Témoignages

Le vieillissement

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Le vieillissement
Le vieillissement
Juliette...le 20 février 2021 à 17:29

Depuis quelques temps, ce truc a fait irruption. Avant, c'était encore le problème des autres avant tout. Moi, comme je ne calculais pas le temps qui passe, comme j'ai la chance de demeurer gamine dans mes élans, et parce-que j'ai un fils de sept ans, et puis pour d'autres raisons qui m'échappent, j'étais, dans ma tête, comme, sans âge. En fait, depuis toute jeune, mes jambes, mon corps, se sont accordés à mes pensées, mes humeurs, changeantes et vives. Ca fait longtemps que je trotte. J'ai commencé parce-que c'était la seule liberté qu'on m'octroyait en dehors de la maison et du collège. Si mon père avait eu conscience de tous les éléments libérateurs que j'y acquerrais, à force de marcher seule, dans le froid, le vent, les montées, il aurait sûrement revu sa "punition"...
Par mon corps, d'abord, se sont exprimés surtout mes problèmes, mes peurs, mes manques. De ma pilosité plutôt vigoureuse, l'acné est tombé raide dingue amoureux... Certains diraient "heureusement, elle avait de beaux yeux". Oui, c'est clair, parfois, au détour d'une rêverie hallucinatoire sur Mars, des compliments, des regards médusés, j'en ai eus. Enfin, avec le recul, je pense que la plupart, je les avais pris pour des traits d'humour, ou des foutages de gueule... 😶
Bref, un beau jour, on accède à une image de soi, bon an mal an, pas trop dégueu, voire, on parvient à se trouver beau en passant par la "l'esprit" 😄
Bon ben, c'est cool, de 35 à 44ans, j'ai appris à aimer mon image, ai pris un certain plaisir à l'amalgamer avec l'intérieur. Et bam! Aujourd'hui, quand tu te regardes dans la glace, tu vois... une vieille en devenir... Tu vois, de toutes façons, un truc qui ne correspond plus à ce que tu te sens être.

Juliette...le 20 février 2021 à 18:01   •  

D'un autre côté, je suis heureuse d'avoir fait tout ce parcours pour avoir une petite idée de moi-même avant de me voir vieillir dans le miroir. Et puis, surtout (c'est rudement bien fait quand-même), quand on s'en aperçoit, on a envie de plaire que pour ce qu'on a à l'intérieur... 😉

Bouhhle 20 février 2021 à 19:22   •  

La vieillesse, tiens ! Ça fait pas si longtemps que ça me travaille.
Physiquement d'abord, ce qui m'emmerde le plus, c'est de perdre en souplesse, en agilité et un peu en force. Je me remets aux exercices de bases. Pour ce qui est de l'aspect extérieur, j'ai jamais trouvé que la vieillesse altérait la beauté. Et moi aussi, ce sont mes yeux qui relèvent le tout. Donc...
Moralement, je me trouve moins con qu'avant, c'est plutôt cool de vieillir quand tu apprends à évoluer.

Juliette...le 20 février 2021 à 19:51   •  

voir la vidéo

Juliette...le 20 février 2021 à 19:57   •  

voir la vidéo

Clivele 20 février 2021 à 20:03   •  

Certains vieillissent comme du bon vin, et la vieillesse leur va à ravir.
Mais c'est un combat. Ne pas se laisser aller, soi, dans son quotidien. Ne pas chercher à lutter contre, non plus, car c'est un combat vain.
Toujours, lutter pour. Ce qui nous plait, nous fait avancer. S'autoriser une douce errance, un peu de flanage, mais ne jamais rester immobile.

Juliette...le 20 février 2021 à 20:25   •  

@Clive, oui!

Allez, je vais être encore plus franche, et vais sauter plein de questions, pour arriver à celle-ci: une femme de 45 ans peut-elle espérer une histoire d'amour, belle et durable? Ou celle-ci : pourquoi la plupart des hommes de 45 ans et plus préfèreraient rencontrer une femme de 30 ans?

Merlinle 20 février 2021 à 20:27   •  

J'aime bien la phrase "some people grow up, others just grow old".
Pour moi, vieillissement et maturité sont deux éléments totalement différents.
Je prends la vieillesse comme une maladie, le corps qui ne fait plus son boulot correctement. J'espère d'ailleurs que davantage de scientifiques finiront par la considérer ainsi et y trouveront des remèdes afin que les humains du futur (s'il en reste) puissent être en bonne forme jusqu'à ce que la mort survienne.
La maturité, elle, n'est pas une question d'âge. Certaines personnes ne mûrissent jamais, d'autres sont mûres très tôt. C'est une question d'expériences et de la manière dont on les intègre.

