Littérature

Des Fleurs pour Algernon

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Littérature
  4. Des fleurs pour algernon
Des Fleurs pour Algernon
Aurelle 06 novembre 2019 à 01:58

J'ai hésité, mais je me dis que ce roman mérite vraiment un fil pour lui tout seul. 😉

Parce que c'est à mon sens un petit chef d'oeuvre, et parce qu'il fait partie de ces livres qui non seulement m'ont (très) profondément touché, mais me reviennent aussi (très) souvent en mémoire.

Il m'avait d'ailleurs si profondément touché que je n'ai pas encore osé le relire, depuis plus de 20 ans... Malgré cela, j'en conserve encore un souvenir vivace.

Petit synopsis :

Charlie Gordon a une trentaine d'années. Et une particularité : un important retard mental.
Il gagne sa vie comme apprenti dans une boulangerie, ce qui lui évite notamment d'avoir à vivre dans un établissement spécialisé, et suit assidûment des cours de lecture et d'écriture à l'université Beekman, où ses progrès, s'ils sont extrêmement modestes, témoignent de sa très grande motivation.
C'est une vie simple qui semble satisfaire Charlie, d'autant qu'il n'a pas vraiment conscience des moqueries, des railleries et autres coups tordus dont il est régulièrement l'objet au quotidien.

Mais il se trouve que des chercheurs ayant découvert un moyen d'accroître les facultés intellectuelles cherchent à expérimenter leur découverte sur un sujet humain, après l'avoir testée avec un succès à peine croyable sur une souris de laboratoire, prénommée Algernon.
Approché par les deux chercheurs, et encouragé en ce sens par sa professeure à l'université Beekman, qui l'a pris sous son aile, Charlie va accepter de devenir l'objet de l'étude, et de tenir un journal (*) qui, parmi d'autres éléments de suivi et de nombreuses batteries de tests, permettra aux chercheurs d'avoir un meilleur aperçu de son évolution intellectuelle et psychologique.

Post-opération, les progrès de Charlie se révèlent tout aussi fulgurants et impressionnants que ceux d'Algernon.
D'une écriture poussive, maladroite, phonétique et à peine compréhensible, Charlie voit sa syntaxe s'améliorer, ses idées se développer, ses réflexions s'approfondir, ... jusqu'à devenir boulimique de nouveaux savoirs, en langues, en sciences, en médecine, ...
Il réalise dans le même temps quelle a été sa vie jusqu'à présent, et nombre de souvenirs douloureux font surface pour la première fois... Quand bien même ? De déficient intellectuel, il est devenu tellement surefficient qu'il côtoie le génie...

Mais bientôt, contre toute attente et sans cause apparente, Algernon commence à montrer d'inquiétants signes de déclin et semble se mettre à perdre, aussi vite qu'elle les avait acquises, ses capacités cognitives...

(*) Ce journal est la matière-même du roman !



Des Fleurs pour Algernon est un roman dans lequel il est question d'humanité et de dignité.
Un roman dans lequel il est question d'intelligence, de conscience, de maturité, d'altérité, d'éveil, mais aussi d'oubli...
Un roman profondément humain, d'une grande sensibilité, qui à mon humble avis ne peut laisser personne indifférent, et qui ouvre la réflexion sur bon nombre de sujets.

Je ne pense pas trop m'avancer en disant qu'il est susceptible d'intéresser et d'interpeller - ô combien ! - bon nombre de personnes par ici.

L'avez-vous lu ?
Quel souvenir, quelles impressions, vous a-t-il laissés ?

Et si vous ne le connaissiez pas encore, n'attendez plus.
Vraiment. 😉

Des Fleurs pour Algernon - Daniel Keyes
Première parution : 1966
Titre original : Flowers for Algernon

Kinder59le 06 novembre 2019 à 02:16

Lu beaucoup plus récemment que toi et, en effet, le protagoniste est très émouvant tout comme peut l'être Lennie dans l'oeuvre de Steinbeck, «Des souris et des hommes».

