Philosophie et spiritualité

J'ai oublié mon corps.

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. J'ai oublié mon corps.
J'ai oublié mon corps.
Julienle 14 juin 2019 à 08:03

...

JuLLyle 14 juin 2019 à 08:42

Aller hop !! File !! direction la salle de muscu !! 😜

TomPhallosle 14 juin 2019 à 08:57

voir la vidéo

JuLLyle 14 juin 2019 à 09:42

😂 😂 😂 Excellent, j'avoue que je m'attendais a ce qu'il se prenne quelqu'un...

Bon, je renchérit parce que j'aime bien !!


voir la vidéo

Pacaloule 14 juin 2019 à 12:05

J'ai tendance à être dans le mental, du coup il m'a fallu beaucoup beaucoup de temps pour comprendre que mon corps n'était pas juste un véhicule, une enveloppe, que sais-je. Etre incarné...Est-ce que ça ne forme pas un continuum ? du biologique au spirituel...
On se retrouve vite à dissocier non ? Allez je vais marcher un peu ça va m'aider à réfléchir 😄

TomPhallosle 14 juin 2019 à 15:11

voir la vidéo
Et toc ;)

JuLLyle 14 juin 2019 à 17:45

@TomPhallos merci ! encore une belle vidéo...ou quand Rocky à tout plaqué pour devenir permaculteur !

@Pacalou, ça me parle ce que tu dis, c'est tout un chemin que de reconnecter les 2, surtout lorsque l'éducation et la société valorisent le mental.
@Julien, J'espère tout de même que tu n'as pas trop le moral dans les chaussettes, à en juger par tes points de suspension...
le fait d'en prendre conscience est déjà quelque chose d'important, y a t'il quelquechose qui te botte pour remettre du mouvement en toi, avec tous ces beaux exemples, il y a bien un truc motivant non ?
Aller chauuuuffe Bernard !!!!
voir la vidéo

LibertEchEriele 14 juin 2019 à 18:35

Vous êtes sûrs que c'était le sujet?
C'est marrant, moi, en voyant le titre, je suis tout de suite partie sur autre-chose. Mais alors, pour l'expliquer fffiiiiouuuuu!
Je sais pas, peut-être un truc comme la sensation de n'en avoir pas, de corps, de ne pas se ressentir comme incarné, d'être comme un magma de sensations, d'émotions, de pensée, de croyances, de doutes, d'espoirs, de rêves, de peurs. Des jambes, des gestes, des élans, des recroquevillements avec pour seule matière l'esprit.
C'était pas pour faire chier mon monde, promis! 🙂

Pacaloule 14 juin 2019 à 18:37

@JuLLly 🙂
Oui, notre corps nous parle, et plus on est dans le mental, moins on l'écoute, il nous indique ce qu'il faut faire alors qu'on s'obstine à chercher les réponses dans notre tête...
Notre tête devrait savoir se mettre au service de notre corps, de temps en temps, au lieu du contraire...
Et je ne parle même pas de notre coeur...
Misère, il m'a fallu près de 40 ans pour enfin comprendre qu'avec juste les sensations du corps, je pouvais sentir si j'étais ok avec moi-même, avec mes choix, avec ma vie de tous les jours etc...
pour quelqu'un de soi disant "intelligent", ça la fout mal 😂
ce sont les sensations de la glisse qui m'ont permis de tirer sur ce fil (dont je suis loin d'avoir dévidé la pelote)
Après chacun son truc..
Allez Julien !

Pacaloule 14 juin 2019 à 18:40

Ah bah @LibertEchErie, on en sait rien en fait ! On induit on induit...
C'est Julien qui pourra nous dire...mais ptetr que s'il n'a précisé, c'est qu'il voulait voir dans quelle direction ça allait partir ?

LibertEchEriele 14 juin 2019 à 18:42

Certainement, il en est bien capable ce bougre 😄

JuLLyle 14 juin 2019 à 18:54

Oh que oui !! Après, moi je sens de la tristesse...peut être que je me trompe !
@Pacalou, comme ça fait écho ce que tu dis, c'est pareil pour moi, je sens que le corps me donne tout ce dont j'ai besoin pour prendre mes décisions et pourtant...je me laisse encore rattraper parfois...comme si je n'arrivais pas encore à lui faire totalement confiance !

LibertEchEriele 14 juin 2019 à 19:15

Je viens de me rendre compte que ce fil appartient au thème philo, spirit...
Voilà pourquoi c'est le 1er que j'ai ouvert, et voilà pourquoi j'ai pris le titre autrement...

