Cinéma

Let's be Evil.

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Cinéma
  4. Let's be evil.
Let's be Evil.
Kalimaliciale 29 janvier 2019 à 15:28

En parlant de films et de séries, quel(le)s sont vos méchant(e)s préféré(e)s? Ceux/celles qui vous ont le plus marqués ou que vous appréciez le plus? Et pour quelle raison? Quels sont les traits de caractères ou comportements/actions qui font d'après vous d'un(e) méchant(e); un(e) bon(ne) méchant(e)?
Quel(le)s sont également ceux/celles que vous ne supportez vraiment pas et pour quelle raison?

Sanjurole 29 janvier 2019 à 15:44   •  

Je suis toujours du côté de ceux qui en prennent plein la gueule..
Ceux que je ne supporte pas c'est par exemple les américains dans Narcos, ce sont eux les ennemis pour moi.

patrickle 29 janvier 2019 à 17:37   •  

j'aime plutôt le films ou la notion de bon et de méchants est plus ambigue. le bon est un peu salaud ou le méchant a des côtés sympa

Abderianle 29 janvier 2019 à 21:12   •  

Il y a quelques épisodes de Criminal Minds que j'ai trouvé intéressants.
Après, des méchants sophistiqués et profonds... mh, ça existe ?
Même dans les jeux vidéo ils n'ont pas toujours la palme de l'intelligence.
Par contre des méchants ridicules il y en a vraiment beaucoup ! (Tous les James Bond déjà ^^)
Mh, je vais devoir y réfléchir... 😶


Après il y a des questions philosophiques, mais si j'y réponds avant les autres, ça va troller et faire fuir. Et du coup, ce sera moi le méchant... 😬
:despicable me:

Kalimaliciale 29 janvier 2019 à 23:48   •  

Ah je trouve que Hannibal lecteur a quand même une certaine classe ^^.
Je trouve aussi que les méchants de James Bond sont trop "clichés" pour être crédibles.
Merci Gru :D XD

Abderianle 29 janvier 2019 à 23:52   •  

Parfois le méchant n'est pas juste un homme ; il peut aussi être une institution, une famille, voire même... une femme.
Le problème c'est que le méchant meurt souvent à la fin. Du coup ça réduit sciemment l'empathie et la mimèsis.
Connaissez-vous des films où il triomphe ?

Sanjurole 30 janvier 2019 à 00:50   •  

Hollywood est toujours le méchant et il triomphe toujours.

Kalimaliciale 30 janvier 2019 à 00:55   •  

La malédiction est un exemple ^^ Les chatiments aussi ^^

Abderianle 30 janvier 2019 à 14:06   •  

Alors, pour prendre le temps de la réflexion... Même si, bien évidemment, celle-ci sera amplement limitée, totalement superfétatoire, et avec toutes les précautions de rigueur... :p
Déjà, avoir un méchant préféré, n'est-ce pas s'identifier assez à lui pour compatir ou accorder ses projets à un de nos désirs ou de nos souhaits ? Or, par essence, que souhaitent les méchants dans les films si ce n'est la destruction de l'humanité, la volonté de tuer un ou plusieurs héros, ou le fait de tramer dans des intérêts purement égoïstes des complots qui ne profitent à personne ou presque ? Du coup, dans cette configuration, ce serait très difficile d'apprécier un méchant, mais ma culture cinématographique est peut-être trop limitée. Les méchants n'ont pas de réels projets au sens où ces projets doivent permettre de construire une humanité : ils veulent seulement enfermer ceux qui leur obéissent dans des limites, et ça, c'est tellement opposé à l'esprit libertophile le plus élémentaire que je vois mal comment je pourrais apprécier la moindre tyrannie intellectuelle. Bon, si j'avais eu des appétences pour les questions anatomiques, "Massacre à la tronçonneuse" m'aurait certainement intéressé ; si j'avais pu être assez misanthrope, j'aurais rêvé que les Gremlins prennent le contrôle du monde... Mais dans la trame classique des romans, le méchant est toujours un faire-valoir du protagoniste, et si vraiment il y a des "méchants" que je pourrais louer, parce qu'ils ont une étoffe, c'est peut-être ceux de Gemmell. Et d'autres éventuellement en littérature, mais peut-être le méchant-des-films est-il trop caricatural pour proposer une réelle alternative et une profondeur de vue. Même les méchants dans Matrix sont de gros béotiens, et je ne connais même pas de méchant qui ne soit pas liberticide... Peut-être sinon les méchants-sexy-gays dans les opus des 300, mais là encore les héros sont plus apolliniens encore.
Mh, je crois vraiment que le méchant se définit toujours comme un moins-bien, un moins-que-les-héros. Donc à moins souffrir de gros complexes, même les vilains garçons dans Lassie ne sont pas ma source d'inspiration ^^.
Tiens, en peu de lignes, je crois avoir répondu à l'ensemble de tes questions ! Mh, je suis vraiment un héros !

