Philosophie et spiritualité

Croyance en quoi ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Croyance en quoi ?
Croyance en quoi ?
ouestlebonheurle 24 septembre 2019 à 09:16

Hello !
Je suis interpellé par la mode de croyance en soi même, la loi de l'attraction, ou tout autre nom.
Je vois des gens qui pour obtenir ce qu'ils veulent se mettent à penser qu'ils vont l'avoir, se mettent à dire que ça va arriver parce qu'ils croient au pouvoir qu'ils sont acteurs de leur vie.
Dans la théorie ça fonctionne, c'est vrai si tu ne tentes rien, tu n'as rien. Si tu te mets en posture de défaite c'est ce qui va se produire inconsciemment.
Mais de là à obtenir les succès souhaités Je trouve qu'il y a un grand pas.
Je ne veux pas débattre du bienfait ou pas de ce genre de posture mais plutôt du côté philosophique (?).
C'est à dire que avant on se remettait à dieu, en la nature ou n'importe quelle croyance pour avancer et cadrer sa vie.
Et là je vois de plus en plus de personnes en fin de compte faire la même chose avec cette croyance de soi même.
Je ne suis pas forte pour philosopher mais c'est comme si l'humain avait besoin d'un moteur pour avancer. D'une croyance quelle qu'elle soit pour justifier sa présence sur Terre.
Même si je le conçois, j'ai du mal à adhérer.
De toute façon on mourra tous, et avoir réussi ou non ma vie n'y changera rien. On essaye juste qu'elle soit "moins pénible" ou "heureuse" pour les optimistes.
Bref si le sujet vous tente, à vos claviers 😀

Serenale 24 septembre 2019 à 14:06

Si je ne devais me fier qu à moi même, je n irai pas loin vu que je n ai pas le sens de l orientation !!! 🥴 je suis de la vieille école et je fais confiance à la vie. Pour moi, rien n arrive au hasard de toute façon (les rencontres, les épreuves...). Je laisse venir.

ouestlebonheurle 24 septembre 2019 à 14:11

Voilà tu fais confiance en quelque chose que tu ne maîtrises pas. Je ne juge pas mais c'est un concept que j'ai du mal. Oui tout est effet papillon mais je ne pense pas que nous petite fourmi pouvons recevoir à chaque fois une vague qui nous fera du bien. Personne ne peut le savoir à l'avance non ?

Foggedle 24 septembre 2019 à 14:22

Je n'ai aucune croyance, par contre pour ma culture personnel j'aime bien lire et écouter sur tout ce qui ce rapporte aux croyances à la spiritualité mais cela s'arrête là.
Je mène ma barque comme je peux et c'est déjà pas facile, j'essaie d'être droit, bienveillant.
Voilà, une vie tout à fait banale sans croyances.

Fropople 24 septembre 2019 à 14:36

Je me retrouve dans tes propos @ouestlebonheur, Je ne pense pas avoir de croyance en quoi que ce soit, je trouve la vie profondément injuste par essence, on peut subir de "mauvaise chose" sans n'avoir rien fais de "mal" et à l'inverse être "récompensé" en aillant "piétiner" les autres...
Je comprend ce besoin qu'a l'homme à chercher un sens qui le dépasse, qu'on l'appelle dieu, destinée, karma, etc.
Cela lui permet de supporter ces fameuse injustice de la vie, la dualité de beauté et d'horreur qu'elle comporte.
Je rejoins @Serena sur le fait que je laisse la vie venir mais à l'inverse selon tous ses hasards car elle n'est que ça d'après moi, une suite incontrôlé et sans véritable but ni sens derrière.
On se laisse porté par celle-ci tel un flot inarrêtable, essayant par moment de naviguer dans tel ou tel direction avec plus ou moins de succès.
Ne pouvant guère l'empêcher, tel le flot de nos émotions, il ne nous reste qu'a trouver ce qui nous permet de vivre --comme tu l'a évoqué-- de la manière la plus "heureuse" et la "moins pénible" possible ^^
De point de vu de nos émotions, à les comprendre et les transformer en énergies positives plus que destructives.

Fropople 24 septembre 2019 à 14:37

après réflexions il ssemblerait que ça soit également une forme de croyance en cet absence "d'autorité" en laquelle beaucoup de personnes croient ^^"

Fropople 24 septembre 2019 à 14:45

En fait je pense qu'on est bien obliger de croire en quelque chose, même si ce quelque chose n'est "rien" car tous ses sujets de "sens de la vie", "d'après la mort" n'ont pas de réponse scientifique, rationnelle, absolue... Ces mystères n'ayant d'explications, chacun y répond par une croyance personnelle ou communément admise (enfin c'est juste mon interprétation)

Berengerele 24 septembre 2019 à 15:20

L'expression « réussir sa vie » : que signifie-t-elle?
Je suis plutôt en accord avec les philosophes des Lumières qui pensaient que l'Homme doit progresser par lui-même et donc par l'éducation, la solidarité et la contestation de l'ordre établi. Rien ne viendrait donc d'un ordre divin des choses.

