Littérature

Seules les filles comprendront

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Littérature
  4. Seules les filles comprendront
Seules les filles comprendront
catiminile 06 février 2020 à 10:26

COMMENT JE ME SUIS BOUSILLEE MA JOURNEE

Il y a des matins radieux. L'humeur est au beau fixe. L'anniversaire de Laurent, vers midi, rassemblera tous nos amis.
La petite robe rouge qui nous a coûté la peau des fesses, est là, bien repassée à côté de ravissants escarpins assortis.
Hier, pour l'occasion, nous nous sommes offert une séance chez le coiffeur afin qu'il nous réalise le brush du siècle.
Ainsi tout va pour le mieux.

18 heures. Nous rentrons. Pas un mot échangé dans la voiture. L'humeur a changé de cap.

Déjà, vers les dix heures, en nous regardant dans la glace de la salle de bains, sale coup : Pourquoi au milieu de cette magnifique chevelure lisse, une mèche s'obstine à rebiquer ?
Avec rage on mouille le peigne et humectons l'insolente. Elle se calme, sèche et .... rebique. On recommence. Cette fois, on ne lui laissera pas le loisir de faire ce qu'elle veut. On matte au sèche-cheveux et à la brosse ronde mais on insiste un peu trop et ladite mèche devient mousseuse et terne.
Bon, on abandonne et on se colle un joli serre-tête qui disciplinera le tout.

Il est plus de 11 heures. Cette connasse nous a fait perdre un temps considérable. Pas possible d'élaborer un maquillage sophistiqué mais pas obligé non plus d'accélérer le mouvement à ce point. Ca y est ! On vient de se donner un coup de goupillon de mascara dans l'oeil. Les muqueuses sont injectées de sang. Ca pique. Ca cuit. Le fard à paupières se répand partout. Vite, un peu de démaquillant pour effacer les traces. C'est quoi cet oeil chafoin dans cette grande zone blanche ? Bien sûr le lait a ôté tout le fond de teint. .. et d'un seul côté bien évidemment !
Allez courage ! On efface tout et on recommence.

Mais c'est quoi cette rougeur sur le menton ? Un bouton ? Manquait plus que ça !
Ca y est ! C'est terminé ! Pas génial mais faut avancer.

La tenue, elle, est chouette. Peut-être qu'une paire de semelles dans les chaussures ne serait pas de trop. J'ai l'impression que le pied n'est pas tenu. Quelle idiote ! J'aurais dû tester tout ça avant .. c'est souvent à surprise ces chaussures neuves !

Bon ça ira. Mais qu'est-ce qu'on est mal dans ce soutien-gorge à balconnets acheté parce qu'il était rouge comme la robe ! Allez, on oublie ! C'est comme ce string qui va avec ! C'est d'un inconfort !
Quant aux bas qui tiennent tout seuls ...pourvu que l'élastique cramponne bien !

Très vite on attrape sac, gilet et cadeau. On est à la bourre.

La fête est réussie. Tout le monde à l'air heureux ... sauf nous. On sourit mais c'est un sourire quelque peu crispé ; marre depuis deux heures de trouver tous les prétextes pour tenter d'ôter ces putains de pompes qui nous labourent l'arrière du pied. On a bien essayé discrètement d'ôter les semelles mais là, on nageait. On a même tenté, pour coincer le talon, de glisser un bout de notre serviette en papier rose pour caler le tout mais à chaque pas, on sentait qu'il se barrait, style, la nénette qui s'est collé un bout de PQ en sortant des chiottes. Oui, je parle mal ! Je sais mais j'ai des excuses.

Oh ! Et puis ce serre-tête ! J'ai une migraine ... ! Je ne vous parle même pas des clips que j'ai fourré dans mon sac dès l'apéritif. J'ai le lobe des oreilles qui brûle !