Clivele 20 février 2021 à 20:56   •  

@Merlin,
Je crois que ta phrase résume tout.

@Juliette...
Je crois qu'il y a pas de vérité.
Il y a des généralités peut-être...
Mais je crois qu'il suffit d'une personne, en fait. Comme pour un job ou un appart. Certains sont plus durs à obtenir suivant le contexte.
Mais il suffit d'une chance...

Nevromonle 20 février 2021 à 22:40   •  

@Juliette... : tu poses la question que j'avais cru déceler (mais que je ne sais pas si je l'aurais posée aussi clairement). Je pense que oui, c'est possible.
Concernant le fait que des hommes de quarante-cinq ans préfèrent a priori une relation avec une femme de trente ans, il pourrait y avoir des causes variées : jeunisme, femmes parfois considérées non comme des êtres humains mais comme des symboles de pouvoir et de puissance (>publicité : "...il aura la femme". Le verbe "avoir" dit ici tout), pensée magique pour le fait qu'ainsi, ils ne sont "pas si vieux" en évoluant aux côtés de quelqu'un de "plus jeune"...

Juliette...le 20 février 2021 à 23:06   •  

Ca m'est d'autant plus difficilement compréhensible que, pour ma part, je serais plutôt du genre à rechercher plus vieux que plus jeune que moi, à choisir... Enfin, au moins, le fait que les attentes soient écrites noir sur blanc, on sait à quoi s'en tenir... 😄 😉

Juliette...le 20 février 2021 à 23:24   •  

Aucune femme n'a encore parlé dans ce fil...

Ambre31le 20 février 2021 à 23:31   •  

Desolée, si je parle encore des choses qu'on prefère ne pas lire, mais pour moi, vieillir, c'est juste être mortelle.Et l'accepter, c'est faire preuve d'humilité, accepter qu'être vivant, ca a un début, plein de choses au milieu, mais aussi une fin. Et c'est sur que ca fait mal.
Mais il me semble @Juliette...que 45 ans, est très loin d'etre un début de vieillesse, il te reste peut-être encore la moitié de ta vie, à vivre. (Bon, ca il ne fallait pas le demander a mes ados , qui trouvent qu'au dela de 20ans on est vieux 😉)
Alors est-ce que vieillir signifie ne plus rechercher a construire son propre bonheur, je ne le pense absolument pas. C'est justement la ou la maturité intervient, plus on se connaît, plus on peut trouver (et donner) du bonheur, je pense.

Ben, voilà, après avoir dit tout cela, cela ne m'empêche pas de me poser la meme question, avec quelques années de plus ...😉
Et pourquoi les hommes préfèrent les jeunes, je suis assez d'accord avec @Nevromon.

Juliette...le 21 février 2021 à 00:11   •  

Oui @Ambre31, j'ai bien lu ce qu'en dit @Nevromon. Le véritable qestionnement serait plutôt: comment se fait-il qu'une majorité d'hommes se satisfasse d'un tel semblant amoureux? Ou, du moins, semble vouloir s'en contenter? C'est là aussi, et peut-être surtout, que naît l'appréhension de vieillir de la femme... Parce-que, si son image n'était pas ce qu'elle est dans cette société, peut-être aurait-elle moins à subir le vieillissement, et profiterait-elle mieux des plaisirs que peut offrir la vie au-delà d'un certain âge...

Juliette...le 21 février 2021 à 00:23   •  

Bon, pour ma part, et pour finir sur le sujet, je n'ai pas le droit de me sentir vieillissante, parce-que j'ai un gamin de sept ans qui n'a pas du tout envie d'être un enfant de vieux... 😄 😉

Nevromonle 21 février 2021 à 07:50   •  

@Juliette... En un sens, quand tu as dit :
citation :
Aucune femme n'a encore parlé dans ce fil...

Ce n'était pas complètement vrai pour ma part ! :o

Merci d'avoir abordé ce sujet. Et je me dis, en termes de représentation, il y a non seulement les femmes de la quarantaine qui me semblent peu représentées en termes d'images, mais plein, plein d'autres "catégories". :/
Par contre, je ne comprends pas, quand tu dis :
citation :
Le véritable qestionnement serait plutôt: comment se fait-il qu'une majorité d'hommes se satisfasse d'un tel semblant amoureux? Ou, du moins, semble vouloir s'en contenter?

