Amour et amitié

Ma vie d'incel

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Amour et amitié
  4. Ma vie d'incel
Ma vie d'incel
Rikle 21 février 2019 à 22:41

Bonjour,

Un témoignage personnel sur un "phénomène" que je vis (subis) depuis des lustres ; suite à un choc émotionnel vécu il y a quelques décennies, quelque chose de particulier m'est arrivé, mon visage a "changé" et du jour au lendemain, l'on a commencé à m'abreuver d'insultes, à me dire que j'étais moche, laid, "t'as vu ta tête", notamment de la part de la gent féminine (à mon grand désarroi...) devenant alors la victime d'une discrimination sociale totale, au niveau affectif bien sûr (pas le droit d'aimer vu ma tête... et d'être aimé), mais aussi professionnel (on m'a carrément dit une fois que si je n'avais pas été gardé à un poste, c'était à cause de... ma tête).
Cela dure (le problème initiateur n'étant pas réglé et ne le sera jamais), ça fait donc plus de 25 ans maintenant que ma vie est "restreinte" à cause de ce visage que n'est pas le mien si je puis dire, et que je ne peux donc, n'ai "pas le droit" d'aimer, devenant ainsi un "incel", c'est une expérience terrible (dont je souffre quotidiennement : pas le "droit" d'avoir une compagne, une petite amie, une femme et donc - bien sûr - vie sexuelle toute proche du néant) et intéressante (enfin, je me rassure en disant ça ;)) à la fois car pour le coup, je vois - c'est le cas de le dire - le vrai visage de l'humain qui au-delà de sa propension à se croire supérieur à tout, ne fait dans la réalité qu'adopter des comportements qui régissent la création (sélection, etc.) et dont il est - quoi qu'il en dise - dépendant.

Voilà.

Fanny-146le 21 février 2019 à 22:52   •  

Ton post me touche, et en même temps, j'ai du mal à trouver quoi répondre, car on ressent ta souffrance, et je ne voudrais surtout pas en ajouter...
Insultes, moqueries sur le physique, rejet du sexe opposé (ou pas opposé, d'ailleurs), j'ai connu, je connais encore.

Permets moi une remarque triviale, à laquelle tu n'es surtout pas obligé de répondre : ta photo ne révèle rien de particulier... Je m'étonne du coup de la violence du rejet que tu ressens.

L'autre remarque : j'avais lu il y a quelque temps un article sur les incels, et j'avais surtout retenu le côté violent et misogyne, ce qui ne me semble pas coïncider forcément avec ce que tu décris, je ne lis pas de violence ou d'envie de vengeance dans ton message. Souffrance, dépit face à une société qui repose sur les apparences, oui, et je sais combien c'est violent... Mais de là à utiliser la violence pour lutter contre sa propre souffrance...

Merlinle 22 février 2019 à 08:28   •  

Bonjour et bienvenue !

Votre histoire ne peut qu'inspirer de la compassion. Le terme "incel" en revanche est peut-être mal choisi, il est très connoté aujourd'hui, surtout sur Internet :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Incel

Vous reconnaissez-vous dans cette définition ?

Bonne journée

Rikle 24 février 2019 à 10:32   •  

Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Concernant le terme "incel", disons que je l'utilise plutôt dans ses significations initiale et littérale, ce qui est venu s'y greffer par la suite me concerne moins en effet...

Pour te répondre Fanny - et cela rajoute à la "folie" de la situation vécue - il y a un souci avec mes photos, si je puis dire, car il se trouve que je suis plutôt photogénique, d'après ce que l'on me dit régulièrement. Peu de photos "ratées" de moi !
Lorsqu'on commente mes photos, j'ai relativement souvent le droit à : tu es un bel homme, tu as de l'allure, tu as un beau sourire, tu présentes bien, etc. Sauf que dans la "vie réelle", lorsqu'on me voit en "vrai" donc, eh bien c'est plutôt : t'es pas beau, t'es moche, t'as vu ta tête, etc., il y a oui un souci là quand même ! Pour ce fait précis, comment expliquer une telle situation, être si "photogénique", beau en définitive en photo, et beaucoup moins dans la réalité, et cette photogénie ne me sert à rien puisque dans la "vraie vie", c'est le contraire qui se produit ! J'aurais pu nommer mon témoignage : ma photogénie est un calvaire... (d'ailleurs, c'est à priori il me semble souvent le contraire qui se produit, l'on est moins "beau" en photo que dans la réalité ; et donc mon cas doit être bien rare...).