Pacaloule 14 juin 2019 à 19:22

De la tristesse, peut-être. Mais se taire, c'est aussi écouter. Ecouter les autres, écouter son corps...

Julienle 14 juin 2019 à 20:29

Coucou toute le monde :)

J'ai crée cet espace car déjà, il y a peu de discussions sur le bien-être du corps ici (premier indice :)

Aussi, du fait que ce site rassemble des gens qui ont tous en commun la curiosité (intellectuelle surtout), mais aussi des caractéristiques intellectuelles et cognitives particulières, les discussions et débats intellectuels sont naturellement assez pointus et vastes, ce qui m'a attiré et nourri avec grand bonheur - mais - mon souci personnel c'est que le mental, l'esprit, l'intellect, la raison, l'analyse, sont omniprésents, prennent toute la place, et me font régulièrement oublier que j'ai un corps - pardon, que je SUIS un corps, CE corps, d'abord.

Et sans m'en rendre compte, happé par mes interrogations incessantes, stimulées par ce site et ses membres, je suis revenu à zéro, niveau conscience corporelle, intuition, instinct, respiration, corps. La faute à personne, si ce n'est la mienne : je n'sais pas utiliser les forums, je suis novice, et radical ("qui va à la racine"), je fais tout à fond comme d'hab, j'arrive pas à lever le pied, j'épuise chaque découverte jusqu'au bout...

Je ne sais pas si la majorité des membres de ce site a cette caractéristique d'avoir la machine à penser qui tourne à fond tout le temps, mais moi j'ai ça, et finalement, arrive un moment où je dois décrocher, de l'ordi, de la réflexion, de l'analyse, du débat, de la quête conceptuelle et intellectuelle, de l'écriture, du langage, des mots, des lettres, des signes, des symboles, des opinions.

Respirer...
Bien profondément, calmement.
Rentrer en contact direct avec la vie, sans aucun écran, sans méthode, sans outil, sans croyance, sans pensée.

Ne plus se poser aucune question
privilège réservé à ceux et celles qui s'en sont posé beaucoup trop
jusqu'à en presque perdre la tête !
J'me les suis posées, les 10 000 questions sur les 10 000 mondes,
et pour chaque réponse, une nouvelle question.

Et d'ailleurs, ne pensez-vous pas que...

Ah oui merde, j'avais oublié :

RESPIRER

:))

Pacaloule 14 juin 2019 à 20:36

yes Julien

LibertEchEriele 14 juin 2019 à 20:40

Yes Julien! 🙂

Pacaloule 14 juin 2019 à 20:48

...! 😉

Julienle 14 juin 2019 à 21:04

Si seulement on pouvait passer un moment ensemble, en vrai, comme ça, en claquant des doigts... Respirer ensemble !

JuLLyle 14 juin 2019 à 21:32

Mais ouiiiiii !!! carrément, à chaque fil de discussion je m'imagine comment est chacun et je me dis que ce serait chouette de faire des fils de discussion en vrai !!

Pacaloule 14 juin 2019 à 22:03

Carrément...
Ca tombe bien, je bosse en ce moment sur un projet... c'est une cabine de téléportation...
Par contre, euh...je suis un peu raide en ce moment, et j'ai du mal à boucler le dernier tour de table pour le financement... vous ne voudriez pas investir ? 😄 😄

JuLLyle 14 juin 2019 à 22:04

@Pacalou bien tenté... 😜

Pacaloule 14 juin 2019 à 22:06

@JuLLy ah ça veut dire...non ? 😂

JuLLyle 14 juin 2019 à 22:08

@Pacalou attend je reflechit.....en effet c'est bien non !! 😂

Pacaloule 14 juin 2019 à 22:14

Bah... on n'encourage ni la science ni les interactions humaines ici...je vais me coucher...

Kezedjle 15 juin 2019 à 23:14

@Julien et @Pacalou

j'ai fait la même expérience assez récemment - à savoir, comprendre que j'étais surtout dans le mental, et que mon corps me servait juste de véhicule. Je me suis mis au sport (quand la météo ne m'emmerde pas) et à la méditation (quand j'emmerde la météo !). Et bah c'est curieux les sensations, c'est vrai.

