Vos réalisations, vos oeuvres, vos galeries

Début de livre Guyane

  1. Accueil
  2. Forums
  3. vos galeries, réalisations et projets : Vos réalisations, vos oeuvres, vos galeries
  4. Début de livre guyane
Début de livre Guyane
Alarickle 02 juin 2019 à 09:39

Bon j'aimeraIs vous faire partager le début d'un roman que j'ecrIs sur la Guyane et l'orpaIllage illégal. Enfin c'est plutôt la toile de fond du roman qui va mêler poésie, philosophie...ect. Dites-moi si ça vous plait? « A l'est, au petit matin, l'horIzon s'enflamma sous les élans du jour, et, sur le ciel, à mesure que la marée de l'aube y gagnait lentement, un camaïeu de bleus se plaignait par degrés cependant que la nuit expirait. Parfois, du flot de lumière une vague venait gifler, ça et là, des nuages en traînes écarlates ou rosées. « Regarde voir comme c'est beau! », fit un gamin à sa soeur, des enfants dans le plus grand bidonville de Saint Laurent du Maroni qui s'émerveillaient de cette féerie de couleurs, bien contents d'être parmi les premiers réveillés, mais, pour certains des femmes et des hommes présents, ce qui semblait un miracle était l'oeuvre du chaos et de forces cosmiques, laquelle, insensiblement, au secret de leur être, bien en-dessous de toute existence sclérosée, résonnait comme un écho de leur vie fluante et diverse, et ressuscitant cette vie même dans son fourmillement premier, suggérait, de façon ou d'autre, une intuition, cette vérité presque inaudible, ce cri lancé par la chair où perce le chant de quelque mystère du monde; qu'à la faveur d'un tel spectacle, ou de bien d'autres signes rencontrés dans la nature ou au commerce des hommes, et de fait en toutes parts où des forces débordantes president à la vie, un être humain soit frappé d'intuitIon, ce dernier se sent alors dilué d'infini, et en conçoit un trouble immense. Le soleil était levé depuis deux heures à peine, mais l'atmosphère ambiante, sous cette latitude, en avait déjà bien essoré le feu. Dans un minuscule espace de terre battue, fermé de quatre méchantes planches, surmonté d'une tôle en fer, et gorge d'une chaleur cruelle, José, assis sur une toile qui lui tenait de hamac, le corps plié en deux et la tête blottie dans ses mains, s'acharnait à délibérer tandis que l'angoisse se cristallisait en lui, lancinante, irradiant jusqu'aux nerfs qui bientôt s'enflammaient. Ils n'allait certes plus y mettre les pieds, qu'il se disait, car à quoi bon demeurer dans un état où tout espoir lui était vain, et où il n'eût pu à nouveau se pénétrer de quiétude jusqu'à s'abîmer dans les rêves; assailli d'une souffrance tenace, Jose leva les yeux sur l'entrée- un vulgaire trou- qui, grossièrement ménagée dans une des planches, s'ouvrait sur les cases voisines, poussa un profond soupir qui fit table rase, et d'un bond gagna l'exterleur. Cahutes bâties à la diable, faites de bric et de broc, ici construites d'un enchevêtrement baroque de planches bigarrées, rebuts de matières plastiques, pièces rapportées de toutes sortes, là élevées sur une base en dur, le paradoxe des unes le disputant à la laideur des autres: ruelles noyées de puanteur, d'une houle de bruits diffus, ruelles engorgées de déchets domestiques, et étranglées de tous côtés par l'excroissance folle des habitations; chiens étiques déambulant qui soudain rabattaient, appelés par l'odeur de quelque nourriture, chats farouches idoines aux fuites échevelées, poules grattant obstinément le sol à la recherche d'insectes ou de graines disséminées - toute une faune qui avait part à la confusion ambiante: le bidonville s'etalait en marge de la ville, y prospérait, tout bruissant de la vie qui grouillait en son flanc........ voilà !!

Alarickle 02 juin 2019 à 16:50

Quelques coquilles : mettre endroit à la place de état (Jose)...ect. N'hesitez pas à me dire ce que vous en pensez, ça va m'aider ?


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?