Mais plus généralement, pour revenir à ma situation, oui je n'ai pas de critères physiques "particuliers" amenant à ces insultes, on pourrait me dire certaines choses blessantes si j'avais, je ne sais pas, les oreilles décollées, un bec de lièvre, les dents de travers, si j'étais trop grand, trop petit, trop ceci ou pas assez cela !! Mais non rien, et je suis plutôt bien proportionné (pas de déséquilibre corporel si je puis dire) ni trop grand, ni trop petit (1m82), etc. mais voilà depuis ce choc émotionnel et ses "conséquences" (il y a à peu près 25 ans donc), c'est discrimination et compagnie...
A ceci près - c'est cela aussi qui fait la bizarrerie de ce que je vis - j'ai également droit à des commentaires positifs (voire élogieux) venant presque exclusivement de personnes plus âgées que moi (et notamment de femmes) à mon encontre qui, elles, me disent au contraire que je suis, je cite, un bel homme et qui ne comprennent pas que je sois seul ! C'est à ne plus rien y comprendre ! Pourquoi les femmes de mon âge me disent "moche" et donc peu attractif alors que ces femmes (parfois beaucoup) plus âgées, elles, me disent tout naturellement et trouvent que je suis, je cite à nouveau, bel homme (ou que j'ai de l'allure, etc., je me suis même entendu dire qu'avec cette "allure" et mes mensurations - ce bon équilibre corporel donc, qui n'est pas forcément si répandu que ça - je pourrais être un mannequin).

Il faudrait finir par se mettre d'accord sur mon apparence ! lol

Voilà ma situation...

Pacaloule 24 février 2019 à 11:22   •  

Salut..
Donc, certaines personne te trouvent belles, et d'autres, le plus souvent et celles qui t'attirent, non.
Je ne veux pas m'aventurer sur un terrain glissant, je ne connais pas ton histoire etc, mais j'ai envie de faire trois remarques :
1) d'abord je ne comprends pas bien que tu te trouves dans des situations où l'on s'autorise à te dire que tu es moche. Il me semble que, dans une relation d'approche amoureuse par exemple, comme l'on procède par étapes pour faire connaissance, se fréquenter etc, on doit sentir de part et d'autre si l'on s'autorise à aller plus loin, ce qui évite ce type de...malentendus. N'importe qui doté d'un minimum de délicatesse ne va pas dire "t'as vu ta tête" mais va se débrouiller pour que tu comprennes qu'il ne convient pas d'aller plus loin. Alors quoi ? Fréquenter des personnes moins désagréables ? Mieux décrypter les signe avant-coureurs ?
2) Dans la majorité des cas, le physique a bon dos. Certes il est important, mais bon est-ce l'essentiel ? Et qu'est ce que ces personnes qui te rejettent voient en toi ? Ne voient-elles pas l'expression de ce traumatisme et n'est-ce pas cela qui les gêne ?
3) Tu vois, tu dis toi-même que d'autres personnes, plus âgées, ne le voient pas. Peut-être devrais-tu réfléchir à l'image que tu renvoies aux uns et aux autres et te demander si c'est la même ..... Peut-être que l'image que tu donnes de toi à des gens plus âgés ne les rebute pas précisément parce que, je ne sais pas, tu ne te mets pas en position de les séduire, de les entreprendre, et du coup tu es naturel ...
C'est un paradoxe qui vaut un peu pour tout le monde, en fait... on ne séduit jamais mieux que lorsque précisément on ne cherche pas à séduire..
Je me doute que c'est compliqué, mais si j'ai bien compris ta situation, tu te retrouves littéralement assoiffé d'amour dans certaines situations, et cette part là, ça dérange, ça fait un peur même peut-être. Il faudrait peut-être que tu te remettes à fréquenter des femmes sans rien attendre d'elles. Juste le plaisir de leur présence, de leur conversation, tu vois. Et voir comment ça se passe.
Bon, le problème que tu décris est certainement beaucoup plus compliqué que ça mais en tout cas, j'espère que ça pourra t'aider un tout petit peu et que je n'ai pas fait trop fausse route

Fanny-146le 24 février 2019 à 12:48   •  

Tu réponds exactement, Pacalou, ce que j'aurais répondu, parce que c'est aussi ce qu'on m'a répondu, alors que je me pose la même question.
Je ne sais pas si c'est la solution, depuis qu'on m'a proposé cette perspective, je la retourne entre mes mains comme un rubbik's kube que je devrais résoudre sans connaître du tout les astuces qu'on utilise pour y parvenir.
Reste, et je ne sais pas si c'est le cas de Rik, que les gens n'attendent pas forcément que tu viennes vers eux pour venir, eux, et te balancer des horreurs à la figure. Après ça... aller vers les autres devient encore plus difficile. Certes, on peut se dire "voyons de qui ça vient, et passons au-dessous" (oui, effectivement, ça ne vient pas de gens bien malins, ni même eux-mêmes forcément des canons de beauté), mais je ne sais pas si cette façon de se "rassurer" convient forcément à l'esprit tordu du zèbre. Personnellement, je me dirais plutôt : "puisque même des gens pareils me disent que je ne suis pas aimable (parce que c'est ce que l'on entend derrière le "pas beau / belle"), je dois vraiment être horrible...

