Vos idées, vos projets

Votre lieu de vie idéal (région et habitat)

  1. Accueil
  2. Forums
  3. vos galeries, réalisations et projets : Vos idées, vos projets
  4. Votre lieu de vie idéal (région et habitat)
Votre lieu de vie idéal (région et habitat)
Nevromonle 25 octobre 2020 à 19:55

Quel est-il? Comment est-il, ou sera-t-il, en termes de lieu, d'environnement géographique, de géologie, de pluviométrie, de météorologie, d'odeurs, d'ambiances, d'équipements, d'(autres) animaux, de (pas de) gens, d'entités, de couleurs, de matériaux, de source(s) d'énergie, de style architectural?
Pourquoi?

Kapucynele 29 octobre 2020 à 13:15   •  

Question sympa 🙂
Mon idéal serait celui-ci : région valonnée, mais avec des plateaux, peu de monde, d'habitations, de grandes forêts avec de l'humidité, mais pas trop. Des hivers avec un peu de froid mais pas trop (pas les -40° du Canada par ex), des étés pas trop chauds ni secs.
La maison pas trop grande mais avec des terres pour mes bêtes, un point d'eau, les voisins pas trop près, suffisamment de réseau (téléphone et internet 😄 ). Sol pas trop calcaire, pas trop argileux, pas trop sableux (un mélange homogène quoi), qui réssuie rapidement.
Bref, pas très loin de là où je vis ^^
Ce que j'apprécie chez moi : à 1h de la mer, à 1h30 de la montagne, sol pratique (sèche rapidement, bien pour les animaux (chevaux), et pour le jardinage).
Ce qui me manque : le point d'eau. Je rêve d'un étang ou d'un petit ruisseau, mais qui déborde pas dans la maison ^^
Ce dont je me passerais : les voisins...

J'ai eu la chance pour mes études de bouger pas mal sur la France. Il y a de superbes régions, où la nature a encore un peu sa place. Où il reste quelques vieilles belles maisons de pierres, qui semblent porter une histoire. Clairement, si j'avais dû choisir, c'est pas ici que je me serais installée. Je crois que je serais allée en Bretagne sud, bien qu'un peu trop peuplée (j'ai vécu 3 ans à Brest), ou ptèt dans une région comme la Creuse.
J'aime l'humidité, les lacs, rivières, l'eau quoi.
J'ai rêvé un temps de m'installer au Québec. Quand je vois les cartes avec des lacs partout, ça me donne des frissons 😛 Mais voilà, quand on vient du sud, les -30 pendant 6 mois, où on est très limité dans les activités extérieures, faut le supporter.

Niveau gens : Je suis née dans ma région. Je suis partie pour mes études. Je suis revenue 12 ans plus tard : je ne connaissais plus personne. Mes faibles capacités relationnelles n'aident pas. Je suis la fille de. ça a des avantages, mais aussi et surtout des inconvénients (jalousies, très très vieilles histoires de famille sur plusieurs générations, si si). J'en vis quelques conséquences ces jours ci.
A la campagne, c'est pas si simple de s'insérer. Dans mon coin, c'est très compliqué. Quelques uns ont le "pouvoir", et c'est pas franchement les plus malins. Faut savoir composer, et faudrait surtout que je m'intègre. Je n'en ai pas envie, mais je ne vais pas avoir le choix, si je ne veux pas me faire bouffer (femme célibataire). Si vous saviez comment je m'emmerde avec une majorité. La culture, c'est pas super bien vu par ici. J'ai tenté le club photo, il y a quelques années, j'ai arrêté, et va falloir que je me force et m'y remette. Le rêve 😒 Bref.
Je crois que où qu'on aille en France, de toute façon, yaura forcément des humains pour venir faire chier.
Des fois, je rêve de partir à l'autre bout du monde, du genre Patagonie (pi ya de belles perruches là bas ^^). Quitte à être seule, au moins, ça sera pour une autre raison que mes incapacités sociales lol

Je sais pas si ça répond bien à la question, j'ai l'esprit trouble ces temps ci, désolée de pas réussir à faire quelque chose de mieux structuré.

