Témoignages

Rêvons un peu

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Rêvons un peu
Rêvons un peu
Abderianle 26 janvier 2019 à 21:13

La question de l'absence de sommeil conduit à cette autre, pour les nuits "réussies" : rêvez-vous ? Notez-vous vos rêves ? Vous inspirent-ils, ou êtes-vous totalement amnésiques ?
Et croyez-vous que vos rêves sont nettement supérieurs à la moyenne nationale ? Ou n'êtes-vous qu'un énième agent secret en mission pour sauver le mec ou la fille avec qui vous adoreriez passer le reste de votre existence ?
Ou... pis, ne rêvez-vous que de chats ?!

patrickle 26 janvier 2019 à 21:35   •  

faites comme si j'avais fait un copy-paste de la partie rêve du chapitre sur le manque de sommeil.

Abderianle 26 janvier 2019 à 21:37   •  

Tu peux aussi aller plus loin dans tes pensées, patrick.
:hypnoooose:

patrickle 26 janvier 2019 à 21:43   •  

non, je me contente de faire des gros yeux et en général ça marche. faites comme si je faisais des gros yeux

Abderianle 26 janvier 2019 à 21:45   •  

Pff, j'regarde jamais les gens dans les yeux, donc ça marche pas.
Fais plutôt... les gros pieds ?!

patrickle 26 janvier 2019 à 21:52   •  

bon, faites comme si j'avais des gros pieds

Kalimaliciale 26 janvier 2019 à 22:02   •  

Je rêve tout le temps, c'est très rare que je fasse des rêves sans aucune logique, aucun fil qui se tient dirons nous, et je ne me rappelle pas non plus de ne pas avoir rêvé.
Pour mes rêves j'ai un système de tri très précis:
- Les rêves bateaux, ceux qui sont le mélange de ce que j'ai pu vivre récemment pour créer une histoire (et qui ne cassent pas trois pattes à ce même canard).
- Les rêves what the fuck, qui eux n'ont aucune logique si ce n'est me réveiller en mode : hein?
- Les rêves dit cauchemardesques ou angoissants qui reflètent généralement de grosses trouilles (eux même divisés en deux catégories dont : les trouilles personnelles et les trouilles environnementales indépendante de ma petite personne)
- Les rêves de type astral ou alternatif dirais-je; alors là ça passe d'une vie dans les années 30 , au monde parallèle en passant par le quotidien avec une petite différence, le rêve dit prémonitoire aussi... Etc. Ceux là je les reconnais bien par la précision du détail de tout.
- Les rêves d'inspirations; je rêve de ce que je veux ou dois écrire, de mes personnages, de musique aussi..
- Les rêves réglages de compte, alors ça c'est quand mon cerveau me dit : "Ma fille tu as ce problème à régler alors fais le où je te pollue durant ta nuit."

Voilà voilà, c'est un peu près tout :D

patrickle 26 janvier 2019 à 22:07   •  

j'avais entendu il y a longtemps (mais ca m'avait marqué) une analyse par un psy ou un médecin que les rêves peuvent parfois être une sorte de préparation à la journée ou l'avenir proche qui arrive. sur base des infos qu'il a, l'esprit fait une sorte de répétition ou d'entrainement ou de répetition de ce qui va se passer, ce qui donne parfois cette impression de rêve prémonitoire

Abderianle 26 janvier 2019 à 22:39   •  

Les rêves "what the fuck" sont souvent liés au moment où le cerveau classifie les informations et les données de la journée. Il y a aussi les trucs impossibles qui trahissent un cerveau en train de tester ce qui /pourrait/ être, et d'évaluer ainsi des "réalités" alternatives, ou des hypothèses même farfelues.
Quelle belle machine à penser, quand même. 😍