Tout à l'heure, je suis allée aux toilettes. Le bouton du menton continue à vivre sa vie avec décontraction et s'épanouit au fil des heures.
Quant aux baleines du soutien-gorge, elles se sont donné le mot pour me lacérer les seins dès que je me courbe. Seins, qui pour pigeonner, pigeonnent mais je ne vous raconte pas la douleur aux épaules. J'aurais jamais dû raccourcir autant les bretelles.

Dès que je m'assieds pour soulager mes pieds, je dois faire très attention à ne poser qu'une fesse en bout de siège sinon le string me cisaille et j'ai la foufoune en feu. J'ai bien essayé de le basculer à gauche, puis à droite, pensez-vous ! Dans la minute, il se replace au garde-à-vous, bien au centre. Ce doit être un string pour militaire.

Si un de mes bas commence à glisser, plisser ou filer, je crois que je vais hurler. Et puis cette peste de Stéphanie qui n'a pas pu s'empêcher de me féliciter pour ma robe même si « elle ne te boudine pas un petit peu ? ».
Marie m'a trouvée ravissante mais « tu ne commencerais pas un orgelet à l'oeil gauche ? ».

18 heures. Bon, Jérôme, on s'en va avant qu'une connasse ne pointe du doigt mon menton.

C'est dommage , Y avait une bonne ambiance et je m'étais fait une telle joie de cet événement ! DUR, DUR D'ETRE UNE NANA ! !

Lounale 06 février 2020 à 10:34

Merci pour ce moment 😂

Etoilele 06 février 2020 à 10:36

C'est dingue ce que "la société" nous "oblige" à faire.
Pour ma part, il est bel et bien fini ce temps là 🙂
Très bien écrit en tout cas @catimini

Mirobellele 06 février 2020 à 10:38

😂 @catimini c'est tellement vrai. Et si on y réfléchit bien, qu'est ce qu'on se pourrit la vie pour pas grand chose finalement. 🙂

Siryackle 06 février 2020 à 11:37

😄 Marrant ! (sans moquerie de ma part hein ! :))

catiminile 06 février 2020 à 14:48

Merci @Louna, @Etoile, @Mirobelle et @Siryack .. contente de vous avoir fait rire.

Lounale 06 février 2020 à 16:51

Je viens de relire ta publication.. merci d'avoir mis des mots sur cet espèce d'inconfort que je me force à adopter.. et merci de m'ouvrir les yeux sur le ridicule de cette mascarade dont personne n'est dupe (surtout mes proches). J'avais déjà dans l'idée d'arrêter de faire ça, mais c'est officiel j'arrête !
C'est dingue de voir qu'il a vraiment fallu ta publication pour que je me décide enfin d'accomplir quelque chose que je remettais toujours un peu à plus tard..

Mirobellele 06 février 2020 à 16:59

merci à toi @catimini
C'était marrant surtout le string militaire.

Mirobellele 06 février 2020 à 17:02

@Louna
Tu dis : "mascara de" ? 😄

Fropople 06 février 2020 à 17:07

@Mirobelle:
C'est une belle "para de" (du verbe se parer) ^^

Cameleazebrale 06 février 2020 à 21:06

Arf, j'adore! J'aimai été à ce point mais on revit quand même certains moments avec toi! Le mascara dans l'oeil toujours au pire moment j'ai vécu! Par contre depuis mes 2 kids, j'ai laissé tombé les soutifs, pas bon pour la poitrine, les petits top, c'est plus confortable et tout aussi joli! En plus cela muscle les seins et ils tombent moins! Sisi! Il faut essayer! 😜

Canhelele 06 février 2020 à 22:28

C'est ce qui s'appelle la charge mentale, non ? Tous les efforts que l'on doit faire (et les dommages collatéraux que l'on doit subir de ce fait) juste pour... paraître...? 😵
"Être" devrait être moins compliqué, mais dans une société où l'image est reine, et où nous restons trop fortement influencé(e)s par notre culture, notre éducation, et bien d'autres attentes... c'est un bras de fer quotidien auquel nous perdons... (ça me rappelle une discussion que j'avais eue avec un homme au sujet de l'épilation...) 😄

Lounale 06 février 2020 à 22:49

@Canhele j'ai l'impression que ça change doucement mais ça change quand même. Il y a toujours une pression assez énorme sur les épaules des femmes mais la mode du bodypositif, quelque mode que ce soit fait pas mal de bien.

