Vos idées, vos projets

Proposition de création d'une nouvelle région francaise.

  1. Accueil
  2. Forums
  3. vos galeries, réalisations et projets : Vos idées, vos projets
  4. Proposition de création d'une nouvelle région francaise.
Proposition de création d'une nouvelle région francaise.
Gargarinele 01 mars 2019 à 11:52

Une mince bande de territoire autours du GR10 et de la méridienne verte. Une politique coloniale New Âge. Une demande citoyenne et associative. Se reapproprier le territoire. Entretenir et valoriser l'espace naturel (domaine public géré par ONF et les collectivités territorales) sous contrat de fermage et de l'ancien système de propriétés privées. Une expérimentation juridique, sociale et culturelle axée sur une cooperative agricole bio-éthique et d'un pôle de recherche, d'innovation et de pédagogie.
Un acteur administratif inter-regionnal voire inter-national (Catalogne nord, Andorre la vieille, Pays basque, Belgique Wallonne ...).
Le chemin doré du magicien d'Oz, la colonne vertébrale et le collier de l'Europe...
Pensées en vrac pour l'instant. Je commence sur un terrain agricole du côté de Perpignan et souhaite créer un réseau associatif.
Des petits fous fous motivés par ce projet énorme, démesuré et utopique dans ce parc à Zèbres ?

Gargarinele 01 mars 2019 à 12:40   •  

?

Aurale 01 mars 2019 à 14:04   •  

Ca pourrait m'intéresser... je suis pas loin en plus...
Une société en marge, parce que différente, c'est ce dont je rêve.
Le problème dans ces "communautés", c'est d'avoir un axe commun à 100% et la gestion des egos.
J'ai participé à des construction de société parallèle mais à chaque fois, ce sont les "hommes" et leur égo qui m'ont dégouté...
J'espère pour toi que ça ne tombera pas dans ces travers, il doit surement y avoir des choses à faire pour ça.

Tu nous en dis plus?

Gargarinele 01 mars 2019 à 15:34   •  

J'avais pensé commencer par un accueil de max 16 personnes (législation blabla) en hébergement légers démontable (re blabla) décliné ici en maison de paille, maison de bois, maison de pierre. Ça te rappelle quelque chose ?
Trois Hébergements temporaires donc et des ateliers de constructions écologiques avec un peu de domotique (je peux le faire et l'animer ). Je pensais aussi à l'accueil des scolaires locaux, des petits groupes en tentes, yourtes, cavaliers et roulottes etc non motorisée.
Le tout dans le cadre d'une petite exploitation perma culture et recyclage des déchets (je pense surtout au compostage et methanisation). À faire tenir sur un demi hectare, belle terre, proche et accessible.
Pourquoi pas, dès que l'accueil est possible, proposer ce type de gestion (associative, cooperative agricole et de transports ?) sur quelques lieux bordant le GR10 trans-pyreneen. Un genre de relais pour les touristes nature et/ou spirituel (ancien chemin de St jaques de compostelle.)
Que dire de plus ? Qu'en penses tu ?

Gargarinele 01 mars 2019 à 17:10   •  

Le concept local me semble possible. Que ce soit juridiquement et financièrement avec une exploitation agricole simplifiée et un accueil touristique cloisonné.
Mais le TOP serait de matérialiser ce GR10 pour donner envie aux plus grand nombre de s'y intéresser. Plus il y aurait de fermes semi-autonomes plus ce chemin pourrait être fréquenté. Entre deux fermes, il serait possible d'installer des étables pour ânes et chevaux et ainsi assurer un genre de transports des personnes et denrées agricoles pas cher et écolo. Chaque ferme aurait en charge l'entretien ainsi qur la gestion du chemin et des alentours proches. Ce chemin deviendrait (ou plutôt redeviendrait) un axe d'échange et d'accueil, côté français mais pourquoi pas à proposer côté Espagnol.
Il faut actuellement une semaine pour traverser les pyrénées.

