Histoire et sciences humaines

Bienveillance, un grand mot qui arrange bien

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Histoire et sciences humaines
  4. Bienveillance, un grand mot qui arrange bien
Bienveillance, un grand mot qui arrange bien
Juliette...le 30 janvier 2020 à 19:03

C'est quoi la bienveillance?
Celui qui, sous couvert de bien veiller sur ses voisins, met certains sujets sous le tapis?
Celui qui, obnubilé par les droits de la personne bafoués, n'hésite pas à titiller son voisin pour tenter de mettre sur la table les sujets qui fâchent mais qui pourraient intéresser l'Humanité toute entière?
Et puis, il est bien pratique ce mot. Et c'est vrai qu'il donne le ton. Mais le vocabulaire de l'Humanisme se doit d'être bien plus large que ça.

Juliette...le 30 janvier 2020 à 19:20

Oui, nous sommes sur un site qui peut se targuer d'être "bienveillant" (ouh qu'il commence à me plaire ce mot 😡 ) mais non, nous ne sommes pas sur zenlénifiant.com.
Et puis, franchement, il y a parfois des profils zenplusultra qui, dès qu'il y a moyen de tomber sur un profil un peu plus "rentre-dedans", se transforment de manière ahurissante en terribles rentre-dedans. Moi, en tous cas, je les vois 😉

p695le 30 janvier 2020 à 20:20

Je pense qu'être bienveillant n'implique pas forcément d'être zen ou doux. Je pense que c'est avant tout une intention positive envers son interlocuteur, ce qui veut aussi dire que s'il est nécessaire/bénéfique, un coup de pied au c*l est aussi bienveillant (selon ma définition, qui n'est pas forcément partagée par tous, j'en connais 😉 ) ... Moi je suis rentre-dedans (souvent mais pas toujours), mais j'essaye d'être toujours bienveillant 😄

Juliette...le 30 janvier 2020 à 20:30

Oui @p695, encore un mot galvaudé. Ou plutôt, récupéré. La bienveillance n'a pas vocation à être tiède, timorée ou susceptible. Tout comme les grandes valeurs humaines ne se jaugent pas aux formules de politesse. Enfin, je trouve dommage que beaucoup ne se rendent pas compte de tout l'amour qui est véhiculé, accessible, dans des gestes, des façons, des personnes différentes.

p695le 30 janvier 2020 à 20:41

@Juliette... Tout à fait d'accord ... J'ai connu des parents "bienveillants" et en gros ils fabriquaient de l'enfant-roi ... Pour moi ce n'est pas ça la bienveillance ... Je pense que le monde est victime de biais cognitifs véhiculés par une multitude de canaux (effet encore amplifié par les réseaux sociaux, selon moi) et qu'il en oublie l'essentiel ... Heureusement qu'il reste des personnes de qualité qui comprennent encore le vrai sens des mots et des gestes ...

Juliette...le 30 janvier 2020 à 20:58

Et ton message me fait grand bien @p695

p695le 30 janvier 2020 à 21:01

@Juliette... Ce n'était pas le but premier, mais ça me fait très plaisir ! 😄

Juliette...le 30 janvier 2020 à 21:06

Benh non, on est bien d'accord, au départ, la motivation première quand on s'exprime, quand on donne son avis, c'est pas forcément de faire plaisir 😉

Tangle 30 janvier 2020 à 21:08

citation :
Et puis, franchement, il y a parfois des profils zenplusultra qui, dès qu'il y a moyen de tomber sur un profil un peu plus "rentre-dedans", se transforment de manière ahurissante en terribles rentre-dedans. Moi, en tous cas, je les vois ?

Oui, je suis déçu de l'hypocrisie qui règne ici. Cela en devient pathétique...