Sanjurole 27 janvier 2019 à 09:22   •  

J'ai fais beaucoup de rêves où c'était la guerre, beaucoup de rêve où je meurs, mitraillé, fusillé, flingué..
Il y en avait un où les chinois avaient envahis la Russie et j'étais avec des collègues de travail, eux avaient des armes et y'en a un il m'a donné... une piceusse verseuse .. euh visseuse perceuse.. Je me lève de derrière une jardinière pour viser, croyant naïvement que ça allait marcher, on me tire dessus, je me re-planque, me dis que c'est de la merde et là un chinois me mitraille de plusieurs balles, la sensation est intéressante...
Un rêve aussi où je me suis fait tué par un garde national australien dans une ambassade australienne (rien ne prêtait à croire que c'était les australiens mais j'en étais persuadé)
Un autre où je suis sur un paquebot avec un avion de chasse et un pote fait tomber l'avion de chasse dans l'eau (non il a pas tiré la chasse)
Un autre et là le plan était magnifique où j'étais à environ 50/100 mètres sous l'eau (plan de contre plongée) et je nageais vers le haut mais les couleurs étaient magnifique, bleu, vert, emeraude, rayon de soleil dans l'eau.. Ca avait l'air de se passer dans un lac en Indonésie..
En gros je meurs souvent dans mes rêves..

Il y en a d'autres plus insignifiant..

Kalimaliciale 27 janvier 2019 à 12:27   •  

C'est terrible les rêves où l'on meurt... Je compatis. Qui sait tu as peut-être des rêves de vies passées ou alternatives? :P
Pour ma part le pire c'est les rêves de fin du monde... Ce sont ceux qui me traumatisent le plus, plus même que ma simple mort.

Sanjurole 27 janvier 2019 à 12:44   •  

C'est intéressant à vivre, ça ne me dérange pas.
Ce qui me fait le plus chier c'est quand je rêve que j'ai un accident avec la bagnole et que ça va me coûter cher.

Abderianle 27 janvier 2019 à 14:30   •  

@Sanjuro : 😄
Heureusement les rêves c'est comme le film "Un jour sans fin".
Finalement, ça ne compte jamais !
Ou sois quand même certain d'avoir une bonne assurance...
(Alors que dans la Matrix, quand on meurt dans la simulation, par contre...)

LibertEchEriele 27 janvier 2019 à 17:45   •  

J'ai un rêve aussi chiant que récurrent: je suis dans une fac, ou une école. Je passe beaucoup de temps à chercher la bonne salle. Bien sûr, j'arrive toujours en retard, n'ai jamais le bon matériel, ni fait les devoirs demandés. Et, qu'est-ce que je fous là, puisque c'est chiant à mourir, que rien ne m'y parle, que je trouve les gens ennuyeux au possible? Le pire, c'est que je me sens quand-même en état d'infériorité, de culpabilité, etc. Bon, je le sais, ce doux rêve est là pour me rappeler, régulièrement, 😄, que je n'ai pas encore atteint mon nirvana professionnel, que je ne baigne pas encore dans mon élément au niveau du travail. Mais il est bien gentil ce rêve collant comme une mouche, il me pousse au c-l, et je pense qu'il compte gagner le concours du rêve et essayer de détrôner, par exemple, ce rêve hallucinant où, géante, unstoppable, je sautais d'un bateau à l'autre dans un port baigné d'arc-en-ciel (impossible à décrire). Bon, sinon, quand on vole, c'est cool aussi, non?

Sanjurole 27 janvier 2019 à 19:01   •  

Ou alors ne culpabilise plus :)

J'ai volé une fois dans un rêve, par contre tomber d'une falaise plusieurs fois, mais c'est comme volé non ^^
Et je me réveille juste avant le choc..

patrickle 27 janvier 2019 à 19:43   •  

A un moment, je rêvais que je changeais très fréquemment de travail, ou que je disais oui à plusieurs employeurs en même temps, et au final je ne savais plus très bien chez qui je devais aller ou alors j'allais travailler chez le mauvais.
quand j'étais plus jeune, je rêvais que je tombais dans un espèce de tube gris qui débouchait sur l'espace mais que la chute dans ce tube sans fin (et avec la sensation de chute)..
quand j'étais petit, j'avais aussi un rêve récurrent : j'étais assez calme dans mon lit ou ailleurs mais je sentais l'angoisse monter en sachant ce qui allait se passer et puis mes vêtement se mettait à bouger tout seul dans des mouvements compulsifs et rapides. ca c'était des rêves horribles.

sinon, ceux ou je me retrouve tout nu, ou sans chaussures ou sans pantalon, dans des lieux avec des gens, avec le sentiment que c'est normal mais qu'il y a quand même un problème (je ne les fais plus non plus ceux-là).

ce que je fais encore, c'est les rêves où je suis simple spectacteur. ca donne aussi un aspect étrange. ou alors ceux ou c'est un peu comme un film : on sait que c'est flippant mais on sait qu'on va s'en sortir. par exemple, je suis dans une maison avec un de mes enfants. on voit des zombies au loin. on sait qu'on doit s'enfuir, le stress monte mais on sait qu'on va s'en sortir puisque c'est un 'film'.