Rikle 24 février 2019 à 13:54   •  

Re...

Merci Pacalou et Fanny,

Pacalou...
1. ... je trouve tes remarques, dans un sens, tout à fait pertinentes, et comme tu le dis aussi Fanny, c'est un peu ce que l'on serait tenter de répondre, sauf que dans mon cas, ces insultes ne se font pas - majoritairement - dans un contexte de séduction ou amoureux mais plus généralement dans la vie de tous les jours, et de façon gratuite, sans que je ne connaisse forcément les personnes concernées et sans que je n'ai je ne sais quelle "démarche" à leur égard... C'est comme ça, gratuit (je donnerai quelques exemples plus bas).
Dans le cadre professionnel, comme je disais dans mon premier message, mais aussi comme ça dans la rue, dans un supermarché, n'importe où en fait ! Et souvent de la part d'individus que je vois pour la première et la dernière fois !

2. Oui c'est cela qui doit se passer ; il y a environ une quinzaine d'années, une jeune femme (que je ne côtoyais pas directement) dans le cadre d'une formation s'est mise à me dire comme ça que je n'étais pas beau, etc. J'ai fini par m'énerver (ce qui m'arrive rarement lol), et je lui ai alors énuméré des éléments physiques susceptibles - éventuellement - de lui donner envie de m'insulter : j'ai un bec de lièvre, les oreilles décollées, etc. et à chacune de mes propositions, elle me répondait bien sûr par la négative, comme si elle se rendait compte que ses propos insultant ne collaient pas avec la réalité et elle a fini par me dire ceci : ça n'est pas ton visage qui n'est pas agréable à voir, c'est ce qu'il exprime qui n'est pas beau à voir ! Donc oui, il doit y avoir quelque chose de "dérangeant" de ce côté-là...

3. Pas nécessairement, je côtoie sans forcément attendre quoi que ce soit, mais m'apercevant, soyons honnête, que l'autre met - d'emblée - un "barrage", alors que je n'ai pas eu de démarche particulière, dans la crainte que quelque chose se passe alors que rien ne s'est encore passé ! D'où le sentiment de "limite" que je ressens, du genre sous-entendu : oui tu peux faire ça avec moi mais je te tolère plus qu'autre chose... alors que - soyons honnête là aussi ! - si j'étais "Brad Pitt", ma marge de manoeuvre serait, sans que l'autre ne se pose de question, beaucoup plus large ! Surtout que l'on me dit donc aussi - et tout aussi gratuitement si je puis dire - que je suis un bel homme, que j'ai de l'allure, etc. allez comprendre !...
Et non je ne suis pas forcément assoiffé d'amour mais je suis simplement un être humain qui aimerait bien avoir le "droit" de "pleinement" exister, à tous les niveaux, c'est tout.
Et oui tu parles de séduction, mais Pacalou, je te pose la question mais dans l'autre sens, après tout, pourquoi n'aurais-je pas le droit de séduire ?! Je n'ai plus le droit de vivre, de séduire, d'exister parce qu'il m'arrive ce "truc" par rapport à ma tête ?...

Cette situation est en tout cas comme tu dis compliquée (surtout, n'oublions pas, que ça n'est pas de naissance...).

Fanny-146le 24 février 2019 à 14:18   •  

Pour ce qui est de la provenance des insultes, je vis la même chose que toi, et dans ces cas là, je reste totalement muette. Je ne comprends tellement pas la démarche... Mais la souffrance s'incruste. Et derrière impossible d'aller vers les gens. C'est une sorte de cercle vicieux, car comment aborder les gens avec un visage ouvert alors qu'on y va en se disant qu'on risque de s'en prendre encore plein la tête.
Et pire encore, il devient totalement impossible d'entendre et d'accepter les compliments quand "par miracle", il en arrive un...

Tout ça pour dire que je pense te comprendre, Rik, mais je n'ai malheureusement pas encore trouvé la solution...

