Philosophie et spiritualité

Psychologie Positive

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Psychologie positive
Psychologie Positive
Zebra3le 16 février 2019 à 21:26

A la demande de @Pix, j'ouvre ici un premier fil sur un domaine que j'ai expérimenté, qui a, et qui fonctionne encore pour moi :
La psychologie positive qui, à l'inverse de la psychologie traditionnelle qui a pour but de vous ramener d'un état émotionnel négatif (-) à zéro (neutre), la psychologie positive permet de passer d'un état neutre à positif (+). La psychologie positive est issue des neurosciences et fait l'objet d'études très sérieuses à Harvard.
Je ne suis pas thérapeute, ni psychologue, simplement un autodidacte de la discipline.
Pour ceux qui me découvrent, lors des graves difficultés de la vie que j'ai rencontrées il y a quelques années, je tiens à préciser que j'ai suivi une courte thérapie traditionnelle (qui a révélé mon '' état '') suivie ensuite de l'application des préceptes de la psychologie positive découverte par hasard.
(Voir mon post '' le jour où j'ai rencontré une fée '')
Je serai heureux de partager avec vous mes expériences et connaissance sur ce sujet.

Zebra3le 17 février 2019 à 08:54

Tout d'abord, ayant une belle collection de livres sur la discipline, je ne peux que vous conseiller de lire celui qui est à mon avis le plus facile à lire, celui qui se lit comme un roman et qui pourtant expose clairement les 7 préceptes de la psychologie positive :

'' Comment devenir un optimiste contagieux '' par Shawn Achor aux éditions Belfond.

Vous pouvez trouver très facilement des tonnes de médias sur le net mais je vous le déconseille. L'important dans la pratique de cette discipline est de bien comprendre les principes de base et, à mon avis, une source de qualité comme ce livre est largement suffisante au début.
Mon conseil, débutant (e), ne vous polluez pas avec trop d'informations.

Plus tard, vous pourrez approcher d autres ouvrages que je trouve personnellement plus difficiles à lire.
Je vous en donnerai la liste (non exhaustive) plus tard.

Merlinle 17 février 2019 à 09:27

D'après ce que tu en décris, les résultats semblent impressionnants.

Personnellement, je ne suis pas un fan de la psy en général, quelles que soient les méthodes. Comme je l'avais expliqué dans un autre fil (qui a dérivé), je mets la psy au même rang que la religion : ça marche pour ceux qui y croient.

Je pense cependant qu'il est toujours nécessaire de connaître tous les aspects d'un domaine, y compris négatifs. La fiche Wikipedia de la psychologie positive comporte un volet auquel il peut être intéressant de jeter un oeil pour les personnes que cette technique intéresse :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_positive#Critiques_de_la_discipline_%C2%AB_psychologie_positive_%C2%BB

(ce post n'a pas pour but de dénigrer les expériences des uns ou des autres, juste à apporter quelques éléments d'information critique afin que tous puissent se faire leur propre opinion) :)

Justine18le 17 février 2019 à 09:53

Bonjour à tous les deux. Je me suis intéressée à la psychologie positive après m'être renseignée sur la communication non violente et l'éducation bienveillante (que de mots galvaudés pour les allergiques à ces méthodes :)) . Ces méthodes changent vraiment la vie. Et je trouve assez surprenant de constater que beaucoup restent dans de vieux schémas, qui pourtant ont prouvé leur limites (voire des conséquences assez tristes).
@Merlin, bien sûr que cela ne fonctionne que si on y croit. Comme tout ce qui n'est pas tangible. Comme la religion, ou comme l'amour. Ces choses n'existent que si on le décide. Et si une personne a trop peur de sortir d'un schéma, elle ne pourra pas le faire par magie. Cependant, je ne sais ce qu'il en est de la psychologie positive, mais pour l'éducation bienveillante, les neurosciences ont largement prouvé son intérêt dans le développement du cerveau.
Merci pour l'ouverture de cette discussion et les références !

Justine18le 17 février 2019 à 09:58

Par contre, de ce que moi j'en pratique (c'est à dire à titre tout à fait personnel, et mes sources à ce sujet sont sans diute faiblardes), je n'ai jamais lu nulle part que les émotions négatives étaient rejetées, bien au contraire. Elles sont naturelles (et utiles comme mentionné dans l'article), l'idée étant de leur accorder la place qu'elles méritent et ne pas se les coltiner en fardeau pour rien. Mais peut-être suis-je dans le faux.