Fropople 30 janvier 2020 à 21:11

--Edit-- je n'ai lu que les 2 premiers message de @Juliette... avant d'écrire mon pavé ---

La définition, personnelle, que je donne à la "bienveillance" est le fais de se sentir bien.
Je me suis début mon arrivé, senti bien sur ce site car j'ai pu m'y exprimer, me dévoiler, évoquer mon expérience personnelle sans me sentir jugé. Chose (le jugement) dont j'avais une peur maladive qui fait que j'avais plutôt tendance à éviter les dialogues dans la vie "corporelle". (la vie derrière l'écran ne me semble pas moins "réelle" donc appeler ça "vie réelle" me dérange)

Parenthèse : Ces échanges au travers de ce site étant aussi réels à mes yeux, je pense que l'on peut tout autant y trouver joies et plaisir que souffrance et tristesse. Fin de parenthèse

Hors le fait de pouvoir librement m'exprimer ici me permet de pouvoir peu à peu prendre conscience que ce que je dis peut intéresser d'autres personnes et me permet donc de prendre confiance en moi. Je commence donc également à m'ouvrir peu à peu dans la vie corporelle.
Cependant pour des raisons personnelles, j'ai toujours mis un point d'honneur à ne blesser personne, et fait tous les efforts possible pour ne pas que mes propos soient perçus comme offensant.

Parenthèse 2 : j'ai réalisé au cours d'une activité pendant mes études que le sens du message est construit par celui qui reçois le message, il le définit vis-à-vis de son vécu et de ses expériences personnelles dont on n'a pas la moindre idée a priori.
Ainsi un message non offensant dans l'intention et dans la perception qu'en aurait l'auteur si on lui adressait ce message, peut s'avérer blessant et raviver certaines blessures chez celui qui le lit. C'est de là je pense que provienne quasi tout les conflits inter-humain qui explique une très grande partis des problèmes que nous rencontrons au quotidien. Fin de la parenthèse.

De ce fait, je ne me sens pas muselé, ni ne pense blesser autrui dans mes propos (merci de me prévenir si jamais je vous blesse)
Par contre la liberté de parole, pour tout un chacun implique à mon avis de finir par blesser les autres, consciemment ou non.

Pour ce qui est celui qui "titille son voisin pour amener les sujets qui fâchent" je suis personnellement plutôt d'accord pour que les sujet qui fâchent soit amené, mais à mon sens cela ne doit pas se faire en froissant la sensibilité (ou susceptibilité ?) d'autrui. Je pense que dans ces cas là il vaut mieux demander à la personne si l'on peut lui faire une remarque que l'on estime constructive mais qui risque de la troubler.

Évidemment c'est une vision idéaliste et difficilement réalisable puisque cela présuppose connaitre la sensibilité de chacun.

Et cela n'est là que ma vision des choses, chacun aura la sienne, aucune n'étant parfaite, chacune devant sacrifier quelque chose. Ces divergences de visions sont ce qui amène les conflits qui se reproduiront, mais j'espère rarement et qu'ils se résorberont par le dialogue.

Lounale 30 janvier 2020 à 21:13

Je ne pourrais pas dire mieux que @p695 c'est exactement ce que je pense.
Je fais le parallèle avec l'amitié.. pour moi un(e) bon(ne) ami(e) c'est pas quelqu'un qui dit amen à tout ce que je dis, même quand je fais n'importe quoi.. mais au contraire une personne qui, souhaite mon bien-être avant tout et qui du coup n'hésite pas à me dire ce qu'il pense, à me rentrer dedans s'il estime que j'en ai besoin.
Pour moi la bienveillance c'est aussi être complètement honnête. Mais ça n'engage que moi 🙂

Lounale 30 janvier 2020 à 21:14

*à tout ce que je dis et ce que je fais

Juliette...le 30 janvier 2020 à 21:19

@Fropop 🙂 je l'espère aussi
@Louna, c'est courageux, quand on sait tous quel plaisir c'est de se faire caresser dans le sens du poil 😍 😉

Tangle 30 janvier 2020 à 21:31

https://www.lefigaro.fr/vox/culture/2018/05/16/31006-20180516ARTFIG00126-antoine-desjardins-pourquoi-je-hais-la-bienveillance.php

https://www.linkedin.com/pulse/pour-en-finir-avec-la-fausse-bienveillance-emmanuel-maufoux

