Discussions diverses

Ecologie

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Discussions diverses
  4. Ecologie
Ecologie
ouestlebonheurle 09 septembre 2019 à 12:19

Hello,
Aujourd'hui j'ai assisté à une mini conférence sur le design systémique et les impacts des créations de l'Homme sur la planète ...
Alors oui je culpabilise bcp d'être dans un système de debilisation (objets connectés qui te facilitent la vie mais te fait perdre ta capacité à réfléchir et anticiper ...) Et de surconsommation ... Tu ne peux même plus revendre tout le monde l'a déjà ou pas donner si pas soigneuse comme moi (j'essaie de me guérir)... Je trouve abusé que le bio soit plus cher mais encore plus maintenant quand je vois que ça peut polluer aussi avec les serres ...
Bref ok on a tous une prise de conscience et on veut tous essayer d'améliorer les choses malgré notre culture et nos politiques ... Mais quoi comment ? Perso pas prête à vivre recluse de la société. Pas prête à sacrifier certains aspects du confort car mine de rien la vie ya 300-400 ans n'était pas génial au niveau maladie .
Ok on doit vivre avec la Nature et remettre un peu de difficulté dans nos vies. Mon homme a lu un livre où nos ancêtres (oublié leur nom sorry) étaient plus grands, plus forts et plus intelligents en moyenne que maintenant ...
Je me dis que mon geste écolo a moi est peut être de payer plus cher pour faire du zéro déchet, sans polluer avec ma voiture, ou de réparer plutôt que jeter ...
Tout ce qu'on m'a appris au plus profond de moi que c'est "rétro", "has been", voir mal ... C'est bien ancré quand même ! On pense toujours à soi d'abord et jamais aux autres ...

Et vous voyez quoi comme action concrète qui n'a vraiment aucun effet rebond ? (Recycler c'est pas si bien que ça en fait)

Merlinle 09 septembre 2019 à 12:48   •  

Sans parler de vivre en reclus, on peut très bien redéfinir ce que sont nos vrais besoins et nos envies. A commencer par se débarrasser des faux besoins, ceux qui sont créés par la pub, la télé, l'entourage... Je me pose sans arrêt la question "est-ce que j'en ai vraiment besoin" avant d'acheter quelque chose. Je n'achète plus par impulsion, je mets tous mes achats dans des listes qui me permettent d'y réfléchir quelques jours.
Ca ne veut pas non plus dire n'acheter que ce qui est essentiel. Je me permets aussi des achats plaisir, mais je les identifie comme tels et je réfléchis aussi à ce qu'ils vont m'apporter à court ou à long terme.

Pour les actions écolo vraiment marquantes, des axes de réflexion :

1- faire un enfant de moins qu'on l'avait envisagé. Dans les sociétés occidentales, un môme de plus, c'est un sacré paquet de gaz à effet de serre dans les années à venir.

2- Abandonner le tourisme. L'industrie touristique (transports compris) c'est 8,8% des émissions mondiales. Si c'était un pays, ce serait le 3ème après la Chine et les USA. On peut très bien partir en vacances simplement, sans aller à l'autre bout du monde (ni à l'autre bout de la France) et en profitant des plaisirs des nombreux endroits auxquels on peut accéder en train, à vélo, à pied ou à une distance raisonnable en voiture, sans fréquenter les lieux prévus pour faire consommer les touristes mais en favorisant à l'inverse des économies locales non calibrées pour ça. Et surtout, surtout... ne pas prendre l'avion ! ;)

3- Faire durer. Ne pas acheter un nouveau modèle parce que l'ancien n'est pas aussi bien que ce qui sort aujourd'hui. Faire réparer, chaque fois que c'est possible. Eviter le jetable, miser sur le durable.

4- Acheter le plus local possible. Vérifier la provenance de ce qu'on achète et pour un produit donné, prendre en compte la distance qu'il a parcourue pour arriver jusqu'à nous. Pour remplacer la vieille machine à laver qui à rendu l'âme, à choisir entre une fabriquée en Chine et l'autre en Pologne, y'a pas photo. Fabrication française, c'est encore mieux. Ce n'est pas du nationalisme, c'est une question de distance, d'emplois locaux et de modes de fabrication.