Moi je cours, et une fois fini, j'ai 10 minutes de marche pour rentrer chez moi et reprendre mon souffle. Sarlipopette, que ces 10 minutes sont bonnes ! et le reste de la journée avec d'ailleurs. Je me sens bien je l'explique pas (ça, ça m'énerve !), mais je peux plus m'en passer maintenant.
Et la méditation, que c'est drôle aussi. D'abord tu te concentres sur le souffle (et tu réalise l'extraordinaire machine qui bosse pour toi jour et nuit, sans que tu lui dise jamais merci: tes poumons !), et après sur le reste du corps. D'abord, étape par étape, l'attention focalisée sur une partie à la fois; et ensuite tu maintiens cette attention ("Tiens, j'ai un muscle là, dans le bas du dos? Salut mec !"). Petit à petit, tu intègres le corps en entier et là ... là tu comprends que le véhicule de ta tête mérite le respect et l'attention. Ca va au dela des mots. Au début je me disais "oui la méditation, ça a l'air cool... mais ça sert à quoi?". Jusqu'à ce qu'un mec me dise "Ca ne se décrit pas. Au lieu d'écouter des gens en parler, fais le, et tu verras que les mots manquent pour décrire". Et vwala.

Avis à ceux qui cogitent trop, et qui croient que le sport c'est pas pour eux (j'étais de ceux là, genre vraiment): mettez-vous y vite, ça croustille (et franchement, ça évite les cogitations, rien que ça c'est bon !).

LibertEchEriele 15 juin 2019 à 23:27

Oui, c'est bon de ressentir son corps. Moi c'est la marche, tout le temps et quand je marche pas je me sens toute rabougrie. Le vélo, quelle sensation de liberté je trouve!
Oui, la méditation, et y'a pas besoin d'une heure par jour, 10 minutes, à caler avant un moment qui peut inspirer plus de stress, c'est encore mieux. C'est même parfois bluffant..
Et puis, au-delà du sport, se toucher avec tendresse, respect, ça vient quand on est déjà à un certain niveau d'estime de soi c'est sûr, mais ça aide aussi à en produire...

Cogitomle 16 juin 2019 à 01:42

Attention tout de meme au contre coup. Le plus difficile selon moi c'est l'équilibre, car se plonger corps et âmes dans des activités physiques c'est bien , effectivement pendant ce temps là on ne cogite pas.
Pour ma part, j'ai fait cela durant plus de 10 ans, je pense avoir été addict au sport, c'est vicieux car relativement bien vue dans notre société donc ca passe inaperçu. Mais pendant ce temps où je ne me posait plus de question, j'ai l'impression qu'une partie de ma vie a été laissée de côté... Et depuis que ça s'est réveillé, c'est la panique à bord un peu !

LibertEchEriele 16 juin 2019 à 09:06

Oui, je connais plusieurs personnes qui ont été ou sont accros au sport. Et, comme pour tout substitut, une fois qu'on l'arrête, il faut apprendre ou ré apprendre à faire sans. Mais ça n'est pas mon cas, en tous cas avec le sport...
Par contre Cogitum, je peux concevoir que tu aies l'impression qu'une partie de ta vie a été mise de côté mais, pour ma part, ça n'existe pas vraiment une parenthèse de vie, absolument tout ce qu'on peut vivre et expérimenter, pour moi, fait partie intégrante... du corps de notre chanson 🙂

Cogitomle 16 juin 2019 à 13:01

Je comprends ce que tu dis, c'est vrai que d'un certain point de vue, j'ai vécu entièrement tout ce que j'avais a vivre, mais c'est juste que je vois ce que le chemin d'à côté aurait pu m'apporter... L'insatisfaction... A méditer pour moi. Merci

Carolle 16 juin 2019 à 13:11

@Julien juste une petite remarque : j'ai du mal à m'identifier à mon corps et encore plus à mes pensées. J'ai l'impression que ce qui est vivant en moi habite ce corps et que mes pensées ne sont pas non plus cette chose vivante en moi. Mais je sens que je ne peux être ni en lutte contre mon corps , ni contre mes pensées, plutôt harmoniser l'ensemble, trouver ce calme. Et là alors, j'ai l'impression que je ne fais qu'un avec tout ce qui est vivant et qui habite ce corps ainsi que toutes les formes vivantes de ce et ces mondes...Et étonnamment lorsque cette harmonie se crée, mon corps se retrouve bien.

LibertEchEriele 16 juin 2019 à 16:24

C'est plus exactement ça, tout à fait d'accord Carol!

