Témoignages

Moi maintenant !

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Moi maintenant !
Moi maintenant !
Bouhhle 24 janvier 2021 à 19:12

Je parle pas mal ici de ce que j'ai fait et de ce que je pense mais pas beaucoup d'où j'en suis.

Je viens d'aménager à Villeuve d'Ascq, dans un mini-mini-coin de campagne dans la mégapole lilloise. J'étends le coq chanter le matin. 🙂 (tiens j'vais mettre des émojis même si je trouve pas ça toujours précis. Y a pas pour maintenant 'sourire benêt'.)
C'est un logement social pour vieux, dans un cul-de-sac. Ils ont baissé l'âge récemment à 50 ans. Je voulais être au calme, je suis servi. Une petite maison de plain-pied, vu sur les arbres. Et être le jeunot du coin à 52 ans, ça relativise. 😋
Hier, je suis allé chercher ce qu'il me manquait pour installé la cuisine. 😀

J'ai décidé d'habiter seul, ça fait trente ans que ça ne m'est pas arrivé. Pour prendre soin de ma santé physique déjà, ça va beaucoup mieux. Mes soignants sont très bien et une triche pour la sécu (faut pas le dire). Ma généraliste est ostéo-acupunctrice énergique voire autoritaire. Mon kiné est un type super doux et efficace. Élevé pour une mère masculine et un grand frère maternel, au niveau transfert, chuis bon. Ils me suivent depuis 2 ans, intensivement depuis un.
Mais être seul est le meilleur des remèdes pour m'aider à me redresser, le poids des autres me fatiguait. Je courbais. 😶

Et ça paie. J'ai déménagé, porté sans avoir trop mal au dos, il y a un mois, pas de tout hier. Ça me rappelle il y a presque deux ans, une tournée de quinze dates en vingt jours après dix jours de répèt' à suivre. Une basse bien lourde sur une épaule, plus la moitié de la conduite et porter mes deux amplis deux baffles chacun. Quand tu as des problèmes de dos, c'est pas malin.😒
N'empêche que pendant toute la tournée, ça allait bien, je suis revenu en forme. Et deux jours après être rentré chez moi, une maison commune dans une ancienne ferme, les douleurs à l'épaule sont devenues pire qu'avant. Certains mouvements du cou ne me faisaient plus simplement très mal, des décharges électriques me traversaient le bras jusqu'au petit doigt. 😵

Alors on peut dire que c'est le contre-coup, le temps que la tension et l'excitation de la tournée retombent. Certes. Mais ce qui a aussi joué, ce sont les tensions que je retrouve à mon retour entre les gens.
Et qui me crispent. Et moins j'en parle parce qu'il me fatigue et que je me replie et pire c'est. Les maux sont les douleurs non exprimées ou sublimées dans la création. La créativité est à tout le monde, servons nous-en. Sortie des doigts, d'une bouche ou d'un esprit autre, même si ça touche là où ça fait du bien ou du mal, ça ne sublime rien en soi.

Je suis allé habiter là-bas car je connaissais tout le monde plus ou moins et que ça se passait bien avec eux quand je passais. Ma compagne me quitte, une chambre se libère, bon.
Mais c'est une coloc et en 6 ans, je ne connaissais plus qu'une personne. On formait un chouette binome pour rendre cet endroit plus collectif. Mais quand ça tourne trop, difficile prendre le temps de mieux se connaître pour poser un fonctionnement commun agréable pour tous. Et ça émousse l'émulsion. Surtout quand je sentais de moins en moins de points communs (valeurs, intérêts, humours) entre les gens et avec moi surtout.

Je pouvais certes rester quelques jours seul et me recentrer, ou passez quelques jours en ville (concerts, en spectateur ou ingénieur du son, soirée chez des potes, etc), le retour à la réalité de cet endroit était de plus en plus pénible. Pourtant les gens sont chouettes individuellement, plus ou moins. Mais je n'en pouvais plus d'être souvent un médiateur, celui qui fait que les conflits restent un débat, je calme les énervés et remue les mous, fait baissé la tête aux arrogants et donne du courage au moins audacieux.
Ça fatigue.

