Humour, énigmes, jeux et détente

Envers et avec tous Eiram la resuite

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Humour, énigmes, jeux et détente
  4. Envers et avec tous eiram la resuite
Envers et avec tous Eiram la resuite
remanule 11 mars 2020 à 12:40

Bon mon vieux portable avait du mal a suivre alors je prend l'initiative de reprendre ici.
Je reprend les mots de maitre @Fropop

Éteins moi cette trompette
Arrête de jouer de la flute
Viens plutôt faire trempette
Goute un peu au volute.

Soleil
Ciel
Vacances
Esperence

Juliette...le 11 mars 2020 à 17:03

Hmmm, un bon bain de soleil,
faire la planche, manger le ciel.
Je ne pense qu'aux vacances,
adieu boulot, pluie! Espérance...

Juliette...le 11 mars 2020 à 17:06

silhouette
rasette
pirouette
goélette

Fropople 12 mars 2020 à 02:09

Dans la brume se découpe une silhouette,
Serait-ce une charrette munis d'une rasette ?
Fondant vers moi après une pirouette,
Les enfant s'imaginant voguer sur goélette !

Courant
Bourrasque
Flasque
Affleurant

Juliette...le 12 mars 2020 à 07:23

Il est arrivé en courant;
enfin, poussé par une bourrasque.
Une sorte de spectre flasque,
un jus d'or sa peau affleurant.

Juliette...le 12 mars 2020 à 07:25

gare
attendu
égare
suspendu

polodle 12 mars 2020 à 11:49

Sous bien des aspects la gare
Est le lieu attendu
Où les virus s'égarent
Aux lèvres des passants suspendus

(en arrêt de travail pour suspicion de coronavirus, ça teinte mon esprit 😀 😇 )

Calme
Champêtre
Palme
Hêtre/être

Juliette...le 12 mars 2020 à 12:56

Petit garçon est bien calme.
Fredonne une chanson champêtre,
mange un biscuit sans huile de palme,
Il semble bien dans tout son être.

Juliette...le 12 mars 2020 à 12:57

piscine
radieux
d'yeux
glycine

Fropople 12 mars 2020 à 14:56

Entourée de nature, la miroitante piscine,
Sous le soleil aussi chaleureux que radieux,
Ah ! Pour ce tableau je n'ai que d'yeux
Et voudrais plonger dans ces glycines.

Empreinte
Peinte
Pastel
Ételle

Juliette...le 12 mars 2020 à 17:25

J'ai retrouvé ton empreinte,
dans mon coeur, il y a longtemps, peinte.
Elle a pris des teintes pastel,
vole dans un parfum d'ételle.

Juliette...le 12 mars 2020 à 17:27

pensée
évasion
élancé
ions

polodle 12 mars 2020 à 18:24

J'ai retrouvé cette pensée
Qui glissait dans l'évasion
D'un pinceau élancé
A la courbe des ions

Vital
Glissant
Primal
Rivant

Juliette...le 12 mars 2020 à 19:09

J'ai retrouvé mon fluide vital,
recroquevillé en terrain glissant.
Extirpé dans un cri primal,
m'en suis ointe avec gel extra rivant.

Juliette...le 12 mars 2020 à 19:12

cavité
sensible
graviter
préhensible

Fropople 12 mars 2020 à 19:30

Au fond de cette cavité
Vit un être sensible.
Des émotions, centre de gravité
Émettant un rythme préhensible.

Coeur
Cerveau
Travaux
Peur

remanule 12 mars 2020 à 20:29

Écouter son coeur
Ou faire marcher son cerveau?
Ca demande beaucoup de travaux
De pouvoir surmonter ses peurs

Enfants
Parents
Élan
Grand

polodle 13 mars 2020 à 13:21

Si la flèche est un enfant
Et l'archer ses parents
Alors tout est dans l'élan
Initial, le reste s'appelle devenir grand

Oeil
Fermé
Veuille
Voler

Juliette...le 13 mars 2020 à 17:41

Ouvre donc le bon oeil,
et garde l'autre fermé.
Il faudra, qu'on le veuille
ou non, plus bas, voler.

Juliette...le 13 mars 2020 à 17:42

segment
droite
fermant
soit

remanule 14 mars 2020 à 08:45

C'est bien de tracer des segments
De toujours être en ligne droite
Mais c'est en mélangeant tous nos fermants
Que l'on deviens finalement soit

Océan
Vent
Horizon
Evasion

Juliette...le 14 mars 2020 à 16:40

Parenthèse crépusculaire en bord d'océan.
Sous mes pieds, le sable fuyant, sur ma peau, le vent.
Il suffit de rêver, regard sur l'horizon,
Ca y est, je chantonne dans ma tête, c'est l'évasion!

Juliette...le 14 mars 2020 à 16:40

sortie
magasin
orties
voisin

Fropople 15 mars 2020 à 10:04

En cette pandémie, privé de sortie,
La vie se vide ainsi que les rayons des magasins...
Sociabiliser nous démange comme les orties,
Mais le virus pourrait être notre voisin.

Ralenti
Accélère
Garantie
Spectaculaire

remanule 15 mars 2020 à 14:31

A force de te voir au ralentie
Je veux te crier : Accélère
Et je te le garantie
Tout deviendra spectaculaire

Corona
Bla bla bla
Sourdine
Caline

Juliette...le 15 mars 2020 à 14:34

Il cherche à peindre au ralenti
la stupeur quand tout s'accélère.
S'est acheté une méthode, réussite garantie.
M'a montré son travail; échec spectaculaire!

Juliette...le 15 mars 2020 à 14:36

@remanu, je vais finir par développer la phobie de la queue de poisson remanuelle 😄

polodle 15 mars 2020 à 18:55

Tandis que coule une rivière de Corona
Dans un bar-tabac enfumé de bla bla bla
La rue vidée passe en sourdine
Minauder d'une absence câline

Joie
Tempête
Loi
Fête

remanule 15 mars 2020 à 20:30

Rien n'arrêtera ma joie
Pas même une tempête
J'en ferais ma loi
Et tous les jours seront fete.

Rire
Dire
Plaisirs
Désir

Juliette...le 16 mars 2020 à 07:00

Oh, mais qu'est-ce que tu me fais rire!
Trop fort, c'est vrai, voisins en ire.
Va leur donner quelques plaisirs,
leurs ronchonnements, c'est du désir.

Juliette...le 16 mars 2020 à 07:02

éboulis
fossiles
coulis
oscille

remanule 17 mars 2020 à 21:34

Je ne vois que des éboulis
Et des vieux fossiles
Mettez moi un peu de coulis
Pour que enfin mon monde oscille

Solidarité
Gaité
Fierté
Gâté

Fropople 21 mars 2020 à 20:00

Aux revers du conflit, faisons face avec solidarité !
Divisons la tristesse et multiplions la gaîté.
Soutenons en chacun l'élan créateur et la fierté,
Sans toutefois en faire des pourris gâtés !

Casanier
Bananier
Drastique
Érotique

Juliette...le 22 mars 2020 à 05:20

Mon mari est un casanier,
à ronfler sous son bananier.
Je rêve d'un quotidien drastique,
auprès d'un crapaud érotique. 😶 😄

Juliette...le 22 mars 2020 à 05:22

javel
frotter
dégoté
Barjavel

remanule 22 mars 2020 à 08:44

Je rince tout a la javel
Je ne fais que frotter
Allez stop je vais me dégoter
Un bon petit Barjavel

Confiné
Canapé
Repos
Photos

Juliette...le 22 mars 2020 à 16:44

Ragoût de famille confinée,
agrémenté de canapés.
Ils rêvent d'une aire de repos,
même du boulot, y'a pas photo.

Juliette...le 22 mars 2020 à 16:45

respire
accueillir
spires
cueillir

Fropople 24 mars 2020 à 00:32

Assailli par les émotions, il faut que je respire,
Me reconnectant à mon corps, afin de les accueillir
Bracelet composé de nombreuses spires,
Les néfastes pour éloigner, les agréables à cueillir.

Texte
Tendre
Prétexte
Prétendre

Juliette...le 24 mars 2020 à 05:44

Elle avait affiché, sur le mur, un texte
empreint de poésie et de liberté tendre.
Sans arrêt, elle cherchait le moindre des prétextes
qui, au goût de la vie, la fasse prétendre.

Juliette...le 24 mars 2020 à 05:45

étendue
silice
attendu
glisse

Fropople 26 mars 2020 à 19:46

Perdu en cette étendue,
De sable et de silice ;
J'ai longtemps attendu,
Qu'un espoir se glisse.

Démons
Des monts
Ange
Enjeux

remanule 26 mars 2020 à 21:59

Pour vaincre mes demonts
J'en ai escaladé des monts
Maintenant, faire confiance aux anges
Seront mes nouveaux enjeux.

@Marien
Taquin
Houleux
Généreux
😉

Juliette...le 26 mars 2020 à 22:42

Un puriste nommé @Marien,
lettré et un peu taquin,
recherchait des débats houleux,
ou, tout au moins, plus généreux.

Juliette...le 26 mars 2020 à 22:42

bouche
patin
souche
latin

Juliette...le 26 mars 2020 à 22:44

(et merci de relancer les jeux 🙂 )

remanule 27 mars 2020 à 07:01

Je me suis pris sur la bouche
Un grand coup de patin
Et suis tombé sur une souche
Aïe,j'en perd mon latin!

Promenade
Escalade
Evasion
Horizon

(T'as raison juliette...😉)

Marienle 27 mars 2020 à 08:18

C'en est terminé de la promenade !
Je ne puis faire de l'escalade
Que sur mes meubles : l'évasion !
Avec mon mur pour seul horizon !

Quarantaine
Croquemitaine
Grosse caisse
Pataquès

remanule 27 mars 2020 à 09:04

Trop fort @Marien!😄
Vraiment cette quarantaine
A des airs de croquemitaine
M'énervent avec leurs grosses caisses
Et tout leur pataquès.

Solidaire
Solitaire
Espoirs
Pouvoir

polodle 27 mars 2020 à 18:42

Le coeur au torse solidaire
Se bat dans l'écho solitaire
De sa cage. Martelant d'espoir
L'entorse de pouvoir

Cri
Vent
Prie
Cent/Sang/Sans

Fropople 28 mars 2020 à 00:10

Bouillonnant de rage, je vide mes poumons à grands cris !
Exhalant ma rage, portée par le vent.
Ô ciel ! Qui donc faut-il que je prie ?
Pour faire cesser ce bain de sang...

Paix
Négociation
Irruption
Pet

remanule 28 mars 2020 à 13:16

Pour enfin avoir la paix
Faisons donc des négociations
Mais ne venez pas faire irruption
En faisant de simples pets

Soleil
Ciel
Confinés
Damnés

Fropople 28 mars 2020 à 14:06

Resplendissant de lumière, le soleil
Illumine la vie de par le ciel.
Mais en ces temps, ainsi confinés
À l'ombre de nos toits, nous sentons damnés.

Fenêtre
Hêtre
Sapin
Calpin

Juliette...le 28 mars 2020 à 22:21

Ce matin, j'ai ouvert la fenêtre.
L'horizon brodé par un hêtre
et la douce odeur de sapin...
Je n' sais pourquoi, j'ai jeté mon calepin.

Juliette...le 28 mars 2020 à 22:23

ombrage
saule
halage
épaule

Fropople 31 mars 2020 à 01:04

Bravant bravement, le long de l'ombrage,
La tristesse ; sur le chemin du saule
Non sans peine, Ish fit le halage
Et Paul, son ami, vint prêter épaule.

Mots
Jeux
Courageux
Marmots

Berengerele 31 mars 2020 à 08:26

Heu.....Tu dors parfois @Fropop ?

Fropople 31 mars 2020 à 09:18

(@Berengere bah oui... pourquoi ?)

Berengerele 31 mars 2020 à 09:19

@Fropop, parce que tu joues toujours à 1 heure 04 minutes 😀

remanule 31 mars 2020 à 22:20

@Fropop est quelqu'un de fiable et précis !🙂

Il aime jouer aux mots
Inventer des nouveaux jeux
Il est même courageux
Bien plus qu'un marmot

Inventer
Chercher
Réfléchir
Fléchir

Fropople 01 avril 2020 à 00:27

Un vent terrible l'empêche d'inventer...
D'où s'en cacher, il est en train de chercher ;
D'une feuille le reflet chut ; s'efforce de réfléchir...
Soudain, la flèche de ses pensées fila sans fléchir.

Espoir
Poire
Croire
Miroir

Juliette...le 01 avril 2020 à 06:16

Mais pourquoi autant d'espoir?
Je suis pourtant pas une poire?!
Comment m'empêcher d'y croire?
Il est aux alouettes ce miroir?

Juliette...le 01 avril 2020 à 06:19

Masse
Brassée
Sas
Embrassé

polodle 02 avril 2020 à 00:07

Hélas ! La masse !
Me délassant de brassées
Entassés dans un sas
Tous en liasses embrassés

Replis
Seuil
Amis
Feuille

Fropople 02 avril 2020 à 00:40

En cette période de replis,
Personne ne franchit plus le seuil
De voix et d'écrans sont mes amis
Et je couche ma solitude sur une feuille

Air
Placard
Terre
Bazard

remanule 02 avril 2020 à 21:58

Je voulais prendre l'air
Mais n'ai que ce placard,
Un petit bout de terre
Perdu sous le bazard

Moral
Berne
Choral
Terne

Fropople 03 avril 2020 à 00:16

Gardons la mort au loin, et près de nous le moral
Évitons les rencontres, sans mettre le lien social en berne
Et mettons en branle l'écho de notre râle ; choral
Évacuant en choeur nos humeurs ternes !

Amour
Sourd
Sombre
Nombre

polodle 03 avril 2020 à 02:17

Le corps sait l'amour
Quand l'effleure est sourd
Dans l'âme sombre
Du renouveau sait le nombre

Lointain
Gourd
Lien
Cour

Juliette...le 04 avril 2020 à 23:19

Je l'ai vu arriver dans le lointain.
Mes yeux ne le quittaient; corps, esprit et coeur gourds.
Quand il fut près du chêne, je défis le lien
qui retient dans la haine et m'assis dans la cour.

Juliette...le 04 avril 2020 à 23:20

pensées
sombres
panser
ombres

Fropople 05 avril 2020 à 00:12

Un tourbillon de pensées
M'entraîne au fond... je sombre.
Y a t'il quelqu'un pour me panser,
M'aider à m'extirper des ombres ?!

moins
loin
lien
bien

Juliette...le 05 avril 2020 à 08:24

Si j'y pensais moins...
S'il était moins loin...
Mais il y a ce lien
qui rime avec bien.

Juliette...le 05 avril 2020 à 08:26

osé
approcher
déposé
rocher

polodle 06 avril 2020 à 22:48

Dans le bal osé
D'un frisson de satin approché
Le tumulte se voit déposé
Ce mot soufflé -- devenu rocher

Phare
Or
Fleur
Air

Loulilolle 07 avril 2020 à 00:16

Le phare, étoile de la nuit,
Sa couleur or guide les marins aux gros ennuis,
Alors qu'à l'autre bout du monde, l'air de rien,
Une fleur bourgeonne au petit matin.

Sensation, couleurs, larmes, île

Juliette...le 07 avril 2020 à 04:18

Bien sûr ce n'est qu'une sensation.
Comme la juste couleur
qui sécherait les larmes:
la force de faire jaillir son île.

Juliette...le 07 avril 2020 à 04:19

aéronef
caracole
astronef
décolle

polodle 07 avril 2020 à 20:21

Un matelas pour aéronef
Et commence la caracole
Du désir en astronef
Quand le plaisir décolle

Dur !
Morsure
Vif
Kif

(c'était pas simple du tout, @Juliette 😄 et sinon ça ne vous plait pas mes mots qui ne riment pas...! 😂 à chaque fois que je fais ça c'est corrigé 😋 )

Loulilolle 07 avril 2020 à 20:45

Le secret qu'est ce qu'il est dur !
Il provoque une blessure à vif ,
Sur la langue de la pipelette,
Pleines de morsures,
Tout sauf discrète,
Pour qui parler de ci ou de ça ,c"est kif.

@polod je suis prête à relever le défi des mots qui ne riment pas, si ça vous dérange pas 😂 !

Mots suivants : livres, cuivre, armoirie, maladie.

Juliette...le 07 avril 2020 à 22:35

Pour toi j'ai fermé tous les livres,
croyant avoir trouvé le cuivre.
Heureusement, mes armoiries,
savent faire fi d'amour-maladie.

Juliette...le 07 avril 2020 à 22:37

ailé
hâble
démêlé
semblable

Juliette...le 09 avril 2020 à 18:50

Je change mes mots qui n'étaient pas drôles 😉

Réflexion
Lambda
Flexions
Lambada

Fropople 10 avril 2020 à 01:03

Apres mûre réflexion
Ce problème, loin d'être lambda
Nécessitera de l'esprit maintes flexions,
Telle une danse de lambada

Et en bonus (ton choix de ces mots n'avait rien à reprocher @Juliette... 😉)

(Sous ses airs d'ange ailé,
On le prendrait pour dieu tant il hâble.
La réalité, je n'ai guère démêlé,
Tant son histoire est un semblable.)


Bruit
Guignol
Rossignol
Fruit

Juliette...le 10 avril 2020 à 07:14

"Oh, mais cesse donc de faire ce bruit!"
"Mais ce n'est pas du bruit mon guignol,
c'est le chant du rossignol.
Il se régale avec tes fruits."

Juliette...le 10 avril 2020 à 07:15

Fraise
Juteux
Fadaises
Jute

polodle 10 avril 2020 à 20:45

Sa barbe tombait sur la fraise
D'un menton juteux
Et sa rapière corrigeait les fadaises
Mais son esprit désirait la jute

Toile
Voilée
Etoile
Envolée

Juliette...le 10 avril 2020 à 21:01

J'aimais le ton de son fond de toile,
une mousse vivante et pourtant voilée.
Que celui qui a volé l'@Etoile
ne nous fasse pas croire qu'elle s'est envolée.

Juliette...le 10 avril 2020 à 21:02

Envie
Ivresse
Devis
Largesses

polodle 10 avril 2020 à 22:03

Du verger l'envie
De vivre dans l'ivresse
Du soleil en devis
A l'été de largesse

Double
Noble
Rouble
Vignoble

Juliette...le 11 avril 2020 à 09:31

Je croyais avoir trouvé un double,
me voyais déjà reine d'une vie noble.
Mais les illusions sont des amies roubles,
je crois que je vais m'installer dans un vignoble. 😄

Juliette...le 11 avril 2020 à 09:32

Bogart
raisin
kart
zinzin

Fropople 13 avril 2020 à 00:25

Que viens faire ici Bogart !?
Parmis ces vers et ce raisin ?
Le vent souffle sur le château de kart,
Dans cette décharge de sens, il devient zinzin

Flaque
Brindille
Lac
Anguille

Juliette...le 13 avril 2020 à 04:52

Evidemment qu'il a sauté dans la flaque!
A pieds joints, brandissant sa brindille!
Puis il a découvert le lac;
il a filé comme une anguille.