Canhelele 06 février 2020 à 23:00

@Louna
Oui il y a un peu de progrès. Il y en aura davantage quand ce ne sera plus une mode, mais une ouverture d'esprit tout ce qu'il y a de plus usuel, de la tolérance de base (car par définition, une mode, ça passe)

Lounale 06 février 2020 à 23:06

@Canhele je suis d'accord avec toi mais je me dis que c'est déjà un bon début !

catiminile 06 février 2020 à 23:29

@Canhele, @Louna, ... Oui ça évolue lentement mais je pense qu'il ne s'agit pas toujours du regard de l'autre mais de notre propre regard sur nous-même qui manque de clémence. De toute façon on n'est jamais satisfaite. A certains moments de ma vie j'avais l'impression qu'on ne me voyait pas. On m'appréciait pour cette intelligence qui m'encombrait. J'aurais tellement souhaité qu'on m'aime pour mon physique. Alors je me suis lancée à corps perdu dans la gym à outrance et quand j'ai eu le physique tant désiré, on se faisait une gloriole de m'avoir à son bras mais personne ne me parlait. J'étais devenue une potiche. Le trophée, la jolie blonde un peu bécasse qui ne sert qu'à faire joli. Il a fallu cela pour que je réalise combien un cerveau qui fonctionne c'est autrement plus important.

Berengerele 11 février 2020 à 16:50

😂 Je suis pliée....finalement tout commence avec le miroir! Et donc avec l'image qu'on y voit.
Personnellement, "la préparation" dont tu parles n'a qu'un seul objectif : me sentir bien. Idem en ce qui concerne le sport que je pratique. Je fais donc mes choix en fonction de cet unique but. Du coup, je n'ai aucun problème avec mes robes, jupes, pantalons, soutiens-gorges à balconnets, talons plats ou hauts, dentelles et strings ! Quant au mascara, je maîtrise tout en légèreté, je crois. Il y a longtemps que le regard de l'autre ne m'agresse plus. Je me sens comme détachée aussi de l'allure, du style et de la mise en beauté des autres autour de moi. Je suis incapable de dire comment la personne qui vient de me parler était habillée, ni même si elle avait un bouton sur le menton. Je m'intéresse sans cesse à ce qu'il y a à l'intérieur mais plutôt à l'intelligence du coeur.

Florusle 21 février 2020 à 13:30

😂 un grand merci pour ce moment de rire qui nous parle à toutes !
...et que dire quand après avoir bravé toutes ces tortures, enfin prête et pimpante , monsieur ( alias "une douche -une chemise- je passe la main sur mon crâne et c bon") nous dit "ah ben quand même, t'en as mis du temps!"... on pleure ou pas?? 😂

Florusle 21 février 2020 à 13:42

Et pourtant... je me suis juré de ne jamais ressembler à la gaucho-bobo-ecolo-pas lavée et poils sous les bras que pourtant je suis ( sauf pour le côté pas lavée et poils sous les bras- quoique, ça dépend des jours ;) )

Ma recette actuelle : des vêtements jolis mais toujours confortables (je refuse de ma faire cisailler la raie des fesses alors qu'une jolie petite culotte en dentelle noire est tout aussi sexy, et puis bon, pour se la faire arracher au bout de 3 minutes franchement pourquoi se prendre le chou?!)

