Vos idées, vos projets

Nature et émotions

  1. Accueil
  2. Forums
  3. vos galeries, réalisations et projets : Vos idées, vos projets
  4. Nature et émotions
Nature et émotions
Fropople 03 avril 2020 à 20:46

Bonsoir, je vous propose un petit atelier d'écriture très libre, la seule consigne étant de décrire, mélanger et/ou lier les éléments de la nature (végétation, terre, mer, mont, vent...) et les émotions, ressentis et sensations.

Je reviens avec ma participation un peu plus tard 😉
À vous ! 🙂

Fropople 03 avril 2020 à 21:52

Sur ce bord de rivières se trouve luxuriante végétations, un florilège d'arbres divers et variés. Il n'est pas possible de décrire le climat qui les entourent, chacun semblant vivre au rythme de ses saisons. Un flots confus de sensations m'envahit, mes pensées diffuses tourbillonnes. Mon regard s'arrête sur l'un d'eux. C'est un saule, le seul aux alentours ; ça vue a quelque chose de... désolant. Il n'est point mort, mais il semble à bout de souffle ; ses branches dévêtues de feuilles évoquent des bras ballant, vides d'énergie, comme s'il avait abandonné, baissé les bras. La fine bruine qui l'entoure lui donne l'impression de baigner dans ses larmes. Il aura besoin de temps pour resplendir à nouveau, mais il se régénèrera. Bientôt ses frêles racines parcourront les terres étrangères qui l'entoure, afin d'élargir ses horizons, nouer des liens avec de nouveaux êtres et trouver peut-être un lien intense de partage réciproque : l'amour.

PS des connaisseurs en écriture pourraient m'indiquer si mon utilisation des '...' et des ';' dans le textes est correcte ?

remanule 03 avril 2020 à 22:59

J'aime me promener le long de cette rivière.
Tout y est calme,fluide et apaisé.
Seul le bruit de l'eau crépitante brise le silence.
Ici on ne peut que se ressourcer.
L'eau,les rochers,les arbres, le vent,même les odeurs de pins et de mousse me porte a me ressourcer.
C'est un endroit idéal,méconnu des touristes.
C'est mon endroit.
Tout est sauvage, et pourtant si pure.
La nature,ici,est chez elle.
Personne ne peut y faire son nid,personne ne peut la dompter.
Ce coin est sacré.
On y passe,on y respire,et on revit.
Merci a la nature d'avoir créer un espace inviolable,qui j'espère,passera a travers les temps et les âges.
Et restera tel quel,sauvage et pure.

Merci @Fropop belle idée !
Pour les ... et les ; je ne sais pas je ne suis pas un spécialiste mais je trouve que tu les utilises très bien!🙂

Berengerele 04 avril 2020 à 16:28

On commençait à penser aux détentes printanières, aux fleurs qui poétisent dans le jardin, aux bains de soleil de l'été, aux activités qui nous font valser hors de nos cages dorées, aux plaisirs parfois rares que l'on aime savourer seul ou avec nos aimés. Mais un vent d'hiver, chargé d'un ennemi invisible, a a soufflé par ici en mars et a freiné nos ardeurs.
La nature, seule, a souri, insensible.
Le ciel s'est fait plus silencieux et nos nuits blanches se sont creusées de trous. Surtout ne pas sortir trop loin. Juste attraper quelques rayons de soleil qui passent au travers des vitres sales, goûter la pluie qui tombe sur le balcon, regarder les oiseaux qui s'amusent dans les arbres er rêver qu'ils nous prêtent leurs ailes. S'agiter parfois juste pour s'agiter. S'informer encore malgré les peurs distillées qui paralysent un peu. Tenter de s'éloigner des rancoeurs qui étreignent le monde. Satisfaire nos besoins de s'alimenter, pendant des minutes mesurées, dans des kilomètres limités. Croiser des visages et sourires figés, des pas qui se détournent dans l'allée, des masques apeurés. Oublier les mains chaleureuses, les baisers volés, les parfums des autres. Eteindre parfois un peu les feux amoureux qui couvaient. Se camoufler, se calfeutrer entre nos murs, dans nos cocons javellisés. On ne sait jamais.
Nos tristesses ne découlent que de l'instant présent. Les baisers reçus durent plus longtemps qu'on ne le croit. Quand tout devient inerte, que les horloges se sont tues, quand on a l'impression que tout s'écroule et tombe, quand les cris et la rage deviennent stériles, au coeur d'une pandémie qui accule le monde, nous avons besoin de comprendre les messages car il nous faut un demain.
La nature attend, impatiente.
La vie n'est pas passée.

C'est ce qui est venu....en détournant un petit peu la consigne @Fropop ! 😉

Berengerele 04 avril 2020 à 16:37

@Fropop, essaie un texte sans ponctuation et écris-le dans un rond découpé dans du papier, de l'extérieur vers l'intérieur en lâchant complètement et en écrivant tout ce qui vient ! Tu verras, c'est marrant et pffffiout .......plus de ponctuation ! 😉

Gaiale 04 avril 2020 à 19:07

Humeur légère, senteurs printanières. Les voisins tondent le gazon, les rires d'un petit garçon.
Une pause, un soupire, une trêve. N'est ce sait-de qu'un mauvais rêve ?
J'imagine le monde d'après. Plus conscient ? Impatient ? Qui sait ...


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?