Philosophie et spiritualité

Et à la fin, tout le monde meurt

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Et à la fin, tout le monde meurt
Et à la fin, tout le monde meurt
Strangerquarkle 17 septembre 2019 à 23:16

J'aime tous vos sujets qui parlent de la mort.

Je ne suis pas du tout sinistre, c'est simplement que je me sens hautement concernée. Je vais bientôt mourir (dans quelques dizaines d'années si tout va bien), je serai morte pour toujours, pour l'éternité, infiniment plus longtemps que je n'aurai été vivante.

Pour ainsi dire c'est ma vie qui est une exception, une absurdité, un flash. D'un point de vue global, je suis bien plus morte que vivante. L'absence est un état qui m'est bien plus naturel et familier.

Attention, ça ne m'empêche pas de profiter de la vie ! Parfois je m'ennuie, c'est vrai, mais je profite de ma chaire puisqu'elle ne va pas durer : j'ai fait des enfants, expérience douloureuse et jouissive à de multiples points de vue, j'ai mangé beaucoup de chocolat, je me suis baignée, seule, dans des piscines elles-mêmes baignées de soleil, j'ai couru dans les bois, longtemps, jusqu'à ne plus sentir aucune fatigue, jusqu'à ressentir l'euphorie et la puissance. Mon corps est un passe-temps inépuisable. Il se modifie, se ride un peu et de ramollit par endroit, il porte des marques drôles, des cicatrices bizarres. Il est touchant, je le chéri.

En attendant la mort, je joue aussi la comédie de la société, ça me fatigue mais ça m'évite bien des problèmes.

Attention, je ne dis pas que je n'ai pas peur. J'ai créé des liens, bien malgré moi, j'ai bêtement donné du sens à des relations. Je me suis arrimée comme un bateau peureux. Je regarde leurs yeux et je vois briller de l'or, des trésors, des miracles. Je sais qu'ils ne sont rien que des yeux d'enfants mais je jure que ces trésors, je pourrais les toucher.

Je fanfaronne, j'aligne des mots pour faire croire que je suis brave. Je ne veux pas mourir. Parfois je crois que mon gros cerveau est capable de trouver une solution, qu'il faut faire l'effort, mobiliser tous mes neurones et dessiner sur des cahiers des plans pour survivre un peu, quand même.

Puis je me rappelle où sont les astres, les étoiles, les planètes, je triangule ma présence sur terre pour savoir où je suis, pour savoir où ils sont. Je m'abandonne à l'instant présent. Comme ce monde est imparfait ! Je soupire, je ne suis capable de rien, je ne suis personne, c'est ma seule certitude, mon soulagement.

slyxxle 18 septembre 2019 à 09:28   •  

Si il y a bien un sujet avec lequel je ne sais pas comment réagir, c'est la mort et l'évocation de celle ci (à l'écrit ou à l'oral).

Mon cerveau devient tout d'un coup d'un vide sidéral. Je n'ai aucun avis, plus rien en tête à part un petit tuuuuuuuuuuuuuuuut
Je me permets donc de réagir suite à ton poste, parce que, justement, il fait partit de ces situations où je suis bien embarrassée à ne savoir que dire ou que faire.

Je m'interroge totalement sur le type de réponse ou message que tu attends plus ou moins inconsciemment suite à l'édition de ton poste. ?
Peut être n'attends tu rien à part le fait d'être lue ?
Quel comportement ou impression devrait-je avoir, quels mots devraient me venir à la bouche après un message tel que celui ci par exemple ?
Aurais-je du par exemple m'abstenir de répondre pour poser ces questions?

Siryackle 18 septembre 2019 à 09:39   •  

Tu t'es exprimé @slyxx, c'est donc que ce sujet t'interpelle ! 😉
Même sans y mettre des mots dessus...

Serenale 18 septembre 2019 à 16:08   •  

"Et à la fin, tout le monde meurt....." OU Pas !
Je me permets de parler de l au delà au risque de faire un hors sujet, car j ai vécu une expérience insolite : mon oncle est décédé des suites d un cancer. Au moment de sa mort (en pleine nuit), il m a visitée en plein milieu de mon rêve, pour me dire que tout allait bien pour lui maintenant et qu il ne fallait pas que je m inquiète. Je me suis réveillée en sursaut. Au petit matin on m avertit de son décès, je n arrive pas à être triste. Je savais déjà. Je suis même euphorique et cet état ne m a pas quitté un bon moment ; je vous raconte pas l enterrement !!! J ai dû jouer la comédie à être triste alors que j étais heureuse.C est très étrange comme expérience car on pourrait dire que j ai imaginé tout ça, mais vraiment, j ai ressenti cet état de béatitude si profondément . Depuis je me suis documentée sur le sujet, sur l au delà. C est fascinant. Des témoignages concordent avec mon histoire. Alors non, à la fin on ne meurt pas.. On évolue ailleurs autrement.
Avez vous vécu de telles expériences ?

Strangerquarkle 18 septembre 2019 à 19:18   •  

@slyxx merci pour cette réaction 😄

Ce que j'attends inconsciemment ? Je serai bien en peine de te le dire 😂 mais mes attentes conscientes n'en sont pas plus nettes pour autant ...

Je n'attends pas de réaction particulière, j'ai écris ce texte parce que c'est ce que je ressens et écrire m'amuse beaucoup, ce sont des choses que j'ai en moi mais à quel moment de la vie de tous les jours puis je les exprimer ? A la machine à café ? Au repas de famille dominicale ? Je n'ai pas encore trouvé. Voilà je me suis dit que ce forum était peut-être un endroit pour déverser mon trop plein de vie intérieure, et peut-être que mon texte raisonnera pour quelqu'un.