Zebra3le 17 février 2019 à 10:00

L'être humain n'est qu'un paquet d'habitudes, si on change ses habitudes, si on apprend à son cerveau à identifier, à faire le focus sur les bonheurs (petits, tout petits, grands), on changera alors la perception de sa propre existence.
Le bonheur est relatif, personnel, à chacun d'apprendre à faire le focus sur ce qui te fait vivre.

Pacaloule 17 février 2019 à 11:52

Bon, j'ai envie de remettre moi aussi mon petit grain de sel sur la psy...il faut être très très prudent sur le sujet, mais Merlin, ce n'est pas parce que tu n'appréhendes pas quelque chose avec ta raison ou ta sensibilité que ça n'existe pas. Par exemple, on ne voit pas les atomes, et pourtant on sait qu'ils existent, de par la mesure des effets qu'ils ont etc...Je pense qu'en psycho c'est un peu la même chose, avec toutes les réserves qui s'imposent bien entendu ce n'est pas une science. Je pense aussi qu'il y a des personnes à qui ça parle plus, parce qu'elles reconnaissent certaines choses en elles (et non pas seulement parce qu'elles y croient, ce n'est pas de l'autosuggestion, c'est un peu plus compliqué).
Après il y a des gens qui sont si solidement charpentés psychologiquement qu'ils ne voient même pas la solidité et la symétrie de leur maison...pour eux c'est normal, tout est au carré....et la psycho, c'est quand même avant tout parler des failles, des fenêtres aveugles, des trous dans le jardin, des portes fermées et des calculs de structure ..

Merlinle 17 février 2019 à 11:58

@Pacalou : je n'ai pas dit que ça "n'existait pas," simplement que c'est lié au phénomène de croyance, qui au niveau individuel est très réel. Et oui, je suis d'accord, c'est plus compliqué que l'autosuggestion. La notion de réel en elle-même est un sujet complexe :)
Mais en ce qui me concerne, la psy n'est pas ma religion, elle ne fait donc pas partie de ma réalité.

Pacaloule 17 février 2019 à 12:06

Oui...Du réel, j'ai juste envie de dire que nous interagissons avec lui. D'où sa complexité et sa richesse.
ok, je respecte, d'ailleurs je connais d'autres gens qui sont comme toi, fermés sur le sujet, et qui sont très bien au demeurant 😄 😄 😄

Zebra3le 17 février 2019 à 12:34

La psychologie positive n'est pas une thérapie à l'instar de la psychologie classique, elle n'utilise pas du tout les mêmes outils. La grande différence de la psychologie positive est qu'on peut la pratiquer soi-même avec des techniques toutes simples. La psychologie positive est basée sur les travaux des neurosciences. Pour ma part elle ne peut donc pas remplacer une thérapie classique si notre propre état psychique est dans la ''zone négative''. On peut passer par un coach pour apprendre si la lecture rebute. Le mot ''psychologie'' n'est peut-être pas le bon, personnellement je dirais plutôt '' apprentissage du bonheur '', et bien entendu à chacun son bonheur.
Il faut être réaliste, dans la perception personnel de son propre bonheur, il y a 50% d'hérédité, de génétique, et 50% d'apprentissage. Nous ne sommes donc pas tous égaux devant notre propre faculté à apprécier notre bonheur. Maintenant, j'ai envie de dire que ce n'est pas très important, car si la méthode permet d'augmenter son propre ressenti du bonheur, et bien c'est déjà ça, et pourquoi s'en priver ?

Pacaloule 17 février 2019 à 12:40

Oui...on peut aussi identifier les trucs dans lesquels on kiffe...dans lequel on ne voit pas le temps passer et on prend du plaisir..le flow...
cf Csikszentmihalyi

Zebra3le 17 février 2019 à 12:41

En conclusion, si état dépressif => thérapie classique pour revenir en zone neutre.
Puis ensuite => psychologie positive.

@Justine18 tu es dans le vrai.

