Sciences et techniques

Et vous, que faites-vous pour réduire votre empreinte écologique?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Sciences et techniques
  4. Et vous, que faites-vous pour réduire votre empreinte écologique?
Et vous, que faites-vous pour réduire votre empreinte écologique?
Melusinele 21 septembre 2020 à 07:14

Bonjour à tous,

Sujet qui me tient à coeur, je me lance, oui, c'est rare 🙂 ... L'idée est de partager ses bons plans...et faire des émules?

Ras-le-bol des longs trajets en voiture pour aller travailler, je me suis mise comme objectif de trouver un logement et un travail à maximum 7 km l'un de l'autre pour pouvoir facilement utiliser le vélo. Chose faite pour l'instant si ce n'est que je dois trouver un autre logement, mais toujours avec le même objectif.

J'ai choisi un travail qui me permet d'agir directement sur les impacts environnementaux d'une région.

Et j'ai enfin pu vendre ma voiture!

A chaque fois que j'ai eu un jardin, j'y ai planté des espèces indigènes et fait un potager... Et il est assez surprenant de voir comment les voisins y prennent goût... En général, beaucoup prennent du temps à entretenir une "belle" pelouse digne d'un terrain de golfe et lorsque je plante une fourche bêche dans le sol, on vient gentiment m'avertir que la terre est très mauvaise dans le coin et que rien ne pousse... Il suffit souvent d'une année de culture pour voir l'année d'après des voisins, planter une fourche bêche à leur tour... Viennent les échanges de légumes, de graines,...

J'essaie aussi de réduire mes déchets... Ce n'est pas encore au point, objectif actuel 🙂

Et vous?

Merlinle 21 septembre 2020 à 09:00   •  

Bonjour !

Intéressante question. Ces dernières années, j'ai drastiquement réduit ma consommation de viande, je suis passé de 2 fois par jour à 2 fois par mois maximum. J'ai aussi arrêté de boire de l'eau en bouteilles (plastique), j'utilise maintenant des gourdes (verre et inox). J'ai aussi un potager, même si je ne suis pas très doué, j'expérimente. J'achète mes graines chez Kokopelli, et j'essaie de faire pousser des légumes perpétuels - ça n'a pas marché cette année parce que les mulots les ont trop appréciés, ils ont tout bouffé par la racine :'(.


J'ai pris des poules pour avoir des oeufs frais et sains. J'essaie aussi de réduire mes déchets, surtout plastique - pour les déchets alimentaires, entre les poules et le compost, il n'y en a plus, mais j'ai encore une marge de manoeuvre sur les emballages en tous genres.

Côté transports, déjà je ne voyage pas, ça enlève le problème de l'avion. Je me déplace en voiture parce qu'à la campagne, le vélo c'est bien gentil mais pour le moindre petit déplacement il faut faire au moins 10 km, souvent 20 ou 30, et faire ses courses à vélo, non merci (en plus je n'aime pas le vélo) :) Mais je roule assez peu vu que je bosse à domicile, en télétravail, donc ça élimine aussi tous les trajets domicile-boulot :)

Je choisis de plus en plus les produits que j'achète en fonction de leur provenance et de leur contenu. Pas toujours facile. Un exemple : quand ma machine à laver a rendu l'âme, j'ai cherché un modèle fabriqué en France pour la remplacer, je n'ai pas trouvé. Le plus proche fabriquant était en Pologne ! Mais je pratique le "localisme" autant que je peux.

Mon objectif serait d'atteindre une certaine autonomie alimentaire en fruits et légumes, mais j'en suis encore loin, pas assez doué pour les cultures je suppose :)

Là je réfléchis à changer de fournisseur d'électricité pour prendre une société qui fasse de l'énergie verte. Je n'ai pas encore trouvé l'idéal !

Amarle 21 septembre 2020 à 10:11   •  

Je vais troller un peu mais l'écologie, pour moi, est un truc d'humain.

On cherche à sauver la planète, mais ce n'est pas la planète qui va souffrir, c'est nous les humains.
L'écologie, c'est rallonger le temps de présence des humains sur terre.
Et c'est normal de vouloir sauver ses fesses.
Mais ce n'est pas la planète que l'on essaye de sauver.
C'est nous.

Merlinle 21 septembre 2020 à 11:07   •  

@Amar va dire ça aux milliers d'espèces qui sont en train de s'éteindre à cause de l'humanité...

Amarle 21 septembre 2020 à 17:26   •  

@Merlin Y'a toujours une espèce qui met le bazar sur cette planète...
Pour l'instant, depuis quelques millions d'années, c'est nous les humains, mais, une fois que nous serons disparus, ce sera certainement autre chose.