Sans compter qu'avec cette capacité d'écoute qui m'étonnera toujours moi-même et cette ouverture à l'autre sans jugement, je suis sollicité. Avec des amis ou des connaissances proches, je le fais volontiers, avec des gens avec qui je n'ai pas choisi d'habiter, c'est épuisant. Mais je le faisais pour l'équilibre du groupe. Et du mien aussi, qui avait fais beaucoup de projections, faisables dans de bonnes conditions, sur cet endroit fabuleux. Finalement, j'en ai eu marre et je faisais mes trucs de mon côté. Ça devenait de pire en pire. Je suis parti.


Après un an chez des potes à Lille et trois mois chez un autre, me voilà enfin seul et je me remets à écrire. La cuisine n'est pas encore installée et je passe plus de temps à écrire qu'autre chose. (Je réfléchis à l'ordre des choses et je m'y mets, promis. Et aujourd'hui, c'est courbatures, faut que je me réhabitue à faire des trucs). 😋

Ce travail de médiateur, je le fais aussi avec ma mère et ma soeur par e-mail à 600 kms.
Hier, trois pages pour expliquer calmement pourquoi c'était le momentd d'une thérapie familiale pour aller mieux et que cesse cette relation fusionnelle destructrice. Je sens ma mère encline à l'ouverture, trente ans que j'attends ce moments.
Aujourd'hui, que moi ça va mais que je ne lirais plus leurs mails avant un moment, merci.


Et ce revirement dans ma vie, ce désir d'introspection doublé d'un redressement du buste et de la tête et qui s'avère une aventure bien partie, se double de la découverte de ma douance. L'aventure se corse, comme j'aime bien.
Et si je suis dans ma bulle, ici avec vous, j'ai rencontré une bulle d'air, énorme, réconforte, à la bonne température, pas froide, mais pas trop chaude non plus. (Bof, je suis pas très enthousiasmé sur cette métaphore... 😒 ) Bref.

Merci à vous pour cette lecture. Au moins ça m'entraîne à écrire, je me remets dans le bain. (Finalement les émojis, c'est pas indispensable.)

Ambre31le 05 février 2021 à 08:47   •  

Je ne comprends pas pourquoi personne ne te répond ici...

J'ai aimé lire ton point sur "toi, maintenant!". Tu sembles avoir beaucoup bougé et appris avant de poser tes valises ici. Et ce moment a l'air paisible et ouvert sur un autre avenir.

Je m'interroge pour ma part sur ce qui te fait t'installer dans "un logement social de vieux" a 52 ans? Et aussi tu nous parles de tes soignants, comme si tu étais l'un d'eux... As tu d'autres douleurs que ton dos? Et aussi, est-ce que ton dos continue d'aller mieux?

Nevromonle 05 février 2021 à 09:02   •  

(je sais même pas pourquoi je n'ai pas répondu. Je ne savais pas quoi dire, je pense, mais ai apprécié de lire)

Isis75le 05 février 2021 à 09:56   •  

hello espérons qu'elles aillent jusqu'au bout de la thérapie ;) tu nous en feras un livre ;)

elsbzhle 05 février 2021 à 09:56   •  

L'expression verbale n'est pas vraiment une de mes compétences... Je me sens rarement en "état de grâce" capable de coller des mots sur la myriade d'émotions qui tourbillonne dans mon cerveau en lisant vos messages. Mais c'est un plaisir de venir lire ici !

Ambre31le 05 février 2021 à 10:27   •  

Ah, j'oubliais... Ca m'intéresse aussi d'en savoir plus sur ton projet d'amenager ta cuisine !

