Littérature

Connaissez-vous ce livre et cet auteur ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Littérature
  4. Connaissez-vous ce livre et cet auteur ?
Connaissez-vous ce livre et cet auteur ?
Siryackle 03 juillet 2019 à 09:02

Je suis en train de lire "L'art d'écouter les battements de coeur." de Jan-Philipp Sendker.
Trouvé par hasard dans un vide-grenier... Je ne connaissais pas l'auteur mais le titre et la quatrième de couverture m'ont fait tiqué.
Le hasard faisant bien les choses, ce livre vient à point nommé ! Avant, c'était trop tôt... après, ca serait trop tard. Je suis exactement dans la disposition d'esprit sensible en ce moment-même qu'il me fallait pour lire ce livre ! Et je dois dire que ça fait bien longtemps qu'un livre ne m'avait ému à ce point !

Quelques passages m'ont fait me re-souvenir mes premières contemplations dans la nature lorsque j'étais môme. Rien que pour ça, c'est inestimable !
Quelques passages, évidemment, parleront à beaucoup ici, sur l'hyper-acuité sensorielle..
C'est beau, c'est simple, touchant... harmonieux.

Quelques extraits :

- "Nous sommes à nous même notre plus grand mystère ; et le but de notre existence, c'est de résoudre ce mystère. Personne n'y parvient jamais... mais il est de notre devoir de suivre la piste. Sans nous soucier de la distance ni de l'endroit où elle va nous mener."

- "Croyez-vous en l'amour ?

Non. Je parle d'un amour qui rend la vue aux aveugles. D'un amour plus fort que la peur. Je parle d'un amour qui insuffle du sens à la vie, qui résiste aux lois naturelles de l"usure, qui nous épanouit, qui ne connaît aucune limite. Je parle du triomphe de l'esprit humain sur l'égoïsme et la mort."

-"Les mots peuvent-ils avoir des ailes ? Peuvent-ils scintiller dans l'air comme des papillons ? Peuvent-ils nous emporter, captifs, dans un autre monde ? Peuvent-ils ouvrir les ultimes chambres secrètes de nos âmes ?"

Allez ! Je vous recopie la quatrième de couverture, histoire de vous donner envie...

"Orphelin originaire de Birmanie, Tin Win est un garçon hors du commun : il est capable de déchiffrer l'âme des gens en écoutant leurs battements de coeur. Grâce à ce don, il va connaître un amour immense, contrarié par bien des obstacles. C'est cette histoire fabuleuse que va découvrir, des années plus tard, sa fille Julia, jeune avocate à New York. Déterminée à percer le mystère qui entoure le passé de son père, Julia retourne en Birmanie dans le village où il a grandi et pénètre dans un univers dont elle ne soupçonnait pas la richesse. Une histoire d'amour exceptionnelle, empreinte de spiritualités orientale et digne d'un conte de fées."

Arpeggionele 19 juillet 2019 à 15:14

Merci, ça donne envie de le lire +++

Siryackle 31 juillet 2019 à 07:00

En espérant que ce livre t'ai plut si tu l'as lu ?
La suite...

Siryackle 31 juillet 2019 à 07:36

"Un coeur bien accordé".

La suite de "L'Art d'écouter les battements de coeur". Pour ma part, moins transportant que le premier, mais toujours dans cette atmosphère spirituelle de la Birmanie. M'enfin, ça se lit bien quand même ! Plus que 50 pages...

La quatrième de couverture :

"Presque 10 ans se sont écoulés depuis que Julia Win est revenue de Birmanie, le pays où son père est né. Désormais brillante avocat à Manhattan, elle ne se sent pourtant pas totalement épanouie. Et ses doutes grandissent encore lorsqu'elle commence à entendre en elle une étrange voix posant des questions troublantes : "Pourquoi vis-tu seule ?", " Qu'attends-tu de la vie ?"... Pour comprendre l'origine de cette voix, Julia repart en Birmanie. Elle y découvre l'histoire de Nu NU, une femme au destin tragique, qui va changer sa vie. Empreint de sagesse orientale et chargé d'émotion, le deuxième roman de Jan-Philipp Sendker, aussi subtil et profond, explore les territoires passionnants de l'âme humaine."