P.S. : Peut-être pourrait-on m'aider à penser avec quelques figures précises, avec des fils que j'aurais pu voir.
P.P.S : J'ajoute que le méchant est souvent inférieur, par contre, les films les plus intenses arrivent à déployer /la méchanceté/, diluée dans plusieurs individus, et là c'est souvent plus profond, et l'impact est plus stimulant. Comme ça, on peut penser à la série "Under the dome", qui a beaucoup de défauts, mais qui montre assez les différentes orientations et tensions possibles entre des personnages qui ne cessent de virer de bord (mais il aurait fallu que Barbie-Boy change aussi de perspectives, ce que les héros font trop rarement, d'où des méchants en-deçà de leurs facultés réelles).

Kalimaliciale 30 janvier 2019 à 14:25   •  

J'ai adoré under the dome xD Et c'est vrai que la plupart du temps le "méchant" n'est seulement conçu que pour donner vie au héro, alimenter le pourquoi de ses actions. ^^

Abderianle 30 janvier 2019 à 14:32   •  

Qu'as-tu apprécié dans cette série ?

patrickle 30 janvier 2019 à 14:48   •  

c'est pas le sujet mais à part le début, j'ai pas accroché à la série. j'ai eu l'impression, comme souvent, qu'ils se cherchaient point de vue scénario.

Kalimaliciale 30 janvier 2019 à 15:14   •  

J'ai adoré le coté huit clos et ce malgré la quantité de personnages qu'il peut y avoir, les différentes psychoses qui se développent aussi chez certains, ils sont livrés à eux même, forcés à survivre par leurs propres moyens et voir la manière dont ils s'organisent, voir les personnalités changer, ou du moins se réveler sans masques est simplement génial ^^
Bien sur il y a des clichés dans cette série et beaucoup d'extrapolation, mais elle reste tout de même très intéressante à regarder dans l'analyse du comportement humain.

Abderianle 30 janvier 2019 à 15:19   •  

J'ai bien aimé la relation père/fils et la réflexion politique sur la gestion d'une petite communauté. Après les 100 ont mieux composé cet élément, du fait d'envahisseurs et de menaces extérieures. Par contre oui il y avait beaucoup de clichés et des retournements systématiques et prévisibles, mais la gestion des ressources était assez réaliste et pas trop mal pensée.

Kalimaliciale 30 janvier 2019 à 15:24   •  

Une série qui devrait beaucoup te plaire Abderian : The Rain.

@patrick, oui c'est ce que j'ai songé aussi au départ, mais je pense que c'est bien fait exprès car après tout c'est une oeuvre de King.

Abderianle 30 janvier 2019 à 15:28   •  

Ma femme l'a vue. Une fin de première saison un peu nanardesque, m'a-t-elle dit.
Toujours la théorie du complot... Mais oui, elle me l'a aussi recommandée.
A tenter, en effet ^^

Sanjurole 30 janvier 2019 à 15:28   •  

@Kalimalicia
Non tu confonds avec Rainman pour Abderian

patrickle 30 janvier 2019 à 15:35   •  

the rain, c'est pas mal et assez sobre. j'ai pas tout regardé parce que j'ai du mal avec les séries. ma femme à bien aimé
King, je trouve qu'avec le temps, ce n'est plus vraiment un gage de qualité

Abderianle 30 janvier 2019 à 21:12   •  

@Sanjuro : 😄
Dis-le franchement, tu pensais pas carrément à Forrest Gump ?! 😛

Sanjurole 30 janvier 2019 à 22:34   •  

Lol que de modestie. Non mais je l'ai revu la semaine dernière, un vrai régal !