Lounale 30 janvier 2020 à 21:52

@Juliette... oui c'est toujours plaisant, mais comme, à mon sens, la bienveillance c'est être bien intentionné et vouloir avant tout que mon interlocuteur, quelqu'il soit, aille bien ou mieux, ça veut dire l'aider comme je peux même si c'est parfois être un peu franche ou brusque et justement ne pas caresser dans le sens du poil pour ne pas que cette personne s'enlise dans quelque chose qui pourrait être négatif pour elle. Apres il faut toujours prendre en compte la façon donc cette personne voit le monde, et tout ce qui fait d'elle quelqu'un d'entier..c'est aussi la bienveillance, le respect de l'autre dans son entièreté.

Mais c'est parfois difficile.. on pense être bienveillant en étant franc, parce que pour nous c'est le mieux à faire, et on peut blesser notre interlocuteur.. La sensibilité de chacun, comme ses valeurs sont toujours à prendre en compte à mon avis.

Tangle 30 janvier 2020 à 21:58

Message modéré

Lounale 30 janvier 2020 à 22:06

@Tang je ne veux pas être méchante mais tu réponds à Carol par rapport au fil de Catmiss ? Pourquoi le faire ici ? Dans le sens où l'autre fil a été, au moins momentanément, fermé par Aurel pour apaiser les tensions ?
Enfin bon. C'est une parenthèse.

@Juliette... pour en revenir à ton premier message, je pense qu'il y a plein de mots fourre tout malheureusement... le terme "bienveillance" en fait sûrement partie

Tangle 30 janvier 2020 à 22:15

@Louna

Oui désolé mais je ne supporte pas la bêtise humaine, je n'ai donc pas pu m'en empêcher...

Eiramle 30 janvier 2020 à 22:27

Plus que de bienveillance, c'est de respect déjà dont il faudrait faire preuve.
A mon avis évidemment.

p695le 30 janvier 2020 à 22:38

Comme je le dis souvent à ma fille, que j'aime plus que tout (et je pense que ça peut être extrapolé, c'est juste pour illustrer mon propos) : "je ne suis pas là pour faire ce dont tu as envie. Je suis là pour faire ce dont tu as besoin". Pour moi, c'est ça la bienveillance ...

Après, je pense qu'une communication mesurée (la technique de communication non-violente est un exemple) et un évitement de toute attaque "ad hominem" est extrêmement importante, surtout sur un forum, où il est impossible de se baser sur le non-verbal pour voir la portée de ses propos et pouvoir ajuster le cas échéant. Chaque mot, chaque ponctuation est importante, surtout pour les "malades mentaux" que nous sommes, pour qui la moindre nuance a de bonnes chances de sauter aux yeux ...

Fropople 30 janvier 2020 à 23:15

@p695 je plussoie pour la communication mesurée, avec entre autre la communication non-violente ainsi que le respect qui doit être dû à chacun @Eiram

remanule 31 janvier 2020 à 06:41

Mince je me sens visé dans "emmené les sujets qui fâchent ".
J'aime débattre,je crois etre "bienveillant " car je n'aime pas froisser mon interlocuteur,que l'on sois d'accord ou pas.
Mais je n'aime bien sur pas la tournure que ca prend sur le forum.
Alors je me sens coupable,du coup vise.
Et je m'excuse encore.
J'aime titiller Cheshire,mais je n'aime pas que des gens se bâillonnent.
J'espère que tout ca va se tasser.

Juliette...le 31 janvier 2020 à 07:28

@remanu, arrête de te sentir coupable, toi qui es si ouvert! 🙂

remanule 31 janvier 2020 à 08:25

Ok merci @Juliette... J'arrête alors!

Etoilele 31 janvier 2020 à 08:56

La CNV (communication non violente) ou comment apprendre à faire parler la girafe et faire taire le chacal.

J'aime beaucoup, ça a même été un de mes intérêts restreint à un moment. Je regarde encore de temps en temps les vidéos d'Isabelle Padovani.