Juliette...le 13 avril 2020 à 04:56

hélicoptère
pales
cratère
pâle

Fropople 15 avril 2020 à 01:01

Elles y cooptèrent : cela sera l'hélicoptère
Et non pas les avions ; qui de ses pales,
Remplissant le critère, survolera le cratère
Puis un spa, le rêve de miel à rendre pâle

Foin
Groin
Vache
Mâche

Juliette...le 16 avril 2020 à 19:39

Je me suis endormie, allongée dans le foin.
Réveillée par les chatouilles d'un groin.
Ils étaient là, le cochon et la vache,
et vas-y qu'ils se régalaient avec ma mâche!

Juliette...le 16 avril 2020 à 19:40

sentier
crooner
églantier
couleurs

Fropople 18 avril 2020 à 15:40

Le couple Kroun ère sur le sentier,
Sans tiers pour les écouter crooner.
Sous la coupe d'un églantier,
Tissent de leur voix un ruban de couleurs.

Poisson
Dessert
Poison
Désert

Juliette...le 18 avril 2020 à 19:11

"Qu'est-ce qui t'ferait plaisir, du poisson?
Tu veux du blanc? Et comme dessert?"
Hum, moi j'te filerais bien du poison...
A digérer dans le désert...

Juliette...le 18 avril 2020 à 19:12

tendresse
escompté(e) (er)
paresse
éhonté (e)

( 😉 @Daria)

Fropople 19 avril 2020 à 11:11

Tendre le drap pour qu'il nous drape de tendresse,
Sans compter le temps escompté
En son lit à se laisser bercer par la paresse
Ou à d'autres activités que certain diront éhonté.

Quiche
Chiche
Gâteau
Château

fairgladle 19 avril 2020 à 11:46

tu verras si j'suis pas chiche,
même si c'est pas du gateau
moi la reine des quiches
je te bâtirai le plus beau des châteaux.

fairgladle 19 avril 2020 à 11:49

étincelle
ficelle
bleu
deux

Juliette...le 19 avril 2020 à 14:33

On n'attend plus que l'étincelle.
On a déjà un bout d'ficelle,
un horizon quasiment bleu,
et de l'entrain un jour sur deux.

Juliette...le 19 avril 2020 à 14:34

croque
fraise
baroque
Blaise

Juliette...le 20 avril 2020 à 21:27

Bon, est-ce qu'une autre série de mots vous siérait davantage?

Fropople 20 avril 2020 à 23:34

À mon goût, ces mots je croque
De mon sourire décapé à la fraise.
Ce poème est si baroque,
Plairait-il à Cendrars Blaise ?

tapis
fleur
enjôleur
thérapie

Juliette...le 22 avril 2020 à 19:17

J'avais dormi sur son tapis,
à côté d'moi le bouquet d'fleurs.
Il était où cet enjôleur?
Ah oui, c'est vrai, en thérapie!

Juliette...le 22 avril 2020 à 19:18

flou
doigts
clou
d'oie

Fropople 23 avril 2020 à 00:09

Charié par mes émotions, tout devint flou,
Sur leur sens, puissè-je mettre le doigt !
Et les fixer sur la paroi de mon coeur a coup de clou
Au gré du hasard, j'avance et recul comme au jeu d'oie.

Syllabe
Césure
Astrolabe
Mesure

Juliette...le 23 avril 2020 à 00:12

Ouaw @Fropop!

Par contre, merci la proposition de mots 😶

Fropople 23 avril 2020 à 00:14

😂 bon courage 😉 !
au pire j'en proposerais d'autre demain soir si personne n'est inspiré d'ici là

Juliette...le 23 avril 2020 à 00:20

Quoi? Demain soir?! Tu vas nous laisser comme ça @Fropop?! 😉

Fropople 23 avril 2020 à 00:34

Pour ceux inspirés :
Syllabe
Césure
Astrolabe
Mesure

Et sinon :
Dame
Flamme
Braise
Aise

Juliette...le 23 avril 2020 à 07:12

Nous sommes faits de syllabes
multiples et de césures.
Chacun son astrolabe
pour en prendre la mesure.

Fropople 23 avril 2020 à 09:47

(@Juliette... bah voilà quand tu veux 😜
Par contre tu n'as pas mis tes mots 😶 )

Juliette...le 23 avril 2020 à 10:04

En fait, je pensais jouer avec les tiens @Fropop, mais je me suis recouchée 😉

Juliette...le 23 avril 2020 à 10:10

De bon matin, je l'ai croisée cette dame,
celle qui me fait l'effet d'une flamme
qui attiserait ma profonde braise.
Si elle voulait, je l'aimerais à son aise.

Juliette...le 23 avril 2020 à 10:12

douce
souche
couche
mousse

Fropople 23 avril 2020 à 12:18

Sous cette pluie douce,
Des mains de l'homme, s'abattit la souche.
Mais pour autant la vie ne se couche...
Elle renaît ! En un drap de mousse.

Solivure
Gravure
Les arts
Lézard

Juliette...le 24 avril 2020 à 10:48

Tu soliloques en solivure,
tentes d'y imprégner ta gravure,
tu côtoies les poutres et les arts,
t'es quand-même un sacré lézard!

Juliette...le 24 avril 2020 à 10:49

cinéma
oublier
eczéma
Blier

Juliette...le 26 avril 2020 à 19:09

Bon, je propose d'autres mots, peut-être plus sexy, comme dirait @Franch 😉

Ecoute
glisse
Août
délices

fairgladle 28 avril 2020 à 13:01

Adossée au balcon elle écoute
Les notes de musique glissent
L'orage d'Août
La transporte au pays des délices
perle
peinture
déferle
rupture

Juliette...le 28 avril 2020 à 16:47

Nonobstant cette ancienne averse qui, encore, perle
et vient surcharger les notes de ma peinture,
maintenant je le vois, il est là, il déferle,
le coeur qui écrit les lois sur une peau-rupture.

Juliette...le 28 avril 2020 à 16:49

cavalcade
ahurie (ies/is/i)
cascade
mûri (ie/ies/is)

Juliette...le 02 mai 2020 à 10:29

Ils sont pourtant pas si mal choisis mes mots 😒 🤔 Non, je les laisse, non mais! 😜

Shali5656le 02 mai 2020 à 12:16

Je me lance parce que j'aime jouer mais je ne sais pas si on doit respecter un nombre de pieds...

Oyez braves gens, c'est jour de cavalcade
Allez viens et ne fais pas l'ahurie
Profitons-en pour nous baigner sous la cascade
Ensuite nous goûterons aux fruits mûris

Juliette...le 02 mai 2020 à 12:30

Merci @Shali5656, c'est parfait! Mais tu dois proposer quatre rimes

Shali5656le 02 mai 2020 à 12:41

Oups.... désolée @Juliette 😉

réglisse
escargot
lys
sanglots

Juliette...le 02 mai 2020 à 19:25

Désolée, à auchan, y'avait plus de réglisse.
J'ai trouvé une salade bien garnie d'escargots.
La caissière chantait, avec une voix de lys,
les oeufs de Pâques en solde émettaient des sanglots.

Juliette...le 02 mai 2020 à 19:28

système
écoeurant
t'aime
parent

Canhelele 03 mai 2020 à 13:53

Solaire, tu diffuses ton système,
Éloignes tout élément écoeurant.
Reconnaissant, attaché, il t'aime
Car il devine en toi le parent

Canhelele 03 mai 2020 à 13:53

Nature
Ours
Déconfiture
Bourse

Fropople 03 mai 2020 à 23:27

Après avoir tu la nature,
Il récupérèrent la peau de l'ours,
Et, sans déconfiture,
Misèrent en bourses, remplissant leur bourse.

Les couilles en or, ils déboursent
Sans mesure ! S'en suis déconfiture...
Ils finiront sans ressource,
À la merci de la nature.

Veiller
Oreiller
Couverture
Mixture

Juliette...le 04 mai 2020 à 00:33

L'autre jour, j'ai voulu veiller.
Au final, j'ai troué l'oreiller,
jamais retrouvé la couverture;
le somnambule fait des mixtures.

Juliette...le 04 mai 2020 à 00:35

automate
mat
diplomate
maths

Shali5656le 04 mai 2020 à 13:22

Il vit tel un automate
Sa vie doit être échec et mat
Ne lui demandez pas d'être diplomate
Il vous répondra avec des maths

Fropople 04 mai 2020 à 13:22

(Cette auto construite par un automate
D'une teinte tomate, rouge mat
Slalom entre dix plots, tel un diplomate
Décrivant ainsi la sinusoïde des maths.)

Devancé de quelques secondes 😂

Shali5656le 04 mai 2020 à 13:40

C'est marrant alors que le sujet était "libre" depuis plus de 12 heures 😉
Désolée @Fropop 😉
Je n'ai pas fait exprès d'autant plus que j'ai corrigé ma quatrième ligne...
Je propose :
luxure
examen
enflure
gamins

Juliette...le 05 mai 2020 à 20:42

Il n'est pas beau ce mot: luxure.
Il a le goût de l'examen.
Il ferait passer pour des enflures,
même le plus naïf des gamins.

Juliette...le 05 mai 2020 à 20:43

objet
acquérir
sujet
quérir

Juliette...le 07 mai 2020 à 19:57

Ils ne sont pas marrants ces mots, j'en change 😉

désole
ploie
aloi
cajole

Shali5656le 08 mai 2020 à 11:28

Bonjour Juliette et les autres.

Ce contretemps me désole
Alors sous la tristesse je ploie
Mais une visite de bon aloi
Fais que vite je me cajole

bulle
mer
crépuscule
amer

Juliette...le 08 mai 2020 à 12:52

Il faudrait un genre de bulle
pour aller jusqu'à la mer,
s'évader au crépuscule,
sucrer un peu tout l'amer.

Juliette...le 08 mai 2020 à 12:52

mascarade
déployer
choyer
camarade

Canhelele 08 mai 2020 à 14:18

Au milieu de cette grande mascarade
Il nous faut nos ressources déployer
Préserver nos aînés, les choyer
Rester bon parent, et bon camarade

Canhelele 08 mai 2020 à 14:19

Astuce
Chaleur
Moqueur
Hiatus

Shali5656le 08 mai 2020 à 17:28

J'ai trouvé une Astuce
Pour contrecarrer cette Chaleur
Je niche chez un marin Moqueur
Qui sait maîtriser les Hiatus

Globule
Esthète
Recule
Tête-à-tête

Fropople 14 mai 2020 à 10:09

Au sein de sa bulle, en son sang, un globule.
Est-ce ta tête qui saigne, bel esthète ?
Cette source de vie dont à la vue on recule,
Sans présomption, accueille en tête-à-tête.

Moite
Couettes
Mouettes
Coite

Fabricele 14 mai 2020 à 11:29

Mon corps éteint,moite
Observe la couette
Imprimée de mouettes
Et d'une mer coite

Bulle
éphémère
libellule
éther

Canhelele 14 mai 2020 à 16:33

Quitter cette pesanteur, retourner dans ma bulle
Et, pour un temps loin d'être éphémère,
Être libre et légère, telle la libellule
Enfin m'évaporer, dans un nuage d'éther

Culture
Désinvolture
Terre
Reporter

Fabricele 14 mai 2020 à 17:13

Avide d'aventures et de cultures
j'agis et pense sans désinvolture
Je cours par delà les mers et la terre
Tel Tintin le malicieux reporter

Juliette...le 14 mai 2020 à 17:34

Tu n'as pas mis de mots @Fabrice

Fabricele 14 mai 2020 à 19:44

:) ...variante
mesure
entente
aventure

Juliette...le 14 mai 2020 à 21:00

Nous ne sommes que des variables, qui plus est variantes,
c'est déjà pas si mal d'en prendre la mesure.
On voudrait la concorde, obtient rarement l'entente.
Mêmes sentiments, caprices différents; l'aventure!

Juliette...le 14 mai 2020 à 21:02

cash
misère
Apaches
Isère

Fabricele 14 mai 2020 à 23:59

C'est un gars, Johnny Cash
Il a chanté l'amour et la misère
Les cowboys et les Apaches...
Mais n'a jamais mis un pied en Isère...

L'espadon
la chenille
Le violon
les guenilles

Juliette...le 15 mai 2020 à 18:19

Pose donc ton espadon,
et viens faire la chenille.
Plus tard, quand Tire-d'aile sortira son violon,
tu feras moins le fier, ôteras tes guenilles. 😄

Juliette...le 15 mai 2020 à 18:21

décret
paresse
récré
liesse

Fabricele 15 mai 2020 à 20:20

Je sens dans les dires comme un décret
Mais personne n'a idée de ma paresse
Je n'ai vécut que le temps d'une récré
elle me garde pour longtemps le coeur en liesse

frilosité
appétit
irisé
confettis

Juliette...le 15 mai 2020 à 20:43

Mordre la poussière, et frilosité.
Boire quelque rayonnement, et appétit!
Mais, somme toute, ta coquille est irisée,
et la route morne après confettis.

Juliette...le 15 mai 2020 à 20:48

balbutie
flaque
Debussy
trac

Fabricele 15 mai 2020 à 22:52

Parfois le musicien balbutie
Comme une onde sur un flaque
Et l'arabesque et Debussy
Lui servent l'apogée de son trac

Virtuose
mélancolie
dépose
embellie

polodle 16 mai 2020 à 01:17

Tracer d'osmose est virtuose
Pencher la mélancolie
Laisse enlacé la dépose
Des chagrins lassés d'embellie

Coure
Vibre
Tour
Libre

Fabricele 16 mai 2020 à 04:36

Elle coure, elle coure
Mais plus rien ne vibre
Du haut de la tour
Elle s'élance, elle est libre

Midi
beauté
ennuis
charité

Fropople 16 mai 2020 à 18:12

À la bonne heure que des vacances dans le Midi,
Où le bleu de la mer inondant de beauté,
Porte au large mes futiles ennuis,
Et, à mon regard, fait preuve de charité.

Détente
Confort
Attentes
Efforts

Fabricele 16 mai 2020 à 18:45

j'aspire à cette détente
Cet horizontal confort
Qu'il n'y ait plus d'attentes
Et plus besoin d'efforts

contrées
océans
odyssée
néant

Juliette...le 16 mai 2020 à 23:08

Il est temps de rejoindre ces contrées,
mais je ne sais plus par quels océans,
ni si elle existe cette odyssée.
Peut-être devrais-je tout reprendre au néant...

Juliette...le 16 mai 2020 à 23:08

temps
course
pourtant
source

Fabricele 16 mai 2020 à 23:36

la rivière par tous les temps
rejoint dans sa course
Les mers et océans et pourtant
Elle n'en connait la source.

chapitrer
virulence
gronder
insolence

Juliette...le 19 mai 2020 à 18:32

Toute une vie à se faire chapitrer,
en servant d'alibi à toutes les virulences,
qui plus est, à se, soi-même, gronder...
Ah, laissons jaillir notre insolence!

Juliette...le 19 mai 2020 à 18:35

foutre
estime
coutre
intime

Fabricele 19 mai 2020 à 18:51

Disons... rien à foutre
Pour garder un peu d'estime :)
Je ne sors jamais sans mon coutre
C'est mon ami le plus intime

veillée
dissonance
alizé
correspondance

polodle 19 mai 2020 à 18:53

Elle semblait pourtant s'en foutre
De ces grands marchands d'estime
Traversant la vie d'un coutre
Effilé de pleurs intimes

** Posts croisés, je laisse la politesse 😉 **

Juliette...le 19 mai 2020 à 19:02

Elle rêvait d'une longue veillée
autour d'un feu où dissonance,
chassée par le brut alizé
se ferait fraîche correspondance.

Juliette...le 19 mai 2020 à 19:03

Ben non @polod, où sont tes mots? Tu veux bien les remettre? 🙂

polodle 19 mai 2020 à 19:07

Fil
Tranche
Cil
Branche

😉

Juliette...le 19 mai 2020 à 19:09

Tout ne tient qu'à un fil,
mais fil plus fil, ça fait tranche.
Moi je m'accroche à tes cils,
tiens, si tu veux, prends ma branche. 😮

Juliette...le 19 mai 2020 à 19:10

hoquet
étreint
ok
entrain

polodle 19 mai 2020 à 19:36

De l'enfant s'agitant d'un hoquet
Naît l'humain qui un jour étreint
Puis d'un regard partagé le sait -- Ok
Vieillir d'amitié c'est l'entrain !

Cours
Pleuve
Fleuve
Jour

Juliette...le 19 mai 2020 à 19:41

Acquiescer n'a plus cours
et avant qu'il ne pleuve
je trouverai ce fleuve
qui coule vers le vrai jour.

Juliette...le 19 mai 2020 à 19:47

altier
envie
entier
vie

Fabricele 19 mai 2020 à 20:13

Le port est altier
L'estacade en meurt d'envie
Les bateaux sont entiers
Leurs voiles pleines de vie

mortelle
blanche
visuelle
branche

polodle 19 mai 2020 à 20:28

La vie est une simple mortelle
Douée d'une âme blanche
Et de sa réalité tristement visuelle
Nous révèle en secret sa branche

Coeur
Mystère
Fleur
Terre

Cameleazebrale 19 mai 2020 à 21:04

sans pouvoir toucher mon coeur,
sans que cela fasse mystère
faire en présent une fleur,
qui finira vite en terre...

mélomane
géni
émane
furie

Fabricele 19 mai 2020 à 23:27

Plus que d'un mélomane
A dire vrai d'un génie
Alors de la musique émane
Une puissance, sorte de furie

Placard
mémoire
tiroir
transitoire

Fropople 20 mai 2020 à 00:43

Il eut enfouit dans son placard,
Les cadavres du passé, tristes mémoires...
Avec la clé de son coeur, scrute, au fond du tiroir
Et prête commode oreille, à ses émois transitoire.

Goutte
Déroute
Chemin
Humain

Fabricele 20 mai 2020 à 12:47

Elle suit toutes les autres, la goutte,
Elle accompagne la déroute.
Il n'y a pas vraiment de chemin,
Un peu comme les pas des humains.

orgie
torpeur
phobie
lueur

Juliette...le 20 mai 2020 à 19:36

Ca y est, elle a repris l'orgie.
Masquée, la ville a quitté sa torpeur.
On déplore de nouvelles phobies,
on attend une prochaine lueur.

Juliette...le 20 mai 2020 à 19:42

besoin
solitude
loin
amplitude

Fabricele 20 mai 2020 à 20:03

Elle me dévore tel un besoin
Insatiable envie de solitude
M'emmenant toujours plus loin
Au délinéament de son amplitude

boréale
frontale
géniale
cavale

Juliette...le 20 mai 2020 à 20:11

(C'est exactement ça! 🙂 Je ne connaissais pas délinéament. En cherchant, on trouve ça: "Nous sommes tous enfants de quelqu'un de ces feux célestes (...) dont l'influence heureuse ou maligne est écrite dans nos yeux, sur nos fronts, dans nos traits, dans les délinéaments de notre main, dans la forme de notre pied, dans notre geste, dans notre démarche. Lamartine, Voyage en Orient,t. 1, 1835, p. 224.")

Juliette...le 20 mai 2020 à 20:20

C'était une aurore, qui n'était pas boréale.
Mais elle recelait une énergie frontale.
Elle était la condition, suffisante, géniale!
Laisser se dérouler mes pas, suivre leur cavale.