Prendre soin de soi oui, propre, qui sent bon, épilation légère des sourcils , mais pas trop, mascara et point.
Gloss et eye liner quand c'est la fête. Pas de femme fatale ultra sexualisee qui renverrait le mauvais message, je reste moi, mais en mieux :)

Ps: je ne supporte plus les élastiques de soutien-gorge, quelqu'une a déjà essayé les coques adhésives? Parce que les soutien-gorge sans baleines, c'est mieux, mais ça serre quand même, et c'est mauvais pour la circulation...

deblole 21 février 2020 à 13:45

J'ai bien ri en lisant ton post! Effectivement on vit dans un monde ou le paraître est bien plus important que l'être, pour ma part, j'ai lâché depuis un moment le besoin de perfection que je m'imposais, réfléchir à 10 fois avant de sortir, ma tenue est elle suffisamment correct, ma jupe n'est elle pas trop courte.. Alors qu'aujourd'hui, je parviens enfin à faire les choses pour moi, et l'image que je renvois aujourd'hui me plaît bien plus que celle d'il y a quelques années en arrière, quand je suivais les dictats de la mode. Car au final, peu importe l'apparence, le fond reste le même, et c'est ce qui compte ?

Lounale 21 février 2020 à 19:51

@Florus j'ai déjà testé les coques et autant ne rien mettre du tout.. enfin moi ça a vraiment été ça.
Tu m'as bien fait rire avec le "bah t'en as mis du temps" 😂 c'est tellement ça !

Aujourd'hui je me fais belle pour moi, j'apprends à être féminine mais en fait je le fais pour moi. Une jupe ? Oui ok elle me plaît et c'est le principal. Je peux sortir très maquillée (je me suis découverte une passion pour les fards à paupieres.. mon porte monnaie pleure 😬 😂 ) ou sans rien.

Le plus important c'est d'être à l'aise avec soi-même, ne pas se sentir déguisée et tout ça quoi

catiminile 21 février 2020 à 20:24

@Berengere, @Florus, @deblo, @Louna,
Vous m'amusez car à l'origine, il s'agit d'un exercice « littéraire » mais je vois que le sujet ne laisse pas indifférent et que si nous ne sommes pas toutes concernées, celles qui nous entourent le sont.
Cette auto-dérision (car c'est du vécu sinon j'aurais eu du mal à inventer un tel texte) est nécessaire pour montrer que la lucidité dans l'existence est capitale.
Je me sentais tellement bête, adolescente, qu'il me fallait bien trouver un domaine dans lequel briller.
Plus tard, j'ai conservé ce besoin de « tricher ». J'avais conscience de celle que j'étais mais le dissimulais et jouer les poupées attrayantes me permettait de me fondre dans la masse. Pour la plupart il n'était guère envisageable que je sois très intelligente avec mon physique de poupée. Je laissais planer le doute et cela m'amusait beaucoup.

deblole 21 février 2020 à 21:04

@catimini très bon exercice alors, pour ma part, je ne pense pas être capable d'autant d'auto dérision, pour le moment du moins, car je suis encore en phase ou j'accepte plutôt « mal » que de m'être fait autant de mal volontairement tant de temps. Quand je regarde en arrière et pense à certaines actions du genre, je me trouve debile. Alors peut-être que je devrais essayer et que d'extérioriser ça sur le ton de l'humour, ça pourrait m'aider, mais je je ne sais pas faire. Je suis mon pire juge, et toute auto dérision se transforme en jugement accablant ?
Et d'accepter, du jour au lendemain que tu n'es pas cette vaste mascarade que tu as prétendu être tout ce temps, c'est long ?
Mais la légèreté du texte m'a vraiment fait sourire ce midi, au vu du contexte dans lequel j'étais ?

catiminile 21 février 2020 à 21:13

@deblo, pour en arriver à une telle auto-dérision il m'a fallu des années de bonheur qui se sont soldées un jour par des souffrances odieuses. La vie que je prenait au sérieux est devenue une mascarade. Et une mascarade c'est drôle. Ce fut ma seule solution pour m'en sortir. Ainsi que le dit Carlos Tinoco, nous avons besoin d'un sens. Je n'en avais plus. Maintenant c'est revenu mais j'ai conservé la notion d'amusement et cette gaieté qui ne me quitte rarement.

deblole 21 février 2020 à 22:53

Et ça fait plaisir de lire que tu y es parvenue! Ça motive, me fait me dire que même si le chemin peut être encore long, tout vient à point à qui sait attendre, même si je n'ai pas l'intention que d'attendre sagement. Pour cela que j'ai noté pour le moment, j'ai bon espoir de trouver aussi ce sens, qui me manque, mais qui pointe le bout de son nez, certains jours plus que d'autres..

