galop, tel un avion à réaction survolant le ciel à vitesse grand v, je ne suis pas dupe, et je ne fais pas de bile là-dessus, étant donné que c'est l'implacable "justesse" de la vie qui veut ça, bon...

En définitive, ce personnage est autant un exemple pour moi de réussite à en devenir, que il est imposant et frustrant de constater l'écrasante réalité qui est le poids de l'efficacité qui l'incombe, ainsi que la maladie de la "mollesse" dont moi et beaucoup de mes contemporains sont sujets.
Il est humble, francs, au sens propre ET figuré, et, malgré ses apparences de brute épaisse, fait preuve d'une grande finesse intellectuelle, et une analyse affûtée.

Bah écoutez, je périphrase, périphrase, malheur à moi, je ne sais pas être direct, ma médiocrité n'a pas de limites, manifestement ^^"
Je tiens à vous remerciez pour ceux et celles qui me liront, je tenais à écrire la dessus, et en parler, c'est un gars super, et comme tout le monde, il a des qualités, qualités pouvant devenir à la longue des défauts, mais est-ce une fatalité pour autant ? Je l'ignore encore.
Vous savez, je fais preuve de transparence à votre égard et je suis partagé grandement, parce que en faite, je ne sais pas comment dire ça, mais ce mec, est trop fort, beaucoup trop fort, et je commence depuis un certain temps à me dire que il serait préférable que je m'éloigne humblement et gentillement.
(Beaucoup me jugeront certainement de poltron et couard, je l'accepte volontier, et je n'ai aucune excuse).

Mickaël.

paradoxle 15 novembre 2021 à 01:35   •  

"je commence depuis un certain temps à me dire que il serait préférable que je m'éloigne humblement et gentillement."
Il n'y a rien de couard là-dedans. Si tu le sens ainsi, il y a une raison. Mais est-ce un ressenti profond ou une analyse rationnelle ? Est-ce lui qui est trop fort pour toi et ça t'agace à force ou est-ce que l'image médiocre que tu as de toi ne se sent plus d'attaque à cette vivre cette amitié.
Ou bien ce décalage entre vous devient-il pesant ? Peut-être t'écrase-t-il ? Ce ne sont que des questions, c'est peut-être encore autre chose.
Personnellement, même chez un chouette type que je peux apprécier par ailleurs, j'ai vraiment du mal à supporter les moralistes. Pour qui ils se prennent ces gens, c'est bon lâche-moi, laisse-moi vivre comme je l'entends, comme je peux en tout cas.
Et les gens trop forts, c'est vraiment fatiguant. T'a-t-il montré sa faiblesse, la camoufle-t-il derrière son paravent tonique ?
Je crois, si j'ai bien saisis, que je comprendrais que tu t'en éloignes. Il y a un petit côté idéalisation de ta part qui ne parait pas super cool (mal dit mais j'espère que tu vois). Est-ce qu'il t'aime bien pour ce que tu es ou pour l'aval qu'il a sur toi ? (encore une fois, juste mon questionnement, j'espère que ça t'aide et que ça ne t'embrouille pas plus).

