Discussions diverses

votre rapport aux animaux

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Discussions diverses
  4. Votre rapport aux animaux
votre rapport aux animaux
Carolle 27 novembre 2019 à 10:51

bonjour,

quel est votre rapport aux animaux ?

Vous sentez-vous inférieurs, supérieurs, égaux ou rien de tout ça ?

Pouvez-vous tuer vous même des animaux ?
Que ressentez-vous lorsque vous tuez un animal ?
Pourquoi le faites-vous ?

Mangez-vous de la viande ?

( attention, ce n'est pas une provocation à l'égard de consommateurs de viande, juste un débat sur le rapport à l'animal )

Merlinle 27 novembre 2019 à 11:12   •  

Vastes questions !

J'ai un rapport aux animaux similaire à celui que j'ai avec les humains : ça dépend des animaux ! (rire). Mon chat, par exemple, est mon compagnon de vie, ma famille proche. Mes poules sont également des membres de mon "clan", même si les rapports sont moins proches. Je considère également qu'il me revient de prendre soin, ou d'accueillir, tous les animaux qui vivent sur mes terres ou y sont de passage. Ainsi, je nourris les mésanges, pinsons et autres moineaux (surtout l'hiver). Je laisse des parties du terain en friche pour qu'il y ait assez de fleurs pour tous les pollinisateurs, j'ai arrêté de débroussailler le tour de l'étang parce que j'ai remarqué que ça perturbait l'écosystème (grenouilles, libellules...). Je ne suis pas un expert en biologie, donc j'apprends petit à petit.

Tuer un animal, oui, je peux. Je n'ai aucun scrupule à massacrer une reine frelon asiatique, ni à écraser un moustique ou une limace. Je capture les souris qui s'aventurent parfois dans la maison, et si j'essaie de les rejeter assez loin, cela ne m'attriste pas si elles meurent avant que j'aie le temps de les remettre en liberté. De même, quand mon chat va chasser les mulots et autres musaraignes, j'en suis plutôt content vu que ça débarrasse le potager d'éventuels prédateurs de mes légumes !

Pour ce qui est de manger de la viande... par nature, je suis très carnassier. J'adore la viande depuis tout petit. Jusqu'en 2017, j'en mangeais 2 fois par jour sous une forme ou une autre. Et puis j'ai réfléchi, à force de lire les études sur l'état du monde, sur la crise climatique, sur la sixième extinction... et j'ai décidé de changer. Maintenant, je mange de la viande 2 à 3 fois par mois. Je ne veux pas m'en priver totalement pour l'instant, parce que je n'aime pas les principes absolus... par principe ;)

Carolle 27 novembre 2019 à 11:52   •  

@Merlin il semblerait qu'on aie le même rapport aux animaux et à la viande 😋
Moi non plus j'aime pas les principes absolus, ça fait 9 ans que je suis végétarienne, mais il y a quelques années, je me suis forcée à manger un morceau de viande pour briser le tabou que je m'était fait dans ma tête ( je rêvais la nuit que je mangeais de la viande).

Maintenant je suis végétarienne mais pas stricte , je m'autorise du poisson 1 ou 2 fois par mois et un peu de viande si j'ai pas le choix chez les autres. Et si j'avais vraiment envie de viande, je n'ai plus d'interdit par rapport à ça , mais j'arrive plus à manger délibèrément de la viande, j'aime trop les animaux et notre planète pour ça.

Pour ce qui est de tuer des animaux je tue les araignées( car j'en ai peur), mouches et moustiques, le reste je n'arrive pas, pour les souris ce sont mes chats qui s'en chargent, c'est la nature et c'est bien comme ça.

Je m'attache très vite aux animaux, mais c'est vrai que parfois certains sont stupides ( comme leur maître, lol).

Je déteste aussi qu'on crie ou qu'on frappe les animaux , ou qu'on les considère comme des objets.