Fropople 24 septembre 2019 à 15:37

@Berengere
pour moi "réussir sa vie" signifie s'épanouir dans sa vie en constatant notre évolution incessante, qu'elle soit de l'ordre de l'accomplissement personnel ou bien de la résilience aux divers incidents qui se glisseront sur notre chemin. Le tout bien sûr dans une idée de découverte, de partage et d'échange avec les autres. Et le plus important dans le respect mutuel et sans imposer ni se faire imposer ses idées.

La définition plus commune et socio-caricaturale de "réussir sa vie" tel que je la perçois (j'espère me tromper 😒) : Faire une carrière nous amenant à une position économiquement confortable , où l'on est "respecté" (lire : craint, impose ses décision à autrui par l'autorité que procure la hiérarchie), avec un(e) compagne(ons) qui provoque convoitise et jalousie, preuve que cette situation est la bonne, celle que "tout le monde" convoite 😒

Merlinle 24 septembre 2019 à 15:51

Un peu de légèreté :

On pourrait aussi dire que "réussir sa vie" c'est mourir en étant heureux ? ;)

Fropople 24 septembre 2019 à 16:03

je plussoie @Merlin 😉

Gottheimle 24 septembre 2019 à 16:53

Si on admet que la croyance est un moyen pour l'être humain d'appréhender un monde dangereux, au fonctionnement difficilement compréhensible, on a une explication plutôt pas mal de l'origine de ce besoin de croire.

Le fait d'être conscient qu'un jour, tôt ou tard on va mourir n'arrange certainement pas les choses. Comment ne pas sombrer dans le désespoir face à la futilité de sa propre existence, après tout?

Cela dit ici on parle aussi de croire en soi, de donner un sens à sa vie. Je ne pense pas que ce soit si différent du sentiment de départ.

Je place ça pour la petite référence:

Le concept est intéressant, mais une critique à laquelle j'adhère, c'est qu'en fait le besoin de "sens" finalement on le retrouve peu importe que les autres besoins soient satisfaits ou non.

De ce fait, souvent les endroits où la vie est au plus précaire sont ceux où la croyance est le plus développé par exemple.

Il se peut qu'au final la vie n'ait pas de but à proprement parler, et qu'en fait on meure tous et puis c'est tout.

Mais cela veut-il dire pour autant qu'on ne doit pas essayer de rendre nos brefs instants sur Terre aussi agréables que possible ? Pour soi-même et pour les autres?

En résumé pour moi, la vie de chacun a ni plus ni moins que l'importance et le but qu'on lui accorde.

Merlinle 24 septembre 2019 à 17:04

Bon, je l'ai déjà sortie mais je crois que cette citation est également adaptée à ce fil vu qu'on parle de buts, de "réussite de vie" et autres :

"On ne découvre une saveur aux jours que l'orsqu'on se dérobe à l'obligation d'avoir un destin"
Emil Cioran

Et pour le même prix, une autre du même auteur :

Rater sa vie, c'est accéder à la poésie - sans le support du talent.

Siryackle 24 septembre 2019 à 17:44

Euh... il ne s'est pas suicidé Cioran ?!

Ah non... de la maladie d'Alzheimer. 😶

emanule 24 septembre 2019 à 17:53

Je pense que c'est parce qu'on sais qu'on va mourir qu'on se dois de vivre a fond.
Profiter,partager,aimer,se battre pour sois et pour ces proches.
Tout prendre de la vie avant qu'elle ne le reprenne.
Sinon a quoi bon?

Berengerele 24 septembre 2019 à 18:02

Donc chacun sa définition. Je ne regarde pas l'autre, je ne me compare pas à une norme. Je suis heureuse au présent mais oui, j'aimerais me dire sur mon lit de mort : Punaise ! Qu'est-ce que c'était bien ! :)

Strangerquarkle 24 septembre 2019 à 18:15

Comme toi @ouestlebonheur, je me méfie de toute croyance, que je rapproche plutôt de la "foi", cette croyance sans preuve, qui est totalement infondée et incompréhensible à nos esprits rationnels. Je peux même dire que je ne crois en rien, même pas tellement en ce que je vois ou perçois du monde extérieur (par exemple, aux dernières nouvelles le monde est fait de minuscules emplacements fixes qui vibrent différemment selon qu'ils soient lumière, matière ... Nous ne sommes qu'une vibration mouvante, quelle consistance avons nous donc ? Quelle persistance ? Nous ne sommes que des conséquences ... Bref c'est un autre sujet).

