Philosophie et spiritualité

L'intelligence artificielle, jusqu'où va-t-on?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. L'intelligence artificielle, jusqu'où va-t-on?
L'intelligence artificielle, jusqu'où va-t-on?
Muriceaule 12 août 2022 à 18:22

L'Homme crée le robot à son image et essaie d'un faire un Dieu, plus performant que lui, évidement ! Le rêve c'est qu'il pense même mieux que lui. De fait, il lui donne les mêmes attributs physiques mais en beaucoup plus opérants, et il lui donne aussi l'accès à l'intelligence, artificielle soit, mais copiée sur le modèle neuronal humain. L'Homme ne pouvant faire autrement, le programme avec ses propres "défaults", (faut-il parler de tares ?) et là on s'inquiète, quoi si un jour, il a des sentiments ? quoi s'il obtient la conscience de lui-même ? quoi si peut-être il connaît le sentiment d'injustice et se rebelle contre ses maitres ? quoi s'il a faim de pouvoir et tue sans émotions ? Tout ça c'est un scénario de SF bien sûr. Mais je crois que c'est là qu'on y peut voir la projection anthropomorphique sur le robot, la réalité n'y est pas encore mais...

Pourquoi donc ne pas imaginer un robot « Dalaï-lama » avec sa bonté, son manque d'agressivité, son manque de binarité et de distinction manichéiste ? Pourquoi ne pas imaginer -tant qu'à l'imaginer parfait, un robot qui ait tous les côtés « positifs » d'une culture, des cultures, laissant de côté tout ce que nous n'aimons pas dans l'humain. Cela pourrait être un robot oriental, occidental, influencé par une pensée arabe, asiatique, européenne, américaine, sud-américaine, insulaire, primitive etc... Est-ce possible ?

paradoxle 12 août 2022 à 18:37  •   84802

L'éthique et l'AI, c'est très débattu. La chaîne Idéas in science en parle beaucoup. Par exemple :
voir la vidéo

Mais quand je vois qui finance les recherches en la matière, il est légitime de s'interroger sur le futur de l'AI.

Muriceaule 12 août 2022 à 18:45  •   84803

Il ne s'agit pas de l'éthique simplement mais d'une vision de ce qui est possible. Est-ce que l'humain a la capacité de créer quelque chose d'autre que son ombre? En somme passer de l'autre côté du miroir.

paradoxle 12 août 2022 à 19:19  •   84805

C'est bien possible.

Magda72le 12 août 2022 à 19:33  •   84807

Comme j´ai gagné du fric récemment avec l´intelligence artificielle en suédois, alors pour le moment, c´est du "basique", le robot doit reconnaitre un rendez-vous chez le docteur ou l´opération bancaire ou ce qu´on commande à manger.... C´est très loin des dilemmes éthiques, le dilemme du robot c´est de reconnaitre les noms, les accents (le mien en suédois), les dates etc.

Y a pas que l´intelligence artificielle a poser des choix éthiques, les vrais gens en chair et en os en ont tous!!! 🤩

Kobayashile 12 août 2022 à 21:27  •   84814

@Muriceau, question intéressante. La difficulté est la diversité des IA. Par exemple, dans tous les smartphones il y a de l'IA, dans tous les moteurs de recherches, les traducteurs en ligne, etc.
Ce dont nous pouvons nous rappeler est que tout cela est très marjoritement basé sur des réseaux de neurones profonds, deep learning. En résumé, c'est une énorme fonction statistique auto ajustable que l'on entraine sur des exemples plus ou moins variés jusqu'à obtenir un taux de résultats positifs satisfaisants.
Il n'y a donc aucune intelligence dans ce que l'on appelle de l'intelligence artificielle, à part l'ingéniosté des créateurs.
Seulement, avec la puissance de calcul actuellement disponible, nous sommes capables d'automatiser des processus humains avec un taux de réussite supérieur. Donc, ça peut se vendre et ça se vend.
En résumé, nous essayons plutôt de mimer l'homme, ce qui est déjà un grand défi.

Muriceaule 13 août 2022 à 17:29  •   84837

Le débat sur ce qu'est l'intelligence, on l'a pas encore fini! Reste néanmoins que l'apprentissage est un signe d'intelligence et que par conséquent l'IA en ce qui concerne le deep learning est donc (ou peut-on dire fait preuve d') une intelligence, qu'est-ce que vous en pensez?

Surderienle 13 août 2022 à 18:43  •   84838

.
L'intelligence la plus subtile gardera la main...
A l'homme de savoir garder sa subtilité en toute intelligence...
🤔

paradoxle 15 août 2022 à 21:37  •   84879

Oui, il y a une certaine forme d'intelligence dans le deep learning. L'IA qui a battu un homme au jeu de go a non seulement appris de son adversaire mais a fait une feinte stratégique inédite qui l'a déstabilisé.
Mais il y a différentes formes d'intelligence, aucune IA n'a encore d'intelligence émotionnelle mais ils y travaillent dur. Pour avoir des évocations de souvenirs, saisir le second degré, comprendre l'humour et rigoler sincèrement, il y a encore du boulot.