Bouhhle 05 février 2021 à 14:55   •  

@Ambre31 Répondre, ? Je ne posais pas de question.
Vu que j'étais officiellement sdf depuis 20 ans avec des problèmes de santé, j'étais prioritaire pour un logement social (j'ai quand même attendu 1 ans et demi, c'est 5 ans sinon). Et j'ai eu du bol, j'aurais pu finir dans une tour d'une cité pourrie. Ce foyer, une cinquantaine de maisons individuelles, avait trop de logements vides. Du coup, ils ont abaissé l'âge à 50.
Ma cuisine, 1,50 m sur 2,20, ne comporte qu'un évier. Je comprends pas comment on fait la vaisselle dans un seul évier. J'ai donc installé perpendiculairement une planche en formica (très jolie, avec des fleurs) trouée pour y mettre une grande bassine. La vaisselle sale, c'est là, le lavage, c'est dans la bassine, le rinçage, dans l'évier et la vaiselle qui sèche, à sa place. Un meuble vaisselle au-dessus, une belle étagère pour huile, aromates, café, etc, etc, un meuble plan de travail avec tiroir pour tout ce qu'il faut, une cuisinière. Il n'y a pas beaucoup de place pour bouger mais tout est à porter de mains, super pratique. Le tout pour 50 euros à Emmaus. Le frigo et la bouffe sont dans la réserve-buanderie-atelier, presque plus grand que la cuisine. En fait on m'a filé frigo, cuisinière et machine à laver. Matos collectif des squats stocké depuis un temps dans un local associatif. Y a plus de squats, c'est interdit. Le matos est distribué à ceux qui en ont besoin.
Voilou..

Bouhhle 05 février 2021 à 15:05   •  

@Ambre31 Et puis tu sais, ici, c'est pas mon avenir, c'est une pause, c'est limite un mouroir. Je compte bien repartir dans un lieu collectif en campagne (ou pas loin en tout cas), quand je serais remis de mes émotions. Et quand, si jamais j'y arrive un jour, j'aurais réussi à aller voir un psy qui m'aide un peu, ça fait quand même 5 ans que j'y pense. Autant je suis très fort pour foutre un coup de pied au cul à ceux qui en ont besoin, autant moi, personne ne m'aide. Et c'est pas des gens inconnus derrière un écran qui vont changer grand chose.
En vrai, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu plusieurs vies intenses et complètes. Sauf ma vie affective toute pourrie mais ça je laisse tomber. Si j'arrêterais maintenant, ça me reposerait. Mais j'ai pas le courage. alors je fais avec.

Bouhhle 05 février 2021 à 15:10   •  

@Isis75 qui ça, je comprends pas ?

Ambre31le 05 février 2021 à 15:14   •  

Et du coup, pourquoi tu le prends pas ce RV avec un psy ?

Nevromonle 05 février 2021 à 15:21   •  

@Bouhh : Tu sais, prendre un pemier rendez-vous dans un Centre Médico-Psychologique, cela n'engage pas forcément à grand chose. Et c'est gratuit d'argent direct (car il y a le trajet derrière).

Bouhhle 05 février 2021 à 15:38   •  

@Ambre31 aucune idée, parce qu'il serait capable de me faire du bien, sans doute.
@Nevromon le cpm le plus proche est à dix minutes à pied

Bouhhle 05 février 2021 à 15:42   •  

et je veux bien qu'on arrête de parler de moi, ça ne fait que me replier encore plus

Ambre31le 05 février 2021 à 15:43   •  

Bon, et bien, franchement @Bouhh les conseils que tu donnes sur APIE ne me semblent pertinents que si tu es capable de te les appliquer à toi-même ! Je suis tout à fait partante pour t'y aider, si tu veux 🙂

Ambre31le 05 février 2021 à 15:45   •  

désolée, mais si tu as besoin d'aide, n'hésites pas

Juliette...le 05 février 2021 à 15:47   •  

Je peux témoigner que @Bouhh sait prendre les "conseils" à bras le corps. Quand il s'y met, ça déménage! Je suis sûre qu'il irait rudement vite et loin en psychothérapie... 😉

Juliette...le 05 février 2021 à 15:52   •  

Mais en général, quand on écrit, et qu'on réussit à sortir un truc sur un forum, c'est pas forcément pour ouvrir une psychothérapie en live derrière 😄 😉

Ambre31le 05 février 2021 à 15:56   •  

Juste pour être bien claire, Ma petite phrase
citation :
Bon, et bien, franchement @Bouhh les conseils que tu donnes sur APIE ne me semblent pertinents que si tu es capable de te les appliquer à toi-même !

n'était pas pour minimiser tes conseils, bien au contraire, c'était juste histoire d'essayer un petit
citation :
coup de pied au cul

pour voir si ça pouvait t'aider. Mais cela ne semble pas t'aider. Désolée.