Maintenant je précise que mon référentiel est ce que j'ai vécu, moi et ma famille, et comment nous nous sommes sortis de drames épouvantables, avec la psychologie traditionnelle (je n'aborderai jamais ce sujet ici) puis ensuite la psychologie positive.
(Évidemment il faut que la relation avec le thérapeute soit de qualité etc...etc...)

@Pacalou oui tu es sur la bonne piste. On appelle ça les expériences de pleine conscience. Ça rappelle la méditation.

Je vous parlerai des 7 principes juste après. (Parce-que là, j'ai les crocs !)

Si d'autres personnes ont des connaissances en '' apprentissage du bonheur '' elles sont les bienvenues, je n'ai pas la prétention de tout connaître ni de ne jamais me tromper hein !

Ah ! Oui, une dernière chose. Chacun a le droit d'y croire ou non, mais pour que cela marche sur soi, il faut y croire et pratiquer, pratiquer, pratiquer jusqu'à ce que cela devienne une '' habitude ''. Et là, miracle 😉

Pacaloule 17 février 2019 à 13:53

Bon...je suis rassuré alors 😄
bon appétit !

Pixle 21 février 2019 à 13:47

Rho waouh ah ben tu vois @Zebra3 que ça intéresse :) J'débarque !
Donc moi comme Merlin je suis une septique de base MAIS pour le coup je crois plus en la psychologie, qu'en la religion ou autre régime miracle au curcuma (même si c'est bon) !
Donc j'ai commandé le bouquin, et même si cela ne boulverse pas ma vie, c'est bon à prendre, et à ajouter aux bouquins de Lamas bouddhistes ou autre. C'est positif, et ça rappelle des choses simples, évidentes, humaines qu'on a tendance a oublier en laissant place net au stress et aux idées plus noire que noire (putain je sais plus si les couleurs s'accordent.. comme dirais les gars de Waynes World.. Chui à chierrrrrr!!! 😂)
Moi qui suis très sujette au stress, et à la réaction de mon corps à toutes émotions aussi infimes soient elles, si ça peut m'apporter (en travaillant un peu, mais comme je souhaite être mieux et positive, la volonté et l'envie (d'aimer ah non c'est Jonny) sont là) !

Zebra3le 21 février 2019 à 15:03

cool@Pix il faut être dans l'instantané.

Zebra3le 21 février 2019 à 15:15

La psychologie positive n'est pas une science exacte au sens "strict" du terme mais est basée sur des études très sérieuses menées dans des établissements de recherche, notamment Harvard. Les préceptes découlent de ces recherches basées sur des études statistiques et observations comportementales.
Si ça peut aider à voir la vie meilleure, pourquoi s'en priver ? Il faut y croire, croire en les neurosciences. Si on fait un blocage il est évident que ça ne marchera pas.
Pour luter contre le stress, il existe différentes méthodes. Déjà, il faut savoir ce qu'est une sensation de stress. Ce livre a été pour moi un outil qui m'a vraiment aidé à sortir d'une zone "neutre" pour passer en zone positive, à un moment de ma vie où j'en avait vraiment besoin. Aujourd'hui j'en ai beaucoup moins besoin car j'ai acquis certains automatismes comme le lâcher-prise qui permet justement d'éviter des situations de conflit ou de stress.

Justine18le 21 février 2019 à 15:33

@zebra3, j'ai l'impression qu'on se tourne vers cela quand ça devient une nécessité. Je ne sais pas pour les autres, mais ce qui m'a menée à la psychologie positive, c'est surtout qu'à ce moment là de ma vie c'était ça ou baisser les bras totalement. Et j'en suis ravie parce que les peines et les douleurs ne disparaissent pas, mais la façon de les gérer est tellement plus saine.
Après, sans doute certaines personnes ont les dispositions pour réagir de façon positive aux événements sans même s'en rendre compte, et à ce moment là, je comprends bien qu'on puisse avoir l'impression d'enfoncer des portes ouvertes...

Zebra3le 21 février 2019 à 15:39

@Justine18 oui c'est exactement ça. le cerveau fait le focus sur les bonnes choses et positionne les mauvaises en arrière plan. On a tous un certain niveau d'appréciation relatif du bonheur. Il est constitué à 50% d'inné et 50% d'apprentissage. On n'est donc pas tous égaux devant le sentiment de bonheur.