Siryackle 06 novembre 2019 à 04:01

Pas lu mais vu l'adaptation cinématographique. Génial ! Il m'avait marqué aussi. 😍
Lu «Des souris et des hommes». J'avais bien aimé. :) Et oui, Lennie est touchant... (mais ça se finit mal 😭 ).

Merlinle 06 novembre 2019 à 08:21

Je l'ai lu quand j'étais au collège. Il m'avait laissé une impression de tristesse, déprimante... Mais bon, je ne l'ai pas relu depuis :)

Canhelele 06 novembre 2019 à 08:56

J'ai lu ce livre il y a bien plus que 20 ans, alors que j'étais adolescente. L'auteur a vraiment et subtilement su mettre en évidence l'évolution progressive du héros. Et également ses différentes prises de conscience : ce qu'il était, ce qu'il est devenu, ce qui l'attend... Cela le rend attachant.
J'ai moi aussi été assez marquée, car pour ne pas l'avoir relu, je m'en rappelle encore plutôt bien.
Je n'ai pas eu envie de voir l'adaptation filmée qui, à mon sens, ne peut restituer aussi bien qu'à l'écrit ces prises de conscience et ressentis.

Siryackle 06 novembre 2019 à 09:02

J'imagine @Canhele : il y a toujours une perte de sens, émotions...etc... d'une oeuvre écrite à une adaptation cinématographique, c'est un fait incontournable.
L'exemple le plus frappant qui me vient en tête (lu et vu) : "Le Parfum" de P. Süskind. Oeuvre super bien écrite, un style propre à lui-même, intraduisible par une adaptation ciné. De même pour "Lolita" de V. Nabokov... (lu et vu).
Bref ! Toujours une perte (...).

Manidaele 06 novembre 2019 à 09:52

Je l'ai relu il y a bientôt un an, original, profond, touchant, triste et déprimant. Il est tellement bien tourné que j'ai hésité à le finir. Les thèmes abordés m'ont vraiment angoissé.

Esquifle 06 novembre 2019 à 10:09

L'un de mes livres préférés. Attention cependant au moral et aux larmes. merci pour l'avoir mis en valeur 🙂

ArtieShowle 06 novembre 2019 à 10:49

Lu il y a une quinzaine d'années. Effectivement un grand roman qui questionne sur l'humanité. Mais extrêmement triste aussi.

Id41le 06 novembre 2019 à 13:32

Une lecture qui me marque aussi 20 ans après. +1

Grosse question sur la nécessité du progrès.
(www.youtube.com/watch?v=U8cROJDxtIs)

Canhelele 06 novembre 2019 à 14:43

@Siryack
Le Parfum - lu aussi ! Et vu également... mais sans les odeurs...
À l'inverse de Charlie, Grenouille est un être dépourvu de la moindre émotion, d'humanité même. Ça fait froid dans le dos ! 😱

Aurelle 06 novembre 2019 à 15:32

L'adaptation TV m'avait laissé un agréable souvenir, même si bien évidemment elle ne remplace pas du tout le roman.
Un court extrait : https://www.dailymotion.com/video/x4xyrr (apparemment, le film est visible sur le net...)

@Kinder59 @Siryack : au final, c'est donc toujours une histoire de souris !? 😉 😄

Sebunkenle 10 novembre 2019 à 18:03

Je l'ai lu à mes 17 ans. Ce livre et trés bien ficelé. Émouvant et à la fois dure et tragique à la fin. Être conscient que tes facultées mental vont disparaîtres en peut de temps doit être une vrai torture psychologique.

Lounale 11 novembre 2019 à 20:49

Pas lu mais du coup je vais me le procurer, merci @Aurel !

Cheshirele 12 novembre 2019 à 00:11

C'est effectivement un excellent bouquin @Aurel. Le style et l'intrigue sont d'un très bon niveau. Les problématiques passionnantes, elles aussi ; d'autant qu'elles interrogent quelques part sur le rapport entre la monstruosité et l'intelligence.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?