Ce la dit, enfant, j'avais la foi, une foi religieuse, passionnée et déterminée (pas du tout familiale, ça venait de moi). C'était une sorte de sécurité, une solution à la peur de mourir, un guide pour chacun de mes choix. Et quand petit à petit, avec la découverte de la philosophie et de la science, la foi m'a quitté, j'ai retrouvé cet inconfort, cette anxiété, j'avais conscience que je souffrais mais je devais être honnête avec moi-même.

Enfin, je ne crois pas spécialement en moi mais je sais, par expérience, que dans tel ou tel contexte, si je mets telle stratégie en place, en général ça marche, donc par l'analyse j'ai une croyance statistique et raisonnée que "ça va le faire". Et sans cette certitude relative, je ne me lance pas.

Je constate souvent que pas la "croyance" en soi ou en son projet on peut accéder à de réels succès, parce que quand on est convaincu on convainc les autres. Vous connaissez tous ce type qui se croit tellement au dessus de tout le monde qu'il se conduit naturellement comme si tout ce qu'il disait ou faisait méritait plus de place et d'attention que les actes ou paroles des autres, et quand cet abruti ouvre la bouche tout le monde l'écoute religieusement. Il réussit par sa propre foi en lui à convincre tout le monde, à obtenir promotion, honneur et succès ...

On connaît aussi peut-être ce type qui ne dit jamais rien, qui ne prend pas de place et quand il ouvre la bouche c'est toujours singulièrement juste, même si personne ne l'écoute vraiment (ah bah oui ça c'est nous en fait lol). C'est pas lui qui sera ministre. Ce sera l'autre abruti. Donc à mon sens la "croyance" a des conséquences lourdes.

Juliette...le 24 septembre 2019 à 18:49

Je vais encore me répéter. On ne peut, je crois, avoir la foi, une foi, une certaine confiance, que dès lors qu'on l'a déjà. Mis à part les croyants purs et durs, qui peuvent s'estimer heureux d'avoir reçue telle éducation, tel amour des parents... Sinon, y'a pas à ch..., on ne peut croire un minimum en la vie (déjà), en ce qu'on fait, en ce qu'on est, que et uniquement si on baigne dans un minimum d'amour. C'est, à mon sens, la seule façon d' "y" croire. Alors oui, il y a un côté presqu'absurde là-dedans. Mais bon, on y est habitués à l'absurde quand on est un être humain 😄
Donc, la seule recette, toujours selon moi hein, quand on veut aller mieux, se donner une petite chance d'y croire (à quelque-chose, à quoi que ce soit, à la vie, à la mort), c'est de se démerder pour trouver le moyen d'aimer (pareil, on peut aimer n'importe quoi, et même n'importe qui), se démerder pour trouver soi en l'autre (ce peut même être un objet, un animal, il va sans dire). Se sentir utile. Et donc indispensable. Si je me sens utile à quelqu'un ne serait-ce qu'un instant, je peux reconnaître le côté indispensable de moi pour que cet instant ait pu être utile à l'autre. Dès lors, je me sens faire partie intégrante de quelque-chose, qui n'est pas rien. Et là, je crois. Non?

emanule 24 septembre 2019 à 23:20

Oui ;)
Je crois aussi qu'il faut essayer de croire en quelque chose.
Ca ne mange pas de pain de croire un peu en sois,en un conjoint,un proche,n'importe.
Pas besoin d'aller chercher très loin.
Le bonheur est souvent juste sous notre nez.

Berengerele 25 septembre 2019 à 14:22

Sous notre nez ? Donc au niveau de la bouche? Nooooooon! Je plaisante emanu, je me suis mise en mode "comique" aujourd'hui !
J'espère que le bonheur, tu le ressens, là, tout au fond, en toi d'abord!

emanule 25 septembre 2019 à 16:02

😄
Merci @Bérangère !
Ça va j'ai arrêté d'être susceptible,ca fait plus de mal que de bien (enfin j'essaye 😀)
Oui,le bonheur je le ressens beaucoup plus depuis que j'ai découvert la douance !
Roh je vais vous saouler avec ca!
😄
Une bonne musique,un bon moment partagé avec ces proches,une discussion interressente sur un forum 😉
Juste sous le nez quoi ! 😀

Berengerele 25 septembre 2019 à 16:04

😜 😂

Fropople 25 septembre 2019 à 16:32

@emanu Il saoule l'aîné 😜 (sous le nez ) 😂

Berengerele 25 septembre 2019 à 17:52

😂

emanule 25 septembre 2019 à 19:11

Ca va si je saoule en faisant rire c'est cool :D
Du coup je crois que ca va etre ça mon bonheur,arrêter de croire que je vais saouler ou faire des bides a chaque fois que je vais prendre la parole !
(je garantie pas le bonheur pour les autres mais bon !) 😄

Berengerele 25 septembre 2019 à 22:00

Ben tu ne me saoules pas mais je ris quand même !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?