Fabricele 20 mai 2020 à 20:22

Merci Juliette
tu veux bien relancer la machine? :)

Juliette...le 20 mai 2020 à 20:24

attaché
famille
détacher
fourmille

Fabricele 20 mai 2020 à 20:24

@Juliette

Fabricele 20 mai 2020 à 20:30

Le lien est attaché
Au front de la famille
Il faut le détacher
L'envie toujours fourmille


couleuvre
vendue
oeuvre
tendue

Juliette...le 20 mai 2020 à 20:40

Que me présentes-tu comme couleuvres...
Crois-tu que je mène vie vendue?
Mes jours, comptés, comme unique oeuvre,
se déploient sur ma peau tendue.

Juliette...le 20 mai 2020 à 20:42

noyau
craie
boyaux
extrait

Fabricele 20 mai 2020 à 20:57

La pêche est au noyau
Ce que le tableau est à la craie
Ce qu'il faut sortir des boyaux
Ce n'est pas le tout c'est un extrait

visité
engendré
remontée
vivifié

Juliette...le 20 mai 2020 à 20:59

😄 excellent!

Juliette...le 20 mai 2020 à 21:03

Le "normal" m'a encore visitée,
de la peur a encore engendré.
Quelques mots m'ont fait remonter,
tenons bon, l'air est vivifié!

Juliette...le 20 mai 2020 à 21:04

fabriquer
nectar
briquet
tard

Fabricele 20 mai 2020 à 21:14

Qu'aurai-je à fabriquer
Un poison ou un nectar ?
Je te tends mon briquet
Fumes donc ...il est tard

Embellie
nacrée
Suie
époustouflé

Juliette...le 20 mai 2020 à 21:19

Elles sont fugaces ces embellies,
oui, même les plus nacrées.
Toujours, se re dépose la suie,
celle qui me rend époustouflé.

Juliette...le 20 mai 2020 à 21:21

profondeurs
cancaner
ahaner
hauteurs

Fabricele 20 mai 2020 à 21:30

Où sont les profondeurs
Au plaisirs de cancaner,
Dans l'effort d'ahaner ,
Léviter dans les hauteurs ?

Fabricele 20 mai 2020 à 21:33

élucubrations
enfer
damnation
révolutions

Juliette...le 20 mai 2020 à 23:44

Nous jouons aux élucubrations,
à ça on prend un pied d'enfer!
Quant à parler de damnation,
ça rime même pas! Révolution!

Juliette...le 20 mai 2020 à 23:46

coucher
tort
toucher
corps

Fabricele 21 mai 2020 à 11:42

C'est parfois au moment du coucher
Que l'on se convainc à tort
qu'il ne faut plus rien (re)toucher
Sur cette toile couverte de corps

peinture
nature
sculpture
ouverture

Juliette...le 21 mai 2020 à 13:13

Mon oncle a laissé sa peinture
abandonnée à la nature.
Toute craquelée, c'est une sculpture,
bois dégoulinant d'ouvertures.

Juliette...le 21 mai 2020 à 13:14

panneau
ombreux
canaux
nombreux

Fabricele 21 mai 2020 à 15:35

il n'y a rien d'inscrit sur le panneau
Sous les cyprès ombreux
Pour ceux qui ne connaissent les canaux
Dieu sait que nous sommes nombreux

élévation
chute
ascension (de circonstance :))
parachute

Juliette...le 21 mai 2020 à 19:48

En nous enfle comme une levure le besoin d'élévation.
Ou peut-être, plus encore, goûtons-nous la chute?
En tous cas, on ne parle que de cette ascension,
la seule qui se fait sans aucun parachute.

Juliette...le 21 mai 2020 à 19:48

lopin
luxuriant
galopin
riant

Marienle 22 mai 2020 à 08:04

De son père il hérita d'un lopin
De terre, d'un jardin luxuriant,
Où, lorsqu'il était galopin,
Il courait partout en riant.

Marienle 22 mai 2020 à 08:05

Canard
Cascade
Renard
Cavalcade

Fabricele 22 mai 2020 à 12:13

C'est un drôle de canard
Au bord de la cascade
Quand se pointe le renard
Il se tire en cavalcade

nuées
vase
douées
base

Juliette...le 22 mai 2020 à 14:51

Nous tergiversons en nuées,
ne faisons que déplacer la vase.
Pour la vie nous serions doués,
mais il nous manque l'indifférence de base.

Juliette...le 22 mai 2020 à 14:53

nuées
dommage
affiner
image

Fabricele 22 mai 2020 à 16:34

C'est en regardant les nuées
Que l'on trouve dommage
De ne pouvoir davantage affiner
La mémoire ses ravages son image

vivre
liberté
ivre
déserté

Juliette...le 22 mai 2020 à 23:11

Qu'est-ce qu'on se prépare à vivre?
Un joli pan de liberté?
Où amarrer le bateau ivre?
Douceur, les questions même ont déserté.

Juliette...le 22 mai 2020 à 23:14

grâce
racines
prélasse
résine

Juliette...le 24 mai 2020 à 09:09

Y'a personne qui relance? Vous voulez d'autres mots?

attaché
tissé
détaché
hisser

Fabricele 24 mai 2020 à 12:27

Parfois on se sent attaché
Comme par un lien tissé
Impossible de se détacher
Qu'on puisse enfin se hisser

destin
bavure
festin
épure

Juliette...le 24 mai 2020 à 20:16

Sur la grande toile du destin,
nous sommes de bien jolies bavures,
capables d'organiser festin,
même de se prendre pour l'épure.

Juliette...le 24 mai 2020 à 20:16

décante
lie
sécante
relie

Fropople 25 mai 2020 à 12:38

(Sous mes yeux se dresse avec grâce,
Une antique statue recouverte de racines.
Depuis longtemps elle se prélasse,
Son teint blêmit par l'absence de résine.)

L'atmosphère se décante;
La colère retombe, comme du vin la lie
Et leurs opinions sécantes
Sous le calme échange d'idées, se relient

Âme
Drame
Choire
Croire

Juliette...le 25 mai 2020 à 18:29

Il avait recousu son âme,
plus rien n'occasionnait de drame.
Il avait juste laissé choir
la question de croire ou ne pas croire.

Juliette...le 25 mai 2020 à 18:30

déjouer
ordre
jouer
désordre

Fabricele 26 mai 2020 à 13:05

Parfois on cherche à déjouer
Les principes, les règles, l'ordre
On fait semblant de jouer
Mais on veut créer...le désordre

Lumière
Vapeur
paupière
Lueur

Fropople 26 mai 2020 à 13:06

(Le bazar, il te faut déjouer
Pour dans ta chambre rétablir l'ordre.
Je ne t'empêche nullement de jouer,
Mais seulement de susciter le désordre.

Fête
Confetti
Appétit
Parfaite)

(Devancé de peu par @Fabrice ^^")

Juliette...le 26 mai 2020 à 13:08

🙂 C'est toujours marrant ces instants de connexion

Juliette...le 26 mai 2020 à 18:20

Je vous dis que c'était de la lumière!
Fugace, certes, mais intense, et une vapeur.
C'est vrai, quand j'ai relevé les paupières,
restait à peine une lueur.

Juliette...le 26 mai 2020 à 18:24

Reprendre les mots de @Fropop

Juliette...le 27 mai 2020 à 09:59

Organisons une grande fête,
pleine d'amour et de confetti,
j'ai retrouvé mon appétit;
cette journée sera parfaite!

Juliette...le 27 mai 2020 à 10:00

nargué
langage
largué
bastingage

Fabricele 27 mai 2020 à 12:09

Jamais il n'avait été nargué
Il ne comprenait aucun langage
Depuis toujours il était largué
Il n'était pas du même côté ... du bastingage

élégamment
matinée
étonnamment
soirée

Juliette...le 27 mai 2020 à 13:06

Elle voit les choses élégamment,
et glisse dans la quiétude la matinée.
Elle sent les choses étonnamment,
et s'engouffre infiniment la soirée.

Juliette...le 27 mai 2020 à 13:06

calque
flaque
défalque
claque

Omphle 27 mai 2020 à 20:43

Pas à pas, comme le calque de ma pensée, mon image se reflète dans une flaque, sur la route vers l'intégrité. Pas à pas, se défalque ma pensée, du chemin de l'entièreté, comme claque l'eau de la cascade sur un rocher.

Passion
Compassion

Imagination
Introspection

Juliette...le 29 mai 2020 à 18:31

Je ne mange pas d'hostie mais longe avec passion
les chemins de cailloux parlant de compassion,
crois qu'il ne faut pas manquer d'imagination
pour atteindre l'amour de tous, rien qu'en introspection. (dur dur ces mots-là @Omph)

Juliette...le 29 mai 2020 à 18:33

avancer
amplitude
devancer
solitude

Omphle 29 mai 2020 à 21:26

Avancer avec amplitude n'est pas devancer la solitude.

Omphle 29 mai 2020 à 21:30

Passé
Présent
Futur

Présentement

Juliette...le 29 mai 2020 à 23:10

Toutes les ombres du passé
resurgissent, colorées, au présent.
Quelles formes empreindront au futur
les heurts écoutés présentement?

plagiat
servile
agrégat
fertile

Juliette...le 31 mai 2020 à 08:46

Je change de mots: rosée, vie, posé, ravi

Omphle 31 mai 2020 à 10:47

(@Juliette... : erreur de rédaction, pardon)

Juliette...le 31 mai 2020 à 11:04

Ben c'est pas grave @Omph! 🙂

Omphle 31 mai 2020 à 14:03

Telle, la lumière, rosée, s'évaporant par le soleil levant.
Il est vie, comme, s'éveillant par le lendemain.
Telle, l'ombre, posée, s'étirant par le soleil couchant.
Il est ravi, comme, s'endormant pour le lendemain.

Néant
Livide

Béant
Lucide

Juliette...le 31 mai 2020 à 15:33

Aussi loin allé dans le néant,
on eut cru le voir sortir froid et livide.
Quand il jaillit du trou béant,
ses composantes vitales étaient encodées: lucide.

Juliette...le 31 mai 2020 à 15:35

ami
grave
abri
suave

Omphle 01 juin 2020 à 14:28

Restons ami, ce n'est pas grave.
Restons à l'abri, c'est suave.

Rire
Pleur

Vire
Fleur

Fabricele 02 juin 2020 à 18:20

Combien de rire
Pour un pleur
La vie vire
en douze fleurs

estampe
rampe
fruitière
coutumière

Juliette...le 02 juin 2020 à 18:41

Il faut déceler sur l'estampe
jalons qui font office de rampe.
Pour avoir les fruits plus la fruitière,
il n'y a aucune loi, même coutumière.

Juliette...le 02 juin 2020 à 18:44

traverse
feuillage
disperse
présage

Fabricele 04 juin 2020 à 14:44

Quelque chose me traverse
Et m'observe dans un feuillage
Mon image s'y disperse
Tel un mystérieux présage

aboutissement
rêverie
prolongement
féerie

Juliette...le 04 juin 2020 à 17:27

On pense aboutissement
mais jouit de la rêverie,
on pense prolongement,
ne vit qu'instants-féerie.

Juliette...le 04 juin 2020 à 17:28

arrêt, temps, déclarer, printemps

Fabricele 05 juin 2020 à 19:58

Qui marquera l'arrêt
Prendra tout son temps
Et n'aura rien à déclarer
qu'une lubie de printemps

extravagant
cyan
carnet
bleuets

Omphle 06 juin 2020 à 10:31

En rien n'est extravagant, une personne souhaitant se soustraire de temps en temps, elle n'en est point pour autant une couleur primaire, comme le cyan.

Parfois et même souvent, lors de son voyage, il est bon de reprendre son carnet, pour y inscrire son instant présent, le teinter de la couleur éphémère, comme les bleuets.

Omphle 06 juin 2020 à 10:37

Absent
Blanc
Pigmentées
Astéracées

Juliette...le 06 juin 2020 à 19:42

Quel est donc ce grand absent
quand ma vie semble être un blanc?
Suivre le fleuve, ne plus penser... les voilà, pigmentés,
nouveau regard et astéracées.

Juliette...le 06 juin 2020 à 19:43

douceur
naturel
chaleur
intemporel

Fabricele 07 juin 2020 à 12:30

C'est un songe cette douceur
Un espoir, un murmure naturel
Quand dans la suffocante chaleur
Perce le cri d'un appel intemporel

aptère
illico
brumaire
vertigo

Juliette...le 07 juin 2020 à 12:47

Je quitte ma monture aptère,
il me faut du delco illico,
Comme Fabre d'Eglantine et son brumaire,
il faut les aimer nos vertigos.

Juliette...le 07 juin 2020 à 12:49

ciel, quiet, rappel, peuplier

Fabricele 07 juin 2020 à 12:58

je pose un regard sur le ciel
je suis inquiet alors qu'il est quiet
lorsqu'un bruissement comme un rappel
il me salue bruyamment le peuplier

asphodèle
brillantine
modèle
gourgandine

Juliette...le 07 juin 2020 à 17:37

Ma jolie fleur d'asphodèle,
ta peau de soie sous brillantine,
ta beauté que ton coeur modèle,
te vaut surnom de gourgandine.

Juliette...le 07 juin 2020 à 17:38

hier, vive, rive, matière

Fabricele 07 juin 2020 à 18:11

Je me souviens d'hier
Comme d'une eau vive
non bordée, sans rives
sans coulée sans matière

genèse
ficelée
hypothèse
moirée

Juliette...le 07 juin 2020 à 22:11

Tu charries Madeleine, touche pas à la Genèse!
Oui, encore une explication bien ficelée!
Non mais, d'où tu les sors tes hypothèses?
C'est encore une idée à ton Emmanuel Moiré? (désolée, je m'éclate toute seule 😄 sorry! mais c'est bon 😂 )

Juliette...le 07 juin 2020 à 22:12

dimanche, soir, avalanche, espoir

Fabricele 08 juin 2020 à 12:31

C'était un relief de dimanche
Comme un repas du soir
Les miettes tombaient en avalanche
Sur un coin de serviette l' espoir

commensaux
périhélie
saut
magie

Juliette...le 08 juin 2020 à 21:45

Ai-je vraiment besoin de commensaux?
Nous approchons sérieusement le périhélie,
je dois me concentrer sur le grand saut,
ne pas perdre de vue la magie.

Juliette...le 08 juin 2020 à 21:47

ravine
asile
gracile
opaline

Fabricele 08 juin 2020 à 22:08

Elle était belle Ravine
Ma petite copine d'asile
Elle avait le geste gracile
Et des petites boucles opalines

bohémien
fumée
circadien
grisé

Juliette...le 09 juin 2020 à 07:15

Il était beau, et un peu mien, et bohémien,
Ses mots épais, dansant dans la fumée,
faisaient voler nos rythmes circadiens
en éclats de lueurs à la nuit grisée.

Juliette...le 09 juin 2020 à 07:16

folle
danse
raffole
transe

Fabricele 09 juin 2020 à 11:24

On la prétendit folle
Prisonnière d'une danse
Combien on en raffole
Cette chercheuse de transe

poussière
brownien
éphémère
chemin

Juliette...le 09 juin 2020 à 17:36

Cahotée en chaos, petite poussière
par le mouvement brownien,
nous parle d'éphémère
et d'infinis chemins.

invisible, loi, imprévisible, déploie

Fabricele 09 juin 2020 à 20:31

Regarde...regarde l'invisible
Ses caprices sont sa loi
Sa nature l'imprévisible
Tout autour de nous ...se déploie

espoir
comminatoire
reposoir
déboire

Juliette...le 09 juin 2020 à 21:21

A l'heure où tu reprends espoir,
ignore l'écho comminatoire
de ta part qui, sans reposoir,
ne reconnaît que ses déboires. (hum, c'est pas beau hein tous ces mots en oir 🙁 )

Juliette...le 09 juin 2020 à 21:22

aride
heurt
splendide
fleur

Fabricele 10 juin 2020 à 12:07

Voici ton frère aride
Il est en retard d'un heurt
Mais il reste splendide
un peu comme une fleur

Fabricele 10 juin 2020 à 12:10

élégance
souffrance
méfiance
jouissance ...après les oir ceux -ci sont à prendre avec les anses :))

Juliette...le 10 juin 2020 à 12:11

🙂

Fabricele 11 juin 2020 à 12:52

@Juliette je ne sais pas lire ce qu'il y a ans le petit carré ...mystère et tutti quanti ...i can't cracked the code...i need help

Juliette...le 11 juin 2020 à 22:00

Si je comprends bien ton histoire de carré, il s'agissait simplement d'un sourire @Fabrice, en réaction à ton dernier jeu que j'ai trouvé très plaisant :)

Tu viens en aide avec élégance,
quand tu sens une profonde souffrance.
Tu comprends souvent la méfiance
et aimes la voir se faire jouissance.

Juliette...le 11 juin 2020 à 22:00

voyage, promet, rivage, sommet

Fabricele 11 juin 2020 à 22:47

Lors d'un prochain voyage
Un de ceux qui promet
Celui où l'on quitte le rivage
Et où l'on atteint le sommet

Fabricele 11 juin 2020 à 22:48

sérendipité
trouver
dépiter
crever

Omphle 12 juin 2020 à 15:49

De par, de la sérendipité,
De chercher, pour trouver,
Par hasard, pour rechercher.

De part en part, vers la cupidité,
De l'une, bienheureuse, pour dépiter !
De l'autre, malheureuse, pour crever !

(Contexte pharmaceutique COVID19 !? 😉 )

Omphle 12 juin 2020 à 16:01

thanatophobie
euphorie
jolie
lie

Juliette...le 12 juin 2020 à 17:45

Ouah, c'est la fête là 😄 dépiter, crever, thanatophobie... Je suis trop exaltée, je ne sais par où commencer 😂

Omphle 12 juin 2020 à 17:54

😉 🤔

Omphle 12 juin 2020 à 18:04

Tu remarqueras tout de même que j'essaye d'inverser la tendance...

Fabricele 12 juin 2020 à 18:10

Il trucida sa thanatophobie
Par une espèce d'euphorie
Il pointa et refroidi cette jolie
Se délectant de la vie jusqu'à la lie

Juliette...le 12 juin 2020 à 18:11

Euh, avec le mot "lie" @Omph? 😄

Fabricele 12 juin 2020 à 18:12

asphodèle
ajourée
modèle
jouerai

Omphle 12 juin 2020 à 18:48

Tel une asphodèle, sous la lumière ajourée,
Elle se modèle, mène son manège,
Je n'y jouerai !

Juliette...le 12 juin 2020 à 18:50

(Je te remercie pour ton bouquet d'asphodèles,
mais la motivation me paraît ajourée.
Dommage, l'emballage était un vrai modèle,
mais de pipeau, jamais je ne jouerai.)

( 😄 @Fabrice, que représentent pour toi ces asphodèles? Tu m'as fait découvrir le mot, et donc la plante, magnifiques! Il y a des mots comme ça, que l'on trouve "sonnants", et qui reviennent sans cesse...)

Omphle 12 juin 2020 à 18:53

Liliacée
Enlacez
Lassée
Assez

Omphle 12 juin 2020 à 18:54

Ah, pardon @Juliette...

Juliette...le 12 juin 2020 à 19:02

Ma mère, par dessus tout, préfère le lilas, même aux liliacées.
Ca fait un vers de seize pieds que, s'il vous plaît, vous enlacez.
Tout, nous pouvons tout faire en veillant qu'elle ne soit jamais lassée,
si vous y veillez, vous aussi, vous en aurez toujours assez.

Juliette...le 12 juin 2020 à 19:03

bonheur, écriture, leurre, confiture

Omphle 12 juin 2020 à 19:12

Quel pied !
Le bonheur de l'écriture n'est pas un leurre,
Nous n'en ferons pas des confitures.