Nevromonle 29 octobre 2020 à 19:48   •  

Merci !
Si ce n'est pas indiscret, c'est une histoire d'argent, qui fait que tu n'emménages pas dans ton coin mais avec un point/cours d'eau et sans voisins mitoyens ou proches?
C'est moche, les difficultés d'intégration à cause de l'entre-soi. J'ai beaucoup connu ça. Je suis né dans une région agricole, mais assez vite, je ne me suis pas senti fait pour ce coin. Je trouvais que les hommes notamment se complaisaient dans un comportement et des propos de gros bourrins (désolé, je sais que tu aimes les chevaux ! ). Et la culture, si il ne s'agissait pas de faire saigner un taureau dans une arène, il n'y en avait pas trop...Ceci dit ! Pourquoi ne pas créer ton propre club, ou ton association, histoire que ce soit plus à ton image?
Et tu subis des pressions en tant que femme célibataire? Les femmes du coin ne te soutiennent pas?
(je vis dans le Nord de la France, mais il y a des perruches en liberté...moi, elles me cassent les oreilles x) )

Kapucynele 29 octobre 2020 à 20:44   •  

Bah, histoire d'argent, oui et non. Ya pas une réponse vraiment simple à cette question ^^
Non parce que je me suis installée dans la maison familiale, porteuse d'une longue histoire (pas que rose) et que si je pars, mon père devra la vendre. Donc ya une histoire de fidélité. J'aime le lieu aussi, mon père est né là, mon grand père, mon arrière grand père... Je retrouve des fois des objets improbables témoignant de ce passé. Certains emcombrants, d'autres plus touchants (la boite à gâteau de quand on était petites, la toise de mon arrière grand-père, éleveur de chevaux, qui m'a transmis sa passion en sautant 2 générations ^^). Ce lieu me permet de réaliser mon rêve plus facilement, donc oui, histoire de sous aussi puisqu'il y a quelques terres, et une écurie. Et je n'aurais jamais eu les moyens d'acheter un tel domaine quand je m'y suis installée (aujourd'hui, je devrais viser plus modeste, mais ça ne serait pas totalement impossible, je pense, mais pas raisonnable). Je suis proche de ma famille, que j'aime autant qu'elle me coupe les ailes. 'Fin voilà quoi. La vie.

Niveau gros bourrins et culture, ben oui, idem ici. Faut aller en ville pour espérer autre chose, et encore. ici, c'est fêtes de village où on se bourre la gueule, et corridas aussi. J'ai rien contre les cuites, tant qu'on vient pas vomir sur mon paillasson (ce qui arrive en ville), mais ça m'intéresse pas, chacun son truc quoi. Une histoire de gout. Et que ça, ben ça me lasse encore plus.

"Ceci dit ! Pourquoi ne pas créer ton propre club, ou ton association, histoire que ce soit plus à ton image? "
Manque de temps, et de capacités sociales. J'y ai songé pourtant. Mais je suis pas leader, ça m'intéresse pas, je suis très (trop) indépendante, je suis pas douée avec la paperasse ^^ (vraiment très pas beaucoup lol) Et les gens m'ennuient vite. je me sens très rapidement envahie, je vais me faire piquer les idées rapidos, sans savoir les défendre, ça va m'agacer, et j'aurai un esprit très critique sur la façon dont d'autres les développeront. Bref, j'ai un caractère de merde lol

"Et tu subis des pressions en tant que femme célibataire? Les femmes du coin ne te soutiennent pas? "
C'est plus qu'on n'existe pas des masses, et qu'on va pas nous écouter beaucoup si ya un souci. Pour l'instant ya mon père, mais il est pas éternel, et ça me gonfle de devoir déléguer certaines choses. En même temps, ça m'évite les relations sociales déplaisantes (notamment avec le maire), si je suis honnête.
Disons que je flippe pour dans quelques années, des histoires de terrain qu'on pourrait tenter de me forcer à vendre.
Je ne connais pas grand monde, ici, je suis sauvage. Avenante mais sauvage. Une de mes amies, dans son coin perdu de l'autre côté de la France, a fait ce qu'il fallait : s'entourer correctement. Je sais pas faire.