Rikle 24 février 2019 à 14:42   •  

Fanny je comprends ce que tu exprimes, lorsqu'on a ce genre de propos à mon égard, je reste figé, c'est tellement bête, violent et gratuit. Il m'est arrivé de raconter ma situation avec comme réponse, tu aurais dû réagir, ne pas te laisser faire, mais non, on reste figé ; car en plus, ça n'est pas de mon côté dans ma nature de m'amuser à insulter les uns et les autres... Donc lorsque quelqu'un adopte cette attitude par rapport à moi, ça me fait tout bizarre...

Pacaloule 24 février 2019 à 17:24   •  

Hello Fanny et Rik
Je vous lis et franchement je vous très courageux (de le vivre et d'en parler), ça semble excessivement difficile ce que vous décrivez.
On vit dans un monde d'apparences et la plupart des gens jugent sur les apparences. Il faut le savoir et savoir en jouer, mais quand c'est notre propre apparence qui nous dessert, j'imagine que c'est presque handicapant des fois.
Dites vous que les gens dans leur grande majorité sont relativement bêtes et un peu méchants, et ils pointent du doigt les différences physiques quelles qu'elles soient (couleur de peau, poids, etc...) parce que ça leur fait peur et que ça les rassure, comme ça ils s'agrègent un peu plus à la bonne chaleur du troupeau. Dites vous juste chaque fois qu'on vous sert quelque chose de désagréable sur votre apparence, que cette personne ne mérite pas au fond de vous connaître et cherchez à vous entourer de personnes qui cherchent à savoir qui vous êtes au fond -et à vous aimer tels que vous êtes, car il y en a bien sûr.
Je sais que c'est facile à dire, parce que l'estime de soi se construit aussi sur ce que nous renvoient les autres, et donc en premier lieu sur l'apparence, mais dites vous quelque chose comme : "ils se grillent eux-mêmes" lorsque des gens qui ne vous connaissent pas vous font une remarque désobligeante sur votre physique...
😈

Fanny-146le 24 février 2019 à 17:38   •  

Tu as raison et tort à la fois, Pacalou. Je trouve le système encore plus vicieux : j'ai déjà vu un paquet de personnes ne pas rechigner à sympathiser avec moi... Mais à l'abri des regards... Alors pour les reconnaître...
Et que dire de cette collègue avec qui j'avais au départ sympathisé, parce qu'en surpoids comme moi (c'est elle qui était venue vers moi, et avec le recul, je me rends compte que ce n'était pas la première fois que je vivais ce phénomène sans m'en rendre compte, car je n'ai pas ce réflexe grégaire : les gros avec les gros), avec qui je suis sortie une fois ou deux, et avec qui j'ai pris mes distances après l'avoir entendue se moquer d'une personne en surpoids...
Enfin, en ce qui me concerne, il y a la question insoluble du jeu des apparences dont tu parles. Oui, je pourrais perdre du poids, sans doute, assurément, je pourrais cacher mes problèmes de peau sous des tonnes de maquillage, mais au final, pour "séduire", amicalement ou amoureusement qui ? Et quels dégâts sur moi qui peine déjà bien à trouver des bouts de self sous les miettes de mon faux self parti en miettes il y a quelques mois.

Rikle 25 février 2019 à 12:02   •  

Merci encore pour vos interventions respectives, pour ma part je ne vois pas trop quoi d'autre ajouter, tout à été dit ; et je pourrais donner moult autres exemples de ce que j'ai vécu mais je n'en ai en définitive pas une grande envie. Et si ce fil de discussion devient inactif, autant le supprimer...

Rikle 25 février 2019 à 12:03   •  

.

Rikle 25 février 2019 à 12:04   •  

.

Rikle 25 février 2019 à 17:54   •  

🙁 Je constate un petit "bug" avec mon dernier message, dont j'ai dû valider à plusieurs reprises l'envoi, son affichage semblant rencontrer initialement quelques soucis 😡 .