Omphle 12 juin 2020 à 19:14

Déconfiture
Malheur
Fioriture
Joueur

Juliette...le 12 juin 2020 à 19:50

Pour oublier une déconfiture,
et ne pas vriller dans le malheur,
j'ai accroché quelque fioriture,
ne les esquinte, vois leur valeur, joueur!

Juliette...le 12 juin 2020 à 19:51

poney
délié
Valley
oublier

Fabricele 13 juin 2020 à 14:26

@Juliette je t'invite à écouter la chanson Le Peintre perdu de Charles Trenet ;)

Fabricele 13 juin 2020 à 14:33

he was walking with a poney
il avait la langue déliée
he was the king of the valley
nobody pourra l'oublier :))

Fabricele 13 juin 2020 à 14:34

garçon
fils
gageons
fidéicommis

Omphle 13 juin 2020 à 17:49

Il était une fois un grand garçon.
Fils de la nature et de la peinture.
Gageons-nous, il est promis, n'est pas commis.
Souvenons-nous, son oubli, son fidéicommis.

Omphle 13 juin 2020 à 17:55

Éphémère
Changeante
Héréditaire
Troublante

Fabricele 13 juin 2020 à 19:05

Notre passage éphémère
Par notre matière changeante
comme par notre pouvoir héréditaire
Rend notre conscience troublée troublante

Fabricele 13 juin 2020 à 19:08

vide
baryon
livide
boson

Omphle 13 juin 2020 à 19:50

Ne commettez pas d'impair, l'univers n'est pas vide, il s'y trouve même en paire des baryon !
Ne commentez pas nos pères, d'une thése livide, l'accélération a menée au boson !

Omphle 13 juin 2020 à 20:00

solide
liquide
gaz
plasma

Fabricele 13 juin 2020 à 20:32

Elle n'est pas très solide
La théorie du liquide
Quant au gaz...celle-là
au moins vaut son plasma

ombrelle
citadine
hirondelle
clémentine

Omphle 13 juin 2020 à 20:36

😉

Juliette...le 13 juin 2020 à 22:24

J'ai d'abord remarqué l'ombrelle,
puis dessous la citadine,
sur le banc avec l'hirondelle,
partageait une clémentine.

Juliette...le 13 juin 2020 à 22:26

entravé
moque
braver
ploc

Fabricele 13 juin 2020 à 23:34

Le prisonnier entravé
siffle et se moque
Pour mieux braver
les ploucs plic ploc

Fabricele 13 juin 2020 à 23:37

évader
glissa
lacérer
fissa

Omphle 14 juin 2020 à 10:13

Et pour s'évader, il se glissa dans un sac, emporté pour le sale, pense le lacérer et s'en échapper fissa !

Omphle 14 juin 2020 à 10:18

Fugitif
Liberté
Maladif
Exempté

Fabricele 14 juin 2020 à 10:40

Dans ma tête je suis fugitif
Mon coeur meurt de liberté
Mon corps s'invente maladif
Mon esprit se présente exempté


punitive
virginité
évasive
multiplicité

Omphle 14 juin 2020 à 11:13

Tout l'enjeu entre une mère et sa fille,

L'une ne pas être castrante punitive,
L'autre préserver sa virginité,

Tout comme par nature, la ficelle s'emmêle, est évasive,

Éduquer forme des noeuds, paradoxe en multiplicité.

Omphle 14 juin 2020 à 11:15

@Fabrice : tu m'as donné une idée de repas ! 😉

Omphle 14 juin 2020 à 11:17

Chose
Paralyse
Ose
Analyse

Fabricele 14 juin 2020 à 12:50

Peu importe les choses
Tout me paralyse
C'est pourquoi tout j'ose
Sans aucune analyse

Fabricele 14 juin 2020 à 12:51

bornoyer
futaie
désincarcérer
plaies

Fabricele 14 juin 2020 à 13:16

@Omph cannibale

Omphle 14 juin 2020 à 16:43

@Fabrice : Euh, j'ai mangé des spaghettis (ficelle, noeuds) et... Ils se sont suffî à eux-mêmes 😉

Juliette...le 14 juin 2020 à 19:11

Petit blues s'est invité.
Ca m'apprendra à bornoyer.
Confiance à désincarcérer.
Ah, ces dimanches, quelles plaies!

Juliette...le 14 juin 2020 à 19:11

mouillé, lutter, catapulter, écrabouillé

Fabricele 14 juin 2020 à 21:40

Une mouche gisait mouillée
Sans son short elle ne pouvait lutter
Puis par sa bretelle catapultée
Elle fini joliment écrabouillée

instinctif
oisif
facultatif
fautif

Juliette...le 14 juin 2020 à 22:36

Il coulait un ruisseau instinctif
auprès duquel j'étais oisif,
pensant: "mon coeur n'est pas facultatif!"
Certains badauds criaient: "tu es fautif!"

Juliette...le 14 juin 2020 à 22:37

courant, contre, accourant, montre

Fabricele 15 juin 2020 à 15:10

Marchant sur l'eau, courant
En mer, tombant dans l'air contre
Rien, rien qui ne soit au courant
Rien accourant main en montre

Scolie
influence
folie
élégance

Juliette...le 15 juin 2020 à 18:37

Finis ton verre, et envoie ta scolie,
dis-nous les profondes influences,
quand l'univers est une belle folie
qui tourne en toute stricte élégance.

Juliette...le 15 juin 2020 à 18:38

Doug, âge, fougue, partage

Fabricele 15 juin 2020 à 19:18

Oh dis donc Doug !
tu n'as pas passé l'âge?
calme ta dingue fougue
Ou fait nous ta gigue en partage

Tableaux
Message
bateaux
atterrissage

Omphle 15 juin 2020 à 20:00

Enfant, les ombres aux tableaux, présagent un message.
Adulte, les phares aux bateaux, présagent un atterrissage.

Omphle 15 juin 2020 à 20:03

Emphatie
Paradoxe
Réfléchi
Intox

Fabricele 15 juin 2020 à 20:57

Chaleureuse empathie
Ne souffre d'aucun paradoxe
Il n'y a rien de réfléchi
Rien qui s'apparente à de l'intox

solipsisme
singulier
tropisme
particulier

Juliette...le 16 juin 2020 à 20:38

Je souffre fréquemment de solipsisme.
Depuis toujours, donc rien de singulier.
Mais, que j'aime qu'on dérange mon tropisme!
Chaque instant est beau, si particulier.

Juliette...le 16 juin 2020 à 20:38

pulsion
lacrymale
primale
expulsion

Omphle 17 juin 2020 à 19:29

De Ça, de compulsion en pulsion,
Sous Moi, de l'animal en lacrymale,
Surmoi, s'agite l'individuelle primale,
De là, l'Éros-ion, molécule en expulsion.

Omphle 17 juin 2020 à 19:35

Festin
Nature

Destin
Mature

Fabricele 17 juin 2020 à 20:35

Dans la corne d'abondance ...un festin
Il est offert par une jolie nature
Luxuriante, évidente comme un destin
Comment meurt-elle?...Elle mature

Fabricele 17 juin 2020 à 20:39

Sème
athanor
énantiosème
fort

Juliette...le 17 juin 2020 à 21:41

Ca y est, ton rire me sème.
J'avais encore le nez dans mon athanor.
Je vois toujours tout en énantiosèmes,
tout et son contraire, dans ma tête, parlent beaucoup trop fort.

apnée, sous-sol, égrener, fol

Fabricele 17 juin 2020 à 22:21

50 ans d'apnée
En sous-sol
Pour pouvoir égrener
mon esprit un peu fol

Fabricele 17 juin 2020 à 22:25

anachorète
cénobite
ascète
conduite

Fabricele 17 juin 2020 à 22:28

@Juliette tes choix de mots me vont bien :)

Juliette...le 18 juin 2020 à 21:13

Mon père était anachorète,
à moins que ce ne fut cénobite?
En tous cas, c'était un ascète.
Il voulut me mettre au monde et changea de conduite.

Juliette...le 18 juin 2020 à 21:14

croire, méprendre, comprendre, foutoir

Omphle 19 juin 2020 à 19:37

Entre croire,
Et méprendre,
Allez comprendre,
C'est un sacré foutoir !

Omphle 19 juin 2020 à 19:40

Vie
Aimer
Inertie
Merdier

Juliette...le 19 juin 2020 à 23:31

Mu par son coeur plein de vie,
son petit doigt, sur la vitre, avait écrit: aimer!
Aujourd'hui, il écrit: inertie!
Petit doigt et buée effaceront ce merdier.

Juliette...le 19 juin 2020 à 23:31

attiré
dévoilé
irrévélé
réitérer

Fabricele 21 juin 2020 à 17:31

Par la foudre attiré
Je fus comme dévoilé
Un être irrévélé
L'hydre prêt à réitérer

battant
ressac
Gitans
élégiaque

Juliette...le 21 juin 2020 à 21:38

Je le revois; mon coeur battant
annonce bel et bien le ressac
de ma passion pour ce Gitan.
Ah, muse de poèmes élégiaques!

tzar, xare, vent, rêvant

Fabricele 22 juin 2020 à 21:08

A l'époque où j'étais tzar
J'allais à la pêche avec un xare
C'était snob et dans le vent
A présent je pêche à la ligne ...mais en rêvant

intempestif
tumultueux
roboratif
talentueux

Juliette...le 22 juin 2020 à 22:24

Tes visites, intempestives,
tes récits, tumultueux,
tes égards, roboratifs,
salopiaud talentueux!

durci, flanqué, palanqué, désobscurci

Juliette...le 22 juin 2020 à 22:27

(bon, désolée, y'a plus de rimes. Bof, pas si grave...)

Omphle 24 juin 2020 à 19:06

Peu enjoué, un esprit est durci,
Mal encadré, il est flanqué,
Trop entouré, il est palanqué,
Bien enjolivé, il est désobscurci.

Omphle 24 juin 2020 à 19:12

Obscurité
Humeur
Pérennité
Lueur

Fabricele 24 juin 2020 à 19:52

J'ai mordu l'obscurité
j'étais de méchante humeur
Toujours à s'en prendre à la pérennité
De la moindre lueur

Scrutateur
entéléchie
spectateur
envie

Juliette...le 24 juin 2020 à 21:44

Dans l'oeil du parfait scrutateur
a des chances de luire l'entéléchie.
Dans celui du simple spectateur,
on ne verra, toujours, que l'envie.

anonyme, gravir, intime, ravir

Fabricele 24 juin 2020 à 22:34

J'étais venu en maillot, anonyme
Au pied de la montagne pour la gravir
J'étais venu incognito pour cette ballade intime
Que l'on m'avait offert mais que je voulais ravir ! ?!

short
gobelet
porte
aspect

Juliette...le 25 juin 2020 à 07:07

Bon ben, j'ai enfilé mon short,
j'ai renversé mon gobelet,
je me suis pris la porte,
je vous laisse imaginer mon aspect..

campagne, dent, chiendent, magne

Eiramle 26 juin 2020 à 14:19

A trop battre la campagne
On va s'y casser les dents...
Laisse pousser le chiendent
Et vis plutôt. Allez viens, magne !

Folie
Péripétie
Rosis
Fuis

Fabricele 26 juin 2020 à 14:35

Et puis il y a aussi... ma folie
Qui n'est certes pas qu'une péripétie.
Elle est bien née comme moi à Rosis
C'est pour cela que delà ...depuis ...j'ai fuis

delà
Roussi
éclat
ici

Eiramle 26 juin 2020 à 14:38

Comment ne pas voir au-delà
Et ignorer cette odeur de roussi...?
Comment ne pas saisir l'éclat
De cette découverte, laissée ici..?

Hargne
Champagne
Pagne
Campagne

Fabricele 26 juin 2020 à 14:57

J'ai mis dans le tiroir ma hargne
Après j'ai sorti le champagne
Et tout nu sous mon pagne
Je cours, je cours en rase campagne

virtuose
ose
morose
prose

Eiramle 26 juin 2020 à 14:59

Qu'importe d'être un virtuose..!
Le plus important est que j'ose
Enfin sortir de cet état morose
Et déposer ici ma simple prose.

Ferveur
Frayeur
Pâleur
Heure

Fabricele 26 juin 2020 à 15:16

Ma verve et ma ferveur
De quoi expier de mon coeur sa frayeur
Sa "sombritude" et sa pâleur
Qu'on moins un jour elle soit ....à l'heure

Mer
Mégère
Légère
Mère

Eiramle 26 juin 2020 à 15:26

A voir l'écume sur la mer
Je me rappelle la mégère,
A sa commissure, légère
Bave rageuse... Ma mère...

Foire
Fou
Loire
Loup

Fabricele 26 juin 2020 à 15:41

C'était à celle de l'Est que nous allâmes à la foire
Avec mon père cette belle âme, ce vieux fou
Nous prîmes le bateau glissant sur la Loire
Personnes ne nous vit nous arrivions à pas de loup

excentrique
balbutie
électrique
argutie

Eiramle 26 juin 2020 à 15:59

J'aime la poésie excentrique,
Celle où même si je balbutie
L'éclair est là, si électrique,
Empli de subtiles arguties.

Nier
Louange
Fier
Change

Fabricele 26 juin 2020 à 17:28

Je voudrais tout nier
Pour un louange
Faible fort et fier
Qu'est-ce que cela change ?

unanime
versatile
intime
gracile

Juliette...le 26 juin 2020 à 18:47

Sa pensée et ses mots sont unanimes.
Seules ses humeurs peuvent sembler versatiles.
Mais quand il livre sa part la plus intime,
il dépose sur nos peurs un baume gracile.

comparer, calqué, s'accaparer, créé

Omphle 26 juin 2020 à 19:40

Nul figure à nous comparer,
Notre angle n'est pas calqué,
Evitons les lignes à s'accaparer,
Préférons le trait levé et créé.

Omphle 26 juin 2020 à 19:47

Louance
Assiégé
Douance
Siégé

Juliette...le 26 juin 2020 à 20:08

Je me dérobe, dans la louance,
quand mon coeur est comme assiégé.
Je préférerais, en douance,
faire corps où l'amour a siégé.

norme, contient, conforme, détient

Omphle 27 juin 2020 à 09:26

Tout dans l'univers est norme,
Mais rien ne le contient !
Rien dans le monde est conforme,
Mais tout le détient !

Omphle 27 juin 2020 à 09:28

Singulier
Marginal

Ordurier
Magistral

Eiramle 27 juin 2020 à 14:23

Quel est donc cet être singulier
Qui partage sa vie marginale
Avec cet homme si ordurier..?
Notre rencontre était magistrale...

Livre
Fibre
Vivre
Vibre

Fabricele 27 juin 2020 à 16:42

J'étais rassasié j'ai rangé mon livre
Il était vide, épuisé sans une fibre
J'allais pouvoir en pensées vivre
Et vérifier l'élasticité du vide qui vibre

oralité
névrose
moralité
nécrose

Omphle 27 juin 2020 à 17:06

L'analyste pense par l'analité ou l'oralité,
L'analysant panse les effets de sa névrose,
L'analyste pense pour la normalité ou la moralité,
L'analysant panse les causes de sa nécrose.

Omphle 27 juin 2020 à 17:08

Conscience
Foule

Inconscience
Refoule

Eiramle 27 juin 2020 à 19:42

Il agit au delà de toute conscience
Et plonge dans l'immense foule,
Trébuche, sombre... inconscience...
Mais la foule se défoule et te refoule.

Reine
Traîne
Roi
Vois

Juliette...le 28 juin 2020 à 07:21

Dans un vieux château vieillit une reine.
Seule, elle se morfond, et tout le jour traîne.
Elle s'était trompée, avait attendu un roi.
Morale de l'histoire, n'attends pas et vois!

blablas, réseaux, câbla, faisceau

Fabricele 28 juin 2020 à 18:29

A plat!! à plat!! tous les blablas !!!!
Fait fit fait fit des réseaux !!!!
Puis un jour de ra petit péta il câbla
Sa fusée qui fissa fusa sans baratin mais avec un oooooooooooh vers son faisceau !!!!!!!!

Cabillaud
Merlan
Bateau
Autan

Juliette...le 30 juin 2020 à 18:54

Nous partions pêcher le cabillaud,
nous avons rencontré un merlan
coiffant une sirène sur un bateau.
Puis, je ne sais plus, tout vole dans l'autan.

bagarre, blase, gare, gaze

Juliette...le 30 juin 2020 à 19:22

Je change les mots 😉

colère, statique, ouvert, extatique

Omphle 30 juin 2020 à 21:14

Sur le fil de la colère,
Réside un courant statique,
Si le circuit est ouvert,
Cesse les lumières, extatique ?

Omphle 30 juin 2020 à 21:19

Proche
Figuré

Reproche
Défiguré

Juliette...le 30 juin 2020 à 22:08

Impression sentiment proche
de proche en proche figuré.
Méconnu gagne reproche
et son sens défiguré.

gel, fendille, margelle, vétille

Juliette...le 02 juillet 2020 à 22:15

mille, caractère, cille, cratère

Juliette...le 02 juillet 2020 à 22:20

Ils savaient braver, dans le gel,
la loi qu'un sursaut fendille,
assis, ensemble, sur la margelle,
tentaient de consoler vétilles.

mille, caractère, cille, cratère

Fabricele 05 juillet 2020 à 11:49

Pourquoi mettre dans le mille ?
Ce que l'on peut ranger dans un caractère
Autant dire que rien ne cille
Si vous optez plutôt pour le cratère !

Promiscuité
Promis
cuité
endormis

Fropople 07 juillet 2020 à 19:41

Afin d'échapper cette promiscuité,
Elle part chasser imaginant en gibier son promis...
Et lui au fourneau s'en accommode, cuité...
Finissant au lit, dans un silence pesant, endormis.

Poire
Fière
Pierre
Foire

Fabricele 07 juillet 2020 à 20:20

Je crois être une bonne poire
Aussi caduque et peu fière
Qu'un vieux duc qu'une vieille pierre
Et je veille consciencieusement... à ce que tout foire

Paravent
Libre
Extravagant
Crédible

Hatsale 07 juillet 2020 à 21:55

Et derrière ce paravent
Il se cache, se croyant libre.
Il se sent excentrique, d'un autre temps, différent, extravagant,
Pauvre bougre trop abîmé et souffrant, aux coeurs des voyants, n'est pas crédible !

Fragile
Argile
Nouvelle
Éternelle

Fabricele 07 juillet 2020 à 22:34

La muse est toujours fragile
Dans son petit costume d'argile
Elle ne donne aucune nouvelle
Et se réserve l'incantation éternelle.


Indicible
Intrépide
Contemptible
Euripide

Juliette...le 13 juillet 2020 à 12:20

Le son pur de l'indicible
gâché par le ton intrépide
d'humains aux travers contemptibles
bouleverse le bel Euripide.

sacré, pose, échancré, névrose

Abderianle 13 juillet 2020 à 21:44

Le cerf brame dans la forêt un long chant qu'on dirait sacré ---
Mais n'allez pas croire qu'il veut séduire ou qu'il pose :
Il gueule dans les vertes vallées décharnées et échancrées
Contre les papiers qu'on y laisse traîner ; c'est là sa névrose.


