Philosophie et spiritualité

D'où vient l'illusion que la femme et l'homme doivent cohabiter en toute promiscuité !?...

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. D'où vient l'illusion que la femme et l'homme doivent cohabiter en toute promiscuité !?...
D'où vient l'illusion que la femme et l'homme doivent cohabiter en toute promiscuité !?...
Libertadle 05 décembre 2020 à 00:13

A la manière des moutons de Panurge... chez Sapiens, la femme et lhomme « sobligent » à cohabiter ! Est-ce pour se rassurer ? Pour trouver un exutoire ? Pour assouvir un besoin dappartenance ? Pour tenter de sursoir à ses propres incompétences ou défaillances ? Pour manipuler à bas prix ?

Rothle 05 décembre 2020 à 02:58   •  

c'est moi ou tu as une vision super réductrice du truc ?

C'est assez triste en tout cas s'il faut prendre tel que ce que tu présentes ainsi et ici. C'en est même presque violent.





edit:

il faudra aussi m'expliquer en quoi il y a là de la philosophie ou de la spiritualité

Juliette...le 05 décembre 2020 à 08:37   •  

Oh, @Roth, peut être que si @Libertad propose une telle entrée en matière, c'est que certaines expériences furent décevantes et/ou douloureuses...?

Merlinle 05 décembre 2020 à 08:42   •  

Pour ma part, j'estime indispensable de cohabiter par envie et non par besoin... mais je ne suis pas sûr de m'inscrire dans le cadre de la question (un peu biaisée quand même, non ? ;) )

Id41le 05 décembre 2020 à 10:56   •  

Bonjour,

Le couple c'est tellement l'enfer ? (se pose la question un garçon qui n'y connait rien.)

J'imagine la femme comme le complément de l'homme. Une sorte de symbiose à 2. (Ensuite c'est clair, y a les poils et les petits produits de beauté qu'il faut gérer. 😄)

Se suffire à soi-même seul, c'est lassant.

Aimer le monde pour ce que l'autre est...

Et un brin d'attention réciproque, cela fait du bien, non ? ...Pouvoir compter sur la personne qui serait la plus chère à nos yeux.

_Olivierleprofle 05 décembre 2020 à 13:33   •  

Ma réponse est simple : parce qu'on en a envie, très envie. Parce que la vie à deux c'est quand même génial quand on s'aime :)

Clivele 05 décembre 2020 à 13:59   •  

Je crois qu'il faut prendre les choses pour ce qu'elles sont. Et notamment quand on parle de "cliché".
La vie n'est jamais toute blanche, ou toute noire, mais une infinité de couleurs. Et c'est de cette diversité que nait la beauté du monde.

Si le "couple" reste un référent de base, il n'en est absolument pas une obligation.
Certes, certains s'inscrivent dans ce schéma, sans réfléchir à pourquoi c'est bien, ou pas.
Pour l'avoir vécu, dans ma dernière histoire, Madame n'envisageait pas la vie autrement que nous deux dans le même domicile.
Moi, à contrario, je me suis vidé peu à peu de mon énergie, à cotoyer quelqu'un H24 sans y trouver mes propres repères. Je n'avais pas ce souci au début de notre histoire, où nous étions chacun chez soi la semaine, et nous retrouvions le week-end. Cela me permettait et de vivre ma vie et mes passions à mon rythme, et de la retrouver avec la joie et l'envie attisées par une absence.

Le couple peut être une contrainte, comme une ouverture. Une prison, comme une liberté. Il n'y a pas de généralité, car chaque histoire est différente.
Après, l'évolution de nos sociétés et de nos moeurs font que ce cadre en est de moins en moins un. Polyamour et autres façons de "s'aimer" sont de plus en plus fréquentes, et, tant que c'est fait entre adultes consentants et sur la même longueur d'onde, avec les choses claires dès le départ, ça ne me choque pas plus que cela.

Je persiste à penser cependant qu'il faut être honnête avec soi, si l'on souhaite l'être avec l'autre (tout comme mentir à l'autre c'est aussi et avant tout se mentir à soi).

