Philosophie et spiritualité

vérité, réalité et ressenti

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Philosophie et spiritualité
  4. Vérité, réalité et ressenti
vérité, réalité et ressenti
Laurent-Mourillonle 17 octobre 2022 à 00:18

erratum lire réel et non ressenti

bonsoir
THEORIE (dans le dictionnaire les mots réalité et réel ont bpresuqe els mêmes sens, il s'agit d'une "thèse":
nouvelle façon de présenter les choses, et non d'une explication universellement admise)

A] la vérité=ressenti de Pierre est un récit sincère de Pierre

si Pierre dans son salon a pris du LSD sa vérité peut être un champ dans lequel il croit courrir

B] la réalité de Pierre est son interférence avec son environnement

dans l'exemple c'est un mur invisible dans lequel il se cogne

C] le Réel est ce qui est commun à Pierre et Jacques (resté sobre) et à tout observateur

Dans l exemple, c'est le mur.

on y accède en confrontant les ressentis de tous les observateur.

Le ressenti est iillusion,

Juliette.le 17 octobre 2022 à 06:44  •   87337

C'est bien avec tous les ressentis qu'on fabrique une vie en société, non? Enfin, qu'on pense le faire quand on demande son avis à Pierre, Paul et Jacques par le biais des urnes. Evidemment, c'est loin d'être suffisant pour que toutes les sensibilités soient représentées. 🥴

S'il y avait confiance, chacun pourrait être écouté dans son entièreté. Les circonstances particulières qui ont jalonné sa vie seraient prises en compte dans l'examen de ses dires, et amèneraient à "attendrir" les règles. Ce qui est heureusement un peu le cas quand même. La société regorge de droits concernant certaines situations qui ne nous concernent pas personnellement mais qui regardent notre voisin, notre nièce, et plein d'autres.

D'autre part, certaines personnes possèdent comme des antennes, sont dotées d'une sensibilité, d'une acuité, qui leur permettent de voir certaines choses avant les autres, ou de manière plus claire, de savoir déchiffrer leur environnement plus précisément, plus largement... Entre parenthèses, le LSD peut, à certaines occasions, s'avérer miroir grossissant de la réalité.

Une société, un groupement d'individus, ne peut pas prendre en compte absolument tous les ressentis d'absolument tout le monde. Mais elle fait honneur au réel, il me semble, quand elle réserve aux cas particuliers une écoute de plus en plus ouverte.

Heureusement, il reste l'expression artistique, pour donner une réalité ( l'épaisseur du trait des mots écrits noirs sur blanc par exemple, comme si tout le vécu était contenu dans ce volume d'encre séchée) à toutes ces vérités que d'autres n'ont pas vues, pas crues...

paradoxle 27 octobre 2022 à 19:03  •   87793

Le ressenti est illusion mais tout est illusion.
J'ai entendu une belle phrase sur la réalité, de Daniel Kunth Astrophysicien qui fait une conférence sur le noir dans l'univers, il fait en conclusion un parallèle avec l'oeuvre de Soulages, ce peintre qui vient de mourir :
"On ne connait pas le statut de la réalité, tout ce que nous connaissons c'est comment elle réagit quand nous rentrons en conversation avec elle, les lois de l'univers sont les lois qui nous disent comment la réalité nous répond quand nous la questionnons. De la même façon, on ne peut pas être plus prêt de l'oeuvre de Soulages qui nous dit aussi à sa façon le lien entre lumière et matière, entre l'oeuvre et le spectateur."

Le ressenti est aussi une façon qu'à la réalité de nous répondre. Et c'est en confrontant nos ressentis que l'on s'approche un peu plus d'une certaine réalité, en croisant nos récits. On peut même changer de vision des choses. On accède pas au réel, on adhère à une vision plus viable, qui tient mieux la route et permet d'avancer.