Florusle 22 février 2020 à 01:45

@catimini, @deblo
Oui il faut du temps pour comprendre que les diktats esthétiques imposés aux femmes par le regard patriarcal de notre société ne sont ni bienveillants, ni nécessaires pour être belles...
Comme toi catimini, j'ai un physique qui sans être exceptionnel me permet de jouer à la parfaite petite poupée, et c'est incroyable de voir à quel point les comportements des gens changent envers toi dès l'instant où tu as une jupe et des talons...
Cela donne un véritable pouvoir à celles d'entre nous qui savent en jouer, mais comme tout les pouvoirs, c'est un piège dans lequel il est aisé de se perdre.
Avec l'âge, j'ai choisi de renoncer à la part artificielle du pouvoir de séduction, pour ne garder que celui qui me constitue naturellement. Nous avons toutes une beauté plus complète et plus singulière en nous que ce masque imposé par la société. Bien sûr que l'apparence est importante, et s'entretenir fait partie du respect que l'on se doit à soi-même et aux autres. Mais, quand cela implique de s'auto-torturer ( on l'a toutes fait et on le refait parfois, tout en se demandant pourquoi on s'impose ça ), peut-être faut-il se demander si on ne serait pas tout aussi belle, voire plus, dans des vêtements qui pour être féminins et sexy n'en sont pas moins confortables et agréables à porter ... Mais laquelle d'entre nous n'a jamais entendu le fameux "il faut souffrir pour être belle"...Oh, que je la hais cette phrase...que de petites filles , que de femmes, ont supporté de maltraiter leur corps au nom de cette ignoble bêtise...
La bienveillance commence par l'amour qu'on se doit à soi-même, et oui on peut être belle et féminine tout en se respectant, il est temps que les choses changent et que nous l'apprenions a nos filles... être belle et attirante n'implique pas forcément de se torturer, d'autres solutions existent... heureusement de plus en plus de prises de conscience se font dans ce sens, y compris chez les hommes, même s'il y a encore du chemin à parcourir.
Mais ce n'est pas simple de passer du jugement impitoyable de notre propre regard dans le miroir, à l'expression réelle de qui l'on est, tout en respectant suffisamment les codes pour plaire, car dans une société basée sur l'apparence on ne peut pas en faire l'économie. Enfin si, mais on s'exclut en faisant ça.
Et puis on aime toutes se sentir belles...donc on finit toutes avec le goupillon du mascara dans l'oeil à un moment ou à un autre... 😄
Bref on est, on a été et on sera encore malgré notre cerveau à rayures, solidaires des Bridget Jones de tous bords dont on fait encore partie...mais on se soigne et ça c'est cool, non?
En tous cas merci encore @catimini pour ce moment de rire où l'on se reconnaît toutes ;)

Florusle 22 février 2020 à 09:01

@Louna
Merci pour ton retour sur les coques, c'est ce que je craignais... 😂
Du coup, quelle a été ta solution ?

deblole 22 février 2020 à 10:21

@Florus effectivement il m'a fallu beaucoup de temps pour m'en rendre compte. Avant j'étais dans la situation inverse, je ne me suis jamais trouvé belle, au contraire, alors je faisais mon possible pour essayer de me rendre « potable » pour être acceptée en société.
Puis, ma vision de moi-même a énormément changé, aujourd'hui quand je me regarde dans un miroir, je ne me « « dégoûte » plus, et ça uniquement depuis que je fais les choses pour moi, et non pour le regard des autres.. Et ça a produit un sacré enchaînement positif. Avant, je ne pouvais pas sortir en short pas épilée par exemple, aujourd'hui, si je met un short et que j'ai encore 3 poils aux jambes, ben, m'en fiche. Quand je m'habille très féminine, je le fais pour moi, parce que j'aime me plaire maintenant. J'aime commencer à savoir que je suis aussi belle qu'intelligente, et que je peux me servir des deux quand ça me chante.. Alors bon, comme tout le reste, je suis passée en quelques mois d'un extrême à l'autre, et ça ne se gère pas en un claquement de doigt mais, comme il m'a dit mon psy, il faut savoir travailler son narcissisme, surtout vu d'où je viens alors, je le travaille, et que c'est agréable par moment que d'arriver à se sentir si bien, sans pour autant avoir passé 3h à tenter de se maquiller ?

