Peinture, sculpture et autres arts plastiques

A travers le miroir ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Peinture, sculpture et autres arts plastiques
  4. A travers le miroir ?
A travers le miroir ?
Kobayashile 09 avril 2022 à 00:24

Une question m'interpelle depuis un bout de temps : Est-ce que chaque artiste a traversé le miroir ?

Car sinon, comment être libre de sa création ?

Ozle 09 avril 2022 à 01:10  •   79304

peux tu définir ce que tu appelles "traverser le miroir" ?
comme Alice ? comme néo ? (à 3 min11 secondes)

voir la vidéo

Kobayashile 09 avril 2022 à 10:40  •   79322

@Oz, oui, c'est en quelque sorte dépasser son humanité pour mieux percevoir l'humanité des autres.
Cela peut aussi être aller au plus profond de soi pour voir quelle est la profondeur du monde ou s'il y a un fond, et rejaillir miraculeusement.
Cela peut aussi être de sortir de cette vie et puis d'y revenir.
Enfin, certains parlent de plusieurs vies.
J'ai un peu de mal avec les métaphores populaires. Elles me paraissent bien trop belles et précises. Chaque perception reste différente. 😜

Kumole 09 avril 2022 à 11:22  •   79324

Ce n'est pas l'acte de créer qui fait traverser le miroir. L'oeuvre, quelque part, n'est qu'un compte-rendu fait à postériori de ce voyage.
Après certains "artistes" n'ont jamais fait ce chemin-là. Cela se retrouve dans leurs oeuvres, qui n'ont "rien à dire". Mais cela ne les empêche pas d'en vendre et même d'en vivre. À un public qui ne fait pas ce voyage non plus, qui en a peur, et qui est rassuré par ces oeuvres-là (lire "oeuvres light").

voir la vidéo

Ozle 09 avril 2022 à 11:31  •   79328

@Kumo
je n'avais pas lu tes mots car mon texte était long à rédiger, mais je suis d'accord avec toi, et je pense que les vrais artistes ont fait la traversée.
@Kobayashi
oui je constate que tu aimes bien les concepts tendant vers l'infinie profondeur 😉

citation :
Est-ce que chaque artiste a traversé le miroir ?

je pense comprendre tes mots et je crois qu'en effet, il y a une recherche de soi en tout art, une quête en tout artiste, peut être plus profonde qu'en d'autres, de par une certaine sensibilité ou vision du monde. De par un besoin d'exprimer l'univers, l'environnement qui l'habite tel un épiderme le reliant directement à ses émotions, et ce rapport au monde le définissant plus particulièrement que d'autres, peut etre.
En ce sens je discerne l'artiste (quel que soit son art) qui crée pour les autres, de celui qui crée pour lui même, par besoin, par nécessité, et pour qui cela est vital d'exprimer sa relation au monde dans ses créations, ses reflexions, autant que dans sa révolte, son rejet de ce qui n'est pas lui dans ce monde qu'il est pourtant obligé de souffrir parfois, de dénoncer.
Plonger en soi est donc pour moi une quête naturelle de l'artiste, et une fois qu'il a su purger ses ombres, peut ainsi se retrouver face à lui meme, à sa source de divinité personnelle qu'il peut alors expérimenter et retransmettre aux autres, dans un sens de partage, mais aussi dans un sens d'autosatisfaction nourricière, lui permettant d'évoluer lui même vers sa forme la plus pure, celle qu'il aura choisit, celle qui le définira pleinement, qui le rendra le plus complet.
Car l'artiste plus que d'autres sûrement recherche cette complémentarité en lui même plus qu'en l'autre, et aspire à équilibrer tant le monde, que son univers intérieur, bien que parfois la création puisse exiger, ou impliquer, de mettre un pied dans la folie, et l'artiste parfois de s'y noyer. c'est le côté obscur du miroir qu'il doit ainsi visiter sans trop y séjourner.
Alors la traversée du miroir n'est pas le lot de tous je pense, l'on peut observer le miroir de l'eau dans son reflet, sans pourtant plonger, mais je pense qu'en effet les plus grands artistes ont du forcément y plonger, au moins un temps, et beaucoup d'entre eux n'en sont jamais revenus, au plus grand plaisir du public, qui peut avoir moins l'envie de s'y risquer lui même, ou moins en ressntir ce besoin vital qu'a l'artiste.

citation :
Car sinon, comment être libre de sa création ?