Un extrait choisi par moi -peut-être parlera-t'il à certains ici même ?!

"- Crois-tu qu'une personne puisse muer ? demanda-t'elle soudain.
Il regarda Nu Nu à la lueur vacillante de la bougie. Perplexe. A son regard, à ses sourcils légèrement froncés, elle voyait bien qu'il n'avait pas compris.
- Comment ça "muer" ?
- Muer. Comme un serpent.Comme un amphibien.
Pensant que sa femme plaisantait, Maung Sein sourit. Il la pinça doucement au bras.
- Pas toi, en tout cas. Ta peau est bien tendue.
Nu Nu le dévisagea avec gravité.
- Je ne parlais pas de nos corps. Mais de nos âmes.
- Nos âmes ? répéta-t'il surpris.
- Je veux savoir si on peut se dépouiller d'une partie de soi une fois que quelque chose s'est développé à la place. Comme une vieille peau de serpent. Un esprit tourmenté peut-il devenir serein ? Un esprit chagrin peut-il devenir joyeux ? Un esprit solitaire sociable ? Pas seulement pour un soir ou une semaine. Pour l'éternité.
Maung Sein croisa les mains sous sa tête et contempla le plafond. Pareille question ne lui était jamais venue à l'esprit. Il se demanda ce que les moines auraient répondu. Ils auraient peut-être dit que la véritable essence de chaque individu réside dans son âme ; que cette essence n'est pas statique mais dynamique. Que chaque individu est libre et nul, si ce n'est soi, ne peut détruire, sauver ou changer ce que chacun est. De cela au moins il était convaincu. Et si on avait le pouvoir de se changer, si l'essence même de nos âmes n'était pas gravée dans le marbre, alors rien n'empêchait un esprit tourmenté de devenir serein.
- Ou bien, l'entendit-il demander, sommes-nous coincés par qui nous sommes ?
- Non, répondit-il d'un ton assurée, nous ne sommes pas coincés."

SoMoonle 04 août 2019 à 20:55

@Siryack, merci pour cet extrait.
Oui nous muons, quand notre posture change... nous nous détachons épisodiquement d'une partie de nous qui n'a plus de raison d'être et qui nous freine quand nous cheminons. Nous résistons parfois car la mue est douloureuse ou que nous avons peur de ce qu'il adviendra après. Nous sommes libres de nos muer ou pas, d'enclencher le processus ou pas. mais quelle félicité de pouvoir se dire qu'à tout moment, en nous libérant par nos mues, nous explorons le champ des possibles. L'infinie possibilité.

Siryackle 04 août 2019 à 21:30

Les champs des possibles... 😍

SoMoonle 05 août 2019 à 19:47

un champ chacun à la fois quand même.... gourmand tout de suite "les" 😜

Siryackle 06 août 2019 à 06:19

😄 😜

Etoilele 06 août 2019 à 12:44

Merci @Siryack pour ce partage. Envie de le lire aussi. J'ai noté les références et il a rejoint ma liste "à lire".

Etoilele 06 août 2019 à 12:48

Après je pars du principe que chacun de nous tombent "par hasard" sur le livre dont il a besoin au bon moment. Donc il était avant tout pour toi. Mais tu as attisé ma curiosité et les extraits partagés m'ont donné envie de le lire. Apres si je tombe sur ce post maintenant c'est que quelque part il est peut être pour moi maintenant. A suivre 🙂

Siryackle 06 août 2019 à 12:56

Exactement @Etoile !!
Je ne crois pas au hasard.
Et je me moque de ces cerveaux exclusivement rationalisant, qui ont coupé leur lien avec la Vie si mystérieuse...
Et oui ! Le "hasard" parlant ne peut être que subjectivement parlant. Mais quant un "hasard" personnel me semble pouvoir être enrichissant aussi bien pour autrui, alors je le partage. 😉

Merci pour ton témoignage lumineux Etoile. :)

PS : un autre lien dans un autre post va certainement te parler. 😉 )

Etoilele 06 août 2019 à 15:43

Merci à toi pour tes partages pleins de bon sens !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?