LibertEchEriele 25 février 2019 à 18:50   •  

Un bug? Ah! Et moi qui m'interrogeais sans fin sur cette suspension si expansive... 😉

LibertEchEriele 25 février 2019 à 21:54   •  

Par contre Rik, je viens préciser que ton témoignage me touche beaucoup. Et que, si je ne sais pas trop quoi dire pour te venir en aide, je me désole, en tous cas, de ce que certains font subir à d'autres, inconscients du fait qu'ils auront, eux-même, un jour ou l'autre, à subir ce genre d'attaques? Ou juste, conscients de cela mais tellement ignorants (parce-que ne recelant pas de rêves, d'idéal), que désireux de jouir en imbéciles heureux d'un instant de leurre de toute puissance

patrickle 25 février 2019 à 22:02   •  

il me semble qu'il y a comme un blanc dans la discussion :)
pour compléter ce que dit Pacalou ou Fanny, en parti du principe qu'il y aura toujours quelques personnes qui feront toujours la remarque sur le defaut (les enfants auquel on peut probablement pardonner et aux connards qu'on peut peut-être oublier), est-ce que ces derniers qui te font cette remarque ne t'amène pas à te fixer là-dessus et à interpréter ce que disent les autres dans le même sens, voire inconsciememnt à les pousser à le dire. de même, ne pas le faire avec par exemple les personnes âgées, desquelles tu n'attend pas cette réaction ?

Fanny-146le 25 février 2019 à 23:24   •  

@patrick : je réponds (désolée Rik) parce que je pense qu'on vit des choses assez similaires. Il y a des choses qui ne sont malheureusement pas sujettes à interprétation...
Pour ce qui est de provoquer soi-même certaines réactions, je pense que c'est effectivement le cas dans un grand nombre de situations, mais est-ce que c'est possible juste en croisant quelqu'un dans la rue ? Est-ce qu'on peut dégager quelque chose de tellement fort que ça incite l'autre à venir te dire : "tu es moche" ? Je ne sais pas. Et si oui, qu'est-ce que c'est, et comment le changer ?

Quant à oublier les connards, en ce qui me concerne, la confiance en moi est tellement basse que je ne m'autorise pas à les considérer comme des connards. Sans doute sont-ils plus "intelligents" que moi, parce que 5 minutes, une heure, un an plus tard, c'est pas eux qui seront encore à souffrir de la remarque et à se couper du monde...

Rikle 26 février 2019 à 11:17   •  

A Libertéchérie : disons que je me suis épanché... ;)

Eh bien, je vois qu'il y a finalement encore des choses à dire, merci pour vos échanges.

Oui Fanny, je pense que nous devons vivre une situation similaire, en précisant une fois encore - et c'est important - qu'en ce qui me concerne c'est suite à cet événement vécu il y a 25 ans que je me retrouve donc dans cette situation (avec ce "truc" sur mon visage...), cela n'est pas de naissance si je puis dire.

Vous voulez un exemple - parmi tant d'autres ! - de ce que j'"expérimente" depuis toutes ces années ? Le voici, un jour (il y a de nombreuses années maintenant), je rentre dans un ascenseur (extérieur), je me retrouve avec plusieurs personnes dont une femme d'un certain âge (la mère je suppose) avec à ses côtés une femme (sa fille, je suppose là aussi) plus jeune (d'à peu près mon âge, à l'époque donc). La dame plus âgée entame une conversation avec moi, tout naturellement et "légèrement' si je puis dire (ça fait du bien :)), sauf que durant cette conversation je vois que sa "fille" nous regarde d'une façon particulière, sans dire mot, et sans paraître au final très "heureuse" si je puis dire de voir sa mère et moi avoir cette conversation. L'ascenseur arrive à destination, je laisse sortir diverses personnes dont ces deux femmes (mère et fille je suppose donc) qui se retrouvent alors à quelques mètres devant moi, et là devinez ce qui se passe, la plus jeune (sans se soucier de savoir si je suis derrière elle et sans baisser le ton ! Ca devait la démanger) se tourne vers sa "mère" et lui dit : pourquoi tu lui as parlé, il est pas beau ! 😵 Je suis resté figé... Et je me souviens de la réaction de la "mère" se tournant d'un coup vers sa "fille", comme si elle était "espantée" de ce qu'elle venait d'entendre. Et les deux ont continué leur chemin, sans se retourner. Donc voilà, et ce genre de situation est récurrent...
Cela me rappelle un peu Fanny ce que tu évoquais par rapport à l'une de tes connaissances que s'était ouvertement moquée devant toi d'une personne en surpoids.

Et sachant donc que je n'ai pas de poids ou de centimètres (je mesure 1m82) à perdre ou à gagner, n'ai pas les oreilles décollées, un bec de lièvre, ceci ou cela, non il y a juste ce "truc" sur mon visage depuis ce choc émotionnel qui provoque ce que j'évoque, sachant aussi que l'on me dit dans le même temps que je suis un bel homme, que j'ai de l'allure, etc. ! 😵

Voilà, voilà...