Des extinctions de masses, la planète en a connu pas mal déjà.
Nous serons la prochaine.
Alors vouloir repousser l'échéance, c'est bien pour nos fesses, mais à l'échelle de la planète, c'est peanuts.
Et pendant ce temps, la planète continue sa vie.

Merlinle 21 septembre 2020 à 18:12   •  

Des extinctions dues à des cataclysmes naturels, oui. Mais aucune espèce avant la nôtre n'a provoqué d'extinctions. C'est l'un des tristes privilèges de l'humanité. En plus on peut très bien perturber le climat à un point tel que la vie devienne impossible. Ne sous-estimons pas la capacité de nuisance de l'humanité.
Ce n'est pas parce que l'on peut espérer que la planète se remettra (au bout de combien de temps?) qu'il faut accepter le désastre environnemental et le massacre d'espèces entières que nous sommes en train de causer....

Globulonle 21 septembre 2020 à 19:36   •  

La question que je me pose est comment est ce possible qu'une espèce telle que la nôtre puisse briser l'équilibre de la chaîne du vivant à ce point ?

Tout semble réglé comme une horloge, la multitude d'espèces vivantes sur notre planète semblent être dotées de qualités naturelles permettant de maintenir un équilibre, qualités toutes plus créatives les unes des autres , créant parfois une symbiose.

L'être humain semble ne pas faire parti de cette équation

Amarle 21 septembre 2020 à 21:13   •  

@Globulon ça dépend l'échelle de temps.
À l'échelle de l'homme on peut parler de déséquilibre, et c'est un euphémisme.
À l'échelle de la planète, nos exactions seront balancées par notre disparition dans un premier temps, et par un espèce de nouvel ordre du vivant ensuite.
Mais dans nos vies de tous les jours il est vrai que se projeter à ce point n'est pas gagné...

Melusinele 22 septembre 2020 à 12:56   •  

@Merlin, chapeau bas, tu es le seul à avoir fait l'exercice...J'en concède, c'était nettement moins attrayant qu'un pangramme... J'étais quand même curieuse de voir comment une communauté de personnes « éclairées » allait se prêter au jeu... On parle bien d'un (l') enjeu planétaire majeur actuel.

@Amar, merci pour ta contribution éclairante et enrichissante sur la nature humaine... J'aurais envie de dire sur « les natures humaines »...

Je pense qu'effectivement, diminuer la consommation de viande est un point assez simple à suivre. Je l'ai aussi fameusement diminuée mais pas autant parce que je dois encore creuser le sujet concernant les questions de santé (fer, vitamine B12,...). Mais si tout le monde se donnait un objectif de diminution en fonction de ce qui lui semble possible, ce serait déjà bien.

Oui, les bouteilles d'eau... ça ne me viendrait pas à l'esprit d'acheter de l'eau en bouteille... Même si dans certains coins ça se justifie peut-être, je pense qu'il y a là aussi un changement assez simple à réaliser.

Je voyage assez peu et très rarement loin, donc pas de problème au niveau avion...

Acheter bio et/ou local... c'est une ligne de conduite mais force est de constater que ce n'est pas toujours simple en pratique.

PS : @Merlin, n'hésite pas si tu as des questions au sujet du potager, ce serait avec plaisir 🙂

Merlinle 22 septembre 2020 à 14:29   •  

@Melusine en France il y a un réseau d'Amap http://www.reseau-amap.org/recherche-amap.php assez développé (associations pour le maintien d'une agriculture paysanne). C'est des réseaux qui organisent la distribution directe de produits fermiers (légumes, fromage, viande...) en direction des consommateurs des environs, et les points de retrait vont jusque dans les villes. J'ai vu que vous aviez l'équivalent en Belgique, les Gasap https://gasap.be/


Pour le bio, s'il n'y a pas de magasins proches, il est toujours possible de commander en ligne tout ce qui se conserve bien (huiles, produits ménagers...), il y a quelques enseignes qui marchent bien dans ce domaine-là. J'ai personnellement testé Noscoursesbio, mais je suppose qu'il y en a d'autres.