Id41le 21 février 2021 à 08:36   •  

C'est une question d'excitation masculine et d'hormones féminines. Mais ce n'est pas une fatalité, il y a des couples qui se forment à 70-80 ans aussi.

Il est nécessaire de distinguer sex et amour. Le désir est temporaire, l'amour est fait pour durer.
Il faut désirer par amour et non aimer par désir (si on veut une relation durable)...

Mais c'est également une question de vision, il y a ceux qui souhaitent rester longtemps avec une même personne (les romantiques) et ceux qui enchaînent les relations (les polyamoureux). Et je ne m'arrêterais pas à ces seules deux catégories...

Souvent, si on est insatisfait c'est qu'on a trop de possibilités et qu'on a l'impression de rater sa satisfaction. Mais on peut également être insatisfait d'avoir raté quelque chose. Et c'est par regret qu'on cherche à vouloir repartir de la case départ.

Merlinle 21 février 2021 à 08:39   •  

J'avoue que ça m'énerve un peu quand on ramène tout à l'âge, y compris en matière de relations amoureuses. C'est déjà assez compliqué comme ça, alors si on commence à dire qu'une femme de 40 ans ne devrait être qu'avec des hommes entre 38 ans et demi et 43 ans trois quart, ça devient ridicule (pourtant j'ai déjà vu ce genre de fourchette de souhaits sur des sites de rencontre). Qu'un Macron soit avec une femme de 25 ans son aînée et qu'on se moque de lui pour ça, je trouve ça immonde (pourtant je ne peux pas le voir).
L'essentiel n'est-il pas de trouver quelqu'un de compatible ? Quelle que soit la différence d'âge (ou pas) ?

Id41le 21 février 2021 à 08:49   •  

Oui, mais il y a une inégalité. L'homme peut plus facilement refaire sa vie que la femme. Et statistiquement c'est confirmé, il y a plus d'hommes avec des jeunes que de femmes avec des jeunes.

S'il y a des catégories d'âges, c'est parce que les générations se construisent ainsi.
Mais personne n'a dit que la mixité était mauvaise.

Il ne s'agit pas de réduire l'amour à l'âge, mais de constater que le vieillissement a son importance.

Id41le 21 février 2021 à 08:59   •  

Mais surtout, ne prenez pas mes mots comme une justification ! (Ils sont une volonté de compréhension.)
Il faut se battre pour casser ces normes sociales construites sur un pseudo-déterminisme.
L'humain vaut mieux que sa condition animale, il est capable de faire preuve de conscience et de lutter contre les inégalités.
(Ce n'est pas parce que c'est ainsi qu'il faut s'y résigner.)

Juliette...le 21 février 2021 à 09:05   •  

@Nevromon, "semblant amoureux" est peut-être un peu fort, mais je veux dire qu'il me semble que rechercher à tout prix quelqu'un de plus jeune, ce n'est pas se donner toutes les chances de faire une belle rencontre. Et puis, moi j'y vois un peu aussi comme l'aveu, de la part de ces hommes, qu'ils ne considèrent pas la femme de la même manière qu'eux. J'y entends que l'expérience, le bagou, la personnalité plus affirmée..., qui peuvent parfois être l'avantage des femmes un peu plus mûres, que ces qualités-là ne sont pas forcément ce qu'ils recherchent... Et donc, un petit peu , un truc du genre "sois belle et tais-toi". Mais bon, peut-être que je me trompe...
Je pense comme toi @Merlin, et je suis très embêtée avec cette fourchette dans mon profil, qui ne veut rien dire.

Juliette...le 21 février 2021 à 09:30   •  

Bon, et puis, pour ceux qui ne m'ont jamais vue, je tiens quand même à rassurer, je ne suis pas un yéti plein de pustules. 😄 En me relisant, parfois, souvent même, j'en reviens pas comme je me descends moi-même, c'est complètement fou! En vrai je suis mimi comme tout 😄 😉

Heidile 21 février 2021 à 11:39   •  

C'est une question qui me parle, notamment comment on découvre son propre vieillissement dans le changement du regard que portent les autres sur nous.
Ca me rappelle un podcast pas très drôle sur lequel je suis tombée il y a quelques temps :
https://www.arteradio.com/son/61660809/vieilles_et_alors_14
sur l'invisibilité qui touche les femmes après 45 ans (entre autres)

Sakurale 21 février 2021 à 13:14   •  

Jusqu'à il y a peu je ne pensais pas a la vieillesse ... j'ai toujours semblé plus jeune ( ce que je trouvais insupportable quand j'étais jeune, mais que j'apprécié beaucoup aujourd'hui XD)
C'est surtout la santé qui a commencé a me faire prendre conscience de mon âge, récupérer moins vite après une soirée ...
J'ai ma petite mèche blanche style Malicia des X-men XD depuis mss 28 ans , vestige d'un divorce stressant... parfois je l'aime bien cette mèche, parfois je craque et je la teint....

