Amour et amitié

Sites de rencontre ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Amour et amitié
  4. Sites de rencontre ?
Sites de rencontre ?
Fanny-146le 25 décembre 2018 à 11:09

Bonjour à tous !

Le titre de mon message est assez explicite, mais je le précise un peu quand même. Pour sortir de l'isolement dans lequel un certain nombre d'entre nous semble être, notamment sur le plan amoureux, certains ont-ils testé les sites de rencontres ? Qu'en avez-vous retiré, soit en termes de rencontres, soit en termes de connaissance de vous-même ?
Je suis en plein dans cette démarche, avec des inscriptions et désinscriptions à répétition, des coups de stress, de remise en question...
J'en dirai plus à l'occasion, mais je ne veux pas orienter trop les réactions de ceux qui voudront bien participer.

Au plaisir de vous lire !

Gaelle 25 décembre 2018 à 12:49   •  

Bonjour à vous, Fanny ;)

Eh bien, j'ai souvent (par timidité surtout) tenté l'aventure de la rencontre, en passant par les sites de rencontres.
Ceci n'est qu'une expérience personnelle, que je partage. J'ai très souvent été (après coup) déçu. Cela s'est souvent mal fini. Je suis assez empathique, ma foi, et je fonctionne pas mal à l'émotion. Cela a souvent compliqué les choses, en tombant sur des personnes qui se « cachaient » derrière une sorte de masque, qui ne se montraient pas telles qu'elles étaient. Après avoir relevé ce côté un peu faux, disons que je ne donnais pas vraiment de signes pour vouloir m'investir dans la relation. Pour moi, les contradictions sont sources de blocage, et mon impatience de vouloir débunker la situation fait que j'ai souvent été confronté à de dures confrontations, sources d'incompréhension.

Pour ma part, bien souvent, ma façon façon d'être a été également mal perçue, lors de rencontres. Mon tempérament positiviste peut-être fait-il peur, a posteriori. En tout cas, malgré des déceptions, je reste confiant. Peut-être le fait que depuis que je sais qui je suis me permettra-t-il à l'avenir d'être prévenu sur les erreurs du passé ?

Espérant que ma réaction ne vous effraie pas pas 😄 mais j'avoue garder des souvenirs amers par exemple de « soirées meetic », où je me suis retrouvé entouré de gens qui, faute de discussions de fonds (ils restaient sur la forme ^^), ne m'a permis entre guillemets une bonne intégration lors de soirées.
:)

Fanny-146le 25 décembre 2018 à 12:57   •  

Merci beaucoup Gaël pour cette réponse, dans laquelle je retrouve des éléments vécus (les contradictions qui entraînement le blocage, et ça, c'est pas que sur les sites de rencontres, ça m'a coûté beaucoup de relations dans la vraie vie aussi) et d'autres qui ne me sont jamais arrivés, mais qui vont nourrir à coup sûr ma réflexion !

Gaelle 25 décembre 2018 à 13:25   •  

De rien, si cela vous nourrit votre réflexion.
Pour les contradictions, pour compléter un peu, disons que je perds souvent mes moyens, je me montre bien souvent maladroit, et cela est lourd de conséquences, surtout lorsque je ressens ce besoin horrible de vouloir arranger la situation rapidement.

Pixle 15 janvier 2019 à 17:17   •  

Pour suivre la discussion, mes expériences ont très souvent aussi été décevantes.. Mais vraiment. A part un ou deux qui sont devenus des potes. Mais sinon je trouvais que c'était quand même beaucoup tourné autour du physique. Peu sur l'intérieur des gens.. Sur justement des notions de la vie, ou des goûts musicaux, et souvent je suis tombée soit sur des gros narcissiques qui voulaient une personne bien docile pour rester bouche bée devant leur grande intelligence.. ou sur des quequettes sur pattes n'alignant pas deux mots correctes, ou encore sur des petits êtres fragiles qui cherchaient une femme forte pour être femme et mère de leur petits... Arf peut être aussi suis-je trop exigeante.

Tu as raison Fanny, en tout cas c'est souvent des remises en question, mais suis-je incasable? Est-ce nocif pour nous? L'analyse de tout qui nous caractérise est peut être un frein, dans les rencontres? Un auto sapage à cause du stress? Une grande timidité qui nous fait faire et dire n'importe quoi?

Merlinle 15 janvier 2019 à 17:39   •  

Je pense qu'il s'agit surtout de nos choix personnels. Des personnalités complexes vont forcément chercher des partenaires potentiels en adéquation, et sur des sites grand public, ben il n'y a pas une plus grande proportion que dehors ;)

Je pars du principe que plus on se sent unique, plus il est logique de penser que les personnes compatibles sentimentalement sont peu nombreuses. Le tout est de les trouver. Les sites de rencontre ont le mérite de proposer de très nombreuses possibilités, et il est normal qu'il y ait un gros pourcentage (genre 99,99%) de personnes qui ne nous intéresseront pas.
Je me dis qu'avec le temps, je finirai bien par trouver :)

VIRGILEle 21 janvier 2019 à 21:19   •  

Bonsoir.

J'ai eu l'occasion de m'inscrire sur des sites de rencontres mais je trouve que l'on devient un objet et non considéré pour Qui nous sommes. J'ai donc été très déçu de cela. J'ai cependant eu le droit à mon petit PN histoire de faire bien... ben oui, fallait bien tomber dessus quand même ! Cela aurait manqué à mon palmarès... bref... décevant et c'est surtout au niveau de l'intériorité que c'est décevant. Je trouve que les rencontres sont fades. Bien que les gens soient simples, cela reste superficiel. Je n'ai pas l'impression que les gens qui sont sur ces sites se connaissent vraiment mais veulent simplement trouver un ou une compagne de "voyage". Oui, d'accord mais pour aller où ? Quelque part sans que nous ne soyons au courant...
Bref je trouve qu'il y a un monde entre ceux qui cherchent le bonheur et ceux, comme nous, qui l'ont en eux mais qui n'osent pas l'exprimer.
Donc... pour ma part je prône l'intelligence d'une femme quitte à venir vivre avec elle. Je sais qu'entre surdoués nous sommes capables des plus belles choses et que nous n'allons pas nous ennuyer. Reste à sentir qu'une femme super-intelligente soit prête à se pontrer comme elle est... là, j'attends encore... mais je ne désespère pas !!!! JE vous jure que je vais la trouver ma 195 de QI sans sous-vêtement..... oh pardon... nous sommes en public.... désolé pour le dérapage.... contrôlé.

Fanny-146le 21 janvier 2019 à 21:35   •  

Merci pour ta contribution, Virgile.
Je pense que l'expérience est un peu différente selon qu'on est un homme ou une femme. Des manipulateurs, je pense qu'il y en a dans les deux camps (PN ou pas, j'ai pas eu l'occasion d'aller assez loin dans la démarche pour m'en rendre compte... et peut-être que je ne m'en serais pas rendue compte, et je serais dans une situation encore plus complexe aujourd'hui)
Ce qui m'a gênée le plus, ce n'est même pas la profondeur (ou l'absence de profondeur) des discussions et des aspirations des personnes en face, c'est vraiment le décalage entre discours et objectif réel (si on cherche un coup d'un soir, on le dit, et il y a aussi des femmes que ça intéresse (enfin, j'imagine)).
La personnalité, effectivement, ça passe bien après plein d'autres choses (j'ai ouvert il y a un moment un autre sujet sur l'importance du physique).
Je ne sais pas si j'ai le bonheur en moi, je cherche encore ! Mais je ne l'avais pas trouvé en couple précédemment non plus. Reste que je chercherais volontiers à deux à nouveau...
Mais 195 ? Flûte, je suis pas à la hauteur... Si j'ajoute mon poids ? ça dépasse (même en enlevant le poids des sous-vêtements). Mon tour de poitrine ? de taille ? zut, ça marche pas non plus. Je savais que j'aurais dû faire des études scientifiques, j'aurais trouvé le bon calcul !

QI * taille / poids -département de naissance : NON
QI * nombre de pièces de l'appartement + taille en décimètres - longueur du petit doigt gauche : NON
QI / nom de jeune fille de la mère - parfum de glace préférée * coefficient de marée à Berck ce soir : toujours pas...

Je continue à chercher !

