Enfants, école et parentalité

Educateur ou pas?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Enfants, école et parentalité
  4. Educateur ou pas?
Educateur ou pas?
Juliette...le 25 novembre 2019 à 04:48

Je me sens débordée avec mon fils qui va bientôt avoir 6 ans. Je suis, en ce moment, usée, physiquement, moralement.On m'a déjà parlé d'éducateur. Quelque part en moi, je me refuse à ce choix. Ailleurs en moi, il m'apparaît, à certains moments, comme étant peut-être la seule "porte de sortie".
J'ai déjà longuement parlé de mes rapports avec mon fils et là tout de suite, je ne me sens pas faire l'inventaire des difficultés que je rencontre, je suis lasse et espère redormir un peu avant le réveil...
Mais, pour commencer, quelqu'un a-t'il eu à côtoyer un éducateur dans sa vie, pour lui-même ou pour un de ses enfants?
Et, deuxième questionnement, si mon fils est HP (je n'en sais toujours rien finalement), ce choix ne pourrait-il s'avérer être le pire que je puisse faire?
Merci! Et bonne journée/fin de nuit! 😉

Juliette...le 25 novembre 2019 à 06:57   •  

Il me fait bizarre ce message, venant de moi 😶
Mais j'en suis là, voilà tout.

Sebunkenle 25 novembre 2019 à 08:50   •  

Hello @Juliette... Je ne m'y connais pas trop dans ce domaine là. Mais tu pense que tu va faire ou que tu fait un burn out parental ?
Sinon pour ma part je n'ai jamais connu d'éducateur. Il y a des signes chez lui qui te font suspecter une potentielle douance ?
Sinon au pire tu peut peut être consulter un psy ou un psy spécialisé dans ça.Qui t'aidera à prendre du recul sur la situation et te donnera des conseils.Aprés si ton fils est HP. Honnètement je ne sait pas si c'est bon pour lui ou pas.Ton fils est assez jeune. Donc je ne pense qu'il va se rebeller ou pas. En faite j'en sait rien je ne le connais pas. Raconte nous plus en détails les difficultés que tu rencontre au quotidien au pire. Comme ca on aura plus de prise pour t'aider au moins.

Fanny-146le 25 novembre 2019 à 10:32   •  

Salut Juliette !

De ce que je connais de toi, tu n'es pas du genre à prendre des décisions à la légère. Donc, si tu estimes que cette solution peut vous être bénéfiques, à ton fils et toi, je pense qu'il faut que tu te lances. Je n'ai aucune idée par contre des modalités pour trouver une personne, et j'espère que tu auras ton mot à dire sur la personne, et que tu pourras éventuellement demander un changement si tu sens que ça ne colle pas. Fais-toi confiance là-dessus, et je pense que, dans ces conditions, ça ne pourra que vous aider, ton fils et toi.
Courage !

Evaderhaindile 25 novembre 2019 à 11:27   •  

Coucou Juliette,peutêtre faut'il proceder par ordre.
1.Confier un court temps ,ton fils, à une psy, pour faire les tests.Tu seras fixé.
2.je te conseille les cours particuliers avec un hp.Mon fils fait ça pour des amis.On a trouvé que l'école n'était pas la meilleure institution pour l'épanouissement d'un enfant.Par l'intermédiare de Acadomia,mon fils a vu beaucoup d'apaisement, dans les conflits ,entre parents et enfants.Acadomia ou un autre organisme.Le problème c'est le prix mais tu peux tester et si tu vois que ça colle ,tu prendras ta décision.Si tu veux une psy bienveillante et compétente je te donnerai une adresse.Mais avant je vais relire ton profil pour te situer géographiquement.N'hésite pas à expliquer ce qui t'arrive si tu en sens le besoin .Je ne porterai aucun jugement...
Reprends des forces ,vitamine toi et dors si tu peux ,même en fractionné.Tu vas trouver LA solution .Tu es si capable de la trouver pour les autres...
😉
Eva

Asacksle 25 novembre 2019 à 11:31   •  

Coucou @Juliette, je ne connais pas les difficultés que tu rencontres avec ton fils, mais un petit coup de main extérieur est souvent salvateur dans le cas où on se sent démunie, et qu'on a essayé tout ce que l'on pouvait.