Pour le reste, c'est dans la tête.... ma fille n'a pas honte de moi, je fais plus jeune que les parents de ses potes ^^ et surtout on partage pas mal de choses en commun ' elle adore quand je l'emmene en convention, et j'y prend autant plaisir qu'elle.

Et sinon, il faut prendre soin de soi... faire attention a son alimentation, car la santé passe par l'assiette . Se faire plaisir, ne pas se laisser aller, et prendre plaisir à se regarder dans le miroir... ce n'est pas évident, travail en cours pour ma part ...

Et.... je pense sincèrement que quand on se sent bien, le corps suit, si vous vous sentez beaux/belles, vous le serez. Il faut se plaire à soi même pour pouvoir plaire aux autres...je ne sais pas si vous serez d'accord avec moi ...

C'est aussi dommage que les hommes préfèrent souvent une petite jeune... par ego ? Mais la petite jeune vieillira elle aussi ...

Nevromonle 21 février 2021 à 13:38   •  

@Juliette... : d'accord, je comprends mieux ! Le côté "sois belle et tais-toi", on me l'a déjà plus ou moins sorti : je semblais "faire bien", un peu comme un trophée (alors que bon, je suis pas forcément dans les standards de beauté les plus répandus, à mon sens), mais par contre, dès que je me mettais à faire mes calembours, imitations et bruitages étranges, là, j'étais moins intéressant et il valait mieux que je me taise. Alors qu'imiter super mal Mickey Mouse fait tellement partie de mon vrai moi profond ! 😂
Je ne sais pas si c'est par impression ou préjugé, mais je trouve qu'une femme, avec le temps, peut avoir tendance à de plus en plus savoir ce qu'elle veut, être connectée à elle-même, peut-être. Et c'est chouette et plus épanouissant, avant tout pour elle, ça, je trouve.

(ça me fait plaisir, de lire vos avis ! )

Juliette...le 21 février 2021 à 14:39   •  

😄 @Nevromon, tu m'étonnes! Moi c'est justement ce genre de délires qui me charme le plus. J'ai hâte de te voir en action... Pour Mickey Mouse, ça marche quand même quand on connaît pas sa vraie voix? Les bruitages étranges, quel régal! 😉

Oui, vieillir c'est aussi se laisser beaucoup moins impressionner par les futilités.

Bah, une petite crise de temps en temps où on a l'impression que le temps va nous faire défaut, ça fait pas de mal... Et puis on revient à des considérations plus "présentes" et l'envie de se laisser vivre le plus tranquillement possible.

Bouhhle 21 février 2021 à 15:34   •  

Moi, ce qui me fait peur avec une femme trop jeune, ce serait son envie d'avoir un enfant. J'en ai jamais voulu et à mon âge ce serait débile.

Merlinle 21 février 2021 à 16:38   •  

@Bouhh il y a des femmes à tout âge qui ne veulent pas d'enfant. J'ai toujours été confronté à ce problème, je crois que le tout est d'être clair dès le départ.

elsbzhle 21 février 2021 à 17:36   •  

Je pense qu'au moins en partie, la recherche de femmes plus jeunes vient d'une sorte de formatage génétique, où l'animal en nous veut enfanter pour la survie de l'espèce. Alors qu'une femme, sous cette impulsion animale toujours, cherchera plus un homme qui a passé sa crise d'adolescence et ne voudra plus se mettre en danger toutes les trois minutes et demie pour épater ses potes.

Ensuite, si on s'éloigne de l'instinct animal, il y a toutes les construction de la société... Une "petite jeune bien foutue" c'est ça qui compte ! Peu importe ce qui se passe dans sa tête, enfin, pourvu qu'il ne s'y passe pas grand' chose pour que le mâle puisse décider tranquille de ce qu'il veut. Un homme décidé, c'est quelqu'un de fort, qui a du caractère (valorisé) ; une femme décidée, c'est une chieuse, une caractérielle (moqué). Merci l'héritage des Romains...