5- Manger moins de viande, mais préférer celle achetée auprès de petits éleveurs locaux. Pour les habitants de grandes agglomérations, il y a aussi les réseaux AMAP/voisins de panier/etc qui vont amener l'agriculture des régions périurbaines dans vos assiettes. Plus que le bio, le local est le premier combat anti-dérèglement climatique.

6- Ne pas gaspiller. Ca peut vouloir dire composter pour cultiver des tomates (c'est un exemple, une de mes connaissances en fait pousser sur ses fenêtres en plein Paris et a un composteur dans sa cuisine).

7 - Abandonner des trucs qu'on achetait dans des emballages plastique pour acheter en vrac ou sous emballage recyclable. Pas toujours évident, mais là aussi, c'est le principe du besoin. Ai-je besoin d'acheter de l'eau en bouteilles alors qu'une carafe filtrante pourrait éliminer le goût de l'eau du robinet ? Ai-je besoin d'acheter du jambon sous plastiques alors que le charcutier du coin le vend en emballage papier ?

8- Observer la manière dont sont produits nos aliments. Laisser tomber le plus possible les aliments industriels. Plutôt qu'une pizza congelée fabriquée on ne sait où, on peut se faire un "week-end pizza" et en fabriquer quelques-unes avec toute la famille (et avec des ingrédients naturels), puis les mettre au congélateur. Bien meilleur et mieux pour la santé et l'environnement. Et c'est valable pour toutes les bouffes. Quand je bossais encore de manière classique avec des horaires de malade, je prenais le temps de cuisiner pendant mes jours de repos pour congeler des portions que je réchauffais après mes journées de boulot. En plus c'est moins cher, et le temps passé peut aussi être ludique et donner du plaisir.

Bon, je pourrais probablement en rajouter mais je ne veux pas vous saoûler davantage... Ces axes de réflexion, je les ai eus ces dernières années, et je continue à essayer de m'améliorer... :)

Gwenouillele 09 septembre 2019 à 22:43   •  

Merlin a déjà bien déblayé le sujet, mais tu as par ailleurs quelques autres points sur lesquels tu peux agir :

9 - Préférer les transports en commun ou covoiturage. Il est prouvé que les ménage qui n'ont qu'une voiture dépensent beaucoup moins en plus.

10 - Dans 30 ans la vrai menace proviendra de tous les appareils ultra connectés qui demandent une énergie considérable pour maintenir allumer tous les serveurs. Pour ça, tu peux éteindre les appareils qui ont tendance à essayer de se connecter quand tu ne t'en sers pas : cafetière, wifi, reprogrammer ta boite mail pour qu'elle ne récupère tes mails que 2 fois par jour et non toute la journée. Penser à vider tes boites mail, les mails qui restent des années sont stockés et utilisent de la place sur des serveurs qu'il faut fournir en énergie. Bien recycler tes appareils qui utilisent des matériaux rares, types téléphone, pc. La recherche de matériaux rares utilise beaucoup d'énergie, ne serait-ce que pour forer. Garder ton téléphone un an de plus :3

11 - Pour le recyclage, le mieux c'est encore les emballages en verre, 100% recyclables et avec peu de contamination de la bouffe. Si jamais tu dois racheter des tuperwear par ex, préfère le verre au plastique. Idem pour les bouteilles et bocaux : le verre plutôt que le fer.

12 - Un autre point sur lequel tu peux également beaucoup jouer : l'eau. Si tu as un jardin, tu peux installer un baril de récupération d'eau de pluie et te servir de l'eau pour arroser ton potager. Toute eau recyclée évitera de pomper dans les nappes. Eviter de construire une piscine dans son jardin. Prendre une douche plutôt qu'un bain. Boire l'eau du robinet plutôt que l'eau en bouteille.