La création d'un artiste lui appartient naturellement puisqu'elle est une part de lui même qu'il arrache parfois en douceur, parfois en douleur, mais la percevoir comme un don, comme un oeuf, comme une graine à voir germer, est peut être plus sain, et supprime toute notion d'appartenance.
L'oeuvre d'art doit être une oeuvre gratuite et spontanée, comme une émotion libérée, comme un sentiment exprimé, une pensée enfin touchée, qui se détache de l'artiste pour prendre vie alors que l'artiste n'est déja plus au même endroit de son voyage. D'un poids libéré, il peut alors faire un pas plus léger.
La création est comme une borne posée, puis dépassée, par l'artiste en quête de vérité, qui ira toujours plus loin, toujours plus en avant, afin de trouver le paysage qui l'accueillera en harmonie, dans lequel il se sentira parfaitement uni, à lui même et au monde.

Aussi la dépossession de l'oeuvre est une chose saine à mon sens, et la création ne devrait pas être rattachée à la traversée du miroir car ce sont deux concepts bien indépendants. C'est l'artiste qui décide de ses chaines et de ses boulets, il serait dommage que son art l'entrave, tout comme il serait dommage qu'il ne vive que d'un coté du miroir, alors qu'il a une capacité inouie à pouvoir voyager des deux cotés, et à être le sourire reliant ces deux visages, ce pont entre deux rivages...
La création est un cadeau à offrir, (ou à vendre pour vivre, pour en revenir à une réalité matérialiste), et l'artiste peut être fier de s'exposer, mais loin de son ego, c'est le monde qu'il doit nourrir par ses reflexions et les traductions de son âme. L'artiste pur ne connait point d'égo en création, il est en communion avec lui même et n'a besoin de rien, se sentant complet et infini, sans forme, lorsqu'il crée.

Et son âme, c'est bien cette quête que tout le monde a en lui, bien souvent inconsciemment, mais l'artiste la recherche consciemment et sensiblement, presqu'avec obsession, sans réaliser qu'il n'a pas besoin de la conquérir, qu'elle a toujours été là et le suit l'appelant, juste à portée, comme une ombre qu'il ne voyait pas, trop occupé à marcher vers la lumière ...


si cela t'intéresse, j'ai une collection de NFT sur Opensea qui questionne justement la nature de l'artiste (avec aussi une partie "POParietal art")

Et pour rejoindre @Tethys, qui dans le fil musical avait présenté dans une citation, qu'une seule lettre sépare l'artiste de l'autiste 👍 (mes NFT avaient traduit cela aussi), je pense aussi que l'artiste totalement de l'autre coté du miroir peut correspondre à une vision autiste du monde. (sans aucun jugement)

Kumole 09 avril 2022 à 12:15  •   79334

En fait, l'acte de création renvoie à la question primaire, celle qui précède toutes les autres. Qui suis-je ?
Oui, c'est le "gnothi seauton", "connais-toi, toi-même", des Anciens. Oui, c'en est une version détournée et déformée, par notre regard contemporain.
Mais, répondre à cette question, c'est un cheminement, celui d'une vie, qui se fait à tous les niveaux, l'art étant un niveau possible. Il me semble que c'est le même cheminement chez le mathématicien qui noircit des tableaux d'équations crayeuses existentielles, de l'astronome qui scrute le fond de l'Univers, ou le philosophe qui dissèque les concepts pour en extraire la moelle. Mais je ne vais pas dire cela trop fort, j'ai remarqué que ça fâche des gens quand j'ose dire ça.

Je crois qu'on peut faire un constat sur une époque, entre autres, en regardant comment sont considérés ceux qui font ce voyage justement.
Et le constat est sévère. Une J. Rowling a vu son manuscrit refusé onze fois (et encore, ce n'est pas beaucoup). Dans toutes les formes de création contemporaines, le créateur est le moins bien rémunéré de toute une chaîne (sur le prix d'un album, sur un contrat d'édition de livre...). Je ne connais pas toutes les disciplines, mais j'imagine que c'est le même business ailleurs. Sans compter que les oeuvres d'art sont devenu un véritable business (le paradis de l'investisseur : ne coûte rien à produire, plus d'offre que de demande, considéré comme produit culturel donc ouvrant droit à des réductions d'impôts et autre "conscience-washing" -pardon mécenat-, et dont les prix ne sont fixés par aucune cohérence, aucune règle, juste de la "hype").