VIRGILEle 21 janvier 2019 à 21:50   •  

En tout cas, si tu n'as pas 195 de QI, tu ne manques pas d'humour ! C'est un trait de caractère très important. Bravo...
Mais pour en revenir au décalage que tu annonces, il est vrai qu'il n'y a pas souvent de congruence chez les personnes que j'ai rencontré sur les sites de rencontres. C'est souvent perturbant pour nous qui fonctionnons avec des valeurs alors qu'eux fonctionnent avec des canaux de communication qui sont très courant comme le comportement. Il m'a fallu du temps pour m'adapter mais comme je le dis.... cela me demande encore de m'adapter. Je ne cherche plus à m'adapter aujourd'hui. Je vis tout simplement.

Fanny-146le 21 janvier 2019 à 21:53   •  

Merci ;) Mais il reste généralement bien caché, sauf derrière un clavier ou avec des gens que je connais déjà très bien... mais y en a pas beaucoup.

VIRGILEle 21 janvier 2019 à 21:54   •  

de qui tu parles ? De ton QI ? Tu as tort. J'aime les femmes intelligentes et je pense que c'est une erreur que de l'étouffer notre intelligence.

Fanny-146le 21 janvier 2019 à 21:57   •  

Mon humour et mon QI ! Je planque tout : la règle de base de mon éducation a été "ne pas se faire remarquer, même pas en bien". Et j'ai été la meilleure élève de ma mère sur ce point, tellement que 12 ans après avoir franchi le seuil de la maison de mes parents pour la dernière fois, c'est toujours un réflexe bien ancré !

autreMondele 02 mai 2019 à 00:09   •  

Les site de rencontre, c'est cool , mais il y a beaucoup de piégés, le premier étant les pratique commercial des site payant , qui te font remplir un formulaire avant quoi que se soit , donc plein de profile, qui n'ont son pas juste des personnes qui ont voulus voir et n'ont pas sortir leur carte bleu par la suite. après sa marche si t'es dans une grande ville, car pour les autre, il risque d'avoir beaucoup de distance entre les personne qui se trouve des points communs. Mon rêve c'est de voir un site de rencontre sans photo, juste se focalisée sur les personnalité. Pour les PN, la ou il y du monde ,il sont là, par contre très rapidement leur écris vont les dévoiler, il faut juste prendre un peut de temps. Aussi non , j'y est fait de belles rencontres (Pas 10 000). En plus c'est marrant, un personne qui à sa photo de profile et qui en texte d'annonce ce décris. soit c'est 80 QI , soit PN. Après avoir pris le temps de discuté la rencontre est beaucoup plus facile , ont est déjà en confiance. Seul hic, pour Happy, c'est le multitalant, c'est très déstabilisant , pour la personne au premier contact.
.

Georgettele 08 mai 2019 à 17:44   •  

Il me semble que cela varie d'un site à l'autre et que l'on ne peut pas faire de généralités. C'est bien là le problème. En tout cas, contrairement à mes a priori de départ, j'ai pu constater qu'on y trouve aussi des gens très bien. Dans les grandes lignes : Meetic, pour se marier ; Adopte, pour rencontrer des gens bizarre qui ne savent pas vraiment ce qu'ils veulent ; OK Cupid, pour rencontrer des gens intelligents mais presque trop, souvent bi-genre ou polyamoureux (après, c'est par affinités, et j'ai bien flippé précisément car si les personnes proposées sont à mon image, je préfère... me fuir) ; Tinder, j'ai tenu 20 min, je ne peux pas donner de conclusion mais on peut en tirer une conclusion ; Elite, chelou et pas du tout élitiste en vrai ; Beauty People, une blague ; innercircle, pour les personnes qui aiment boire en soirées jetset écoles de commerce ; Apie, pour les gens qui en fait aimeraient bien mais non mais oui mais en fait non mais et si on parlait d'autre chose ? 😉

LibertEchEriele 08 mai 2019 à 17:50   •  

😄

Gwenouillele 10 mai 2019 à 18:50   •  

J'en ai tire que de nos jours il est difficile de faire des rencontres qui ne sont pas amoureuses... :s

UnknownPlayerle 27 juin 2019 à 18:29   •  

Il y a certaines choses que je trouve dommage, dans pas mal d'écrits on retrouve l'idée selon laquelle nous HPI, nous ne pourrions nous entendre et être heureux qu'avec des personnes elles aussi HPI et je ne suis pas d'accord avec ça.

Si je comprends très bien ce raisonnement, moi aussi quand ça n'allait plus avec mon ex je m'étais dis « et si un couple HPI était la clé ? » mais en fait avec le recul je pense que ça n'a rien à voir.

Ce que je pense, c'est qu'il faut avant tout être suffisamment heureux soi même avant d'être sainement dans l'optique de rencontrer quelqu'un et le bien être peut d'ailleurs éviter pas mal de déconvenues avec des PN ou autres personnages toxiques...

Même si on dirait pas du tout à part dans le titre, est ce que le meilleur site de rencontre ne serait pas un site qui n'en est pas vraiment un et sur lequel il est possible d'organiser des rencontres « en vrai »

Si y'a plusieurs personnes de partantes sur Paris ou region parisienne, pourquoi pas tous commencer par prendre un verre histoire de continuer le débat en alliant l'utile à l'agréable ?

Vous faites quoi mercredi soir ? ?

cyclistele 05 novembre 2019 à 21:43   •  

Bonsoir un peu tardif

J'avais lancé une discussion légèrement similaire à ce sujet. Beaucoup de déboires pour tenter effectivement de palier à ce qu'on n'arrive pas à faire. Beaucoup de compliments d'un coup et la photo ou un manque de confiance visible et vous n'êtes plus rien. Ah si votre argent de poche compte. Pas mal de plan pour le sexe aussi. Parfois on profitait de mes faiblesses pour me rabaisser ou en profiter.
Se rendre compte qu'on est naïf fait mal. On perd notre temps et les hauts et bas s'enchainent devant l'écran. Même être dans le vrai je me pose des questions. J'ai formé un chauffeur de bus hier. Il a profité de ma gentillesse. Même si à la fin je me suis mis dans une bulle pour éviter de lui gueuler dessus pour ses anneries. la gentillesse nous transforme en bonne poire .

Tenter en vrai sans trop s'attacher trop vite s'apprend. Je m'y suis mis cette année, l'apprentissage est long avec selon chacun des contre coups. On s'endurcit alors que ça ne devrait pas être le cas. Etre humain aujourd'hui c'est pour ceux qui en profitent penser à son égo.

RainbowZebrale 17 novembre 2019 à 01:11   •  

C'est cool comme topic je suis en plein dedans si je puis me permettre. J'étais à l'instant en train de discuter avec quelqu'un sur adopte et j'ai du "expliquer" ce qu'est un zèbre. La conclusion de la discussion a été : donc finalement t'as trouvé ta voie maintenant ? Puis plus rien.
Bon j'ai dit oui et elle m'a dit tant mieux c'est gentil.

Mais franchement je suis le seul à galérer ne serait-ce que pour AVOIR des sentiments amoureux. Perso j'ai eu une copine dans ma vie au lycée et ça a duré 3 mois et c'était que du sexe... en dehors de ça je me trouve "handicapé" de la relation amoureuse...

D'ailleurs j'ai mis une annonce sur apie disant que je cherche une relation sérieuse mais je trouve ça mal venu de ma part...

catile 17 novembre 2019 à 03:50   •  

votre forum me stress, ça me réveille la nuit pour poster....
Peut-être qu'à force de vouloir être ou "se dire, se penser, se définir, se revendiquer" comme "différent, HP, Asperger", on finit par ne plus être compatible avec personne !!
Moi je me définis comme PTB ( pas trop bête) comme ça j'arrive à rencontrer des gens simples qui m'enracinent.
Je ne suis pas HP comme vous semblez tous l'être, ou alors HP- borderline ( sur le fil tout juste) parce qu'avoir vu mon frère galérer ne m'a pas du tout donné envie de savoir si j'étais comme lui. Eh oui,le déni c'est pas seulement quand on est alcoolique... Mais bon, je le suis pas donc ça va ...
Donc ce que je voudrais dire à cette heure où je devrais dormir, c'est que l'important est peut-être de d'abord s'enraciner, de tenter de rester simple, dans sa tête aussi, sans trop vouloir tout expliquer et rationaliser car ça fatigue et ça éloigne les gens.
Essayez la méditation, au pire vous rencontrerez un vegan qui fait de la permaculture .
J'vais m'recoucher...

