Philosophie et spiritualité

Normes sociales

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Normes sociales
Normes sociales
Jamesle 08 avril 2020 à 22:32

Je me pose une question : est-ce réellement les normes sociales que je rejette ou plutôt l'importance qu'elles ont pour les autres ?
Certaines normes je suis sur que je les rejette car je les trouve débile bien que je comprenne pourquoi elles existe, mais pour d'autres que je trouve théoriquement correctes et utiles au bien être de chacun j'ai le sentiment que mon rejet viens d'autre chose, c'est assez dur d'être clair car je viens d'avoir cette réflexion et je ne l'ai donc pas encore beaucoup approfondie mais est-ce que vous voyez ce que je veux dire ?
Si vous avez déjà eu cette réflexion qu'en avez-vous conclu ? Même si c'est propre à vous et pas forcément valable pour tout le monde, ça m'intéresse !

Fropople 10 avril 2020 à 23:31

Peut être ton rejet des normes social vient-il comme c'est parfois mon cas de l'absence totale de remise en question de ces dernières 🤔
Par moment ces normes sociales semblent être des rails d'un trains, un chemin prétracé dont on ne saurait se défaire à moins de devenir une bête sauvage, un animal que le commun des mortels observerait comme étant une chose drôle, originale, curieuse, stupide... bref soumis au jugement de chacun. Au contraire si tu suis la route des normes social, tu ne sera pas jugé sur celle-ci mais sur tes écarts envers celle-ci.

Sous un autre aspect, les normes sociales sont une forme de croyance, même si certaines font sens a mes yeux, d'autres me semblent en tous points arbitraires et donc nullement aussi nécessaire et importantes que leur place respective dans les interactions sociale.

Nagushile 11 avril 2020 à 09:00

Tu pourrais donner des exemples @James ?

Juliette...le 11 avril 2020 à 09:12

@James, peut-être que ce qui t'énerve, ce sont plutôt les gens qui ne les remettent pas en cause. Et de quoi parles-tu exactement quand tu parles de normes? Des règles? De la loi? De la mode? (même vêtements, même musique, même programme télé, même voiture, même vocabulaire plus ou moins riche 😄 , même bouffe, mêmes vacances, même train-train, mêmes rêves qui se résument à ne plus en avoir... Bon, j'arrête là, c'est fatigant). Peut-être parle-t'on plus de pauvreté d'imagination, de créativité, de curiosité, de remise en questions, mais aussi d'altruisme, d'ouverture, de bon sens, de vivacité d'esprit. Et pourtant, on en a des gens qui enfreignent courageusement la norme. En ce moment, par exemple, ou ils dérogent au confinement en se pensant plus importants que les autres, ou ils appellent la police, parce-que le voisin est sorti deux fois et sans masque aujourd'hui. Quel courage! 😡
Faire son petit bout de chemin en adaptant la norme à ce que l'on est et ressent profondément, c'est courageux. C'est délicieux aussi par moments, de savoir que l'on demeure tout de même sa principale boussole. Mais c'est souvent difficile, parce-que c'est un voyage en solitaire.

Lounale 11 avril 2020 à 11:18

Avant de te répondre, j'aimerais bien savoir ce que tu entends par normes sociales, histoire de pas répondre complètement à côté de la plaque 🙂

Jamesle 14 avril 2020 à 04:43

Par normes sociales j'entend n'importe quelle norme sociale qu'elle soit dite, sous entendue que ce soit la loi etc, j'essaie d'analyser mon rapport avec ces normes afin de rester le plus possible objectif et de ne pas finir par rejeter toutes les normes qu'elles soient bonnes ou non juste parce que je n'ai pas envie de me sentir forcé de faire quel que chose en gros
@Fropop @Juliette
Oui en fait j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de ça, la non remise en question de la norme dans une situation qui n'est pas "normale" la rend forcément obselete mais les gens y sont parfois tellement accrochés que ça crée toute sorte de situations désagréables..
@Nagushi
Je vais prendre un exemple simple et un peu merdique mais je pense que ça représente bien le truc, donc on va dire que la norme c'est ne pas faire trop de bruit dans le bus.
Maintenant imaginons qu'on soit un jour de festival dans ce même bus disons à 22h la norme ne doit elle pas changer ? La norme sous entendue n'est elle pas en réalité " ne pas faire trop de bruit afin de ne pas déranger la majorité des gens dans le bus "? Si la majorité des gens dans le bus vont au festival alors c'est plutôt être trop calme qui pourrait déranger la majorité. mais pour certaine personne non, même sachant qu'il y a un festival peu importe ! Et ça, ça m'énerve

