Histoire et sciences humaines

Mais finalement,la normalité c'est quoi?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Histoire et sciences humaines
  4. Mais finalement,la normalité c'est quoi?
Mais finalement,la normalité c'est quoi?
Bellale 05 juillet 2019 à 10:56

Vivre dans un monde où on banalise la souffrance est il toujours normal?
Tout comprendre sans pouvoir dire quoi que ce soit pour se faire accepter est il normal?
Des milliards de questions parfois sans réponses,des idées pleins la tête pour changer les choses,mais non exprimées pour ne pas froisser ceux qui revendiquent être normaux.
Bonjour je suis Bella l'éternelle incomprise et rejetée. Depuis mon enfance je voudrai changer le monde et vous? Dites moi suis je la seule à vouloir celà?Comment gérer vous votre différence au quotidien face aux jugements? la solitude ne m'a jamais fait peur et je me sens mieux avec moi même parce que je me comprends, mais aux regards de certains celà paraît inacceptable, incompréhensible de vivre ainsi dans l'isolement. Eux pensent que je suis antisociale mais moi je pense que je suis socialement sélective. Ce qui m'emmène à m'inscrire ici parmi vous, peut être que je trouverai enfin des personnes qui partagent mes valeurs.
🙁

Merlinle 05 juillet 2019 à 11:14   •  

Bonjour,

Ce que les autres pensent de nous ne dépend pas de nous mais d'eux. Inutile donc de s'en préoccuper ! En ce qui me concerne, je n'attache d'importance qu'aux opinions des gens pour qui j'ai de l'affection, ce qui limite sérieusement le cheptel ;)
Les jugements, les regards, on peut les ignorer. Et si on aime la solitude, il y a toujours des moyens pour s'isoler (comme je l'ai fait à la campagne).
La norme c'est juste un consensus mou, un ramassis de préjugés sociaux. Pourquoi en tenir compte ? Mieux vaut vivre comme on est, sinon on vit la vie de quelqu'un d'autre, non ?

Bienvenue, en tout cas :)

Sophiale 05 juillet 2019 à 11:54   •  

Personnellement, je sens que mon identité est principalement construite par le regard des autres depuis mon enfance. J'ai tenté de la rejeter. Aujourd'hui, je tente de l'accepter par respect pour les autres et donc pour moi même.

Je ne sais pas qui je suis, je ne sais pas où je vais et si jamais je le savais, je crois bien que je n'irai plus ;)

Bien venue

Bellale 05 juillet 2019 à 12:29   •  

Bonjour Merlin,

Vous avez complètement raison, ça faisait longtemps que je ne m'en préoccupe plus de cette différence, jusqu'au jour où on me la rappelle, et ça arrive généralement quand j'essaye d'ouvrir la bouche, avoir une discussion,...En lisant un peu les témoignages ici, c'est juste rassurant de voir que finalement on est pas si seul que ça ni même étrange comme la majorité voudrait nous faire accepter. Je voudrai bien élargir mon cercle d'amis, qui malheureusement pour l'instant ne compte que moi comme être humain!?.En tout cas merci pour votre réactivité et votre bienveillance.

Id41le 05 juillet 2019 à 14:49   •  

Trop de gens se considèrent anormaux alors qu'ils ne le sont pas.

Pour moi, la normalité c'est être dans 50% de la moyenne (25%-75%) ou au dessus (>50%). On a une caractéristique (revenu, intelligence, maladie, etc.) anormale lorsqu'on est dans les 25% restant, mais on n'est pas anormal pour autant. On devient anormal lorsqu'on cumule ses caractéristiques anormales ("pondérées?" à >50%/75%).

La souffrance peut être un bon indicateur, à vous de voir si vous êtes un cas vraiment défavorisé par la nature/société ou pas...

Par exemple, je me considère comme anormal/("marginal") dans mon pays ou le standard de vie (éducation, revenu, activité, etc.) est élevé, mais tout à fait normal dans le monde.