Fropople 27 novembre 2019 à 12:01   •  

Je tue, presque avec plaisir, les moustiques 😀
ces petite bêtes ont le dont de me mettre en "mode combat", alors que je suis un pacifiste par nature

Pour les autres animaux, même les mouches ou les araignées, j'ai plutôt tendance à les diriger amicalement vers la sortie, je suis presque un amis des araignées du au fait qu'elles se nourrissent de l'ennemi mortel qu'est le moustique ;)

Je suis un assez grand mangeur de viande, dans les 6 à 10 fois par semaines. J'essaye peu à peu de réduire ma consommation pour le bien de la planète.

Etoilele 27 novembre 2019 à 12:02   •  

J'ai plus d'affinités, de connections avec un animal qu'avec un humain, de manière générale.
Je ne me sens certainement pas supérieure à eux, rarement inférieure à eux, quand c'est le cas c'est seulement en rapport avec la force physique, sans doute la peur, liée à tout ce que j'ai pu voir à la télé. Donc en réalité, le plus souvent, je les considère comme mes égaux. Nous avons autant le droit d'ETRE et de prendre une place sur cette planète. La difficulté étant de trouver une harmonie, ce qui est plus facile, je trouve, qu'avec les humains qui se laissent envahir par leur égo.

Impossible pour moi de tuer un animal. Intolérable, même insupportable (c'est viscéral) pour moi de voir quelqu'un tuer un animal ou de lui faire du mal. Seule exception : les moustiques. Et encore je culpabilise et me sens mal de plus en plus à chaque fois. Mais bon, c'est lui (enfin elle puisque ce ne sont que les femelles qui piquent) ou moi, donc bon lol.

Depuis petite, instinctivement, j'ai toujours eu du mal avec la viande. Je détestais manger de la viande. J'allais jusqu'à aller 10 fois aux toilettes pendant le repas pour recracher chaque bouchées, impossible d'avaler de la viande sans avoir ce haut de coeur qui m'avertissait d'un éventuel vomissement à venir tellement cette texture et ce gout m'étaient insupportable. Puis en grandissant et à force d'être privée de desserts (moi l'accroc au sucre de l'époque), j'ai fini, comme pour beaucoup de choses, par plier, sans aucun plaisir mais parce qu'il "le fallait" et que soit disant "c'était bon pour la santé", qu'on peut mourir si on ne mange pas de viande etc etc...

Depuis que je me suis mis à l'écoute de mon corps, il y a un peu plus de 7 ans maintenant, de ce que je ressens afin que mon corps soit à nouveau aligné à mon âme (comme les 4 premières années de ma vie), je ne mange plus d'animaux, en tout cas pas de moi même. Il ne me vient jamais à l'idée d'acheter de la viande et les rayons "boucherie" des supermarchés ou le stand boucherie du marché me dégouttent.
Après je mentirai si je disais que je n'en mange plus jamais, il y a quand même des exceptions, rares mais ça arrive, pour faire plaisir et parce que c'est bien cuisiné quand je suis invitée chez mon père ou chez ma mère.

Etoilele 27 novembre 2019 à 12:06   •  

Le poisson.... j'oublie toujours que certains le mettent dans la case "viande". C'est vrai que se sont des animaux aussi. Je suis incapable de tuer un poisson. Quand j'ai eu l'occasion de pêcher petite, j'avais mal, je pleurais même parfois quand je voyais l'hameçon lui traverser le.... heu.... "bec" ? ça s'appelle comment la bouche d'un poisson ?
Mais par contre, j'adore le poisson. J'en mange rarement mais j'avoue 2/3 fois par an m'en acheter pour me faire plaisir.

Merlinle 27 novembre 2019 à 12:21   •  

Oui j'avais oublié le poisson, aussi. Je ne le mets pas dans la case "viande". Ici on a la chance d'avoir du poisson frais qui arrive directement du port de St Quaix (StBrieuc), du coup de temps en temps j'en achète au marché, mais ce n'est pas régulier.

