Philosophie et spiritualité

Est-on la somme de ses désirs ?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Est-on la somme de ses désirs ?
Est-on la somme de ses désirs ?
Abderianle 28 janvier 2019 à 23:05

Tout est dans le titre : vous tenez-vous pour n'être que le résultat de tous vos désirs ? Ou de toutes vos envies, réussies ou non, possibles ou non, réalistes ou non ? Tout ce que vous allez faire, tout ce que vous avez fait, est-ce ou était-ce toujours parce que vous étiez mus par une impulsion, une envie, une inclinaison ?
En sorte que, si vous veniez à changer vos désirs, seriez-vous une personne différente ?

Pacaloule 28 janvier 2019 à 23:15

La somme de mes désirs de mes pulsions de mes besoins de mes impératifs catégoriques de mes rêves de mes croyances de mes doutes de mes sommets de mes défaites, et puis...surtout de mes pensées de mes paroles et de mes actes
Ca me fait penser à un truc, qu'on peut voir l'évolution d'une personne à travers l'évolution de ses désirs.
Comme on peut voir la qualité d'une personne à la façon dont elle exerce le pouvoir quand elle a l'occasion de l'exercer de façon absolue.
Mais bon ça c'est hors sujet. J'espère que j'aurai la moyenne, quand même 😄

Kalimaliciale 28 janvier 2019 à 23:34

Si on part du principe que la formation de notre désir est la résulte d'une associations de plusieurs composants personnels menant à un vouloir spécifique venant donc de notre propre être; je pense que oui.
Qu'ils soient sous impulsions ou non finalement.
Si nos désirs étaient différents, nous serions différents, mais on peut aussi dire que nos désirs évoluent à mesure que nous évoluons nous même. Nous n'avons pas forcément les mêmes désirs enfants qu'adultes. Nos choix, notre vécu, notre vision de la vie et autres joyeusetés de ce genre fait aussi parti intégrante de ces composants et ceux ci se modèlent tout comme nous.
En outre, nous ne restons jamais statiques, par conséquent nos désirs non plus, en conclusion: nous sommes chaque jours, chaque minutes, chaque secondes différent(e)s de celui/celle que nous étions précédemment et ce qu'importe si nos désirs sont changés ou pas. (Ce n'est que mon point de vue après.)

patrickle 28 janvier 2019 à 23:38

pour moi ca pose une autre question, reste-t-on la même personne au cours du temps. Après tout, nos désirs évoluent au cours du temps, donc si nos désirs changent, nous changeons. ne dit-on pas où sont nos rêves d'enfant ? au-delà de l'aspect logique, je me pose vraiment la question, suis-je le même que quand j'avais 5 ans, 20 ans ou de quand j'aurai 50 ans ou 70 ans ?

Kalimaliciale 28 janvier 2019 à 23:42

Ben pour ma part, comme je l'ai dit, la réponse est que l'on ne reste pas la même personne au cours du temps. C'est physiquement et mentalement impossible. Quand bien même la perception du temps soit différente d'une personne à l'autre j'entends bien, il n'en reste pas moi que nous évoluons d'une manière ou d'une autre que nous le souhaitions ou pas. ^^

patrickle 28 janvier 2019 à 23:54

kalimalicia : à mon avis on a écrit en même, ce qui fait je n'ai pas lu ton premier poste.

d'une certaine façon, on est différent (physiquement oui, si je pouvais retrouver mon corps de mes vingt ans, ah ben voila un voeux pour l'autre discussion, cela dit est-ce que je veux vraiment récupérer le corps de mes vingt ans). parfois, je suis envieux du petit Patrick de 8 ans qui jouait innocemment dans la cours de récré. parfois, je me demande si celui de 20 ans a pris les bonnes décisions et que c'est moi qui assume. je me dis aussi que j'envie déjà la sérénité (et peut-être les petits-enfants) de celui de 60 ans. je me dit que celui de 65 ralera que celui de 40 ans n'ait pas fait un plan épargne pension. dans le passé, je me suis déjà posé cette question d'un jour à l'autre.
pour revenir à la question d'Abderian, est-ce que ce ne serait pas l'inverse ? n'aurait-pas des envie différentes parce que nous ne sommes plus le même.

(sinon, je compte bientôt commencer une cure pour arrêter de philosopher)

Pacaloule 29 janvier 2019 à 20:18

Ben, pour moi non seulement la question ne se pose pas, bien sûr qu'on évolue au fil du temps, mais, pour faire court, j'aurais même tendance à dire que, évoluer, c'est le sens de la vie.
Ite, missa est 😉

Abderianle 29 janvier 2019 à 21:35

La messe n'est pas dite : vous prenez tous vos pulsions et désirs pour des modifications de votre personne, mais êtes-vous seulement les bons directeurs de vos envies ? N'y a-t-il pas des parasites et des hôtes indigestes qui vous imposent des orientations sans que vous y consentiez réellement ? Et comment arbitrez-vous vos désirs, et vous assurez-vous qu'il s'agit d'un "bon" désir, ou tout simplement d'un désir "personnel" ?
Par exemple, venez-vous même sur ce forum par désir ou pour une autre raison ?
Rencontrez-vous les autres par désir ou par accident ?
Et faudrait-il seulement vivre perché dans un arbre et sans contact pour ne pas changer autant que vous le dites ?
Car cela veut déjà dire que, entre vos premiers posts et ceux d'aujourd'hui, vous avez changé.
Faut-il alors tous que nous allions nous représenter ?!

patrickle 29 janvier 2019 à 21:48

je viens sur ce putain de site par procrastination, j'ai encore 10 putain d'email auquel je dois répondre et j'ai une putain de pas-envie....