Julienle 16 juin 2019 à 21:34

@Carol
je crois comprendre ce que tu exprimes, dans la mesure où au final, j'ai l'impression de ne pas savoir me situer ni dans ce corps ni cet esprit, que je ne conçois finalement ni comme des sources, ni comme des buts, mais comme ce qui se trouve au milieu, des medias, des organismes de transformation, des recycleurs d'informations et d'énergies... Essayer d'isoler un "je" là dedans... mais nos environnements nous somment de définir notre "je clairement identifiable... constante lutte contre cette injonction...

Bonne soirée à tous !

Carolle 17 juin 2019 à 10:09

😉

Evaderhaindile 04 octobre 2019 à 04:09

N'empêche me suis toujours imaginée,mon corps comme une marionettiste toute vêtue de noir mais à l'instant où j'ai découvert la danse..Trop top..J'ai osé, les robes ,les talons..le maquillage.De plus tu es obligée de te concentrer ,donc plus aucune douleur pendant l'activité tu ne pense qu'à ta choré,et moi qui suis ronde j'ai integré que j'avais un corps, le mien que j'ai toujours voulu ignorer et que je devais mzintenant au contraire le chouchouter...Bon ok je pourrais manger mieux et dormir plus...Mais j'y cours!
Suis assez d'accord avec cogitum car l'an dernier12 heures de danse par semaine.Passé mon M1 et mon M2 à l'IFDS. (Institut de Formation de Danses de Société)pris 3 semaines de vacances danse...Encore... à Laguiole et puis j'ai dit STOP...burn out en vue...On va diminuer.L'an prochain que 3 heures le matin et relâche l'aprem!
.Il arrive un moment où il faut dire non Ecouter les signes d'épuisement du corps!On a toujours l'impression que ce qu'on veut on peut le faire...Ben non!Donc faut se ME-NA-GER!
Ok?
Foi de grand - ,mère!
😭 Eva

Berengerele 04 octobre 2019 à 21:05

S'occuper un minimum de son corps et le nourrir sainement pour être bien dans sa tête me paraît essentiel ! Et ça ne signifie pas qu'il faut soulever des poids, hein!

Fropople 04 octobre 2019 à 23:43

Mens sana in corpore sano 😉

Siryackle 05 octobre 2019 à 02:04

Je n'aurai pas dit mieux @Fropop. 😉
Laisser le corps s'exprimer sans passer par le mental...
"Poser sa tête" et laisser vivre son corps !
Quel bonheur ! :)

slyxxle 06 octobre 2019 à 16:31

Trouver l'équilibre entre l'esprit et le corps, est, j'ai l'impression, une tâche ardue pour les HP beaucoup tournés sur le mental. (Ah bon??? Tournés vers le mental, vraiment ??? 😜 😜 )

Notre fonctionnement occidental néglige aussi beaucoup le corps et ne nous encourage pas forcément à l'aimer comme il le mérite.
Les deux combinés donnent j'ai l'impression un mélange détonnant.

A nous de travailler en ce sens. D'apprendre à faire "redescendre" notre focus, afin de trouver un équilibre approprié.

Tout un programme en somme! 😬

Siryackle 06 octobre 2019 à 19:34

Exactement @slyxx !!
J'en ai bien conscience... mentalement, intellectuellement.
Mais je ne la pratique pas autant qu'il se devrait ! 😄 😶

Julienle 27 novembre 2019 à 15:38

@Carol @Merlin @ouestlebonheur @Fropop @Gottheim @slyxx @zebreperdu @emanu @Loise @Siryack @Asacks @Juliette... @Berengere @Id41 @ClaudiaSmith @Evaderhaindi @Cheshire @Fanny-146 @Roth @Sebunken @Strangerquark @Mirobelle @Cameleazebra @Etoile @SkaZoi @Globulon @InconvenientTruth @Chandra @Seb

@ tous les gens qui ont eu la curiosité et la patience de me lire, de me répondre.

Coucou,

Un petit message pour vous dire que je vais essayer - j'ai bien dit essayer :)) - de faire une pause de forums Apie, l'écriture me monte à la tête et fait effet boule de neige dans ma pensée, qui s'éparpille, et m'éloigne de mon corps, intuition, instinct. Cette hyperactivité mentale, bien que toujours enrichissante, me perturbe.