Abderianle 30 janvier 2019 à 22:39   •  

Ah, je savais que j'aurais dû jouer le rôle principal !
:se frappe le front:
:long bruit creux:

Pixle 05 février 2019 à 20:55   •  

The rain c'était cool en effet, mais moi.. je ne suis pas une grande fan des méchants.. Mais Gru j'ladore! Ah si un qui m'a marqué quand j'étais môme c'est le méchant dans The Crow.. le vrai avec Brandon miam Lee.. graouw, en plus le doubleur français qu'on retrouve dans pleiiins d'autres trucs, il a une voix très grave à fond plat, je me comprends quand je dis ça, et j'adore ce doubleur.
Sinon y'a quelques méchantes que j'aime bien.. mais là je vais montrer à tous les zèbres que je suis bon public, mais entre autre Poison Ivy, le pingouin.. ok.. je sors du fil de discussion... ^^

Pacaloule 05 février 2019 à 21:16   •  

Suis bien d'accord que les méchants manquent de substance généralement.
Ma réponse sérieuse serait donc Raskolnikov .......
Et ma réponse pas sérieuse Le Bourbon Kid

MadMaxOnele 22 janvier 2020 à 15:29   •  

J'aime les "méchants humains" qui ont une certaine élégance comme Hans Gruber, Negan ou l'homme en noir de Westworld. J'ai un gros faible pour Jigsaw. Vicelards, brillants, manipulateurs, charismatiques et éduqués. Intouchables, trop malins pour se faire choper et qui ne dévoilent jamais leurs plans sans raisons...

Il y a aussi les "instoppables" silencieux : Jason, Myers et compagnie... Déjà parce que j'ai grandi avec et ensuite parce qu'il suffit d'être plus malin qu'eux ou de respecter les règles pour s'en sortir... Ils sont brutaux et déterminés... Qui plus est, souvent, ceux qui leur font face ne font que des choix merdiques qui les mettent encore plus en danger... Sauf Jamie Lee Curtis et Neve Campbell bien sûr ! (Big up !)

J'adore les "croquemitaines"... Freddy, Chucky et Candyman notamment... Freddy surtout... Il est répugnant visuellement et d'une grossièreté repoussante et dégoulinante...

En tant que fan de sa majesté Stephen King, je suis obligée de parler des siens... Il y en a trois surtout qui m'ont marqué : Pennywise bien sûr (parce qu'il incarne la peur à lui seul et s'en nourri), Annie Wilkes (Misery) et Leland Gaunt du Bazaar de l'épouvante... Je fais l'impasse sur Shining parce que je ne saurais jamais si c'est le personnage ou juste Nicholson qui me fout un trac d'enfer...

D'après moi, un bon méchant doit faire douter le héros (et donc le spectateur) sur sa capacité à le vaincre ou à le choper. A défaut, il doit me faire rire ou être répugnant...

Après dans une autre catégorie, j'ai adoré les Aliens... Pour le côté "super-prédateur"... Mais là, il s'agit de créatures donc je ne sais pas si on peut considérer que le terme "méchant" s'applique...

Mes méchants préférés sont : (du coup, par catégorie...)

"Méchants humains" : Hannibal Lecter...

"Instoppables" : Terminator !!! (Souvenir de gosse...)

"Croquemitaines" : Freddy mais je l'avais déjà dit...

"Créatures" : la cellule extraterrestre du film "Life"...

Mentions spéciales inclassables : le Lucifer de Pacino dans l'Avocat du diable, celui de De Niro dans Angel Heart et celui de Peter Stormare dans Constantine...

Catégorie méchant ultime de mon enfance : Beetlejuice ! (Beetlejuice ! Beetlejuice !... )

Lounale 25 janvier 2020 à 22:42   •  

Hello !
Jim Moriarty et Eurus Holmes de la série Sherlock sans hésiter !

Après en terme de films, genre blockbuster, j'avoue que je trouve Thanos et Ultron des Avengers pas mal. Je trouve juste dommage que leur psychologie ne soit pas assez poussée dans les films mais bon on peut pas trop en demander au pur divertissement hollywoodien.

Teddy Daniels de Shutter Island aussi.

Pour moi, un méchant doit être vraiment complexe dans sa façon de penser.. je suis toujours plus attirée par les personnages ambivalents, les méchants qui sont juste méchants ou les gentils trop parfaits ne me plaisent pas du tout.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?