Aurale 01 mars 2019 à 17:31   •  

Que ça fait super envie 🙂 pour peu que ça résiste au loup...
Maison démontable? je vois pas trop..
C'est toi qui construit tout ça ( faut être sacrément bricoleur) ou tu vois quelque chose de participatif? Comment tu fais pour l'eau? Tu prévois aussi un traitement? Le chauffage?
Pour les scolaires, ça peut amener quelque chose qui me semble aller dans le bon sens: élargir les possibles (habitat, agriculture, sens de vie, respect de la terre...), il faut juste arriver à faire coller ça avec le cahier des charges de l'EN (je passe le concours d'instit' et je galère, d'où mon message un peu virulent, désolée).
Tu prévoies d'y habiter toi? Comment tu insères le côté social dont tu parlais? avec d'autres lieux? Ou dans celui-là?
La partie qui tue, c'est les fonds pour faire voir le jour à tout ça...

C'est un chouette projet, et aussi peut-être le projet d'une vie, il faut être prêt à donner son temps (même si ça en vaut la peine, carrément).
Je veux bien que tu me tiennes au courant.

Zebra3le 01 mars 2019 à 17:32   •  

Comment c'est financé ? Et par qui ?

Stickle 02 mars 2019 à 08:00   •  

Bonjour Gargarine,

Très beau projet, très intéressant !
Mon projet professionnel se rapproche un peu du tient, côté écologique de celui ci.
Gestionnaire des espaces naturels.
Pour avoir du poids il faut un Master.
C'est en haut que se prennent les décisions sur la protection de la faune et la flore.
Le ministère de l'écologie ainsi que celui de l'agriculture devrait aider des idées nouvelles comme la tienne a se mettre en place.

Gargarinele 02 mars 2019 à 14:41   •  

J'ai déjà commencé à y investir du temps, de l'argent et de la sueur. J'ai la foi, le feu sacré. Même si je dois encore une fois me brûler les ailes et retomber dans les abîmes.
Ce projet n'a pas vraiment besoin d'argent pour évoluer même si je compte m'appuyer sur des financements région, chambre d'agriculture, crawfunding, monnaie locale alternative existante, dons, échanges de savoirs et de forces vives...et peut être certains d'entre vous.
Des idées ? Du temps libre ? Des personnes à me présenter ?

Gargarinele 03 mars 2019 à 15:35   •  

Genre uli-alto.net

Aurale 04 mars 2019 à 11:28   •  

Salut,

mon frère est calé en fonds européens, je vais voir s'il a des tuyaux.
T'as des chantiers en cours? Je suis pas sure d'être d'une grande aide pour grand chose ... 😂

Etoilele 13 mars 2019 à 21:26   •  

Les 3 ptits cochons^^

Sinon, quelle riche idée !!! Je ne serai pas dispo avant le milieu de l'été mais je serai tenté pour te filer un coup de main si tu as besoin. En tout cas, à te lire ça correspond bien à ce à quoi j'aspire. A suivre donc !

Gargarinele 14 mars 2019 à 14:10   •  

Noté.