Je tiens à vous dire un grand MERCI pour votre attention, patience, curiosité. Peut-être se rencontrera-t-on dans la vie la vraie ? En attendant, je ressens le besoin d'y revenir, au plus vite, à la réalité, et réduire le nombre de mots dans ma tête, car là, c'est l'ébullition :)

Je suis un junkie des mots, accro à l'analyse, je dois constamment veiller à me sevrer, sinon je replonge, et je deviens invivable, pour moi, pour les autres. @Aurel, j'aurais tant aimé un package "sorties + MP" mais forums inaccessibles, pour les language-addicts comme moi lol :)) car la tentation est toujours là, juste en dessous, à quelques centimètres, à portée de doigt, des mots tout chauds, tout frais, des idées à la chaîne, des questions bouillantes, brûlantes même ! :))

Tant de beaux moments ici... On peut difficilement faire plus joli refuge virtuel ! Même dans les colères, les prises de becs : ce lien, ces mains tendues...

à bientot j'espère, en MP, ou en IRL... Santé à tous et toutes,

Je vous embrasse,

Julien

Carolle 27 novembre 2019 à 15:50

re-bonne retraite 😄 ( je te comprends) c'est qu'on a besoin de contacts dans la vraie vie en fait. Si seulement on pouvait explorer comme ça avec tout le monde....

zebreperdule 27 novembre 2019 à 15:58

Bon vent, à bientôt @Julien. Prends soin de toi 🙂

slyxxle 27 novembre 2019 à 16:06

A bientôt @Julien, reposes toi bien, et reconnecte toi bien aussi 🙂

Globulonle 27 novembre 2019 à 16:11

@Julien , en voilà une bonne idée 😄 reconnecte toi bien à Gaïa , je crois que je vais faire pareil ...

SkaZoile 27 novembre 2019 à 16:14

@Julien Bonne route !

J'espère que cette nouvelle excursion IRL sera pour toi une bonne expérience. Je te souhaite que du positif, et ce sera toujours un plaisir de te lire quand tu voudras passer ta tête par ici.

Merlinle 27 novembre 2019 à 16:23

A bientôt @Julien :)

Fropople 27 novembre 2019 à 16:26

Matane (à plus) @Julien

Etoilele 27 novembre 2019 à 16:45

Oui ça fait du bien de se retirer un peu de temps en temps afin de se reconnecter.
A bientôt @Julien !

Asacksle 27 novembre 2019 à 17:07

@Julien , quoiqu'il en soit c'est un plaisir de te lire sur ce forum, tellement ta pensée est riche. Alors reposes toi bien, autant que possible et à bientôt en sorties ou dés ton retour sur Apie 🙂

Fanny-146le 27 novembre 2019 à 17:11

@Julien : prends soin de toi, et au plaisir de te recroiser ici après ta cure de desintox verbale !

Id41le 27 novembre 2019 à 17:22

@Julien
Je te comprends. Pour ma part, je pars en vrille assez vite avec le virtuel. Mais ici, c'est trop sympa (et on prend le temps de réfléchir).

J'attends ton retour au plus vite... 😉 🙂

Gottheimle 27 novembre 2019 à 17:27

Salut Julien ! Reviens quand tu veux! 🙂

Berengerele 27 novembre 2019 à 17:38

Je comprends très bien @Julien. Je suis parfois trop longtemps comme happée par le site, pour lire ou échanger, et j'ai décidé aussi de moins m'y connecter ou d'échanger beaucoup moins car tout ça me prend du temps. Ce temps, j'ai envie de l'occuper à bien d'autres choses comme mon amoureux, la lecture, l'écriture, les amis du réel, la guitare, mon jogging, mes promenades avec mes chiens dans la nature, les visites culturelles et la méditation. Profites-en bien, respire, reconnecte-toi donc à toi. De toute façon, on ne t'oublie pas, hein ! Comment ça se pourrait d'ailleurs ! ;) Bises 😜

emanule 27 novembre 2019 à 18:19

😉 Respect agent Bouth

Sebunkenle 27 novembre 2019 à 19:48

Je comprend tout à fait ce besoin de déconnecter et de laisser refroidire le disque dure de temps en temps. En tout cas j'ai toujours trouvé tes sujets trés intéressants et profonds. Même si je n'ai pas répondu à tous. Enfin bon à la revoyure alors. 😀

ouestlebonheurle 28 novembre 2019 à 16:33

Bonne continuation et si tu as l'occasion de ne plus être accro fais un petit coucou :)

Mirobellele 29 novembre 2019 à 10:25

@Julien
J'arrive peut-être un peu tard. Mes pensées t'accompagnent.
A très vite ! Gros bisous

Loisele 30 novembre 2019 à 08:22

@Julien
From the wonderfull Wax Tailor (love you Wax 😍 ) ... and from @Loise. See you in another world... ;)

Time to go....

voir la vidéo
Ask me where I'm going
And I'll tell you where I've been.
Ask me who I am
And I'll say that I'm your friend.
Ask me what I'm doing
And I'll tell you I don't know.
Just trying to live through life
And now it's time to go.