13 - Concernant la réutilisation, certains magasins sont en train d'être créé et ils te permettent de procéder par échanger. En gros pour repartir avec un objet, il faut en donner un, même cassé ! Donc si tes objets sont cassés, voilà :3

Exemple tout bête de mise en application sans vraiment changer ton mode de vie : j'ai oublié les bananes, j'ai demandé à la boucherie de mon super marché où ils achetaient la viande et si les vaches étaient nourries au soja. Au moins tu achètes déjà plus tranquillement. J'ai pris une boite de viande de moins ces deux dernières semaines. Je débranche le wifi tous les soirs. Je limite les bains. Je ne ferai que 2 enfants pour ne pas dépasser le seuil de renouvellement. J'essaie de finir les restes. Quand je peux, j'achète bio, pour essayer de faire changer les habitudes des société de consommations. Je ne prends qu'une plaquette de yaourt et si possible dans récipient en verre.
Je sais aussi que ma mère a installé un système d'arrosage avec de l'eau récupérée et un composte.

Voilà, chacun fait les petits efforts qu'il se sent capable de faire :)

Merlinle 09 septembre 2019 à 22:52   •  

@Gwenouille

Pour le 9, ça ne marche que s'il y a un réseau accessible de transports en commun et s'il y a assez de monde pour faire du covoiturage, pas forcément le cas dans le rural.

Pour le 10, je crois que le pire c'est les vidéos. Là, il faudrait arrêter d'écouter de la musique en playlist Youtube et préférer le téléchargement de fichiers musicaux qu'on réécoute sans retélécharger. Les vidéos, c'est ce qui consomme le plus d'énergie et qui est en expansion croissante : https://theshiftproject.org/article/climat-insoutenable-usage-video/

ouestlebonheurle 09 septembre 2019 à 22:54   •  

Top merci !
Ya 2/3 trucs qu'on fait déjà mais je vais réfléchir à mettre en place de nouvelles choses 😀

Gwenouillele 09 septembre 2019 à 23:07   •  

Oui, pour les vidéo faut éviter le streaming et plus encore le streaming HD !

slyxxle 09 septembre 2019 à 23:13   •  

Si vous en avez d'autres, je prend en note 😀

Merci pour vos partages en tout cas !

Merlinle 10 septembre 2019 à 09:29   •  

Allez, j'en rajoute :

14- Diminuer les laitages. On parle souvent de la viande, mais l'élevage c'est aussi (beaucoup) pour la production laitière. Si on veut diminuer l'emprise de l'élevage sur les terres, que ce soit pour faire vivre les animaux ou leur fournir du fourrage (le soja de la déforestation par exemple), il faut supprimer le besoin à la source. Donc oui, manger moins de viande, mais diminuer le lait, la crème, le beurre et... le fromage, ce n'est pas une mauvaise idée, sans vouloir se priver de tout non plus.
Maintenant j'ai remplacé le lait par des "laits végétaux" (mon préféré actuellement est le lait d'amande non sucré). Ca marche aussi pour faire des sauces blanches, dans le cacao, dans les gâteaux, pour les céréales... J'avoue ne pas me passer de beurre ni de crème mais je cuisine à moitié avec de l'huile (colza ou pépins de raisins, olive pour certains plats). Pour les fromages, j'achète du local (et souvent du chèvre) hormis pour le gruyère dont je n'ai pas encore trouvé un substitut local décent pour les gratins et le parmesan dans les pizzas, mais j'achète désormais du bio pour les deux en espérant qu'il y a une différence ;)

15- Se passer des produits exotiques. Gwenouille a cité les bananes, oui, mais ça veut aussi dire tout ce qui ne pousse pas à une distance raisonnable. En théorie, ça voudrait aussi dire apprendre à se passer de café, de thé, de chocolat... mais personnellement on dépasse l'humainement possible (surtout le chocolat). J'ai remplacé le café par une boisson au goût proche mais sans caféine, l'orgé (orge torréfié, produit localement). Pour le thé, je n'en bois pas aussi régulièrement qu'avant, j'y substitue de très bons mélanges de tisanes et j'ai commencé à faire les miennes avec les herbes variées de mon jardin. C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles je n'achète pas de produits végétariens contenant du soja (produit loin, déforestation).