"(je vis dans le Nord de la France, mais il y a des perruches en liberté...moi, elles me cassent les oreilles x) )"
Lesquelles ? Perruches à collier ou perruches veuve ? ou conure souris, ou quacker, au choix, c'est une américaine TRES bruyante qui forme d'immenses colonies avec de très gros nids de branchages, mais il me semble qu'on en trouve moins que les colliers, qui sont des asiatiques bryantes également ^^
Les 2 sont de vraies pestes, très intelligentes, sociables entre elles, mais qui chassent la faune locale...

Nevromonle 30 octobre 2020 à 08:08   •  

D'accord, donc c'est notamment une histoire d'héritage familial et de bruit des voisins, qui font que tu restes là et qui parfois te posent problème. Concernant les voisins, de quel ordre sont les nuisances? Parce que j'ai fait beaaaaaaaaaaaaaucoup de recherches à ce sujet et ai de l'expérience en la matière, donc je pourrais échanger des astuces avec toi.

Parles-moi de "tes" chevaux ! :) J'ai passé un séjour dans un élevage de chevaux Camargue, et c'était vraiment chouette. J'ai depuis un peu moins peur d'eux (je garde toujours en tête le fait qu'ils puissent me fracasser le crâne - je crois? - en un coup de sabot, en plus de la crainte des chutes).

Et peux-tu, et veux-tu te rendre au moins de temps en temps en ville, niveau culture? Et sinon, forums dédiés via internet avec rencontres locales si tu accroches bien?
Je ne pense pas que tu aies un "caractère de merde" selon ta description. En fait, je m'y retrouve pas mal...je te perçois donc plus comme exigeante et échaudée (ce qui est mon cas également). As-tu déjà connu des cas de coopération un minimum fructueux par le passé? Votre activité avec les chevaux est-elle tournée ou ouverte vers l'extérieur (centre d'équitation, haras, balades pour touristes, gîte, leçons, location de monture, visites guidées à cheval, concours, reproduction, élevage...)?

Niveau du fait que l'on ne t'écoute pas ou trop peu, je ne suis pas considéré comme une femme, mais j'ai eu le problème. J'ai fait du théâtre et pris des cours de chant, ce qui m'a appris à projeter ma voix sans me faire mal, tout en emplissant l'espace de telle façon que les gens se taisent et écoutent instantanément ("Ah ! Il se passe quelque chose ! ") quand j'ai décidé que l'on m'écouterait. Ça aide ! Peut-être des pistes pour toi également? Le mieux c'est en présentiel, mais je suis persuadé qu'il existe des vidéos sur Youtube. Avec un peu de notions de psychologie pour comprendre un peu plus les gens et savoir "les prendre"...et je me dis : peut-être pourrais-tu dire à ton père que tu as envie/besoin de te former sur tout ce qui est la paperasse, éviter d'avoir à vendre le terrain (ou un avocat/forum juridique là), gérer les relations avec les notables locaux et les relations sociales, en l'accompagnant ou en lui demandant contre accord des gens d'utiliser un dictaphone pour enregistrer leurs échanges vocaux afin que tu puisses les réécouter, analyser (si possible avec lui pour qu'il t'explique pourquoi il a dit telle ou telle chose)?
(on me dit également plutôt sauvage)

Après une rapide recherche, ce sont des perruches à collier ! Elles m'ont l'air assez invasives. https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/les-perruches-a-collier-s-installent-dans-le-nord-1544028054
Ah, si seulement j'avais effectivement choisi de devenir fauconnier pour faire de l'effarouchement en centre-ville...quoique je me demande comment réagirait ma chouette face à une espèce qui n'est pas du coin. 🤔

Kapucynele 30 octobre 2020 à 09:41   •  

Je pense que je vais créer chépaoù un autre sujet, ça m'ennuie de m'étaler en hors sujet sur celui-ci, d'autant que les réponses d'autres participants m'auraient intéressée ^^

Les perruches à collier sont des petites bêtes très malignes, élevées avec l'homme, elles peuvent parler. C'est dommage qu'elles soient invasives et donc non appréciées.