Aluminele 28 janvier 2019 à 09:02   •  

À une période je faisais beaucoup de rêves où je tuais des gens, c'était assez horrifiant !
Sinon la plupart du temps je fais des rêves tellement liés à la réalité qu'il m'arrive de confondre les deux, ça donne des situations bizarres des fois : "quoi j'ai 18 ?! Mais je croyais que vous m'aviez mis 7!"ou encore" je croyais que vous aviez vendu cette voiture "" je croyais que je vous avais déjà rendu mon travail " et j'en passe. Parfois je rêve même qu'une semaine entière s'est écoulée donc je sais même plus quel jour on est au réveil 😂

Et sinon les plus intéressants à mes yeux ce sont les rêves que l'on peut contrôler ! Généralement j'en profite soit pour m'envoler et faire des loopings dans le ciel, soit pour aller embrasser le fameux love interest que j'étais en train de sauver 😄
Le rêve devient très agréable dans les deux cas 😉 😄

Pixle 28 janvier 2019 à 11:38   •  

Mes rêves sont trop longs à raconter.. et super chelous.. Mais tiens si je trouve le temps d'en synthétiser quelques uns..
M'enfin sont pas très gais en général..

NonoBZHle 28 janvier 2019 à 20:38   •  

Comme Pix. Puis souvent annonciateurs de messages aussi... Des bons, des moins bons. Ca a permis d'éviter des accidents ou d'être avertie de certains événements donc pas mal d'un sens.

Quand j'étais petite, mes rêves se terminaient toujours de la même manière et des années durant : par des roulements de tambours. Il ne fallait pas bouger. Des gens venaient me chatouiller et c'était très désagréable parce qu'il fallait faire semblant de dormir et ne surtout pas réagir, on pouvait mourir de rire. On était toujours très nombreux à être présents sur ces fins de rêves, se coucher, se coucher et s'immobiliser sous peine de crever.

Petite variante sinon, un vers de terre géant venait me bouffer, un coq en noir et blanc en mode échiquier venait me bouffer aussi ou alors je me faisais buter à ne pas réussir à courir pour échapper à l'ennemi, sinon je tombais dans des courants d'eaux vives boueuses, d'un arbre géant, d'un pont, d'une corde.
Ça a dû se calmer après l'adolescence.

Aujourd'hui en rêve, je fais bien mieux qu' "Inception" ^^ Mais impossible à raconter. Complètement barré, psychédélique, mystique, flippant, jouissif à l'extrême. Sensations corporelles exacerbées +++. Presque parfois je regrette de m'être réveillée tellement ça peut me mettre dans un état de transe que je ne connais pas dans la "vraie vie".

Une putain de douille sans rien avoir consommé ^^

Didier54le 28 janvier 2019 à 21:19   •  

Pour ma part je rêve énormément chaque nuit.Je fais des rêves réalistes ou des rêves complètement fantaisistes. Je rêve souvent de projets futurs, je rêve souvent à la résolution de problèmes (informatique par exemple), ou que je compose une nouvelle musique, etc... dans ces cas-là je me réveille souvent en sursaut et soit je vais résoudre mon problème directement, soit je vais composer en enregistrant le morceau, soit je vais noter le nouveau projet ou invention.
J'ai la particularité de faire en moyenne 24 micros réveils à l'heure, en gros je me réveille toutes les deux minutes 30. Je suis très rarement en sommeil profond. Le fait d'être constamment en sommeil paradoxal, me permet de contrôler la plupart de mes rêves... je fais également beaucoup de paralysie du sommeil... enfin, là ça fait un petit moment que ça s'est calmé depuis que j'ai eu mon burnout...

