Témoignages

Pensée unique

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Pensée unique
Pensée unique
RainbowZebrale 22 décembre 2019 à 13:38

Deuxième sujet dans la foulée, étant dans le domaine artistique professionnel, l'envi de créer quelque chose de plutôt "personnel" me vient et donc j'en viens à la pensée unique. Comment la préserver, est-ce possible de la préserver, faut-il en abandonner une partie si tant est qu'on peut appeler ça de l'abandon car peut-être que la partager avec certaines personnes, celle-ci n'est pas altérée mais peut-être transcendée.

Etoilele 22 décembre 2019 à 15:13

Je crois que je n'ai pas compris ce que tu entends pas pensée unique.

Je m'explique. Pour moi la pensée unique correspond aux messages qui sont véhiculés par les médias (radio, TV, magasines, journaux, réseaux sociaux...) et qui fait qu'au final la plupart des gens, finissent par penser la même chose sans y avoir réellement réfléchi eux-mêmes.
Donc, évidemment que je souhaite voir s'éteindre (ou au moins s'amoindrir progressivement) la pensée unique telle que je la vois.
Mais, à la vue de ce que tu as écris, on ne doit pas mettre les mêmes choses derrière cette expression.

Du coup, ma question sera : Qu'entends tu par "la pensée unique" ?

RainbowZebrale 22 décembre 2019 à 15:34

@Etoile Oui j'avais pas pensé à ce sens là. Je parle de la pensée/vision du monde propre à chacun.

Etoilele 22 décembre 2019 à 16:19

Du genre "pensée individuelle" ?

Si c'est ça, le mieux est de ne pas écouter les autres, que ça soit les médias ou autres, ou en tout cas, prendre le temps de se poser des questions par rapport à ce qu'on entend, surtout face à d'énormes incohérences.
Et je pense que cela est la responsabilité de chacun.

Je sais pas si je suis dans le sujet et si je réponds vraiment à ton questionnement...

RainbowZebrale 22 décembre 2019 à 16:50

@Etoile

En fait si on part du fait de ne pas écouter les autres notre pensée n'évolue pas j'imagine et alors là oui pensée individuelle mais on écoute forcément le monde (indirectement) qui nous entoure donc il n'y a pas vraiment pensée individuelle mais une évolution de celle-ci. Qui n'est toujours pas vraiment individuelle. Du coup mon questionnement est plutôt comment arriver à faire quelque chose de concret de cette évolution. Mais ça c'est peut être trop réfléchir et ne pas agir. A voir comment les évènements se font et comment nous réalisons de ce fait. C'est là les accomplissement à un instant t qui résultent de l'aboutissement de cette évolution de pensée. Pour parler de moi je dirais que je n'ai pas encore réalisé quelque chose de libérateur ou en tout cas d'épanouissant. Un peu quand on finit un jeu vidéo ^^. Mais je me demande à quel stade, à quel moment j'arriverai à cet aboutissement/réalisation. Si c'est à 35 ans, à 40, à 50, à 80....

Etoilele 22 décembre 2019 à 17:09

Quand je dis "ne pas écouter les autres", me suis mal exprimé, je voulais dire ne pas suivre ce qu'on entend.
Après, je ne crois pas faire du sur place du fait de ne pas être ok avec ce que j'entends. J'ai juste mes propres idées en lien avec mes expériences et intuitions.

RainbowZebrale 22 décembre 2019 à 17:26

Mais du coup ressens tu le besoin de créer, par l'accumulation d'idées, de pensées, etc...

Etoilele 22 décembre 2019 à 17:56

Je ressents le besoin oui, mais entre mes propres barrières et celles du systeme, je ne suis pas passé autant à l'action que je l'aurai voulu.
Tout ce qui m'importe, c'est d'être en phase avec moi même en avançant dans la bonne direction, même si j'avance tout doucement.

HUNAMle 22 décembre 2019 à 18:04

ça dépend pas mal de la discipline artistique en question, mais je pense qu'il faut préserver au maximum l'essence de notre pensée artistique, de ce qu'on souhaite créer, le message qu'on veut faire passer, tout en faisant l'effort de créer un pont entre son oeuvre et les spectateurs. Pour certains ça peut être très dur car ils veulent vraiment créer quelque chose de complètement intime, complètement isolé du regard extérieur, une oeuvre qui ne parlent qu'a eux, mais si on souhaite partager, et que certaines émotions, réflexions se transmettent, il faut créer des espaces où le spectateur peut s'identifier, peut s'approprier l'oeuvre, ce que je dis là concerne surtout la fiction mais par exemple lui donner les moyens d'imaginer que la situation fictive pourrait aussi lui arriver ou au moins, qu'il pourrait ressentir les mêmes choses que certains personnages importants dans plusieurs situations. En gros, créer une oeuvre qui ne soit pas tournée que vers soi, comme une catharsis, mais se tourner vers l'autre.

Peut être qu'en dehors de la fiction c'est différent, mais pour avoir vu certaines expositions de photos ou de peintures, parfois les artistes nous laissent sur le côté, leur intention ou ce qu'ils essayent de transmettre se devine très difficilement et il n'y a pas d'efforts pour nous faire rentrer dans leur univers par une description ou des indices.

RainbowZebrale 22 décembre 2019 à 18:54

@HUNAM

Wè le spectre est tellement large quant aux oeuvres artistiques... après je trouve cela intéressant de se confronter à une oeuvre qui ne donne pas beaucoup accés au spectateur mais heureusement que des oeuvres sont plus directes, comme des films d'actions par exemple (ce qui n'empêche pas de rajouter de l'ésothérisme ou de l'abstrait dedans...) je pense un peu tout haut là ^^.

C'était quels artistes peintres ou photographes par exemple ?


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?