Peinture, sculpture et autres arts plastiques

La critique artistique, ça pique mais c'est vivifique !

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Peinture, sculpture et autres arts plastiques
  4. La critique artistique, ça pique mais c'est vivifique !
La critique artistique, ça pique mais c'est vivifique !
PauloMalamokle 21 décembre 2018 à 14:13

Comme je commets des oeuvrettes dans plusieurs matières artistiques (le mot "discipline" sent trop l'autorité à mon goût), et que d'autre part, je cours après Sophia depuis pas mal de temps ( c'est que lorsque je pense à elle, je suis dans tous mes états ! parce que je l'aime, Sophia, et quand je n'y tiens plus, je cours dans la plaine du Parnasse à l'Hélicon en criant à tous les Béotiens : "Philo Sophia !", mais elle ne répond pas... je crois qu'elle fait semblant de ne pas m'entendre, oh la coquine !), il était prévisible que mon goût pour le barbouillage, le gribouillage, le caillassage et le ferraillage, ainsi que le braillage me menasse tôt ou tard à les conjuguer avec mon penchant pour Sophia.

D'où j'ai commencé depuis déjà un temps certain, à rédiger ma théorie générale de l' estétique.

Etant amateur, j'ai participé à l'occasion à des ateliers de peintres amateurs et à des ateliers d'écriture. On m'a même quelquefois fait lire des manuscrits. Les auteurs de ces oeuvres demandaient mon avis, ils prétendaient le demander, en fait, et quand je le leur donnais le plus honnêtement possible, ils devenaient instantanément mes ennemis mortels ! Et moi qui croyait les aider !

Pour mes oeuvres, je les ai toujours montré et j'en ai toujours entendu les critiques, souvent fort déplaisantes, parfois grossières et très rarement positives, mais j'ai appris à les entendre sereinement, à sourire avec bienveillance à mon interlocuteur, ce qu'il ne manque pas de prendre pour de l'arrogance et de la suffisance de ma part, alors que derrière ses flots de commentaires méprisants ou hargneux, je tente de discerner dans son esprit confus quelle est la souffrance insondable, la honte démesurée ou la tristesse infinie qui le condamne à éructer avec tant de véhémence sur une oeuvre qui, visiblement, l'a profondément touché.

Les très rares fois où j'ai entendu des critiques positives, elles n'étaient pas détaillées ni argumentées et ne m'étaient donc en fait d'aucune utilité, ne me montrant pas quels aspects précis de mon oeuvre étaient réussis et pourquoi et quels autres étaient ratés et pourquoi aussi, ce qui serait une forme de critique vraiment utilisable.

J'en suis venu à préférer et même à apprécier les critiques les plus négatives et les plus hargneuses, qui me montrent, quoique involontairement, où j'ai le mieux réussi à toucher le public en profondeur et m'indique ainsi dans quelle direction continuer mon travail.

Ce qui m'a enseigné à réagir ainsi à la critique, c'est d'observer les autres amateurs des groupes dont je faisais partie. Avez vous remarqué le nombre de centimètres carrés occupé par la signature d'une peinture d'amateur ? Au moins un certain nombre et parfois beaucoup...

Les rares fois où j'ai cru pouvoir m'aventurer à faire une critique détaillée d'un tableau à son auteur, je l'ai vu se décomposer puis se fermer et attendre impatiemment que je retourne à mes propres occupations et cesse ainsi de l'importuner. Ces gens ne vous donneront jamais leur véritable opinion sur votre production. Ils se conduisent avec vous comme ils aimeraient que vous vous conduisissiez avec eux.

Mon analyse de leur comportement, c'est qu'ils osent si peu exprimer leur sensualité (car tous les arts s'adressent aux sens, et de toutes les manières) que lorsqu'ils arrivent péniblement à produire une oeuvre sensuelle, ne serait ce qu'un bouquet de fleur dans un vase (et ils ne réalisent jamais qu'il s'agit là d'un étalage d'organes sexuels entremêlés, une sorte de partouze 🙂 et que même sans être freudien, la pénétration du faisceau des tiges dans le vase est à tout le moins plutôt évocatrice d'intromissions analogues (oh ! avies lingua !))

Avez vous bien observé ces peintres amateurs, pharmacien ou secrétaire dans le civil et dont visiblement une éducation d'une sévérité exemplaire à fait d'eux ces pauvres êtres tremblants osant si peu parler et encore moins avoir une opinion originale. Mieux vaut éviter de leur expliquer ce qu'est un bouquet de fleurs...

Quand ils arrivent donc à peinturer leur oeuvre, généralement dans le style le plus réaliste qu'ils peuvent, ils y ont mis tout leur coeur, et c'est bien ça le problème : ils n'en ont pas gardé pour eux, de leur coeur : ils s'identifient entièrement à cette pauvre expression de leur sensualité mutilée par une vie entière de conformisme morbide. Alors, si on critique honnêtement leur gribouillage, ils le ressentent comme une attaque personnelle contre le peu de désir de vivre qu'ils ont péniblement réussi à préserver.