Et quelqu'un qui a un minimum d'intelligence trouvera souvent le moyen de s'adapter et de rentrer dans la normalité...
A moins qu'on souhaite être ou se définir comme anormal. Mais là, il faut le prendre comme une force et non une faiblesse.

😉

Bellale 05 juillet 2019 à 14:52   •  

Pour moi,essayer de trouver sa place dans le monde où nous vivons actuellement ne vaut même plus la peine, aussi on ne peut s'épanouir sainement dans une société malade.le mieux à faire c'est de rester loin, se taire et juste observer.?

Id41le 05 juillet 2019 à 14:59   •  

La société est-elle malade ?

Très bonne (autre) question...

Dans un univers absurde, rien n'est malade, anormal, etc. Tout est... absurde.
Et le moyen de s'en consoler, c'est de vivre au mieux (collectivement de préférence ou individuellement au pire).

Sophiale 05 juillet 2019 à 15:26   •  

La recherche en vain de sens de l'homme, d'unité et de clarté, dans un monde inintelligible, dépourvu de Dieu et dépourvu de vérités ou valeurs éternelles. Est-ce que la réalisation de l'absurde nécessite le "suicide" ?

« Non, elle nécessite la révolte. »
A.Camus

Sinon l'éthanol ou W9 font parfaitement l'affaire, seul ou à plusieurs ;)

Id41le 05 juillet 2019 à 15:35   •  

@Sophia W9 😂

"Heureux qui comme Sisyphe..." #Camus

Remède au sentiment d'anormalité : devenez maître de votre monde !
(Reste un goût d'amertume... transformé en nostalgie de l'enfance.)

Sophiale 05 juillet 2019 à 15:36   •  

😉

Contre l'amertume, je me suis, par exemple, inscrit sur ce forum. Oui, un genre de nostalgie de l'enfance.

Merlinle 05 juillet 2019 à 16:05   •  

Je pense que l'épanouissement intérieur ne dépend pas de la société mais de soi-même. Bien sûr, l'environnement "pratique" joue un rôle considérable, mais si la situation matérielle est vivable, il ne s'agit plus ensuite que d'être en harmonie avec soi et avec son environnement. En tout cas c'est comme ça que j'essaie de vivre :)

Id41le 05 juillet 2019 à 16:16   •  

@Merlin Petit problème : la situation matérielle n'est possible que grâce à la société (santé, internet, etc.)...

Bellale 05 juillet 2019 à 16:19   •  

Id4 Non non elle est même trop parfaite...

Merlinle 05 juillet 2019 à 16:22   •  

@Id41 effectivement, mais dans tout cas de figure il est nécessaire de prendre en compte des contraintes extérieures. Cela ne signifie pas que ces contraintes doivent nous dicter notre chemin de vie, mais plutôt que l'on peut s'y adapter ou tenter d'y survivre si elles deviennent trop difficiles.

Id41le 05 juillet 2019 à 16:23   •  

@Bella Parfaite matériellement. Humainement, la société laisse grandement à désirer...

Id41le 05 juillet 2019 à 16:25   •  

@Merlin D'accord, mais ici on n'en reste pas moins coupable...

Id41le 05 juillet 2019 à 16:40   •  

En gros, il faut repenser la société... et s'inclure dans sa propre nouvelle société, même si on est seul. Les affinités suivront...

Merlinle 05 juillet 2019 à 17:42   •  

Coupable de quoi ?

Id41le 05 juillet 2019 à 17:47   •  

@Merlin De s'adapter à une société qui tue.

Et seul ou avec, indépendamment, mieux vaut faire avec (mais en étant dans l'opposition).

(Et si je peux me permettre, c'est pour cela que je regrette le désintéressement politique qui n'est autre que de l'hypocrisie : une critique hors société dépendante de la société.)

On a tous choisi librement ; à moins d'être individualiste, l'alternative c'est le "seppuku".
Et c'est pour cela qu'à certaines exceptions on est tous malades...