Il m'est arrivé d'aller à la pêche, aussi. J'ai une canne à la cave, comme j'ai une rivière au bout du jardin, il y a de délicieuses truites. Je n'aime pas l'idée de les tuer, mais une fois tous les 2 ou 3 ans je vais pêcher un peu. Après tout, manger une truite, c'est une truite morte, alors j'assume un peu. Avec des doutes :)

slyxxle 27 novembre 2019 à 13:11   •  

J'ai depuis toujours eu une attirance très forte pour les animaux. J'avais "besoin" de leur présence, et pourtant mes parents refusaient que nous ayons des animaux. Comme j'étais malheureuse! Mon enfance aurait été radicalement différente avec la présence amie et complice d'un compagnon animal.
Alors il y avait bien les araignées, celles qui vivaient dans les rebords de la fenêtre ou que je laissais faire leur toile (j'avais même nommée l'une d'elle Roxane, une epeire rousse!) mais ce n'était quand même pas tout à fait la même chose qu'un familier.

Du coup, dès que j'ai eu l'occasion de vivre seule j'ai pris un chat. Et depuis leur présence ne m'a jamais quitté, et il y a eu beaucoup de diversités et beaucoup de passages à la maison 😄

J'ai une grande passion pour le monde animal (mais aussi le végétal, le minéral) et j'adore les observer, que ce soit au fond de mon jardin ou à la moindre occasion de sortie.

Le monde animal est sublime, riche, tendre, cruel, plein de surprises etc... Il a l'avantage de ne pas avoir d'arrière pensée, pas de calcul au delà de ses instincts primaires, et me semble en cela beaucoup plus vrai que l'être humain (en tout cas dans son stade d'évolution actuel)

Je suis végétarienne depuis 6 ans maintenant, et cela ne me pose pas de souci. Je ne mangeais déjà quasi plus de viande car je trouvais cela très cher et n'avais pas d'attrait particulier.
Je sais que je pourrai remanger de la viande si nécessité il y avait, tout comme je pense être capable de tuer de petits animaux là aussi en cas de nécessité (plus difficile avec les gros mammifères...) N'en ayant pas besoin actuellement, j'essaie au maximum de ne pas tuer, et ai parfois des remords lorsque j'écrase une mite alimentaire dont je suis infestée. J'ai aussi quelques soucis de conscience lorsque je dois me débarrasser de pucerons ou cochenilles. Il n'empêche que je le fais. Les araignées rampantes sont gentiment escortées vers la sorties quand aux toileuses, elles peuvent s'installer où bon leur semble au sein de ma maison. Les souris et rats que j'a pu attrapper ont je l'espère réussit à recréer leur nid dans un champ loin de chez moi.
Par contre mes animaux, carnivores, mangent de la viande, et je triais même celle ci avec mes ptites mains lorsqu'ils étaient au Barf.

Pour moi, cela devrait être comme pour tout. Une relation de respect, d'équilibre, de symbiose. Nous avons besoin des animaux, pour tout un tas de choses, et ce qu'il nous manque cruellement actuellement c'est le respect qui va avec ces utilisations. Respect du vivant, respect des écosystèmes, respect des quotas. C'est en cela que nous n'avons actuellement pas une relation d'égalité avec la faune, la flore, et la planète tout simplement. Nous fonctionnons à l'envers en mettant l'humain au dessus de tout le reste, alors que nous faisons partit du tout.
Lorsque nous aurons repris nos esprits, que nous nous serons reconnectés à notre essence première (sans négliger forcément notre intellect) nous pourrons alors fonctionner correctement et être dans une relation d'égalité et de symbiose avec ce monde que nous avons la chance d'occuper.

