Vos réalisations, vos oeuvres, vos galeries

shares

  1. Accueil
  2. Forums
  3. vos galeries, réalisations et projets : Vos réalisations, vos oeuvres, vos galeries
  4. Shares
shares
slyxxle 09 septembre 2019 à 20:43

Je ne compose ni n'écris plus guère, bien que j'en ai très longtemps ressentit le besoin. Je me laisse souvent guider par mes envies en la matière, et donc, de la même façon par mes non envies. Ce qui est le cas depuis 1 an ou 2.

J'ai aussi arrêté (de composer) car souvent je sentais mes créas assez incomprises, et j'en souffrais pas mal. Cet espèce de besoin du créateur d'être perpétuellement compris par l'entremise de son "art". Quelle claque dans la gueule quand ce n'est finalement quasi jamais le cas. Cela m'a beaucoup blessé, longtemps, jusqu'à m'en éloigner, pour que je ne compose finalement quasiment plus, ou surtout pour moi même.
Après, j'ai peut être moins de choses à dire aussi, je sais globalement plus qui je suis désormais, et ce besoin d'expulser ma "douleur" est moins prégnante.

J'ai composé il y a 3/4 ans cette chanson, dans un anglais sommes toute sommaire, et avec peut être quelques fautes. Et en y réfléchissant l'autre jour car elle me revenait en tête, j'ai compris qu'en fait j'y parlais de tout ça (entre autre) , toute cette différence et ses incompréhensions, sa solitude, sans même à ce moment là en connaître la raison.

Je prend mon courage à deux mains, et ose donc vous en faire profiter
(sans la musique qui l'habille cependant)


"Sometimes I feel like the kraken
And I can't deem no religion
Sometimes I hold it in my hands
But it escapes and i'm to blame,

Sometimes this all world won't go right
And I wonder if there's a light
If I am a part of you all
I guess I shouldn't feel so cold


Hello, hello
And where am I
There is no light


Sometimes I'm meeting some of them
And I don't understand my shame
Of course I'm laughting and dancing
But I don't belong in this sad scene

There was one time I ran away
And all my words were out to play
And if I were a traveler, now I would seat down
And I would share and I would learn, I'll settle down


Ooo Hello, Oooo hello
And in all this
I search my bliss
Hello, hello
today i see that you're my sanity"


J'ai pleins de trucs en stock, pas de tout bon, pas que des chansons, souvent du pas très gai, écrit souvent pour moi seul. Et finalement, peut être que cela fera raisonner certains d'entre vous, alors pourquoi pas...? We'll see ^^

Siryackle 10 septembre 2019 à 09:00

"Nice to hear the words, nice would be heard with music". 😉

J'en redemande @slyxx !! 😄 :)
Toujours friand d'écouter, lire... des créations personnelles. :)

Fropople 10 septembre 2019 à 10:45

@slyxx très belles paroles qui résonnent (et raisonnent ^^), curieux de connaitre l'air qui va avec
Très bonne initiative ce topic de partage de création, je vais y apporter mes petites pierres :)

J'ai au cours de l'an dernier écrit quelques poèmes, assez (très ?) bref mais retranscrivant mon ressenti (assez sombre par moment)

Ils n'ont pas de titre donc je leur donnerai un numéro si vous souhaiter parler, commenter ou rebondir sur l'un ou l'autre 😉
les deux premiers sont assez imagés :

1/
Les saules esseulés,
Enlacés par la lassitude,
Souffrent en silence,
Leurs songes insalubres

2/
Sous l'océan de sel
Sombre subrepticement
Une larme, seule

D'autres à suivre 😉

slyxxle 10 septembre 2019 à 11:19

Thks ! 🙂

un ptit truc que j'ai retrouvé hier en farfouillant. L'est pas terminé mais bon 😜

"Mon amour n'est plus, il s'est envolé
comme un coup du sort, à la dérobée
Il a pris l'issue, à l'insu du guet
sans aucun remord, sans même un baiser

Mon amour n'est plus, il m'a délaissé
Comme un coup du sort, à l'infortuné
Me voilà toute nue, comme un nouveau né
Sans plus de ressort qu'un jouet cassé

Et jour après jour, sans plus de question
Je vis sans passion, dans ma haute tour
Le quotidien passe, comme une mécanique
bien huilé, classique, plus rien ne l'encrasse

..."