Bienvenue en Absurdie !

Après, tous est question de responsabilité...

Sophiale 05 juillet 2019 à 18:12   •  

.

Merlinle 05 juillet 2019 à 18:45   •  

Je pense qu'on n'est jamais coupable de survivre, même si certains peuvent en avoir l'impression. Et juger les autres sur leurs stratégies de vie pour échapper le plus possible aux contraintes sociales n'est pas vraiment ma tasse de thé :)

Id41le 05 juillet 2019 à 18:48   •  

@Merlin Il ne s'agit pas d'être coupable de survivre, mais d'être responsable de la mort des autres en voulant vivre.

Ensuite si tu ne te sens pas responsable, soit tu es inconscient, soit tu fais de ton mieux...

voir la vidéo

Merlinle 05 juillet 2019 à 18:50   •  

Je suppose que la culpabilisation peut faire partie des traits de caractère de certaines personnes. Mais la "responsabilité de la mort des autres" ne doit pas forcément peser sur ceux qui n'en sont pas réellement responsables. En tout cas pour moi ce n'est pas une motivation. Après, chacun son trip, hein :)

Id41le 05 juillet 2019 à 18:54   •  

La vie est une guerre internationale, mon cher. 😄

Mais on peut être soldat et vouloir la paix ! Et je ne doute pas de vos volontés...

Merlinle 05 juillet 2019 à 19:01   •  

J'ai toujours été antimilitariste (rire)

Id41le 05 juillet 2019 à 19:02   •  

On va dire que t'es de la croix-rouge avant d'être dans l'armée. 😂

Et n'oublie pas que ton officier c'est Arnault ! 😂 😂 😂
Vive l'insubordination ! 😂 ou pas.

Id41le 05 juillet 2019 à 19:11   •  

Et pour faire peur : tout ce qui gagne au dessus de 2x la médiane "nationale?" => guillotine

En quoi une vie vaut-elle plus que deux ?

Désolé, je déborde (de colère, de fatigue, mais pas de haine)...
J'excuse l'oligarchie de leur humanisme défectueux. Mais eux ?

@Id41 Bolchévique !

😂

Résumé : "mais la vie est injuste !" #ardisson
Ben, oeuvrons au mieux à ce qu'elle ne le soit pas ! ...Sinon 😈 , nan j'rigole !!! 😂

Merlinle 05 juillet 2019 à 19:46   •  

Je comprends la passion et la colère, mais je combats l'embrigadement de quelque côté qu'il vienne. Personne ne peut me dire comment vivre ma vie, même si certains ont le pouvoir de la rendre sacrément difficile.

Mais bon, là j'ai l'impression qu'on a sérieusement piraté le fil de @Bella alors j'arrêterai là :)

Id41le 05 juillet 2019 à 19:49   •  

@Merlin #individualisme => normalité
(Et je ne t'embrigade en rien, tu l'es déjà par naissance.)
(La guillotine, c'était le petit pic "humeuristique".)

Dormez bien !

Siryackle 05 juillet 2019 à 21:13   •  

Bienvenue à toi Bella. :)
Et non, tu es loin d'être seule !

Tu vois, ça polémique dur ici !! 😄


Deux citations que j'ai en tête qui -je l'espère- te donneront du baume au coeur.

-"La richesse d'une civilisation se construit par ses marges et non par ses normes" Cela vaut aussi pour les individus. 😉