Ozle 09 avril 2022 à 17:49  •   79369

@Kumo 😄
au dela de la connaissance de soi, il y a aussi une volonté de découvrir la vérité et de comprendre l'univers, et comme tu le dis bien, aussi dans d'autres domaines que l'art. mais peut etre que l'artiste a le souhait le plus ardent de vouloir l'embrasser sensiblement, alors que les mathématiciens peut être veulent l'esquisser (trop?) rationnellement. ce sont là, en effet, plusieurs faces d'une même pièce.👍

et oui tu as raison de relier la création à ce business omniprésent, qui fait de l'art contemporain, un produit de défiscalisation ou de pure spéculation, sous couvert de génie redécouvert dans un grenier....si l'art était réellement apprécié à sa juste valeur, il ne finirait pas dans un grenier je crois...mais étalé en public, afin de questionner les consciences endormies.

comme j'ai failli répondre dans l'autre sujet sur l'art (avant de me reprendre, pour ne pas y participer) : l'art n'est déjà plus (ce qu'il a toujours été : un moyen d'expression, de questionnement, de révolte, un jalon d'une quête du sensible, le témoignage d'une émotion, d'une vie, à la lumière de son créateur)

Mnemosunle 09 avril 2022 à 18:10  •   79374

Moi j'ai une autre question, à laquelle vous avez déjà partiellement répondu mais j'ai envie de la poser : Peut-on ne pas être artiste, quand on a traversé le miroir ?

Kumole 09 avril 2022 à 19:23  •   79388

@Mnemosun, évidemment. Mais Artiste, tu l'es. 😉

@Oz,
Je crois qu'on touche là, un point sensible.
Nous sommes des êtres de raison, et des êtres de croyances. Nous pouvons "croire" aux choses qu'on aura déduites raisonnablement. On a ces "capacités", ou ces "possibilités" de fonctionnement. Or, je suis assez dubitatif de l'être qui se croit pure raison. Je trouve cela tout aussi étrange, de se servir d'une capacité, et pas d'une autre. Il me semble plus pertinent de savoir utiliser quoi, au bon moment. Et d'être lucide sur ce que l'on est, comme sur ses limites.

Il y a certes un domaine où l'art n'a aucun intérêt, car il ne rentre pas dans l'équation, c'est l'économie. Ce qui est paradoxal, car l'économie fait du business de tout, et notamment de l'art. Mais le patron d'une grosse maison de disque, qui n'est souvent pas un passionné de musique, mais un pur businessman, il vend de la musique comme il vendrait du poissons, des portables, des services... Je ne sais plus qui disait que le patron de Deezer était infoutu de tenir un triangle.

Peut-on dire d'Einstein, qu'il était un scientifique, ou un artiste ? La question peut se poser, car il aimait jouer avec les concepts, les formules, passait son temps à faire des expériences de pensées, et à sortir du cadre. Si l'on en croit certaines mesures de QI (et ça veut dire ce que ça veut dire, donc pas grand chose), il n'était pas spécialement "le plus" intelligent en terme de capacités cognitives pures. Par contre, il avait de l'esprit, de l'imagination, et ne s'embêtait pas à sortir des rails tracés par d'autres, pour d'autres. L'artiste n'est-il pas celui, qui, in fine, sort des rails ?

Créer, cela permet de se connaître soi. Enfin, mieux se connaître, ce qui n'est pas si mal. Mais être dans l'action, et faire des choses en accord avec qui on est, ce qu'on est, c'est mieux se connaître, et mieux répondre à cette question du "qui suis-je ?" Et je n'ai pas moi, à juger, si c'est bien ou mal de se connaître en étudiant les maths, la physique, en faisant du trapèze, en tenant la barre d'un bateau à voile, ou en chantant sous sa douche.
A ce titre d'ailleurs, ça serait bien de recadrer certaines choses. Des disciplines comme l'astrologie ou l'alchimie ne sont pas des sciences, et n'ont pas vocation à l'être. Mais des formes d'art (on qualifiait souvent, dans les temps jadis, l'alchimie comme "Art Royal").

Kobayashile 09 avril 2022 à 21:46  •   79439

@Kumo, oui Einstein était un musicien, donc une main, ou deux dans l'art 😉
J'aime bien la question de la distance entre la science et l'art, ou les maths et l'art. Il y a d'ailleurs une initiative sciences et art, et un mouvement @mathArt sur Instagram.
@Oz, oui, bien sûr, pour créer, il faut revenir de l'autre côté du miroir, j'ai les mêmes à la maison ! 😜

Si je tente un résumé, pour que la création ait une âme, le miroir traverser il faut ! 😄

Ozle 09 avril 2022 à 22:59  •   79456

@Mnemosun
comme Kumo je dirai oui sans hésiter, on peut etre fou sans créer 😉
ou avoir une force connexion avec son ame et ne pas créer (cf religieux ?)
de même qu'on peut être artiste sans traverser le miroir.

