Loisirs, passions et hobbies • Littérature

votre bibliothèque idéale ?
Votre bibliothèque idéale ?
Aurelle 20 novembre 2018 à 14:13

Mon petit doigt (qui se montre parfois très bavard) m'a laissé entendre qu'il y avait parmi vous quelques amateurs de livres...
Alors : quelle serait à ce jour votre bibliothèque idéale ?

Ou, pour être plus précis, si vous deviez choisir quelques livres qui vous ont particulièrement marqués, lesquels serait-ce ?

PauloMalamokle 12 décembre 2018 à 16:09

J'ai lu récemment "Tortilla Flat" de Steinbeck. Excellent ! Picaresque à souhaits, et je souhaite, le picaresque !!!

Pour rêver sur les merveilles de la vie : "La vie est belle"et "Les huit doigts de la main", de Stephen Jay Gould, inoubliable malacologue et précieux guide en zoologie. Et parmi les indispensables de Frans De Waal, "La politique du chimpanzé", épuisé, faut que je l'achète d'occase et d'urgence : je l'ai pas encore lu !

Ericle 20 décembre 2018 à 18:42

Du Neil Gaiman, du Pratchet, quelques David Gemmel, plein, plein de BD

PauloMalamokle 20 décembre 2018 à 22:57

Et je n'avais rien dit de Terry Pratchett ! Quel oubli ! Les autres, je ne connais pas, je vais jeter un oeil... Mais je veux ce soir vous parler d'Inès Cagnati. J'ai lu d'abord d'elle "Un jour de congé", Tragique et magistral. Cette nouvelle ou court roman, a une portée mythologique et un ton familier. Cette femme est extraordinaire. J'ai rarement lu des choses aussi fortes, et pourtant, j'en ai lu. Et je suis en train de lire d'elle "Génie la folle", et c'est du même métal. Je suis éperdu d'admiration devant une telle qualité d'écriture. Elle est pour moi un modèle. Je vais travailler son style pour essayer d'améliorer le mien.

Fanny-146le 23 décembre 2018 à 20:45

Mes études m'ont laissé quelques souvenirs de classiques, bien sûr. Désormais, je suis surtout sur la lecture loisirs, avec une prédilection pour tout ce qui touche au "policier" au sens large : polars, thrillers, etc. Tous pays, plutôt contemporains.

kiltle 24 décembre 2018 à 22:59

j ai adore les grands inities de E. Schure

Fanny-146le 25 décembre 2018 à 07:35

Ca, je note et je vais tâcher de trouver ça au plus vite ! Rien qu'Orphée et les mystères d'Eleusis suffiraient à titiller ma curiosité, mais la perspective globale a l'air passionnante.

kiltle 25 décembre 2018 à 12:30

Bonne lecture ! 🙂
J'en possède un exemplaire du 19ème. L'odeur, la texture, le bruit des pages... Rien que d'y penser cela me procure un feu d'artifice d'émotions 😍

Aloale 29 décembre 2018 à 17:51

Personnellement j ai beaucoup apprécié tragedy and hope de Carroll quigley et dirty wars de jeremy scahil

patrickle 03 janvier 2019 à 10:27

pour moi c'est la collection 'anthologie de la science-fiction' (histoire de...). ce sont des recueils de nouvelles.

patrickle 03 janvier 2019 à 10:27

pour moi c'est la collection 'anthologie de la science-fiction' (histoire de...). ce sont des recueils de nouvelles.

patrickle 03 janvier 2019 à 10:28

oups, sorry pour le doublon (c'est la faute au PC :) )

Abderianle 03 janvier 2019 à 14:59

Rabelais, Diderot, Voltaire, pour les plus francophones.
Tout le reste n'existe pas. (^^)
Kudos à Eric pour avoir cité Gemmell (attention quand même à l'orthographe) et au regretté Pratchett, en effet.
Et puis après, il y en a tant d'autres... il faudrait peut-être citer un auteur pour chaque langue maîtrisée. Ou une dizaine par pays ^^.

LibertEchEriele 03 janvier 2019 à 21:12

Une nouvelle "Lullaby" de Le Clézio. Aucune difficulté pour la lecture. N'empêche, ce qu'il faut de poésie, de philosophie et de talent. Pour les pressés en manque de souffle

PauloMalamokle 04 janvier 2019 à 09:52

Tout ça est magnifique mais sur une île déserte, je passerais beaucoup de temps à écrire aussi, et si les bons livres me fournissent des modèles, les mauvais livres me sont indispensables pour voir et comprendre les erreurs à éviter. Un auteur qui m'a stupéfait par son faible niveau littéraire et son grand succès commercial, c'est Alexandre Jardin. Et je vais me forcer à le lire, et prendre des notes, pour essayer de comprendre pourquoi il écrit comme ça. Il y en a d'autres, bien sûr, et pas forcément les mêmes pour tout le monde. Des exemples ?