Fanny-146le 26 février 2019 à 11:32   •  

Et quand bien même tu aurais un problème de taille, de poids, les oreilles décollées, un bec de lièvre... qu'est-ce qui donnerait à ces gens le droit de t'en faire la remarque ?
Lors des premiers messages ici, les réponses ont supposé que c'était dans une situation ouverte de séduction (où il semble acceptable que la personne en face se pose la question de savoir si tu lui plais ou pas, même si elle a aussi le droit de se demander si elle peut le dire d'une façon respectueuse ou non), mais c'est ça le pire : ce n'est même pas le cas... c'est juste méchant et gratuit, et c'en est d'autant plus blessant...

Rikle 27 février 2019 à 08:22   •  

Oui tout à fait ; mais comme dit plus haut, je donne ces quelques exemples afin de trouver, disons, des éléments qui seraient - éventuellement - susceptibles d'"expliquer" ces propos décidément dérangeant tenus à mon égard... Et sinon pour revenir à ce que je disais précédemment, je pense que je ne rajouterai pas grand-chose à ce qui a été exprimé, ayant en définitive dit ici ce qui devait l'être... Merci encore en tout cas pour ces échanges.

cyclistele 09 décembre 2019 à 04:00   •  

C'est blessant de subir tout ca.

Fanny et rick vous avez du merite

Ca me rappelle le college ou on me disait que j'ete une fille en apparence.

En boite de nuit une jeune avec son groupe me l'a dit sans gene et spontanementp

Aujourd'Hui on me dit stressé.

Peu importe ce que j'ai a dire. On ne m'ecoute pas.

Corrigez moi si je me trompe mais peut etre qu'on montre un peu trop de negatif .

Mais de se faire traiter de moche c'est recurent chez les jeunes.

Les adultes ce n'est guere mieux.

Ils ont un ego et ont peur du rabaissement. Ca se ressent comme au college ca vire a l'affrontement.

Je discute avec pas mal de dame agees qui me comprennent et ne sont pas difficiles. Je conclus depuis quelques mois qu'une generatiion me convenait mieux. Trouver chaussure a son pied ce n'est pas simple

Sebunkenle 09 décembre 2019 à 13:00   •  

Hello. J'ai été trés bouleversé par ton témoignage. Je savait que certaines personnes étaient superficiels, futiles, égocentrique, et cons. Mais je ne pensait pas que cela puisse être à ce point là. Enfin bon. J'espère que tu es entouré. De personnes qui t'aimes et t'apprécie pour ce que tu es au moins. Je n'ai pas grand choses d'autre à dire. Moi je suis pas trop moche. Mais j'ai juste un seul défaut physique. Mes cernes. Et ça suffit pour que je reçoive des remarques de merdes malgré ça. J'ai toujours eu des yeux qui cernaient naturelements trés facilement. Pourtant je me couche tout les jours à la même heure et je dort 8 heures par nuits. Pour ce qui est des écrans je n'y suis que par besoin . Sinon je ne suis sur youtube internet que le week end. Et j'essai de ne pas y être trop longtemps. Surtout que je fait exprés ne pas y être à partir de la nuit. Pour réussite à dormir. Le jour je ne suis jamais fatigué. Et je ne me drogue pas. Mais non. Ça ne suffit pas. J'ai toujour ces maudites cernes. Enfin bon sinon di tu souffre vraiment trop de ce problème. Tu peux peut être tester la chirurgie esthétique. A la base je trouve ça un peut malsain que des gens ce refassent le tête et que des chirurgiens exploitent le mal être des autres pour ca. Mais parfois pour certaines circonstances. Comme la tienne. Je pense que ca ne peut être que bénéfique si tu as vraiment un profile qui te fait souffrir. Socialement et sexuellement.

cyclistele 10 décembre 2019 à 04:02   •  

Bonjour mon brave.

Merci pour ton temoignage et ta compassion.

Oui aujourd'hui les apparences et le superficiel priment sur ce que la personne a dans sa conscience et dans son coeur.

comme disait un dessin animé: triste monde tragique.

Je ne pense pas que la chirurgie esthetique soit la solution. Celui qui est en face de toi auraient gain de cause.

Un humoriste avait fait un sketch une demoiselle n'aimait pas un cheri avec les poils .
Il les a enlevé avec souffrance. La demoiselle l'a trompé.

Pense a ce pauvre rick ou a tes cernes.

Une demoiselle finira par t'aimer pour ce que tu es. Patience est un mot qui paye.

Mirobellele 10 décembre 2019 à 11:33   •  

@Rik
Tu dis :
Mais plus généralement, pour revenir à ma situation, oui je n'ai pas de critères physiques "particuliers" amenant à ces insultes, on pourrait me dire certaines choses blessantes si j'avais, je ne sais pas, les oreilles décollées, un bec de lièvre, les dents de travers, si j'étais trop grand, trop petit, trop ceci ou pas assez cela !!

