Amour et amitié

Qui veut des bisous ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Amour et amitié
  4. Qui veut des bisous ?
Qui veut des bisous ?
Laurent...le 09 août 2021 à 13:20

Salut à tous,

Alors je sais pas vous, mais moi, les bisous ça me manque ! 😂
A mes yeux il s'agit de tradition, d'anthropologie, de partage de microbes (qui font bosser le système immunitaire), mais avant tout il s'agit selon moi d'une marque de considération, d'existence, de reconnaissance, d'amour... (cf le baiser fraternel socialiste, le chevauchement de nez arctique, le salut Maori, les câlins de nos animaux domestiques, etc...)

Alors forcément, quand on vient à me tendre le poing, j'ai plutôt envie de faire une clé de bras, immobiliser la personne au sol pour lui lécher le visage...(ça y est, je dérape déjà 😂 )

En fait, ça me fait juste de la peine, particulièrement quand il s'agit de membres de la famille (quand bien même une famille recomposée), ou amis proches.

Le pire avec ces personnes de l'entourage proche, c'est que le bisou non, mais on va rester côte à côte à table pendant 2h, attraper la même carafe d'eau, le même plat, partager la même voiture etc...

Alors, qu'est-ce qui peut bien se passer dans leur tête ? Ou que se passe-t-il dans la mienne ?

La fin des bisous est-elle actée ? Y a t'il un complot contre le baiser à des fins de le faire disparaitre pour pouvoir le marketiser ensuite ? Ai je été sujet à un programme secret dans mon enfance visant à éparpiller des virus sur la planète ?

Je vous au moins le côté positif, le covid ne se transmet pas par le sexe, ça serait un vrai drame en fait 😂

Gee28le 09 août 2021 à 14:16   •  

Bonjour Laurent,

J'ai un peu le même sentiment que toi.
Autant, cela m'énervait de devoir faire la bise à tout le monde, autant cela me manque énormément de ne plus la faire aux personnes que j'apprécie.
J'aime ces quelques instants de partage où nous pénétrons dans la zone intime de l'autre, ce geste qui signifie que nous sommes proches.
En fait, j'ai recommencé à faire la bise à ceux qui ne sont pas paranos (et jamais arrêté pour certains!) Pourtant, je fais partie des "personnes vulnérables", mais je ne veux pas que quoique ce soit m'empêche de vivre le plus normalement possible.

PrinceLathor1le 09 août 2021 à 17:48   •  

la bise n'a pas attendu le virus pour disparaître !
Dans le monde de l'entreprise internationalle, faire la bise à une femme est vu comme inapproprié, donc on nous conseille de se serrer la main dorénavant.
Les hommes sont terrifiés par les accusations de harcelement, donc on garde la bise pour quelques rares collègues..

Il est vrai que j'ai vu quelques collègues mâles le faire en posant une main bien caressante sur l'épaule (nue de préférence), et posant une bise un peu appuyée... c'est dommage que pour quelques porcs on supprime toute marque d'affection anodine

Abderianle 21 août 2021 à 09:16   •  

Et qui bisse la bise finit visé ? Songeons aux complexités insurmontables du bon nombre de bises, et cela avec grossièrement une division Nord/Sud en France et un nombre qui étrangement pousse à l'impair, ce qui est autistiquement (artistiquement ?) gênant car on a bien tous deux joues (oui je sais que Laurent en envisage d'autres !).
Après le bénéfice de ne plus se tromper et la joie de n'être plus embrassé par des indésirables ne surpasse-t-il pas la perte d'une telle standardisation ? Et en sus pourquoi les hommes ne se faisaient-ils pas la bise entre eux, hein ?

Laurent...le 21 août 2021 à 21:22   •  

@Gee28 : big up pour toi ^^ et les autres aussi, je veux pas faire de jaloux

@PrinceLathor1 : à mes yeux, le monde de l'entreprise internationnale efface le coté humain, et l'influence anglo-capitaliste, ce n'est pas vraimment une référence pour moi. J'étais avec une fille qui bossait pour une entreprise sous traitant à une compagnie de fabricant d'avion. Les open space, la concurrence interne pour se faire titulariser, les consignes pour bâcler le travail...à mes yeux ce monde n'est pas fait pour remonter l'estime personelle, ni celle qu'on a des autres...alors les bisous, pour sur que c'est passé aux oubliettes depuis longtemps ... 😋
Après, les gros porcs comme tu dis...j'aime pas trop cette généralisation (voir stigmatisation). La misère sexuelle existe chez certains hommes, et si leur seul contact avec la gente féminine passe par là...bon...être regardé comme un morceau de viande, j'ai connu aussi, quand elles sont pas belle c'est gênant, oui... mais tant que ça tue pas... Mais peut-être faisais tu allusion aux "porcs" mariés qui aiment peloter leur collègues, aux patrons ou petits chef qui "offrent" des promotions canapés, ou autre ? Faut être plus précis 😉