Gargarinele 14 mars 2019 à 17:45   •  

Pour ce qui est du local, je viens d'ouvrir un nouveau post "l'Omphalos, un chantier participatif" si ça vous intéresse.
Mais pour en revenir à du régional et à de l utopique, sujet premier de ce forum, je souhaitais aborder les thèmes de l'isolement des atypiques (pour ceux qui se reconnaissent), de leur volonté de se réunir et de partager, de l'enclosure dans les villes (pour certains), de la difficulté de se déplacer sur le territoire sans cramer un max de thune et de pétrole (pour beaucoup), de l'inexistence d'un lieu réel de réception et de transmission du savoir à la fois local et national (principe des universités populaires), d'entraide et de solidarité.... et tout ça en un seul concept.
Si vous ne l'avez pas déjà fait, utilisez l'outil de recherche de ce site. Une carte de France indique, avec de jolies petites flèches bleues, où résident quelques personnes qui, si elles sont inscrites sur ce site, sont en recherche de réponses voire veulent même pour certaines, contribuer à un rapprochement des personnes et des esprits.
Vous souvenez vous, enfin ça commence à dater, du grand pique-nique de l'an 2000 le long de la méridienne verte entre Dunkerque et Pratz de Mollo, de la plantation d'arbres et de plaques cuivrées sur ce parcours ?
Une association de cyclistes du Nord pas de Calais (coucou les chtits copains) avait tenté de relancer le bouzin avec pas mal de Kms parcourus. Quelques givrés du VTT ont réalisés la totale dans un sens ou dans l'autre.
En combinant tous ces éléments, je pose une question. Qui serait prêt (et dans la capacité bien sûr), dans un contexte associatif organisé, à recevoir pour une nuit, des zèbres pèlerins sur cet itinéraire ? Rennes-Strasbourg, Bordeaux-Lyon et Bayonne-Perpignan sont tout autant possibles.
Pas si utopique. Un mélange de chemins de compostelle et de "j'irai dormir chez vous". Des voyages de rêves à mon sens.
Allez, forum ouvert à toute proposition et candidature.
Zèbrement votre.

Carolle 27 mars 2019 à 17:34   •  

pas mal comme idée, nous on va créer un genre d'éco-quartier en permaculture avec d'autres HP ( pour l'instant on est que deux...), ici en Belgique. Pour l'instant le site est en construction, la note artistique et la dimension "existencielle" n'a pas encore été ajoutée ( permasilva.org). Mais un réseau, ce serait sympa...depuis que je suis toute petite je rêve de réinstaurer le troc...

Carolle 27 mars 2019 à 20:29   •  

j'ai pas mal voyagé à pied et le concept d'ânes et chevaux pour aider à porter est sympa...mon dos a souffert
Moi aussi ce qui me fait peur dans ce genre de projet c'est qu'il y a souvent des*** qui viennent se greffer et prendre sournoisement les commandes. Pour moi un système basé uniquement sur le matériel est voué à l'échec, et la spiritualité imposée amène au sectarisme. Aussi je crois que pour arriver au vrai partage d'un tel projet, les personnes doivent être intimement liés par un lien que l'on nomme l'Amour, et que nous n'avons pas toujours...Pour arriver à vivre avec d'autres, sans guerres d'ego, il faut se connaître soi-même... et je crois aussi être détaché du résultat, le plus important est de "faire ensemble".Mais cela reste mon avis biensur.

Gargarinele 28 mars 2019 à 12:21   •  

Je suis d'accord avec toi.

Etoilele 29 mars 2019 à 10:50   •  

Je suis d'accord à 100% @Carol

Carolle 29 mars 2019 à 13:36   •  

vous êtes d'accord mais j'habite trop loin de vous bouhouuu...

Gargarinele 04 avril 2019 à 10:21   •  

Le projet avance, en local avec l'omphalos et en régional avec la région, le département, les chemins de St Jacques de conpostelle et différentes associations alternatives. Infos contre mail. Aom.

Gargarinele 10 avril 2019 à 17:44   •  

En humaniste de son temps, Rabelais postule qu'une société sans contraintes ni conflits est possible dès lors qu'on laisse s'exprimer la nature foncièrement bonne de l'humain. Les résidents de Thélème ont par nature le sens de l'honneur et de la responsabilité : « parce que les gens libres, bien nés, bien éduqués, vivant en bonne société, ont naturellement un instinct, un aiguillon qu'ils appellent honneur qui les pousse toujours à agir vertueusement et les éloigne du vice » (Gargantua, chapitre 57).