Rothle 05 décembre 2020 à 14:24   •  

@Juliette..., c'est un peu le lot commun tôt ou tard de toute expérience, quel que soit le domaine concerné, non ?.Irrémédiablement il n'y a normaleemnt pas de réussite sans échec, quelle que soit la temporalité, comme le bonheur n'existe pas sans moment de "non bonheur". L'échec est consubtantiel à la réussite et c'est aussi ce qui nous a permis d'apprendre et progresser au fil de l'évolution. En matière de relation humaine, c'est d'autant plus vrai par la complexité des paramètress entrant en jeu.

Les déceptions ou les douleurs sont plus ou moins importantes, mais inévitables et fondamentalement constructrices même si de notre point de vue personnel c'est difficile à admettre.

Le propos de @Libertad est ultra sexiste, c'est pas plus admissible qu'un discours sexiste envers les femmes. Ton propos peut donner l'impression que tu mets la problématique à égalité du côté des femmes et des hommes. Mais derrière ça, que je qualifierai de façade vu le contenu du propos, on peut deviner que ce sont les hommes que tu mets en cause.

Et c'est en plus réducteur car ça écarte en creux de fait l'idée que dans des relations homos il puisse aussi y avoir des problèmes.

Rothle 05 décembre 2020 à 14:34   •  

citation :
@Clive le 05 décembre 2020 à 13:59 :


Mais ce que tu as vécu est aussi peut-être propre à cette relation précise. Vous n'avez pas pu ou su, au moins toi en tout cas; créer cet espace de liberté qui t'auratt permis de ne pas concevoir la vie à 2 comme un carcan.

Clivele 05 décembre 2020 à 14:53   •  

@Roth, évidemment, je ne veux surtout pas faire de ce cas-là une généralité, ni pour d'autres, ni pour d'éventuelle histoire à venir pour moi. Cela ne m'a pas empêché d'ailleurs de tenter de recoller les morceaux avec elle après la séparation.

Juliette...le 05 décembre 2020 à 15:07   •  

@Roth, peut être. Mais je ne me sens pas d'extrapoler sur les sous-entendus des autres. Sous-entendre est déjà, plus ou moins, camoufler. Du coup, je n'ai même pas envie de pousser l'interprétation, c'est trop risqué. Je voulais juste faire part de l'impression que j'ai eue en lisant le post de @Libertad, cad de la souffrance.

Rothle 05 décembre 2020 à 16:04   •  

citation :
Clivele 05 décembre 2020 à 14:53


tu pourrais très bien en faiire une généralité (mais pour toi) si ça coinfirme d'autres expériences du même type par le passé et que tu ne vois pas le moyen pour que ça évolue..

Comme tu le disas avant, la vie en couple n'est pas une obligation. C'est je pense par contre une inclination. Et tout autant si ce n'est plus naturelle que par convention sociale..

Amarle 05 décembre 2020 à 18:25   •  

🤔
Euhhh..
Non, je laisse tomber.
La flemme de de disséquer ne serait-ce que le sujet de ce fil 🥴

Inclassablele 06 décembre 2020 à 11:09   •  

C'est insupportable ce site, je croyais avoir tout vu en fermeture d'esprit, mais il faut croire que le sectarisme intellectuel ici n'a pas de limite. Si on est choqué par tout, il ne faut pas venir sur un forum. On ne peut pas être en désaccord avec cette personne sans se faire traiter de violent ou sexiste. @Libertad pose juste une question philosophique. On peut ne pas être d'accord, mais ce n'est pas une raison pour la rembarrer sans respect.

Sur la quetion, je pense que l'homme ne veut juste pas voir le réel, parcequ'il n'accepte pas que tout ne se passe pas comme il l'aimerait.

Ellele 06 décembre 2020 à 15:54   •  

Plein de questions que je trouve personnellement hyper intéressantes @Libertad

Quel que soit notre avis personnel sur la question ou nos expériences de vie, je me dis que si on regarde loin loin loin derrière nous, à l'origine des premiers 'couples', on peut trouver pas mal de réponses à tes interrogations. Nous, hommes et femmes modernes d'aujourd'hui, n'avons finalement rien inventé :)

Si tu voulais discuter de ce pétillant sujet ailleurs, je suis preneuse.