Juliette.le 27 octobre 2022 à 19:45  •   87797

Oui, et on pourrait tout aussi bien dire "tout est réel" que "rien n'est réel". En tant qu'humains en tous cas, nous n'avons la capacité d'accéder qu'à des vérités solitaires, ou des vérités "grossières" quand il s'agit de ressentis communs, des accords portant sur des sentiments "en gros", des valeurs communes, mais, puisque jamais exactement vécus de la même façon que l'autre, toujours plus ou moins imaginaires, souvent fantasmés...

Plumedemilanle 06 novembre 2022 à 19:12  •   88196

bon, déjà, faire une différence entre réel et réalité est un peu douteux sauf si l'on prend en compte le réel comme un point de vue personnel, c'est-à-dire ce que je taxe de réel qui fait partie de ma réalité mais n'en est qu'un aspect... de mon côté, je pense que la réalité englobe jusqu'à l'irréel, dans le sens de réalité non manifestée, mais qu'elle dépend avant tou d'un niveau de conscience... prenons un exemple parmi les simples : un citadin en vacances dans le sud, ne connaissant ni l'apparence ni les propriétés du thym, se promène dans la garrigue et en croise sur son chemin, que verra-t-il ? un buisson ! d'ailleurs, il n'y prêtera peut-être aucune attention et, si on lui demande le soir comment s'est passée sa journée, le thym, bien que faisant partie de sa réalité, sera passé à la trappe ! par contre, une autre personne, connaissant la plante et ses prorpiétés, prendra le temps de s'arrêter, d'en remuer le feuillage pour s'imprégner de son parfum et peut-être même d'en cueillir pour se faire des tisanes... on peut même ajouter que le deuxième énergumène reconnaît le thym mais ne saurait différencier le thym à thymeol, le thym à linalol, le thym borneol (le plus adapté pour expectorer selon moi) alors qu'un botaniste avéré saura les distinguer... bref, vous voyez où je veux en venir ! la réalité dépend du niveau de connaissance et du niveau de conscience et c'est une vérité indéniable... dites-moi si je me trompe ?!
quant au ressenti, lui ne dépend ni d'une connaissance ni d'un état de conscience, il est avant tout une question de goût... choisit-on d'aimer ce qu'on aime ? non, on aime sans décider d'aimer et c'est là, à mon sens, que le ressenti tient de l'inné bien qu'il dépende aussi des acquis... comment aimer une tomate sans en avoir jamais mangé ?!
pour en revenir à la notion de réalité, ce qui m'interroge, pour avoir une vie onirique très active, c'est de savoir à partir de quoi on peut décider que la réalité du monde "palpable" serait plus réelle que la réalité du monde des rêves mais j'avoue que devant cette énigme insoluble mon petit cerveau d'humanoïde, peut-être par simplicité, à décidé que les deux font partie d'une même réalité !
la vérité ??? ben, c'est peut-être, et surtout, d'accepter que nous évoluons dans un monde paradoxal où le plus important est d'être vrai soi-même vis-à-vis de soi et vis-à-vis des autres !

Solmyrle 07 novembre 2022 à 02:19  •   88205

Tout est illusion. Le mur aussi, car au fond ce mur, est un tas d'atome. Le monde, le réel, tout n'est que vibration, énergie et fréquence.

Le ressenti, est sûrment ce qu'il y a de plus fiable en fin de compte. Car c'est le ressenti, qui capte la longueur d'onde, le degrès d'énergie et la bonne fréquence.

L'intuition, l'instinct, le sixième sens. Est ce que nous avons de plus fiable, pour un peu qu'on comprend qu'il dépend de l'état d'esprit. Tout part de l'esprit, un bon état esprit calmera le mental, ce qui permettra d'être au contact de son intuition.

La réalité est une illusion, le ressenti est le réel de sa personne à l'instant T. La vérité n'a pas d'importance pour soi, seulement pour le groupe et la science.

Tout est en mouvement. Le ressenti peut changer pour la personne, en quelques minutes. La même situation avec les mêmes acteurs, peut être vécu différement à 5 minutes près. Nous sommes en mouvement perpetuel, nos pensées, émotions, inconscient et jugement, bougent en permanence.

Fréquence, vibration et énergie, voilà la réalité.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?