Sinon pour les problèmes de soutien gorges/ coques, il y a les bralettes, comme des brassières, sans armatures et il y en a de très très jolies (bon je ne sais pas ce que ça donne pour des femmes à fortes poitrines, est ce que ça soutient vraiment, mais avec une petite poitrine, c'est un bon compromis^^)

Fropople 22 février 2020 à 10:36

@Florus
citation :
Mais laquelle d'entre nous n'a jamais entendu le fameux "il faut souffrir pour être belle"...Oh, que je la hais cette phrase...que de petites filles , que de femmes, ont supporté de maltraiter leur corps au nom de cette ignoble bêtise...
La bienveillance commence par l'amour qu'on se doit à soi-même, et oui on peut être belle et féminine tout en se respectant, il est temps que les choses changent et que nous l'apprenions a nos filles...


Je ne suis pas une femme donc je n'ai probablement pas suffisamment conscience de l'ampleur du désastre, mais je suis bien d'accord avec toi.
Cela me fait à cette chanson :

voir la vidéo

Florusle 22 février 2020 à 10:40

@deblo
Oui comme toi j'ai eu besoin de travailler sur moi pour construire une image positive de moi-même: ado j'étais hyper complexée, je me trouvais moche et bête ( tout en sachant que je n'étais pas si bête que ça, mais mon intelligence étant différente de celle des autres, je ne m'acceptais pas )... j'ai eu besoin de plaire, beaucoup, pour me remonter l'ego et me construire un regard différent... du coup, j'ai vécu comme nous toutes ce que raconte @catimini avec tant d'humour au début de ce post...
Et je pense tu as tout compris @deblo quand tu dis que tu peux te servir de l'un ou de l'autre (physique ou intelligence ), voire des 2 à la fois quand ça te chante ! Nous sommes tout ça, nous sommes notre esprit mais aussi notre corps, et c'est quand on s'approprie cette liberté là qu'on peut s'offrir, en plus d'être belle et intelligente, le luxe d'être bien dans sa peau! 😀
...jusqu'à la prochaine remise en question (championnes du cogitage, levez la main 😂 ), mais avec le temps on acquiert quand même une confiance de fond qui fait que les séismes affectifs nous atteignent moins longtemps et avec moins d'intensité...
Alors courage, soyons nous-mêmes, belles, intelligentes et libres! 😍

Ps: merci pour l'idée des bralettes, déjà le mot m'amuse beaucoup, et je pense que mon 85B peut tenir debout sans trop d'étayage ;)... Je vais essayer!

Florusle 22 février 2020 à 10:53

@Fropop
Merci pour ce partage qui illustre bien ce que nous en disions... we don't have to change ;)