Bon dimanche.

Id41le 06 décembre 2020 à 17:04   •  

Face à l'agressivité du monde, n'est-on pas mieux seul ? La question mérite d'être posée !
Je dirais dommages de postuler ainsi, faire société est plus agréable il me semble. Apprenons juste à nous blinder un peu plus et affrontons nos peurs.

Rothle 06 décembre 2020 à 23:16   •  

citation :
@Inclassable le 06 décembre 2020 à 11:09


J'ai laissé passer quantité de propos que je trouvais limites, là ( le 1er post du topic) c'est juste "trop". Quant à toi, tu te fais un jugement sur une réaction à un propos sexiste posé sous couvert de philosophie (si vraiment il y a volonté de débattre on ne pose pas le sujet comme ça). Je ne suis pas choqué, je ne tolère juste pas que ce qui ne peut se prendre autrement, rédigé ainsi, que comme un propos sexiste, puisse passer dans ce sens-là (sexisme envers les hommes) comme une lettre à la poste. C'est pas plus admissible que le sexisme envers les femmes.

Si personne ne voit du sexisme dans la tournure du propos, c'est pas terrible, ça veut dire que c'est banalisé. J'ai l'impression de lire le communiqué de la branche dure d'un mouvement féministe. Et j'ai autant de mal avec ça qu'avec un intégrisme quelconque.

Si @Libertad il n'y rien de sexiste dans ton propos, la façon d'amener le débat, est vraiment maladroite.

Merlinle 07 décembre 2020 à 07:05   •  

@Roth j'ai l'impression que tu as projeté tes propres perceptions dans le premier post de @Libertad. Elle a remis en question la notion de couple comme élément indispensable, mais à aucun moment il n'y a de sexisme dans ses propos : elle parle de "la femme et l'homme", sans établir de hiérarchie entre les deux. Si un homme avait lancé le sujet en employant exactement les mêmes mots, cela ne changerait pas le sens des phrases employées, et peut-être alors n'y aurait-il pas de procès d'intention ?

On peut être d'accord ou pas avec le propos ou la manière de l'exprimer, mais il ne me semble pas juste de faire dire à quelqu'un ce qu'elle ne dit pas.

Amarle 07 décembre 2020 à 18:57   •  

@Merlin je pense que @Roth parle de la formulation du titre principalement.
Ça parle d'"illusion", ça utilise "doivent", et ça décrète de la "promiscuité" en toute partialité.

Il y a donc un postulat fort qui oriente le débat.

C'est comme si je lançais un fil dont le titre serait "Debatons des des fils de discussions bizarres lancés après 23h sur ce forum pseudo pro-aspie"

Ce serait un peu biaisé 🥴

Merlinle 07 décembre 2020 à 19:05   •  

@Amar je ne dis pas que le titre et le post de départ ne sont pas biaisés, je l'avais d'ailleurs fait remarquer dans mon premier post. Je dis juste que ce post de tête de page n'est pas sexiste, ce qui est très différent :)

Etoilele 08 décembre 2020 à 09:58   •  

De mon point de vue, j'y vois là un post qui pose des questionnements. Juste pour faire réfléchir. En effet, je pense qu'il y a bien à méditer sur ces questions.
Pour moi vivre en couple sous le même toit est dangeureux. Aimer et partager une histoire avec la même personne oui, mais s'oublier en fusionnant sa vie avec celle de l'autre non.
Il n'est déjà pas facile de s'aimer et se respecter soi même alors pourquoi rajouter des obstacles ?
Je pense que la distance préserve un couple. Il est important de choisir et souhaiter des moments communs plutôt que de s'automanipuler en cherchant à se convaincre qu'il est necessaire de vivre ensemble.

Après, je ne vois rien de péjoratif dans tous ces questionnements. Au contraire. En fait je trouve même cela très sain.

Libertadle 10 décembre 2020 à 00:14   •  

Elle et Merlin bien que personne ne tente de répondre à mon interrogation ! Ce à quoi je mattendais ! ...

Libertadle 10 décembre 2020 à 00:16   •  

Le début de mon post était Elle et Merlin ...bravo...


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?