Il n'y a aucun comportement ou réaction que tu "devrais" avoir, tu as une réaction qui t'es propre, c'est tout ?

Pacaloule 18 septembre 2019 à 20:44   •  

"Une exception, une absurdité, un flash..."
Pour moi, ton texte pose avant tout la peur de ne pas trouver un sens à sa vie, je veux dire un sens profond, plutôt que la peur de la mort. Enfin il me semble, je me trompe peut-être.
Ou, dit autrement, est-ce qu'on a pas peur de mourir dès lors/ tant qu'on a pas trouvé un sens à sa vie ?
Oui, on trouve un sens dans les plaisirs du corps, dans les petits moments anodins, dans les relations avec les autres, en particulier bien sûr avec ceux qu'on aime, ou même dans la prise conscience de notre petitesse,
Mais .... est-ce que c'est tout ? N'y a-t-il donc rien de plus ? Est-ce qu'on ne passe pas à côté de quelque chose ?
Je n'ai pas le romantisme métaphysique et délicat de Strangerquark lorsqu'elle évoque cela, pour ma part, je le dirais de manière plus brutale, plus tourmentée mais je crois que c'est en filigrane la question qu'elle se pose, qu'elle nous pose en attendant d'en parler bientôt à la machine à café 😄

Hey @slyxx si on commence à s'abstenir d'écrire lorsque l'on n'est pas sûr de ce que l'on écrit, et surtout quand on est pas sûr et que l'on se pose des questions (ce qui est une manière souvent plus élégante d'approcher des vérités) alors.... c'est qu'on est tous déjà....tuuuuuuuuut 😄

slyxxle 18 septembre 2019 à 20:44   •  

Merci pour ta réponse 🙂
Je crois que ce qui me met mal à l'aise c'est justement de ne pas savoir ce que les gens attendent concernant ces cas là et passer à côté (ainsi risquer d'offusquer ou de blesser).
Si tu n'attends rien que le partage, j'avoue que ça me "soulage" de ne pas avoir raté qqc. 🙂
En tout cas ton texte m'a bien intéressé!

Strangerquarkle 18 septembre 2019 à 22:03   •  

@Pacalou tu vois juste 🙂 Que tout se termine sans avoir donné un sens à ma vie est effrayant. En attendant la révélation, il me reste mes 5 sens, les livres et puis l'écriture. Je me méfie de la métaphysique mais le romantisme, c'est une esthétique qui me correspond 🙂

@slyxx c'est un sentiment que je connais bien ... Merci pour ta lecture et ta bienveillance 🙂 (après tout, qui écrit des trucs pareils et les publie sur un forum ?? normal que tu ne saches pas comment réagir 😂 )

@Serena j'ai moi aussi vécu quelques expériences troublantes, mais je suis trop rationnelle pour en tirer des conclusions ... J'ai grandi entourée de fantômes et je ne veux plus m'encombrer d'eux 🙂

Merci à vous pour vos lectures attentionnées, ça me change d'écrire sur des cahiers qui ne répondent jamais 🙂

Evaderhaindile 03 octobre 2019 à 05:01   •  

Moi aussi une drôle d'experience.Saint Paul assis près de mon lit, comme pour me consoler du decès de mon mari ,la veille.Moi qui me moquais des mediums ,des tarologues et autres marabouts, j'ai soudain basculé dans ce monde mystique ,imaginant que peut être, il existait un canal, pour continuer de communiquer avec lui.Je pense que la mort n'est pas une fin.Ghost m'a toujours fortement interpellée.De toutes façons on part tous d'un point A pour aller vers un point B...La seule difference est le temps passé entre ces 2 points.Sachant que c'est obligatoire,autant l'intégrer.Ce que je trouve dramatique c'est la souffrance.Dieu a si bien fait les choses que lorsque la douleur est extrême il y a "disjonctage "et fin de vie.Le corps humain est une machine extraordinaire.Et puis observe le régne animal.Moi qui aime tant mes animaux ....mais ils vivront une très "courte "vie.Mon toutou a déjà 4 ans...durée de vie d'un papillon?Il faut relativiser et donner de l'amour de toutes ses forces, avant de partir.De plus quel est l'humain qui est capable de connaître la durée de vie EXACTE de son prochain?En tous cas moi,c'est ce que je pense...Il y a l'espoir qu'ils se trompent et en plus tu ne connais pas l'avenir...Demain peut être que la recherche fera un bon en avant extraordinaire?As tu remarqué comme notre monde va de plus en plus vite en matière de progrès scientifiques?
Bien à toi stranger
Eva

Julienle 03 octobre 2019 à 11:33   •  

@Strangerquark

Ton post m'interpelle, récemment, j'ai intégré un rituel matinal de méditation sur la mort, et je constate que cela m'apporte une puissance et une confiance quotidiens : je me prosterne devant mon symbole, un vase brisé, et je m'imprègne de cette réalité, la dégradation inévitable de mon corps, puis le moment du dernier souffle, avec, avant, les souffrances qui vont avec.

Accepter cette réalité mais surtout en tirer les bonnes conclusions : c'est du fait de l'irrémédiable dégradation de mon corps, précédent sa fin certaine, qu'il est un devoir, pour moi, ce jour, d'honorer la vie, en moi et au dehors. Prendre soin, protéger, nourrir, renforcer, retarder au maximum cette dégradation. Autre conclusion primordiale : la mort est mon seul maître, je n'accepte de me soumettre à aucune autre autorité.

C'est comme si je m'étais enfin trouvé un maître, et tout en acceptant son autorité, je la défiais en même temps chaque jour.

Evaderhaindile 04 octobre 2019 à 03:23   •  

La liste de mes envies....Un bouquin sympa pour toi et pour nous tous!
Eva 🙄


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?