Justine18le 21 février 2019 à 15:46

Ah oui, 50/50, c'est énorme. Je comprends mieux ma façon de réagir (entre autre) quand je scanne mon entourage !

Merlinle 21 février 2019 à 15:53

Tant que cela fonctionne pour vous, j'en suis heureux... pour vous. Mais je pense qu'il y a un risque à vouloir toujours systématiser la "pensée positive". Une excellente analyse du phénomène se trouve dans le bouquin "happycratie", dont vous pouvez trouver une critique ici :

https://www.liberation.fr/debats/2018/09/09/eva-illouz-contre-la-tyrannie-du-bonheur_1677588

Une interview de l'une des auteurs :

Zebra3le 21 février 2019 à 15:58

La psychologie positive ne doit pas être confondue avec la pensée positive. elles n'ont rien à voir entre elles.

Merlinle 21 février 2019 à 15:59

Si tu regardes la vidéo, elle parle bien de psychologie positive (et de Seligman)

Zebra3le 21 février 2019 à 16:01

Il y aura toujours des détracteurs sur tout et heureusement, je l'accepte.

Zebra3le 21 février 2019 à 16:07

Le but de ce fil n'est pas de faire l'apologie de la psycho positive, mais de témoigner qu'à un moment de ma vie où j'en avais besoin, elle m'a aidée à remonter la pente et surtout à surmonter d'énormes coups durs de la vie. Aujourd'hui je l'utilise moins car j'en ai moins besoin. Si ça peut être un axe de travail sur soi pour aller mieux, pourquoi s'en priver ? (de zone neutre à zone positive je précise)

Merlinle 21 février 2019 à 16:10

Je comprends ton approche, et je ne te critique pas personnellement. Je pense juste que lorsqu'on aborde de tels sujet, il est important d'en montrer tous les aspects et implications.

L'angle de Happycratie, qui ne concerne pas que la psychologie positive mais un ensemble de méthodes ayant toutes en commun de privilégier le bonheur individuel, est de montrer en quoi cela peut avoir un impact sur nos sociétés et comment cela peut être utilisé pour promouvoir un ordre social donné... Je trouve ça intéressant :)

Didier54le 21 février 2019 à 16:15

Pour moi la psychologie n'est pas une croyance, mais plus une expérimentation de compréhension de nos schémas de pensée. J'ai du mal avec la notion de psychologie positive car elle entraîne un déséquilibre, un extrême... elle permet de se leurrer la face, ce qui pour moi n'est vraiment pas bon. L'être se construit avec du négatif et du positif, il va par rapport à ses références passées, tenter d'équilibrer ses rapports. Le fait d'imposer de manière non naturel cet équilibre, créer un manque naturel de l'autre côté de la balance... en tout cas c'est mon opinion... je pense en effet qu'à court terme la psychologie positive fait du bien, mais je pense que n'est qu'illusoire, il faut voir à long terme... ou alors trouver une solution pour compenser la partie négative de la balance...

Justine18le 21 février 2019 à 16:17

@Merlin, je viens de regarder à nouveau cette vidéo, et une fois encore, ça ne parle pas du tout de ce dont je parle.
Il ne s'agit pas du tout d'être heureux en dépit des autres, sa définition est aux antipodes de ce dont je parle. Il s'agit d'être en accord avec ses besoins et ses idéaux. Il s'agit d'accorder aux choses la place qu'elles méritent
(Donnez-moi la force de changer ce qui peut être changé, accepter ce qui ne peut l'être et la sagesse de distinguer les deux- voilà quelle serait ma définition).
Je crois qu'il y a de grosses confusions en fait (comme l'éducation bienveillante qui est vue comme du laxisme, alors que c'est le contraire !)

Zebra3le 21 février 2019 à 16:20

"...La raison pour laquelle Israël avait des notes aussi hautes (ndlr dans l'évaluation du bonheur) était sans doute que l'ennemi commun (donc l'état de guerre) créé de la solidarité, et avoir de la solidarité c'est avoir un niveau de bien-être plus grand"

Là je vous laisse en juger. (à 5'45)
On ne parle pas de la même chose en effet.

Justine18le 21 février 2019 à 16:24

Heu... Je passe sur le fond, mais sur la forme elle se contredit en plus !

Merlinle 21 février 2019 à 16:25

@Justine18 tu parles des bienfaits qu'une technique a provoqués pour toi. Ce n'est pas l'approche du bouquin, ni la mienne.