L'autre en fait n'est pas une citation, mais un petit conte hindou... A toi d'en tirer les conclusions. 😉
(je vais essayer d'en faire un résumé succin).
"Un jour un roi d'un puissant état d'Inde entendit parler d'un prophète si puissant dans ses prédictions que sa réputation dépassait les frontières de nombreux pays. Il décida de l'invita à sa cour. Celui vint peu de temps après. Ce dernier lui prophétisa qu'une étrange maladie allait contaminer tous les sujets de son royaume d'ici peu... et que cette maladie allait rendre fou quiconque serait contaminé ! Le Roi s'en inquiéta grandement. Alors il lui demanda conseil, comment s'en prémunir ? Y'aurait-il un remède ? Quoi faire ? Le prophète lui dit simplement qu'il connaissait bien un remède mais que ce ne serait peut-être pas la solution. Dubitatif, le roi lui demanda plus d'explications. Le prophète expliqua qu'il connaissait bien un remède, ainsi qu'un contre-remède, mais que ces préparations requièraient de très rares plantes et donc il ne pouvait en préparer qu'une seule pour chaque type. Le roi se demandant bien pourquoi il fallait un contre-remède ?! Le sage ne dit rien et repartit aussi promptement qu'il était venu.
Le jour fatidique venu...La maladie toucha effectivement tout le monde ! Et tout le monde devint fou... Le roi voyant cela décida de boire la première solution : le remède à cette folie. Le temps passa, et tous ses sujets commencèrent à remettre son autorité, ils le considérèrent comme un fou !
Se rappelant les paroles énigmatiques du sage, le roi décida alors de boire la seconde solution : le contre-remède. Afin de garder sa couronne."

Désolé j'ai fait au plus vite... certes imprécis mais l'esprit est là.
Qu'est-ce que la normalité, la folie ? ...

A toi de réfléchir à ça Bella. 😉

"Heureux les gens qui ont la tête fêlées..." 😄 😜

LibertEchEriele 05 juillet 2019 à 22:30   •  

Pour moi, ce n'est pas tant le mot "norme" qui est problématique, mais
celui de "normalisation". Car il invite à tronquer une, des réalités. Il
invite à se "recentrer" en quelque sorte des réalités qui n'ont pas lieu de se recentrer, des réalités qui se suffisent à elles-mêmes parfois, ou en tous cas qui y tendent.
J'ai subi une 1ère année de la formation d'assistante sociale 😡 et pendant qu'on essayait de m'inculquer l'art de normaliser les brebis égarées( 😄), je me consolais et tenais bon en lisant du Foucault pour au moins rendre des devoirs en sociologie...
Bref, la normalisation, c'est le seul et unique mot que j'aie appris là-bas. Non seulement je pense que tous ici présents sur APIE ne sommes normalisables mais je pense même qu'aucun "dépravé" n'a à être normalisable. Il a à trouver, retrouver, les moyens de vivre avec ce qu'il est. Tout est centré sur une base, une norme d'un monsieur toulemonde qui n'existe pas! Il s'agit d'une mascotte, ni plus ni moins. Un mec tout gris et sans histoire, sans vécu, dénué de toute sensation.
Quand on a bourlingué un bon moment avec sa dégaine de "cas", qu'en même temps on a bouffé de toutes sortes d'ateliers d'insertion, et même du temple de la normalisation, en côtoyant ici et là tous les milieux possibles, on SAIT que cet individu normal n'existe pas.
Une fois qu'on a saisi ça, il faut encore s'accepter. Et là, oui, c'est vrai, c'est pas un stage à 2000€ pour bouffer de l'herbe et chanter en choeur à poils les pieds dans une mare pendant une semaine qui va faire le boulot 😄
Là, pareil, pas de norme, pas de recette. Du temps, mais celui qu'on se donne à soi-même comme aux autres, de la présence, et tout un tas de filtres qui augmentent les chances de réussite et que la plupart des inscrits à APIE possèdent je pense. Notamment le rêve 🙂

Sophiale 05 juillet 2019 à 23:38   •  

Merci pour ce post.

Id41le 06 juillet 2019 à 00:37   •  

@LibertEchErie La normalisation n'a jamais été celle de devenir un individu médian (c'est ce qu'on veut faire croire pour jouer le jeu). La normalisation se fait automatiquement par catégorisation : anormalité normale. Qu'on le veuille ou pas, la société nous a casée et évolue avec ou sans nous.

Doit-on parler de marginalité ? HP n'est pas forcément marginal à mon sens, quoique ? #apie-people


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?