Carolle 27 novembre 2019 à 13:25   •  

@Etoile à vrai dire, je me sens effectivement mieux avec les animaux. l'être humain veut toujours imposer ses visions et ses lubies. pour les chats, par exemple, je remarque que lorsqu'ils ont bien mangé, ils n'ont absolument aucune revendication
ils sont "tout amour"

@Slyx encore une personne qui aime les animaux, ne tue pas les mammifères et ne mange pas de viande...

quand je pleure, ma chatte vient me lécher le visage, j'ai rarement vu ça chez les humains.
les animaux doivent avoir tellement de compassion pour nous supporter !!!!!

Siryackle 27 novembre 2019 à 13:43   •  

Hum... J'ai toujours aimé les animaux. Même tout petit, je ne pouvais m'empêcher d'aller vouloir caresser un chien dans la rue -sans conscience du danger potentiel.
J'ai eu la chance dans ma famille d'avoir eu chiens, lapins, hamsters... Les petits animaux, par affection, je voulais même dormir avec eux !! 😄
A l'heure actuelle, j'ai ma petite minette avec qui j'entretiens une relation "fusionnelle" (selon ma vétérinaire comportementaliste). Je veux bien le croire !! 😄 😍
Ma minette, je l'adore !! 😍 c'est un peu comme ma "fifille" et je suis son papounet qui veille (veillait) sur elle (elle n'a pas été assez sevrés). Je vous passe le nombre d'anecdotes que j'ai pu vivre ou observer avec elle... 😄

Pour les insectes, comme @Fropop, je répugne à les tuer, sauf pour les moustiques... C'est que j'en ai eu des insomnies à causes d'elles !! 😵 😒
"Elles", effectivement @slyxx ! Seules les femelles nous piquent pour nourrir leurs larves. 😱
Les araignées trouvent naturellement à se loger chez moi sans trop de contrainte de ma part, enfin... tant qu'elles restent à une distance raisonnable. 😀
Les mouches, il faut vraiment qu'elles soient trèèès agacé çantes pour que je veuille les tuer. 😶

Sinon, je suis plutôt un viandard. :s:s
Je m'efforce de ne pas trop en manger et d'acheter de la qualité (poulets élevés en pleine air et local par exemple). J'aime bien le poisson et m'efforce de plutôt le privilégier à la viande. J'ai un goût immodéré pour le saumon fumé. 😍 (euh... Le bon hein ! Bio...).
Bien que ça me pose des problèmes de conscience depuis pas mal de temps... chaque été je tue quelques poissons et araignées de mer : je suis chasseur sous-marin depuis ma prime adolescence. Mais à chaque fois que je tue, je formule une petite prière d'excuse respectueuse et souhaite le meilleur pour sa vie prochaine -à la façon indienne en quelque sorte. Et surtout je tue rapidement !! Les poissons que vous mangez, savez vous combien de temps ils ont pu agoniser ??!! 😵 🙁

Globulonle 27 novembre 2019 à 13:50   •  

Je crois que je sais pk les animaux me font tant de bien , c'est parceque je n'ai pas a analyser, interpréter , des mots , des phrases, des gestes , des attitudes, des sons , des idées.

La communication et la gestuelle est fluide , directe , sans filtre.

@carol tu dis que ta chatte te leche le visage quand tu pleures , elle ressent "la tristesse" , comme un chien avec "la peur" pourtant "abstraite" "invisible" mais bien là dans l'air

Fropople 27 novembre 2019 à 13:51   •  

@slyxx mon cerveau à bifurquer quand tu as dit "respect des quotas" 😄
J'ai imaginé des politiciens parler de quotas d'immigration ou autre 😜 😬

Canhelele 27 novembre 2019 à 13:55   •  

Quel que soit l'animal, je dis 'respect' (bon je reconnais que le moustique qui taquine mes oreilles en pleine nuit, il a droit à un peu moins d'égards).