Back when I was just a kid
I used to think the world was big,
But really it ain't that big at all.
(Not at all)

Foreign land in far away
Until I learned the truth one day,
In reality the world's quite small.
(World so small)

I sailed across the sea
To find another place to be
Where I could live so happily,
That would be the life for me.

I wanted to fly the sky so vast,
In a Jetplane traveling fast,
Looking out the looking glass,
Watching the clouds go past.

Ask me where I'm going
And I'll tell you where I've been.
Ask me who I am
And I'll say that I'm your friend.
Ask me what I'm doing
And I'll tell you I don't know.
Just trying to live through life
And now it's time to go.

I've been high and I've been low,
Seems like everywhere I go
Is a place I could call home.
(Home sweet home)

Yesterday is in my shadow
And today is a new battle,
Tomorrow's the great unknown.
(Great unknown)

But my ticket beds are pet.
Forcing my head no turning back.
The smoke is white, the coal is black,
The engine's pushing off this track.

Ship is setting sail again.
It's just me against the wind.
Where loneliness is my old friend.
Who comes to visit now and then.

(A time will come for all of us
To test that element of trust,
To climb aboard that paddlebus
That turns our ashes into dust.)

Ask me where I'm going
And I'll tell you where I've been.
Ask me who I am
And I'll say that I'm your friend.
Ask me what I'm doing
And I'll tell you I don't know.
Just trying to live through life
And now it's time to go.

ClaudiaSmithle 30 novembre 2019 à 11:16

À bientôt @Julien en ULM !

Loisele 30 novembre 2019 à 12:09

@ClaudiaSmith .... Meuh non tu confonds ULM et IRL !!!! 😂 😂 😂

Merlinle 30 novembre 2019 à 12:30

@Loise tant que c'est pas IRM ça va ;)

Loisele 30 novembre 2019 à 12:36

@Merlin. 😄 Pour l'instant tout va bien. À part peut être la tête? 😜

ClaudiaSmithle 30 novembre 2019 à 20:12

Non je confond pas @Loise je préfère ULM 😜

Loisele 01 décembre 2019 à 08:35

@ClaudiaSmith... Tu aimes planer alors ..... 😛

ClaudiaSmithle 01 décembre 2019 à 09:20

Tellement

Loisele 01 décembre 2019 à 09:28

Moi aussi ....

For you @ClaudiaSmith. Listen to this and ... float. Kiss!

voir la vidéo

Julienle 01 décembre 2019 à 10:06

Coucou la crew,

Un petit retour express, paskeu sur mon profil, sont mentionnées mes dernières interventions sur les forums, et ceux-ci sont assez intimes, donc je ne souhaite pas les voir sur mon profil à chaque fois que moi ou quiconque le visite ! Je souhaite les laisser là où ils sont sensés reposer, sur la page du fil de discussion à laquelle ils appartiennent, et nulle part ailleurs :)

Donc pour remédier à cette situation : un peu de remplissage, du coloriage, mais sans dépasser hein :)) Juste ce qu'il faut

La bise et bon dimanche à tous

Julien

Julienle 01 décembre 2019 à 10:06

Printemps 2013, Galle, Sri Lanka.

« Pas de musique. Pas de radio. Pas de télé. Pas de discussion. Pas de prières. Pas de moteurs, de klaxons. Pas de cris. Pas de pensée. Réveillé par la lumière du soleil, et par des bruits tout sauf humains, cacophonie harmonieuse de dizaines de chants animaux. Je retarde au maximum le moment où je prononcerai le premier mot de cette journée, tant ce matin sans réflexion est délicieux. Sur le balcon je contemple, je nourris mes cinq sens à la quiétude alentour. Faire durer ce moment le plus longtemps possible.