@Juliette..
Je me suis éloignée un peu du sujet. Pour te répondre un peu plus directement : oui il est possible de vivre de belles histoires à tout âge. Sur leur durée de vie, je n'ai pas d'idée précise, mais sur leur possibilité j'ai assez de témoignages pour en faire une certitude. Je pense que l'état d'esprit joue énormément. L'essentiel est de savoir que tu as de la valeur, pour que les autres puissent la sentir, la voir.

Nevromonle 21 février 2021 à 17:45   •  

@Juliette... : Tu entendras peut-être un faux Mickey (mais sans l'avoir imité devant quelqu'un ne connaissant pas sa vraie voix, c'est peut-être plus drôle de connaître "la" vraie - plusieurs personnes l'ont doublé, ne serait-ce qu'en français - histoire de comparer ! ) sortir des horreurs avec sa voix joviale en irl chez Jade, si tu y viens également et surtout que cela se maintient ! 😄
@Bouhh et @Merlin : Parfois, le désir d'enfant arrive après que la relation se soit installée...ou n'est révélé que "tard".

elsbzhle 21 février 2021 à 17:47   •  

Petit ajout, sur la question des "tranches" d'âge. Je n'ai pas d'a priori bien marqué. Surtout si je me pose la question "juste pour moi", enfin juste par rapport à la relation elle-même. Par contre si j'élargis un peu, je me dis qu'être de façon un tout petit peu durable avec un homme qui serait assez jeune pour être mon fils, ce serait bizarre. Bizarre parce que j'ai eu mes enfants jeune et que ça voudrait dire que mon amoureux serait plus proche de l'âge de mes enfants que du mien... De même dans l'autre sens, s'il était de l'âge de mon père ça coincerait un peu quelque part. Je me dis qu'il y a une forme de bienséance sociale dans ce que j'énonce là, mais n'empêche que le sentiment de malaise serait réel, à mon avis.

Juliette...le 21 février 2021 à 19:12   •  

Dans le vieillissement, je ne pensais pas qu'à là relation amoureuse.
On vit sa vie, on fait comme on peut, on a des rêves qui ont plus ou moins de mal à devenir projets précis mais bon, on se dit qu'on a le temps. Et puis, un jour, va savoir pourquoi celui-là, c'est comme si on se prenait 10 ans d'un coup, c'est comme un atterrissage en urgence qui vient bousculer un peu la croisière quoi. Mais ma crise d'hier est déjà passée ; )
Je fonctionne comme ça, il me faut un ptit pétage de plomb régulièrement. ETu puis, ça permet de discuter tous ensemble, et ça c'est cool. :)

elsbzhle 21 février 2021 à 19:18   •  

@Juliette..
Je comprends ce que tu veux dire. Il y a des jours où on peut encaisser n'importe quelle remarque avec le sourire, et d'autres où un tout petit rien donne envie de rentrer dans sa coquille et se lamenter sur le temps perdu.
C'est chouette que ça permette de papoter en tout cas, qu'il y ait une conséquence positive. Se poser des questions, remettre plein d'autres choses en perspective... Mon cerveau tourne un peu là-dessus (vieillir / plaire / relations envisageables / communication...) depuis que j'ai lu ce fil...

Sakurale 21 février 2021 à 19:29   •  

@Juliette... , en effet, avoir l'impression de se prendre 10 ans d'un coup , ça me parle ... j'ai ressenti ça avec mon ex après plusieurs années de relations quand j'ai compris qu'en restant avec plus je n'aurai plus d'enfants ...et c'était important pour moi . Je suis partie ....et aujourd'hui j'ai 40 ans... je pense que ça n'arrivera plus. J'ai ouvert les yeux trop tard ... et nous les femmes , passé un certain âge , ça devient impossible . Sans parler du fait qu'être parents après 40...est ce raisonnable ?
C'est ce passage qui me fait me sentir "vieille " ...

Juliette...le 21 février 2021 à 19:53   •  

@Sakura, comme je comprends ce regret... Je suis désolée pour toi.

