Amour et amitié

Amour et conditions, comment tendre vers l'inconditionnel ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Amour et amitié
  4. Amour et conditions, comment tendre vers l'inconditionnel ?
Amour et conditions, comment tendre vers l'inconditionnel ?
Lysitheele 10 septembre 2021 à 13:27

Bonjour ! C'est la première fois que j'écris dans un forum ahah c'est stimulant
J'aimerais aborder le sujet de l'amour en soi, de sa place dans le couple et hors du couple, du couple en soi, et bien évidemment découvrir des points de vue différents du mien.
Je pense tout d'abord un peu tristement que les relations de couple (telles qu'on les connait) ne sont pas forcément les meilleures représentations de l'amour, je pense en fait que la plus belle forme d'amour est celle qui est inconditionnelle, qui n'a ni espace, ni temporalité, qui "est" quoi qu'il advienne. Dans la relation de couple, un certain cadre est imposé, "je t'aime, mais pas si tu me trompes", "je t'aime, mais pas si tu me quittes", "je t'aime, si j'ai ton exclusivité", autant de "si" et de "mais" qui tendent à dénaturer la nature infinie et absolue de l'amour.
D'ailleurs je pense que ces relations d'amour inconditionnel auront peut-être plus tendance à naître dans les relations d'amitié, déjà bien moins conditionnées, plus fréquentes aussi peut-être.
Je pense que si je t'aime de tout mon coeur, partout et tout le temps, sans conditions, je n'attends rien de toi, parce que cela reviendrait à être déçu parfois, hors l'amour ne doit pas faire mal. On a mal parce que nos attentes n'ont pas été comblées, et cela nous appartient.
Voilà je terminerais là dessus pour conclure, je pense que l'amour de fait pas mal, bien qu'on ait tendance à penser parfois que c'est la chose la plus douloureuse qui existe, je pense que c'est le contraire, c'est le sentiment le plus serein. Je pense d'ailleurs mais on va rentrer dans une dimension plus spirituelle, que l'au-delà ou en tout cas ce qui nous acceuille au moment de laisser notre enveloppe corporelle, est rempli d'amour de cette nature, ce sentiment précisement, voilà pourquoi il ne doit être ni spatial, ni temporel, mais absolu

zozottele 10 septembre 2021 à 18:25   •  

Bienvenue@lysithee!
Jolie message oui.
L'amour inconditionnel,mais peut-être mettons nous des conditions pour ne pas souffrir nous même ?
Quand on dis "je t'aime si", c'est peut être parce que nous savons que si ça arrivait,nous allons souffrir.
Pour tendre vers l'inconditionnel,il faut peut être ne plus avoir peur de souffrir ?
Se donner,a fond, sans rien demander,et ne pas avoir peur des conséquences,quelles qu'elles soient ?

Ambre31le 10 septembre 2021 à 19:05   •  

Bienvenue @Lysithee 🙂 !

Quel beau sujet pour t'introduire que de parler d'amour et inconditionnel en plus !

Tu parles d'amour absolu, mais l'humain est-il capable d'absolu ? L'amour parental devrait être inconditionnel, et l'on voit que parfois même lui ne l'est pas.

Il me semble que d'une part, l'amour absolu existe, mais ce n'est qu'une partie de l'amour, c'est la partie qui nous attire vers l'autre. Et cet amour, quand il s'ancre dans le réel, quand il rencontre la relation à l'autre en vrai, la rencontre avec l'autre. Il devient alors conditionné par la possibilité de créer et vivre cettre relation avec l'autre. Cet amour absolu rencontre alors les besoins humains d'une vie réelle. Le vrai amour pour moi est donc celui qui ne meurt pas quand il rencontre le réel, et les difficultés humaines.

Il me semble d'autre part, qu'un amour absolu dépassant le temps et l'espace suppose une connaissance complète de l'autre or c'est impossible, car l'autre sera toujours un autre. Donc il peut arriver que des parties méconnues qu'on n'aime pas apparaissent alors que la partie connue de l'autre nous transportait.

Clivele 10 septembre 2021 à 20:39   •  

Lysithee, bienvenue et bravo, pour un premier sujet, c'est un beau sujet, et très bien amené.