SkaZoile 17 novembre 2019 à 11:11   •  

@cati : "Donc ce que je voudrais dire à cette heure où je devrais dormir, c'est que l'important est peut-être de d'abord s'enraciner, de tenter de rester simple, dans sa tête aussi, sans trop vouloir tout expliquer et rationaliser car ça fatigue et ça éloigne les gens." : c'est exactement ce que doit faire un HP pour être malheureux et finir par se suicider.

"Essayez la méditation, au pire vous rencontrerez un vegan qui fait de la permaculture ." : oui la méditation peut être un outil important, après avoir fait son acceptation (ce qui est impossible au vu de votre ordre logique). Quel rapport avec le vegan qui fait de la permaculture ? Quel sous-entendu ?

cyclistele 17 novembre 2019 à 14:21   •  

SkaZoi et cati, il y a du bon comme de l'étrange. Ce que chacun évoquent comme moi Davidd337 ou d'autres personnes chez Apie.
On a hérité des gènes de nos parents et du milieu dans lequel on vit. Les choses ne s'improvisent pas du jour au lendemain. Dire qu'on est simple, c'est se cacher et dans une relation ça finit par sortir avec le temps.
Etre sincère avec les gens devrait être inné pour trouver quelqu'un. Aujourd'hui on est pris pour le physique qu'on est. Si on a passé cette étape c'est pas fini. Si on évoque ce qu'on est, déjà être simple, c'est pas gagné. Etre atypique, comme disait une ado à sa mamie, ca fait beaucoup trop de données. Se remettre en question, il y a que sur apie ou la chaine arté que je vois des gens y réfléchir. Pourtant ça devrait être monsieur et madame tout le monde. Dans ma région les gens de foyer occupationnel raisonnent mieux que les gens normaux. Y a pas un truc qui clochent ?
Je sors d'une relation ou l'entraide et la remise en question n'a été que dans un sens.
Je dirais juste cati, si ça a marché ta façon d'essayer qui en apparence est en apparence rigolote dans ton résumé tant mieux. Mais Skazoi a raison. Ca détruit le concerné.

catile 18 novembre 2019 à 15:48   •  

@SkaZoi: lorsque j'écris de rester simple sans trop vouloir tout expliquer, tu réponds: " c'est exactement ce que doit faire un HP pour être malheureux et finir par se suicider"....
Donc comme je lis plusieurs post de réponse à la suite où mes interventions sont mal reçues, je commence à me méfier...
Ta réponse est grave , et j'espère que tu ne vois pas dans mes propos une incitation au suicide, ce que ta réponse pourrait faire croire... Dis moi si je vais trop loin...
Rester simple signifie seulement faire preuve d'humilité et se mettre au niveau de la plupart des gens qui vivent sur cette planète.
Je conçois que pour les HP c'est difficile, mais cela doit faire partie de leur chemin de vie, tout comme un non HP doit pouvoir accepter les connaissances d'un HP. L'humilité est bilatérale.
Par ailleurs, aucun sous-entendu avec le veganisme et la permaculture, c'est juste qu'en écrivant le mot "méditation", j'ai eu la vision d'une personne vegan qui faisait de la permaculture , avec des dreadlocks en plus ( mais ça je l'ai pas mis, je me suis dit que ça ferait réagir ).

Tu serai pas un peu susceptible ??? ou caractériel ? ..., parce que ça fait plusieurs post où j'ai l'impression que je t'énerve ( y'a un topic ouvert sur ça, tu as mon feu vert) et que tu essaies de me coincer , donc ça me questionne.
Tu es bienveillant j'en suis sûre donc pour moi c'est en ordre.

@cycliste: non, ça ne détruit personne, sauf si tu es dépressif et en boucle sur toi -même... , ça l'enrichit au contraire ...
Tu dois voir le positif d'être ce que tu es, la chance d'avoir un potentiel hors du commun.
Se dire ou se revendiquer différent ne fait qu'isoler davantage.
On est tous différents si on regarde bien , il faut juste trouver le moyen de s'adapter aux autres .
Alors il faut trouver: s'inscrire dans un club quelconque ou un cours, sortir dans des festivals...
Il faut se mélanger.... Descendre de son piédestal ... Se mêler à la plèbe

SkaZoile 18 novembre 2019 à 16:04   •  

@cati : si vous prenez le temps de vous informer sur la douance et de lires divers témoignages présents sur ce forum ou sur des blogs spécialisés, vous pourrez vous rendre compte que la première cause de malaise chez un HP est justement son sentiment de non-acceptation au sein d'un couple, de la société, d'une entreprise, car son raisonnement est naturellement différent et incompris. Cette non-acceptation entraîne de la frustration, de la honte, de la non-acceptation de soi-même, un déguisement de sa propre personne pour la rendre acceptable et mène indubitablement vers un état d'isolement de dépression. La complication la plus grave de la dépression étant le suicide.

Beaucoup de personnes présentes sur ce forum, et de thérapeutes vous diront ceci : le premier pas à faire pour être heureux en tant que HP, c'est de s'accepter comme on est, et d'accepter les limites des autres, non pas de se rabaisser à celles-ci. Pour la vie en couple, c'est la même chose. L'adaptation n'est pas un mécanisme d'acceptation, mais de résilience ; un jour ça pétera par fatigue psychologique.

D'ailleurs, il est d'usage d'utiliser les mots "imposteurs" ou "caméléon" pour désigner les HP qui essayent de se fondre dans la société, en ne s'acceptant pas. Caméléon peut avoir une connotation plus positive une fois l'acceptation éprouvée.

Carolle 18 novembre 2019 à 18:11   •  

@cati, @SkaZoi , @cycliste

" ce n'est pas un signe de bonne santé que d'être bien adapté à une société profondément malade"

Moi je suis d'accord avec cycliste, à part chez les animaux et les végétaux , les "fous" et les "handicapés", les enfants,
il n'y a que dans cet écosystème d'APIEPEOPLE que j'entends parler de remise en question.

Je doute qu'un festival

Carolle 18 novembre 2019 à 18:15   •  

un club de sport , ou autre m'apprenne à Vivre ma vie de poussière d'étoile...

Et là on ne parle plus de piédestal, mais d'immensité 😵

Fannyle 19 novembre 2019 à 12:27   •  

Seulement 7% des couples se forment grâce aux sites et appli de rencontre. C'est du consumérisme. Les algorithmes sont conçus pour faire gagner de l'argent en maintenant les gens dans l'illusion. Ils présentent les profils les plus attractifs et les gens se retrouvent vite dans le désarroi de ne pas être l'élu(e). Tinder calcule des indices de désirabilité et présente majoritairement des femmes de quelques années de moins aux hommes avec statut cadre ou profession libérale. Pour les femmes cadres, c'est donc la galère. En gros, ils basent leurs algorithmes sur les clichés anthropologiques : le statut, l'age, le sexe, la beauté sont retenus et éliminent la présentation des profils qui intéressent vraiment les gens.

Fropople 19 novembre 2019 à 13:17   •  

@Fanny je serais curieux de savoir d'où tu sort ce chiffre de 7% 🤔
Je partage par ailleurs ta vision de consumérisme et de "pay-to-match" de la grande majorité des sites et applis de rencontre.
Mais bon je me dis aussi que vaut mieux essayer, même si les chance de succès à rencontrer une personne qui nous plaise et à qui l'on plaît est mince, il serait dommage de ne pas en profiter, en gardant en tête que ce n'est pas une solution miracle et qu'il ne faut pas compter aveuglément en ces sites/applis

Fannyle 19 novembre 2019 à 13:58   •  

@Fropop
J'ai lu cette statistique hier en cherchant "Lieux de rencontre des couples" ou quelque chose comme ça. Mais je ne cherche plus du tout donc je ne me sens plus concernée.