Je dis :
Et Tu veux dire qu'on peut insulter les personnes qui ont un bec de lièvre, etc. Même si c'était le cas, ce n'est pas une raison. Il n'y en a aucune d'ailleurs. C'est de la méchanceté gratuite. Personnellement, je plains ces gens qui se moquent car ils sont trop cons et ils doivent vraiment se sentir mal pour s'attaquer aux autres.
Ils sont tellement petits qu'ils essaient d'utiliser les "faiblesses" de la personne visée.
Par jalousie, on m'a dit plusieurs fois que je n'étais pas parfaite. Ca alors ! Et moi qui le pensais. Tout ça à cause d'une jambe atrophiée.

Je ne dis pas que c'est la solution du siècle. L'autodérision m'aide dans ce genre de situations, rajouter une couche étonne car l'autre ne s'attend pas à cette réaction. Et s'il faut, pour lui apprendre les bonnes manières, une petite répartie pour calmer ses ardeurs destructrices. Peut-être que la prochaine fois, il ou elle hésitera à la ramener.

@Sebunken
Tu es cerné ! 😉
Désolée c'était facile.
Une des causes des cernes enflés est la mauvaise circulation lymphatique. Je ne sais pas si c'est ton cas mais cela vaut la peine d'essayer.
Voici pour toi, en exclusivité, des petits trucs et astuces :
- Natation.
- Saut à la corde.
- Drainage lymphatique.
- Huile végétale de calophylle bio ou huile végétale de ricin bio. A appliquer avec amour et légèreté sur les zones concernées. Par exemple le soir et la laisser agir toute la nuit.
Si au bout de 3 ans, il n'y a aucun résultat, c'est que ce n'était pas ça.
Pour stimuler la circulation lymphatique, l'huile de calophylle peut être consommée. (Voir si c'est le cas sur l'étiquette).
A bientôt pour d'autres trucs et astuces ! 😄

Je pense que la chirurgie esthétique n'est pas une solution. Une opération est toujours un risque, donc si ce n'est pas nécessaire ou vital, autant s'abstenir. De plus, certaines personnes ne se sont pas reconnues après en avoir fait une et pouvaient se sentir encore plus mal.

@cycliste
Ici, nous t'écoutons.
Et si tu veux des trucs et astuces... 😉

Evaderhaindile 10 décembre 2019 à 11:45   •  

Coucou...Je te renvoie à mimi mati ou à la muse d'Almadovar.En soi,hors normes ..Pourtant ces femmes ont dépassé leur physiques et ont occupé le devant de la scène en imposant leur forte personnalité.Pendant le temps que tu es sur terre c'est dans cette enveloppe que l'on t'a donné.Une simple enveloppe.Ceux qui te repoussent ,éloigne t-en.Accueille les autres et oublie que tu peux plaire à tous,et je ne crois pas que la chirurgie y fasse grand chose.Tu dois t'aimer toi d'abord.Alors met en évidence tes qualités et oublie de te cracher dessus.Je te sens gentil.Va voir une bonne psy.Elle te donnera des pistes pour vivre avec toi même en harmonie.Tu as un visage...Pense aux grands brulés.Voilà,je parle à un être doté d'un coeur.Le reste pour moi n'a pas d'importance...Ce que les gens pensent,je m'en fou.Tu trouveras une personne qui te ressemble.Et d'ailleurs bravo de chercher quelqu'un sur le site,mais pas que..
A bientôt sur un autre post.
J'aurai du plaisir à papoter avec toi et les autres.
C'est ,je crois,un peu le challenge de Aurel.Réussir à créer,une sorte de communauté bienveillante ,avec les blessures de chacun...Mais plus forts tous ensemble.
Eva

Sebunkenle 10 décembre 2019 à 16:49   •  

@Mirobelle
@cycliste

Pour ce qui est de la chirurgie esthétique. C'est vrai que j'avais vue les choses de manières plutôt pragmatique. Mais je comprend trés bien votre vision des choses.

Sinon pour les cernes. J'ai des problèmes de glandes lymphatiques. ( amygdales ) Il ce pourrait que ce soit ça peut être ?