Un éducateur je ne sais pas, c'ests ouvent en cas de situation extrême, parfois juste une personne extérieure permet de débloquer une situation. Mais encore une fois, tout dépend des soucis que tu rencontres.

Avec mon fils, les difficultés ont commencé aussi à cet âge, là ça se calme (c'est le collège, c'est autre chose maintenant 😄 ) mais émotionnellement, c'était chaud, je ne savais plus quoi faire 😬

Fropople 25 novembre 2019 à 11:41   •  

@Juliette... N'ayant pas suffisamment de connaissance en ces domaines (éducateur et élever un enfant), je n'ai pas de solutions à t'apporter si ce n'est mon maigre soutien moral ^^",
Je plussoie la réponse d'@Evaderhaindi au détail que j'aurais dis "une" solution, parce que ça me semble très réducteur de supposer qu'il n'y a qu'UNE bonne façon de procéder.
À force de courir après LA solution idéale, on en devient aveugle à de modestes solutions qui, si elles ne résolvent pas tout, améliorent quand même la situation. Je te souhaite bon courage et n'hésite pas si tu as besoin ne serait-ce que de vider ton sac (quand on s'enferme dans ses pensés, les problèmes peuvent vite devenir des montagnes anxiogènes) :)

Evaderhaindile 25 novembre 2019 à 11:48   •  

La ou les solutions...bien sûr fropop! 🤔
Eva
. 😉

Juliette...le 25 novembre 2019 à 20:06   •  

Merci à vous tous!
Ce soir je me dis qu'on va peut-être réussir à passer outre l'appel à l'éducateur mais il se pourrait très bien qu'avant qu'il ne soit couché, je me repose exactement les mêmes questions qu'hier soir...
Comment résumer? Euh, je m'occupe seule de lui. Je n'ai que ma mère (70 ans) qui me le prend on va dire en moyenne 1 nuit et 1/2 journée par semaine. Et elle ne peut s'empêcher de jouer à la maman avec lui, me reprenant systématiquement devant lui, me faisant des remarques, poussant des soupirs quand elle considère que j'ai mal fait. Son père vivant en foyer, il voit son fils essentiellement chez moi, ce qui pose plusieurs problèmes: je dois supporter la façon de faire de son père qui ne me plaît qu'à moitié, je dois supporter mon ex et tout ce qui a fait que je l'ai quitté 😡 et bien sûr, pendant ce temps, dans cet espace temps même je dirais, benh je ne récupère toujours pas. J'en sors encore plus excédée.
Les psy, on a du voir le 1er avant ses deux ans. Si j'étais blindée de thunes, je verrais tous les spécialistes du coin. Mais franchement, je reconnais : que j'ai certainement du le traiter, dès le départ, comme un trésor inestimable (j'étais convaincue que je n'aurais jamais d'enfant. Deux fausses couches, à 18 et 30 ans), que j'ai eu l'habitude de vivre seule : si j'ôte mes histoires d'amour (à peu près 10 ans en tout), ça donne 10 ans de vie en solo. Pas forcément super épanouie, mais seule. Que j'avais enfin fait le deuil d'un enfant, pile poil avant qu'il arrive. Que le sentant super sensible (et me ressemblant, donc l'impression d'avoir affaire à moi petite et désir de ne pas brusquer), j'ai carrément envoyé balader des trucs super importants du style le laisser s'endormir seul. Mais ses cris, je les prenais pour des cris de souffrance !
Bref, je ne vais pas tout ressortir là maintenant, je m'étais déjà bien épanchée (en tant que LibertEchériE) dans divers fils sur la parentalité...
Je suis, convaincue serait trop fort, mais intimement convaincue, que mon fils présente « certaines particularités » dirais-je. Lesquelles ? Je ne sais pas, je tâtonne... Et c'est bien comme ça que je me suis retrouvée ici.
Si j'avais quelques amis de plus, avec quelques enfants, un frère ou une soeur plus proche et volontaire. Un cousin, avec qui j'étais très proche, m'a tout simplement répondu, quand je lui proposais de s'occuper un peu de mon fils, qu'il était imbuvable. Alors, je trouve ce mot affreux et ne l'emploie d'ailleurs jamais, et à l'époque, c'est mon cousin que j'ai trouvé imbuvable. Mais à présent je peux comprendre.
Oui, mon fils a des côtés « mal élevé ». Maintenant, je le pense réellement. Et je ne suis pas apte à lui fournir le cadre, bien défini, bien droit, nécessaire à tout enfant, indispensable s'il est HP. Je suis une « artiste », avec ma vie pour matériau. Je donne tout ce que je peux à l'amélioration de notre relation et au travail des meilleures conditions pour son épanouissement. Mais j'ai du mal à être mère. J'ai compensé en lui laissant le champ le plus libre possible. Erreur. Mais je n'ai su faire mieux jusque là, sans avoir l'impression de ne pas le prendre en compte dans toute la particularité de son être. Besoin de cadre, j'en ai un, qui me permet de perdurer et d'avancer malgré toutes les difficultés. Mais ce cadre-là ne cadre pas avec cet enfant.
Je pourrais vous expliquer tous les efforts que je fais pour le boulot,... Mais je suis fatiguée de toujours baigner là-dedans.
De quoi ai-je le plus besoin ? De temps pour moi. Je n'en ai pas. Point barre.