Je leur parle aussi (genre : "tu t'es perdue?" à une araignée), c'est bête mais c'est ainsi que je me mets "à leur hauteur" en tant que membre moi aussi du règne animal. Je parle aussi à mon chat, qui bien évidemment me répond. Il sent que j'ai de l'attention pour lui et réagit donc en conséquence.

J'ai très fortement diminué ma consommation de viande, tant pour les effets de l'élevage intensif sur l'environnement que pour les conditions d'abattage et la souffrance animale en général. Malheureusement étant en manque chronique de fer, je dois de temps à autre avaler un steak, l'effet est quasi immédiat comparé à une salade de lentilles ou autres alternatives (légumineuses). Je regarde pas mal les conditions d'élevage des volailles, mais je ne suis pas naïve non plus : ce qui est écrit sur une étiquette peut être un gros mensonge. Difficile aussi de passer au travers de la viande (industrielle ou non) chez des amis ou en restauration en groupe, par exemple.

Etoilele 27 novembre 2019 à 14:05   •  

@Globulon, avec les animaux ont peut être soi en toute sécurité, ils ne nous jugent pas, ils nous aiment de manière inconditionnel. Ca me touche profondément.

@slyxx, j'adore ce que tu as écris, même si je me sens moins proche des araignées que toi. Dis donc tu as l'air d'en savoir un rayon sur les insectes ! 🙂

Par contre, @Siryack, c'est pas pour mettre le doigt sur mon besoin de reconnaissance mais c'est pas @slyxx qui a parlé des femelles stiqumou 😋

Siryackle 27 novembre 2019 à 14:10   •  

D'une réflexion générale, je considère que de hiérarchiser le vivant est totalement absurde !! Donc pas de notion d'infériorité, supériorité...
A la différence près, que je considère les animaux (dans le sens large) nettement supérieur quand à la relation harmonieuse qu'ils ont avec leur environnement que les êtres humains !!
Tiens ! Pour illustrer l'importance qu'ont les animaux auprès des êtres humains depuis l'aube de l'histoire...(au delà de la multitude d'anecdotes qui me vient en tête).
Une étude il y a quelques années a démontré que la présence d'animaux domestiques renforcait la défense immunitaire des jeunes enfants ! 😉

Et pour terminer, je vous conseille ce livre : "Sagesse animale" de Norin Chai.
Comme quoi, l'animal n'est pas si différent de l'humain... 😋

Siryackle 27 novembre 2019 à 14:13   •  

Oups! Désolé @Etoile. 😶

Carolle 27 novembre 2019 à 14:13   •  

@Canhele moi aussi le manque de fer est la seule raison pour laquelle je mange un peu de poisson. Je sais u'il y en a plus dans un steak, mais je préfère avaler une gélule de fer que de manger un morceau d'animal maltraité en abattoir. Ca me fend le coeur qu'on élève des animaux juste pour qu'ils terminent dans notre assiette, je trouve pas ça juste.

Etoilele 27 novembre 2019 à 14:14   •  

@Canhele, il est clair, que ça soit pour la viande, les légumes ou tout autre aliment que l'on achète, que les étiquettes ne veulent absolument rien dire. Quand on sait que la plupart des experts / contrôleurs sont corrompus... A moins de faire soi-même ou de connaître personnellement le producteur sinon on ne sait pas vraiment ce qu'on mange...

Carolle 27 novembre 2019 à 14:15   •  

@Siryack, merci pour la référence du bouquin

Etoilele 27 novembre 2019 à 14:17   •  

Tu es tout pardonné @Siryack 🙂

Etoilele 27 novembre 2019 à 14:25   •  

Sans être Vegan pour autant, jamais je ne remettrai les pieds dans un cirque ou dans un zoo ou autre parc qui exploitent et maltraitent les animaux juste pour faire du profit. Je pense entre autres, à des spectacles aquatiques avec des dauphins. Insupportable !
Ou (ce que financièrement je risque de ne pas pouvoir faire un jour) visiter la Thailande et monter sur le dos d'un éléphant juste là pour les touristes et le reste du temps maltraité pour être docile aux yeux de leur bourreau profiteur.
Bon en fait, je vais m'arrêter là, car quand je dis que tout ça est insupportable, ce ne sont pas que des mots, et que je vous aurai bien partagé plus de mes ressentis mais là je suis dans un tel état que je vais m'en rendre malade si je continue.