@elsbzh, oui, c'est bon aussi de ne pas avoir de tabou ici. De venir se faire plaindre un peu au besoin 😄 , et de se redonner de l'énergie.😍

Sakurale 21 février 2021 à 19:57   •  

@Juliette... tu sais j'ai quand même ma grande chipie ....mais elle est grande déjà ^^

Juliette...le 21 février 2021 à 20:04   •  

Ah, d'accord. 🙂

zozottele 22 février 2021 à 07:25   •  

Je crois que le secret,si il doit en avoir un,c'est d'accepter de vieillir et de vivre avec son age.
il y a des gens heureux a 70 ans,ou des cinquantenaires aigrie qui ne veulent pas viellir.
Qu'es ce qui les différencies ?
Je crois qu'il faut apprendre a vivre avec son age,dès le plus jeune âge.
Pour ne rien regretter,ne rien laisser au hasard.
La vie est faite de plusieurs vie,et chaque nouvelles dizaine d'années doit être vu comme une nouvelle vie.
Vivre avec son temps,avec son époque,avec ce que notre corps nous permet.
Sinon on se retourne a 60 ans en se disant "mince,j'ai rien vu venir!"
C'est maintenant qu'il faut voir venir,et savourer chaque instant ,que l'on ai 20 ou 80 ans.
Et puis il y a des avantages a tout age de la vie,c'est a ca qu'il faut s'accrocher.Que l'on soit seul ou en couple.

Clivele 22 février 2021 à 07:55   •  

Il parait que certains mecs vivent un enfer dans les maisons de retraites. Plein de nanas les sollicitent, leur courrent après... Mais c'est le plus tabou de la société, cette sexualité des personnes âgées.

Mais on en est pas là (pas encore ? pas tous ?).

Vieillir avec son âge, probablement. Vieillir sans trop faire de la case une prison (même rassurante), là je dis oui sans hésiter.

Mais aussi, garder son enfant intérieur, le protéger, le laisser "vivre". Je relis le Petit Prince assez souvent. Mais j'ai arrêté de faire du toboggan à la trentaine, et c'est pas forcément "bien".

Ce que j'ai senti, pour ma part, c'est une espèce de "différence" de point de vue sur ce que doit être une relation. Je ne sais pas si c'est une histoire de reproduction vraiment, je penche plutôt pour des constructions sociales, mais aux racines anciennes.
Avec une partenaire qui avait sa "liste", son "programme", avec les cases à cocher : le premier coup de fil, le premier baiser (mince, tu as aussi le générique dans la tête ? désolé), la première nuit, les premiers échanges intimes... mais aussi le projet de vie ensemble, au quotidien, le compte commun, le projet immobilier...
Avec la case "enfants" parfois sur cette liste.
Et, chaque étape vécue ensemble était comme une "case cochée" sur la liste, mais une liste qui n'était pas dite, pas verbalisée, pas convenue ensemble. Tellement évidente pour l'autre en fait, logique, normale. Moi, chaque étape était un test, parfois une découverte, de choses non vécues avant. Et je trouve que cette dissension de point de vue peut être assez préjudiciable.
Ce que je vis aujourd'hui m'incite vraiment à me poser la question qui reste "fondamentale" : pourquoi aurais-je le désir de me mettre en relation avec quelqu'un ? Quel souhait, quelle volonté, pour faire quoi, pour aller où ? Et qu'est ce que ça mobilise en moi ? Mes blocages, mes pulsions, mes schémas hérité de mon histoire, de ce que j'ai vu, de ce que la société voudrait que je "sois" ?

Je pense que le principal souci est que beaucoup de gens font les choses par habitude, par "convention", sans se poser jamais certaines questions. C'est peut-être violent, ou triste à dire, mais l'étape enfants par exemple, elle est tellement dans les "moeurs" que certains deviennent parents "automatiquement", parce "qu'il faut", sans savoir ce que ça implique, et vivent parfois très mal leur rôle, avec toutes les conséquences que ça peut avoir.

Merlinle 22 février 2021 à 08:06   •  

@zozotte c'est quoi, "vivre avec son âge" ? Je refuse de me conformer à une attente sociale liée à des chiffres. Je veux vivre pour ce que je suis, et c'est dans la plupart des domaines hors de la norme, et la norme de l'âge est la plus contraignante.

Pourquoi devrait-on adopter des comportements en fonction d'un âge donné ? Ou rester avec des groupes de gens de la même "tranche d'âge". Ou aimer quelqu'un dans cette même tranche ? C'est un apartheid social, comme de dire qu'une couleur de peau doit rester entre elle sans se mêler aux autres, ou que les gros doivent se caser avec des gros, les petits avec des petits... C'est encore une fois l'une des normes que je rejette, mais bien davantage que ça, c'est une pression sociale qui devient un carcan de par la masse de gens qui tentent de l'imposer. Je pense que l'âgisme est la discrimination qui durera le plus longtemps, plus encore que le racisme ou le sexisme.