Abderianle 04 janvier 2019 à 12:03

Ah, tu me feras part de tes réflexions, alors ! Voilà qui m'intéresse.
Quelqu'un aime-t-il (/elle) Leslie Kaplan ? Pour moi, une grande facilité dans la prose, et pourtant, je crois, un honnête "succès".

patrickle 07 janvier 2019 à 13:17

un livre que j'ai adoré, alors que cela peut paraître un livre pour enfant. c'est l'histoire sans fin. une très belle construction d'histoire (bien mieux que le film) et quelques moment d'une grande beauté.

PauloMalamokle 13 janvier 2019 à 12:32

@patrick , bien sûr que L'histoire sans fin est un livre magnifique, et pour tous les âges. Du même auteur, Michael Ende, Il faut lire "Momo", l'histoire des voleurs de temps... Très connu en Espagne, par exemple, et curieusement méconnu en France.

Merlinle 13 janvier 2019 à 12:48

Je plussoie sur Gemmell. Sinon j'en aurais probablement beaucoup trop à ajouter. En Fantasy, le Seigneur des Anneaux et la série Harry Potter, dans deux styles entièrement différents, sont dans ma listes des re-relectures périodiquement. Idem pour la double trilogie des Joyaux de David Eddings.
En SF/Space Opera, j'apprécie beaucoup les aventures d'Honor Harrington par David Weber.
Côté fantastique pur, les vampires d'Anne Rice m'attirent beaucoup.
En steampunk avec une tartine d'humour, je conseillerais les différents tomes du Protectorat de l'Ombrelle de Gail Carriger.

Abderianle 13 janvier 2019 à 22:37

David Eddings ? Pourquoi ?
Merci pour vos références, je vais jeter des coups d'yeux.

Merlinle 13 janvier 2019 à 22:40

Parce que. (rire)
Dans le style fantasy avec de l'humour, je sais que je suis iconoclaste, mais je préfère de loin Eddings à Pratchett.

Abderianle 13 janvier 2019 à 22:44

Jamais lu. Mais ma curiosité me pique : qu'est-ce qui le rend plus grand que Pratchett ?!

Merlinle 13 janvier 2019 à 23:05

Je n'ai jamais parlé de grandeur. Les goûts, c'est subjectif. J'ai dit "je préfère"...

Abderianle 13 janvier 2019 à 23:09

Alors pourquoi le préfères-tu, humble et mystérieux Merlin aux goûts subjectifs ?

LibertEchEriele 13 janvier 2019 à 23:11

🙂 il est en forme ce soir Abderian

Abderianle 13 janvier 2019 à 23:15

Je suis toujours en forme, car, comme le chien, j'ai toujours l'humeur heureuse quand on agite sous ma truffe un os à ronger. Et tout ce que j'ignore ou que je ne comprends pas est un os médullaire bien délicieux. Et comme mon ignorance est grande, ma joie est immense.
(C'est seulement après avoir brisé l'enveloppe de calcium que je marque à l'occasion une déception : le /maître/ ne tient pas toujours ses promesses ^^)

Merlinle 14 janvier 2019 à 07:43

Parce que je préfère le style d'Eddings que je trouve plus subtil. Pratchett confine souvent au ridicule caricatural, c'est un peu le Kaamelot de la Fantasy, ses romans. Alors que dans Eddings, il y a de l'aventure, on peut se laisser prendre sérieusement par une histoire où les personnages ont un bon sens de l'humour.

patrickle 14 janvier 2019 à 12:37

en space opéra, j'ai bien aimé 'hypérion' de Dan Simmons. (cela devrait intéresser Abderian puisque John Keats en est un des personnages principaux). j'ai moins accroché sur la suite 'Endymion'.
sinon, je ne savais pas que l'auteur de l'histoire sans fin avait écrit un autre livre (merci pour l'info). j'ai lu le résumé dans wikipedia, ca m'a l'air d'être dans la même veine. a l'occasion, je l'achèterai

patrickle 14 janvier 2019 à 12:47

ah, et puisqu'on proposait dans une autre rubrique de faire des sondages, j'en propose un (vous savez ce qu'on dit des imbéciles que j'ai parfois tendance à être). combien de livres vous lisez à la fois. moi pour l'instant, c'est 4. (mais il y en a un que je vais probablement arrêter)