Canhelele 20 novembre 2019 à 00:02   •  

@Fanny
"Les algorithmes sont conçus pour faire gagner de l'argent en maintenant les gens dans l'illusion" : les gens sont-ils aussi stupides pour suivre aveuglément un algorithme ? ne savent-ils pas au moins ce qu'ils ne recherchent pas ? Si des algorithmes leur proposent des profils qui ne "conviennent" pas (bon ok ça fait un peu vêtement de la mauvaise taille 🥴 ) il y a toujours la possibilité de modifier les "critères" (arrgh encore un terme qui me paraît inadapté à la rencontre amoureuse mais c'est ainsi que ces sites fonctionnent) et rechercher autre chose.

En revanche, je suis d'accord, l'existence et la structure de ces sites transforme la rencontre en un produit de consommation de masse, vendu sous forme de catalogue et franchement, cela est particulièrement écoeurant. Mais le pire c'est quand même le comportement des abonnés : le drôle (par exemple les photos d'hommes torse nu 😮 ) et le moins drôle : quand les échanges écrits s'arrêtent soudainement sans explication, parce que quand même "l'avantage" (je mets bien des guillemets, hein) de ces sites, c'est qu'on n'a pas à se justifier de 'zapper' quand ça ne convient pas/plus 😵 ).

catile 20 novembre 2019 à 10:03   •  

@SkaZoi: 2ème avertissement: tu peux me dire "tu" 😉

Je ne pense pas que la 1ère cause de malaise chez un HP soit sa non-acceptation par les autres , mais plutôt son incompréhension/ sa frustration à ne pas pouvoir expliquer et faire comprendre qui il/elle est, cette frustration étant à chaque fois potentialisée ( Haut Potentiel de frustration) par une société demandant à ce que chacun se comporte selon un schéma établi.

Les HP, Asperger, Zèbres et autres personnes atypiques intellectuellement sont frustrées de la même manière que quelqu'un qui serait atteint d'une pathologie qu'on ne voit pas , donc qu'on ne peut ni anticiper dans l'aide apportée ni réellement comprendre.
Dans le cas d'un polyhandicapé, l'entourage peut avoir de l'empathie sur la souffrance vécue car elle est visible ... Mais comment avoir de l'empathie pour un symptôme caché et inexplicable par la personne elle-même ?

Cette frustration à ne pas faire comprendre qui l'on est à ceux qui nous élèvent et qui nous aiment entraine la souffrance/la colère que tous expriment et qui équivaut à n'importe quelle autre souffrance, même physique: c'est comme être muet et ne pas pouvoir parler.
Cette frustration amplifiée par la souffrance devient alors comme un frein que l'on ronge et peut déboucher sur une haine sociale, une haine de l'autre qui nous considère, surtout à l'école lorsque nous sommes enfant, comme une personne qui dérange l'ordre établi et qui donc peut entrainer un certain désordre par une remise en cause des instances.

Le comportement des autres à l'égard d'une telle personne est compréhensif: quiconque voit autrui comme une menace à son propre ordre veut/ pense à l'éliminer. L'humain est ainsi fait et on ne peut que regretter le rejet dont la plupart ont fait l'objet, même s'il est "humain" .
Cela ne pardonne pas les actes souvent dégueulasses des autres enfants sur un enfant HP qui s'ignore, mais il les explique.

Cela implique de la part de l'enfant une maturité rapide afin de comprendre ce qui se passe et se protéger . Selon son degré de vivacité d'esprit et d'intelligence ( celle des HP est variable ) l'enfant devra soit s'adapter ( se caméléoniser) , diminuer la voilure , et se définir lui-même comme spectateur d'une immense pièce de théâtre, cela pouvant dès le plus jeune âge déboucher sur une sorte de "dissociation" émotionnelle afin d'échapper à des attaques. Une sorte de situation de survie en somme, dans laquelle l'ennemi n'est en fait que le groupe humain.

L'enfant HP n'a pas honte de ce qu'il est mais de ce que les autres ressentent à son égard car c'est faux:
D'où le sentiment d'injustice qui s'ensuit, en plus de tous les autres, ce qui commence à faire beaucoup ...
Si l'on résume: incompréhension, frustration, colère, haine, dissociation, injustice ....

Il me semble qu'enfant la survie devance le sentiment de dépression et l'idée de suicide qui parait davantage survenir à un âge plus avancé, mais je me trompe sans doute, car il y a des exceptions partout.
Pour un HP/Asperger qui a compris le fonctionnement humain, l'adaptation fait partie de la trousse de survie et ce n'est plus qu'un détail une fois la propre défense établie.

L'important est donc la détection le plus tôt possible, par les parents et les professeurs, afin de faire comprendre à l'enfant qu'il ne changera pas le monde mais qu'il doit s'y adapter le mieux possible sans vouloir en découdre et sans esprit de vengeance , la bienveillance étant peut-être la chose la plus difficile à intégrer lorsqu'on a subi la méchanceté d'autrui.
Je ne sais pas si un tel enfant s'accepte un jour réellement tel qu'il est et s'il n'en veut pas toujours un peu au fond de lui-même d'avoir eu autant de mal à se faire une place parmi les autres, et à les apprécier ...

En tout cas , bravo à ceux qui s'en sortent et parviennent à maîtriser cette ambivalence qui les habite.

@carol: la société n'est pas malade, elle est telle qu'elle est et fonctionne ainsi.
Tu la juges malade car tu ne t'y sens pas bien. Pour quelqu'un qui s'y sent bien et qui en a compris les codes, elle est parfaite.
La société dans laquelle nous vivons depuis environ 30 ans est typiquement une société HP/asperger , utilisant les technologies HP ( et je ne parle pas de Hewlett Packard !).
C'est une société conçue par des autistes Asperger et qui va progressivement transformer en autistes non Asperger cette fois tous ceux qui ne le sont pas. C'est insidieux, et tout le monde a foncé droit dans la brèche car elle est moderne, marrante et ludique par ses nouvelles technologies qu'elle impose , ces HP étant de grands enfants qui prennent le monde comme un immense terrain de jeux.

Donc vu comme ça , on se dit que c'est assez dingue, et en vrai ça l'est et même plus, mais si nous vivons à cette époque c'est que nous en avons la capacité, le potentiel pour y être et qui sait, peut-être pour pouvoir stopper ces HP tarés qui ont dépassé la mesure.

@Fanny: au pire ion se fait des amis, et c'est déjà bien.

SkaZoile 20 novembre 2019 à 10:22   •  

@cati J'ai l'impression de lire deux personnes différentes. Ta dernière réponse démontre une structure rationnelle axiale, au contraire des réponses intuitives à chaud que tu as pu avoir quelques jours avant.

Quoi qu'il en soit, il y a de la recherche et du raisonnement dans ce que tu dis. Mais axial. Ce qui me dérange car c'est justement le raisonnement axial qui s'oppose au raisonnement arborescent, entraînant l'incompréhension. Finalement à te lire, la non-acceptation est la première cause de malaise. Il est vrai que ça peut en être une première conséquence. C'est un serpent qui se mord la queue.

Je trouve qu'il est important de préciser que tu te focalises sur l'enfant HP. Moi je n'ai jamais eu de problème spécifique durant mon enfant, jamais eu de rejet. Socialement très bien intégré. Mon malaise s'est révélé sur le tard, vers la trentaine. Comme une grande partie des gens ici je crois. Ce qui vaut l'existence du terme "zèbre".

A préciser au passage que le syndrome Asperger un est TSA. Qu'il est fondamentalement considéré comme un handicap social, à partir d'un trouble neurologique.

Concernant ta réponse vis-à-vis de @Carol , je ne trouve aucun mot à dire dessus tellement ça me parait absurde. Tu vois du complot partout.

catile 20 novembre 2019 à 10:34   •  

@SkaZoi: alors dis moi ce qu'a voulu dire Carol car là, je sais bigrement pas....
Je pense que quand on est HP on l'est dès son plus jeune âge, et qu'adulte on le devient , peut-être à cause de la société qui nous intellectualise et nous déstabilise surtout dans notre émotionnel.
Tu sais , ce que je dis ne regarde que moi, je ne remets rien en doute en ce qui concerne les uns les autres... J'échange simplement parce que je vous trouve tous très intéressants...
.... et très beaux, surtout de face.

Carolle 20 novembre 2019 à 10:38   •  

@cati je comprends les codes de cette société, mais je n'y adhère pas.

