Billets d'humeur(s)

Le badge de la résilience

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Billets d'humeur(s)
  4. Le badge de la résilience
Le badge de la résilience
MAReadle 29 décembre 2020 à 21:46

J'ai écrit ce texte aujourd'hui ! J'ai été inspirée par cet article "Et si on résiliait la résilience ?" dont vous trouverez le lien au-dessous de mon texte ;

Et inspirée aussi par le formidable court-métrage d'Alexandra Mignien « Ce qui ne nous tue pas »

------

Le badge de la résilience

Ce badge de la résilience me gênait

Mais je n'arrivais pas à mettre de mots dessus

Ça me fichait la pression aussi

Impossible de me relâcher

J'ai pas envie d'être une sainte

Ce qui ne m'a pas tuée

Me fait toujours souffrir

Mais "ça ne me définit pas"

Je suis tellement plus que mes traumas

Je revendique mon statut d'humain fragile

Et non de martyr ou d'invincible

Je suis un tout et un rien

Je suis un phénix battant de l'aile

Je suis lasse des compliments

Je suis toujours en équilibre sur un fil

Je suis morte et vivante

Je suis enfant et je suis vieille

Je ne veux plus entendre ce mot de résilience

Je suis là pour un temps

Bientôt je ne serai plus

Mais ma vie n'aura pas été vaine

Je suis une SUR-VIVANTE de l'extrême

Qui se veut invisible

Un oiseau migrateur

En vol vers des contrées emplies d'espoir

Auteur : Bipolaire On Air
Publié sur mon blog
https://bipolaireonair.blogspot.com/2020/12/le-badge-de-la-resilience.html?m=1

-----

"Et si on résiliait la résilience ?"

Ces derniers temps, le mot « résilience » est répété à l'envi. Convenu, il est utilisé pour dire une chose et son contraire. Il en devient agaçant tant il dépolitise le débat. Il est donc important d'en rappeler l'ambivalence. Pour autant, sa critique n'est pas simple, car elle charrie elle-même ses propres ambiguïtés, constate dans cette tribune Caroline Castaing, responsable sensibilisation et communication d'intérêt général à l'Agence française de développement (AFD) et lectrice d'Usbek & Rica

https://usbeketrica.com/fr/et-si-on-resiliait-la-resilience

Ce renvoi au sujet et à sa résilience, soi-disant dans un souci de lui redonner sa puissance de sujet, lui donne surtout la solitude de la responsabilité. Cette injonction dépolitise en séparant l'individu de la responsabilité collective. Non contente d'esseuler l'individu, la résilience lui enjoint de porter de beaux habits et de faire bonne figure.

Comme le rappelle Alexandra Mignien dans son formidable court-métrage « Ce qui ne nous tue pas », la résilience (en psychologie) implique l'idée d'avoir une réaction « socialement acceptable ». C'est bien là le problème, « parce que dans la plupart des cas ce qui ne nous a pas tué au départ finit quand même par nous tuer, mais en plus lentement, mais si tu arrives à t'en sortir et qu'en plus de ça tu arrives à le faire sans faire chier trop de monde avec tes problèmes alors tu obtiens le badge de la résilience! "

Lien au court-métrage :?
voir la vidéo

Nevromonle 29 décembre 2020 à 21:55   •  

citation :
Je suis un phénix battant de l'aile
J'ai particulièrement aimé cette image.

Juliette...le 29 décembre 2020 à 22:23   •  

Oh, je suis bien d'accord... Stop à la présentation de milliers d'autres joues! La résilience, c'est ok pour se remettre sur ses pattes mais à la seule condition de réajuster le "tir". Ca va bien la bonne figure qui encaisse pour toutes les veuleries des autres. Dans résilience, il faut entendre résiliation du contrat précédent, donc changement, donc penser un peu à soi, à son vrai soi, celui qu'on veut être, et qu'on veut être parce-qu'on le peut, parce-qu'on l'est déjà au fond, mais qu'on manque d'encouragements, et qu'on croule sous les critiques, la culpabilisation. Donc, stop, la résilience ne doit pas servir de caution à tous les comportements de merde avoisinnants. Merci @MARead! Et bravo pour tous tes combats et positionnements vraiment intelligents 🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?