LibertEchEriele 14 janvier 2019 à 19:53

Il y a un livre qui m'a fait du bien il y a quelques années. Peut-être n'est-il réellement lisible que par les femmes mais je pense qu'il peut intéresser, aussi, les hommes qui se questionnent sur les femmes. Je ne cache pas qu'il peut paraître rébarbatif, notamment par la profusion d'annotations, mais, à moi, cette lecture, faite au bon endroit de ma vie, a participé un peu à un de mes réveils. "Femmes qui courent avec les loups" de Clarissa Pinkola Estés. Extrait lu:

Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 20:44

Il y a beaucoup de livres que j'ai pu lire, mais ils n'y en a que peu qui sont parvenus à me rester en tête et à me prendre aux tripes, en voici donc la brève liste. (Je n'y mettrais aucun détails concernant l'histoire afin de vous laisser le choix d'aller les découvrir par vous même si ce n'est pas déjà fait).
- Les malheurs de Sophie. C'est un livre que j'ai lu jeune, à l'école primaire et ce fut mon livre de chevet pendant une très longue période, je me sentais proche de cette Sophie au caractère bien trempée qui accusait les malheurs bien à sa façon.
- Poil de carotte. Il m'est aussi resté en tête quand bien même ce soit une lecture "imposée" par l'école, notamment par les raports familiaux et les catastrophes qui lui arrivent à ce pauvre garçon.
- Mon bel oranger. Alors celui là... Il m'a littéralement fait pleurer, l'histoire est d'une tristesse absolue et pourtant d'une beauté sans pareille (je vous invite d'ailleurs à le lire si jamais vous ne connaissez pas.)
- Ravage. (de René Barjavel). C'était la première dystopie qui m'a percutée, la vision d'un futur pas si lointain qui pourrait nous tomber sur la tronche, j'ai adoré le point de vue très psychologique et ma foi quelque peu religieux prit par l'auteur.
- Outlander. J'ai connu la série avant les livres et bon dieu... Que dire, j'ai été estomaquée par le style d'écriture de Diana Gabaldon, un style très proche de celui que je peux avoir, elle fait primer l'émotionnel avant tout et sait vraiment nous faire voyager dans les Highlands.
- Carbone modifié. (Mon chouchou ultime). Alors là c'est l'inverse, j'ai lu le livre avant même que Netflix n'ose l'adapter en série... Et ils auraient eut meilleur temps de s'abstenir d'ailleurs. Ceux qui ont vu la série sans lire le livre l'ont surement trouvé bonne. Mais pourtant remplie et modifiée par des clichés à n'en plus finir quand le livre lui est bien plus complexe et profond. Le personnage principal par ailleurs est bien plus incisif dans le bouquin, plus sombre, ce n'est pas un héro. J'ai adoré me plonger dans le thème du transhumanisme qui a été exploité à bonne escient et mieux encore avec une telle possibilité de réel que cela en fait froid dans le dos. A lire absolument si vous aimez les dystopies futuristes.

Abderianle 16 janvier 2019 à 21:59

"Mon bel oranger" a aussi été adapté en film. L'as-tu vu ? Qu'en as-tu pensé ?
Je vais me pencher sur les deux derniers... (bravo pour tes critiques instructives et pertinentes)

Kalimaliciale 16 janvier 2019 à 22:25

Pas du tout, je ne savais pas qu'il avait été adapté, mais je l'ajouterai à la liste des films à voir de ce fait. ^^

patrickle 16 janvier 2019 à 23:43

ah les lectures imposés à l'école. je les lisais jamais et j'en lisais deux ou trois autres de mon choix à l'époque. il faut dire qu'on était dans l'ultra-classique comme poil de carotte, madame Bovary, zola. Zola je l'ai lu dix ans plus tard. je trouve qu'on devrait sortir des sentier battus dans les lectures imposés.

je râle, je râle, mais d'une part, cela m'a permis de lire les 10 petits nègres et marcel pagnol, que j'ai adoré. j'ai aussi pu une fois (oui oui je suis belge) faire la présentation de BD de mon choix (j'avais pris la guerre éternelle)

Kalimaliciale 17 janvier 2019 à 01:02

Ah bon dieu... Zola. J'ai eu beau essayer, j'ai jamais pu accrocher. Son style d'écriture me reste sur l'estomac. ^^"

patrickle 17 janvier 2019 à 09:32

il y a en qui sont effectivement indigeste mais j'ai adoré le ventre de paris (je l'ai dévoré)

Abderianle 17 janvier 2019 à 15:21

Ah, les jeux de mots... 🙂
Si vous avez 5 mn, ce serait intéressant de dire pourquoi, extrait à l'appui.
Parce que, sachez-le, je suis en profond désaccord : c'est /l'OEuvre/ même de la Littérature. 😋