Kapucynele 30 octobre 2020 à 17:15   •  

Bon, j'arrive pas à me décider de où poster un autre sujet 😨

Rapidos : Petite, ma maison était en bout de village. Pas trop éloignée du centre, donc pas trop isolée, mais tranquille. Peu de voitures. Je me rapelle des soirées sur la table de jardin (en pierre, toujours présente ^^) au calme, l'odeur de l'herbe, le silence.
Désormais, en face, tout est constuit en lotissement. Plus de calme ni de silence, les chiens qui gueulent pendant des heures (notamment le patou en face, enfermé dans un enclos de 4m² parce qu'il s'échappe, pauvre bête, et qui gueule toute la nuit et dès que je bouge chez moi).
Les maisons sont toute uniformes, moches, avec leurs pompe à chaleur qui marche à fond été comme hiver, alors que de vieilles barraques comme la mienne s'effondrent par ci par là dans la campagne, dans des endroits paradisiaques (pour moi !).
Je me demande quand le maire viendra me dire que mes coqs dérangent les grasses mat', et que mes chevaux sentent trop mauvais pour les gens de la ville installés tout autour.
Ya pas de nuisance pour l'instant, je rame à supporter d'entendre la mère gueuler sur son gosse en face, ou les parents se hurler dessus.
Quand je dis que c'est moi la chieuse, c'est pas pour rien ^^
je suis à la campagne, j'ai des bêtes, et c'est moi la potentielle nuisance dans ce village qui est en train de se transformer en banlieu chic de la ville voisine. et ça fait chier.

Kapucynele 30 octobre 2020 à 17:26   •  

Niveau culture : franchement dans mon département, ya pas grand chose, et j'ai assez peu de temps (je bosse à 1h de chez moi, et je suis éleveuse, donc pas mal de travail, ça occupe), ya que le we que j'ai un peu de temps, et pas grand chose à disposition, et peu d'énergie. Ce qui m'intéresse, ce sont les sciences, et ya pas grand chose de dispo.
Pour des forums spécialisés, ben j'ai pas trouvé dans le coin, le manque d'énergie fait le reste. Ceci dit, ma voisine qui est là depuis plus longtemps, et a plus de capacités sociales n'a pas fait beaucoup mieux que moi (associations chouettes au début qui se cassent la gueule au bout d'un moment).
Les coopérations fructueuses par le passé : dans le monde du cheval, très peu, une fois en fait. C'est un monde très particulier. J'y ai trouvé des copines par contre pour parler de tout et de rien. Mais rien ici, c'est pas faute d'avoir tenté. Ma faute encore une fois : j'ai besoin de beaucoup de stimulation intellectuelle, et c'est dur à trouver.
Mon activité est simplement de l'élevage. Je ne monte plus à cheval : plus le temps ni la motivation, et le seul cheval tout le temps montable est mon étalon, vu mon état de fatigue permanent, c'est dangereux pour moi de pas être 100% opérationnelle, alors je me contente de faire des bisous, des photos et de nourrir, ce qui est ma fois très plaisant également. J'ai tenté de trouver des gens pour venir monter avec moi, sans succès. Les chevaux, eux, sont contents lol

Pour le niveau d'écoute : je vais reprendre avec un psy, d'ici peu, faut juste que je trouve qui lol, et je pense que je vais parler de ça. Je garde ce que tu me dis en tête.

En fait, je suis un peu blasée de la vie et des relations humaines (sans pouvoir m'en passer) ^^