Concernant ces prétendus HP tarés et/ou aspergers qui en seraient responsables, je trouve que cela est un raccourci de l'esprit. Nous sommes tous pourvus de vie et posons des actes chaque jours. Nous sommes donc responsables, par nos actes, de l'état du monde.

Ne pas adhérer à une société et créer par ses actes de nouvelles cellules à ce corps est aussi une façon d'exister. Je la trouve même noble et intelligente.

Tu ne parles pas de tous ces non-HP qui suivent la masse sans réfléchir et alimentent ainsi cette tyrannie, voir: portent au pinacle leurs propres représentants.Tu ne parles pas non plus de tous ces hommes et femmes dépourvus d'intelligence qui jouent à la gue-guerre, au monopoly, ou au dieu Shiva destructeur avec le peu de pouvoir qu'on leur donne.

A te lire , j'ai l'impression que tu incombe la faute de l'état du monde à une croyance complotiste qui serait concoctée dans une loge par des HP Aspergers méchants et tout puissants.

Je trouve cette croyance, personnellement , stupide et destructrice, car elle ne fait qu'insuffler la peur de l'autre, et même la peur d'un méga bourreau.

Le cinéma dans les salles, ainsi que le cinéma ambiant regorge de ce genre de scénarios. Ils ne nous éveillent en rien mais nous plongent dans l'illusion la plus profonde.

La peur ne nous a jamais libérés de nos chaînes.

Carolle 20 novembre 2019 à 10:41   •  

@SkaZoi nos messages se sont croisés 🙂

SkaZoile 20 novembre 2019 à 11:00   •  

@cati "Je pense que quand on est HP on l'est dès son plus jeune âge, et qu'adulte on le devient , peut-être à cause de la société qui nous intellectualise et nous déstabilise surtout dans notre émotionnel." Oui on est HP dés notre plus jeune âge, car ce type d'intelligence se construit sur un système neuronal différent de la majorité des gens. Mais ce n'est pas forcément affirmé chez les enfants. Il existe beaucoup de mécanismes positifs d'adaptation qui font que nous passons comme un balle à travers les différentes épreuves de la maturation corporelle. J'en ai eu l'expérience.

Est-ce que j'ai eu de la chance ? Je ne sais pas. J'aurais préféré que mes parents voient et comprennent cet aspect là afin de mieux diriger ma vie d'adulte. J'aurais préféré faire un BAC+5 dans une branche qui me bote que de finir BAC+3 infirmier et arrêter cette profession après 8 ans de boulot, car mon potentiel émotionnel n'est pas adapté à l'environnent médical (empathie exacerbée...).

Quand est-ce que je me suis rendu compte d'un problème ? Quand j'ai été mis au fait que je suis incapable de fournir ce que la société demande de moi, parce que je ressens et comprends différemment (je ne veux pas rentrer dans les détails ici, le fil de discussion dévie trop du sujet initial). Jusqu'à mes 27 ans, ça allait plus ou moins bien.

Au besoin de définir ce que la société attend de nous : les amis remarquant que j'arrive pas à m'installer dans une profession. La famille remarquant que je n'ai toujours pas d'enfant ou de vie conjugale ancrée. La conjoint remarquant que je ne suis pas heureux avec elle. L'employeur remarquant que je manque d'intégration avec mes collègues. Le médecin de famille remarquant que je suis peut-être psychotique. Etc. Nulle part un haut cadre dirigeant, un ministre ou un milliardaire ne sont venus me dire que je ne m'intégrais pas à la société. Seules les personnes proches s'en chargent.

Le fil de discussion dévie sérieusement du sujet, au risque de faire peur aux nouveaux qui nous lisent.

catile 20 novembre 2019 à 12:17   •  

@Carol @ SkaZoi: : nous voilà bien loin du sujet de @Fanny-146 à laquelle je fais toutes mes excuses, comme quoi un sujet apparemment banal peut déboucher sur la libération de certains...
Mettre sous le terme de complot ou complotisme ( vous êtes 2 à l'utiliser dès qu'un propos dérange) des vérités que l'on n'accepte pas est du déni. Compréhensible, mais bon... c'est du déni.

Il n'y a aucun complot.... Tout se fait au grand jour... Il suffit de regarder autour de soi , et de rencontrer les bonnes personnes.
Les HP/Asperger qui connaissent leur potentiel et l'acceptent se dirigent automatiquement à l'adolescence vers des filières qui vont les faire fréquenter les élites: maths sup, lettres sup, normal sup, ENA, écoles d'ingénieurs, sciences po., etc... Ils sont dès lors très faciles à repérer et à détecter.
Une fois recrutés par les entreprises, ils vont devoir faire voeu de discrétion: "secret défense" par exemple ...
Ils sont donc eux-mêmes pris dans un système sans pouvoir en sortir. C'est le serpent qui se mord la queue.

Je te rejoins: il est difficile d'adhérer à de tels codes, mais c'est le propre d'une société , qu'elle soit élitiste ou non, et qui utilise la masse non HP (dont je fais partie) pour effectuer les "basses" besognes et obéir à son Diktat.
Sous couvert de soit-disant démocratie, chaque société est en fait une dictature ( mais qu'est-ce qu'elle dit !!! on va finir par la censurer, comme Zemmour ) , souple dans certains cas, mais une dictature tout de même.
Alors après il y a des variantes: on offre le droit de vote par exemple pour faire croire que, on valide des lois sur demande du peuple en dépit du bon sens ....
Mais nous sommes en fait tous piégés , HP ou pas, dans ce système humain de domination/soumission. C0est le propre de l'incarnation.

La dictature semble innée à l'être humain: dès qu'il a un peu de pouvoir, elle se met naturellement en place: règles familiales , sociales , professionnelles. Et les plus rebelles ne seront bien nulle part car n'auront pas compris le fonctionnement du truc.
Une fois que c'est compris, c'est un jeu.... On choisit là où on veut être, et avec qui.
Moi j'ai essayé les élites..., je préfère le peuple.....

Nous sommes donc mieux à notre niveau sans devoir les envier.

J'aurais aimé avoir l'avis d'un Rousseau et d'un Voltaire... Déjà que les 2 pouvaient pas se piffrer.... !!!! ça aurait été jojo sur un forum comme celui-ci vu que les 2, à mon sens, devaient être HP....

@SkaZoi : tu es en colère après tout et tout le monde... Es-tu certain d'être HP ? je ne te provoque pas en disant cela... Si je voulais te provoquer, je ferais un topic sur la barbe ( qui te va bien d'ailleurs )...
C'est ton incarnation que tu remets en question , pas ton potentiel...
Donc , sans faire de psychologie, peut-être faut-il remonter jusqu'à ta propre conception et dans quelles circonstances elle s'est faite , ce qui implique une conversation avec ta mère, ton père....

catile 20 novembre 2019 à 12:25   •  

comme la conversation dépasse le sujet, je stoppe mes post ici. Merci !!

Etoilele 20 novembre 2019 à 12:48   •  

J'ai pas tout lu mais je tiens à donner mon avis sur les sites de rencontre et les pourquoi je n'y suis pas retournée depuis plus de 10 ans :
- un profil aux questions fermées et quasi uniquement centré sur le physique
- 99% des gens sont faux
- c'est virtuel et donc rien à voir avec la vie et donc anti nature (rien que cette raison me suffit pour ne pas avoir envie d'y retourner).

Rothle 20 novembre 2019 à 13:07   •  

@cati:
"Les HP/Asperger qui connaissent leur potentiel et l'acceptent se dirigent automatiquement à l'adolescence vers des filières qui vont les faire fréquenter les élites: maths sup, lettres sup, normal sup, ENA, écoles d'ingénieurs, sciences po., etc... Ils sont dès lors très faciles à repérer et à détecter."

tu fais quoi de ceux qui se retrouvent dans ces filières en connaissant leur potentiel (au moins scolaire) mais pas le fait qu'ils sont HP / aspie ?
Et en quoi le fait d'être HP / aspie et de le savoir garantit-il la réussite dans ces filières aux exigences d'apprentissage et de restitution / évaluation (très ) particulières ?


pour le reste, pour la relation de couple, le fait d'être HP va forcément changer fondamentalement la relation ? Par rapport aux relations vécues aux quotidien avec les gens ?

