Cinéma

Grâce à Dieu (avec un zèbre dedans)

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Cinéma
  4. Grâce à dieu (avec un zèbre dedans)
Grâce à Dieu (avec un zèbre dedans)
Fanny-146le 17 février 2019 à 22:28

Salut tout le monde !

Un p'tit message au sujet du film "Grâce à Dieu", de François Ozon, que j'ai pu voir ce soir. Il sort normalement mercredi, sauf si le recours judiciaire déposé provoque un report : décision demain.

Si j'en parle ici, c'est parce que l'un des personnages principaux est un zèbre, présenté et revendiqué comme tel.

Le film retrace le combat de quelques victimes du père Preynat pour qu'il soit traduit en justice, ainsi que l'institution et le cardinal Barbarin.
J'ai trouvé le film assez "neutre" (Ozon voulait d'abord faire un documentaire, mais les victimes n'ont pas souhaité témoigner une énième fois, et il a donc fait le choix de la fiction, mais, je pense, en restant au plus proche de la réalité), mais très bien fait et instructif.

Il suit notamment le parcours de 3 (ou plutôt 4, je ne sais pas pourquoi Eric Caravaca n'a pas eu les honneurs de l'affiche) hommes très différents qui s'allient pour faire reconnaître leur statut et surtout faire condamner les responsables. Le 3ème (qui n'apparaît donc qu'à 3/4 d'heure environ de la fin) est un écorché vif, qui mentionne à plusieurs reprises son statut de zèbre, c'est même l'une de ses premières phrases. La dame assise à côté de moi a sur le coup manifesté son incompréhension, croyant sans doute avoir mal compris quand il a dit "J'ai été diagnostiqué zèbre". Mais la scène est bien faite : une explication rapide est fournie pour permettre au spectateur de comprendre la suite.
Je pense qu'il y a beaucoup de choses très pertinentes dans la façon dont le personnage est construit. C'est peut-être un peu misérabiliste pendant une bonne partie du film, mais avec une forme d'espoir à la fin.

Le personnage est joué par Swann Arlaud, que j'ai trouvé très bon (je vais pas me la jouer cinéphile : c'est un acteur dont le visage m'est familier, mais même avec sa filmo sous les yeux, impossible de me souvenir dans lequel de ses rôles je l'avais déjà vu, peut-être "L'homme qui rit".

Voilà, si certains d'entre vous voient le film, je serai ravie d'avoir vos impressions générales et sur ce personnage en particulier.

Marienle 25 mars 2019 à 19:49

Fanny-146, tu n'as pas eu beaucoup de succès avec ton sujet jusqu'à présent. J'essaie de le relancer.
Je suis allé voir le film, sans entrain particulier, le sujet ne m'attirant guère, mais réalisé par François Ozon, ce qui m'a incité à le voir. C'est un film neutre comme tu l'as dit, bien traité, avec quelques moments forts, et je ne regrette pas de l'avoir vu.
Le personnage zèbre : Ozon l'est ? En tout cas, il a dans doute voulu cassé le stéréotype du surdoué qui réussit, mais est quasiment tombé dans un stéréotype inverse (pas de travail, écorché vif, à cran, en crise existentielle permanente, persuadé qu'il n'arrivera pas à s'adapter à quoi que ce soit). Il parvient pourtant à se rallier à un groupe de gens différents de lui, unis par une cause, une lutte primordiale. Le personnage est un type de zèbre parmi d'autres, et nous sommes tous différents, c'est bien que le sujet soit évoqué. Il en faudrait d'autres.

LibertEchEriele 25 mars 2019 à 19:55

Ben s'il a tracé ce portrait en indiquant ouvertement qu'il s'agit d'un zèbre, c'est quand-même pas si mal je trouve. Pour le commun des mortels, ça sort du cliché 1er de la classe qui, pour le coup, me semble peut-être encore plus réducteur, non?

Marienle 25 mars 2019 à 20:03

Oui, c'est ce que j'ai dit ! Il a voulu cassé le cliché de celui qui réussit, on est d'accord.

LibertEchEriele 25 mars 2019 à 20:09

😄 cool!

Fanny-146le 25 mars 2019 à 21:02

Ozon zèbre ? ça ne me paraît pas impossible du tout ! Je n'ai pas vu tout ce qu'il a fait, loin de là, je n'ai pas aimé tous les films de lui que j'ai vus (Potiche, par exemple, m'a laissée totalement de marbre), mais j'ai adoré les deux ou trois fois où j'ai eu l'occasion de l'entendre parler de son boulot lors d'avant-premières.
Et j'aime beaucoup l'analyse que tu fais du personnage du film. J'avais posté un peu "à chaud", juste en rentrant du ciné, et je n'avais pas poussé la réflexion à ce moment-là, et n'y étais pas revenue depuis. Je pense que tu as mis le doigt sur ce que j'ai aimé du traitement de ce personnage.

Gargarinele 26 avril 2019 à 10:23

Merci du rappel. Il y a l'air bien ce film.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?