Philosophie et spiritualité

Feu ou pas feu

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Feu ou pas feu
Feu ou pas feu
Berangelle 24 janvier 2023 à 00:43

Salutations à vous toutes et tous,

De retour sur la place publique des apies ! J'adore vous lire, même sur des temps de pause, à la volée, je n'ai hélas pas le temps de participer aux différents sujets, aussi passionnant soient ils... En même temps qu'elle pierre ajouter quand je vois la richesse de ce qui s'écrit ?! ... La fermer, plutôt qu'écrire pour écrire, me va bien aussi... 😅

J'ai un sujet à vous soumettre, espérant qu'il trouvera un écho...

Dans un de mes domaines d'activité il y a un débat qui sévi depuis l'été dernier, c'est celui du feu. Dans le cadre des huttes de sudation (sauna avec dimension spirituelle) nous devons brûler 1 stère de bois pour chauffer les pierres et tirer une 15 ene de gros seaux d'eau. Tout cela pour suer un bon coup dans la hutte et laver au delà du corps, notre conscience.

C'est assez binaire...

Il y a les "chamanes" qui disent qu' il faut arrêter de brûler du bois pour cette activité très égoïste de bien être. Que l'heure n'est plus à brûler du bois, ni à tirer de l'eau.
Et il y a une grande majorité qui pensent que cela est très important de continuer à faire des feux, car c'est un élément essentiel, symbolique et indispensable dans toutes cérémonies dignes de ce nom...

Alors ce que je viens chercher ici, c'est votre point de vue, je suis témoin de la qualité de vos réflexions, depuis quelque temps que je lis les échanges ici... Et lire vos avis sur la question m'intéresse et pourrait me faire grandir.
Je fais partie de la minorité qui n'arrive plus à faire de feu. .. Cela me pose un problème de conscience, seulement de refuser d'en faire, me fait perdre du travail... Entre autre dans le milieu sportif où ils n'ont pas voulu entendre que cela me dérangeait de faire de grands feux de joie, alors que la planète brûlait déjà.. Je me demande si je ne suis pas à côté de la plaque...

Bref, vous, êtes vous choqué-e par le fait qu'on brûle beaucoup de bois acheté dans le cadre des rassemblement chamanique (par exemple dans les festivals, ils brûlent 12 steres de bois, entre les huttes et le feu central (qui ne doit jamais s'éteindre))... Je n'arrive plus à être solidaire et je me demande si j'exagère...

Merci si ce sujet évoque quelque chose en vous, de partager votre sentiment là dessus...

Hinenaole 24 janvier 2023 à 01:37  •   91240

salut.
drapal!
repondrai demain qd enfin libérééé délivrééé.
bonne nuit, porte toi bien. Bise.

Merlinle 24 janvier 2023 à 06:10  •   91244

Bonjour,
Je ne fais pas de feux "chamaniques", je vis dans une région qui devient de plus en plus à risque pour les feux de forêt, et tout feu en extérieur me semble un danger potentiel. Mais je me chauffe au bois, c'est mon chauffage principal. Je me fournis chez un agriculteur voisin, donc c'est du bois local et renouvelable (le gars n'a aucun intérêt à surexploiter ses parcelles de forêt sinon il n'en aurait plus au bout de quelques années).

Je crois que de manière générale, il s'agit avant tout d'utiliser du bois "durable" : prélevé localement et dans des forêts bien gérées, comme celle qui ont des labels reconnus
https://www.natura-sciences.com/agir/fsc-pefc-durable689.html

Maintenant je comprends qu'on s'inquiète de feux géants dont le seul but est de procurer un spectacle à quelques-uns. Pour les rassemblements "chamaniques", je ne sais pas, mais pour avoir participé à pas mal de cérémonies de Samain et de Beltane (avec des feux, donc), je ne vois pas en quoi un feu raisonnable pourrait avoir un gros impact sur la planète.

Plus globalement, j'ai un peu l'impression qu'on cherche à culpabiliser les gens pour noyer le poisson : on sait très bien d'où viennent le réchauffement climatique et la crise des extinctions d'espèces : les combustibles fossiles (donc pas le bois), l'élevage, la surexploitation des ressources, la déforestation massive et l'artificialisation des sols. Et tout ça, ce ne sont pas les individus isolés qui en sont responsables mais les grandes entreprises et organisations qui en tirent un profit. Montrer du doigt des pratiques genre chauffage au bois, c'est très malin côté communication car ça donne l'impression que les responsabilités sont diluées, ce qui dévie l'attention sur les vrais coupables.