Le risque dont il faut être conscients je crois c'est la systématisation de méthodes qui contribuent à une idéologie. Quand on va insérer les travaux d'un Seligman et d'autres dans une manière de façonner la société et de renforcer un modèle social et économique donné en plaçant une notion de bien-être individuel (relatif) en opposition avec une transformation sociale bénéfique.

C'est en ça que j'ai apprécié la position d'Illouz et Cabanas, en gros c'est une réponse de sociologues qui analysent les implications politiques et sociales de méthodes psychologiques alliées à des courants économiques (pour faire simple) (rire).

Zebra3le 21 février 2019 à 16:26

La partie négative de la balance est traitée par une thérapie classique à laquelle la psycho positive ne se substituera jamais.

Zebra3le 21 février 2019 à 16:28

Mon MP reste ouvert bien entendu.
Le but de ce billet n'était pas d'entrer dans des oppositions idéologiques mais de partager des expériences. Je ferme ce billet pour ma part.

Merlinle 21 février 2019 à 16:32

@Zebra3 @Justine18 je voudrais juste qu'il soit clair que je ne vous attaque pas, et que je ne critique pas votre approche individuelle qui apparemment vous réussit bien :)

Justine18le 21 février 2019 à 16:33

@Merlin, je crois qu'on ne se comprend pas. Il ne s'agit pas d'idéologie, et encore moins de l'idéologie d'un bonheur individuel qui ne souffrirai aucun compromis ni aucune empathie.
Le bonheur ne peut exister malgré l'autre. Et il ne peut perdurer s'il se fait en dépit de la morale. Et encore une fois, je trouve qu'elle est de très mauvaise foi dans son argumentation, puisqu'elle avance des idées qui n'ont été promues nulle part mais qu'elle pense avoir compris (après elle a un truc à vendre hein !).
Qu'on n'adhère pas je me comprends tout à fait, mais mentir pour vendre un bouquin, désolée mais ça ne me va pas.

Justine18le 21 février 2019 à 16:35

@Merlin, je ne prend pas du tout mal, et très sincèrement, je comprends qu'on n'adhère pas, et je le respecte tout autant. Je ne suis pas d'accord avec les arguments.
Je peux entendre que ce n'est pas une science, et qu'à ce titre, on n'a aucune preuve. Mais là, je trouve que c'est malhonnête de la part de cette dame de présenter les choses de cette façon.

Justine18le 21 février 2019 à 16:38

@Zebra3, pour ma part (et je pense que Merlin est d'accord), il n'y a aucun problème, on débat, et c'est tout. Après à tous les deux, je présente mes excuses si je suis trop sèche ou désagréable, j'ai tendance à ne pas toujours mettre les formes, et mon but n'est surtout pas de blesser, aussi, si je l'ai fait, j'en suis désolée.

Zebra3le 21 février 2019 à 16:40

@Justine18 non tu ne l'as pas fait.

Pixle 21 février 2019 à 16:41

Personnellement je n'ai pas assez d'intelligence pour voir tout ça, le bien le mal, d'une méthode psychologique, enfin si, mais non.
Je vais du coup découvrir plus et je jugerais si, pour moi elle est aidante, sans me transformer, mieux appréhender les choses, ou améliorer un peu le quotidien, alors je prends, tant que cela ne m'engage pas auprès d'une secte, ou d'un médicaments miracle, ou je ne sais quoi.
Si c'est juste des petites techniques qui peuvent faire du bien.
Si ça ne fait pas de mal, si c'est juste inutile pour certains, mais bénéfique pour d'autres et que cela ne repose pas sur des croyances mystiques, alors je vais me renseigner !
Être positive c'est de toute façon ce qui me représente le plus, en tout cas je le suis pour les autres. C'est envers moi qu'il faut que je bosse un peu :P
En tout cas je ne veux pas fermer d'option tant que ce n'est pas farfelu.