16- Manger des fruits et légumes de saison. Le commerce alimentaire nous a habitués à avoir n'importe quel produit à n'importe quelle époque de l'année, et on est devenus des enfants gâtés. On voudrait presque des fraises en plein hiver et des tomates toute l'année. Or, les fruits/légumes hors saison, ça veut dire soit de très grosses distances de transport, soit des serres chauffées. Dans les deux cas, bonjour les gaz à effet de serre ! Alors que revenir à une alimentation en harmonie avec le cycle saisonnier, ça apporte de la variété (y compris dans la redécouverte de légumes anciens ou méconnus) et ça fait fonctionner l'imagination pour les recettes. Je recommande par exemple les rostis de topinambours en plein hiver ;)

D'autres viendront sans doute quand j'y penserai :D

InconvenientTruthle 17 septembre 2019 à 00:38   •  

Bon, j'avais tout lu il y a quelques jours mais j'ai oublié, donc désolé mon petit @Merlin si ce que je mets ensuite verse dans la redondance...

Un petit lien vers l'envoyé spécial diffusé il y a deux semaines... Une mention spéciale (c'est le cas de le dire... ouai, elle est nulle, je sais 😄) au deuxième reportage sur les dates limites de consommation : assez instructif si vous n'êtes pas au courant.

https://www.france.tv/france-2/envoye-special/1054407-envoye-special.html

Enjoy... la connerie des industriels... 😄

Gwenouillele 20 septembre 2019 à 21:00   •  

Par exemple en cette période de l'année on voit des melons à vendre !!! Fuyez !!! Plus vous les achèterez à cette période et plus les magasins vous les proposeront également, et ça vaut aussi pour Noël !!! Vous trouvez ça normal de trouver des framboises à Noël ? 🤔

Merlinle 20 septembre 2019 à 21:11   •  

Heu... Pour les melons, tout dépend la provenance. Vu le mois de septembre exceptionnel, j'avais même encore un melon à maturité dehors dans mon jardin la semaine dernière, donc en serre (même pas chauffée), c'est encore jouable cette semaine :) Bien sûr, si c'est des melons qui viennent d'on ne sait où... là il y aurait problème.

Juliette...le 21 septembre 2019 à 21:59   •  

Excellent ce fil! Merci à Merlin pour le lien sur les vidéos.
Pour les filles, fringues de récup et hygiène et maquillage simplifiés me semblent aussi d'actualité. Pour les meubles, les ressourceries ou vide-greniers.
Le trajet pour conduire les enfants à l'école et se rendre au boulot, fait à pied, demande un peu plus de temps, mais le bonheur de ce temps partagé dans la fraîcheur matinale, garde le corps bien ferme( 😉), l'esprit alerte, les sens en éveil, et clin d'oeil à la planète 🙂
Le dégivrage régulier des frigos et congélateurs, et d'une manière générale, l'entretien des appareils, bien sûr!
Dans la machine à laver, lessive au savon de marseille ou équivalent et adoucissant: vinaigre et huile essentielle pour ma part mais là si vous avez mieux pour le parfum, je suis preneuse parce-que le vinaigre, quand-même, ça pue, mais les huiles essentielles, ché pas mais je crois que c'est pas le top niveau kilos de plantes...

Juliette...le 21 septembre 2019 à 22:30   •  

Euh, soit dit en passant, si certains végétariens se sentent de livrer quelques-unes de leurs recettes, si possible simples et peu chères et produits locaux et bons et complets et appréciés par les enfants aussi ( 😄 mais non, impossible n'est pas apie végétarien!), ben, je prends! 🙂

Juliette...le 21 septembre 2019 à 22:30   •  

Dans la rubrique cuisine, bien entendu

Amayesle 21 septembre 2019 à 22:57   •  

@ Merlin @ Gwenouille : Vivez en communauté écolo comme Pierre Rabhi , Et Pratiquez le Holistic Management de Allan Savory 🙂 🙂 😉


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?