Mes 2 € cents ;)

gildele 24 janvier 2023 à 07:16  •   91245

@Berangel, je rejoins entièrement @Merlin. ( Bois local, eco responsable et tout et tout) et plus encore ...
Je suis même persuadé que sur un certain plan énergétique, disons des " énergies subtiles", le plaisir de voir un " feu de joie* en festival enrichi l'énergie de la planète ( dans sa réalité de Gaia ) ...tout autant que celui qui sort d'une tente de sudation est appelé à voir autrement sa réalité .

Inutile d'objecter cette vérité purement physique : toute lumière retro- projetée : écrans de télé, d'ordi, de tel.portable comme de feux dans une cheminée ouverte ... fascine et capte l'attention car les ondes de lumières sont reçues différemment par les cellules de nos yeux.

Je rejoins également @Hinenao dans la pratique ancestrale de remercier de le nourrir, lui et sa famille, le poisson qu'il vient de pêcher ...
Aucun rapport ? ..pas sûr, ceci mis en relation avec la pêche industrielle des bateaux usines qui fabriquent en pleine mer des bâtonnets surgelés !

Surderienle 24 janvier 2023 à 08:04  •   91248

.
@Berangel
Le feu de camp permet d'activer son feu intérieur pour activer son mental et le mettre en transe.
Les outils catalyseurs chamaniques ( sons répétifs, mouvements de flammes, mouvements de la tête et du corps ) peuvent être réels mais également virtuels : comme imaginer être déjà en transe...
et/ou s'imaginer devant un grand feu communautaire...

Car on y est toujours de par sa petite étincelle intérieure vitale permanente...

L'autohypnose permet d'économiser l'énergie et d'activer son monde intérieur qui se met en synchronie avec le monde extérieur et l'univers entier.

Pas besoin de mettre le feu pour communiquer avec l'Essentiel.

C'est ma technique vibratoire non-violente et elle fonctionne parfaitement pour le bien-être et la thérapie.
😍

Merlinle 24 janvier 2023 à 08:29  •   91249

@Surderien oui, la flamme intérieure, c'est important :)

Maele 24 janvier 2023 à 11:39  •   91252

Ici c'est poêle à bois et bois tombé au sol ou poutres en chêne de récup ( travaux des copains etc) depuis des années

zozottele 24 janvier 2023 à 14:49  •   91261

Je suis dans la filière bois,et la forêt française est bien gérée,nous ne sommes pas en Amazonie.
Bon il y a de plus en plus de "dents longues" qui commencent à s'intéresser d'un peu trop près aux profits de la forêt.
Mais des luttes se mettent en place,et la forêt française est gérée de manière durable.
Alors non,il ne faut pas culpabiliser de brûler du bois de chauffage.

Berangelle 24 janvier 2023 à 20:12  •   91269

Merci beaucoup à chacun pour ces partages. @Merlin merci pour ces paroles qui m'aident à déculpabiliser. Merci @zozotte pour cet éclairage et pour ton lien merlin, je vais voir comment déjà nous fournir en bois de cette manière.

@gilde ce feu de joie que tu évoques me redonne de la joie et redonne comme une autorisation à célébrer dans la matière.
Je basculais depuis un an dans le tout symbolique, comme tu dis surderien, la flamme intérieure me semblait amplement suffisante... Mais force est de constater que dans la durée, le feu s'invite régulièrement et est nécessaire. Je n'arrive pas à renoncer pleinement aux huttes, elles reviennent sur le tapis tous les 4 matins !
Une mauvaise conscience à en animer était en train de s'installer... j'ai dû en refuser une 10 ene l'année dernière... Me sentant bizarre et assez seule dans ma vision... Assez proche de celle de surderien donc, mais jamais suivie par les collègues chamanes.

Vos mots sont très précieux, je sens que va pouvoir se jouer un réajustement de mon positionnement sur cette question et remettre de la joie à oeuvrer avec du feu.

Et le message de Hine qu'il me semble avoir lu dans un autre sujet où il faisait référence au poisson est un sujet tout à fait percutant. A la même échelle que nos stères de bois face aux forêts... Les quelques poissons que nous pêchons pour nous nourrir...

Vos réponses créent le decentrage dont j'avais besoin pour regarder plus loin que mon nombril 😜.