Pour arriver à ce résultat, Rabelais souligne l'importance de l'éducation : les résidents de Thélème sont nourris de connaissances dans des domaines étendus, lisent, écrivent, parlent cinq ou six langues, savent jouer de différents instruments de musique, etc. Cependant cette éducation n'est rien sans la ??????, la volonté divine.

Quant à Frère Jean, il refuse de gouverner cette abbaye, car « comment, disait-il, pourrais-je gouverner autrui, alors que je ne saurais me gouverner moi-même ? » (Gargantua, chapitre 52). En effet l'idéal est de se gouverner soi-même, ce qui semble l'objectif des Thélémites.

Wiki

Gargarinele 10 avril 2019 à 17:55   •  

L'ouvrage de Rabelais se compose de cinq livres. Le premier a pour titre Gargantua, et les quatre autres Pantagruel. Le titre complet du premier est : Pantagruel. Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très renommé Pantagruel Roi des Dipsodes, fils du Grand Géant Gargantua. Composés nouvellement par maitre Alcofribas Nasier. Il sera suivi du Tiers livre en 1546 (Le Tiers Livre des faits et dits Héroïques du noble Pantagruel, composés par M. François Rabelais, docteur en médecine et Calloier des Iles d'Hyères), du Quart livre en 1552 (Le Quart Livre des faits et dits Héroïques du noble Pantagruel. Composé par François Rabelais, Docteur en Médecine et Calloier des Iles d'Hyères) et du Cinquième livre, posthume.

Ce jeune homme, élevé tout autrement que ses contemporains, est un prince juste, bienfaisant, humain surtout. Il voyage, parcourt le monde et rencontre partout des abus, des iniquités, des superstitions grossières ou ridicules. Il trouve sur son chemin des juges de toute classe, les uns grotesques, comme Bridoye qui fait apporter les sacs contenant les dossiers, les soupèse, puis tire au sort des dés l'arrêt qu'il doit rendre ; les autres rapaces et sanguinaires, comme Grippeminaud, l'archiduc des chats fourrés et ses acolytes. Il se heurte aux Chicanoux, huissiers et sergents, qui vivent et s'engraissent aux dépens des malheureux plaideurs. Nous ne le suivrons pas dans l'Île sonnante, au pays des papimanes, où l'auteur attaque d'une manière hardie les cruautés de la cour de Rome.

L'un des personnages les plus connus de Rabelais est Panurge, type de tous ceux qui, pauvres, intelligents mais dissipateurs, luttent sans cesse pour se faire une position. Quand Pantagruel fit sa rencontre, il était en fort piteux état. Il arrivait du pays des Turcs, où ces mécréants l'avaient mis à la broche après l'avoir bien garni de lardons, car il était fort maigre. Pantagruel entreprend de le marier, chose peu facile ; ne faut-il pas consulter tous les sages, tous tes devins ? la question est si grave ! Après les avoir écoutés, Panurge ne sait s'il fera bien ou mal de se marier. En attendant, Pantagruel lui fait cadeau d'une châtellenie, mais en moins de quatorze jours le nouveau châtelain avait dilapidé le revenu de trois ans, « prenant argent d'avance, achetant cher, vendant à bon marché, et mangeant son blé en herbe ».

Dans une autre circonstance, le philosophe nous montre Panurge affichant une effronterie et une malice cyniques. Dans un voyage sur mer, la tempête éclate ; la peur de mourir lui arrache aussitôt des plaintes et des gémissements ; il veut à toute force qu'on le mette à terre, sur le plancher des vaches. Quand la tempête est apaisée, il reproche à l'équipage la poltronnerie que lui seul a montrée et cherche un mauvais tour à faire à quelqu'un. C'est sur Dindenaut, le marchand de moutons, que s'exerce sa malice. Il obtient à grand peine que celui-ci lui vende un mouton. Il le paye au poids de l'or puis, le prenant entre ses bras, le jette à la mer. Aussitôt, d'un bond, tout le troupeau se précipite à la suite du noyé et Dindenaut éperdu, se cramponnant au bélier, est emporté avec lui dans les flots. Panurge, du haut du pont, se rit de son malheur et lui débite un beau discours sur les misères de cette vie et les félicités de l'autre. Ce trait est passé en proverbe dans notre langue ; « sauter comme les moutons de Panurge », se dit des gens qui font une chose par esprit d'imitation.