Ambre31le 22 février 2021 à 09:06   •  

Et ce serait quoi l'agisme @Merlin? Le sexisme ou le racisme c'est considérer qu'un sexe ou une race est superieure a l'autre... L'agisme, c'est considérer un âge (la jeunesse?) supérieure a un autre (la vieillesse?). Pourtant, dans cette discussion en tout cas, j'ai l'impression que certains se sentent pas si mal que avec ce qu'ils ressentent comme leur vieillissement. J'ai du mal a faire le parallèle du coup...

Sinon, @Juliette, concernant la raison pour laquelle la norme actuelle pour les hommes a rechercher des femmes plus jeunes a sans doute beaucoup avoir avec le cliché "sois un homme, sois fort, sois puissant et insensible" et " sois une femme, sois douce, jolie et fragile". Et dans cette culture, dont nous les femmes participons aussi a transmettre à nos enfants, la loi du plus fort, la loi de l'ego sont prioritaires et souvent affectées aux hommes. La littérature féministe montre bien cela et ouvre d'autres perspectives.

Et aussi, je ne sais pas si beaucoup de couples sont des vraies relations, des vraies rencontres. Comme @Clive le dit, pour moi chaque moment est l'occasion d'un nouveau projet. Les enfants, ce n'est pas une case a cocher, le couple, les amis, le travail, la maison, etc... c'est au contraire une expérience magique au début qui ouvre sur une longue série d'autres expériences. Et oui, je pense que beaucoup le vivent sans réaliser le magique de ce moment de vie là, qui en fait, est une manière de considérer la vie comme quelque chose de "vivant" donc une création permanente qui dépend de ce qu'on en fait.
Et du coup la question de l'âge, la dedans, dépend de la perception de chacun de lui et des autres.

Juliette...le 22 février 2021 à 09:30   •  

Vivre avec son âge, ça serait peut-être de ne pas se mettre en tête qu'on peut devenir champion de course de vitesse à 80 ans si on n'a jamais fait de sport de sa vie, ou d'obtenir le physique de je ne sais quelle chanteuse de 18 ans, quand on en a 70. Après, ça laisse quand-même la possibilité de faire ce que l'on veut, à partir du moment où on en a le désir, l'énergie vitale quoi, non? Ne pas se rendre malheureux en visant l'impossible. Mais ça, je crois que ça ne dépend pas que de l'âge... Tu as raison @Merlin, et tes mots sont très rafraîchissants justement. Toujours ces foutues cases qui tentent de nous aspirer!

Merlinle 22 février 2021 à 09:41   •  

@Ambre31 dans la pratique, le racisme et le sexisme consistent à cantoner des personnes dans un rôle en fonction d'une donnée physique (couleur de peau, origine, sexe...). Genre une femme est infirmière et pas médecin. Un Noir est cantonnier et pas avocat. L'âgisme revient au même : passé 45 ans, on ne trouve plus de boulot, quelle que soit sa forme physique, son apparence, son expérience... Idem pour les moins de 25 qui sont souvent cantonés à des stages. Et je ne parle que du milieu du travail. Garder les cheveux longs passé la cinquantaine, pour une femme, c'est plutôt mal vu, la mode et la pression sociale (c'est pareil) les incitent à les couper. On nous dit ce qu'on peut faire ou ne pas faire, en fonction d'une donnée abstraite (la date de naissance).
L'âge n'est pas le vieillissement. L'âge est arbitraire. Le vieillissement est individuel. La génétique fait que nous ne sommes pas davantage égaux devant le vieillissement que devant la maladie ou les capacités cérébrales. Des gens de 45 ans peuvent avoir un corps et un intellect de 30 ans, mais ne pas être considérés comme tels toujours à cause de "l'âge administratif" qui n'est pas le reflet de ce qu'ils sont. Et je ne parle même pas des gens qui osent avoir une relation amoureuse avec quelqu'un qui n'est pas de leur "tranche d'âge"... c'est carrément la mise au ban de la société !

Donc oui, @Juliette... les capacités changent en fonction des périodes de la vie, mais ça peut fluctuer, et c'est individuel. Un de mes voisins qui a plus de 90 ans a certes des problèmes de santé, mais il arpente la campagne tous les jours avec une forme et une résistance que je lui envie. Pour moi, on s'adapte à nos cycles physiques, mais ils ne sont pas forcément dans les cases où l'on voudrait nous enfermer ;)

zozottele 22 février 2021 à 10:08   •  

😄
@Merlin oui zen,je suis d'accord avec toi,je suis anti case aussi.
Pour moi,"vivre avec son âge",c'est l'accepter,en être conscient,et ne pas en etre frustré.
c'est surtout ça vivre avec son âge,et pas bien sur pas s'enfermer dans une case!
C'est juste se dire ok,je viellie,mais je ne regrette rien de mes choix de vie,et mon age j'en fais une force plutôt qu'une faiblesse,quoi que lon me dise.
Et bien sûr personne ne dois s'enfermer dans une case,quelle qu'elle soit!