Hinenaole 24 janvier 2023 à 21:57  •   91271

Salut. 🙂

Drapal, le retour! 🤘

Finalement prems' sur le topic, mais bon 'dernier' sûrement à répondre. 😅 Suis enfin libérééé délivrééé, mais je n'ai pas pu m'affranchir avant, durant la journée, désolé... Et pourtant, c'était pas faute de brûler d'envie de venir répondre à cette question chaude comme la braise. 😋 Mais voilà, parole tenue, je suis là... 😉

citation :
je n'ai hélas pas le temps de participer aux différents sujets, aussi passionnant soient ils...

Pas grave. Dans ton propos, tu as explicitement manifesté tes lectures silencieuses et régulières. Cela vaut symboliquement participation au quotidien. On peut ainsi savoir que tu es là. Tu rejoins donc à mes yeux le cercle des membres récurent(e)s.

citation :
En même temps qu'elle pierre ajouter quand je vois la richesse de ce qui s'écrit ?! ...

Ouaip, feu et contre-feu, ça débat sec ici, n'est-ce pas... 😄

citation :
Je me demande si je ne suis pas à côté de la plaque...

Ah, et juste au passage, avant de commencer vraiment à répondre, je voudrais que tu saches aussi - explicitement aussi, de mon côté - que j'apprécie tout particulièrement les approches de questionnement en contre-point, c'est à dire, avoir une opinion et justement interroger autour de soi pour obtenir une contre-opinion plutôt que de chercher à trouver avant tout une confirmation de son propre point de vue.

Personnellement, je trouve cela beaucoup plus intéressant sur les plans intellectuel et humain. Le doute est une chose qui complique plutôt assez bien la vie, d'habitude. 😅 Cependant, quand l'expression du doute se fait de manière humble, j'sais pas, ça rend souvent les personnes qui l'exprime plus belles à mes yeux. Pour ça que je me suis dit, hier soir, tard, qu'il fallait absolument que je mette un "drapal" ici, parce que toi et ton sujet méritiez vraiment d'avoir une réponse la plus sincère possible... Merci donc pour ton approche réservée. 👍

citation :
Il y a les "chamanes" qui disent qu' il faut arrêter de brûler du bois pour cette activité très égoïste de bien être. Que l'heure n'est plus à brûler du bois, ni à tirer de l'eau.

Assez d'accord avec ces 'chamanes' anti-brûlage, mais...

citation :
Et il y a une grande majorité qui pensent que cela est très important de continuer à faire des feux, car c'est un élément essentiel, symbolique et indispensable dans toutes cérémonies dignes de ce nom...

... mais je crois que, comme dans tout contexte traditionnel, nul n'est tenu ou obligé de passer radicalement d'une position à une autre. Je trouve que c'est très bien que des personnes concernées communautairement de l'intérieur par ce type de rites se posent ces questions de la durabilité et du gaspillage possible de la ressource. Et, en même temps, trop vite changer demain, ça serait peut-être tuer aveuglément la tradition.

Quelque part, tente à sudation tradi ou gros moteur thermique urbain (par exemple), c'est la même approche. On veut très vite assassiner quelque chose pour mettre autre chose à la place sans se demander vraiment si c'est complètement bien fondé, et si même cela soit possible à substituer sans conséquences graves. Bientôt des ZFE partout, condamnation massive des vieilles technologies essence et diesel. A côté, futur pillage des ressources en lithium et en cuivre pour le rechargement pas moins massif d'un nouveau parc auto/moto et même pas d'uniformisation cohérente au niveau mondial. Plus aucune voiture classique dans les villes, et en même temps ailleurs dans d'autres pays, d'autres continents (Afrique/Asie sub), aucune mesure n'est prise en vue d'une harmonisation (même pire, les véhicules interdits ici continueront d'aller rouler là-bas, et le pétrole venant du Sinaï continuera à couler à flots pendant que les mines de lithium et cuivre deviendront des béances à ciel ouvert, à Madagascar ou ailleurs... Qui y gagne là dedans, finalement? La planète? Les business men? 🤔)

Bref, pour une fois, je ne me suis pas égaré dans un sujet. 😋 Oui, c'est bien la même approche des choses. Oui, cela mérite sans doute un passage en douceur d'un état à un autre, pour ne pas créer de rupture inutile, voir même un rebond et une lutte fraternelle qui ne ferait que ralentir l'harmonisation, si pas le choix, au final, pour des histoires de climat... toussa, toussa...

citation :
Bref, vous, êtes vous choqué-e par le fait qu'on brûle beaucoup de bois acheté dans le cadre des rassemblement chamanique (par exemple dans les festivals, ils brûlent 12 steres de bois, entre les huttes et le feu central (qui ne doit jamais s'éteindre))... Je n'arrive plus à être solidaire et je me demande si j'exagère...