catiminile 22 février 2020 à 11:08

@deblo, Florus, ...
Comment aurions-nous réagi si les héroïnes des contes de notre enfance avaient eu un physique ingrat ? Ce prince charmant, beau comme un dieu serait ainsi tombé amoureux de ce vilain petit canard ?
Cela nous aurait-il paru incongru dans notre cerveau de petite fille ? Ou en aurait-on conclu que nous avions toutes notre chance ?
En attendant, ce n'est pas ce que nous avons vécu.
Plus tard, j'allais en boum et celles qui demeuraient près du boutonneux à lunettes qui se chargeait des disques c'était les plus quelconques.
Alors on rêve à ce futur où les boutons disparaîtront, où l'on pourra se teindre en blonde, se maquiller comme le souhaite, où les parents ne seront plus là pour exiger des tenues sages et ternes.
Adulte, encombrée par mes qualités intellectuelles, il m'était difficile d'entrer en relation avec mes semblables. Je devais donner le change alors papoter produits de beauté ou fringues, c'est ce que j'appelle, rester en terrain neutre. Et c'est vrai que lorsque nous discutions les copines et moi de ces sujets parfaitement superficiels, c'était gai, drôle. Nous pouffions comme des gamines et j'avais l'impression d'être des leurs.
Et puis, il n'y a pas que cela. Il y a l'éducation. Quand pendant quelques années, parce que vous êtes la petite troisième arrivée bien après les aînées, vous êtes considérée telle la huitième merveille du monde et qu'un nouveau bébé arrive, vous êtes soudain reléguée à un rang inférieur. Le travail pour votre mère est tel qu'on ne vous voit plus.
Et , comme ce fut mon cas, vous êtes issue d'une famille bourgeoise, très catholique, il est impensable de faire le moindre compliment à un enfant car ce serait ainsi l'amener au péché d'orgueil.
On a tous besoins de compliments pour bien grandir.
Plus tard, on n'a pas oublié cette admiration dispensée alors que nous n'étions que des bébés et on n'aura de cesse de nous sentir à nouveau enveloppé dans ce cocon bienveillant.
C'est difficile à expliquer. Le problème est à la fois intellectuel et affectif et tout cela ne fait pas toujours bon ménage.

catiminile 22 février 2020 à 11:12

Excuse-moi @Florus, j'ai oublié l'arobase dans le texte précédent qui t'est adressé.

deblole 22 février 2020 à 11:47

Je dirai même @catimini que lorsque l'affectif prends une bonne part du problème , c'est encore plus compliqué pour tenter de le résoudre.
Effectivement les princesses Disney, toutes plus belles les unes que les autres, l'arrivée du prince charmant sur son beau cheval blanc qui vient la sauver, bonjour les stéréotypes, et va les analyser quand t'as 5 ans ?
Puis tu rentres à l'école, tu grandis, tu continues de te perdre dans tous ces codes que tu ne comprends pas, mais tu sais que tu veux, toi aussi avoir des copines, être comme les autres alors, t'essaie, encore et encore. Je n'ai pas grandi dans une famille bourgeoise catholique, plutôt à l'opposé total d'ailleurs, mais avec une absence totale de compliments aussi.. Je suis la 4e, la première fille de ma fratrie, plus qu'attendue par ma mère, très mal vécu par mon père, ma naissance a « provoqué » la chute de notre famille, alors forcément... et tout ça à grandement participé au niveau d'exigence que j'ai eu envers moi-même, mais j'ai aujourd'hui fini par accepter que je ne suis pas responsable.
Aujourd'hui je suis contente de me rendre compte de tout ça, car j'espère vraiment pouvoir apprendre à ma fille que ce n'est pas ça la vie. Et qu'il vaut mieux devenir une aventurière différente qu'une princesse disney, après tout, je m'en sors mieux depuis que je n'ai plus de prince charmant ?

« You are beautiful, just the way you are! »

@Florus 85b je te confirme ça tient bien! Et c'est super joli ?

Lounale 22 février 2020 à 14:38

@Florus oui comme dit @deblo les bralettes c'est vraiment bien après je sors de plus en plus sans rien..
Je ne mets une brassière que pour le sport, sinon si j'ai pas envie de mettre je ne mets rien. Et je me sens tellement mieux comme ça !

Mirobellele 23 février 2020 à 11:35

Oh lala les filles !
Un soutif, pas de soutif, une coque, des baleines, des bretelles, des bralettes, des brassières, etc. 😱
Je ne sais plus à quel sein me vouer ! Mais rassurez-vous, cela ne me fait nichon ni froid. Je ne vais quand même pas m'en têtée. 😜
Vous savez où je pourrais trouver un soutif avec un boney M ?

voir la vidéo

catmissle 23 février 2020 à 11:41

@Mirobelle: excellent Madame! Victoire de l'Humour! 😂


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?