@Abderian : Pour UNE fois que je suis sage, tu m'affiches, ah bravo ! 😜 Ok, ça aurait pu sortir de mon imagination tordue, mais c'est bien la tienne qui agit ici 😛 Ne plus faire la bise aux indésirables, ok, mais il n'y a pas que des indésirables dans le lot... y a moi ! 😂 Je parlerai plutôt de tradition que de standardisation, d'où le nombre de bises variant de régions en régions comme tu le fais remarquer.

"Et en sus pourquoi les hommes ne se faisaient-ils pas la bise entre eux, hein ?" parce que barbe contre barbe, ça fait l'effet d'un scratch, et t'as pas l'air bête après ! 😂 Ou autre hypothèse farfelue : certains bourrins ne serrent pas la main, ils te l'écrasent !!! Une manière de préverver vos mains douces et fragiles, Mesdames ?
Perso, je fais la bise aux hommes que j'apprécie, un signe d'amitié et un dépassement de la virilité peut-être...et à contrario, je serre la main de mes clientes... (bien fort !!! Pour qu'elle me tende la joue la prochaine fois !!! 😂 mais non, je plaisante, une petite tape amicale sur les fesses (c'est toi qui a commencé avec ton histoire de joues !😂 )


Ce qui m'a un peu poussé à ouvrir le sujet, c'est le fait que mon beau père (le mari de ma mère) et sa fille (ma soeur) ne nous font plus la bise. Certains amis aussi. Et ça c'est assez boulversant pour moi.

J'entends bien sur que nous ne sommes pas tous confrontés aux bisous de la même manière. De part notre milieu de vie (ville ou province), de part notre milieu professionnel (grandes entreprises ou petites), et de part de plein d'autres critères, il est clair qu'aucun de nous ici n'a un rapport identique à l'autre face aux bisous (j'aime bien ce mot, ça se voit?). Et nous donnons tous notre point de vue qui nous est propre à chacun, et adapté à sa propre situation. Mon biais est de travailler dans un milieu masculin (à quand la parité H/F chez les cordistes ???😋), mais aussi un milieu de copains (pas tous, mais quelques uns) ce qui me "délivre" de la quantité de salutations à effectuer, certes, les effectifs sont réduits, quantifiables...

Donc sur le plan pro, je comprends, j'agit de même, mais dans la vie ? Cela vous convient ?

Abderianle 23 août 2021 à 21:21   •  

Dans la vie, les auteurs dépressifs et sociologues technophobes diraient qu'on peut mater tous les culs du monde en regardant les clips ou le Web (pour les joues... joies basses), qu'on peut taper la bise (virtuelle) à qui on veut sur des Tinder et affiliés, et que le smack s'est facilement répandu avec les émoticônes qui le représentent sans trop de politique relationnelle précise (c'est le même pour un collègue, un membre de la famille ou un agent immobilier qui a permis une super affaire).
En fait @Laurent..., si l'on en croit ces commentaires de nos Temps Modernes, tu es juste... has been. Rétro. Old school. La bise joue contre joue n'est plus en vogue ni en Voici : comme le spleen, la bise n'est plus à la mode, donc c'est pas compliqué d'être heureux.
Bon, tu veux un gros câlin ?

paradoxle 23 août 2021 à 23:24   •  

Les bisous, ça manque, c'est sûr. Mais parfois, les potes ne se privent plus, y en a marre.
Pour "donner mon point de vue adapté à ma situation", c'est ultra-rare que je sers la main, les bisous, c'est dès qu'on s'est déjà croiser une fois, avec les mecs pareil. En fait serrer la main chez les alternos, c'est presque bizarre.
En Belgique, c'est beaucoup plus répandu les bisous entre hommes, mais c'est une seule bise là-bas, vu le nombre qu'on peut en donner par jour, c'est déjà pas mal. Même des collègues de chantier, des bonhommes, c'est tout à fait habituel. Ce qui fait que faire la bise à une femme n'est pas vu bizarrement puisque tout le monde fait ça. (Enfin, je dis tout le monde, je connais pas ce qui se passe dans les bureaux).