Déstabilisantes ces rimes embrassées de la fin, ça donne la sensation d'un truc bancal. Faudrait que je le retravaille pour que ça passe mieux. Mais pas dedans du tout!! 😄

slyxxle 10 septembre 2019 à 11:21

@Fropop J'en ai fait plein plus jeune des ptits bouts comme ça. Je laissait sortir ce qui venait entre 2 trucs de boulot ou autre. Je les considérais moi comme des débuts, des fins, des non finis, mais c'est vrai qu'ils peuvent aussi parfois se suffirent à eux même! Merci pour le partage!

Fropople 10 septembre 2019 à 12:43

3/
Manquant de confiance,
Je doute et trébuche sur ma valeur
Pour me relever, cherche l'approbation
Mais si autrui, pour réaction
Ne présente que critiques ou silence...
Alors je me laisse dévoré par mes peurs

4/
Je me sens par moment,
D'un puzzle, une pièce
Qui se serait égarée
Et n'aurait pas sa place.

Quand cela je ressens,
Je voudrais disparaître
Tel l'ombre dans le noir
Ou la goutte dans la mer.
Ce ressenti n'est pas fidèle
À ma place dans ce monde,
Mais n'ayant été inséré
L'ensemble m'échappe !

Fropople 11 septembre 2019 à 10:47

5/
Ballotté par les tumultes de la vie,
Je m'accroche désespérément à mes habitudes
Tout autour de moi le monde change
Mais moi,
Mon coeur,
Mon âme,
Ne sont que stases.

6/
J'aimerai seulement, un jour trouver
À mon âme esseulée, l'écho luisant
Altruiste, sensible, aimable et tant...
Choyant mon coeur de part ses qualités

Mais dans ce monde où l'on prône le Soi
Cette douce lueur, faite de soie
s'étiole telle une pâle illusion
Par-delà l'opacité d'inattention

Siryackle 11 septembre 2019 à 16:55

:)

slyxxle 18 septembre 2019 à 12:18

Tiens, @Siryack , c'est tout neuf c'est tout frais. C'est un peu ...... "mignon" (genre gentiment péjoratif, mais gentiment hein) 😜

La tristesse des jours me renvoie au vide
Je pleure à l'amour qui retient la bride
Si la folie douce prétend me connaître
Alors je repousse son essence à naître
Tu clames haut et fort tes idées démentes
Me laissant encore les pieds dans la fiente
C'est l'incompréhension qui m'étreint en douceur
Et m'offre une dimension jusqu'alors sans saveur
Insipide et morbide me viennent au coin des yeux
Pour décrire, fétide, le monde que tu nous veux
Alors en palindrome j'avance la tête haute
Le sourire en symptôme pour détourner tes fautes
Les croyances en chantier mais le coeur furibond
Je ferai, je promets, des rêves à foison

slyxxle 18 septembre 2019 à 12:23

deux possibilités pour celui ci d'ailleurs, mais je préfère celui posté au dessus

InconvenientTruthle 18 septembre 2019 à 12:25

Tout neuf ?

Mais n'étais-tu pas censée ne plus composer ? D'où vient donc cet élan ?

Siryackle 18 septembre 2019 à 12:53

Sympa @slyxx. :)
Un peu tristounet, non ?!
Une p'tite zique qui l'accompagne ? :-/ 😶 😉

Fais des rêves à foison... que un de tes meilleurs et merveilleux rêves t'emporte dans l'élan de ton coeur ! Dans l'élan de son coeur, peut-on se perdre ?! A vivre et à choisir... la Vie décide sans partage. Sans rente et rendre l'âme, que l'élan de notre coeur nous emporte loin des rivages amères des pauvres humains que nous sommes. Ainsi dit et fait la Vie. Tel le souffle, elle ne se pense pas mais simplement se vit.

Un "truc" spontané", pas du tout réfléchi (surtout pas !). :)

slyxxle 18 septembre 2019 à 13:01

@InconvenientTruth j'ai actuellement dans ma vie quelques petits trucs qui viennent me pourrir mon groove, et sur lesquels je ne m'étendrai pas ici. Ce qui explique sûrement @Syriack le côté un peu tristounet (ceci dit, j'écris rarement quand il n'y a pas de douleur. Le bonheur, je le vis, je ne l'écris pas). D'ailleurs, j'aime beaucoup ta compo spontanée ! 🙂

Siryackle 18 septembre 2019 à 13:48

Merci @slyxx. :)
Et je comprends aussi très bien que tu n'écrives que quand "ça va mal"...
Ce que je faisais auparavant, maintenant tout le contraire !! 😄 😍 :)

Fropople 20 septembre 2019 à 16:01

petite création phonétique faite à l'instant ^^

Souffrance sous France

Les mollets par l'effort,
L'immolé par les forts,
Les mots laids, parlés forts

Worganle 20 septembre 2019 à 20:07

J'ai pas l'inspiration comme vous pour aligner des rimes sur mes ressentis.
Par contre quand j'ai le cafard des gens , de la vie, du monde, j'apprécie d'écouter du "Fauve" . Chansons atypiques et un peu crus mais qui font beaucoup de bien.

