Jeux

Jeux vidéos et scénaristique

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Jeux
  4. Jeux vidéos et scénaristique
Jeux vidéos et scénaristique
Nevromonle 29 novembre 2020 à 14:36

Hello !
Dans la première génération de jeux pour ordinateur personnel du studio de développement Telltale (par exemple), on a/aurait des jeux dont les scénarii sont à embranchements. Que pensez-vous du fait d'appliquer cela à des jeux? Pensez-vous, si vous connaissez ceux dont je parle en particulier (les jeux The Walking dead et The wolf among us principalement), que ce soit source d'un sentiment de plus grande liberté, ou, comme certaines personnes, que ce serait un leurre?

Pour en arriver à la scénaristique (l'étude de la création et du fonctionnement d'un scénario, quel qu'en soit le support), j'aime particulièrement étudier comment est créée une oeuvre, notamment un jeu vidéo. Et les jeux qui s'y prêtent le plus, souvent, sont de type jeux de rôles (des jeux avec le développement des caractéristiques des protagonistes, l'acquisition d'équipement, l'entraînement pour les faire monter en niveau, et généralement, un scénario qui se veut relativement riche). Quels sont les jeux dont les scénarii fonctionnent le mieux, pour vous, et pourquoi?
Est-ce que vous aussi, vous aimez décortiquer cela, et vous demander, explorer "Et si Machin avait plutôt choisi cela, il se serait passé quoi?"?

dreamalongle 31 mai 2021 à 11:57   •  

Hello !

Déterrage de sujet pour espérer le relancer?

Absolument, je suis à me demander ce qui se serait passé si j'avais pris un autre chemin et pour les jeux que j'aime particulièrement, j'en viens à essayer différentes approches (Deus Ex), ce qui permet à d'autres fins de se produire. En revanche, je note souvent une ouverture aux dérouelement à embranchements mais une fin commune, et c'est dommage. Alors, après, si les textes et les croyances que mettent en place le scénario se basent sur la notion du destin et du "c'était écrit", pourquoi pas mais j'ai comme l'impression d'avoir fait des choix "pour rien", juste pour m'amuser à tourner l'histoire différemment.

Parfois ça donne des résultats absurdes: quiconque à joué à Daggerfall, Oblivion, Skyrim peut-être peut le constater: tu as trahi ta patrie qui t'adore toujours malgré les jets de pierres, ta réputation dans une région atteint une valeur négative, on t'attaque dans les rues, et quand une mission royale apparaît, tapis rouge et grand respect pour ce grand guerrir que tu incarnes et tous les autres personnages impliqués ne te touchent pas. Les personnages environnants continuent de t'attaquer tandis que les autres ne te protègent pas. Une fois la mission terminée et que la famille royale te félicite, direction le donjon pour tous les crimes que tu as commis. Ou encore tu as atteint un grade respecté de la guilde des mages, tu as désormais accès aux service du grand mage qui observe ta progression depuis le début et il te crache à la gueule.

Dans l'idée, j'aime le coté non-linéaire des jeux vidéos (j'aime aussi des jeux linéraires, mais pas que ça). Le type FPS avec des éléments RPG ou turn based isométrique (ou similaire), c'est ce qui me plait le plus, comme (Fallout, Planescape: Torment) où les missions peuvent échouer, tu peux manquer des personnages de passage ou selon tes caractéristiques. Et une mission qui échoue, ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Ça m'intéresse aussi parce qu'il y a parfois des choix qui te font poser des questions sur ton sens de l'éthique bien que tu puisses jouer le rôle d'un protagoniste abominable. Je ne me rappelle plus trop quel jeu, mais il y en avait un où je devais choisir entre laisser tout le monde se faire massacrer dans un hotel, ou lancer une bombe atomique dessus. Il y a ensuite des répercussions sur l'avis des NPC, qui influent sur ton impact dans l'histoire. Bref, c'est très modulable avec le risque que niveau développement, ça se termine bizarrement si ce n'est pas bien fait.