patrickle 29 janvier 2019 à 21:48

putain

Sanjurole 29 janvier 2019 à 21:54

"putain fais chier merde"
Les inconnus

Comme ça d'instinct je dirais que mes désirs se sont affinés grâce aux mauvaises choses qui me sont arrivés..

patrickle 29 janvier 2019 à 21:56

sinon, demineur.eu c'est pas mal non plus

Pacaloule 29 janvier 2019 à 22:02

Eyh Abderian il me semble important de considérer que ce qui nous fait changer, évoluer, ce n'est pas tant la fluctuance et l'imprévisibilité de nos désirs et nos envies, qui sont l'écume des choses, que d'une part la reconnaissance de ces hôtes indigestes comme tu dis et la mise à jour de nos ressorts inconscients, d'autre part la compréhension une fois acquise de certains scenarios (que nous rejouons parfois toute notre vie dans des pièces différentes) passer à un autre niveau de jeu.
C'est cela que j'appelle évoluer. Ce n'est pas changer de désirs. C'est se construire petit à petit un fil directeur, un nord magnétique, un recoin indestructible, une référence intérieure qui, lui-même n'échappant à la corrosivité de nos esprits, doit être d'une sacrément bonne qualité pour ne pas tomber sous les coups des événements extérieurs et de notre propre auto contrôle.
Et bien sûr, on fait cela avec et grâce aux autres. Pas perché dans un arbre. Ou alors c'est qu'on a avalé un tout petit trop de peyotl 😵

Carolle 24 mars 2019 à 13:24

Je crois que le moi est insatiable en termes de désirs de toutes sorte des plus bestiaux aux plus spirituels, mais que c'est justement cette insatiabilité qui cause l'ennui. Je crois que nous avons en nous quelque chose de plus profond et plus fort que les désirs, celui d'être là . Je trouve ça aussi fatiguant de courir après des désirs, qui vont de toute façon nous lasser plus tard. Je crois que si le désir n'était plus notre moteur, on ferait autant de choses mais en les vivant de façon plus..."authentique"(j'aime pas ce mot là, c'est encore un mot de psy)...Mais je crois qu'il est aussi dangereux,et malhonnête ,de réprimer ses désirs.

Moniele 01 avril 2019 à 13:19

J'ai du mal à me définir de façon générale. Alors par les désirs, ça me fait bizarre ! Mdr.
Je crois que le problème ressenti que l'on a dans la définition de soi et toutes les peurs qui s'y rattachent (peur de se tromper etc) vient de toutes les croyances qu'on nous a mis dans la tête sur le bien et le mal. Si l'on oppose le bonheur à la souffrance, je comprends mieux. Mais le bien et le mal non, je n'y vois aucun sens.
En resumé, vive la méditation pleine conscience !

Gargarinele 30 avril 2019 à 11:06

La messe n'est pas dite. Je perçois la même chose Ab Der Ian. Le oui est déjà acquis. Mais le NON est là magie de la conscience, le fusible du MOI.

Gargarinele 30 avril 2019 à 20:00

Ou... "marchons, marchons, d'un pas allègre, sur une route nègre. pom pom pom"
Boris Vian dans le goûter des généraux

LibertEchEriele 30 avril 2019 à 20:04

Alors là... Va falloir le lire...

Gargarinele 30 avril 2019 à 20:11

Courte pièce de théâtre un peu engagée mais très actuelle. Lisible en 2h. Coucou :)

LibertEchEriele 30 avril 2019 à 20:13

Je ne connaissais que j'irai cracher et quelques chansons.. J'irai voir 🙂

Gargarinele 30 avril 2019 à 20:17

J'ai joué cette pièce et Mme Vian m'a montré les textes originaux de feu son mari devant une bergamote. Bon souvenir.

LibertEchEriele 30 avril 2019 à 20:22

Tu m'étonnes 🙂

Bentole 07 mai 2019 à 20:46

Le but d'un être c'est d'être.
Ce qui est mon premier point.

De là suit que tout être n'aspire qu'à une seule chose, maintenir sa structure. Pour l'humain cela veut dire se maintenir en vie.
Ce qui est mon deuxième point.

C'est donc par le désir que la nature met l'homme en mouvement, afin qu'il répondre à cette nécessite/ces besoins.
Ce qui est mon troisième ...

Désir d'avoir ce qui est bon pour lui, et de s'écarter ce qui ne lui est pas favorable.
Ce qui est mon ...

Puis arriva l'imagination, qui nous fait croire qu'une chose mauvaise pourrait-être bonne.
Ce qui est...

C'est donc par la raison, càd par la compréhension claire de ce qui est vraiment bon pour nous, que l'humain se libère de ses passions.
On devient ainsi ce que l'on est : "Le désir est puissance".

"La raison demande à chaque homme de s'aimer soi-même, de chercher ce qui lui est utile véritablement, de désirer tout ce qui le conduit réellement à une perfection plus grande. " Spinoza.

CQFD...

Aluminele 07 mai 2019 à 21:24

Je pense qu'on est plutôt l'arbitre qui jongle avec nos désirs, envies, notre raison, nos actions, nos sensations, nos pensées. Ou même le chef de cet arbitre, ou encore le patron du chef de l'arbitre de notre être... Comment savoir ce que nous sommes ?
Déjà nous sommes un corps, ensuite nous sommes des esprits, des consciences, tout pleins de méta niveaux, peut-être même à l'infini ?
Avons-nous l'infini dans la tête ? Comment savoir ?

Allez, bisous.

Bentole 07 mai 2019 à 21:47

QUID du libre arbitre ... ?

Gargarinele 07 mai 2019 à 22:47

😵


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?