Nevromonle 31 octobre 2020 à 15:59   •  

Oh, nuisances sonores (notamment) ! Eh bien tu as des recours. Étapes : 1) Aller voir en question tranquillou pour les mettre au courant et leur proposer des solutions pas trop coûteuses pour eux. Laisser au moins une semaine et demie. 2) Si cela continue ou ne s'est pas assez amélioré : te renseigner : sont-ce des locataires? Si oui, est-ce qu'il s'agit d'une monopropriété? Quelle boîte gère ça? Va voir sur le site de ta ville voir les arrêtés municipaux au sujet du bruit. 3) Retourne voir les gens, en étant cette fois (plus) ferme et en leur demandant d'arrêter leurs nuisances. 4) Tu peux contacter un(e) avocat(e) pour voir si la construction des logements s'est faite dans les clous et si tu pourrais porter plainte pour préjudice moral à cause des problèmes visuels et auditifs engendrés. 5) Envoie un recommandé avec accusé de réception aux gens en question, en citant les articles de loi (si tu décides de faire ça, il y a au moins trois angles d'attaque" que je vois ici : devoirs envers ses enfants, devoirs envers "ses" animaux, et tapage. 6) Appelle les flics à chaque fois que cela recommence, jour et nuit. Et rappelle toutes les demies-heures. C'est ton droit. Organise-toi éventuellement avec d'autres personnes du voisinage gênées également si tu en trouves pour que vous relayiez quand c'est le bazar. 7) Prépare une (tentative de) conciliation en demandant l'intervention du tribunal d'instance dont tu dépends (voir sur internet). 8) Si la conciliation, chemin obligatoire avant procès, échoue, recueille des preuves : fais établir des procès verbaux par les flics (mais seul(e) ton avocat(e) pourra y avoir accès). Encore "mieux" : fais constater les nuisances par écrit par un huissier.
(voilà ! )

Tu veux du calme, je vois pas en quoi cela ferait de toi une "chieuse", sérieusement ! Oo

(j'ai fait deux semaines de Woofing en élevage - caprin - ! Et juste ça me fait en effet acquiescer : c'est hyper mobilisant et crevant)

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai tendance à m'ennuyer avec la plupart des gens, car je trouve que les interactions dans lesquelles ils ont l'air à l'aise sont pauvres, prévisibles, répétitives et peu intellectuelles ou sensitives.

Kapucynele 31 octobre 2020 à 19:35   •  

Ecoute, je note ça précieusement. ça m'aurait servi sans réfléchir il y a quelques mois quand il y avait encore le voisin d'en face (pour ex : pour Noel ya quelques années, il a acheté un quad pour lui et un pour son gosse : ça a été 10 jours ensuite à tourner comme un con pendant DES HEURES 😨 dans le jardin !!!) - Toujours en train de faire du bruit (un truc qui pète bien fort). Il y a eu du grabuge avec celui qui a le gros chien (lol) et il a fini par partir.
Restent les autres ^^

Nevromonle 31 octobre 2020 à 22:51   •  

Je t'en prie.
Oh, mais ton exemple...quelle horreur...j'ai eu une voisine qui a acheté une mini-moto à son gosse. Ils l'ont cassée dès la première utilisation (ils ont noyé le moteur, je crois). Ils passaient devant ma fenêtre, à deux mètres de moi assis devant mon pc. Ils savaient que j'étais là. J'ai cru devenir fou de stress, de sidération et d'indignation. Je me sentais acculé. Odeur d'essence à l'intérieur malgré ma fenêtre fermée (c'était proche de ma définition de l'enfer, ça).
Ouahou, ce comportement avait l'air carabiné !

Hum, dooooonc : je te conseille très vivement l'isolation phonique ! Je peux t'en parler si tu veux, j'ai quelques dizaines d'heures de recherches rageuses ("Ils vont voir ce qu'ils vont voir, moi faut pas m'chercher : je vais ISOLER MA MAISON, non mais " XD). Pauvre gros chien...

Kapucynele 01 novembre 2020 à 10:10   •  

"j'ai eu une voisine qui a acheté une mini-moto à son gosse. Ils l'ont cassée dès la première utilisation "
Mais lol !!! Veinard, moi ils les ont pas cassés, et ça a duré un bon moment. Puis il s'est acheté une moto et est allé faire du bruit dans les bois. (puis rentrait, passait le karcher, sur la sienne, celui des potes, puis sortait une tronçonneuse, puis la musique de beauf à fond des heures durant, etc.)

Nevromonle 01 novembre 2020 à 11:38   •  

Oui, heureusement qu'ils étaient aussi bourrins, en un sens...
Incroyable ! Je l'ai vécu, ce genre de comportements, mais j'ai encore du mal à croire que ça existe. Ce qui m'étonne, c'est qu'il n'ait jamais eu de problèmes suffisants avec la loi pour lui faire cesser ces actes. Personnellement, je fais "même" attention à mon pas en permanence, pour ne pas qu'il soit lourd et dérange mes voisins du dessous.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?