Carolle 27 novembre 2019 à 15:11   •  

@Etoile laisse les coupables se rendre malades, mais ne sois pas malade à leur place. 😉

Etoilele 27 novembre 2019 à 15:18   •  

Les coupables ne se rendent pas comptent de ce qu'ils font, comment peuvent ils se rendre malades ?

Carolle 27 novembre 2019 à 15:46   •  

Vient toujours un moment où justice se fait. Mais parfois ils cachent bien leurs déboires. Et puis leur comportement les isole déjà du reste de l'univers, à ce moment, la terre me fait penser à un service de mise en quarantaine....

Serenale 27 novembre 2019 à 21:14   •  

J ai une préférence pour les rongeurs, cochon d Inde et lapin. Je ne sais pas d ou ça vient. Ma tante a toujours été très proche des animaux. elle a eu des cailles apprivoisées, une chouette, lapin de garenne...c est pas courant. Par contre mes rongeurs ne sont pas enfermés dans un clapier au fond du jardin... Ils sont en liberté, cantonnés dans l entrée de la maison. Quand on a des enfants c est top

Foggedle 28 novembre 2019 à 15:15   •  

Mon rapport avec mes ami(e)s et plus facile qu'avec les humains, depuis tout petit je suis un aimant avec la plupart des animaux.
J'aime ce rapport franc, sans fioritures, sans code social, sans jugement de l'autre, bref vous l'aurez compris les animaux prennent une place importante dans ma vie.
Je mange quasiment pas de viande et du poisson vraiment de temps en temps.

Carolle 28 novembre 2019 à 18:58   •  

@Serena, @Fogged je préfère aussi le rapport avec les animaux. J'ai lu qu'à l'antiquité des lions étaient apprivoisés par l'homme, des poissons portaient des bijoux dans les étangs...J'ai l'impression pour ma part que c'est après les guerres et le développement d'agriculture moderne, que l'homme a élevé à outrance, et progressivement, des animaux pour les manger. a force de manger de la viande , il y a rien à faire, j'ai l'impression que ça coupe un peu du lien avec les animaux. Difficile d'aller caresser une vache et la bouffer( oui bouffer) la semaine d'après...quand je vois les vaches, je les imagine déjà à l'abattoir, quelle vie cruelle leur est réservée. Le seul moment où elles sont un peu tranquille c'est quand on les laisse s'engraisser.
J'adore les vache, et personnellement je trouve ça dégueulasse...
D'autant que le steak qu'on mange c'est de la vache réformée, qui a été vulgairement engrossée 1000 fois en trois ans jusqu'à épuisement, et quand elle n'est plus rentable, au lieu de lui réserver une belle retraite pour tout ce qu'elle a donné ( et ses petits qu'on a assassiné à tour de bras), hop au bac à viande.
Je trouve ça ignoble. 😭 😭 😭 😭 😭

Foggedle 28 novembre 2019 à 22:24   •  

Effectivement @Carol je te rejoins pour la vie de ces pauvre vaches, tout comme les petits poussins que l'on passe vivants au broyeur 🙁 ces poules et cochons élevées en batterie qui ne voient jamais la lumière du jour.
Je m'arrête là, sinon je vais finir par me demander si il reste une part d'humanité chez certains de notre espèce dont je me sens de plus en plus éloigné.

Fropople 29 novembre 2019 à 10:40   •  

OH LA VACHE 😮 !!! 😄
désolé, je m'en vais trouver la sortie de ce pas ^^"


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?