Je trouve que ça rejoint pas mal les 4 accords toltèques sur le fond. En fait c'est la base de la communication et on devrai apprendre tout ça dès petit.
En tout cas, je crois que le plus difficile à faire, enfin pour moi, c'est de rester girafe quand on a un chacal en face de soi. On a d'ailleurs pu le vérifier récemment.

Ceci dit, je tiens à préciser que la CNV n'est pas du tout du caressage de poil.
Au contraire, c'est formuler les choses avec le bon ton, celui de la bienveillance. Le caressage de poil, c'est insupportable, c'est de l'hypocrisie. Je vais même jusqu'à dire que c'est un manque de respect.

La bienveillance est un mot dont effectivement peu de gens ont compris véritablement le sens. Carrément fourre tout à notre époque où la spiritualité a été détournée et utilisée à des fins lucratives. La bienveillance ça se ressent plus que ça ne s'explique.

p695le 31 janvier 2020 à 10:41

@Etoile Pourquoi vouloir rester girafe face à un chacal ? Personnellement, ça ne me pose aucun problème de détruire (non, je n'exagère pas) quelqu'un que je considère nuisible (après, je ne le fais que quand je suis sûr des intentions négatives de l'interlocuteur, donc c'est plus courant dans la vie physique, mais ça arrive parfois par écrit également, je mets juste plus de temps à forger ma conviction avant de retirer mes barrières ...).

Merlinle 31 janvier 2020 à 10:53

Pour moi l'expression bienveillante consiste à ne pas se préoccuper seulement de ce que l'on voudrait exprimer, mais aussi de la manière dont ce sera perçu. Cela ne signifie pas qu'il est impossible d'être dur, voire offensif si les circonstances le demandent, mais que l'on pèse les conséquences de ses mots sur ceux à qui ils s'adressent, de manière à ne pas blesser involontairement.

La prise en compte des émotions d'autrui en plus des siennes propres réclame souvent de mettre de côté son égoïsme inné, et de faire en sorte d'adapter ses mots et leurs effets à nos propres intentions. L'exercice est beaucoup plus difficile que de cracher tout ce qu'on a sur la patate en se moquant totalement des conséquences sur les autres, mais je pense que ces efforts sont nécessaires si l'on a des convictions humanistes et que l'on souhaite communiquer sans heurter inutilement. Cela ne veut pas dire que j'y parvienne toujours... mais j'essaie !

Carolle 31 janvier 2020 à 11:54

@Etoile, @p695 entièrement d'accord avec vous concernant la CNV et la définition de la bienveillance.
Lorsque je vois la nuisance et que j'ai pu la vérifier de façon globale ( pas uniquement au travers de mon regard), je n'hésite pas à la révéler au grand jour. A ce moment, je me moque bien de l'opinion public, car ce qui m'importe est aussi d'être girafe avec moi-même !

D'ailleurs, si chacun pouvait être girafe avec lui-même, les choses seraient réglées direct et ne devraient pas finir par exploser à un moment donné. Mais cela présuppose d'avoir confiance en ses ressentis dès le départ et d'être loyal envers soi-même.

Les personnes nuisibles s'appuient toujours sur ce manque de confiance, manque de loyauté envers nos valeurs profondes.

Lorsqu'on est en conflit avec soi-même nous sommes des girouettes pour les vents changeants et virevoltants.

Donc pour en revenir avec cette notion d'hypocrisie, je dirais qu'être hypocrite, c'est d'abord envers soi-même.

A propos de la CNV, mise au point par Marschall Rosenberg, il est à noter que celui-ci a trouvé sa plus grande source d'inspiration auprès de J.Krishnamurti.
Je ne sais si vous avez déjà pu écouter quelques unes de ses causeries ( enregistrées à l'époque) sur youtube, mais ce personnage est bien loin de carresser ses interlocuteurs dans le sens du poil !

je partage ici deux vidéos sur mon ressenti mais malheureusement je ne peux copier le lien, car ma souris ne fonctionne plus 😄

youtube.com/watch?v=0DR03jEv-sQ

youtube.com/watch?v=EthJsN5MJgl


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?