Kobayashile 15 août 2022 à 22:04  •   84884

@paradox, je ne suis pas d'accord avec cette analyse de Alphago Deepmind. C'est ce que les commentateurs ont dit pour ne pas faire perdre la face à Lee Sedol lors de la première manche.
Il a quand même perdu 4 parties sur 5 !
Alors non, ce n'est pas une feinte, c'est du calcul probabiliste suffisamment rapide pour surpasser l'homme ! Idem que le jeu d'échec.
On notera quand même que la méthode de programmation n'a pas donné lieu à des ordinateurs de go commerciaux, tout simplement parce que la puissance de calcul nécessaire est énorme.
D'ailleurs, Alphago était figé lors des parties. Il n'a pas appris de Lee Sedol, ni aucune partie de lui avant.

Alors, je répère deeplearning = fonction statistique capable d'apprentissage = zéro intelligence !

Le truc est que cela suffit à imiter certaines tâches dont l'homme à besoin, c'est cool 😜

Gloomycetolle 15 août 2022 à 23:41  •   84892

Il est aussi possible que la totalité des transistors dans le monde ne puisse dépasser un simple cerveau humain...
Ainsi, l'IA possiblement ne dépassera jamais de très loins l'intelligence humaine, x3 ? x5 ? Mais il est possible qu'elle (la totalité informatique) ne dépasse pas même x10 un simple humain.
On aura possiblement à faire à un être avec un QI de 190. Résoudra-t-il pour autant tous les problèmes ???

paradoxle 16 août 2022 à 06:31  •   84897

Le gars de Science4all est allé au sommet de l'IA aux States. Ça fait peur. (5 mn).
voir la vidéo

Laurent...le 17 août 2022 à 01:47  •   84948

https://www.journaldugeek.com/2022/08/09/une-intelligence-artificielle-a-decouvert-des-lois-alternatives-de-la-physique/

Oyez les copains, ça faisait un bail 😉

J'ai trouvé cet article que je trouve sympa, et qui se rapproche un peu plus de mon point de vue sur l'IA.

Arriver à créer une IA douée d'émotions me semble illusoire. Mais qui sait, que sommes nous, si ce n'est des machines organiques complexes ? Nos comportements sont régis par des décharges hormonales, traduis en signaux électriques etc etc... Et vu le résultat que ça donne... Me dis que c'est pas plus mal si on y arrive pas !

Et je croa également (car je suis un grand crapaud), que "intelligence supérieure/artificielle" ne rime pas avec altruisme, philanthropie... Ça rime plutôt avec pragmatisme, raison. Fi de la gentillesse, de l'amour... (Faire l'amour et laisser ce qu'on a de plus beau à offrir à l'univers, puis mourrir, ou l'immortalité d'une IA qui elle, se suffit à elle même ?)... Ça me fait penser d'ailleurs que ça fait un bail que je n'ai pas... NON, PAS ICI !!!...Ah oui, ne devions pas.

Donc, en plus d'avoir les dents qui rayent le parquet, je vois plus l'IA comme un "simple" outil. D'un côté, on a le tractopelle (mot compte double si inscrit dans une dissertation notée en philosophie) qui multiplie la force physique, de l'autre l'IA, qui multiplie l'intelligence (ou la force de l'esprit ?).

Et il faut savoir être à l'écoute (de son engin)(de chantier), pour en tirer les meilleures performances. Ainsi, le conducteur doit s'adapter à la machine et être à l'écoute afin d'optimiser "leur" travail. C'est la machine qui fixe la cadence.

Alors laisser une IA repartir de zéro, sans être "parasitée" par l'expérience humaine, me semble être très prometteur. Pourquoi le 1 est 1, pourquoi 1 ne serait pas le nombre d'or, 2 le nombre Pi, ...

De la même manière que notre langue parlée influe sur nos comportements/valeurs/vision, un autre language de la science enrichirat forcément cette dernière. Cf la médecine, entre l'acupuncture et les cachetons, quid des deux a raison ? (La vision occidentale qui consiste à se soigner quand on tombe malade, et la vision asiatique, se soigner pour ne pas tomber malade).

Mais pour sauver le monde, je crois qu'il va falloir compter sur nous même... d'ailleurs, ne comptez pas trop sur moi, j'ai d'autres priorités vitales en ce moment... Hum...

D'ailleurs, le salut de l'humanité (si il arrive) sera-t-il le résultat d'une seule entité, ou le résultat d'une harmonie générale ? Est ce Marvel ou ma culture Catholique qui me poussent à espérer l'arrivée d'un Messi qui fera tout le travail à ma place ? ... Moi Catholique ? Mais non, c'est les dessins animés qui m'ont grillés le cerveau...

Allez Nicky Larson, t'as fait assez de dégâts, bouton bleu

Kobayashile 17 août 2022 à 21:19  •   84987

@Laurent..., oui je l'avais cité sans la référence. Nous sommes dans de la dichotomie statistique à très grande échelle, rien d'autre, hélas, ou heureusement ? 😜


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?