Je crois pour ma part, que l'amour des autres n'est, jamais, in fine, que le reflet de l'amour de soi. Et que donc, si l'on n'est pas quelque part, en paix avec soi-même, on ne peut l'être avec les autres. Ce qu'on n'a pas, et eux ont, on sera tenté de le chercher chez l'autre.
Ce qui fait souffrir serait, également, le lien, ou plutôt l'attachement (qui est différent de l'amour, et de la relation en elle-même, mais un truc assez dur à détricoter dans nos visions "occidentales").

Le débat sur le couple est aussi intéressant. Personnellement, je pense que c'est la "structure sociale" qui va le plus être chamboulée dans les années à venir. J'entends de plus en plus parler d'amour libre, de ce genre de choses. Mais ces concepts sont encore nouveaux, et peu de gens les interprètent et les vivent de façon similaire.

Quant à l'amour "inconditionnel", il peut sembler irréel ou idillyque, mais c'est ce qui le rend important à mes yeux. Non pas comme un idéal à réaliser, mais un objectif vers lequel tendre, un peu comme une fonction logarithme.

Vizualle 11 septembre 2021 à 02:13   •  

Je trouve ton témoignagne épatant de justesse @Lysithee :)

Re-trouver le "couple en soi", sa propre complétude interieur, préambule à toute relation saine :)
sans quoi l'autre est considerer comme une béquille, un pansement, un faire valoir. L'autre étant alors percu comme devant repondre aux attentes, besoins, manquements, blessures, nevroses 😂 😂 😂

Cela étant, puisque ce type de relation fait remonter toutes la crasse interieur, n'est ce pas un merveilleux cadeaux de l'Amour pour montrer ce qui est disfonctionnant à l'interieur et pouvoir le soigner @Lysithee? ;)

La lumière penettre toujours par les blessures comme disait Rumi 😍

Lysitheele 11 septembre 2021 à 09:13   •  

Merci pour vos réponses !
@Ambre31 oui je pense que l'être humain est capable d'absolu, je pense que c'est la nature profonde de l'être, à qui la condition humaine et physique vient y ajouter les contraintes, ou paramètres qui est peut-être un terme plus approprié, de l'espace et du temps, je pense mais c'est assez alambiqué que le temps d'un moment, à un certain endroit en ressantant cet amour inconditionnel pour l'autre, on peut accéder (et c'est assez paradoxal) à une forme d'éternité, et à ce moment renouer avec la nature absolue de l'être. Voilà donc pour répondre à ta question concernant l'absolu ! :)
Il est vrai que l'amour parental n'est pas toujours inconditionnel, en même temps je pense qu'il n'est pas forcément là où on peut l'attendre, il surprend bien souvent d'ailleurs, par son évidence à des endroits parfois si curieux. Ca me fait d'ailleurs penser à une citation de Montaigne à propos de son amitié avec La Boétie, qui je pense pourrait exprimer cela de façon très juste : "Parce que c'était lui, parce que c'était moi". Voilà à mon sens l'expression de l'évidence de certaines relations.

@zozotte en effet je pense que la peur ne nourrit rien de bon ! Bien au contraire et cela rejoint ce que dit @Vizual lorsque tu parles de l'autre devant répondre aux attentes, besoins, manquements, blessures et névroses. La citation de Rumi est d'ailleurs très pertinente pour illustrer cela ! On rentre dans ce cadre malheureusement dans des relations de dépendance, co-dépendance comme c'est si fréquent d'ailleurs !

@Clive ce que tu dis rejoint en partie les propos assez justes de @Vizual et @zozotte, mais je voudrais revenir sur la dernière partie de ce que tu dis, à propos de "tendre vers cet objectif", qui suggèrerait que ce n'est pas évident dès le début. Je pense que c'est possible de ne pas ressntir cette évidence tout au début, je pense que cela peut se construire aussi, mais je pense aussi que les relations d'amour inconditionnel s'offrent à nous dans une dimension de destinée (à laquelle je pense que tout le monde n'adhère pas), mais je ne pense pas que cet amour nécessite un effort, ce qui nécessite un effort en revanche sera d'entretenir la relation, de couple éventuellement ou d'amitié, mais quand bien même la relation de couple ou d'amitié disparaît, je pense que l'amour reste car il est, car il est sans conditions

Clivele 11 septembre 2021 à 09:35   •  

Éminemment d'accord.
Ce que je voulais peut-être sous-entendre, notamment aux perfectionnistes et procrastinateurs (Et je ne fais pas le malin, j'en suis, au premier rang), c'est de lâcher l'idée du parfait, inatteignable pour l'autre, enfin ce qu'on peut attendre de lui, comme pour soi.