Juste en face sur son balcon, une jeune femme se tresse une queue de cheval face à un bout de miroir rouillé, sans savoir qu'on l'observe. Elle caresse son épaisse crinière de tant de manières, la saisit d'une poignée espiègle pour me dévoiler sa nuque, puis applique quelques gouttes d'onguent sur son visage acajou en un délicat massage. Elle se prépare à être belle ; elle n'a pas grand chose à faire.
Elle m'a vu. Elle se retourne, sans me sourire. Puis disparaît dans sa chambre.

Le soleil monte rapidement et ses rayons encore bienveillants commencent à percer à travers les feuilles de cocotiers gigantesques. Le bleu du ciel est déjà différent de celui d'il y a dix minutes. Il ne le sait pas lui même, mais il porte déjà un autre nom. Les dizaines d'espèces volatiles dansent leur ballet autour de moi, et je découvre autant de façons de faire claquer leurs ailes au vent, nerveuse, indolente, saccadée, arrondie, plané, à pic, en huit, en étoile... Le dessous de leurs ailes me reflète l'orange brillant du soleil dans leur course, qui commence à me faire plisser les yeux de son éclat.

Par terre, à mes pieds, une mangue et une noix de coco m'offrent un petit déjeuner idyllique, également convoité par une armada de fourmis flegmatiques. Et toujours pas un mot, dans mon esprit comme en dehors. Ce matin, pendant une heure, j'ai été le Bouddha. »

Julienle 01 décembre 2019 à 10:10

Été 2013, Tiruvannamalai, Inde.

"Être totalement dans le moment présent."

Rooo la la, celle-là, sublime, avec ses énormes seins, ses hanches qui débordent et ses lèvres retroussées... Elle doit être si chaleureuse, si confortable... Mais comment tu t'en dépatouilles ? Elle est presque trop pour un seul homme...

"Focaliser mon attention."

Waw, la p'tite asiatique en position du lotus, avec ses cils tracés à l'encre de chine et sa peau couleur porcelaine... Hmmmm... Me glisser lentement à ses cotés et lui faire un bisou dans le cou, pour délicatement la sauver du vide de ses songes...

"Ne pas me disperser."

...Et cette racée indienne élancée aux tous petits seins, qui récite un mantra silencieux en remuant ses orteils d'orfèvre, et transpire de sensualité, même dans cette glaciale antichambre du plaisir...

"Laisser filer les pensées sans m'y attacher, comme on regarde les nuages dans le ciel."

La jolie môme ! Docile, grassouille et gracile, qui s'abandonne totalement au moment en laisser échapper des râles sexués à chaque expiration, témoignages volatiles de son plaisir spirituel solitaire...

"Ne plus m'identifier aux spéculations de mon esprit."

Oh nan ! Elle porte un jogging si moulant qu'on peut lire sur ses lèvres... C'est tout à fait déstabilisant. Faut que quelqu'un intervienne ! Faut lui dire que c'est pas une tenue appropriée pour la sieste en groupe - ni pour le nirvana. A moins ce que cette histoire ne tourne en concours de culottes mouillées ?

"Respirer profondément par l'abdomen, et bien dégager mon chakra numéro 7."

Nan ! J'hallucine ! Quelle créature ! Ces jambes si athlétiques et si souples ! Le marron foncé de ses pieds qui s'éclaircit peu à peu pour un café crème à l'intérieur de son genou, puis s'évanouit en un clair caramel dans l'embrasure de sa cuisse... Et cette cambrure si sérieuse, si impérieuse ! Si je pouvais me glisser juste derrière elle, et, comme par magie, lui (...)

Julien ? Julien ! C'est la fin de la séance !
- Ah, oui ? Déjà ?
- Et oui ! Alors, cette session de méditation ? Vous sentez que vous progressez ? Vous arrivez peu à peu à vous détacher de vos pensées ?
- Euh... Ça avance, ça avance. Mais c'est lent...
- Peut-être qu'à la prochaine séance, vous pourriez essayer en fermant les yeux ?
- Je vais essayer... Mais bizarrement, ça me met mal à l'aise.
- Tiens donc ! Auriez vous peur que vos souvenirs ne soient plus encombrants que vos fantasmes ?
- Euh... Bah c't'à dire... Euh...
- Ne vous inquiétez pas, je resterai près de vous pour vous guider.
- Vraiment ? Vous feriez ça ?
- Bien sûr.
- Oh merci, Shivani.
- Mais de rien, Julien.

Julienle 01 décembre 2019 à 10:13

« La présence, l'attention portée à chaque respiration, profonde, de l'abdomen, des talons même, parfois, et jusqu'au sommet du crane, est le temple qui m'abrite et dans lequel je prie et profère mes louanges pour tout ce qui m'échappe, à chaque instant, en tout lieu, avec tout mot.