Pour la viande, c'est assez facile d'équilibrer. Les mélanges légumineuses/céréales aident bien, par exemple. Et les oeufs, même si les végans sont contre. Perso, comme c'est des oeufs de mes poulettes, je n'ai pas l'impression de participer à une grande entreprise d'exploitation et de maltraitance animale ;)

Maele 22 septembre 2020 à 17:16   •  

Pour réduire mon empreinte

Plus de tabac
Plus de bananes
Un seul café par jour

Et bien sûr essayer de trier et réduire au max les déchets , manger le plus local ou européen possible, pas de produits chimiques si on peut utiliser autre chose ( vinaigre pour demousser la terrasse, sciure comme anti limaces, plus d'assouplissant, des chèvres sauvées de l'abattoir comme tondeuses, etc etc etc)

Je prends aussi des cartouches d'encre recyclées et j'écris sur du papier de récupération qui partait à la poubelle, voire sur le dos des enveloppes au lieu d'acheter des post it ou des carnets, je vide régulièrement mes boîtes mail et j'ai une seule adresse mail, je fais attention aux lumières et je n'ai jamais d'appareil en veille, je me chauffe au bois des arbres morts ou cassés de ma forêt, je recolte mes châtaignes, noix, champignons, raisins, rhubarbe, meme si je suis nulle en potager je ne laisse pas perdre ( ceux qui laissent les fruits par terre me rendent dingue), , je donne ou j'échange, et les chevres ont leur part

J'ai jamais aimé le poisson et très peu la viande donc... de ce côté trop rien à faire

Je ne suis pas exemplaire par exemple j'adore voyager, ou la junk food, mais au moins je ne fais pas "rien du tout"

Paradoxchvalle 22 septembre 2020 à 23:51   •  

@Melusine, pourquoi t'agacer du peu de réponses, certain font ce qu'il peuvent en mesure de leur possibilité et nul n'est obligé de répondre. Chacun participe ou pas à sa manière. Le fait que des gens s'amusent sur une rubrique n'est en rien en rapport avec ta question, cela peut même être contre productif. Ceci dit sans animosité , je précise au cas ou.

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/climat-les-1-les-plus-riches-emettent-deux-fois-plus-de-gaz-a-effet-de-serre-que-la-moitie-la-plus-pauvre-de-la-population_4113145.html

Il faut aussi ne pas se méprendre sur qui doit faire quoi, on culpabilise l'ensemble de la population alors que toute la bonne volonté des plus pauvres sera rien comparé à quelques bonne taxes et interdictions qui devraient être ciblées. Un exemple: on stigmatise les possesseurs de vieilles voitures, ont leur interdit l'accès aux grandes villes, voir une bonne partie de la région parisienne or ils n'ont pas les moyens de changer de voiture par contre pas de loi sur les avions privés, sur les aérodromes de loisir ou des gens ont les moyens de te pourrir le week-end à faire des boucles et des loopings pour le plaisir au dessus de ta tête, là il y a consensus pour laisser faire. Étrange non? Pas de soucis non plus pour laisser des bolides de sport se pavaner dans notre belle capitale. Alors peut être que si chacun avais le droit à un forfait carbone et que soit taxés ceux qui le dépasse serais aussi une solution.

Juliette...le 23 septembre 2020 à 00:35   •  

Quoi ? Le pangramme est interdit pour cause d'amusement non culpabilisant? A moins d'arrêter le beurre? Hum, bon ben, je vais réfléchir avant de faire mon choix.... :D

Merlinle 23 septembre 2020 à 07:46   •  

@Paradoxchval il ne faut pas non plus se dédouaner en oubliant ce que signifient ces chiffres. Le même article explique que "les 10% les plus riches de la population mondiale (environ 630 millions de personnes) étaient responsables de 52% des émissions de CO2 cumulées." Et les 10% les plus riches par rapport à la population mondiale peuvent très bien être des gens au niveau de vie très moyen en France.
Selon l'observatoire des inégalités, "Pour appartenir à la tranche des 10 % les plus fortunés du monde, il faut posséder au moins 100 000 dollars, soit environ 90 000 euros par personne ou 180 000 euros pour un couple. Un couple français qui possède un logement d'environ 70 m2 dans une ville comme Tours, et qui a fini de rembourser ses emprunts, se situe ainsi dans les 10 % les plus fortunés du monde. Les 550 millions d'adultes concernés à l'échelle de la planète détiendraient 83 % du patrimoine mondial." https://www.inegalites.fr/La-repartition-du-patrimoine-dans-le-monde

Il est évident que les efforts des "gens normaux", même s'ils se généralisaient, ne seraient pas suffisants pour enrayer le désastre climatique qui nous tombe dessus. Il serait nécessaire d'opérer des changements structurels, de prendre nos distances avec cette société de surconsommation, d'exploitation et de gaspillage. Cela signifie des changements politiques profonds, qui se décident dans les urnes (chez nous). Jusqu'ici, les citoyens français ne semblent pas avoir bien compris tout cela.