Aviron
Enthousiasme
Cessation
Pléonasme

Fabricele 14 juillet 2020 à 11:25

Prenons un aviron
Et planons d'enthousiasme
Rêverie en cessation...
Tant pis nous volerons un pléonasme

Miasme
turlupine
fantasme
Séraphine

Abderianle 14 juillet 2020 à 13:41

Arrête de manger tes miasmes
T'sais bien qu'ça m'turlupine,
Et même si c'est ton fantasme,
N'y oblige pas non plus Séraphine.


Guérite
Profession
Sybarite
Exaction

Fabricele 14 juillet 2020 à 14:22

Il chantait sa petite chanson dans sa guérite
Rapport à Fernande et sa profession
C'était le plus beau des sybarites
Qui laissait aux autres le soin de toute exaction

Intrépide
Sylphides
morbides
Rapide

Abderianle 14 juillet 2020 à 14:41

Allez va, je prends le suite de ton quatrain :

Il chantait sa petite chanson dans sa guérite
Rapport à Fernande et sa profession
C'était le plus beau des sybarites
Qui laissait aux autres le soin de toute exaction

Il allait souvent sur les chemins bien intrépide
Quand il courait nu autour des Sylphides
Sans prendre garde aux trouées morbides
Qui jalonnaient sa course trop rapide.


Essaim
Terreur
Dessein
Malheur

Juliette...le 14 juillet 2020 à 14:53

La danse des belles, en essaim,
apprêtées de beauté terreur,
dessinait clairement leur dessein:
fondre le bougre dans leur malheur.

Flash, coule, tâche, boule

Abderianle 14 juillet 2020 à 15:15

Yeah, cool ! 😀

J'aurais bien proposé :

Si là je te flashe
Et que tu me coules
C'est que tu me taches
Ou que chuis ma boule.

Mais il faut respecter l'orthographe, donc :

Il allait aussi vite que le peut le grand Flash :
A la bataille navale tous ses vaisseaux coulent ;
Gagner est une bien difficile tâche
On y perdrait facilement la boule...


Ysaline
Crever
Fine
Sympathiser

Hatsale 14 juillet 2020 à 23:49

La pauvre Ysaline
Était belle à en crever
Minois charmant et taille fine
Elle qui voulait sympathiser.

Euphémisme
Éructations
Anthropomorphisme
Élucubrations

Abderianle 15 juillet 2020 à 12:46

Ah, excellent @Hatsa !

J'ai dans ma vie écouté maints discours & euphémismes
Qu'ai-je pourtant appris dans ces flots d'éructations
Sinon que le monde est à peine un anthropomorphisme
Que les mystiques peignent à coup d'élucubrations.


Jarre
Espace
Gare
Rascasse ( 😈 )

Heidile 15 juillet 2020 à 17:59

les retraites, le covid, les jingles de Jean-Michel Jarre
Sur France Info saturent l'air du Renault Espace
Dépose moi s'il te plaît à la prochaine gare,
Je pars loin d'ici pêcher la rascasse


miettes
solide
gouttelettes
fétide

Abderianle 15 juillet 2020 à 23:39

Yeah, tu gères @Heidi ! 😄

Ne voulant polluer, je laisse cependant autrui répondre.

Abderianle 16 juillet 2020 à 14:53

Pouah, personne ne fait suite ? C'est une provocation !


Ne laissez donc partir la poésie en miettes !
Vous faut-il alors une inspiration plus solide ?
Jouissez donc des prosaïques gouttelettes
Qui vous font l'haleine un peu moins fétide !


Rêverie
Mathurin
Nostalgie
Vilebrequin

Heidile 16 juillet 2020 à 15:21

Mais quelle étrange rêverie
Trouble donc le vieux Mathurin ?
Il caresse avec nostalgie
Le manche du vilebrequin

Heidile 16 juillet 2020 à 15:23

raison
poison
céleste
déteste

Abderianle 16 juillet 2020 à 15:31

😄

En hommage, un acrostiche :

Honte à tous les jeunots qui perdent leur raison
Et suivent la folie du monde, qui devient leur poison ;
Il n'y a pourtant point de zénith plus céleste,
Durable et merveilleux que ce que l'on déteste :
Ici jouissez, belles âmes, des tendres oraisons.

Vainqueur
Sonneur
Reptile
Subtil

Heidile 16 juillet 2020 à 15:46

oh merci @Abderian !
habile, bien tourné, profond
l'oxymore fait son petit effet

Abderianle 16 juillet 2020 à 15:49

Merci ! 🙂

Heidile 16 juillet 2020 à 16:53

C'est en vain que je lutte, et le sommeil vainqueur
Hélas m'étreint bientôt. Je dors comme un sonneur.
Dans ce moment fatal s'approche un long reptile
me mord et me transit par son venin subtil

Heidile 16 juillet 2020 à 16:58

mort
bords
renvoie
proie

Fropople 16 juillet 2020 à 18:35

Est-ce véritablement la mort,
Qu'un corps laissé sur le bord ?
À la nature on le renvoie,
Des insectes et des plantes, il devient la proie...
Ainsi donc, la vie se poursuit !
Et par ces vers, tes larmes, essuie.

Nuit
Luit
Lueur
Terreur

Heidile 16 juillet 2020 à 19:02

Au plus noir de la nuit
Quand nul astre ne luit
Que vienne la lueur
Qui chasse ma terreur

Heidile 16 juillet 2020 à 19:08

trempe
lampe
espoir
mouchoirs

Fabricele 16 juillet 2020 à 20:00

Au fond du sombre encrier trempe
Ta plume au clair de la lampe
Et mouche tous tes espoirs
Au creux des noeuds de tes mouchoirs

Papiers
Tissu
drapier
Fichu

Abderianle 16 juillet 2020 à 20:39

Je suis un passager sans papiers
Mais, morbleu, pas sans tissu
Que je retire de chez mon drapier
Afin d'en faire un sacré fichu.

Eglise
Armistice
Cerise
Délice

Fabricele 16 juillet 2020 à 22:35

J'ai déposé à l'église
Un joli bouquet d'armistice
On m'a prié de faire cerise ...
Alors j'ai ensorcelé un délice


vestiaire
Bréviaire
vicaire
apothicaire

Abderianle 17 juillet 2020 à 15:27

Hey ! Vieil imbécile, ne laisse donc pas ton être au vestiaire
Et avant d'entrer sur le ring social, arme-toi de ton bréviaire,
Rédigé par les zèbres de ce forum, à la fois apôtres et vicaires,
Tu auras de leur saoul les meilleurs remèdes d'apothicaires !


Urgence
Fainéant
Appartenance
Cohérent

Fabricele 17 juillet 2020 à 16:06

Il est de toute urgence
De se montrer fainéant
De bannir toutes appartenances
Afin de pouvoir rester cohérent

Immense
Elégance
Présence
Vaillance

Hatsale 17 juillet 2020 à 21:17

De cette folie immense,
Cette incroyable élégance,
Tu m'éclaires de ta présence,
Et souffrance crie vaillance.

Hatsale 17 juillet 2020 à 21:19

Libération
Immensément
Intensément
Hibernation

Abderianle 17 juillet 2020 à 22:00

Ok, je me corse un peu les règles pour moi-même, et on va se plaire à un truc léonin en reprenant les deux dernières séries :

Immense
Elégance
Présence
Vaillance
--
Libération
Immensément
Intensément
Hibernation

Et pour faire vaguement sympa, on va prendre un thème langoureux, inspiré par la dernière proposition d'@Hatsa :

Je ressens là, grondant, immense, le sourd torrent joyeux d'une libération,
Quand, mâtiné d'une suave élégance, nous tour-tournoyons immensément
Autour de ta trop fluette présence, que nos coeurs désunis vivent intensément
En tuant les absences passées avec la vaillance de tour-tourments en hibernation.


Musique
Enfantin
Critique
Sous-marin

Heidile 17 juillet 2020 à 22:17

Pour entendre cette musique
le cristal d'un rire enfantin
je cède mon esprit critique
je deviens fée ou sous-marin

Heidile 17 juillet 2020 à 22:21

crédule
dos
recule
clos

Abderianle 17 juillet 2020 à 22:26

Petite fée ne sois pas crédule
Les enfants tu les portes sur le dos
Avant que ton âge ne recule
Aménage-toi un esprit mi-clos.


Héros
Lavande
Sombrero
Sarabande

Heidile 17 juillet 2020 à 22:42

Payet, tu es notre héros
Athlète aux couleurs blanc-lavande
Quel but ! le coup du sombrero !
Ce soir dansons la sarabande

Heidile 17 juillet 2020 à 22:44

frivole
vole
soleil
pareil

Fropople 17 juillet 2020 à 23:03

Il est bien frivole
de dire que le poisson frit, vole
tandis que les petits pois sont cuits par le soleil...
Fou, est le seul oeil, sans nul autre pareil.

bizarre
blizzard
pisser
plisser(é/e/s)

Hatsale 17 juillet 2020 à 23:44

Il est un jour bizarre
Haletant le blizzard
Alors on laisse pisser
L'oeil hangar et plissé.

Épicé
Engouement
Récépissé
Goulûment

Juliette...le 18 juillet 2020 à 09:47

Ma solitude est un mets épicé
Aux saveurs primordiales et sans sauce engouement
Et j'oublie d'attendre ton récépissé
Je bois la marée haute goulûment

Ecume, vaguelettes, plumes, goélette

Abderianle 18 juillet 2020 à 23:28

La mer la touche de son écume
Et la plage frétille en fines vaguelettes ;
Sur l'azur rampent des plumes
Qui marquent les sillons des goélettes.

Précieux
Talent
Miséricordieux
Stupéfiant

Hatsale 18 juillet 2020 à 23:36

Le temps, un allié précieux
Acolyte rare du talent
Il rend miséricordieux
Ami fidèle et stupéfiant.

Irremplaçable
Inestimable
Émérite
Favorite

Abderianle 19 juillet 2020 à 14:38

Le Temps, parent proche et irremplaçable
Jette sur les fronts une valeur inestimable
Faisait là de Louis, là de Louise, des âmes émérites
Et de ces coeurs vieillissants des personnes favorites.

Nage
Immaculé
Rage
Soulagé

Fabricele 19 juillet 2020 à 20:49

Dans les nuages on sur nage
Comme cadavres immaculés
Tout de blancs et de rage
Nécrophage enrhumés ....soulagés

Xérophile :)
imbibé
fil
désinhibé

Hatsale 19 juillet 2020 à 21:09

Malgré les apparences xérophiles
De la beauté nous sommes imbibés
Et nous abreuvons sur un fil
Sans spiritueux désinhibés.


Sauvage
Breuvage
Épistémologie
Déontologie

Abderianle 19 juillet 2020 à 22:03

Ouh là, le mot "épistémologie", là, j'avoue, je m'sens visé.

Karl Popper est un falsifiable sauvage
Qui aurait bien sucré à Duhem son breuvage :
Sinistre maladie que cette sournoise épistémologie
En petits copieurs de papiers on abat toute déontologie.

Allez, puisque vous êtes vraiment des poètes et poétesses émérites, et m'enthousiasmez fort, oserez-vous quelques termes plus sournois ? Il ne serait pas désagréable de hausser un peu les rimes, si vous acquiescez. Commençons doucement, et je propose :

Choir
Ichor
Pouvoir
Encore

Hatsale 19 juillet 2020 à 23:12

Du mont Olympe se laisser choir
Et regarder couler l'ichor
Symbole de cet autre pouvoir
S'il existe alors, cet encore.

Altitude
Platitude
Urgence
Résurgence

Fropople 19 juillet 2020 à 23:27

Son altesse malgré sa socialement haute altitude
Ne nous assène que des platitudes...
D'un glissement de classe, il est l'urgence
Que d'un nouvel ordre, la résurgence.

Fleur(s)
Flâne(nt)
Pleur(s)
Plane(nt)

Abderianle 19 juillet 2020 à 23:34

Tiens, les mots étant assez proches, on pourrait faire :

Tes fleurs
Flânent
Mais mes pleurs
Planent.

Mais comme on dira que c'est triché (encore qu'en poésie la tricherie est ardue), on va suivre la bienséance :

J'ai à la poitrine comme Aragon un indéfectible accroche-coeur
Et dans les rues de la vie où les jupons et les parfums flânent
Une solitude me dévore et je me pâme en cruels pleurs
Et au-dessus des foules mes saveurs indurées planent...
Des heures.



Hystérique
Clavier
Amnésique
Pré

Juliette...le 20 juillet 2020 à 01:02

Nager dans ce lac d'altitude m'avait rendue hystérique
Maintenant, cherchant à me géolocaliser, j'insultais le clavier
Mais qu'il est lent! Et moi, amnésique?!
Je plane, je pleure, et toutes les fleurs sont fanées dans ce pré!

Halète
Boursouflure
Pure
Sept

Fropople 27 juillet 2020 à 16:00

Il marche dans les bois et soudain halète
Frappé d'émoi par cette boursouflure...
Affligeant l'environnement pourtant si pur !
Un cadavre gisant en morceaux... sept.

Grace
Glace
Crame
Clame

Hatsale 27 juillet 2020 à 16:36

Étendue au sol, quelle belle grâce !
Et tous ces morceaux qui restent de glace.
Il décida donc, qu'il faudrait qu'ça crame
Afin qu'innocence pour toujours se clame.

Conquête
Évolution
Enquête
Ébullition

Abderianle 27 juillet 2020 à 23:30

J'ai affronté les mers et vaincu les Troyens en de formidables conquêtes ;
J'ai de la Terre et du Ciel vu et les mondes et les bêtes en évolution,
Et à quoi, je vous prie, m'ont conduit toutes ces fascinantes enquêtes
Sinon à mettre mon corps et mon esprit dans une infinie ébullition ?


Jarrets
Jarre
Couperet
Mare

Juliette...le 28 juillet 2020 à 23:02

Le froc remonté au-dessus des jarrets
donnant à sa silhouette la forme d'une jarre,
il se saisit mollement du couperet,
s'endormit, et rêva de son sang comme une mare.

poids
entortille
contrepoids
pétille

Hatsale 28 juillet 2020 à 23:10

Alors que la folie devenait un poids
Son esprit torpille et s'entortille
Optant la joie pour contrepoids
A nouveau son oeil pétille.


Anarchie
Anachorète
Hiérarchie
Prophète

Abderianle 28 juillet 2020 à 23:33

😄
You're really good! 😍


Les seuls vrais philosophes sont pétris dans l'anarchie
Car il faut bien commencer comme anachorète
Et cracher sur les ducs, pisser sur la hiérarchie
Pour annoncer le futur comme un divin prophète.

😉

Eudoxe
Ebouriffe
Paradoxe
Escogriffe

Hatsale 29 juillet 2020 à 08:03

👍 👍 😍

Hatsale 29 juillet 2020 à 09:02

Les plaisirs et les astres n'ont su résister à Eudoxe
Et sa barbe qui sans cesse s'ébouriffe
Allant de paradoxes et paradoxes
Penseur autonome aux allures d'escogriffe.


Démocratisation
Procrastination
Identité
Vérité

Abderianle 29 juillet 2020 à 12:54

🤘

Chez l'Astrée l'amour était en pleine démocratisation
Mais sur le continent on jouait encore la procrastination ;
C'est qu'il est difficile de maintenir son identité
Quand la volupté l'emporte sur son ontologique vérité.


Oeil-de-perdrix ( 😄 )
Samaritain
Réjoui
Satin

Juliette...le 29 juillet 2020 à 18:07

Qu'on a marché à Samarie... jusqu'à l'oeil de perdrix!
Nous ne croisâmes aucun Samaritain.
Si, un. Etait-ce le bon? Je ne sais, mais il était réjoui;
sa femme dansait nue sur un parterre de satin.

clampin
gazelle
calepin
aquarelles

Abderianle 29 juillet 2020 à 21:44

Awesome @Juliette... !

J'ai connu des enfants qui étaient de vrais clampins
Quat' francs six sous sur le mois et des virées gazelles
A sauter les ruisseaux à déchirer leurs calepins
Pour ne faire au Quartier que de mauvaises aquarelles.

Châtelet
Mirobolant
Appelait
Finalement

Juliette...le 29 juillet 2020 à 23:20

J'ai grandi à Paris, Châtelet;
vu comme aç, rien de mirobolant.
Sauf que quand un rêve m'appelait,
on se retrouvait toujours à discuter finalement.

partition
noctambule
mention
incrédule

Fropople 31 juillet 2020 à 23:43

Cette mélodie sans partition
Est la valse des noctambules
De leurs tourments, elle fait mention
Laissant les dormants, incrédules.

Excitant
Tacite
Endettant
Dépite

Juliette...le 01 août 2020 à 19:40

Tout cet espoir, excitant!
Et à reconduction tacite.
Tous ces usages, endettant!
A reconduction qui dépite.

désir
aisé
régir
psyché

Fropople 02 août 2020 à 00:46

De ne pas céder à tous ses désirs,
Il n'est pas des plus aisé !
Et lorsque nos caprices souhaitent régir,
Il fait faire front, armé de notre psyché !

Arme
Larme
Ire
Lire

Juliette...le 02 août 2020 à 09:09

Dans le train, une femme en arme.
A la caroncule, une grosse larme.
Aux lèvres, un pincement d'ire.
Dans sa main ouverte, une seule lire.

dehors, orée, ténor, amore

Abderianle 03 août 2020 à 08:18

Great @Juliette ! 👍

Je complète car il manque une rime à ta liste :


J'ai froid sans manteau, mon âge égaré dehors
A la forêt mon pied nu, timide à son orée
Et ma voix perdue comme un souffreteux ténor
Qui chercherait par oeillades suaves un amor
De ses bras malingres en son sourire enamouré.


Allez, une collection "Abderian", cru 2020 :

Explication
Métaphysique
Déraison
Encyclopédique

(mouais, ça pourrait être autostant ^^) 😉

Hatsale 03 août 2020 à 09:32

Inlassablement il cherchait la grande, la belle, l'Explication,
Quêtant sans cesse le rationnel, les causes universelles, La Connaissance métaphysique
S'endormant sur des raisons et se réveillant sur Déraison
Il souffrait et s'engouffrait dans un savoir encyclopédique.


Dialectique
Extatique
Mutisme
Érotisme

Abderianle 03 août 2020 à 10:46

Il n'était pourtant pas vain, ce chercheur de dialectique
Il avait même dans ses mots une urgence extatique
Et si les autres le lapidaient pour son indépendant mutisme
C'est qu'il mettait dans ses ouvrages plus qu'un pendant d'érotisme.

Expression
Délice
Concaténation
Supplice

Hatsale 03 août 2020 à 11:33

😍 😄 😍

Fabricele 03 août 2020 à 12:05

Ce manque d'expression
N' a rien d'un délice
C'est la concaténation
De tous nos supplices

hiémale
mal
vespéral
radical

Abderianle 03 août 2020 à 16:13

J'ai vécu une vie comme une rose sur une robe hiémale
J'ai souffert les maux des vallons comme les gorges du mal
J'ai brandi les lumières sous le carillon des heures vespérales
Et j'ai pris à ma colère tout le souffre des pentes radicales.