Perso, IRL, je me fais parfois moquer quand je dis que je suis riche, non pas parce que j'ai les derniers bidules à la mode mais bien parce que je possède du bois en masse. Du bois de coupe classique, en fûts ou en branches, mais aussi du bois de récup telles que de très vilaines palettes et puis aussi d'anciennes boiseries domestiques qui "sèchent" en stockage disparate et disgracieux entre grand froid et soleil, le tout en attendant de devenir de l'énergie plus tard. Donc oui, je le dis, je suis riche de bois, et à ma manière je vénère chaque arbre couché, puis découpé, [tel le poisson à qui je dis Merci, bien vu @Berangel! 😉👍] qui finira dans mon 'incinérateur' domestique, pour me chauffer, mais aussi pour m'aider à cuire ma nourriture quotidienne puisque, quand je n'ai plus de gaz, en été, je passe directement à la partie cuisinière à l'ancienne, en deux temps trois mouvements.

Ainsi, sans être choqué, j'aurais tendance naturellement à me rallier à ceux/celles qui voudraient tenter d'éviter le gaspi. Mais comme j'ai dit plus haut, attention à l'effet de bascule trop violent et contreproductif! 😒

Je me dis que finalement, la solution, c'est peut-être de déjà commencer par diviser au moins la consommation de bois par deux, ça serait déjà pas mal (voire très bien, si c'est vraiment bien géré et employé) sans pour autant arrêter complètement l'usage des brûlages cérémoniels. Ensuite, puisque le bois est une ressource reconductible, peut-être que cette diminution devrait aller de pair avec un plan de plantation de nouveaux arbres. Si au final la consommation équivaut à la production de nouveau bois alors, l'effet négatif s'annule peu ou prou, et dès lors, il n'y a plus à avoir honte de consommer du bois pour des rites chamaniques. 😉

Bref voilà. J'espère avoir répondu à ton interrogation de fond, chère Berangel. A plus tard sur Apie, pour te retrouver en pleine forme et possiblement... dans le feu de l'action... 😋


Bises.


Hiné.

Kobayashile 24 janvier 2023 à 23:26  •   91281

D'un point de vue pragmatique, il y a un certain décalage à persister à faire du feu dehors.
Déjà l'homme des cavernes avait compris que le feu c'est mieux dans la grotte.
En même temps, avec tout ce qui brûle dans le monde ces derniers été, je comprends qu'il puisse y avoir un sentiment jouïssif de privilégiés qui peuvent se permettre de faire des grands feux tant qu'il reste encore du bois 😂

paradoxle 25 janvier 2023 à 00:06  •   91284

À priori, je dirai que tant que le bois qui brûle est replanté, niveau CO2, c'est pas un problème. Et un grand feu de temps en temps, franchement si ça fait bien, si ça réconforte, en ces temps tout pourris, c'est déjà ça de pris.
Mais j'ai eu une réfléxion, à propos des particules fines, c'est un peu de pollution en plus. Mais bon, à côté de dizaines milliers de Km carré de forêt qui brûlent chaque été, franchement, on est pas à ça près.

Sinon, @zozotte, à propos de la gestion du bois en France, c'est vrai que le bois est replanté au fur et à mesure. Mais c'est beaucoup des coupes rases à grande échelle et c'est pas cool pour la biodiversité (animale et végétale). Le modèle suisse est nettement, nettement plus respectueux, je te file un lien d'un reportage sur le sujet, si ça te dit.
Et il y a la technique des trognes aussi, où on ne coupe que les branches assez grosses pour faire des buches. C'est encore beaucoup usité en Belgique. Et l'arbre, malgré sa tronche en moignons, vit plus longtemps.

zozottele 25 janvier 2023 à 07:33  •   91292

Je veux bien le reportage @paradox.
Pour les coupes rases il existe des législations,il y a longtemps que je n'ai pas mis le nez dedans,il faudrait que je m'y remette !