Et... Est-ce qu'on peut fumer dans le temple ?
- Vous pouvez faire ce que vous voulez dans le temple, tant que vous y porter toute votre attention.
- Comment ça ? Rien n'est donc interdit ici ?
- Tout est autorisé. Vous êtes libres et responsables de vos actes, tant que vous les faites en pleine conscience. Si vous fumez, alors ne faites que fumer. Observez la sensation de la première bouffée, la fumée qui caresse votre palais et envahit votre trachée, pénètre votre gorge, puis se faufile dans vos poumons, l'effet de la nicotine sur vos sens, ce léger trouble de la perception, l'accélération des battements de votre coeur, l'engourdissement subtil de votre cerveau, ce léger tremblement de votre main, puis la chaude exhalation de la fumée qui s'échappe, puis à nouveau, le goût sableux du filtre humide au contact de vos lèvres... S'il vous arrive de parler, alors ne faites que cela : écoutez le son s'évacuer de votre bouche et prendre son envol en s'éparpillant dans l'espace juste devant vous, comme un éternuement ralenti, ressentez la vibration du souffle qui s'extirpe de vos organes, observez la manière dont votre message atterri sur le visage d'autrui, et ce que celui-ci accepte et rejette à la porte d'entrée de sa pensée, ses oreilles... Fumer une cigarette, prononcer des mots, en en ignorant les effets, c'est comme prendre un rail de coke, sans se prendre pour une rock star ! Juste du gâchis...
- Mais vous êtes totalement FOU ? Quel genre de sage êtes vous donc ?! Vous prenez de la COKE ?
- Ne vous dispersez pas dans vos pensées, ne vous égarez pas en discussions, ne fuyez pas la rencontre, mais fumez, parlez, écoutez, soyez entièrement à votre cigarette, respectez la et cessez enfin de l'ignorer. Dansez avec elle ! Alors vous saurez alors ce qu'elle a à vous offrir. Idem pour vos mots, votre souffle, et vos pensées.
- Vous n'êtes qu'un vieux provocateur. Vous ne pouvez pas penser ce que vous venez de dire ! C'est irresponsable ! C'est notre santé, dont vous parlez là !
- Si vous voulez fumer, c'est la meilleure manière de faire. Si vous voulez arrêter de fumer, c'est aussi la meilleure manière de faire. Arrêtez juste de faire les choses à moitié. Vous ne savez même pas ce que vous voulez. Même chose pour le langage, l'amour, le sexe, le travail, la nourriture, TOUT. Vous faites les choses mécaniquement, sans âme. Sans vous. Vous êtes absents à vos vies.
- Mais vous êtes SCANDALEUX !
- Laissez le scandale à l'artiste en vous ! Ici on ne maltraite pas la matière ; on l'honore. On retrouve la fascination de l'enfant. Le scandale et la fascination sont nécessaires à une vie d'homme. Ne vous interdisez rien, mais faites les choses bien. Chaque chose en son temps. Et vous retrouverez alors la puissance d'une vie totalement instinctive. Et vous serez alors pleinement en mesure de faire les bons choix, sans aucune autre influence que vous même.
- Mais...
- ATTENDEZ ! Respirez... Respirons... Laissons passer un peu de temps, pour avaler les quelques mots que je viens de vous offrir et en bien faire le tour. J'ai accueilli votre peur, à vous d'accepter ce que j'ai à vous offrir, ou plutôt, sinon l'accepter, du moins y prêter attention.

(...)

« Nous y voilà... Languissons un peu au soleil de nos bienveillances... Le lion n'agresse que lorsqu'il se sent menacé...
- Mais... Mais... Le lion tue, tous les jours, pour se nourrir !
- La faim n'est-elle pas la première des menaces ? »

Julienle 01 décembre 2019 à 10:14

Ayéééééééééé

:)))

ClaudiaSmithle 01 décembre 2019 à 21:12

@Julien et beh ! Voilà à quoi ressemble les méditations parfois, faut pas se mentir 😜

@Loise j'adore 😍

Juliette...le 01 décembre 2019 à 21:20

Oui, courageux témoignage @Julien, je trouve

steineinle 01 décembre 2019 à 22:35

c'est superbement écrit, on se croirait plongé à chaque mot un peu plus sous la lumière, j'adore


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?