Frais
Confédérer
Déchet
Griser

Fabricele 03 août 2020 à 16:54

Je suis déçu qu'à peu de frais
On puisse ainsi confédérer
Des hommes déchus comme des déchets
Chantant des psaumes pour se griser

Pâturages
Automobile
Virages
Gracile

Juliette...le 03 août 2020 à 19:58

Que faire dans des pâturages?
Du rodéo automobile?
Méditer ses prochains virages,
perdu dans les herbes graciles.

plaie
garrot
replay
mégot

Fabricele 03 août 2020 à 20:56

Ah la jolie plaie
Béante sous le garrot
C'est un vieux replay
A cautériser au mégot

Auto
Fayot
Râteau
Tango

Abderianle 03 août 2020 à 22:03

Excellent @Fabrice ! 👍 🙂


Zazie n'est plus dans l'métro mais conduit son auto
Elle avance ou pétarade plutôt sous l'effet des fayots
Au-devant d'un rendez-vous, sûrement un gros râteau
Elle qui, malheureuse, rêvait pourtant d'un suave tango.

Planisphère
Anvers
Odorifère
Terre-à-terre

Fabricele 03 août 2020 à 22:17

Les bateaux coulent sous la planisphère
Puis réapparaissent du côté d'Anvers
Sous une couche saillante odorifère
Là où voguent les canots terre-à-terre

Buissons
ardent
fission
partant

Abderianle 03 août 2020 à 22:59

Contre-paix

Je n'ai pas cherché Mirza sous les buissons
Et Dieu n'est pas sorti du tronc, ardent,
Et pourtant au monde j'ai trouvé ma fission
Je suis un heureux chrétien qui charrie en partant. 😄


Allez, un grand écart lexical, pour les courageux et les inspirés :

Dévoilé
Urinaire
Déguisé
Nucléaire

Fabricele 04 août 2020 à 00:00

Qu'ai je été dévoiler
Mon accent urinaire
Pour parler déguisé
De ma voix nucléaire

Brimborions
urticaire
horions
valétudinaire

Hatsale 04 août 2020 à 00:13

😄

Juliette...le 04 août 2020 à 07:19

Je laissai là les brimborions,
valait mieux penser à mon urticaire.
Pi, me manque la carrure pour les horions...
Quoique, j'me défends pour une valétudinaire.

salive
chouquettes
claquettes
ravive

Abderianle 04 août 2020 à 07:52

😄

Devant les chouquettes les petits salivent
Devant les petits se pâment les chouquettes
Devant eux leurs boules saccharines font claquettes
Et les petits ont la faim que le bonheur ravive.


L'Oréal
Coton
Nuptial
Diapason

Juliette...le 04 août 2020 à 09:44

Ta beauté, comment dire, L'Oréal,
me subjugue et imbibe mon coton.
Essayons donc le baume nuptial,
cherchons ensemble le diapason!

Juliette...le 04 août 2020 à 09:46

zone
flèche
arômes
allèchent

Hatsale 04 août 2020 à 09:53

Au loin un tas, non-identifié, un amas zone,
Une Amazone bande son arc et tire sa flèche
Toutes les effluves et les arômes
Se libèrent, attirent, appâtent, allèchent.

Abderianle 04 août 2020 à 14:28

😄 😄

Ok, vu les tendances du moment, ici et ailleurs, j'y cède aussi ! 😄 (ça fera un point pour le Nounours)
Et comme @Hatsa tu as oublié les rimes imposées, je reprends celles de @Juliette :

J'erre aux lisières des plus caressantes zones
Là où dardent un pic médusé et une glorieuse flèche
Respirant par sonnets ces désirables arômes
Que la ferveur, l'intempérance et la volupté allèchent.


Sylvicole
Pélagique
Eole
Nostalgique

Juliette...le 04 août 2020 à 18:03

J'emmenais mon ami, l'ermite sylvicole
goûter aux joies des flots pélagiques.
Il savait se cramponner à Eole!
Ce sont les seuls souvenirs qui me rendent nostalgique.

gaspiller
joie
torpiller
rabat-joie

Fabricele 04 août 2020 à 19:18

J'ai presque tout gaspillé
Des abats jours de joie
Et j'ai beaucoup torpillé
Des chemins rabat-joie

Paillasson
Besace
Hélicon
Rapace

Juliette...le 04 août 2020 à 20:17

Je faisais l'étoile sur son paillasson,
il cachait les cadavres dans ma besace,
nous rêvions tous deux de souffler dans l'hélicon,
nous n'avons joué que la carapace.

année
lilas
fané
fila

Fabricele 04 août 2020 à 20:59

C'était une belle année
De roses et de lilas
De bouquins fanés
Et une fille qui fila

Arrosoir
Torpeur
Reposoir
Vapeurs

Juliette...le 04 août 2020 à 21:06

Il était vendeur d'arrosoirs,
je rafraîchissais sa torpeur.
Oui, j'étais comme un reposoir,
enfin, jusqu'à mes hautes chaleurs. 😄

aspérité
grain
altérité
frein

Fabricele 04 août 2020 à 23:36

Collectionneur d'aspérités
je cherchais en vérité les grains
dans l'ivraie comme altérité
mais je tombai sur une bielle alors je mis un frein

Colombe
Pigeon
Bombe
Tromblon

Abderianle 05 août 2020 à 14:31

Armateur de vins, de joie et de colombes
Je semais aux quatre coins mes pigeons
Qui par leurs messages lâchèrent des bombes
Que les abrutis fusillèrent en vils tromblons.


Uranus
Pantalonnade
Humérus
Dorade

Fabricele 05 août 2020 à 15:37

Dans mon jardin sur Uranus
Je fais le fanfaron et des pantalonnades
Un peu comme quand Homère ce brisa l'humérus
Et dû par la suite se déguiser en dorade

Juillet
Moi
Clignait
Emoi

Juliette...le 05 août 2020 à 16:34

Ca s'appelait air de juillet,
ça résonna quelque-part en moi.
Au fond du refrain, il clignait
Comme un oeil vitrail de l'émoi.

importance
momentanée
présences
spontané

Fabricele 05 août 2020 à 16:45

En esprit rien n'a d'importance
Dans les faits tout est momentané
Mais seules les présences
Ont accès à ce qui est spontané

élucider
lu
glaner
pu

Juliette...le 05 août 2020 à 19:31

Parviendras-tu à élucider
ce que de moi tu auras lu?
Te contenteras-tu de glaner
ce que comprendre tu auras pu?

clair
éclat
chair
fracas

Abderianle 05 août 2020 à 20:48

Ah, une réponse imaginaire à tes interrogations :

"@Juliette..., ton message n'est pas très clair
Et en dépit de célestes et poétiques éclats
Quand le poème lui-même ne fait chair
On s'y frappe et tombe en un gros fracas !"

😉

Dindon
Kyrielle
Céladon
Pluriel

Fabricele 05 août 2020 à 22:22

Tout pour le dindon
Rien pour la kyrielle
Toujours ton céladon
Mais jamais au pluriel

caractéristique
singularité
dramatique
tonalité

Juliette...le 05 août 2020 à 23:48

La robe est sauvage, nacarat, si caractéristique.
Les épices veloutées, tout en singularité.
Les tanins ont quelque-chose de dramatique.
Ce vin m'émeut, quelle tonalité!

bourgeon
enrobé
plongeon
dérobé

Abderianle 05 août 2020 à 23:50

J'ai longtemps crû, en mon bourgeon,
Dans la nature, toute enrobée,
Mais en été il m'a fallu effectuer le grand plongeon
Pour partir pousser au loin, emporté à la dérobé.

Malice
Magasin
Haruspice
Fretin

Fabricele 06 août 2020 à 00:03

Dans les entrailles sans malice
Il trifouille comme au magasin
Cet illustre et sacré haruspice
N'est vraiment pas du menu fretin

Converge
Concierge
Vierge
Cierge

Juliette...le 06 août 2020 à 05:35

Il fallait là que les feux convergent,
Passer outre l'aval du concierge,
Et sans plus attendre la sainte Vierge,
Il fallait l'allumer ce gros cierge. :o

Apparition, suc, départition, caduque

Juliette...le 06 août 2020 à 05:49

(Désolée, j'ai pas su m'en empêcher :D
Je voulais corriger pour "et sans plus jouer à la sainte Vierge mais je n'y arrive pas sur le téléphone...)

Abderianle 06 août 2020 à 07:29

😄
N'aie crainte @Juliette..., c'est l'effet religieux ^

Il serait facile de verser dans le Moyen-Âge, donc comme défi j'tente un truc plus "sérieux" :

J'aime à me perdre dans les manoirs aux apparitions
Traquant partout des fantômes l'improvisant suc
Et promouvant à leur chevet une fantasque départition
Pour que leur peine abdique et se rende caduque.

Nom
Mignon
Madeleine
Amen

Juliette...le 06 août 2020 à 09:07

(Bon, je crois qu'il faut que je me calme, ces mots me donnent encore de drôles d'idées 😄 )

Juliette...le 06 août 2020 à 10:04

Elle avait oublié son nom,
portait une robe bleu mignon,
elle devint ma Madeleine,
aujourd'hui, encore, on s'aime, amen!

embrasure
galactique
élastique
azur

Abderianle 06 août 2020 à 22:28

@Juliette, il est je crois facile de mettre de l'Eros un peu partout.
Tiens, allez, je m'amuse à trois variations :


(Version interdite aux moins de 18 ans)
Elle était nue, cachée à peine par l'embrasure,
Sa poitrine opulente et galactique
Et moi, déjà frénétique sur mon...
En plongeant mon regard dans ses yeux azurs.

(Version soft)
Il venait de filer par l'embrasure
A une allure inouïe et galactique
Mon plaisir rigide désormais élastique
Perdu dans une nostalgie azur.

Et après, on peut aussi imaginer un autre contexte, tiens, pour faire l'écrivain explorateur :

J'ai visité des souks, des échoppes, des embrasures,
Ai poussé des portes vers des mondes galactiques
Star Trek ou des sauts de ponts à l'élastique
J'ai vu et senti toutes les latitudes de notre bel azur !


Pour tous les esprits qui passeraient par là et diraient "Oh, Abderian ! Voyons ! On est ici en bonne compagnie !", je dirais bien que oui, mais c'est qu'il est quasi évident que presque toute phrase peut avoir un sens obscène, grivois, ou simplement... gaulois. SI je disais "Gare, je suis gaulois !", on pourrait déjà penser à mal.
Bref, ma réflexion poétique tient à cela : pourquoi est-il aussi tentant, inconscient ou facile de virer aux vers érotiques ? Ceux qui tiennent déjà la littérature pour bien débauchée n'auront sûrement pas tort en voyant ce qu'un tout-venant comme moi, me traitant de sbire d'un quasi Zorba, pourrait en faire.
Platon avait-il raison de vouloir bannir les Arts de sa Cité ? Mh, à réfléchir avec l'opuscule suivant :


Platon
Poète
Décimation
Mouette

Fabricele 06 août 2020 à 23:42

Sur la tête de Platon
Que je ne suis pas poète
Je ne fais que dans la décimation
Des mots , des rimes et des mouettes

Flingueur
Athanor
crève-coeur
Ténor

Abderianle 07 août 2020 à 07:40

😄
Toute violence animale est condamnable, @Fabrice ! 😉

Juliette...le 07 août 2020 à 08:00

Il se prend pour le flingueur,
le dézingueur de l'athanor.
C'est un véritable crève-coeur
de sentir sa peine, au ténor.

circuit
fermé
cui-cui
alterner

Fabricele 07 août 2020 à 14:30

Le labyrinthe a bien des circuits
La plupart en fin sont fermés
Mais on y entend le bruit du cui-cui
Celui d'un courant alterné.

Période
Diapause
Erode
Anabiose

Juliette...le 08 août 2020 à 13:49

Radioactivité, fin de période.
Les parasites mis en diapause.
A la surface de mon âme érodée,
me hèle la vie, l'anabiose.

cernés
appentis
discerné
clapotis

Abderianle 08 août 2020 à 14:06

Oh non ! Tous les agents secrets sont cernés
Réfugiés sous de Soviets appentis !
C'est que le brave héro a mal discerné
Que sa cache s'arrose de balles et de clapotis !

Campus
Activité
Russe
Sonné

Fropople 11 août 2020 à 01:45

Au sein de ce campus,
Fourmillant d'activité,
Se trouve ravissante russe ;
À sa vue, je fus sonné !

Chaleur
Rideau
Sueur
Eau

Juliette...le 11 août 2020 à 07:36

Et mon corps, tout en chaleur,
mon désir caché sous le rideau,
je ne suis plus que sueur,
je vais me noyer dans cette eau!

plan, sépare, biplan, départ

Abderianle 11 août 2020 à 07:54

🙂

Guillaumet, l'aviateur, opta pour un autre plan
Mais les Andes terribles bien tôt le séparent
De la vie fluette et de son pauvre biplan ;
Commence alors la survie pour un autre départ.

(Et il survécut !)

S'évader
Jeunesse
Guerroyer
Promesse(s)

Hatsale 11 août 2020 à 09:31

Des chemins de traverse, sans frontières, s'évader
Le temps déployé, aboli, belle jeunesse !
Quand vient maturité le temps de guerroyer
Accomplir de jeunesse toutes nos belles promesses.


Énergie
Confiant
Émergeant
Magie

Juliette...le 11 août 2020 à 21:14

Peps a perdu son énergie,
Sûr n'a plus rien de confiant.
Même le jet n'est plus émergent!
Bien, invoquons la magie!

chromé, méduse, paumée, excuses

Hatsale 11 août 2020 à 21:22

Tes mots même sincères me paraissent chromés
Malheureux je ne suis pas une méduse
Et quand bien même je serais paumée
Demain peut-être j'entendrai tes excuses.



Canopée
Faveur
Ferveur
Mélopée

Juliette...le 11 août 2020 à 21:32

Tes yeux de mousse dans la canopée,
attirent toutes mes faveurs.
D'être en toi embrassée m'emplit de ferveur,
je t'écoute, dis-moi encore, Vie, ta mélopée.

zeste, vie, reste, suit

Abderianle 11 août 2020 à 21:35

Un peu pour les pauvres, et pour les riches un zeste
Voilà comment, bon homme, j'occupe ma vie,
Afin qu'en mes mains, à ma mort, il ne me reste
Rien de plus qu'un habit, et rien qui me suit.

Bourdieu
Noir
Escamineux (le terme n'existe pas ; faites-vous plaisir !)
Goguenard

Hatsale 11 août 2020 à 23:07

Pierre à l'édifice, insolent Bourdieu
Prônant l'action comme remède à ce noir
Dévoilant des intitutions escamineuses
Luttant, raillant, riant, insolent goguenard.


Élémentaire
Mangeaille
Tenaille
Libertaire

Abderianle 11 août 2020 à 23:15

😄 😉

Elle ne possède point un esprit élémentaire
Mais pour la vaincre par la mangeaille
Entre glaces et banquets, c'est la tenaille
Serrant des appétits compléments libertaires.

Neruda
Inspecteur
Sumatra
Concepteur

Fabricele 12 août 2020 à 00:13

Comment croire au pas légers de Neruda
Quand j'entends la chanson noire de l'inspecteur
Venu tout droit des banlieues de Sumatra
Avec son pas pesant et lourd de soldat concepteur

Brume
lascive
Fume
Salive

Hatsale 12 août 2020 à 00:30

Des nuages, des nuées, une brume
Une brune sauvage dénudée et lascive
Se consume et s'assume, pensive, elle fume
La gorge desséchée, elle n'a plus de salive.


Sauvagement
Autrement
Intuition
Déraison

Abderianle 12 août 2020 à 08:23

Tu as avalé Ortega bien trop sauvagement ;
Ne faut-il tenir la poésie autrement ?
Suis donc tes Formes et ton intuition
Pour n'être brute en matière de déraison !

Idéaux
Diversité
Hugo
Musicalité

Juliette...le 12 août 2020 à 10:05

Quand tu égares tes idéaux,
farfouille, il y a diversité.
Tu peux aussi lire du Hugo,
t'oindre de musicalité...

ennui
gaz
suie
extase

Fropople 12 août 2020 à 12:38

Il a disparu, l'ennui,
Parti en fumé, mit les gaz
À travers la cheminée, la suie.
Feu, le ballet, qui me tenait en extase.

Branche
Sculpte
Tumulte
Tranche

Abderianle 12 août 2020 à 14:13

Sur la plus basse des branches
Le pivert s'affaire et sculpte
L'oeil rivé sur les hommes et leur tumulte,
Heureux de s'en payer une bonne tranche.

Nicaragua
Argent
Etat
Diamant

Juliette...le 13 août 2020 à 00:04

Mais pourquoi es-tu partie au Nicaragua?
Moi qui pensais que tu ne cherchais que l'argent...
Me voilà dans un triste état,
et dans ma poche, ce diamant!

respirer
profond
mirer
fond

Laurent...le 14 août 2020 à 03:59

quand l'ivresse nous fait respirer,
de l'affleure au plus profond
je n'ai de cesse de te mirer,
ai-je peur de l'amour au fond ?

cordée
concession
sommets
élévation

Hatsale 14 août 2020 à 10:32

Emmêlés enlacés reliés, une cordée
Enchaînés jusqu'à toute concession
Harmonie, nécessaire, pour atteindre un sommet
Une montagne, un pic, notre propre élévation.


Funambule
Obsession
Compassion
Noctambule

Juliette...le 14 août 2020 à 20:14

Tu n'es qu'un pauvre funambule!
Mais je suis éprise de ton obsession.
De ton art sauvage, ta compassion,
de l'amour que tu peins, noctambule.

cru
pieds
décrue
clapier

Abderianle 14 août 2020 à 21:26

Danse à coeur, encore, même à cru
Entre ces jambes, ces têtes, et même à pieds
A toute heure, toute la nuit, ta clepsydre en décrue
Sera pour nos sens un merveilleux clapier ! 😄

Commandant
Oasis
Sirotant
Factice

Juliette...le 14 août 2020 à 21:35

C'est magnifique!

De mon navire tu voudrais te faire le commandant,
Mes élans, les pomper comme oasis.
Je ne t'aime que comme marin sirotant
les lueurs, même pâles et factices.

soustraire, mirettes, plaire, obsolète

Hatsale 14 août 2020 à 23:08

Six pieds sous terre prête à me soustraire
Oublier mon être. Atteindre tes mirettes
Une douce chimère, je voudrais te plaire
Mais brûle mes lettres mon verbe obsolète.


Philanthropie
Thérapie
Sommeil
Vermeil.

Abderianle 14 août 2020 à 23:22

Ah vous êtes les divines muses de ces lieux ! 😍

Tropicaux et atopiques idéaux de la philanthropie
Pour qui joue avec le coeur comme une cérébrale thérapie
Je veille sur mon ombre et mes sens en sommeil
Dans l'écrin des plis ternis d'une âme vermeille.

Vécu
Lady
Incongru
Manie

Juliette...le 14 août 2020 à 23:38

Je suppute et comprends ton vécu.
Quel qu'il soit, je ne dis était ni sera, mais tu es ma lady.
Et même si mon amour te semble incongru,
tu ne peux l'ignorer car mon coeur tu manies.

attirance
gluant
cadence
fluant

Hatsale 14 août 2020 à 23:46

...
Nous avons vécu
Ma chère Lady
Amour incongru
Folie et manie.

Ou

...
La vie est passée, entre nous vécue.
Vieillesse arrivée toujours près de toi ma douce Lady
Nos récoltes riches moisson incongrue
Fruit de nos folies et de nos envies, affables manies.

(On pourrait en faire d'autres.)