Juliette...le 05 février 2021 à 16:00   •  

Et moi je ne veux pas non plus casser les élans hein... 😒

Bouhhle 05 février 2021 à 16:18   •  

Stop, merci. Ou je demande à Aurel de supprimer ce fil.

Bouhhle 09 février 2021 à 05:19   •  

@Isis75
Mes soignants, ce sont mon médecin généraliste ostéo-acupunctrice et un kiné. Mais je compte bien voir un psy pour mes problèmes de dos (entre autres, quand j'aurais réussi à me mettre un coup de pied au cul). Ça, ce sera dans mon prochain bouquin.

@elsbzh
C'est drôle, moi je trouve que tu écris plutôt bien quand je te lis. C'est souvent concis, clair et juste. Exemple dans ce fil.
citation :
Je me sens rarement en "état de grâce" capable de coller des mots sur la myriade d'émotions qui tourbillonne dans mon cerveau en lisant vos messages.

Si ça c'est pas bien écrit et décrit, c'est quoi bien écrit ? Avec un minimum d'entraînement, de lâcher prise et de temps si besoin, ça va tout seul. Et si tu lis bien, tu remarqueras que moi non plus, je ne sais pas parler de mes émotions.

@Juliette... @Ambre31 .
Désolé si j'ai fait mon bougon, ça va mieux. Mais j'avais un moment demandé qu'on arrête de parler de moi, ça me met mal à l'aise et je sais que ça ne servira à rien (je suis le roi de la résistance, psychanalystiquement parlant). En me relisant, je m'aperçois que je n'ai rien demandé de votre part mais que vous avez su lire entre les lignes, ça me fait encore plus flipper.
Mais c'est d'un pro dont j'ai besoin. Il doit justement m'apprendre à exprimer mes émotions et sentiments. C'est pour ça que je somatise. La boucle de merde : je dois aller voir quelqu'un pour lui parler en lui demandant de m'apprendre à parler.
Je me connais, si je demande un truc aussi franchement, c'est pas pour rien. Si ce site n'était pas pour moi une véritable bulle d'air, j'aurais été capable de disparaître sur un coup de tête, comme ça, pouf : "ah vous écoutez pas ce que je dis, vous allez voir". Et j'aurais regretté d'être aussi con et mis six mois à me réinscrire sous un autre pseudo (comme c'est déjà arrivé). J'ai réussi à juste dire "stop, qu'est-ce que je viens dire ?". On dirait que je fais des progrès.
Bises

zozottele 09 février 2021 à 06:42   •  

@bouhh en tous cas t'es un gars bien.
Ca fais peut être con dis comme ça,mais ca mange pas de pain.
Si la thérapie te fais du bien se sera super,je te le souhaite.
Hé tu sais quoi,si tu arrive a parler autant que tu écris,et aussi bien,personne ne pourras plus t'arrêter !😄

Bouhhle 09 février 2021 à 09:04   •  

@zozotte merci

Nevromonle 09 février 2021 à 09:26   •  

Merci d'être revenu. Et d'avoir su te protéger en posant clairement des limites.

elsbzhle 09 février 2021 à 19:52   •  

@Bouhh
Merci (je ne sais pas comment exprimer le mélange de gêne, fierté, reconnaissance, et plein d'autres trucs, qui m'a submergée)
Justement cette phrase était un moment d'état de grâce... Il m'arrive d'écrire. Mais ce sont des "fenêtres" dans mon cerveau, brusquement j'ai des mots qui me viennent et il "faut" que je les écrive. J'essaie de ne pas les rater déjà, de les encourager ensuite... Peut-être que je deviendrai plus prolifique. Qui sait ?

elsbzhle 09 février 2021 à 19:53   •  

Prends soin de toi, le plus dur dans les démarches c'est de faire le premier pas, non ?