Berengerele 10 décembre 2019 à 18:20   •  

@Rik, beau témoignage! Tu es touchant !
Ton visage a donc changé à cause d'un choc émotionnel. En quoi a-t-il changé d'après toi? T'acceptes-tu aujourd'hui tel que tu es ?
Dans tous les cas, toi, au fond, tu es resté Rik. Tu as le droit d'aimer et d'être aimé. Franchement, si tu es attiré par une personne, ne te freine pas, essaie. Si c'est la bonne personne, elle verra Rik, celui qui se trouve sous son apparence physique. Cela demande confiance en soi, bien sûr, mais c'est possible.
Les personnes qui t'ont malmené ont avant tout un problème avec elles-mêmes, pas avec toi. Une chose est certaine : ce ne sont pas les personnes que tu as envie de connaître! Bon vent à elles donc! ;)
Pour te rassurer, je ne suis pas attirée par les personnes au physique agréable en général. Il faut bien autre chose pour entrer en relation, amicalement ou amoureusement.
Les oreilles décollées, le ventre, le surpoids, le gros nez, la jambe atrophiée, le visage ingrat ou les cernes ......je m'en fiche ! Il doit bien y en avoir d'autres sur ce site ;) ! 😉 😀

Sebunkenle 10 décembre 2019 à 18:56   •  

l"aura" de la personne. Bref ce qui émane d'elle est trés important aussi. Une personne confiante, sympathique, et chaleureuse. Même avec un physique ingrat. Peut faire chavirer des coeurs. Mais oui c'est vrai que ce n'est pas instantané comme pour une personne à la belle plastique. Il faut un peu plus creuser. C'est vrai qu'une personne moins belke ne charme pas du oremier coup d'oeil. Mais c'est un trés trés bonne atout le charisme. Du coup les personne qui ce moquent de toi. Je pense que la grosse majorité étaient des inconnus qui ne te connaissaient même pas non ? Tu ne les reverrai jamais de toutes façon et elles n'en valaient même pas la peine.

Juliette...le 10 décembre 2019 à 19:22   •  

Je mets un point d'honneur, dans "l'éducation" de mon fils, à ce qu'il n'éprouve ni l'envie, ni le besoin malsain, de se moquer des gens. C'est cool, j'ai la nette impression qu'il est déjà comme ça au fond de lui. Ma mère (qui s'en occupe parfois), elle, ne pourrait concevoir, je pense, de journée sans égratigner verbalement et pour son entourage, bon nombre des gens qu'elle croise 😶 Elle a d'ailleurs tout un tas d'expressions pour faire remarquer, qu'untel est trop gros, que celle-ci est attifée comme une p.te, que celle-là est bête, et que celui-ci n'a plus de dents. Euh, ouais, super mman, je te remercie d'attirer notre attention sur des éléments aussi primordiaux et je vois qu'aujourd'hui, enfin, nous allons entrer dans le vif du sujet. 😡

cyclistele 10 décembre 2019 à 21:17   •  

Benrick a lancé un sacre sujet.

Merci a tous pour votre soutien.

Chapeau a berangere pour son ouverture d'esprit.

Sebucken. Cest bien que tu reagisses comme tu le fais par rapport a la chururgie esthetique.

Mirobelle tes idees et tes questions sont les bienvenus

Vive les debats

Rikle 14 avril 2020 à 16:52   •  

Je vois, avec un certain retard, que des messages ont été postés ces derniers mois.
Oui Bérengère, "quelque chose" s'est mis sur mon visage suite à ce choc émotionnel provoquant donc propos insultant et compagnie à mon encontre (notamment de la part de la gent féminine :( ), et en conséquence cette frustration de ne plus avoir de vie à soi, mais d'être tributaire d'un élément qui pose désormais souci vis-à-vis des autres, avec toutes les nuances qui l'accompagnent ; car comme je le précisais, on me dit aussi (notamment des femmes d'un certain âge, si je puis me permettre) que je suis, je cite, un bel homme et qu'elles ne comprennent pas que je sois seul, et il y a aussi ma "photogénie" !
On me dit régulièrement que je suis "beau" en photo mais en vrai, c'est plutôt le contraire, quelle frustration là aussi ! Comment expliquer cela, s'entendre dire des horreurs sur son apparence, et puis en photo, là c'est le contraire (tu as de l'allure, tu présentes bien, tu es bien proportionné, etc.).
Non tout cela ne va pas...

Berengerele 16 avril 2020 à 21:24   •  

@Rik, je comprends bien. Non, tout cela ne va pas ! Mais ce n'est pas toi qui ne vas pas bien !
Je dois dire qu'il est difficile de savoir ce qu'est ce "quelque chose"dont tu parles.
Ben moi, au fait, on me dit que je suis très jolie en vrai mais pas en photo ! Ne rigole pas, c'est forcément difficile dans le virtuel ! ;)


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?