Juliette...le 26 novembre 2019 à 07:02   •  

Euh, sinon, le point barre ne s'adressait pas à vous hein 😄
Au contraire, je vous remercie tous pour votre soutien. @Evaderhaindi, l'idée de lui faire passer du temps avec un plus grand qui serait HP, j'en rêve depuis longtemps! A creuser... Merci Fanny! Mais je suis encore dans la réflexion...

Fropople 26 novembre 2019 à 09:35   •  

Juliette, à quelle fréquence, combien de temps, son père voit-il son fils chez-toi ? Il me semble bon qu'il garde un lien avec son père, mais si, quand son père en a la garde, tu n'as même pas de temps à toi pour souffler, cela me semble être un équilibre précaire...
Ne pourraient-ils pas par exemple faire des sorties genre balade au parc ou ciné ? cela te permettrait d'avoir un soupçon de répit

Evaderhaindile 26 novembre 2019 à 10:16   •  

@Juliette
Suis assez d'accord avec fropop
🤔
Eva

Evaderhaindile 26 novembre 2019 à 10:36   •  

Si je comprends bien tu vis avec ton ex et tu n'as pas de domicile refuge à toi?
Est-ce que je me trompe?
Eva

Asacksle 26 novembre 2019 à 10:53   •  

@Juliette ne t'inquiètes pas, je pense qu'on avait tous compris ton point barre comme un signe de fatigue 😉

Bon ça n'engage que moi et peut-être que je suis à côté de la plaque, mais je pense que ton fils ressent toutes émotions de ces femmes qui l'entourent. Inconsciemment, un enfant peut devenir "objet" de consolation et d'investissement affectif fort, avec tout ce que cela comporte. C'est peut-être dur à "absorber" pour lui qui est sûrement trés sensible.
Et sans que ce soit la faute de personne, car en même temps on donne tout à un petit être pour lequel on ressent tellement d'amour.

Je rejoins @Fropop et @Evaderhaindi, dans l esprit de déléguer à une tiers personne "masculine", quant au fait qu'on est mamans mais qu' on est humaines et donc pas des héroïnes aux pouvoirs illimités.