Merlinle 17 janvier 2019 à 17:46

On m'a infligé "l'assommoir" au lycée. J'ai compris après quelques lignes que le titre était mérité, et je n'ai plus jamais voulu entendre parler de Zola ;)

LibertEchEriele 17 janvier 2019 à 22:05

🙁 va falloir aller relire du Zola

Abderianle 17 janvier 2019 à 22:44

Retentez, retentez ! Vous avez grandi, donc... vous le verrez différemment ?!

patrickle 18 janvier 2019 à 12:27

on m'a aussi imposé l'assommoir à 15 ans. si je me souviens bien, j'ai du arriver à lire 100 pages à l'époque. je pense que si on n'accroche pas, on accroche pas. il faudrait trouver un système pour montrer les différents styles sans pour autant dégouter le jeune

Abderianle 18 janvier 2019 à 17:19

Pauvre Assommoir... Et vous avez déjà lu du Sarraute, aussi ? Ou Zola a vraiment été de tous le plus traumatisant ?
Je vous en prie, allongez-vous, on va en discuter... 🙂

Merlinle 18 janvier 2019 à 17:30

Pour moi c'est pas seulement Zola, c'est toute une brochette de bouquins qui m'ennuyaient à mourir... A une époque où je dévorais pour le plaisir au moins un livre par jour. Mais je n'ai jamais supporté qu'on m'impose une lecture, déjà. De plus, j'ai toujours trouvé poussiéreux le style des "grands classiques", de Balzac à Zola en passant par Hugo et quelques autres. Et je suis allergique à la poussière ;)

Abderianle 18 janvier 2019 à 21:12

Bon, Germinal, évite dans ce cas, mais le Ventre de Paris... hm ? 😉

patrickle 18 janvier 2019 à 21:21

J'avais le même problème. On nous imposait un truc chiant que je lisais pas. Je lisais a la place 4 ou 5 livres de mon choix (dont des 'classiques'comme pohl ou Asimov). Résultat,j'avais des mauvais points alors que j'étais un de ceux qui lisaient le plus

Abderianle 18 janvier 2019 à 23:01

Ouais, la vie est injuste.
Mais dis-toi que tu es un précurseur ; peut-être lira-t-on Asimov dans les futurs programmes de français. Ou, mieux, d'anglais (si les enfants regardaient enfin la Pat'Patrouille en VO, pour commencer...).
(Ou alors, on lira peut-être Netflix dans les écoles ^^)

Christophele 20 janvier 2019 à 17:15

Tellement de livres... choix cornélien (non, pas Corneille, pas spécialement). Si je devais choisir un seul livre, ce serait Mes Amis d'Emmanuel Bove, un chef-d'oeuvre pour moi. Un chef-d'oeuvre humble. Ecrit il y a bientôt cent ans, dans les années vingt. Pas de grandes envolées lyriques, un style plutôt ascétique, mais je pense qu'Emmanuel Bove est un auteur indispensable et injustement méconnu. Voilà, c'est dit.

Pacaloule 25 janvier 2019 à 01:43

Et les Allemands ? Ils ont du souffle et de la profondeur, pour certains non ? Thomas Mann, le visionnaire Ernst Junger, Zweig (ok, autrichien), et ce cher, très cher, Hermann Hesse.

Abderianle 25 janvier 2019 à 17:29

Elias Canetti aussi ; son autobiographie est juste magique.

Justine18le 26 janvier 2019 à 13:49

Et personne ne parle de Romain Gary ? ;)
- La vie devant soi (Emile Ajar)
- La promesse de l'aube
- Au delà de cette limite votre ticket n'est plus valable

Mon top 3. Après j'ai aussi eu ma période Kundera avec l'incroyable L'insoutenable légèreté de l'être (évidemment !)

Et en parlant d'Oeuvres allemandes, je dirais
Mort à Venise (Thoman Mann)
La visite de la vieille dame (Friedrich Durenmatt)

Par contre je suis incapable de parler de science fiction ou fantasy, je n'ai jamais réussi à rentrer dans ces histoires (mais je ne doute pas qu'il y ait là également des perles).

patrickle 26 janvier 2019 à 17:42

ah, j'ai acheté le premier tome de fondation, puisque tout le monde en dit grand bien (je l'ai caché à la cave, le temps que je termine les bouquins déjà entamés)

Id41le 05 février 2019 à 20:11

On devrait tous avoir "Tractatus logico-philosophicus" sur une étagère vide et puis c'est tout. Non, je rigole, sauf pour ma part. Vive la littérature quand même !