Fropople 31 octobre 2019 à 10:12

Je pense mes larmes,
Parties du coeur mais pas encore arrivées
Elles sont mes lents colis,
Elles sont mélancolie...

J'aimerai que du jour, elles en voient la lueur
M'allégeant ainsi de ce fard d'eau.
C'est chez moi qu'elles demeurent !
Séchez-moi ! Qu'enfin, je panse mes larmes...

Siryackle 31 octobre 2019 à 10:57

😍 Bravo @Fropop !! :)

Fropople 31 octobre 2019 à 13:43

Mer@Siryack ^^
je me sentais tristounet ce matin alors il fallait que j'évacue

Fropople 17 décembre 2019 à 15:43

Est-ce la fatigue, la tristesse, l'ennuie...
Qui pèsent ainsi sur mes paupières ?
Ou bien la solitude de la nuit...
Loin du ventre chaleureux de ma mère.

Au matin, parcouru d'un frisson,
Je me lève sans grande raison.
Pour survivre, m'en vais au travail,
Assurant vivres mais rien qui n'en vaille !

Ayant dévêtu mon désespoir,
Je persévère malgré les déboires.
Me recousant avec mon être,
Effiloché par le paraître...

Dans cette vaste mascarade
J'espère trouver une escapade !
Faut-il vraiment y figuré ?
Et faire semblant d'être comblé !

Alors qu'en toute simplicité, avec sincérité,
Laissez donc les apparats et montrez-vous sans fard !
Ainsi vous trouverez, en toute authenticité,
Âmes colorées, fleurs de lotus sur nénufars.

Rothle 18 décembre 2019 à 15:22

vous avez un stock de cordes à écouler ? Topic sponso par Smith & Wesson ? Ou encore un coup de Xanax le Détox aka Prozac le Pleutre ?

C'est rarement gai tout de même. A se demander presque comment l'inspiration vient à la Compagnie Créole.
Ceci étant dit, et vu certaines similitudes dans vos textes, aux auteurs différents:
est-ce qu'écrire vous sert d'exécutoire ? Vous utilisez beaucoup le "je".

J'ai écrit pas mal à un moment en français (et un peu en anglais, souvent inspiré par un film que je venais de voir).
Puis plus du tout ou très épisodiquement. Puis j'ai égaré tous les papiers. Egaré, et même enfoui dans des monceaux de datas, quelque part répartis dans des disques durs, des fichiers textes où certains textes avaient été retranscrits.
Des trucs sombres; gais,d'autres neutres. Dont le ton ou le sujet n'étaient souvent pas liés à l'humeur du moment où ils étaient composés.

J'ai remis la main par hasard sur ces fichiers textes il y a peu (et reperdus depuis ....lol). Et j'en ai parcouru certains.
Je ne me souviens pas d'avoir employé le "je".
Et à vrai dire que ce soit du "je" ou du "il", c'était plus - et pratiquement toujours - de la projection de l'imagination, du story-telling que l'expression de choses personnelles. Même si ça pouvait en donner l'impression.
A contrario il semble y avoir beaucoup de vous dans ces textes (et pas qu'à cause du "je". C'en est presque troublant.

Fropople 18 décembre 2019 à 16:35

@Roth Pour ma part oui, il s'agit en effet d'évacuer un trop pleins d'émotions qui me pèse et m'asphyxie...
étant donné que l'inspiration ne me vient que dans ces moment, forcément mes écrits s'en retrouve emprunt 😉

Fropople 17 janvier 2020 à 15:36

petit écrit court mais a double sens (si vous arriver à l'entendre 😉) :

Larry vit hier ses coups laids sur son lit (La rivière s'écoulait sur son lit)
Entre, saillant aux rangs, Tony truand ! (en tressaillant torrent tonitruant !)


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?