Ambre31le 22 février 2021 à 10:34   •  

@Merlin, si c'est ça l'agisme alors bien sur, je suis bien d'accord. La différence, est à mon avis, ce qui donne l'équilibre de la dynamique du vivant. J'ai toujours considéré en tout cas pour moi, que ce qui est sain, même si cela est difficile, c'est d'aller à la rencontre de l'Autre : un Autre, différent de moi, un autre qui interroge, qui permette de ne pas s'endormir, qu'on ne comprend jamais tout à fait, un autre qui évolue aussi, un autre qui reste différent. Bref, un autre qui ne soit pas de la même famille que soi, avec qui j'ai la possibilité de vérifier au quotidien que "je n'ai pas plus raison que lui " et "lui n'a pas pas plus raison que moi" mais chacun à ses propres raisons, et si on veut, ensemble on peut construire encore autre chose, qui se renouvellera à chaque moment ( ou pas).

Mais ce qui me gêne dans la différence d'âge au sein d'un couple, comme d'ailleurs le couple à l'intérieur d'un même clan, c'est la question de l'inceste. La recherche d'une mère, d'un père, d'un frère, dans une relation amoureuse. Cette relation amoureuse qui signifie aller vers l'Autre, mais qui là, reste au sein de la famille. Cet interdit là, me semble-t-il est un bon interdit, même s'il est officiellement interdit, mais finalement peu respecté. mais c'est cet interdit là que la société rejette à mon avis. Et au moment, ou cette même société considère que la technologie est plus forte que la vie, il ne me semble pas si mal d'avoir encore quelques interdits.

Mais bien, sûr, puisque l'âge est une étiquette, pour certains couples avec une grande différence d'âge, ce n'est pas cela qui se joue.

En tout cas, je ne crois pas qu'avoir un avis différent, signifie que l'un ou l'autre ait raison ou tort, mais que ce sont deux visions différentes, qui s'enrichissent à s'exprimer.

Juliette...le 22 février 2021 à 11:48   •  

En tous cas, je sais que j'ai une chance, c'est celle de ne pas être nostalgique. Il y aura toujours des bons moments, et de moins bons. Ca, j'imagine que ça doit dépendre de notre définition des moments heureux... Pour ma part, je pense qu'ils sont liés à la surprise, la découverte, l'étonnement, dans le bon sens bien sûr, des moments qui nous rappellent la possibilité du merveilleux. Je pense comme toi @Ambre31 s'agissant du couple, et des relations en général, des humeurs qui se chevauchent, des visions qui s'inspirent mutuellement.

Merlinle 22 février 2021 à 18:25   •  

Je viens de tomber sur une méta-étude (une étude qui fait le point sur l'ensemble des études sur le sujet) récente et qui éclaire un peu mon propos sur l'âgisme au travers de l'un de ses aspects :

La version originale vulgarisée (en anglais) https://www.futurity.org/aging-stereotypes-older-adults-performance-2520752/

La version française en traduction automatique (désolé j'ai eu la flemme de me taper une traduction correcte) https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.futurity.org/aging-stereotypes-older-adults-performance-2520752/

L'étude d'origine (en anglais, of course) https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2211368120300358?via%3Dihub

Ambre31le 22 février 2021 à 22:24   •  

@Merlin, effectvement ça pointe bien le phénomène d'âgisme dont tu parles et cela encourage, une fois de plus, à se faire confiance, à compter sur soi et pas les autres, en particulier les médecins (ça, ça craint trop!), pour décider de ce que l'on fait de sa vie.

Je retiens quand même cette dernière phrase : "Those who have positive attitudes about aging live longer, have better memory function, and recover more easily from illnesses." que Google traduit par : «Ceux qui ont une attitude positive face au vieillissement vivent plus longtemps, ont une meilleure fonction de mémoire et se rétablissent plus facilement des maladies.»"

Nevromonle 23 février 2021 à 08:11   •  

Oui : l'espoir, ou, au contraire, le lâcher-prise, cela apaise. Je me souviens d'un philosophe antique qui attendait sa fin, ne la craignait pas, et qui a...vécu très vieux.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?