Une étude récente sur le placebo est incroyable, on a prouvé que croire permet que le corps apporte (pas pour tout, on ne peut pas guérir d'un cancer en y croyant) des améliorations dans les résultats sanguins, et la santé. A partir de là ça ouvre un champs de puissance de l'esprit, de la pensée, et de la manière de gérer et de ressentir les émotions, de modifier son état de santé, et c'est formidable.
Les Mathieu Ricard et compagnie essaient de le prouver depuis longtemps. Et cela commence à se vérifier ! On ne connait pas les compétences exactes de chaque partie du corps, du nerf vague, du cerveau, et je pense qu'on va être surprit.

Donc merci pour ton témoignage, je suis loin d'être crédule, mais je tiens d'abord à vérifier et ressentir moi même l'effet de ce bouquin et de la psychologie positive et si une seule partie est bonne à prendre, je prends, si tout est bon à prendre, je prends, si non, et bien j'aurais au moins découvert et appris des choses :)

Merlinle 21 février 2019 à 16:54

@Justine18 pas du tout ! Je craignais de mon côté que mes interventions soient mal interprétées :)

Pixle 21 février 2019 à 17:18

@Merlin il ne dit jamais les choses méchamment, c'est ça qui est bien; toujours précautionneux, des mots intelligents et pesés dans des gants de velours doublés polaires.
j'aime bien. j'aimerais bien causer comme ça.. voilà. c'est tout. hihihi

Justine18le 21 février 2019 à 17:22

T'as toujours le mot @Pix, pas la peine de te convertir à notre secte, tu peux déjà être gourou (ou grand gourou ;))
@Merlin, Pix a résumé, tu as la critique constructive alors c'est intéressant !

Abderianle 24 février 2019 à 14:49

Si Pix devient gourou, ça veut dire qu'on aura un culte ithyphallique ? Je refuse de poser comme modèle, en tout cas (je tiens à mes parties).
Voilà ^^.

Stickle 25 février 2019 à 10:07

Bonjour à tous.
Je ne connais pas du tout ce type de psychologie positive.
La psy traditionnelle, m'a servie lors de mon burn out, et m'a fait passer dans un état neutre.
C'est pour cela que ce sujet m'interpelle, je vais vite lire ce bouquin.
Merci à toi zébra 3.(fan de starky et hutch pour ton pseudo ??)

Zebra3le 09 mars 2019 à 21:12

Pixle 09 mars 2019 à 21:24

😂 Au fait j'ai lu le bouquin !! Je retrouve déjà beaucoup de choses que je fais, ou essaie de faire. Même si le livre est très axé sur le travail, et qu'il y aura toujours des choses à redire, je peux dire que je suis d'accord avec une immense partie de ce qu'il écrit.
Pour l'avoir constaté dans la vie, dans ma vie ! Et dans celle des autres. J'ai repris quelques exemplaires et je vais en passer à des gens. On verra. moi en tout cas il m'a fait du bien ce bouquin, de là à dire qu'il changera ma vie peut être pas, mais il m'aidera à agir, quand j'aurais peur, et à d'autres petites choses au quotidien. Donc merci Zebra3 ! 🙂

Zebra3le 09 mars 2019 à 21:32

Tu viens de me donner un gros kiff, @Pix. Si ce bouquin t'a fait du bien, que demander de plus ?
Remercie toi d'avoir trouvé l'énergie d'activation pour prendre le temps de le commander et de le lire.
Tu sais de quoi je parle maintenant 😉

Je t'invite à l'offrir, une fois que tu n'en auras plus besoin, à la personne qui te demandera de lui prêter.

Kalimaliciale 10 mars 2019 à 02:30

J'aurais pas dit mieux : miaou.
XD

Pixle 10 mars 2019 à 10:59

C'est pour ça que j'en ai racheté 3. Pour les offrir.
Oui ce sont de bonnes et sensées choses qui sont écrites dans ce bouquin. Pas de secte ou de gourou comme me l'a sorti un collègue. Juste une manière de prendre les éléments de la vie. De les utiliser. Et déprendre le courage d'oser et de se planter. Pour repartir ! ?

Zebra3le 10 mars 2019 à 11:53

Oui, exactement. Non il n'y a pas de gourou.....
Je peux comprendre qu'il puisse exister des septiques, comme pour tout.

Zebra3le 10 mars 2019 à 11:55

Super ton geste @Pix. Et ça renforce l'estime de soi en plus 😄

Pixle 10 mars 2019 à 11:57

ça j' compte bien 😄 elle en a besoin la Pixouille d'estime ! 😜


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?