Même si la norme de base est bonne pour la majorité et donc logique, le fait de ne pas l'adapter à une situation exceptionnelle la rend débile et crée des conflits tout aussi débiles
De même pour la loi etc etc toutes sortes de normes en fait, les gens ont ils si peur que ça de se faire rejeter ou alors pensent-ils réellement que c'est la bonne solution ou alors s'en servent ils pour servir leur propres intérêts ? Sûrement un peu de tout ça..

Jamesle 14 avril 2020 à 04:49

En fait j'enlève la loi parce que la loi au moins s'adapte la plupart du temps avec des circonstances atténuantes etc
Exemple : tuer c'est mal mais tuer pour ne pas se faire tuer ça passe, donc j'enlève la loi ahah

Nagushile 18 avril 2020 à 13:56

@James Haha ! Ça me rappelle le bus navette des Eurockéennes de Belfort entre le festival et le camping ! Je peux t'assurer que là, les normes sociales étaient bien levées ! 😄 😜 🥴

Je ne suis pas sûr que la fête soit un bon exemple...ou alors s'en est un trop pertinent justement !
D'un point de vue anthropologique - soit un regard froid sur les meurs, coutumes, normes...etc - la fête est bien souvent le moment et le lieu où les normes sociales sont allégées voir levées. C'est le moment où tout un chacun peut se lâcher et se laisser aller (plus) librement à ses pulsions, ses désirs.
Prends par exemple le Carnaval, au Moyen-Âge, tu avais une tolérance temporaire sur la liberté sexuelle. Tu avais même des inversions de rôle entre maître et servants. Le maitre devenait pour un temps le serviteur, et vice-versa !

Donc c'est en quelque sorte une "norme sociale" de lever les normes sociales pendant la fête. 😉 Enfin je devrais plutôt dire "coutume" je suppose 🤔

Sinon, petite réflexion toute bête : si le conducteur se laissait aller à la fête, ca pourrait éventuellement mal tourner !

Cela dit je crois que je vois ce dont tu parles, mais si tu as un autre exemple...

Id41le 18 avril 2020 à 14:08

Les questions que je poserais : 1. Quelle norme rejeter ? 2. Se demander pourquoi la rejeter. 3. Se demander si on peut faire avec (même en étant pas d'accord). Si on trouve une réponse négative à cette dernière, ne pas avoir peur/honte de la rejeter.

Petit plus qui n'a rien à voir ici (veuillez m'excuser), mais que je trouve intéressant d'ajouter (pour changer les normes) : sur internet en général, on n'encaisse pas suffisamment la critique (qui parfois est un compliment et souvent bienveillante, mais même sans). Une critique ne doit pas forcément être écoutée, mais n'importe quelle critique doit être entendue et mérite réponse argumentée (et non critique).
(Je pense que cela est dû, à une exaspération d'internet à tord, ...au fait qu'il faut répéter plusieurs fois dans un espace qui se veut rapide et sans cesse renouvelé.)

Rothle 18 avril 2020 à 16:08

@James

ce que je comprends dans tes divers posts (en fait les suivants n'ont fait que confirmer la lecture que j'avais de ton premier post):
rejet des contraintes, habitudes ou du conformisme béat dès lors qu'absence de sens ou absurdité (absolue ou relative / contextuelle) du sens.