Carolle 20 novembre 2019 à 13:25   •  

@cati je ne crois pas que le propre de "l'incarnation" soit la domination/soumission. Je crois que la vie est bien au-delà de toutes ces réactions égocentriques.

quant à "l'incarnation", il est bon de rappeler que tu utilises là un terme emprunt des dogmes orientaux, et que tu ne peux pas utiliser ce terme pour argumenter une prétendue vérité qui serait valable pour tous.

Pour moi l'incarnation est une fable au même titre que l'enfer et le paradis.

Toutes ces conceptions, ces images ont été créées par l'esprit de l'homme.

Et ne pas croire ne fait pas de nous un être non religieux ( de "relier")

Je ne me reconnais pas dans la définition que tu donnes de HP:Asperger: je vis dans les bois et je suis artisane, je n'ai jamais asdpiré à être une élite, juste une étoile.

Je ne vois pas non plus le problème avec SkaZoi et il a bien du rigoler en lisant tes inepties à son sujet

lol 😂

@ Etoile dans la vraie vie aussi on porte des masques, mais le non-verbal aide à discerner les intentions.
D'une certaine façon les sites sont comme dans la vraie vie mais version plus édulcorée...

SkaZoile 20 novembre 2019 à 13:32   •  

@cati vous jouez avec le feu.

Vous comprenez un sentiment de colère alors qu'il est absent dans tout ce que j'ai pu dire. Je n'ai aucun problème avec mes parents merci. Des propos d'illustration ne sont pas un fait pour tout le monde. Je n'ai aucune remise en question sur ma personne. Je décris juste un parcours de vie banal qu'un zèbre peut avoir, pour vous illustrer que les moeurs sociétaux ne sont pas forcément dictés par des gens au pouvoir. De même que pour la douance chez les enfants : ce n'est pas parce qu'elle est inaperçue que l'enfant va en souffrir.

Vous semblez détenir un savoir impeccable sur ce que vous dites. Si tel en est le cas, la société ne peut qu'aller de l'avant. Mais s'il vous plait, ne vous contredisez plus : "Tu sais , ce que je dis ne regarde que moi, je ne remets rien en doute en ce qui concerne les uns les autres...", c'est pourtant ce que vous venez de faire en ma personne.

Dans cette réponse, je suis en colère.

Fannyle 20 novembre 2019 à 15:22   •  

@Canhele

Modifier les critères? Ben non. Par exemple, Tinder propose les profils qui ont un indice de désirabilité en premier. Donc si l'on n'est pas dans ceux-là, notre profil n'est pas vu. De plus, ceux qui sont moins "populaires", moins bad boys, bad girls, etc sont peut être bien plus désireux de sérieux, de respect que ceux qui ont d'innombrables choix. Et à peu près tous les sites et appli fonctionnent ainsi. L'objectif est de faire croire aux nouveaux inscrits qu'ils sont en train de vivre un rêve éveillé avec des profils hyper attractifs proposés par le site ou l'appli dès l'inscription. Bref, tout est biaisé.
Dans mon cas, je ne suis inscrite sur aucun site de rencontre amoureuse actuellement. Je le fus pas le passé et je n'y retournerai plus jamais, même si j'étais disponible.

RainbowZebrale 04 décembre 2019 à 18:03   •  

@Fanny et tu n'es pas frustrée des rencontres existantes ou non justement dans la vie "réelle" ?

Bettyle 04 décembre 2019 à 22:34   •  

Je me suis désinscrite des sites de rencontre pour différentes raisons. Précision utile avant d'aller plus loin, je ne suis pas dépistée atypique ou HP* mais j'aime ce forum ou je trouve beaucoup de plaisir à lire les échanges qui sortent de mon ordinaire .
Donc les sites: je les ai quitté pour éviter de finir dépressive, persuadée que je suis idiote, ou inadaptée, ou trop indépendante, ou pas assez ceci ou pas assez cela. sans être atypique, rentrer dans les critères précis de l'autre cela n'existe pas .sans compter ceux qui cherchent « leur moitié » (ils ne sont que la moitié d'eux même ?), ou une compagnie «papier toilette «  (douce, non irritante) ou une jolie poupée qui va bien avec la voiture .
Je déteste les échanges qui commencent par « et tu cherches quoi comme type d'homme », et qui au bout de 3 min sont avec certitude vouées à s'arrêter rapidement.

Dans les rencontres amoureuses IRL , on se voit d'abord, sans avoir une étiquette « célibataire en recherche » collée sur le front. On observe, on sent, on évalue la rencontre Émotionnelle , le non verbale .
Tout cela n'est pas possible dans le virtuel. alors oui, certains se rencontrent et Vivent heureux ensuite après un rencontre via un site. Mais 7% , ça veut dire que 93% se rencontrent « dans la
Vraie vie »?
Alors je vais optimiser mes chances et laisser faire la vraie vie . ;)

Bettyle 04 décembre 2019 à 22:38   •  

Concernant la connaissance sur moi même, j'ai appris parfois douloureusement que je refuse d'être une marchandise sur catalogue , que je ne me sens pas vide sans un amoureux , que le feeling est le principale critère pour moi, indépendamment du physique, du statut social, de l'Atypie ou non, et que l'humour n'est pas universellement partagé ....;)

Fannyle 05 décembre 2019 à 19:12   •  

@RainbowZebra aucune frustration puisque je ne cherche personne. Je cherche uniquement des contacts amicaux.

RainbowZebrale 05 décembre 2019 à 20:48   •  

@Fanny après ça peut être des frustrations de contacts amicaux ^^

Lespetitsbonheursle 05 décembre 2019 à 21:16   •  

@fanny-146 Oh! merci d'avoir abordé ce thème! c'est un sujet qui me passionne , j'écris un livre sur le sujet! j'y suis resté 8 ans , j'ai étudié tous les sites comme une étude sociologique et psychologique. j'ai adoré passer des heures à regarder les pseudos, comment les gens se dévoilaient ou pas, ce qu'ils souhaitaient mettre en avant, les photos postées, de quelle manière ils t'abordent....

Je me suis aperçue que mes rencontres et mes exigences de rencontres évoluaient au fil de ma propre évolution.
Après mon divorce, je souhaitais de l'adrénaline et peu importait qui était la personne. Il fallait que ça bouge, qu'il y ait de l'action!
Petit à petit, je me suis mis à me respecter de plus en plus, à m'aimer , à vouloir ce qu'il y avait de mieux pour moi et mes rencontres se sont faites plus qualitatives.
Je pense que nous avons le pouvoir d'attirer à nous les bonnes personnes pour apprendre. J'ai vécu chaque rencontre comme source d'information et même si parfois cela au départ ne semblait pas être une jolie rencontre , cela l'est devenu car j'ai appris beaucoup sur mon mode de fonctionnement.

J'ai rencontré mon chéri sur un site de rencontres et je vis une merveilleuse histoire d'amour.

Pour moi, le site n'est qu'un support et c'est nous qui choisissons comment on l'appréhende.

catiminile 17 décembre 2019 à 07:41   •  

Dans la vraie vie souvent mes capacités intellectuelles ont été un frein parce que je me sentais incomprise. Les sites de rencontre m'ont permis de comprendre combien j'avais de la chance. Vous arrivez dans cette "faune", soudain confronté à l'humain, pas celui qui constitue habituellement votre entourage, non, le tout venant. Un monde inconnu qui peut effrayer. Sous couvert d'anonymat on y rencontre les épanchements les plus vils mais aussi les plus assoiffés d'attentions. Le timide qui commence son chat par le plus banal : kikou ! il fait beau chez toi ... qui donnerait à n'importe qui l'envie de fuir, tu vas devoir en quelques lignes l'aider à oser se découvrir. Il n'est pas beau, pas très malin et alors ? Il fait partie de la grande cohorte des humains et il mérite d'être entendu. Ma force ? Lire entre les lignes, taper très vite sur le clavier, rester parfaitement courtoise en toute occasion, pousser avec empathie l'autre à se livrer. Cet être terne soudain va se sentir important et celui que je quitterai une demi-heure plus tard s'aime un peu plus. Aller sur ces sites sans aucun a priori, sans véritable but et laisser faire ... au gré des rencontres on apprend tant sur l'autre. Nos certitudes, nos idées étroites des débuts disparaissent. Si notre intelligence, notre rapidité de compréhension ne nous aide pas à entrer en relation avec l'autre, elle sert à quoi ? Je ne dis pas que je vais m'en faire des amis ou rencontrer l'homme de ma vie.. pour cela le temps fera son oeuvre et c'est ce qui s'est passé puisqu'aujourd'hui je suis mariée avec l'un de ces timides qui n'osait pas m'aborder persuadé que j'allais l'envoyer bouler.

