Philosophie et spiritualité

Les lasagnes du "pourquoi ?"

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Les lasagnes du "pourquoi ?"
Les lasagnes du "pourquoi ?"
Abderianle 13 janvier 2022 à 22:29

Tiens, un truc connu mais qu'il est toujours amusant de garder à l'esprit ! 😄

voir la vidéo

Ambre31le 14 janvier 2022 à 08:42   •  

Est ce vraiment si connu ?
J'aime bien la dernière phrase, qui reconnait l'interlocuteur comme un Autre. Je trouve qu'il invite ainsi à la construction de la connaissance ... ou pas 🙂!

Abderianle 14 janvier 2022 à 16:53   •  

Oh Feynman est un humaniste et un libre-penseur. Et un esprit éclairé. Si avec tout ça il n'est pas connu... eh bien, don't look up ! 😄

C'est qu'il y a parfois plus de philosophie chez les "scientifiques" que chez les "philosophes" auto-attitrés ou non.

Opicinole 14 janvier 2022 à 17:35   •  

Il y a en plus chez les scientifiques une désinvolture qu'on ne trouve pas forcément chez les philosophes. Feynman dit qu'il n'a fait que bosser très durement et qu'il a expérimenté sur lui des expériences pour comprendre comment fonctionne un gars se rendant compte finalement de la diversité des modes d'approche et s'en réjouissant. Il est fun en effet.

Galateele 14 janvier 2022 à 17:45   •  

Hello @Ambre31 🙂
citation :
J'aime bien la dernière phrase, qui reconnait l'interlocuteur comme un Autre. Je trouve qu'il invite ainsi à la construction de la connaissance ... ou pas ?!

Le "ou pas" a effectivement toute sa place en ce sens que tout "pourquoi" renvoie moins à la construction d'une connaissance qu'à son existence même à savoir à ce qu'elle est.

Face à un phénomène ou à ses effets, le "pourquoi" peut recevoir une réponse adaptée en ce sens qu'elle sera satisfaisante pour la plupart des interlocuteurs.

Cependant, la tentative de réponse apportée sera-t-elle pour autant opérante à rendre compte de la profondeur des propriétés d'un phénomène au delà de toute la subjectivité inhérente à l'élan sous-tendant la question même du "pourquoi" ?

Aussi, la réponse apportée, pour être pleinement reçue et comprise, doit nécessairement s'inscrire dans une forme de subjectivité, ie une réponse qui ne pourra que s'illustrer dans ce qui est le plus familier, et donc le plus intelligible, pour l'interlocuteur concerné.

On comprend donc qu'à la seule question d'un "pourquoi", les tentatives de réponses apportées seront différentes fonction de la satisfaction de chaque interlocuteur (étudiant en physique vs interviewer).

Toutefois, vulgarisation ou pas (explication des propriétés et de leurs intéractions), les réponses apportées seront-elles pour autant opérantes à rendre compte des causes profondes, voire de LA cause, du phénomène questionné au delà de la description de ses effets ?

Un "pourquoi" renvoie en effet à plusieurs directions possibles, et donc lectures possibles, soit à une profondeur de "pourquoi" possibles.

Or, si l'on devait rendre compte de toute la profondeur des multiples directions sur lesquelles s'engage la question des "pourquoi", tout interlocuteur serait-il pleinement satisfait de la réponse apportée ?

A la Question posée de savoir pourquoi l'on ressent la force électromagnétique de deux aimants que l'on rapproche, l'explication de ses seules propriétés demeure en effet insuffisante pour rendre compte de l'expérience (réalité empirique) que nous en faisons.

Les lasagnes sont sans doute ce qu'elles sont - en l'occurrence excellentes 😋 - en ce qu'elles existent et ce, au delà de l'explication minutieuse de leurs recettes possibles.

On pourrait conclure que Feynman est à la physique ce que la mamma napolitaine est aux lasagnes.

Feynman était donc une mamma napolitaine !
😄

https://video.lefigaro.fr/tvmag/video/chef-contre-chef-quand-cyril-lignac-et-jean-francois-piege-apprennent-a-cuisiner-les-lasagnes-en-italie/6114800258001/

Sinon, outre le fait que cela m'a ouvert l'appétit, cela me fait songer à une discussion sur la matière noire que j'avais qualifiée de "matière invisible". On m'avait opposé que si la matière était invisible, cela ne pouvait valablement pas être de la matière puisque cette dernière supposerait d'être visible.

La question du "pourquoi" appelle-t-on la matière noire "matière invisible" (ou "manquante"), en ce qu'elle comporte d'insuffisance à la réponse pouvant être apportée, ne pouvait donc recevoir de réponse acceptable parce satisfaisante.


Enfin, je pense, comme souvent, que la meilleure réponse apportée - s'il devait n'y en avoir qu'une - serait celle empruntée à Forest Gump :

'« Pourquoi courez-vous monsieur? Vous faites ça pour la paix dans le monde? Ou pour les sans-abris? C'est pour le droit des femmes que vous courez? Ou pour l'environnement? ...»
Ils ne pouvaient pas croire que quelqu'un puisse être assez bête pour courir aussi longtemps sans raison...
« J'ai eu juste envie de courir! » '

Clivele 14 janvier 2022 à 20:12   •  

Moi j'aime bien quand une réflexion, elle est justement bien réfléchie.

voir la vidéo

Ambre31le 14 janvier 2022 à 20:25   •  

Mes doigts ont juste oublié le "co", je pensais coconstruction...


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?