Cela ne veut pas dire que les efforts individuels ne servent à rien. Même une goutte d'eau est importante, et changer de comportement peut aussi entraîner un mouvement plus vaste. Redéfinir ses vrais besoins, ne pas se laisser piéger par la pub, par le tout jetable, par l'obsolescence programmée, par les effets de mode... c'est aussi ce qui est nécessaire à l'échelle planétaire, alors pourquoi ne pas commencer ? Je crois davantage au pouvoir de l'exemple qu'à celui de la rétorsion, même si celle-ci devrait à mon avis s'appliquer aux "super-riches" qui surexploitent les humains et la planète. Parce qu'à force de se dire qu'on ne peut rien, que c'est les autres, les gouvernements, les riches, qui sont responsables, on finit par tomber dans une forme de résignation qui revient à accepter que l'on détruise encore plus l'environnement et le climat. Et ça, moi je ne l'accepte pas :)

Juliette...le 23 septembre 2020 à 08:37   •  

J'imagine qu'on est beaucoup à faire ce qu'on peut, non? Pour ma part, je n'ai pas le permis, je fais donc tout à pied, ou en transports. Mais au départ, ça n'était pas vraiment un choix. Même chose pour le fait de n'acheter quasiment que de l'occasion pour les meubles et les vêtements... Mes poubelles remplies d'emballages plastique me donnent envie de pleurer parfois. Mais, non, je ne prendrai pas le bus avec des bocaux pour aller les remplir dans une boutique de vrac hors de prix à 6 km... Aussi parce que, sans avoir envie de raconter ma vie, je n'en ai ni le temps, ni l'énergie... Mais j'ai quand-même le tri de base. J'ai des fois envie d'investir dans un bac de compost pour appartement... Mais, franchement, je pense qu'on doit être beaucoup de APIE à faire au moins un minimum, en adaptant justement ces actions ou non actions à sa vie quotidienne et à ses moyens. Il est impensable de vouloir comparer ce que fait l'un avec ce que ne peut faire l'autre... Des idées, de bonnes adresses, des recettes maison pour remplacer certains produits (ah oui, au fait, j'utilise du vinaigre ou du bicarbonate ou rien comme assouplissant, mes produits d'entretien sont ecolabellisés), voilà qui serait plus constructif, non?

Hatsale 23 septembre 2020 à 13:38   •  

Comme beaucoup, je fais ce que je peux pour réduire mon empreinte... A part des jeux avec des Apie motivés.
Et quand je dis que je fais tout ce que je peux j'y sensibilise également bon nombre de jeunes, sans jamais les culpabiliser.

Sinon, en vrac :
Trier mais avant de trier éviter l'emballage.
Manger local bio si possible mais là aussi le tout bio est parfois bien plus polluant.
Utiliser des produits d'entretien labellisés ou plutôt vinaigre bicarbonate savon noir voire mieux on s'abstient. 😄
Jamais de chauffage mais uniquement cheminée avec du bois acheté à un voisin qui a une parcelle qu'il entretient et replante.
J'utilise la voiture car je n'ai pas le choix mais je travaille non loin de chez moi.
Potager aussi mais non je ne suis pas autonome à ce niveau là. Mais on est plusieurs et on troque nos graines semences paysannes et on partage certains outils, on en achète d'occasion qu'on retape. (Tu pourrais peut-être ouvrir un topic constructif pour troquer des graines par exemple)
Je ne mange pas de viande sauf si et seulement si locale et transformée par ma famille, et encore.
On achète vêtements et jouets d'occasion, bouquins aussi la plupart du temps.
On voyage peu et je préfère le train.
Je ne branche mon chauffe eau électrique que tous les 3 jours.
Douches. Courtes.
J'éteins toujours les lumières voire je ne les allume pas. Led évidemment.
Cuisiner.
Partager et échanger, troquer, covoiturer.
J'utilise des vieux papiers comme @Mae
Je fais du sport qui ne nécessite rien, même pas des chaussures.
Après on peut pas tout faire et ce qui me dérange le plus c'est ma consommation d'internet et encore vraiment je ne passe pas beaucoup de temps de "loisir" dessus you tube, etc, mais quand même...

Bon j'ai pensé bien sûr à vivre comme Walden et peut-être y viendrai-je c'est pas impossible.
Je pense que je fais encore d'autres choses et que j'ai d'autres choses à faire ! Des idées ?

Merci à @Amar !