Abderianle 05 février 2019 à 22:29

On s'moque de Wittgenstein, surtout que personne ne le comprend.
Même pas lui-même, d'ailleurs.
La langage nie tout.
T_T

Id41le 06 février 2019 à 00:04

Tu parles "fralaids" ? Tout s'explique (si cela ne s'explique pas, c'est qu'il n'y a rien à dire. Mais aucune chance que cela arrive). Il a juste piqué une crise après avoir écrit un excellent bouquin. J'ai pas encore réussi à finir son deuxième qui me déçoit un peu. (Je vais arrêter avec mon Wittgenstein qui ennuie tout le monde, quel incompris !)

Abderianle 06 février 2019 à 10:29

Non, il n'est pas si incompris en réalité ; la vox populi partage amplement ses visions sur la philosophie. "Logique", me direz-vous. ^^
Bon, après, tirer sur l'ambulance, hein, c'est toujours facile.
Peut-être devrais-je te louer finalement pour tirer sur le tireur, mais comme il est quantiquement philosophique (à moitié dedans, et en partie dehors)... tu resteras toujours à moitié un mauvais sniper. 😉

NonoBZHle 12 février 2019 à 14:02

Et bien moi ce sont les BD qui me parlent le plus >

"Ce n'est pas toi que j'attendais" Fabien Toulmé
"La pilule bleue" Frederik Peeters
"Lydie" Zidrou
"L'ascension du haut mal" David B
"Annie Sullivan et Hélène Keller" Joseph Lambert
"Sambre" Yslaire et Balac
"Le photographe" Didier Lefèvre, Emmanuel Guibert, Frédéric Lemercier
"Lincoln" Jouvray
"Où le regard ne porte pas" Georges Abolin, Olivier Pont
"L'Arabe du futur" Riad Sattouf
"Persepolis" Marjane Satrapi

Pénélope Bagieu en blog ou en BD

Bon, puis les incontournables
- Joe Bar Team
- Litteul Kevin
- Gaston

Bouquins :

-"La prophétie des Andes" James Redfield
> Alors lui, il m'a fait vivre des trucs de tarée et des rencontres de barrés dont certaines que j'aurais bien aimé éviter. On grandit de tout. Il paraît...

- "Les quatre Accords Toltèques" de Miguel Ruiz. Euhhh, peut-être qu'un jour j'y arriverai, mais ce jour-là n'est pas encore arrivé ^^
- "Le pouvoir du moment présent" Eckhart Tolle > Pourquoi pas... En cours de lecture

Merlinle 12 février 2019 à 14:25

Ah, puisqu'on parle de BD... Quelques-unes de mes favorites :

Le Génie des Alpages
Trolls de Troy (et à une moindre mesure Lanfeust)
Corto Maltese
Pacush Blues

Et puis aussi Astérix, évidemment, surtout ceux d'avant la mort de Goscinny...

NonoBZHle 12 février 2019 à 14:30

Ah oui Corto et Astérix bien sûr ! Les incontournables eux aussi !
Lanfeust pas mal aussi 😉

Carolle 29 mars 2019 à 22:36

les vers d'or Pythagoriciens commentés par Hieroclès, Helios roi de Julien l'empereur, le banquet et phèdre de Platon, l'antre des nymphes de Porphyre, j'ai beaucoup aimé aussi les grands initiés de Edward Schuré, le ramayana, la baghavad gîta, le mâhAbharata, les Eddas, les chevaliers de la table ronde, l'hiliade et l'odyssée., Zoroastre, les écrits de Nag Hamadi,...

Puis un jour j'ai lu "se libérer du connu" de J. Krishnamurti et "correspondances" de Paul Pujol...

Un certain mysticisme en moi s'est éteint pour faire naître la connaissance de soi...

Je ne lis plus beaucoup, avant je lisais presque deux bouquins par semaine...je suis plus calme

patrickle 30 mars 2019 à 10:46

on est pas dans le même style mais j'ai remonté les deux premiers tomes de Dune de la cave, ca fait plus de dix ans que je l'ai lu, il est donc temps. par contre, le 3eme tome, j'avais as accroché.

et vous quelle est votre space opéra préféré (film ou livre), pour moi ca reste hypérion. à la fois réaliste, poétique et sombre

patrickle 30 mars 2019 à 10:47

(et pour faire plaisir aux poètes, il y a des poèmes de John Keats, on ne dira pas que je ne suis pas inculte)

Bagayagale 17 juillet 2019 à 22:09

Chantal Thomas comment supporter sa liberté.
Tout les Megan Lindolm.
Tout les San Antonio.
Tous les Pennac.
Tous les Vargas.
Tous les Queneau.
Des encyclopédies.
Les Roberts.
Les Auel.
Les trônes de fer . Je le lis depuis que j'ai 15 ans alors ne me parlez pas de la série. Et ne me parlez pas de "l'auteur"
Des livres sur tout les sujets qui me passionnent.