Juliette...le 05 février 2020 à 22:12   •  

Je n'y arrive pas. Se faire questionner, répondre en donnant des bribes de sa vie, de soi, comme ça, pèle mêle, comme si ça pouvait avoir quelque-chose à voir avec ce qu'on est là, maintenant, au fond de nous, avec tous ces rêves, tous ces possibles qui ne demandent qu'à saisir une main, qu'elle saisisse la nôtre, et que les choses se fassent, simplement, ou pas. Se présenter, entrer en représentation, parler de ça, mais surtout pas de ça... Je n'y arrive pas.

Juliette...le 05 avril 2020 à 20:26   •  

Depuis que je suis inscrite sur APIE (quasiment dès la naissance du site), je participe beaucoup aux forums. Je me suis livrée totalement. J'en ai eu besoin. Et ça m'a énormément aidée. Cependant, j'espérais quand-même (plus secrètement 🙂 ) trouver l'amour. Pas une histoire de plus, non, quelque-chose de nouveau, de plus vrai, de plus simple peut-être, tout en étant plus fort, plus profond. J'ai joué la carte entièreté; celui qui en aurait le temps et l'envie pourrait lire toute ma vie sur APIE. Elle m'a permis de croiser de magnifiques personnes. Malheureusement, je suis maintenant comme transparente ici, complètement dévoilée. Et j'en ai posté des conneries 😄 un sacré paquet! Je pense (suppute) que ça vient de me valoir une magnifique "déception sentimentale". Je pourrais rester, continuer à me donner. Si je ne parviens pas à être aimée (ou tout au moins "désirée") comme ça, à quoi bon?! Bref, je vais quitter APIE. Il n'est pas dit que je ne reviendrai pas sous un autre pseudo, histoire de me replonger dans l'ambiance, peut-être même reprendre exactement la même place, mais en ayant fait une croix sur la possibilité d'une rencontre amoureuse qui partirait sur des bases on ne peut plus honnêtes. J'aimerais beaucoup, avant de partir, avoir quelque retour par rapport à tout ça. On est nombreux à rêver d'une histoire d'amour qui surpasserait toutes les peurs, tous les a priori. En sommes-nous capables? Le voulons-nous vraiment? Le pouvons-nous? Qu'est-ce qui nous attire en l'autre? Qu'est-ce qui nous est rédhibitoire? Merci 🙂

Merlinle 05 avril 2020 à 22:45   •  

@Juliette... je crois qu'il faut séparer les contributions au forum des attentes amoureuses, même si c'est sur le même site.
Je m'explique. Sur le forum, on réagit, on répond à tel ou tel sujet, on discute, quoi. Il se crée une impression de camaraderie généralisée entre certains, d'opposition pour d'autres, le tout dans des débats qui tournent autour (plus ou moins) de la douance. Je ne pense pas que cela soit vraiment propice à une quelconque forme de séduction.

D'un autre côté, la plupart des inscrits ne participent pas, on n'est même pas certains qu'ils nous lisent. Du coup, l'aspect rencontres se fait soit à travers les sorties, soit par les messages privés.

En ce qui me concerne, j'ai énormément de mal avec ça parce que je ne sais jamais trop comment contacter une femme qui pourrait éventuellement me plaire. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai mis un profil spécifique dans la section des rencontres amoureuses, mais sans succès jusqu'ici. Du coup je m'interroge aussi sur la pertinence de ma recherche en ces lieux... Je pense aussi être un cas désespéré ;)

Tout ça pour dire que je comprends que ta déception sentimentale t'ait blessée, mais regarde aussi ce que le forum t'apporte si tu mets l'aspect "rencontre amoureuse" dans une autre case, comme si c'était deux sites séparés ?

zebreperdule 05 avril 2020 à 23:18   •  

Salut @Juliette
Je ne suis pas sur APIE pour trouver l'amour, d'ailleurs je ne le cherche pas! Nous nous rencontrerons peut-etre un jour, ou pas 🙂
Je suis sur APIE pour trouver des réponses. Et çà, j'en ai trouvé plusieurs 😄
Bon vent à toi.

Juliette...le 05 avril 2020 à 23:24   •  

Oui @Merlin, mais moi le problème, c'est que je me suis "grillée" en m'étalant autant, pour le meilleur et pour le pire. Enfin, je suppose que le problème vient de là. Je n'ai aucune explication 😶 Mais, comme je l'ai dit plus haut, les rencontres virtuelles ne me vont pas. Je vais prendre un peu de temps pour réfléchir. Je peux rester ici sans recherche amoureuse, c'est une possibilité. Je me sens vraiment à ma place parmi vous. Merci 🙂

Gaiale 06 avril 2020 à 08:45   •  

@Juliette... tu penses t'être "grillée" ? Tu es très active par ici j'ai pu le constater, cela peut en effet "impressionner" mais ce que je ressens de toi à la lecture de tes interventions c'est que tu es très spontanée. Ne serait-ce pas une de tes qualités dans la vraie vie ?
Tu te livres, tu te montres telle que tu es c'est peut être un atout qui pourrait toucher l'homme qui te correspond.
Tant que tu es toi même et que tu ne joues pas à un personnage derrière son écran, cela ne me semble pas dérangeant.
Après si c'est ton propre curseur qui t'alerte et qui te donne un signal : attention tu te livres trop .... ok tu peux redresser le cap et orienter tes posts autrement.
Personnellement je ne pense pas rencontrer l'amour par ce site mais j'y ai trouvé autre chose.
Je n'ai pas lu tout ce fil mais as tu déjà tenté un site de rencontre plus "classique" ? Je ne sais pas si c'est une solution mais les échanges y seront sans doute bien différents que par ici ...
Tu sembles être une femme formidable, y'en a bien un qui va s'en rendre compte peut être au moment où tu t'y attendras le moins 😉

Juliette...le 06 avril 2020 à 08:56   •  

Oh, @Gaia, quelle magnifique déclaration! Je reste. 🙂

Gaiale 06 avril 2020 à 11:30   •  

@Juliette... Youpi ! 🙂

franchle 07 avril 2020 à 22:18   •  

@Fanny-146
j'ai essayé quelques sites de rencontres cet été, pendant trois mois. J'ai tourné en rond, parlé avec plein de monde, c'est assez dingue à tel point c'était insipide, j'ai dépensé de l'argent que je n'avais pas. Je n'ai rencontré personne, même pas prendre un verre, j'ai quand même parlé avec une seule fille un peu plus maligne que les autres, super sympa et bienveillante mais qui avait plus pitié de moi qu'autre chose. J'ai laissé tomber.

Je suis célibataire depuis bientôt sept ans maintenant, j'ai eu une histoire de deux mois il y a un an et demi ( c'est pourtant une chouette nana, mon âge, ancienne punk qui avait repris ses études et spécialisée dans la bio-éthique, investie dans une école alternative, quelqu'un pour moi, quoi ! Mais bon, encore une qui ne veut pas de moi).

Je suis un escargot quand quelqu'un qui m'attire s'approche (c'est une amie qui m'appelait comme ça : l'escargot. Je lui ai demandé d'arrêter, c'était une épée dans le ventre à chaque fois). Du coup, site de rencontre, c'est de la merde. À tel point que je me suis demandé s'il y avait vraiment des gens pour qui ça marchait. Et en me renseignant, (quelqu'un ici parlait de 7% de rencontres), j'ai entendu sur Tinder 4% pour les hommes et 10% pour les femmes.

En m'inscrivant ici, je ne savais pas qu'il y avait l'option rencontre amoureuse, c'est surtout le besoin de discussion de haut vol qui m'a attiré ici. Mais bon, pourquoi pas flasher sur un esprit brillant. Mais même ici, je me sens à part, j'évolue dans les milieux alternos post-punk où je me sens moi-même entouré de toutes sortes de sociopathes avec qui j'ai des relations vraies, entières.