Laurent...le 28 août 2021 à 00:17   •  

@Abderian : un peu que je le veux mon gros calin !!! (et mon bisou !)
Et puis je suis pas si rétro que ça, je dis juste qu'il faut garder du passé les bons cotés, tout en vivant avec son temps (comme en multipliant mes échecs sur Tinder) 😉 ...ça fait du bien le passé aussi, ton langage parfois d'une autre époque attise le merveilleux, la beauté, l'émerveillement... et ça aussi, ça fait du bien !

@paradox
Mais....ok, aujourd'hui on arrête le bisou pour pas propager les maladies... mais demain, ils nous diront qu'il faut arrêter de baiser pour pas propager les mst ! 😂 ... la faute à ceux qui ne mettent pas leur "casque" ! ... ils m'auront tout pris 😂 ... bon, je te l'accorde, je vais un peu loin,, je m'emporte, c'est le point godwin de la bise 😂

D'ailleurs, se faire la bise entre homme, c'est un peu "new age" non ? Serait-on des pionners sans le savoir ?

Bon allez bisous, je sors...

Gee28le 30 août 2021 à 14:56   •  

@Laurent... je remarque que tu as eu peu de réponses sur ce sujet, ce qui montre bien que nous sommes peu nombreux à partager ce manque. La bise est donc amenée à disparaitre. Nous sommes les derniers spécimens d'une espèce en voie de disparition... Tant pis pour nous...🙁
Moi aussi j'emploie beaucoup le mot "bisous", je le trouve très mignon, c'est une jolie marque d'affection, j'envoie des bisous à toutes les personnes que j'apprécie.
Allez, je vais faire une exception (vu que je ne te connais pas, je ne peux pas savoir si je t'apprécierais ou non..) : je t'envoie un bisou et dans ma grande bonté, je vais en envoyer un à chaque intervenant sur ce sujet (vous les méritez bien! 😄 )

Juliette...le 30 août 2021 à 15:09   •  

Moi aussi j'y tiens à ces bisous, et ça me fait bizarre que ça se fasse rare. Mais je ne suis pas certaine que ça disparaisse vraiment. Le mot en lui-même est comme beaucoup de petits mots en "ou", il est tout chou, tout minou, tout nounou..... Demandez la liste exhaustive à mon fils, je l'en bombarde en permanence. 😋

Evaderhaindile 30 août 2021 à 15:21   •  

A merci@Gee28....
Il m'en fallait un ce matin....Euh cet aprem( décalage d'une insomniaque avérée)!
Drôle d'histoire ou comment une mère se rend compte qu'en période de Covid elle ne fait plus la bise à ses garçons(36 ans,et 34 ans hein...)mais que chose incroyable non seulement elle embrasse sa fille mais elle l'entoure de ses bras comme si elle revenait du bout du monde à chaque fois....
Ah...JE m'épuise moi même en interrogation...POURQUOI?

Evaderhaindile 30 août 2021 à 15:26   •  

Je nomme cela "pudeur " car j'adore mes garçons.Mais...c'est strange...

paradoxle 30 août 2021 à 15:30   •  

Hè ! @Laurent... ben oui, tu vas loin mais c'est rigolo.
Déjà, je crois que faire la bise est moins dangereux que de se parler à un mètre ou être quelques-uns dans une pièce fermée. En lavant les mains et la bouille de temps en temps, ça risque pas grand chose. Et arrêter de baiser, c'est bon, on est pas encore dans 1984, faut pas exagérer ! 😋
Faire la bise entre hommes c'est new-age, la vache, cette insulte ! 😄
Non, c'est juste l'égalité homme/femme, c'est quoi ce délire qu'elle aurait droit à ça et pas nous, non mais ... Et après elle disent que c'est nous les privilégiés ! Allez, un point sarcasme pour moi, hop-la. 😛

paradoxle 30 août 2021 à 15:32   •  

Et pis des bisous à touste !

Gee28le 30 août 2021 à 15:52   •  

@Evaderhaindi avec plaisir!
C'est vrai que c'est bizarre de ne plus embrasser ses garçons, mais les filles le font peut-être plus naturellement que les garçons. De toute façon, il faut que les 2 personnes en aient envie, sinon, cela n'a aucun intérêt.
J'ai juste une fille et j'ai continué, malgré ma maladie et le COVID à faire des bisous et des câlins à ma fille de 18 ans. J'ai un peu ralenti quand j'étais vraiment trop affaiblie avec mes défenses immunitaires détruites par la chimio, mais je n'ai pas arrêté. On avait besoin de ces moments de proximité pour nous rassurer.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?