Bagayagale 17 juillet 2019 à 22:13

Et tout Tolkien merde ça fait longtemps aussi!
Dan Simmons .
Hugo Pratt. Bien entendu Hugo !
Riad Satouf
Pénélope Bagieux
Roal Dahl
Je lis tellement j'en perd les références...

MaTRiXle 22 juillet 2019 à 20:01

Toutes les familles sont psychotiques, de Douglas Coupland (Littérature contemporaine US)
Gravité à la manque (et suites), Georges Alec Effinger (Cyberpunk)
Gatsby le magnifique, Francis Scott Fitzgerald ("Classique")
Le Royaume des devins, Clive Barker (Fantastique)
La terre des morts, Jean-Christophe Grangé (Thriller)
Le meilleur des mondes, Aldous Huxley
Hygiène de l'assassin, Amélie Nothomb
La part de l'autre, Eric Emmanuel Schmitt
Je suis une légende, Richard Matheson
Histoires extraordinaires, Edgard Allan Poe
Beaucoup de nouvelles d'Howard Philip Lovecraft
1984, George Orwell
Dracula, Bram Stoker
Windows of the World, Frederic Beigbeder
Le nom de la rose, Umberto Ecco
Las Vegas Parano, Hunter S. Thompson
Malpertuis, Jean Ray
La maison hantée, Shirley Jackson
Blade Runner (les androïdes rèvent-ils de moutons électriques?), Philip K. Dick
Le procès, Franz Kafka
...

et des centaines d'autres... sans compter les BD...

mcardboardle 25 juillet 2019 à 01:42

Il y en a tellement, choisir c'est difficile,
donc en vrac,les nouveaux et les anciens,
l'intégrale des récits de Lovecraft
" le meilleur des Mondes" de Aldous Huxley
"Le fleuve étincelant" (The flashing Stream) de Charles Morgan
Toute la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola (20 tomes)
"La métamorphose" de Franz Kafka
"Dune" de Frank Herbert
Tous les romans de Guillaume Musso
"Bons baisers de Mesménie" de Fabienne Betting
"Habemus Piratam" de Pierre Raufast
La caste des Méta-Barons et Méta-barons (Jodorowsky,Gimenez, Séchez et Henrichon, etc.)
Tous les lucky luke (oui çà en fait !)
Les Blacksad (Canales et Guardino)
Un océan d'amour (bd géniale rien d'avec des images, tout-le-monde pleure, c'est garanti !) de Pannacione et Lupano
"le deuxième sexe" de Simone de Beauvoir
Et des recueils de poèmes de Paul Verlaine et d'Arthur Rimbaud

... et plein de livres d'art ,
donc une grosse encyclopédie de l'art (que tt le monde devrait avoir chez soi)
des choses sur Dali et le surréalisme
les écrits théoriques de Vassily Kandinsky
des choses sur Rodin et Camille Claudel
le "Traité de la Peinture" (codex urbinas) de léonard de Vinci
les lettres de Vincent Van Gogh
etc.

Bagayagale 25 juillet 2019 à 04:24

Comment supporter sa liberté Chantal Thomas. Un choc.

Sophiale 25 juillet 2019 à 13:34

Si tu t'imagines est un poème de Raymond Queneau, initialement intitulé C'est bien connu. Il est paru dans le recueil L'Instant fatal (1948). Le poème fut remis à Juliette Gréco par Jean-Paul Sartre qui lui conseillait des poèmes à mettre en chansons. Il fut mis en musique par Joseph Kosma et interprété par Juliette Gréco en 1947.

ArtieShowle 12 août 2019 à 14:18

Il y a tellement de livres qui m'ont marqué, certains ont aidé à me construire, d'autres ont été des moyens d'émerveillement et d'évasion.
En voici quelques-uns, tous genres confondus.