NonoBZHle 28 janvier 2019 à 21:23   •  

Paralysie du sommeil...Le truc terrible

Didier54le 28 janvier 2019 à 21:33   •  

@NonoBZH, oui, quand j'étais jeune c'était horrible! Avec le temps, je me suis fait. Mais bon, parfois j'arrive quand même encore à être horrifié tellement que les hallucinations auditives et visuelles son réalistes!

patrickle 28 janvier 2019 à 22:50   •  

les paralysie du sommeil, j'en'ai fait quelques unes, c'est horrible, en plus on a le sentiment que le cerveau s'engourdit, à chaque fois, je lutte pour me 'réveiller'. (maintenant, j'ai remplacé par les remontées gastrique, c'est pas mal non plus). sinon c'est vrai qu'il y a les rêves pas complètement fini quand je me réveille où j'ai encore le son, c'est assez dérangeant.
par contre, parfois avant de m'endormir, je suis parfois dans un état entre les deux où je rêve-pense. je sais que c'est à chaque très agréable mais pas moyen de m'en souvenir quand je me 'réveille avant de réellement m'endormir'

Pixle 29 janvier 2019 à 15:31   •  

Ah mais ça s'appelle comme ça !! Punaise j'en fais souvent ! Horrible.. je n'arrive pas à bouger ou à me réveiller.. Des fois je me réveille en sursaut à cause d'un intru, ou de quelqu'un penché sur mon visage.. je suis mal toute la journée après ça.. trop réel.

patrickle 29 janvier 2019 à 17:50   •  

Virgile (je pense que c'était lui) nous a parlé d'un ressenti identique. a mon avis, on a peut-être la réponse
ah et quand j'étais petit j'étais somnambule. mon fils l'est aussi (maintenant ca c'est calmé), a un moment c'était presque toute les nuits. en général, on savait dire qu'ils dormait mais c'était pas toujours évident. on a eu le sentiment que c'était lié à des périodes de stress.

NonoBZHle 29 janvier 2019 à 19:34   •  

Et mon côté barré spirituel pose la question de savoir si c'est vraiment une invention du cerveau ou si c'est un passage dans une autre dimension aux vibrations très basses. Voilà ! "Plouf plouf" comme disait feu Desproges 😛

Kalimaliciale 29 janvier 2019 à 23:46   •  

Nono, je plussoie tes questions XD

Didier54le 30 janvier 2019 à 00:39   •  

Pour Répondre à NonoBZH et Kalimalicia, en fait la paralysie du sommeil c'est un bug dans le cerveau! Pour faire simple, c'est une désynchronisation entre le réveil et le sommeil. Ca arrive quand notre cerveau est en phase de réveil, mais il n'a pas envoyé la substance qui réveil notre corps, d'où la paralysie.On commence à être conscient d'être réveillé, mais on est encore à moitié dans le sommeil paradoxal et donc dans les rêves d'où les hallucinations! Donc d'un côté, on est réveillé mais encore en phase de rêve et de l'autre notre corps est encore endormie mais nous sommes conscient, notre cerveau est complètement perdu, c'est la panique, il y a problème, d'où les hallucinations cauchemardesques pour faire réagir le corps à un danger!

patrickle 30 janvier 2019 à 07:06   •  

Moi quand ça m arrive c'est quand je m'endors. J'ai le corps paralysé mais au départ l'esprit encore conscient. Et puis il s'engourdit comme si je m'enfonçais. J'ai pas d'hallucination mais j'ai l'impression que je dois lutter sortir de cet état.

Cyrianle 13 avril 2019 à 01:02   •  

Lorsque j'étais petit je rêvais souvent mais depuis mes 10-12 ans je dors profondément et je n'arrive plus à me souvenir de mes rêves.:( Savez vous comment remédier à ce problème ? J'aimerais tant pouvoir me souvenir de mes rêves...:/ 😭

Gargarinele 13 avril 2019 à 01:36   •  

Changer l'heure du réveil chaque jour. Noter immédiatement tes impressions après t'être réveillé. Calculer tes cycles de sommeil paradoxal.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?