Musique

Et toi, que faisais tu à cette époque?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Musique
  4. Et toi, que faisais tu à cette époque?
Et toi, que faisais tu à cette époque?
Atomic-Circusle 16 septembre 2022 à 12:33

L'idée du post est le suivant :
Quelqu'un partage un morceau et précise une chose qu'il faisait/vivait à l'époque où le morceau est donc sorti.
Les autres personnes souhaitant participer, indiquent la même chose, que vivaient ils? que faisaient ils?
S'il s'avèrent que certains n'étaient pas encore sur terre à la sortie du morceau, ils peuvent alors indiquer leur moment de vie au moment où ils ont découvert le morceau du jour.

Histoire que cela ne devienne pas un énorme bazarre, le dernier ou la dernière à avoir posté avant 20h00 partage le morceau de son choix dans les mêmes paramètres.

voir la vidéo

Février 1988 : je viens d'être conçue. Petit ovule deviendra grand 😄

paradoxle 16 septembre 2022 à 15:27  •   86144

😄 Ben, ça va, tu t'es pas foulée pour l'anecdote. Héhé !

Février 88. J'ai 19 ans. Apprenti-technicien dans un petit théâtre à Paris, le Théâtre du Jardin au jardin d'Acclimatation. Lumière (80 projecteurs à gérer), un peu de son, entretien, secrétariat, machine à café, etc. C'était à mi-temps.
Et je rentrais chaque week-end à Rennes pour répéter avec mon groupe, participer à une fanzine, pochoiriser la ville, etc, où souvent je ne dormais pas du vendredi au dimanche soir. Un vendremanche, on appelait ça.

Atomic-Circusle 16 septembre 2022 à 16:18  •   86146

@paradox 😂 j'avoue que je me suis accordée un petit pass droit pour ouvrir le post! Comprends moi, j'ai épuisé mon stock de cartes "exposes toi" pour répondre à Hinenao sur un autre sujet 😅

Ca devait être vraiment chouette malgré la fatigue peut-être! Merci je viens d'apprendre un terme que je ne connaissais pas. 10 ans passé là-bas et je n y suis jamais allé. Si j ai l occasion de remonter à Paris, j irai et je passerai du sting dans les oreilles en ton honneur!🙂

paradoxle 16 septembre 2022 à 18:07  •   86152

😉

Hinenaole 16 septembre 2022 à 21:25  •   86160

citation :
Comprends moi, j'ai épuisé mon stock de cartes "exposes toi" pour répondre à Hinenao sur un autre sujet 😅
😄 mdr

... Sujet, d'ailleurs, que j'ai dû cette dernière heure mettre en stand-by, car la gestion du temps s'est complètement désarticulée. 🙄 Un long coup de téléphone obligatoire et cela est devenu complètement le bazar (avec pas "re" à la fin.😋). Là, ce soir, impérativement, je finis de "crabouiller" une licorne (oui, encore une autre, on me demande que ça en ce moment 🤔 🙄 ...) et j'y reviens demain. Tu n'as absolument pas écrit pour rien je te rassure.

Mais sinon, intéressant ce sujet. Celui-ci! Et sa forme...
Je me souviens, sur le précédent forum que j'ai connu, il y avait un sujet presque similaire avec cette fois le choix d'une date importante ou historique. Et bien qu'ayant peu participé par manque de temps, j'avais en réalité un paquet de dates-souvenir à quoi me référer... Ici aussi, d'une autre manière avec des musiques, j'ai une mémoire auditive suffisament forte pour jouer à ce jeu là.

Bon alors, on va alterner un "pas drôle" et un "drôle" [ou attachant, ou poétique, ou wtf]. Et, je ne vais pas remettre Vanessa Paradis, parce que, quelque part, c'est déjà fait... 😋
voir la vidéo
w-ww.youtube.com/watch?v=YksU-QFkRMs&list=PLlri5ad1-kdWKc0aENG4cfHMdmKmcSqA4&index=4

Ce n'est pas une chanson, mais c'est comme si. Le titre phare est le nom de l'album. Entre potes, à la lumière d'un feu et sur un petit poste à piles tout pourri, on écoutait ça sous une nuit sans nuage. Une fois la k7 terminée, je l'ai mise dans la poche poitrine de ma veste en jeans et je suis parti. On est en 1996. (je garde secrètement le mois pour moi. Que le/la suivant/e choisissse celui qu'il/elle veut) vers 1 h ou 2h du matin, c'est l'accident. Pourtant on ne roule même pas vite et je ne suis pas ivre...

Dans mes affaires, j'ai toujours la cassette de l'album. A défaut d'être devenu un objet "saint", c'est quand-même un objet singulier. Sur un angle, il manque un gros morceau de plastique, mais la bande passe toujours et s'enroule librement.