Je pense pourtant trouver dans la vraie vie une compagne complice, une amie amante. Je croise quelqu'un depuis quelques mois avec qui je m'entends bien, qui m'invite chez elle à boire un thé ou une bière. On a des chouettes discussions et plein de centres d'intérêt commun. Mais bon, ça en reste là. Du coup, je me dis que si je n'arrivais à rien sur les sites, c'est sans doute de ma faute : réel ou virtuel : même combat, tu comprends rien mon gars. Ces sites doivent marcher pour les gens qui savent s'y prendre dans la vraie vie, pour les autres, ce n'est qu'un gouffre.

Pour beaucoup de filles (j'emploie volontiers "fille" et "garçon" plutôt que que "femme" et "homme", c'est mon côté gamin), moi je suis le garçon gentil, celui avec qui on peut parler sans sous-entendu, le confident, parfois de leur déboires amoureux (je suis assez fort pour remonter le moral), voire le grand frère pour certaines. En attendant, le manque de tendresse et de complicité commence à gravement me peser.

Désolé pour la digression, ça fait du bien de parler

Juliette...le 07 avril 2020 à 22:24   •  

🙂 APIE va te faire grand bien humainement @franch, à condition que tu n'en attendes rien de précis. Juste, tout! 😉

franchle 07 avril 2020 à 22:58   •  

Merci beaucoup, @Juliette. Non, je n'attends rien de spécial ici, juste parler. Je ne sais même pas si je rencontrerais quelqu'un d'ici, même amicalement ou pour une sortie. Vous avez tous l'air plus ou moins intégrés dans le monde normal, moi ça me dépasse, je ne supporte pas la normalité. Tenter d'être normal, c'est abdiqué sa propre personnalité. Moi, j'en ai vite eu marre de porter un masque et je ne me sens bien qu'avec des psychopathes (mais gentils), des créatifs pour le besoin de la création, pas pour l'argent.
Comme le dit Roger Mucchielli dans "La philosophie de la psychosomatique" en parlant de l'adaptation à la société : "il est des inadaptations saines dans l'anti-conformisme constructif ou révolutionnaire et des adaptations pathogènes et morbides".

Juliette...le 07 avril 2020 à 23:14   •  

Depuis que j'ai mis au monde un petit être (et seulement depuis ce jour, il y a un peu plus de six ans), je considère la "normalisation" (ah, beurk, au secours, ôtez ce mot de mon itinéraire! 😨 😄 ))comme un mot à enfin, pour le bien-être de ma progéniture, envisager. Voir les choses comme ça, et uniquement comme ça, serait une grossière et dangereuse erreur.. Ouf! Je suis indéfinissable, et jouis de ressources exceptionnelles 😄 .
Suis-je intégrée dans le "monde normal"? Oui, vu de l'extérieur et vraiment super vite fait. Non, décidément non, vu de moi.
Tu sembles avoir pas mal de références (pas mal de lectures), mais, s'il te plaît, sers-toi de ta seule et magnifique boussole (de baroudeur de la vie) pour nous envisager, nous tous ici présents sur APIE.
Tu ne supportes pas la normalité? Mais tu optes, d'emblée, pour la croyance que "nous" sommes adaptés?!

Juliette...le 07 avril 2020 à 23:46   •  

@franch, je m'adressais à toi ci-dessus. mais je n'ai qu'une optique, qu'on parvienne, pour tous ceux qui en sont capables, à lâcher les armes, pour nous embrasser 😉 (Oui, par moments je vais loin . Mais, heureuse nouvelle, je ne vais pas tarder à aller me coucher 🙂 )

franchle 08 avril 2020 à 00:24   •  

@Juliette Je n'opte pas d'emblée, c'est une vague impression après deux trois jours sur ce site. Moi, ça fait trente ans que je vis en dehors du monde, que j'ai arrêté de travailler, je ne peux, même avec mon bagage, vous envisagez tous. Un par un peut-être ? Et lâcher les armes, y a longtemps que c'est fait. Je me suis peut-être un peu emporté en portant ce jugement, désolé

RoyJadele 08 avril 2020 à 00:25   •  

"Vous avez tous l'air plus ou moins intégrés dans le monde normal"
C'est au mieux une impression, crois moi. Et encore, même moi en étant assez à l'écart du forum (je lis un peu, je ne répond quasiment pas), c'est extrêmement rare que je l'ai.

Pour la plupart des sites de rencontre, je vais être très cru mais il faut savoir que l'homme est un porte-monnaie et la femme un appât. Ni plus, ni moins. Beaucoup de sites jouent sur le phénomène d'addiction pour t'y faire rester (et dépenser) le plus possible, particulièrement si tu es un homme. Certains vont jusqu'à limiter tes possibilités de faire des rencontres quand tu utilises la partie gratuite (quand il y en a une), voir même avec la version payante.
Étant atypique et casanier, j'ai longtemps pensé que c'était la meilleure option pour moi ; cette idée commence à changer, bien que je n'ai pas d'idée de remplacement (pas qui ne casse avec mon tempérament casanier, du moins).

Quand au côté "good guy", confident et ami proche, que ce soit par mon expérience ou par celles que j'ai récolté à droite à gauche c'est rarement un archétype recherché en amour. Qu'importe, ça ne me fera pas changer qui je suis et comment je vis, et ce "handicap" dans ma recherche ne m'empêchera pas de trouver !

Juliette...le 08 avril 2020 à 00:51   •  

Oui, un par un, ça serait bien @franch 😉

franchle 08 avril 2020 à 01:33   •  

@ RoyJade
Merci bien pour cette intervention, ça fait du bien

RoyJadele 08 avril 2020 à 01:42   •  

Un plaisir 🙂
Ne perds pas espoir et reste un peu sur le forum, il y a peu de risque que ça te fasse du mal (si tu n'y as pas d'attente, comme le dit Juliette) et bien plus que ça te fasse du bien !

pousselle 25 juin 2020 à 10:59   •  

Perso j'étais inscrit sur un site de rencontre https://www.freemeet.net et j'ai eu une mauvais expérience, alors pour mois c'est fini

Rothle 25 juin 2020 à 12:27   •  

note liminaire: j'ai pas repris toute la file, dont j'ai loupé une bonne partie. J'ai repris au dernier tiers suite au déterrage de topic de @poussel

citation :

@Juliette...
le 05 avril 2020 à 20:26
On est nombreux à rêver d'une histoire d'amour qui surpasserait toutes les peurs, tous les a priori. En sommes-nous capables? Le voulons-nous vraiment? Le pouvons-nous?


ça peut être aussi à ça que tu reconnaîtras une histoire d'amour à une "simple" relation amoureuse. Sans forcément faire sauter toutes les barrières, l'aplanissement est - beaucoup - plus patent dans le premier cas.

Rothle 25 juin 2020 à 12:39   •  

citation :

@Merlin
le 05 avril 2020 à 22:45
@Juliette... je crois qu'il faut séparer les contributions au forum des attentes amoureuses, même si c'est sur le même site.
Je m'explique. Sur le forum, on réagit, on répond à tel ou tel sujet, on discute, quoi. Il se crée une impression de camaraderie généralisée entre certains, d'opposition pour d'autres, le tout dans des débats qui tournent autour (plus ou moins) de la douance. Je ne pense pas que cela soit vraiment propice à une quelconque forme de séduction.


Moi je pense qu'il peut tout-à-fait y avoir une forme de séduction, même si involontaire.
Même en écartant le faire que certaines ou certaines sont clairement dans une optique exclusivement sapiosexuelle, le fait que les gens s'expriment ici, même avec de la réserve sur ce qu'ils dévoilent ou pensent dévoiler d'eux-mêmes, fait qu'on finit par pouvoir en dresser une forme de portrait, qui peut avoir du charme, à leur corps défendant.
Alors bien sûr il y a toujours le risque que ce portrait ne soit pas du tout représentatif de la personne réelle. Mais ça n'empêche pas pour autant qu'il puisse séduire en approche initiale.

Juliette...le 25 juin 2020 à 20:04   •  

@Roth, quoi qu'il en soit, pour ma part, j'ai envie de m'en tenir désormais aux rencontres réelles, en matière amoureuse. Le reste me semble de moins en moins "sûr". Mais ce n'est que mon avis 🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?