[D'après Daniel Bonnefon. Les écrivains célèbres de la France, ou Histoire de la littérature française depuis l'origine de la langue jusqu'au XIXe siècle (7e éd.), 1895, Paris, Librairie Fischbacher.]

Gargarinele 10 avril 2019 à 18:05   •  

« la bête du monde la plus philosophe, dit-il ; le chien ne dédaigne pas l'os qu'on lui jette : il le garde, il l'entame, il le brise, il le suce. Pourquoi ? Quel bien prétend-il ? Rien de plus qu'un peu de moelle. Prenez exemple sur le chien. En ouvrant un livre, qui en apparence est grossier, cherchez-y la substance et la doctrine. »
F.R.

Thulsale 10 avril 2019 à 18:15   •  

Mais alors, les moutons ne sont pas ceux de Panurge mais ceux de Dindenaut du coup? 😵

Gargarinele 10 avril 2019 à 18:31   •  

Panurge est le mentor de Pantagruel. Si tu veux pleurer et rire, lis les 5 livres.

Dans la mesure où le Pantagruel parodie les romans de chevalerie du Moyen Age et où il se révèle comme une chronique de l'héroïsme, on peut y distinguer quatre moments: l'enfance et l'éducation du jeune prince Pantagruel (chap. i à ix) (1,2 et 3) ; une mise à l'épreuve des connaissances et une éducation pratique sous le gouvernement de son loyal serviteur Panurge (chap. x à xxiv)(',(4,5 et 6) ; les prouesses du Prince (chap. xxv à xxix)(7,8 et 9) ; restent les quatre chapitres de conclusion (xxx à xxxiv)(ben 10,11 et 12) qui insistent sur le retour à un ordre idéal : aux Enfers, dans le ventre du géant, ainsi (pie sur terre avec la campagne de pacification chez les Dipsodes.

Gargarinele 10 avril 2019 à 18:33   •  

Son oeuvre, appelle un nouveau lecteur et suscite une nou­velle manière de lire. C'est au dernier chapitre de l'ouvrage qu'apparaît l'image souhaitée d'un tel lecteur : le bon pantagruéliste sachant « vivre en paix, joye, santé, faisans tousjours grande chère »; mais surtout ce lecteur va se définir par son état d'esprit: il lit non pour « nuyre à quelq'un meschantement» mais pour « passer temps joyeusement » (ibid.).

Gargarinele 10 avril 2019 à 18:35   •  

Je pense que tu as les clefs pour une belle lecture. AOM

Gargarinele 10 avril 2019 à 18:38   •  

Dans un style différents, il y a aussi la vie de Merlin selon Barjavel. Mais c'est une autre histoire :)

Thulsale 10 avril 2019 à 18:44   •  

Je vais chercher à me procurer ces bouquins!

Merlinle 10 avril 2019 à 18:47   •  

L'Enchanteur de Barjavel est l'un de mes livres de référence ;)

TomPhallosle 16 mai 2019 à 18:04   •  

voir la vidéo

voir la vidéo

TomPhallosle 16 mai 2019 à 18:14   •  

😈

voir la vidéo

voir la vidéo

TomPhallosle 16 mai 2019 à 18:20   •  

voir la vidéo

voir la vidéo

voir la vidéo

voir la vidéo

voir la vidéo

voir la vidéo

TomPhallosle 16 mai 2019 à 18:27   •  

voir la vidéo

voir la vidéo

voir la vidéo




Les citoyens européens peuvent désormais faire entendre leur voix directement auprès de la Commission européenne. En effet, la procédure d'initiative citoyenne européenne est entrée officiellement en vigueur le 1er avril. Elle permet à un million de citoyens issus d'au moins sept Etats membres de l'Union européenne de soumettre une proposition de loi à Bruxelles.