Livresque
Pierre
Mystère
Dantesque

Abderianle 15 août 2020 à 00:01

Je concilie :

Dans ces arpents inconnus je sens sourdre une attirance
Un trésor enfoui, comme une vibration livresque,
J'aimerais encore toucher ces frasques ou opus gluants
Ou les relever d'une pointe de sacré --- sacré Abbé Pierre ---
Mais le rythme est trop violent et l'urgente cadence
Brûle mes désirs et ces tressautant mystères
Et je me vois là jeté sur ces pages et ces tomes fluants
Comme la mer crache à la plage son écume dantesque.

Naturopathe
Mignon
Plate
Quignon

Hatsale 15 août 2020 à 00:53

(ça donne envie d'écrire érotico-paillard... Fermez vos yeux jeunes Apies).

Il était brav'patte mon naturopathe
Fleur à la ceinture il était mignon
Et par aventure qu'on aurait cru plate
Naturo-empathe sortit son quignon.

Désolée pour ce bout de paillardise !


Paillard
Fusil
Apologie
Gaillard

polodle 15 août 2020 à 02:13

Le gars hier chantait paillard
A la fleur de son fusil
Fusaient les bons mots, les apologies
D'un pas hier dansait gaillard

Brisure
Fier
Tournure
Lierre

Abderianle 15 août 2020 à 08:42

😄

Recadrons le propos et restons sans brisure
L'ardeur cérébrale reste sûre et fière
Car la poésie a vite l'ardente tournure
Telle la vigne sur un mur où faire grimper son lierre. 😄

Liesse
Sauna
S.O.S.
Réfrigér(er)a

Hatsale 15 août 2020 à 08:44

🤘

Abderianle 15 août 2020 à 09:00

😄
Yeah, ou comment dire exactement la même chose en prétendant en plus ne pas le dire (et le lierre est très naturopathe).
Tiens, allez, pour ceux qui ne le sauraient pas, il y une figure de style qui s'y lie, que l'on appellerait en anglais "Apophasis" (délicieusement grecque) ou "Prétérition" en français.
Je pourrais par exemple dire qu'il ne faudrait assurément pas parler ici de prétérition, car cela aurait l'outrage d'alourdir la perception que l'on pourrait avoir de la composition.
Mais bon, on va me taxer de Pangloss à la fin, donc laissez-moi dire qu'il serait tout à fait inconvenant de continuer de professer et d'indiquer que tous ceux qui prendraient la rhétorique pour des petites manières universitaires stériles auraient comme cette étrange position de se mettre le lierre dans le cadre arrière (là on parle... d'euphémisme ?). 😇

Hatsale 15 août 2020 à 12:00

😂 😂 👍

polodle 15 août 2020 à 13:10

😄 Revenons un peu à l'esprit paillard tiens, ça doit pouvoir se faire

Sous le tissu ma peau en liesse
Tes caresses cachées au sauna
Personne ne voit mes yeux crier SOS
Seule la neige fertile me réfrigérera

Cri
Moufle
Bruit
Souffle

Abderianle 15 août 2020 à 14:35

Il faudrait laisser @Juliette... revenir dans la danse, mais puisque le thème a été pris, allez, adjugeons, en version plus érotique que paillarde :

Nuit savoureuse, timide, coquette de cris
Ton velours sur ma peau et la nacre de tes moufles
Ton souffle qui luit, notre baiser qui bruit
Sous nos conjugaisons qui râlent et soufflent.

Prononciation
Enquête
Révolution
Esperluette

Hatsale 15 août 2020 à 14:55

(Puisque cela vous inspire je ne saurais me taire plus longtemps..)

Entre râles incessants toute prononciation
Nous est égale, et je te quête et tu m'enquêtes
Nos ébats prennent alors des airs de révolution
Finie la levrette bienvenue éperluette ! 😇 🤘


Étonnement
Altier
Entier
Infiniment

Abderianle 15 août 2020 à 16:34

C'est un des emplois les plus heureux de l'esperluette ! 😄 😍

Allons valet, en la matière, étanche ton étonnement
Sois plus vaillant, chevalier, et ne prends ce ton altier
Reste homme, solide, Atlas supportant tout entier
Et l'Univers et le Monde et ses Pensées, infiniment.


Etude
Enfant
Solitude
Insouciant

Hatsale 15 août 2020 à 17:17

(oué sauf que mon correcteur l'a estropiée 😱 )

Hatsale 15 août 2020 à 19:00

Ainsi plus chaste je retourne à mon étude
Et comme une studieuse et pieuse enfant
Dans ma grotte aux effluves de solitude
Délaisse pour l'instant mon côté insouciant.


Espadrilles
Ambitieux
Anguilles
Milieu

Juliette...le 15 août 2020 à 23:17

Il laissa sur le bord ses espadrilles,
Arborait un sourire ambitieux,
"Et bien, me voilà mesdames les anguilles!"
Il s'amusa des heures, son rire éclaboussant le liquide milieu ?

Vivre, loi, Suivre, déploie

Juliette...le 15 août 2020 à 23:19

(Le point d'interrogation c'était unen tête pas très convaincue... :) )

Hatsale 16 août 2020 à 00:26

Laisse-toi vivre
Suis ta loi
Finis de survivre !
Déploie !

(Un peu rapide tout de même). Donc :

Alors qu'il prenait le temps de vivre
S'affranchissant de toute loi
Vie le résigna à survivre
Et plus jamais il ne déploie.

Alors qu'il prenait le temps de vivre
S'affranchissant de toute loi
Il les regardait péniblement survivre
Pendant que la vie se déploie.

(J'arrête là... 😬 )

Fragment
Escamote
Rigolote
Firmament

Juliette...le 16 août 2020 à 09:40

(c'est là qu'on voit que suivre et survivre, ça revient un peu au même 😉 )

Juliette...le 16 août 2020 à 09:45

Il est en nous un fragment
que rien ni personne n'escamote.
Sa diction est rigolote,
son jet nous pousse au firmament.

paletot
mésestime
ultime
salto

Abderianle 16 août 2020 à 15:29

L'hiver approche, il a fallu mettre ton paletot
Vieille guenille usée, pelotes de coton et de mésestime
Mais n'est-ce donc pas de l'année l'habit ultime
Pour affronter la neige en de légers saltos ?

Troquet
Serviette
Touquet
Oreillette

Juliette...le 16 août 2020 à 21:37

Il m'a emmenée dans son troquet,
il y avait même son rond de serviette.
On se serait crus au Touquet,
ils portaient tous une oreillette.

verrue
chélidoine
féru
antimoine

Juliette...le 16 août 2020 à 22:22

(j'ai confondu le Touquet et le Fouquet's 😶 )

Fropople 18 août 2020 à 02:40

Pour faire fuir cette vilaine verrue,
L'idoine plante est le chélidoine !
Des rues de verres de la ville d'Aine, je suis féru !
Et pour ne pas péter les plombs, allies-y de l'antimoine

Tard
Tôt
Têtard
Crapaud

Juliette...le 18 août 2020 à 09:08

Beau ou laid, tôt ou tard.
Frais ou chaud, tard ou tôt.
Mais, dans l'eau croupie, le têtard
a des chances de se faire crapaud.

fumier
grotesque
plumier
arabesques

Juliette...le 19 août 2020 à 23:10

Ils vivaient dans une cité hard, un vrai fumier,
réveillés par des cris de hordes, destin grotesque.
Un jour, l'un d'eux, en rêve, déterra un plumier,
réinventa la plume, traça des arabesques.

câlin, bercé, demain, pensée

Fropople 19 août 2020 à 23:36

Seul, il rêve d'un câlin;
Par ses rêves se laisse bercé...
Et soudain sonne le lendemain,
Avec ses averses de pensées !

livre
navire
ivre
chavire

Juliette...le 19 août 2020 à 23:46

Je n'ouvrirai jamais ce livre!
Même, plutôt quitter ce navire!
Certains diront :"Mais elle est ivre!"
Oh, de vous ou moi, qui chavire?

mal
vices
animal
dévisse

Fropople 20 août 2020 à 07:27

Il est bien mal
Que sévissent les vices !
L'homme quel drôle d'animal !
Que la folie dévisse...

Joie
Bourgeois
Gonds
Bougon

Juliette...le 20 août 2020 à 15:23

C'est une fille en joie,
Son coeur est riche, bourgeois,
Parfois, sort de ses gonds,
Ça vous laisse bougon.

Matière, ciseaux, altière, sceau

Fropople 20 août 2020 à 23:50

Donnant vie à la matière,
D'un simple coup de ciseau.
Cette artiste altière,
Signe l'oeuvre d'un sceau.

Tissu
Issu
Aire
Taire

Juliette...le 21 août 2020 à 06:25

L'été referme son tissu
Bientôt le vent d'automne, issu
Aidera à plonger de l'aire,
Jolis pépiements vont se taire.

Arrêté, stase, affréter, extases

Fropople 22 août 2020 à 18:12

Le temps semble arrêté,
En regardant le mime en stase.
Ils furent par bus affrétés,
Ces touristes figés d'extase !

Statue
Preste
Laitue
Zeste

Juliette...le 23 août 2020 à 00:17

Ne reste pas là comme une statue!
retrouve enfin ta forme preste!
Tu n'as qu'à couper la laitue,
ou du citron râper le zeste.

jasmin
roseraie
main
atomisais

Abderianle 25 août 2020 à 21:51

Le feu ondulait comme une brise de jasmin
Que les mantas cachaient dans leurs roseraies
Et quand elles ne pouvaient te tenir la main
Te souviens-tu, ô cruel, tu les atomisais !

Férule
Pédoncule
Hercule
Animalcule

Juliette...le 25 août 2020 à 22:17

Eh, maître, retire ta férule!
En moi doit croître un pédoncule...
Toi qui te prends pour un Hercule,
et méconnaît l'animalcule...

dégueulassée
surprise
frise
panacée

Abderianle 25 août 2020 à 22:26

"Arf putain, ce temps t'a dégueulassée !
Mais ne sois, à la porte, surprise,
Si, femme, même ta moustache se frise :
Viens donc près de mon feu, ardente panacée !"

Or
Platine
Encore
Saline

Juliette...le 25 août 2020 à 22:37

Tu aimes à te dire chercheur d'or
que tu confonds avec platine,
Et bien vas-y, cherche-s-encore,
laisse-nous les vagues, l'orgie saline...

Juliette...le 25 août 2020 à 22:39

fenêtre
vision
piètre
admonition

Quidamle 25 août 2020 à 22:53

Depuis la fenêtre,
Tu n'as pas de vision.
Je dis elle est piètre,
Pourquoi l'admonition ?

Parler
Difficile
Rencontrer
Docile

Abderianle 25 août 2020 à 22:58

"Sonner, conspuer, railler... mais enfin... parler !
Est-ce donc un art si flou, imberbe, difficile ?
Sentir, voir, toucher... et pourquoi pas rencontrer ?
Non ! Non ! Je suis trop chien, tu es trop docile !"

(Pauvre Docteur Jekyll ! 😄 )


Mutiner
Différentiation
Connexité
Prolongation

Quidamle 25 août 2020 à 23:14

Je ne veux pas me mutiner
Où faire de la différenciation.
Mais s'il y a connexité,
Il peut y avoir prolongation

Manque
Inspiration
Planque
Relation

Juliette...le 25 août 2020 à 23:44

S'il y a addiction, il y a manque;
le manque donne l'inspiration.
Mais si tu recherches une planque,
fuis! Je n'ai aucune relation...

biais
plongeon
riaient
maison

Abderianle 26 août 2020 à 00:06

"Dyscalculie"

J'ai pris la tangente, l'hyperbole et même le biais
Et dans les maths, la physique, eus mon plongeon
Mais de mes débats effrénés les équations riaient
Aussi vers les lettres suis-je rentré à la maison.

Pompon
Équipement
Fond
Solenellement

Juliette...le 26 août 2020 à 07:45

Cassons la glace, on aura le pompon!
Mais, ma pauvre, tu n'as pas l'équipement !
On n'entame pas comme ça ma course de fond...
Soit, ingurgite encore, solennellement

Système, blessure, modem, pur

Abderianle 26 août 2020 à 08:46

Corrige ton maintien, adapte ton système
Evite sur les circuits de t'infliger une blessure
Garde ta connexion, préserve ton modem
Pour des recherches plus justes et plus pures.

Ajouté
Hardi
Commander
Petit

Hatsale 26 août 2020 à 10:03

L'âge a jouté et s'est jovialement ajouté
L'Art dit est-ce que vous demeurez être hardi ?
L'âge ose comme en des fils re-commander
À l'Art de vivre des défis immenses ou même petits.


Hulotte
Gisement
Hurlement
Radote

Fabricele 26 août 2020 à 10:04

On peut toujours y ajouter
Pour peu que l'on soit hardi
Voir même s'il faut, commander
Comme le faux Napoléon le petit

Soustraire
Inverse
Distraire
Averse

Fabricele 26 août 2020 à 10:12

J'ai commis un vol d'hulotte
La main dans le gisement
De plumes et d'hurlements
Tu planes encore et je radote

Fropople 26 août 2020 à 14:53

Aux impératifs, ne peux me soustraire !
Aux loisirs, le peux à inverse.
Mais sot, je serais, de ne pas me distraire !
Et de m'enchanter simplement de cette averse.

OEil
Deuil
Nuage
Sage

Quidamle 26 août 2020 à 17:18

Je viens jeter un oeil,
La solitude du deuil.
Mais il y a un nuage,
Je dois être trop sage.

ami
réservé
conserver
merci

Fabricele 27 août 2020 à 10:02

Pas d'amis
Pas de réserve
Pas de conserves
...Au revoir et Merci

Contingent
Astringent
Continent
Incontinent

Fropople 27 août 2020 à 16:30

/! la poésie qui suit ne finit pas en beauté 😜 /!

L'art n'est point contingent,
Tout au plus un peu astreingent :
La mer s'écoule autour d'un continent,
La merde s'écoule de l'incontinent.


Jeu
Tue
Île
Neigeux
Laitue
Habile

Juliette...le 27 août 2020 à 16:43

Eh @Fropop, d'où te viennent toutes ces laitues? :D

Juliette...le 27 août 2020 à 17:27

Seulement quatre rimes pour ce jeu,
À te le redire je me tue.
Mais il est vrai que pour entrevoir une île,
Même fugace, mais aux rochers neigeux,
Sur l'un desquels s'épanouit une verte laitue,
Il en faut des mots, quand on n'est peu habile.

Planeur, horizon, flâneur, garnison

Quidamle 27 août 2020 à 18:45

Je vole dans mon planeur,
S'étiole au loin l'horizon...
Bidon, un peu flâneur,
Au front de cette garnison.

douze
ventouse
placebo
lavabo

Juliette...le 27 août 2020 à 22:17

Elle a eu si peur, le pouls était loin de douze...
Quand elle entendit sa voix, ça fit slurp, ventouse!
Quand tu penses perdre un enfant, nul placebo,
Entendre sa voix et, tu aimes beau le lavabo!

avenir, radieux, déglutir, adieux

Abderianle 28 août 2020 à 21:20

😄

Et le petit grandit, fier et sérieux dans l'avenir,
Maladroit au présent, mais décidé et radieux,
Affrontant l'Epinard, rechignant à le déglutir,
Bissant le pinard... puis y renonçant par ses adieux.


Projet
Couverture
Epais
Ceinture (vb., pour être audacieux)

Hatsale 29 août 2020 à 00:04

Au-delà de l'armure se profile le projet
Mais encore faut-il s'extirper de cette immense couverture
Qui de ses mécanismes douillets et épais
De la tête aux pieds en passant par la ceinture sature et ceinture.


Regarde
Mégarde
Adage
Bagages

Juliette...le 29 août 2020 à 09:24

Quand l'être aimé vous regarde,
et que vous le voyez, par mégarde...
Oui, bon, cesse avec tes adages,
aide-moi plutôt à défaire mes bagages...

matin
grisâtre
baratin
folâtre

Hatsale 29 août 2020 à 10:13

Il semble de ces silencieux mornes et amorphes le matin
Restant ancré dans cette nuit Sélénienne et grisâtre
Il n'écoute pas, reste hagard, regard au loin excècrant leur baratin
Mais dans ces lointaines vapeurs des images des rêves des couleurs, un éveil fol folâtre.


Morpheus
Hyatus
Circée
Courroucée

Abderianle 29 août 2020 à 12:53

Prends les anges de l'avenir et l'épopée de Morpheus
Tes rêves bercés à la mer comme une terre en son hiatus
Bats la cadence stellaire et époumone même Circée
Pour qu'en son fiel rageur sa langue soit moins courroucée.


Egide
Jamais
Acide
Défait

Hatsale 29 août 2020 à 13:58

Toujours protégé, couvé, caché, sous l'égide
Du Maître du plus grand du toujours du jamais
Mais quand enfin brûlera-t-il à l'ultime acide
Les chaînes multiples ? Alors de ce Guru sera défait.



Correspondance
Reviendra
Eteindra
Tolérance

Abderianle 29 août 2020 à 14:26

Allez, par jeu, et pour la dédicace à Empédocle (car comme disait Austin Powers: "Oh yeah, Baby, yeah!" 😄 !) :

Comme une litanie qui revient par correspondance
Entre Nature et Humanités, l'onde ma chère vous reviendra
L'air brûlant sous les pieds de l'aurore s'éteindra
Dans les vapeurs méditantes d'une amoureuse tolérance.

Dans la méditation vaporeuse d'une indicible tolérance
L'iode toxique des poisons fielleux s'éteindra
Entre banalité et déraison, la tempête nous reviendra
Comme une rengaine psalmodiée par correspondance.


Dyspepsie
Antonyme
Aboli
Assouplîmes

Hatsale 29 août 2020 à 18:03

Quand je vous disais qu'empêchait de penser la dyspepsie
Que de mon cerveau les intestins ne sont antonymes
Et quand enfin ce centre venteux de ce mal aboli
Les deux cerveaux tels les roseaux doucement s'assouplîmes.



Nietzsche
Sherlock
Switch
Breloques

Abderianle 29 août 2020 à 19:13

Pour faire dans un style différent :

" - Toc toc ! - Qui est là ? - Ouvre, c'est Nietzsche.
- Nietzsche ? Que viens-tu faire chez ton cher Sherlock ?
- Mon cher, ouvre donc le battant, le loquet ou le switch
J'ai pour toi une philosophique offrande, une menue breloque."

Je vous laisse imaginer la suite (ou pas) ! 😋

Éternel retour
Enquête
Amour
Malhonnête

Juliette...le 29 août 2020 à 19:44

Hum, je sens, du dernier homme, l'éternel retour...
Non, promis, cette fois, je mène une enquête.
Attends, me dis pas qu'on va parler d'amour?
Ha, ha, ha, non, mon ami, je ne suis pas malhonnête!

ado, chercheur, desperado, Honfleur

Juliette...le 29 août 2020 à 19:51

( 😄 tu m'en fais dire des conneries, @Abderian)

Abderianle 29 août 2020 à 20:10

😄
Des conneries littéraires, c'est... comme une bêtise de Cambrai, non ? 😇

Comme Shakespeare vous faites trop d'adieu et trop d'ado
A prospecter toujours sous les vers les jupes idoines aux chercheurs
Qui n'en demandent pas tant, ces vénérables desperados
Ont leur nez qui siffle même jusqu'aux marées de Honfleur.