La Vie mode d'emploi, Georges Perec : Perec me fascine dans sa (vaine ?) tentative d'épuisement du réel. Ce roman grouille de vie et pourtant, tout y est figé.
La Modification, Michel Butor
Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan, qui m'a bouleversé
et récemment : Le Dimanche des mères, Graham Swift

En SF :
Tous les romans du Cycle de la Culture, de Iain M. Banks, le space-opera le plus 'so british', sense of wonder, humour et évasion
Isolation et Axiomatique, deux livres de Greg Egan, très difficiles d'accès mais tout simplement vertigineux
Hypérion et La Chute d'Hypérion, Dan Simmons
Le Monde inverti et Le Prestige, de Christopher Priest

En Fantastique :
Dracula, Bram Stoker
Ça, Stephen King

En Polars :
Les scandinaves Henning Mankell et surtout Arnaldur Indridason (La Cité des jarres, La Femme en vert, ...)
Les enquêtes de Walt Longmire, Craig Johnson
Les aventures de Charlie Parker, John Connolly

et tant d'autres...

Gwenouillele 15 août 2019 à 11:50

Red Rising, de Pierce Brown, parce que je n'ai jamais vu un livre avec un aussi bon équilibre entre le style, la trame, la personnalité des perso. Bref, pas pour rien qu'il a fini dans le New York Times Best Seller.
La Stratégie Ender : pareil, un livre qui laisse une amertume profonde plusieurs semaines encore après l'avoir refermé.

Les deux se terminent bien, et pourtant, on finit toujours sur un profond sentiment d'injustice. J'adore les fins comme ça, et de manière générale, j'adore ressentir. Et ces deux livres m'ont portée du début à la fin !

Dune, de Frank Herbert, pour les amateurs de SF, même si style déjà plus lourd. Un magnifique univers.
Et récemment j'ai lu "les passeurs de rois", que je ne connaissais pas, un habile mélange de fantasy et de contemporain. Une plume qui progresse au fil de l'eau pour des phrases rudement bien trouvées sur la fin. J'aime quand la trame porte la fin et que la fin est mérité, j'aime également quand une très bonne trame se termine sur une fin encore meilleure, et non une fin "pauvre" qui nous fait nous demander à quoi a servi tout le livre...

EDIT : en litté, y'a "Le coeur des femmes" qui franchement m'a beaucoup marquée. Et pourtant je ne suis pas fan de litté.

Myrtillele 05 octobre 2019 à 22:29

Je lis beaucoup, mais peu d'oeuvres me marquent fortement et me plaisent réellement.
Voici mes cinq titres préférés sur les cinq dernières années, tous lus dans leur traduction en français :
(par ordre de lecture)

- Le Chardonneret - Donna Tartt (je n'irai pas voir le film dont la BA m'a laissé un goût mièvre)
- Complications - Nina Allan
- Stardust - Nina Allan
- Frère de Glace - Alicia Kopf
- La Fracture - Nina Allan (pour la croisée des influences, une réussite surprenante)

Je prends note de vos lectures pour enrichir les miennes ! Je commencerai par Inès Cagnati.

Cet été, j'ai lu quelques romans/nouvelles de Margaret Atwood, et je suis désolée de dire que je n'accroche pas tellement.
Sinon, dans la catégorie "romans sympas" : Le caillou - Ségolène Vinson

HUNAMle 06 octobre 2019 à 01:28

J'éviterai de parler ici de livres que presque tout le monde connaît ( peut être) mais il m'est impossible de ne pas évoquer d'abord le cycle de Fondation d'Isaac Asimov, ma saga littéraire préféré de mon auteur préféré. C'est profond, vaste, écrit avec énormément de maîtrise, ça s'étale sur plus de 500 ans, les plans mis en place par certains personnages sont grandioses, le principe de psycho-histoire est extrêmement intéressant, et certains dialogues sont de réels orgasmes discursifs, tellement les joutes verbales vont loin. C'est un space opéra socio-politique, axé sur la prévision des événements futurs grâce aux mathématiques. Je le conseille évidemment.

Eve de ses décombres de Ananda Devi, un roman sur la jeunesse désoeuvrée de l'île Maurice, ça traite de sujets pas faciles, prostitution, viols, précarité mais le style très fleuri et particulier de l'auteure, bien qu'il ne diminue pas la gravité des événements, les rend bien plus faciles à lire, c'est rempli de poésie.

La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, une histoire de fantasy avec une chorale de personnages qui devront relever le défi dont personne n'a encore triomphé, remonter jusqu'à l'origine des vents qui balayent les terres, pour en trouver la cause. Mais ce ne sera pas sans sacrifice. Des personnages profonds, intenses, aux personnalités bien différentes mais complémentaires, un style d'écriture également très travaillé et poétique.