Ou du hack 'n slash randomisé procédural mais ceux-ci, je n'en connais pas avec déjà un scénario complexe, et à embranchements. Surtout l'amulette de Yendor qui git au fin fond du donjon. Est-ce que le type génération procédurale de niveau (les murs et ce qui est entre), des objets, et des évenement ferait partie de ces scénarii à embranchements?

zozottele 31 mai 2021 à 19:44   •  

Je ne crois pas que les hack and slash permettent des embranchements dans l'histoire,mais se serait a vérifier.
Sinon c'est vrai que ça doit être difficile pour les développeurs d'apporter de réels changements dans l'histoire.
Il n'y a que peut être Fallout qui y arrivait je ne sais pas.
Pour Skyrim quand même il y a des choses qui changent et qui ne bougent plus.
Par exemple quand on tue le dragon,je ne sais plus son nom,enfin si on choisit de le tuer justement,les moines ne nous adressent plus la parole.
Ça fait quand même des petits changements qui apportent un peu de sel au jeu.
Mais c'est vrai que de plus en plus l'histoire joue un rôle primordial dans les jeux,et c'est très bien comme ça.
Mais des fois des jeux sans histoires,pas de prises de tête, c'est bien aussi,genre Borderlands,pour se défouler !
Enfin ça me rappelle ma jeunesse,je n'ai plus beaucoup de temps pour jouer maintenant.
Un peu a Mario kart avec mon fils!

Nevromonle 18 septembre 2021 à 10:18   •  

En termes de hack and slash, je connais surtout Diablo et Diablo II, et l'historie reste scriptée et définie, ce n'est que la disposition des donjons et le choix des ennemis et objets parmi une liste prédéfinie, par le jeu, qui change.
Bien résumé, pour le fait que Skyrim rende possible ce genre d'absurdités ! De plus, quand je jouais un assassin dans le jeu, pour avoir la paix en ville, je trucidais tout le monde...mais je me suis rendue compte que certains personnages sont invincibles (y compris les horripilants gosses de Blancherive, à moins d'installer un mod) : j'ai ainsi compris qu'ils étaient considérés comme essentiels pour une quête qui surviendrait plus tard, et cela m'a parfois gâché le plaisir de certains rebondissements : je ne savais pas en quoi Bidule allait avoir un rôle considéré comme important, mais le simple fait de savoir que ce serait le cas était déjà une révélation en soi, surtout dans le cas où le personnage concerné avait jusque-là eu l'air plutôt anodin et donc "innocent".

zozotte : tu parles de Paathurnax, non? Je pensais à lui, justement. J'ai refusé de le combattre, car je suis d'accord avec lui et la voie qu'il a choisie.

zozottele 18 septembre 2021 à 18:55   •  

Oui paathurax c'est ça !
Je l'ai tué,et je l'ai regretté ensuite !
Et quand c'est fait,les moines ne nous adressent plus la parole du tout!
Mais si on ne le tue pas, c'est la guilde des guerriers qui ne nous parlent pas si je me souviens bien ?
On est obligé de décevoir quelqu'un du coup,mais le pauvre dragon,il n'avait rien demandé !🙂
Et je ne savais pas qu'on pouvait avoir la paix en tuant tout le monde dans assassin Creed,mais apparemment c'est pas trop la bonne méthode !

Nevromonle 19 septembre 2021 à 17:11   •  

La guilde des guerriers ne fait pas la tronche si on ne tue pas ce dragon : ils continuent "juste" à demander de le tuer, je crois. Personnellement, le discours du dragon m'a convaincue.
Et il n'avait rien demandé, euh...sans légitimer la peine de mort ni la "loi" du Talion, il a tué des centaines de personnes, quand même, je crois... x)
Mais personnellement, laisser vivre une personne avec ses regrets et un repentir sincère me semble plus juste que de faire à une créature ou à une personne...ce qu'on lui a reproché d'avoir fait. Sinon, niveau crédibilité, c'est pas indéniable, le meurtre à géométrie variable : "Komanh? Tu as tué quelqu'un? Eh ben pour te faire comprendre que c'est pas bien de tuer, on va te tuer ! è_é ".


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?