Il est bien sûr à peu près impossible de progresser dans une activité de création artistique avec un tel handicap de l'imaginaire créatif.

Qu'en pensez vous ? 🙂

Lotusle 19 mars 2019 à 13:06

Alors personnellement, je fais un peu de peinture (depuis pas si longtemps...) et je m'éclate à chaque toile (je fais du "figuratif" parait il... il semblerait qu'ils aient enfin réussi dans une case pour une fois!! 😄) Bref si je demande l'avis de mes collègues de peintures PENDANT que je fais la toile, et bien après je laisse mon côté "intuitif" travailler sur le "bien fondé" des conseils reçus cad s'ils sont réellement MOI ou EUX, dans ma toile il doit n'y avoir qu'un seul "esprit" celui de l'auteur... par contre une fois la toile terminée c'est à moi qu'elle doit convenir (es profondeurs abyssales de l'esprit...!! donc très perso...)donc à mon sens, on peut dire à un peintre J'aime ou je n'aime pas votre toile mais d'où lui dire comment il aurait dû la faire?? Par exemple, je me suis retrouvée dans une exposition locale (peinture, photo, art créatif..) et on me dit :"tiens il y a un des artistes peintres qui est justement là en train de parler d'une toile avec des visiteurs donc on m'invite à les rejoindre et au final je me retrouve avec ce charmant Monsieur d'un certain âge (qui peignait depuis qu'il était jeune...) donc je vois la toile devant nos yeux, il m'en parle (heu comment un truc comme de l'art Abstrait..?? (désolée moi ça ne me parle pas...) mais bon je respecte et j'apprends des choses dans la technique (pas perdu mon temps!! ;) ) et j 'essaye d'abréger mes souffrances devant sa verve infatigable, donc je lui dis vous peignez uniquement de l'abstrait? (oui j'ai réussi à en placer une!! 😄) et là !!! Il me dit "à mais ce n'est pas de moi c'est un collègue!!! et là de me montrer une de ses oeuvres à lui (cette fois) je ne comprends pas mais c'est déjà un peu plus parlant pour moi que des couleurs balancées... il y a un peu de structure, ça y est je comprends et il fallait bien chercher!! mais bon c'est son oeuvre et sa manière de voir ou de faire, donc je respecte!! 🙂 et là dans l'échange il me dit que j'ai "loeil" (oui même 2!! 😄) et veut me faire ralier son groupe!! donc j'essaye de comprendre ce que faisait ce fameux groupe (difficilement...) mais bon l'exemple vaut son pesant..... il me dit :"et bien l'autre soir, nous étions 3 collègues à échanger sur une toile de .... ?? et son air étonné que je ne connaisse pas!!! 😵 😄 (oui car il faut savoir que quand on fait de la peinture, on deviens systématiquement un artiste et on doit être incollable sur la culture de cet art!! bon ben je serais jamais une artiste!! 😋 😂) et donc (oui oui j'y arrive, le meilleur pour la fin!! je lui dis comment cela échanger sur la toile de ...?? et bien vous me croirez ou pas... (on se serait cru au PMU du coin!! avec des airs de bourgeoisie!! 😮) A trois ils ont passés 3 heures à confronter leur avis divergent sur ce qu'avait ressenti l'artiste (le pauvre il a dû se retourner moulte fois dans sa tombe....), J'étais comment dire..... je crois qu'il n'y a pas de mots.... 😶 sidérer puissance 10!! Mais qui ils sont pour se permettre d'affirmer ce que l'Artiste a voulu exprimer dans sa toile (ce que lui seul avait dans la tête au moment précis de sa création...) j'étais affligée.... 😵 😬 donc vous vous doutez bien de ma réponse pour rejoindre leur groupe.... 😋 😉 enfin voilà je voulais vous faire partager ce moment historique de ma vie trépidante au milieu des Artistes!! 😉 😄. Désolée pour les fotte daurtograffes mais j'ai plusieurs idées en tête lorsque j'écris et lorsque j'ai voulu corriger et bien, pas pratique il efface!! donc voilà, j'espère que cela reste compréhensible pour vous (la prochaine fois j'écrirais un brouillon et j'utiliserai la phonétique!! 😉 😄

mcardboardle 15 juin 2019 à 23:51

Bonjour, je suis artiste plasticienne, enseignante en arts et étudiante-chercheuse à Rennes (en Bretagne). Merci pour vos témoignages quant à vos expériences respectives. Il n'a pas facile de trouver sa place dans les milieux de la culture, et des arts visuels, en particulier. Et il n'y a pas qu'un groupe d'artistes mais des chapelles innombrables. A défaut de se faire reconnaître, diriez-vous que cette pratique de la peinture, de l'art de manière générale, vous a permis de me mieux vous connaître vous-même ?


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?