Kouignamanle 20 février 2021 à 16:11   •  

Bonjour je vais vous livrer mon ressenti du jour. J'habite à Dijon je suis HPI verbal et je suis dépendant affectif. Ma copine viens de me larguer sans raison apparente. Pour faire connaissance, j'ai besoin de ressentir ce que la'utre dégage. je propose à chaque fois, que ce soit amicalement ou dans l'espoir d'autre chose, un appel. c'est seulement ensuite losque je suis amoureux que mes écris se dénouent. je recois des clains d'yeux, j'échange et mon traite de débile quand je reste pourtant courtois. trop gentil, trop con.N'en déplaise à celles que cela offusque, nous avons chacun notre mode de fonctionnement. j'aimerais sincèrement que chacun fasse preuve de compréhension et de tolérence. La bienveillance est un mot à la mode mais tous n'en sont pas pourvus. je suis choqué, triste ert désespéré .de constater tant de méchanceté de la part d'hypersensibles. c'est du délire. a ce rythme tout le monde finira seul, c'est une évidence.

paradoxle 17 juin 2021 à 00:31   •  

Je vais continuer mon "moi maintenant".

Je prends un peu de recul avec Apie parce que d'un côté, j'aime bien mais de l'autre, ça me bouffe du temps. Ça m'a fait du bien de me lâcher, de me livrer, de balancer tant de choses... puis de participer et d'aider quand je pouvais parce que j' peux pas m'en empêcher. Mais j'ai besoin de prendre soin de moi et aider autrui me fatigue, c'est vraiment pas le moment, ça m'écarte de moi alors que j'ai besoin de me regrouper. Et finalement je venais ici comme on va au bistrot, pour passez le temps, en trouvant à force que j'avais fait le tour, qu'une routine s'installait. Et m'apercevant (croyant) que personne ici n'arrive à m'épauler, à être béquille, je suis trop éclopé.
C'est pas comme ça que je vais prendre soin de moi. Donc je participe moins et ça fait du bien (pour une fois, je ne suis pas parti sur un coup de tête).

J'ai enfin enclenché la demande de psy au CMP du coin, je vois toutes les trois semaines une infirmière-psy qui déchire (le psy, ça sera plus tard, un an ou deux, pfff). Alors je prends le temps pour l'introspection, beaucoup beaucoup. Et je lis Irvin Yalom. Quoi de mieux que la thérapie existentielle pour des problèmes existentiels ?
Et je suis en train de comprendre un truc. Mouais... disons que je commence à arrêter de me le cacher.

Yalom parle dans La malédiction du chat hongrois d'une dame qui perd petit à petit l'usage de ses jambes. Elle a passé sa vie à aider les autres sans jamais se plaindre, sans jamais parler de ses problèmes profonds.
Comment ça me parle !
Quand j'ai vu l'infirmière pour la première fois, je lui ai dit que 1°, je venais pour mes douleurs et mes blocages au cou et à l'épaule, et 2°, que j'avais besoin d'apprendre à parler, à dire mon mal-être et mes douleurs morales (et 3°, que je me découvre a.p.i.e mais ça c'est annexe).
Et je ne tilte que maintenant que le 2° est la cause (ou une des causes) du 1°. Moi qui passe tant de temps à écouter les autres et qui suis incapable de me plaindre, incapable d'exprimer mes vraies émotions, incapable de parler de mes déboires amoureux, ou bien juste en surface quand un ami insiste, histoire de donner le change. Voire à mentir en minimisant, pas par malice mais parce que je me mens à moi-même. Par fierté mal placée ? Par peur de montrer mes faiblesses ? Parce qu'on m'a trop souvent fait taire, fait ravaler mes pleurs ? (ça faut que je creuse, depuis tout petit je me cachais pour pleurer, jusqu'à ne plus en être capable du tout depuis 12-13 ans. C'est un truc que j'attends du psy aussi, réussir à pleurer pour de vrai).

En tout cas, j'ai une bonne base de travail vouée à être fructueuse.

zozottele 17 juin 2021 à 07:06   •  

Bonne introspection @paradox.

elsbzhle 17 juin 2021 à 23:18   •  

La peur de montrer ses faiblesses. Comme ça résonne. Prends soin de toi, prends le temps de la faire pour toi, parce que c'est la seule bonne motivation.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?