Sur un sujet comme l'OGM, ce dispositif est une aubaine pour les associations écologistes. Sans même attendre la mise en application de cette initiative, Greenpeace avait déjà remis, en décembre 2010, à Bruxelles une demande, signée par plus d'un million d'Européens, pour interdire toute autorisation de cultiver de nouvelles plantes génétiquement modifiées en Europe. « C'est trop tôt », avait répondu la Commission. Leur requête, jugée non conforme, n'avait donc pas pu être retenue dans le cadre d'une initiative citoyenne, mais elle avait quand même prouvé la force de ce type de procédure. Aucun OGM n'a d'ailleurs été autorisé à la culture en Europe depuis.

Pour être valable, les organisateurs d'une une initiative citoyenne européenne, issus d'au moins sept pays de l'Union européenne, doivent déposer une demande d'enregistrement auprès de la Commission européenne. Ils disposent alors de 12 mois pour recueillir un million de signatures. Un minimum de signatures est requis pour chaque pays (par exemple : 55 500 en France, 74 250 en Allemagne, 16 500 en Belgique...) afin que la demande soit représentative d'une opinion européenne et non pas seulement nationale. Après vérification des déclarations de soutien (nom, prénom, adresse, nationalité, numéro de pièce d'identité, date et lieu de naissance des signataires) et examen de la requête, la Commission européenne peut décider de donner suite ou non à l'initiative. Si la réponse est positive, elle engage une procédure législative classique qui passe par un vote au Parlement européen et entre les 27 Etats membres de l'Union.

Greenpeace ne compte pas à l'heure actuelle relancer son initiative estimant qu'elle a, pour l'instant, atteint son objectif. Mais d'autres initiatives sont dans les tuyaux : la place du nucléaire en Europe, les services d'intérêt général comme l'eau notamment, ou encore le pluralisme des médias. Ces questions pourraient être les prochains sujets dont l'Europe sera saisie par des citoyens qui la critiquent de plus en plus mais qui pourraient bien grâce à cette démarche retrouver un peu de crédit à leurs yeux.


https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/un-million-de-citoyens-europeens-vont-pouvoir-proposer-des-lois-354218

TomPhallosle 16 mai 2019 à 18:42   •  

voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo

TomPhallosle 16 mai 2019 à 18:50   •  

voir la vidéo?list=PLv3IIgsIuEEex25psm0_gIZsObi9YjETQ
voir la vidéo
voir la vidéo
voir la vidéo

TomPhallosle 17 mai 2019 à 14:37   •  

voir la vidéo

Bon résumé

TomPhallosle 20 mai 2019 à 13:33   •  

voir la vidéo

TomPhallosle 22 mai 2019 à 12:31   •  

https://abp.bzh/l-initiative-citoyenne-europeenne-pour-un-projet-de-loi-definissant-les-droits-des-minorites-linguistiques-et-les-devoirs-de-44637

Guerrier (pas soldat) ou contemplatif, c'est un choix.
Pour moi, the Show Must Go On

voir la vidéo

TomPhallosle 22 mai 2019 à 13:07   •  

voir la vidéo

TomPhallosle 22 mai 2019 à 13:46   •  

voir la vidéo

TomPhallosle 22 mai 2019 à 14:11   •  

voir la vidéo

TomPhallosle 22 mai 2019 à 14:22   •  

voir la vidéo

TomPhallosle 22 mai 2019 à 14:38   •  

voir la vidéo

voir la vidéo

TomPhallosle 22 mai 2019 à 23:48   •  

voir la vidéo
voir la vidéo


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?