Médiéval
Hippocampe
Vespéral
Rampe

Juliette...le 29 août 2020 à 21:01

Enfin vivre, quitter son esprit médiéval.
D'un air décidé, il enfourcha l'hippocampe.
Mais, dès lors, grognait le trémolo vespéral...
A qui vais-je me tenir? Qui ferait la rampe?

arceaux
pléthorique
faisceau
alambic

Abderianle 29 août 2020 à 22:18

La rampe sera bien faite par ces arceaux ---
L'art stupide est d'ailleurs généralement pléthorique ---
Et l'esprit fin y distingue souvent un faisceau
Qui fait fleurir l'idée comme le mercure sur l'alambic.

Infortuné
Reptile
Immaculé
Subtil

Hatsale 29 août 2020 à 23:27

La lampe magique illumina l'Infortuné
Lumière divine se faufilant tel un reptile
Au gré du Grand du Souffle immaculé
Frémissement acrobatique, vif et subtil.


Velours
Accourt
Euphorie
Abris

Quidamle 30 août 2020 à 00:01

A pas de velours,
elle accourt !?
Une telle euphorie ?
Aux abris !

Poète
Alcool
Rigole
Guinguette

Hatsale 30 août 2020 à 00:23

Il n'a plus de rimes mais des verres notre poète
Piétiné et enfui le vers s'évapore dans l'alcool
Le ver ronge son vers et sa rime en rigole
Et son vers se déverse dans un verre de guinguette !


Enquérir
Guérir
Hibernation
Suspension

Quidamle 30 août 2020 à 00:39

Entêté, il cherche à s'enquérir,
Alors que, son besoin est guérir.
Tel un ours, sorti d'hibernation,
Ahuri, il est en suspension.

vivre
livre
libre
équilibre

Juliette...le 30 août 2020 à 09:44

Aurai-je un jour l'art de vivre?
ll me faut sortir de ce livre...
Et moi qui m'imaginais libre...
Combien de "moi" en équilibre?

air
frais
flair
haie

Abderianle 30 août 2020 à 15:10

Puisque la mode est courte, je mets aussi la mini-jupe* :

Le fond chaud de l'air
Sur ton visage bien frais
Ton incarnat me flaire**
Quand tu sautes la haie.


*Il manque un smiley pour l'illustrer. "- Aureeeeel !"
**Oui, forcément, j'ai changé de genre !

Hatsale 30 août 2020 à 15:56

C'est très mignon @Abderian que proposes-tu comme mots 😉

Abderianle 30 août 2020 à 16:09

Ah zut c'est vrai ^^ !

Alors... mh, tout occupé à mes haies, j'en ai oublié la liste. Voilà :

Note
Rengaine
Maclotte
Dégaine

Hatsale 02 septembre 2020 à 13:44

Lorsque tu chevauches la vibration et que chante sa note
Lorsque la poésie gazouille une dingue rengaine
Sur cette musique imaginaire danses nonchalamment la maclotte
Et chaque passant débonnaire de bon air son pas aussi dégaine.


Contre-utopie
Thérapie
Thélème
Aime

Abderianle 02 septembre 2020 à 15:01

🙂


Le poisson nage et rêve dans une contre-utopie
Vision inverse d'une Terre pour nouvelle thérapie ;
Ce n'est pourtant pas parfait, le paradis reste à Thélème
Car au fond le seul remède tient à ceux que l'on aime.


Saison
Sacralité
Ovation
Natalité

Hatsale 02 septembre 2020 à 15:43

🤘

Religieusement passent les saisons
Loin de sacres sacrer sacralité
Les feuilles s'en vont dans une ovation
Et nous espérons la natalité.


Brève
Délire
Crève
Admire

Abderianle 02 septembre 2020 à 16:52

L'hiver est rude mais la nasalgie est brève
L'été est dur tant que fièvre est en délire ;
L'automne tousse et amène sa crève
Mais vois ! Le printemps vient, et ils s'ad-mirent.


Comprendre
Organisé
Surprendre
Loué

Hatsale 02 septembre 2020 à 21:13

Apprendre à désapprendre et apprendre à comprendre
Abandonner enfin ce rangement strictement organisé
Accepter alors par la vie de se laisser surprendre
Retirer pour finir le costume que l'on s'était loué.


Plante
Envol
Frivole
Descente

Abderianle 02 septembre 2020 à 22:08

😍

Sur notre Terre les Egos poussent comme des plantes
Et ça franchement ça barre la moindre tentative d'envol ;
Ces bons végétaux devraient être bien plus frivoles
Afin d'éviter dans leurs idéaux de trop rudes descentes...

Mésentente
Expression
Déprendre
Fission

Hatsale 02 septembre 2020 à 22:21

...
Descentes menant à énième mésentente
Lâchez tout c'est fini et osez l'expression
Et enfin de ses petites habitudes se déprendre
Afin d'engager pour de bon l'ultime fission.


Renaissance
Lumières
Vigilance
Éclaire

Fabricele 04 septembre 2020 à 12:52

Comme une renaissance
Les couleurs les lumières
L'assoupie vigilance
La toupie tourne, éclaire

Spadassin
Collines
Usines
Dessein

Abderianle 04 septembre 2020 à 14:54

Viens, ami, prends tes spadassins
Et allons pourfendre ces collines
Pour démettre ces noires usines
Qui rejettent d'affreux desseins.


Clair
Tendre
Paire
Rendre

Juliette...le 04 septembre 2020 à 18:01

Non tu sais pas nager, c'est clair!
Et plus que deux perches à te tendre...
Oui, si tu veux, tiens, prends la paire!
Et la pareille, tu saurais rendre?

cascade, Bébel, Everglades, vermicelles

Abderianle 04 septembre 2020 à 20:15

😄

Elle avait les cheveux en cascades
Et passait son temps devant Bébel
Avec son langage venu des Everglades
On eût dit un gent marais de vermicelles. 😋

Lollipop
Vu
Hop !
Su

Juliette...le 05 septembre 2020 à 00:18

Je te confisque tes lollipop.
Ta soirée pyjama annulée, vu?
Pas d'histoire ce soir, allez, hop,
Il y a d'l'abus, faut qu'ce soit su!

Autorité, usant, phagocyter, Zan

Abderianle 05 septembre 2020 à 15:40

😄

Juliette...le 06 septembre 2020 à 01:04

Naturelle, elle tranche. Mais, surfaite, l'autorité
est un masque grotesque, pour vous et moi usant.
Mon coeur a t-il peur de se faire phagocyter?
Si la vie se mangeait comme un rouleau de Zan...

questions, acharné, passion, nez

Fropople 06 septembre 2020 à 08:40

Comment ? Pourquoi ? Hanté par ces questions,
Il interroge et cherche tel un acharné !
Sa vie est une exubérante passion,
En quête de réponses qui lui pendent au nez.

Merle
Convoitise
Perle
Sottise

Fabricele 06 septembre 2020 à 18:55

Chante le merle
Siffle la convoitise
C'est une petite perle
Dans une boite à sottise

Chasse
Fuit
Traces
Hallali

Abderianle 06 septembre 2020 à 20:23

Excellent guys!

Qui va à la place perd sa chasse
Et c'est ainsi que Bambi fuit
Laisse sa chasse ou perd ses traces
En chantant ses hallalis !

Bizarre
Tapageur
Cognard
Ailleurs

Juliette...le 07 septembre 2020 à 07:26

Moi, le gendarme, j'le trouve bizarre...
Et son cheval? Quel tapageur!
Chut, le voilà qui arrive le cognard,
Faisons semblant de parler d'un ailleurs...

ri, sanisettes, sali, socquettes

Hatsale 07 septembre 2020 à 18:08

J'ai tellement tellement mais tellement ri
Et partout partout cherché des sanisettes
Mais cachées derrière des cachettes elles se cachent et mon froc ai sali
De la ceinture jusqu'aux socquettes.



Fusée
Amusée
Plaisantin
Cabotin

Juliette...le 07 septembre 2020 à 21:21

On a regardé décoller la fusée.
Puis, sur l'île aux orchidées, on s'est amusées.
On avait rencontré un grand plaisantin,
deux gais lurons et une douzaine de cabotins.

Marbella
oblongue
miellat
gong

Abderianle 09 septembre 2020 à 14:13

On m'a dit qu'il faisait très beau à Marbella
Mais j'y ai trouvé les étoiles un peu trop oblongues :
C'est que les jours sont longs et court est le miellat
Quand à l'aurore tombée, épuisé, en résonne le gong.

Boudiné
Voiture
Asphyxié
Stature

Hatsale 09 septembre 2020 à 21:25

Trop mangé trop parlé trop boudiné
Boutonner la ceinture en voiture ?
Avec masque en plus je me sens asphyxié
Envergure où es-tu aurais-tu mangé ma stature ?


Poilant
Festoyer
Régalant
Plaidoyer

Abderianle 10 septembre 2020 à 15:11

Bien que fessu il est poilant
Bien que maigre il aime festoyer ;
Pour ses amis il va régalant :
Platon aime ainsi faire ses plaidoyers !


Neurologique
Casque
Antalgique
Masque

Fropople 10 septembre 2020 à 17:06

Est-ce véritablement un trouble neurologique,
Que pour s'abriter, revêtir un casque ?
Afin de réduire le besoin d'antalgiques,
Et ne plus se cacher derrière un masque.

Soirée
Marrer
Marre
Seoir

Juliette...le 10 septembre 2020 à 21:52

Que ce jour s'enfuie! Que vienne la soirée!
Omettre leur morne façon de se marrer...
L'ennui martèle mon coeur qui en a marre
d'être avec eux comme il pourrait leur seoir.

trouble
caché
bleu
décocher

Hatsale 10 septembre 2020 à 22:13

Mais pourquoi donc ce trouble
Jour et nuit notre amour caché
Et sous ces soleils bleus
Une flèche pourrait décocher !


Éclante
Épatante
Femme
Âme

Quidamle 11 septembre 2020 à 00:13

Éclante ? J'aurais dit éclatante...
Ceci dit elle est épatante !
C'est une de ces femmes
À qui on livre notre âme.

Plaisir
Lire
Désir
Pire

Abderianle 11 septembre 2020 à 18:11

Un petit Martini, et beaucoup de plaisirs
A l'ombre des livres, des envies de les lire,
Un être de papier, une once de désir :
Qu'y aurait-il de plus Bayle, en pire ?

Graphème
Soupçonneux
Érythème
Merveilleux

Juliette...le 11 septembre 2020 à 19:43

Il fait scolaire le mot graphème,
de quoi me rendre soupçonneuse.
Me donnerait même de l'érythème...
Bonheur! Il nous donne "merveilleuse".

viscéral
agueusie
sidéral
poésie

Quidamle 11 septembre 2020 à 20:19

J'espère que tu n'as un mal viscéral
Ou une maladie comme l'agueusie
Mais plutôt que tu as un mâle sidéral
Qui t'ébahit par sa poésie.

Trahir
Poème
Lyre
Bohème

Abderianle 11 septembre 2020 à 22:41

Excellent @Quidam ! 🙂

Ouh là ! Petit ! Tu ne dois jamais trahir
En traduisant, en méprisant, un poème
Peut tarir, si, faute d'une gracieuse lyre
Tu pars avec lui, sans ses chants de bohème.


Maison
Auréole
Diction
Décolle

Quidamle 11 septembre 2020 à 23:06

Merci @Abderian, mais je suis à la maison,
Seul et outillé, c'est toi qui mérite une auréole
Au moins je puis lire ta diction
Et avec ça, je me m'aére, voire je décolle.

Seul
Ahurissante
Écueil
Étonnante

Hatsale 11 septembre 2020 à 23:20

Souvent dans ma cas' j' me sens seul
Mais ces derniers jours ai rencontré une ahurissante
Elle m'plaît bien j'lui cause elle entend pas c'est un écueil
Cette rencontre m'apparaît pourtant bien encore étonnante.


Frémir
Rosir
Subtilité
Volupté

Abderianle 11 septembre 2020 à 23:31

Sur un pareil forum, tu n'es jamais seul
Ecoute donc tes proses ahurissantes
Tu ne trouveras sur nos falaises d'écueil
Hors la vie poétique simple et étonnante.


@Hatsa 😋
Épaulettes
@Juliette...
Comme ça

Abderianle 11 septembre 2020 à 23:33

Ah j'avais oublié de rafraîchir ^^

Alors tiens, pour le soutien :

Ami des rimes, OuLiPiens venez frémir
Débouchez vos goulots qui iront rosir
Auprès des vers l'intense subtilité
De Lettres anoblies par la volupté.

(et je conserve mes propositions ; na !)

Quidamle 11 septembre 2020 à 23:48

Je ne rime pas comme @Hatsa
Je fais semblant d'avoir des épaulettes
Pour essayer d'égaler @Juliette...
J'essaye juste comme ça...

Mère
Père
Altèrent
Révolutionnaire

Hatsale 12 septembre 2020 à 00:00

Tiens rev'là @Hatsa cette bonne vieille mère
Et ce trublion d'@Abderian plein d'doudous le p'tit père
Qui lancent des défis fous et mots et ego altèrent
Exhausteurs de goûts et des sens, révolutionnaires.


Pétarade
Montaigne
Galéjade
Éteignent

Hatsale 12 septembre 2020 à 00:06

Lire aussi..
*Exhausteurs de goûts et d'essence* 😄

Quidamle 12 septembre 2020 à 00:20

De l'essence révolutionnaire c'est une pétarade
Désolé je n'ai pas la philosophie de Montaigne
J'y préfère peut-être une galéjade
Euh, j'ai mis le feu, faut qu'on l'éteignent...

Gros
Mots
Laid
Gonflé

Abderianle 12 septembre 2020 à 14:52

"Le malheur du conférencier"

Ce matin en me levant j'avais le coeur un peu gros
En me regardant dans la glace je ne trouvais pas les mots ;
Mon humeur maussade, mon reflet pale et laid
Donnait à mon emphase un air gâteux et gonflé.

Hypotypose
Glorieux
Arrose
Savoureux

Juliette...le 12 septembre 2020 à 20:14

Certains rêvent d'écrire les meilleures hypotyposes,
mais la solitude croît, ne mangeant que glorieux.
D'autres rêvent tellement, qu'à la fin tout s'arrose,
imaginent présence et partage savoureux.

essentiel
gicle
ciel
tricycle

Abderianle 12 septembre 2020 à 22:27

🙂

"Tu es mon amouuuur, mon essentiel !"
Crie le romantique qui trop tôt gicle
Sous l'émoi de ses lettres, sous le ciel
D'un Dieu hautain roulant son tricycle.


Nèfles
Rebelle
Trèfles
Nouvelle

Juliette...le 13 septembre 2020 à 09:30

Quand il ne regarde pas des films de nèfles,
Monsieur explique aux gens qu'il est rebelle.
Le dimanche, à quatre feuilles il cherche les trèfles...
Non, vraiment, c'est assez, cherche une nouvelle!

terres
semblable
mystère
palpable

Hatsale 13 septembre 2020 à 11:23

Quand ensemble marchons sur les mêmes terres
Mais que de nos échos la vibration n'est pas semblable
Peut-être est-ce qu'imperceptible demeure le mystère
Ou bien que l'évidence d'une trop grande différence devient palpable.


Flottement
Clavier
Émotionnement*
Papier


*Aucune faute n'est glissée*

Abderianle 13 septembre 2020 à 15:36

Un petit flow, alto, qui irise ton flottement
Au gré des sons rodéo de ton audacieux clavier
Et la symphonie en coule comme un émotionnement
Emerveillé de tant d'idées et d'êtres de papier.


Sylvestre
Rubens
Equestre
Rince

Hatsale 13 septembre 2020 à 18:06

Ambiance humide et florale dans une brume sylvestre
Un mariage royal avec la bohème de Rubens
Une envolée lyrique une évasion équestre
Ah que la brume humide envahit et puis rince.


Perché
Prêché
Maraîcher
Marcher

Abderianle 13 septembre 2020 à 23:44

Pour vivre heureux vivons perchés
Pour périr heureux n'ayons point prêché
Pour manger sain soyez maraîcher
Pour vivre vieux sachez marcher.

Monte
Frustre
Fonte
Illustre

Quidamle 14 septembre 2020 à 00:33

Avec un scooter il monte
Cet ignoble fruste
Sur ce glacier la fonte
N'en fera un illustre

Abuse
Philosophie
Muse
Homophonies

Juliette...le 14 septembre 2020 à 21:41

Se pourrait -il qu'on abuse
Un jour de philosophie ?
Peut-On être abusé par sa muse,
Ainsi gâcher la grande homophonie?

Revoir
Désert
Soir
Chrysler

Abderianle 14 septembre 2020 à 21:48

Hop, hop, hop, un soir pour te revoir,
Ploc, ploc, ploc, une pluie en plein désert ;
Suis-je seulement ici, avec toi ce soir,
Ou ai-je trop bu au volant de ma Chrysler ?!

Joker
Souligne(s)
Repaire
Maligne

Juliette...le 15 septembre 2020 à 18:20

Non, je ne jouerai pas mon joker,
il bluffe, son rictus le souligne...
Je vais le faire rentrer en son repaire;
s'il a de l'atout, c'est clair, je m'aligne.

As
guigne
palace
bénigne

Hatsale 17 septembre 2020 à 19:58

Lasse sans cesse astreint aspiré aspergé ô aspie, As
Tu perds et ton gui au guidon a la guigne,
Prélasse délasse enlace et prie dans tes palaces
Ta guigne rechigne du chignon, elle est tout à fait bénigne !


Grève
Vis
Crève
Plisse

Abderianle 17 septembre 2020 à 21:34

Moi j'en ai marre, sur le quai de grève
Tous ces pendus à qui on a serré la vis
L'odeur de charogne de ces gens qui crèvent
--- Au bout d'un moment, mon nez se plisse !

Tutu
Incroyable
Su
Dérogeable

Juliette...le 17 septembre 2020 à 22:21

Mais la ballerine, imperturbable dans son tutu,
Sur le trottoir crasseux exécute, incroyable,
Ses entrechats solitaires au vu et au su
D'une foule parfumée à l'ego non dérogeable

Moquerie
Bave
Cri
Enclave

Juliette...le 17 septembre 2020 à 22:28

(Je change mes mots, ça sera plus funérailles ; )

Parquetterie
Bave
Tri
Betteraves)

Juliette...le 17 septembre 2020 à 22:30

Euh, plus fun :D ah le téléphone, il a toujours son mot à dire :D

Fropople 22 septembre 2020 à 16:01

En produisant par paquets, la parquèterie
Mange les planches, puis les assemble de sa collante bave.
Pour atteindre la qualité, des "tree", est fait le tri :
"Le mauvais bois s'ra bon pour les caisses de betteraves !"

Chaleur
Râleur
Froid
Droit

Juliette...le 22 septembre 2020 à 19:14

@Fropop, tu as réussi à en faire un sacré bon truc de ce tirage un peu pourri, félicitations!

Fropople 22 septembre 2020 à 19:35

Merci @Juliette... j'avoue que quand j'ai vu les mots la première fois il y a quelques jours j'étais pas du tout inspiré ^^"

Juliette...le 22 septembre 2020 à 20:06

Voilà maintenant que tu te plains de la chaleur,
décidément, j'ai à faire à un gros râleur...
Tiens, prends ces glaçons dans le dos! Ca va? T'as froid?
Oui, traite-moi d'hystérique, tu en as bien le droit...

escargot
courroucé
cargo
trousser


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?