Amour et amitié

Humain.e.s, pourquoi le silence ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Amour et amitié
  4. Humain.e.s, pourquoi le silence ?
Humain.e.s, pourquoi le silence ?
Georgettele 11 mai 2019 à 20:36

Je commence comme une page de Psychologie Magazine : "On est bien souvent confronté, surtout lorsqu'il y a des sentiments, au silence de l'autre. Que veut-il/elle vous dire quand il/elle se tait ?".
Ensuite, je fais à ma sauce :
"Le plus simple, ce serait qu'il vous a oublié.e. Mais comme c'est trop simple, vous cherchez beaucoup plus compliqué."

Je commence par les quelques raisons qui font que je ne dis rien, et vous serais très reconnaissante ensuite de mettre pourquoi vous, il vous arrive de vous taire dans la relation épistolaire (dont messenger, whatsapp ou autres SMS) :
- Soit, et en général c'est ça, il y aurait trop à dire et je veux prendre le temps de tout dire, bien, me poser, pas textoter avec deux pouces. Donc ça traîne, ça traîne, j'écris quinze lettres dans ma tête, et in fine l'autre ne sait jamais combien que lui ai écrit. Mon grand-père ou mon ancienne institutrice.
- Soit je ne sais pas quoi répondre. "Coucou !". Heu, je réponds quoi, je sais pas, je passe mon chemin. Mais pour rester dans la ligne que j'ai lancée, cela peut aller du "tu es dispo lundi ?" et comme je ne sais pas encore, je ne réponds pas. A quelque propos qui m'aurait agressée : soit je ne réponds pas pour définitivement couper les ponts, soit pour signifier que ça fait mal et d'ailleurs je ne sais pas quoi répondre.
- Parfois, pour une amie qui me raconterait tout le temps ses idées noires ou serait profiteuse, il peut arriver que je mette du temps à répondre. Idem pour un garçon un peu relou. MAIS je réponds toujours in fine.
- Bon parfois c'est parce que je n'ai pas reçu le message aussi. Par exemple ici pour le moment je n'ouvre pas ma messagerie car les attentes éventuelles des interlocuteurs me stressent d'avance.

A vous ?

Merlinle 11 mai 2019 à 20:54   •  

J'ai la fâcheuse tendance à vouloir répondre dans la foulée dès que je reçois un message. Mais j'ai bien conscience que cela peut être gênant pour plein de raisons. Ca peut laisser croire que je suis à disposition (pour le boulot, par exemple), ou que je suis trop empressé (dans les relations sentimentales), ou encore que l'on peut tout me demander n'importe quand (dans les relations pseudo-amicales).
Donc quand cela m'arrive de ne PAS répondre immédiatement, c'est que je fais un effort pour marquer une distance qui est soit attendue, soit nécessaire.

Julienle 12 mai 2019 à 11:33   •  

Merci Georgette pour ta question.

Je ne fréquente habituellement pas les forums virtuels, je n'ai ni Whatsapp, ni Messenger, mon univers technologique c'est gmail, les textos, et ce site que je découvre depuis peu, donc je ne suis pas familiarisé avec tous ces codes de communication.

Je fais le choix de ne pas me poser de questions au sujet du délai de réponse de mes interlocuteurs, car il existe trop de raisons qui peuvent expliquer un délai de réponse, et cela générerait beaucoup de stress si je devais "deviner" ces raisons ; du coup, de mon coté, je ne m'impose aucun délai de réponse non plus, ni aucune obligation de réponse (concernant les discussions sur les forums ; sur les messages persos, j'essaye de répondre à chaque fois, mais parfois je zappe, opérant une forme de "sélection" obligatoire car notre temps d'attention virtuel est limité).

Et il me semble que c'est là toute la difficulté de l'usage de ces forums virtuels : les règles de communication "réelles" ne s'appliquent pas à l'identique, c'est moins malpoli de ne pas répondre à un message ou à une mention sur un forum, qu'en face à face. Mais c'est aussi une chance, surtout pour les femmes je crois : elles peuvent zapper les "relous"...

Gwenouillele 12 mai 2019 à 18:17   •  

Ici le silence est interprété différemment selon de qui il vient. Avec certaines personnes, je sais qu'ils ont tout simplement zappé. Avec d'autres, je sais qu'ils zappent volontairement et ça m'énerve profondément. Je suis une personne directe, je préfère encore que les choses soient claires. Je dérange, eh bien qu'on me le dise. Mais qu'on ne me fasse pas croire que je suis la bienvenue si je ne le suis pas, car ça, c'est juste cruel. Quel est l'intérêt de maintenir une relation si celle-ci nous emmerde ? Ca je ne comprends pas.
Quand je ne réponds pas c'est souvent parce que j'ai un blocage : je ne sais pas comment dire les choses. Il y a plein de choses que je voudrais dire à certaines personnes, comme : "Merci, tu ne sais pas cb ton soutien est important pour moi, je t'aime", des trucs comme ça. Mais comme c'est rarement approprié à la personne, à la situation, ou démesuré, c'est très mal interprété et les gens en ont peur. Les rares fois où j'ai réussi à le faire ça s'est traduit par un renfermement de la personne en face. Le plus paradoxal de l'histoire c'est qu'on dit toujours aux gens de laisser sortir ce qu'ils ont sur le coeur, mais quand ils laissent sortir, ils ne sont pas capables d'encaisser. Du coup mes sms ressemblent plus à des messages morses et mes coups de tels (jamais passés par moi sauf à ma mère, et sauf si je n'ai vraiment pas d'autres options) durent rarement plus de 1min27.
Mais la plupart du temps, je les lis quand je ne peux pas répondre, et après je zappe.

Berengerele 13 septembre 2019 à 20:47   •  

Je pense communiquer facilement. Je réponds toujours. Si je n'ai pas de nouvelles rapides , je ne porte aucun jugement, ne souhaite pas interpréter. Si je n'ai plus de nouvelles du tout par contre, je me dis que l'autre n'est pas intéressé. Pour tisser un lien, il faut au moins être deux à le vouloir. Il est vrai que je préférerais avoir un petit mot d'explications au lieu d'être confrontée au silence .....question de délicatesse et d'élégance ! Mais bon, il y a des choses qui ne se forcent pas.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?