L'incolore tsukuru tazaki de Haruki Murakami, surement le roman le moins empreint de fantastique et d'onirisme que j'ai pu lire de Murakami, mais très touchant, un homme entouré d'amis très proches aux lycées, ils étaient inséparables, mais un jour, quelques années plus tard, un de ses amis appelle Tsukuru pour lui dire que ni lui , ni aucun des autres ne veulent le revoir, jamais. Et qu'il ne devait pas chercher à les recontacter. S'en suivra une longue période de solitude pour le personnage, qui ne construira pas de lien, jusqu'à la trentaine où il va rencontrer une femme avec qui il veut s'investir émotionnellement. Mais avant , il souhaite tirer un trait sur le mystère de l'abandon qu'il a subi, pour pouvoir avancer en paix. Il part donc en quête de ses anciens amis et de réponses. C'est un roman qui pourra peut être particulièrement parler à certaines personnes ici, je trouve que le ou les messages qu'il véhicule sont intéressants et émouvants.

Sinon, les Sherlock, que j'apprécie vraiment beaucoup, et pour l'instant c'est déjà pas mal ;)

Berengerele 06 octobre 2019 à 17:29

A toutes vos bonnes idées, j'ajoute Amin Maalouf, Marie-Aude Murail "Sauveur et fils", Sophie Cherer "La vraie couleur de la vanille, Olivier Chantraine "L'élément perturbateur", Geneviève Damas "Si tu passes la rivière" et "Patricia", Todd Strasser "La vague", Hélène Grémillon "Le confident", Georges Orwell "La ferme des animaux, Tahar Ben Jelloun "Le dernier ami", la nuit des temps" de Barjavel et Malville de Robert Merle. Je n'ai jamais compris "Moderato Cantabile" de Duras. Berk!

Siryackle 06 octobre 2019 à 17:39

😄
J'avais adoré "Moderato Cantabile" de Duras !!
M'enfin, ça remonte, c'était au lycée... Sans doute son écriture, récit particulier ?!
Après... si je l'ai compris, c'est une autre histoire, déjà je ne m'en souviens plus trop. 😶

Seble 06 octobre 2019 à 20:07

De mon côté, outre les Dune, Fondation (les Robots du même Asimov), il y aurait un manga à citer: Deathnote, ou comment avoir un héros en nuances de noir (voire des héros sur la première moitié de la série, la deuxième n'étant pas au niveau parce que le duo Light/L n'est plus présent)
J'ajouterais aussi 1984 d'Orwell, tellement visionnaire (et malheureusement vrai)

Et je pense en oublié tant j'en ai dévoré plus jeune, la faute à une prof de français qui s'avait attiser notre curiosité en demandant aux élèves de conseiller les autres (son fameux Un livre par semaine, au final entre le sien et la sélection des élèves on montait à 2 ou 3...). Si, NO PASARÁN, qui traitait de la capacité du jeu vidéo à transmettre l'Histoire et ce avant l'an 2000

HUNAMle 06 octobre 2019 à 20:35

@Seb J'ai pensé également à citer Death Note, mais il me semble que beaucoup connaissent déjà ( ici, je n'en sais rien) donc j'ai préféré citer d'autres oeuvres. Mais effectivement c'est un manga excellent ( et je fais partie des fervents défenseurs de la seconde partie, bien que je reconnaisse qu'elle a ses défauts.

Annele 08 octobre 2019 à 21:56

@Aurel Je perçois un écart à la fois dans ta question et d

Annele 08 octobre 2019 à 22:01

scuze...
@Aurel Je perçois un écart à la fois dans ta question et dans les réponses. Il a fallu que j'aille me désembrouiller l'intuition :
Bibliothèque :
Collection de livres, de périodiques et de tous autres documents graphiques et audiovisuels classés dans un certain ordre.
Local ou édifice destiné à recevoir une collection de livres ou documents qui peuvent être empruntés ou consultés sur place.
Collection de livres publiés par un éditeur et relatifs à un même domaine ou destinés à un public déterminé : Bibliothèque verte.
Meuble à rayonnages dans lequel sont rangés les livres.
Du coup, je ne comprends pas si le problème est dans la question ou dans les réponses. Désolée... je ne sais pas d'où ça vient, mais de nombreux HP prennent tout au pied de la lettre... (haha)

Fropople 09 octobre 2019 à 16:45

La bibliothèque de Babel 😄
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Biblioth%C3%A8que_de_Babel

Juliette...le 10 octobre 2019 à 07:05

As-tu lu cette nouvelle @Fropop?

Fropople 10 octobre 2019 à 09:02

Non, c'est juste que je suis tombé sur la page Wikipedia en cherchant "expériences de pensée"

Juliette...le 11 octobre 2019 à 18:16

Bon, sinon j'ai trouvé sur rakuten quelques-uns des bouquins que vous avez conseillés. Reste plus qu'à les lire mais vue mon assiduité à la non lecture, risque de se passer un moment avant que je vous donne mon ressenti 😴 😄


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?