citation :
pour que la création ait une âme, le miroir traverser il faut

@Kobayashi pour répondre a ton résumé dont je partage l'idée au moins en partie, il faut mettre une part de son ame dans la création pour que l'oeuvre soit ressentie comme vivante.
mais certaines personnes peuvent peut etre y arriver sans traverser le miroir consciemment, qui sait, par des connexions flash ou temporaires, des éclairs de génie inconscients peut être, des drogues, des états altérés,... 🤔

@Kumo,
pour ce qui est des scientifiques, je ne suis pas totalement en accord avec toi il y a de l'art dans les sciences, meme dans les mathématiques, c'est juste qu'elle ne nous parle pas à tous. y a qu'a voir la passion de certains mathématiciens, qu'ils arrivent a transmettre (ex: Mic Maths aka Michael Launay sur Youtube).
de plus dans les sciences il y a de l'élégance et de la finesse, un peu partout, et l'art constitue la recherche de la réponse la plus simple dans sa complexité, je pense qu'il y a des artistes partout, meme dans des professions.
ce qui pour moi va différencier l'artiste comme on l'entend de l'artiste en sciences peut etre, c'est l'absence de création dans des expérimentations ou des calculs déja existants. Ainsi que le besoin d'imagination (ou d'inspiration) nécessaire pour créer une oeuvre.
en effet pas facile de creer quand on se contente de vérifier, de constater, ou de répertorier des choses existantes, exemple en biologie ou en géologie, en archéologie... l'art doit etre rare coté création dans certains domaines.

donc pour que l'art existe selon moi, il faut une passion, une quete/besoin, une inspiration/imagination, une émotion surtout, au travers d'une creation, d'un mouvement même (marcher, danser, courir, etc). et possiblement d'une reflexion 🤔
mais l'art peut se vivre au quotidien, dans la perfection de faits et gestes de la vie de tous les jours, mais cela demande un haut niveau j'imagine...

dans quoi exprimez vous votre art ?

Kobayashile 09 avril 2022 à 23:06  •   79460

@Oz, oui, je comprends ce que tu décris comme la tension créatrice, qui peut parfois emporter le créateur.
J'exprime mon art d'abord dans la couleur et la forme, et parfois dans les mots.
J'ai vu que tu serais dans la suite de Fluxus ?

Ozle 10 avril 2022 à 12:40  •   79496

@Kobayashi non pas vraiment, je ne connaissais pas Fluxus d'ailleurs, merci 👍
je ne connais que peu l'art, et je ne recherche pas à connaitre ce milieu spécialement, ni à tout connaitre, artistes ou courants.
j'y suis juste ouvert, juste à découvrir ce que j'y aime, ce qui me questionne, ce qui m'intéresse, ce qu ime fascine
cela me permet de ne pas avoir de socle, et de rester libre et sans forme, sans trop perdre mon influence propre, ce qui m'est unique et peut etre déja existant chez d'autres, mais ca c'est leur probleme 😂
je fais d'abord ce que j'aime, ce que je ressens, peu importe la forme, la musique est vraiment mon seul regret en art...

MaisEncorele 10 avril 2022 à 15:20  •   79511

voir la vidéo

Kobayashile 10 avril 2022 à 21:15  •   79542

@Oz, la musique ? Tape sur ton clavier (de synthé), tu verras bien ce qui sort ! Après, on peut faire plein de chose en MAO 😛

Ozle 11 avril 2022 à 14:05  •   79596

@MaisEncore, sympa sa fast-oeuvre, en plus avec cat power en fond🤘 ! merci du partage!🙂

@Kobayashi 😉 j'ai qu'un clavier azerty, il fait du bruit mais pas en harmonie ^^ mais oui un jour peut etre de la musique 😍👍

elle avance ta giga oeuvre ? tu nous la montreras une fois finie ? ;)
t'as regardé l'oeuvre finale de la Pixel War ?

MaisEncorele 11 avril 2022 à 16:05  •   79605

Merci @Oz, ravie que l'on se soient "touchés" 😉

Kobayashile 11 avril 2022 à 19:48  •   79620

@Oz, merci pour le lien, amusant. Bon, ils sont à 4 megapixels, il y a encore de la marge.
Oui, j'ai plusieurs oeuvres en gigapixels. J'en ai généré 5 ce weekend. J'ai fait exploser PS ! Il n'y a que GIMP qui gère bien, mais qu'est-ce qu'il est lent....
Je cherche en ce moment comment restituer au mieux sur un écran de seulement 2 ou 8 megapixels. Je vais essayer en vidéo.
Entre temps, j'ai pris langue pour une grande expo en gigapixels 😄 . Ca va bien m'occuper tant que c'est frais.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?