C'est ce que je comprends. Et aussi régulièrement vis, parfois à l'extrême (toujours dans la légalité cependant. chacun ses verrous), dans proportions, niveaux que pas grand monde sans doute imaginerait possible (au point que mieux vaut la plupart du temps ne même pas chercher à en parler ou à expliquer, parce que l'interlocuteur ne peut tout simplement pas se projeter dans quelque chose qui lui échappe totalement).
Et la façon d'y faire face est aussi variée qu'il y a de situation d'avoir à y faire face.

Reste que dans tous les cas, quand le rejet ou l'adaptation ne sont pas des options disponibles, c'est douloureux, même dans ces cas qui vus dl'extérieur peuvent paraître insignifiants.


C'est pas un "jour à exemples" donc je n'ai rien de très concret pour illustrer. Rien qui ne soit trop personnel en tout cas.
J'espère et pense que ce que j'ai écrit reste suffisamment parlant et évocateur. Au moins pour toi si je n'ai pas complètement compris à côté de la plaque ce que tu cherchais à exposer.

Id41le 18 avril 2020 à 16:16

@Roth

Accepter/contempler l'absurdité pour son absurde ? (Puis chercher autre chose comme l'amour, sinon l'amitié ?)

Rothle 18 avril 2020 à 18:13

@Id41
je n'ai malheureusement (?) la plupart du temps pas cette sagesse (si c'en est une ) ou cette distanciation quant à l'absurde.
Le plus souvent c'est réaction épidermique, voire traumatique (sens propre).

Jamesle 01 mai 2020 à 00:59

@Nagushi déjà désolé pour le temps de réponses j'ai eu quelques problèmes de cellulaire, j'aime bien ta façon de voir le temporaire rejet des normes sociales comme une norme sociale, je trouve ça intéressant et vrai, merci ça m'aide à voir les choses d'une autre manière. Ça dediabolise un peu les normes si je puis dire, par contre je saurais pas trop trouver d'autres exemples j'ai fait du mieux que j'ai pu 😂 désolé
@Roth c'est exactement ça que j'essaie d'exprimer et je trouve ça très parlant, le fait d'être bloqué entre l'acceptation et le refus je trouve que ça dit déjà bien les choses et ça exprimé bien le problème.. J'essaie de le prendre à la rigolade quand je peux et que ce n'est pas si important dans ma vie ou alors que l'autre ou les autres personnes n'insistent pas trop pour que je vois le monde à leur manière mais sinon j'avoue que ça m'énerve beaucoup et que j'ai du mal à le gérer, c'est sur ça que je veux progresser, pour ma propre sérénité et pour utiliser mon énergie à des trucs plus intéressants

Glorfindelendille 17 août 2020 à 23:32

"est-ce réellement les normes sociales que je rejette ou plutôt l'importance qu'elles ont pour les autres ?"
Il y a des personnes qui sont plutôt "17 ième" avec le petit guide de comment se comporter "dans la société" (fait pour les nouveaux bourgeois, pour leurs apprendre à "bien se comporter" dans cette nouvelle structure social) .... ça m'ennuie ... voire ça m'agace comment ils arrivent à imposer leur moral/comportement ... on croirait que pour eux certains Saints sont "méchant" comme quoi il y a quand même un problème culturel de fond qui tend à se dissocier de leurs propre société européenne.

Sinon par exemple le coup de " l'orthographe ça témoigne du respect" je trouve ça limite abrutissant. J'écris pour communiquer, il n'y a pas d'autres finalité. Il y a souvent mélange entre "tu me portes pas assez ton attention sur moi" (au final c'est très infantile comme comportement) et l'effort (encore que des personnes ne s'investissent pas dans les relations personnellement c'est juste pour la dose quotidienne ou il y a d'autre qui veulent rencontrer, nous avons pas tous le même but et pourtant on se créer des conflits à causes de divers fonctionnement).

Problèmes d'intégration, de respect de soi voire même aussi chasteté (il n'y a pas que le sexe dans la vie, ce mot a une signification plus englobante, je vous laisse chercher la signification) . à la place de chasteté(faut pas confondre avec virginité), j'aurais pu dire aussi "bonne distance relationnelle".

Je crois déjà d'être c'est mieux que d'être uniquement par le regard de l'autre.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?