Sinon, février 88, je vois rien qui me marque à part une année scolaire difficile. 🤔 Comme d'hab. Comme la précédente, comme la suivante. Je sais juste que je me fait défendre souvent par des groupes de filles contre des sales mecs trois fois plus balaises que moi (véridique). Et il devait pas faire chaud, ça c'est sûr! ^^

Hinenaole 22 septembre 2022 à 21:56  •   86396

Aller, je relance, le frizbee d'@Atomic-Circus.

"Eh toi, (hey you!) que faisais-tu à cette époque là?" 🤔

8 novembre 89. Je suis évidemment encore un gosse. J'apprends surtout à courir plus vite que mes tabasseurs, au quartier. Je rentre souvent la lèvre fendue, avec des crachats dans les cheveux... J'essai de m'habituder à l'odeur... Pas toujours facile. 😒

La vie dehors, c'est dur. Mais dans ma piaule, à l'appart de mes reps, c'est plus cool. Je me façonne déjà un univers basé sur le crayon, entre autre. Plutôt BD pour l'époque, j'oscille entre l'envie de syle façon Margerin, et déjà un peu Mezière, qui est littéralement dans un autre univers...

Je lis L'Ile mystérieuse de Vernes et Les armureries d'Isher de Van Vogh. Je m'essaie aussi à La maison des autres de Clavel, premier tome du cycle des Grandes Patiences, et j'écoute tout ça sur de la fameuse danse musique de l'époque, notamment sur un petit appareil mono-voie de marque allemande où tout est écrit dans la même langue (oui, vous allez voir, le diable est parfois dans les détails... 😈). Je ne sais toujours pas pourquoi, mais depuis, Bernard Clavel est pour moi fortement associé à l'album The Rhythm of the Night en son mono, et aussi l'odeur du chewing-gum à la menthe machonné juste après de la mie de pain... 😋

La maison des autres raconte donc l'histoire de Julien, apprenti-patissier... On me dit à l'époque, sur un air franchement peu aimable: "Tiens, lis donc ça!! Puisque c'est vers ça que tu vas aller, à présent, à la fin de l'école. Ça va te donner une idée du métier! Ce que c'est que de bosser, d'en chier tous les jours..." Lol, tu parles! 😄 Patissier-boulanger, je ne le deviendrai jamais. [ce qui ne m'empèchera pas d'en chier pire, plus tard...] Par contre, ce que j'ai retenu du roman, c'est tout le tissus assez rude et social, et aussi, l'émergence de la guerre. Un drôle d'impact dans la vie d'un jeune garçon. (Bernard Clavel lui-même.)

Alors, je lis, je lis, je lis, au rythme de la techno, de la danse et des hits. Je lis aux rhythms of the night. Je connais aussi déjà les horreurs de cette dite guerre que je n'ai pas connu. Les effroyables images de 44 où des corps décharnés, nus, humiliés, sont poussés par un gros bulldozer directement dans une fosse commune. 😱 Gros plans noir et blanc sur les visages émaciés aux yeux creux. Ni masculin, ni féminin, tellement plu_ humain déjà. L'humiliation par plus fort que soi, par de gros molardeurs en force, je connais. A ma petite mesure ça me parle. Je sais la position du faible, du soumis-malgré-lui. Ou elle. Et, presque au même moment, je me prends en pleine figure, au journal TV, un putain de mur qui tombe. LE mur! Un million de personnes en une nuit seulement qui passe la frontière RDA vers RFA. Alors, je comprends tout. Même ce vieux musicien qui vient frotter ses putains de cordes de violoncelle en plein milieu des gravats du lendemain...
voir la vidéo
voir la vidéo

Et juste après Corona et sa danse mi-chaude mi-tiède, c'est Yves Duteil que je vais conséquemment découvrir (autrement que par "la guitare qui démange juste un p'tit peu"). Je dois avoir 10-11 ans environ (je dis 'environ', pour rester flou 😉), mais j'ai pris facile 10 ans de plus entre les images des corps qui tombent comme des sacs et LE mur. Dès lors, à à peine 14 ans, un peu plus tard, je me suis tellement intéressé à cette période là que j'en ai su assez vite presque tout. Et l'école ne m'en apprendra plus rien plus tard. Arte non plus...

Le fascisme, franchement, quelle sale affaire...
(...et ce sentiment est encore pire à mon coeur quand je parle parfois avec des jeunes de 14-15 ans, de mon entourage, et qu'ils me disent qu'ils ne savent pas qui est cet Adolf Hitler, s'en foutent même royalement, par contre savent très bien qui est Jordan Bardela. Un jeune visage, une prestance qui leur 'parle'...)

voir la vidéo

Et toi, tu faisais quoi en novembre 89?
(et tu peux dire que tu étais à Dresde avec Poutine, ce jour-là, on t'en voudra pas. On n'est pas de la stasi, nous... 😋)


[précision: The Rhythm of the Night, c'est 1995. Je garde le vrai The Rhythm of Quelquechose pour moi, puisque élément facilement reconnaissable et personnel.]

Hiné.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?