Le papa est l'idéal, mais si il n'est pas en mesure de lui apporter ce dont il a besoin, d'autres figures masculines peuvent compléter : un moniteur de sport, un ami, un tonton...

Perso je trouve le sport beaucoup plus salvateur qu'il n' y parait ! Pour les enfants comme pour les adultes d'ailleurs...
Il apporte cadre, discipline, expression de soi....reste à trouver chaussure à son pied 🙂

Asacksle 26 novembre 2019 à 10:54   •  

J'espère que tu ne prendras pas mal ce que j'ai dit, ce n'est surtout pas un jugement ni des conseils mal placés, simplement mon interprétation de la situation en te lisant 🙂

slyxxle 26 novembre 2019 à 11:15   •  

Si jamais Juliette tu as à un moment l'occasion et les finances, je te conseille la kinésiologie avec ton loulou. Il en sortira peut être des choses difficiles, pour tous les deux, mais souvent, les enfants sont sensibles à ce type de thérapie. Et ce qui est cool, c'est qu'en général les mamans participent (activement) à la séance.

Pour l'éducateur, si tu sens vraiment que tu en as besoin pour toi, pour te retrouver un peu de temps rien qu'à toi, et si c'est possible d'en faire la demande, et bien let's go. Ce n'est pas une situation de faiblesse que de demander de l'aide quand on en a besoin. C'est juste normal :)

Pour le côté "donner un cadre", et même si je n'ai pas d'enfant, j'ai pu constater que les enfants avec un cadre, même les très sensibles, ont l'air mieux dans leur pompes lorsque c'est le cas (toujours mes histoires de pompes dis donc 😄 )
Il n'est jamais trop tard pour donner un cadre à un enfant, surtout que ton loulou est jeune encore. Donc, tu pourrais te poser, établir pour toi, ce qui d'après toi est important à établir pour l'enfant (d'après des ouvrages ou autre?), ou bien te faire aider pour y parvenir, faire un tableau ou autre, tout ce qui peut t'aider, aussi dans le quotidien (l'idée du tableau permet de s'y référer, et pour l'adulte aussi! et cela permet en plus à l'enfant d'avoir un support sur lequel regarder et constater lorsqu'il déborde). Puis essayer d'appliquer, en expliquant bien à l'enfant, les nouvelles règles de la maison.

Enfin, tu sais, c'est toujours facile à dire comme ça, quand on est pas concerné... 🙄

Mais si tu en es au stade où tu te demande si tu n'aurais pas besoin d'un éducateur, même furtivement, c'est que tu as besoin d'une aide extérieure, donc j'aurai envie de dire, octroie toi de l'aide extérieure! Même provisoirement cela permet de souffler. D'autant que tu as la sensation nette d'être seule et peu soutenue.
Tu as le droit à du soutien, même si il vient d'une personne "étrangère"
Allez, je suis sûre cela va s'arranger au fur et à mesure! Tu vas trouver les bonnes solutions pour vous deux 🙂

Juliette...le 27 novembre 2019 à 05:39   •  

Merci à tous!
Je ne pense pas que l'idée d'un éducateur me serait venue spontanément, sans que l'on m'en parle à deux ou trois reprises...
Je vais encore je crois essayer de tâtonner d'autres pistes. Je vous rassure, je ne me laisserai pas abattre, j'en suis incapable 🙂
Et toutes les portes qui m'auront l'air d'ouvrir sur des morceaux de solution, je continuerai à les pousser.
Il est vraiment bon de se sentir soutenue par des gens comme vous!
Bonne future journée à tous!

emanule 27 novembre 2019 à 21:25   •  

Pousse les portes juliette,pousse les portes!
Ton fils va grandir,il va vite comprendre tout l'amour que sa mère lui porte,et tout ce qu'elle fait pour lui!

Juliette...le 28 novembre 2019 à 07:00   •  

Merci @emanu! 🙂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?