Après il y a une formule alchimique qui dit "celui qui veut faire de l'or n'y arrivera jamais. Celui qui sait faire de l'or n'en a plus besoin."
Comme tu le dis si bien il ne s'agit pas d'efforts, de travail, d'exercice. Cela n'enlève rien au fait qu'être soi (devenir soi) n'a rien de simple, même si ça passe par une forme de simplicité (ne pas se prendre la tête avec les obligations, enjeux, "diktats" de la société, des autres, notre éducation, etc.

Ambre31le 11 septembre 2021 à 09:58   •  

Il me semble bien alors que cet amour absolu, comme je l'évoquais plus tôt, est un sentiment unidirectionnel d'un individu vers un autre, qui ne rencontre du fait de sa nature humaine que les "parametres de l'espace et du temps".

L'amour, dont je parle, celui qui ne meurt pas face aux contraintes de la relation a l'autre, lui, est bi-directionnel (et prend sans doute aussi en compte tout plein d'autres relations qui rentrent en connexion avec cette première relation là). Et il survit malgré pas seulement des paramètres mais bel et bien des contraintes, car toute relation vraie apporte en permanence des remises en question entre ses désirs et besoins et ceux de l'autre. Je parle donc de l'amour vécu, peut-être par rapport a l'amour absolu. Et je ne dis pas que l'amour vécu peut etre moins grand, en fait, bien au contraire, celui là doit s'alimenter en permanence, dans la relation a l'autre car il est dans l'échange et dans le réel.

Vizualle 11 septembre 2021 à 15:52   •  

clin d'oeil du jour @Lysithee 😍

L'INVISIBILITE DE L'AMOUR VERITABLE

Comprenez bien cela!
L'Amour que vous dites ressentir ou voir dans ce monde n'est qu'une vision falsifiée de l'Amour Véritable que vous êtes.
L'Amour Véritable ne peut être vu à l'extérieur que si il est nourri au dedans!
L'Amour Véritable est INVISIBLE pour celui qui ne se voit pas!
L'Amour que vous dites percevoir à l'extérieur n'est qu'une tentative manipulatoire de vous faire avaler des couleuvres et vous faire adhérer à un Amour conditionné duquel vous devez vous satisfaire par la croyance de votre médiocrité !
Vous avez une image toute faite de l'amour, même votre vision de l'amour vous l'avez conditionné!!!
Je ris lorsque l'on me parle d'Amour, ou lorsque l'on me dit que je ne sais pas aimer parce que je ne vous ménage pas dans vos petits "moi" égotiques qui me demandent de les laisser se perdre dans les méandres de l'ignorance.
On me dit ne pas aimer parce que l'amour que je vis et que je manifeste n'est pas "conforme" à l'idée ou à l'image que vous vous êtes fabriqués de l'amour....
Oui, Oser exprimer la Vérité, sa Vérité avec pleine et entière authenticité est un acte profondément amoureux de la Vie même si votre petit égo prend un coup.
Vous aimez pleinement, c'est inconsidérer l'image et l'idée que vous vous faites de vous-mêmes! Parce que vous n'êtes précisément pas cela!
Ne pas nourrir en vous vos stupides désirs, vos attentes malsaines, vos croyances perverses et vos concepts ridicules est d'un AMOUR INOUÏ !
Aimer, c'est n'avoir aucune attache avec qui que ce soit parce que c'est précisément votre attachement qui menotte votre relation et qui vous empêche d'être sincère les uns avec les autres par crainte de "perdre" la relation ou l'autre....Alors votre peur choisit TOUJOURS le silence, le mensonge, la manipulation, la lâcheté, le travestissement de votre être plutôt que l'authenticité et la sincérité par croyance que vous pouvez perdre quoi ou qui que ce soit!
Soyez honnête envers vous-même, offrez-vous de l'amour avant de prétendre pouvoir le vivre avec l'autre !
A choisir entre l'Amour Véritable et la peur de perdre la « vie » ou l'autre, vous faites SYSTEMATIQUEMENT le choix de la peur pour sauver un concept, un idéal, une idée ! Le voir, c'est déjà accepter l'idée de s'en délivrer.
Vous choisissez LA MORT en lieu et place de LA VIE !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?