Merlinle 25 janvier 2023 à 07:48  •   91294

Petite précision si vous ne le savez pas déjà : si vous utilisez du bois de récupération, sous aucun prétexte n'utiliser d'anciennes traverses de voies SNCF, elles contiennent un polluant dangereux :

https://robindesbois.org/les-traverses-insoutenables-de-la-sncf/

paradoxle 25 janvier 2023 à 17:00  •   91304

@zozotte
En Suisse :
voir la vidéo
En France :
voir la vidéo

Hinenaole 25 janvier 2023 à 17:29  •   91309

Digression par rapport au sujet initial, mais un grand merci à toi, @Merlin. 👍
Moi qui brûle un peu de tout, je vais tacher de garder l'info en mémoire vive. 😅

PS: Je viens de faire une recherche rapide sur le Bon Coin.
Effectivement, ça se trouve sans aucun problème à la vente...
🙁

Merlinle 25 janvier 2023 à 17:46  •   91311

Pour un usage personnel, on peut gérer de manière très écologique. Un ami qui possède quelques hectares de bois s'y fournit pour son chauffage, et il ne coupe que les arbres morts ou tellement endommagés qu'ils deviennent un danger. Il y a aussi des espèces d'arbres qui poussent comme de la "mauvaise herbe" et qui ne sont pas mauvais en chauffe, comme le saule (je parle d'expérience, je les coupe quand j'élague le tour de l'étang, quelques années plus tard ils ont repoussé !)

Berangelle 26 janvier 2023 à 00:54  •   91322

@Hinenao tu as tout à fait répondu à ma question de fond. Merci. L'idée de prendre le temps de la transition m'apparaît tellement sensée ! Réfléchir aux solutions pour continuer à oeuvrer plutôt que tout envoyer bouler... 😂 C'est du bon sens... Que j'avais visiblement perdu. Ma réaction radicale a été un peu violente en effet, à plusieurs niveaux... Et pour le monde de mes pensées, ça s'est bien entrechoqué !

Remettre de la mesure. C'est en train d'opérer dans mon cerveau, pour cela merci à chacun et il nous reste à prendre le temps d'étudier comment réduire notre impact sur la consommation de bois, trouver les bonnes solutions, les bons réseaux. En ça encore merci merlin pour l'info sur les labels.

@Kobayashi 😂 alors ça je garde, copier coller avec copyright s'il le faut ! ça va plaire comme "point de vue définitif" à l'équipe de clown chamane ! C'est un peu comme ça qu'on balançait l'année dernière.

@zozotte et @paradox
Vos réponses me boostent bien pour que je prenne le temps de lire sur la question de la gestion des forêts, que je connais très mal en fait.

@Merlin, bon à savoir. Je vais transmettre cette info à tous les saltimbanques autour de moi qui se chauffent avec le bois de récup qu'ils trouvent.
Je retiens aussi, qu'avec 1 hectare nous pourrions potentiellement êtres autonomes, juste en nettoyant chaque année, pour nos huttes...
Ça a fait émerger le souvenir d'une parcelle de forêt familiale, où je faisais mon bois de chauffage jadis en nettoyant, chaque année et ça suffisait... j'habitais à 5 minutes. Cela était sorti de mon esprit,j'ai quitté ce coin depuis des années... Ton anecdote à raviver la flamme du souvenir et pour le meilleur !

Efficace APIE
Regaillardie je suis.
(si le chamanisme s'éteint, je me lance dans la pub...😅)

Hinenaole 26 janvier 2023 à 01:02  •   91323

🙂 👍

Gloomycetolle 26 janvier 2023 à 01:26  •   91324

Pour moi le seul problème du bois c'est l'émission de NOx. Mais tellement d'émissions en cours que ce n'est pas un petit sauna qui fera la différence... Pourtant les petites rivières font les grands fleuves.
Mais arrêtons d'abord les moteurs thermiques et passons à l'hydrogène (solaire post-colonial que je n'espère pas, sachant malgré tout que la pollution des batteries n'est pas durable), avant d'interdire les saunas chauffés au bois.
Néanmoins le bois, hormis renouvelables, c'est ce qu'il y a de moins pire en terme de CO2 et de radioactivité milléniale (+ risques)...

Gloomycetolle 26 janvier 2023 à 02:44  •   91326

Pensez à élever des bactéries qui dissolvent les NOx (nitrate réductase éventuellement + nitrite réductase + mélange eau ammoniac + anammox) et la combustion de bois devient possiblement durable ! 😅

Mais je ne suis pas géoingénieur...

Merlinle 26 janvier 2023 à 07:21  •   91327

On peut (aussi) couper des arbres pour des utilisations rituelles... sans les brûler #MayPole ;)

voir la vidéo


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?