Mikaale 15 novembre 2021 à 02:08   •  

@paradox Bonsoir Paradox,
En fait, je me demande si je ne suis pas une gène et un importun dans son chemin de vie,
Vous savez, c'est quelqu'un que j'apprécie énormément, malgré ses côtés assez désinvoltes par moment, j'ai effectué les 400 coups avec lui, dans la réalité de ce qui m'est arrivé et ce qu'il m'arrive (bon, un peu moins maintenant, cela dit), et je le dis, même si on peut se montrer sceptique à ce que je m'apprête à dire, il est évident que si il lui arrive une merde, pardonner moi l'expression, je serais l'un des premiers à être présent, et je tiendrais ma parole, bien que cette éventualité n'est pas ce que je lui souhaite, c'est une évidence.
Et vous avez mis le doigt sur un point particulièrement rationnel dans une de vos questions, c'est que oui, effectivement, je commence à ressentir un écart de préoccupations et d'intérêts, qui divergent pas que de son côté, mais du mien également, dans la mesure où ma pleutrerie entache, je pense, ses prédispositions dans la foulée actuellement.
Des faiblesses, il en a, oui, comme tout le monde, mais c'est un mur en acier ^^', il ne montre pas aussi facilement ces émotions, et pour cause, comme il le dit, les émotions freinent dans la pratique et dans le fait d'être efficace,
D'ailleurs, objectivement, je l'entends, car c'est une caractéristique qui peut empêcher au bon mécanisme relatif à l'impartialité.
Je ne compte pas m'en détacher, ce serait ingrat et malhonnête de ma part, il m'a révélé une seule fois depuis que l'on se connait, une opinion encourageante à mon sujet, c'est de me dire : "je ne me familiarise pas avec n'importe qui, autrement nous ne serions pas amis"
Je ne l'ai pas montré, parce que j'ai appris à son contact, j'ai développé la capacité à être moins parlant, et être vigilant, et moins dans l'émotion, mais pas totalement (de toute façon, il y a qu'à voir mes différentes intrusions sur cette rubrique pour se le représenter, haha), pour lui, c'est un aveu d'échec, et je pense que il a raison.
Non Paradox, vous ne m'embrouiller pas ^^ au contraire,
Et bien, le terme "idéalisation" me paraît prononcée, mais par contre oui, je l'estime, probablement plus que moi-même,
Il a cette capacité rhétorique indéniable qui lui permettrait de s'insérer facilement dans un tissus économique stable, c'est implacable.
Pour moi, c'est un modèle d'abnégation.
Malgré ma malchance universelle, j'ai quand même eu de la chance, j'ai de la chance de le connaitre, d'une façon ou d'une autre, j'ai grandi à son encontre, sportivement, et psychologiquement,
Mais effectivement, pas assez pour dire que le niveau de degré d'autonomie est à sa hauteur, d'ailleurs souvent, dans des contextes non sérieux, il me traite de sale gosse ^^' bon tout a un sens, il faut croire.

paradoxle 15 novembre 2021 à 02:21   •  

Bon, déjà, sale gosse, c'est pour moi un compliment.
Mais un truc me gêne, c'est cette façon que tu as (on se tutoie, hein !) de te comparer à lui ("pas assez pour dire que le niveau de degré d'autonomie est à sa hauteur"). Vous êtes différents, peut-être même complémentaires. Comment construire une confiance en toi si tu mets la barre aussi haut ? Comment te construire à l'ombre de ce chêne ?

Mikaale 15 novembre 2021 à 03:07   •  

@paradox haha, bien sûr, oui, il est vrai que j'ai omis de le dire, mais quand il me révèle que je suis un "sale gosse' c'est sympathique, tu sais, lui et moi avons instauré une dynamique injurieuse de façon non élaborée, c'est un peu une manière non dite, d'exprimer notre approbation et notre affectueuse entente ^^ rien de sérieux.
Et bien simplement pour vous répondre, je me sens, et pas que le concernant, mais globalement, je me sens "coupable" dans l'idée je me considère comme quelqu'un qui n'est "pas au rendez-vous" et par une règle tacite de bonne intelligence, il est presque tabou de l'admettre à celui qui en fait les frais, bon pour lui, en l'occurence, depuis le temps que l'on se connait, il est en capacité de le dire, et de me révéler son opinion indépendamment du sujet.
Oh oui, nous sommes différents sur bien des points, analogiquement, lui est comme le soleil qui offre son rayonnement dont les fleurs ont besoin pour éclore, moi je suis la lune qui gouverne le temps du répit, et régule les courants de marée ^^
Et bien, ce sont de bonnes questions,
Pour vous répondre, je vais user d'une reponse interrogative, comment pourrai-je être un homme digne de ce nom et de confiance, quand ma fonction motrice est disproportionnelle à l'attente qui est demandé, exigé d'un individu quelqu'il soit ?
Et pour la seconde, je postule que je dois me laisser gouverner par mon système nerveux, mon intuition pour parler simplement, et récolter de l'expérience en bâtissant les monuments, les édifices, en fonction des épreuves, seul, que j'aurais à rencontrer, donc pour parler franchement, je morfle et je vais morfler, haha.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?