Paradoxchvalle 23 septembre 2020 à 23:26   •  

😄 @Merlin , merci de répondre à la place de @Melusine effet de corporatisme? ...Magie-majine surement ok je sort si elle rit !

A aucun moment je ne dit de ne rien faire, juste de ne pas tirer sur les gens au hasard.
C'est fini le temps de convaincre le quidam de recycler ses canettes, ça c'était il y a 20/25 ans.

Si le sujet c'est donner des trucs et astuces pour donner envie je suis pour, mais aujourd'hui (façon de parler parce que même demain c'est trop tard depuis avant hier) Il faudrait réduire par 6 nos émissions et ce n'est pas les 14% de pauvres officiels en notre grande ripoublique qui doivent faire l'effort car à part crever il y a pas grand chose de plus qu'il pourront faire et oui il y a beaucoup de gens qui n'ont pas (veulent pas avoir) conscience (depuis le temps) d'être dans les riches.
Et puis pour ceux qui pensent encore que l'échéance c'est 2100, c'est raté.

Prenez le temps d'écouter (je sais à chaque fois c'est 1h30/2h)

voir la vidéo
voir la vidéo

il y a des redites mais ce sont ses dernières interventions.


Personnellement j'en suis à défricher pour faire un jardin et j'espère pouvoir y commencer quelque chose à la fin de l'hiver alors @Melusine si tu partage des savoir-faire se sera avec beaucoup d'attention que je lirais.

Melusinele 24 septembre 2020 à 08:02   •  

@Paradoxchval... Effet de corporatisme... Mmmh, ça aurait pu... Mais même si @Merlin m'enchante, ce n'est pas le cas

A bientôt! 🙂

Merlinle 24 septembre 2020 à 10:53   •  

@Paradoxchval c'est comme ça que j'ai compris ce fil, comme un échange de bonnes pratiques. Ce n'est devenue une foire d'empoigne sur le sujet que parce que @Amar a commencé à troller (c'est lui qui le dit) ;)

Paradoxchvalle 24 septembre 2020 à 11:17   •  

@Melusine
chose promise chose due, on va considéré que tu as au moins souri 😉 je sors du sujet mais je te lirais avec plaisir sur le jardin ou autre thème.

@Merlin je te rejoins sur la compréhension du fil.

Si vous avez une technique pour l'arrachage des racines de ronces je suis preneur ! Bonne journée à vous.

ailes-de-coccinellele 13 octobre 2020 à 14:07   •  

Bonjour !
Alors pour ma part, j'ai commencé à me mettre au zéro déchet, bon ce n'est pas facile tous les jours mais à force, on va y arriver. On ne mange plus de viande depuis longtemps et on fait bien attention à ne pas gâcher. Dans l'idéal j'aimerais avoir mon propre jardin, même pour l'instant ce n'est encore qu'un idéal...
Je fais moi-même ma lessive, mes shampoings, beaucoup plus écolo et beaucoup moins de gaspillage. Sinon, j'aimerais bien vivre dans une maison container, l'idéal pour l'écologie, l'économie, tout ça quoi ! On avait commencé à se renseigner via des entreprises https://terriumimmo.com/ qui travaillent avec des promoteurs. Je sais que l'idée commence à se développer en France mais ils sont un peu lents, c'est dommage. Regardez en Europe du Nord, là-bas ils ont bien développé le concept. Nous, il y a encore du travail !

Bouhhle 16 décembre 2020 à 00:09   •  

Salut,
un truc qui n'a pas été dit, c'est le CO2 émis par l'internet. Une fois et demi celui de l'aviation. Un film en streaming bonne qualité, c'est comme allumer le four électrique. En fouillant un peu les chiffres, même contradictoires, ça fait réfléchir.

Moi je suis au RMI/RSA depuis 25 ans. Avant je faisais la manche. Parce que j'ai décidé d'arrêter de consommer. Sans argent, tu consommes peu. Et tu n'as pas le temps de travailler car tu récupères, répares, échanges des services, etc. Et tu as le temps de créer (de l'art ou des chantiers, etc). En vivant à plusieurs, c'est plus facile mais pas obligé.
Certes, l'argent peut aider à devenir plus autonome, ok.
N'empêche au niveau CO2, je crois que je m'en sors plus que bien.
Pourtant, l'internet me coince. Alors je fais attention, j'utilise écosia (moteur de recherche qui plante des arbres, je streame le moins possible, je télécharge, même youtube ; je ne m'en sers peu pour la musique (j'ai des disques et des K7). Mais c'est quand même là que j'explose mon bilan carbone.

Juliette...le 16 décembre 2020 à 12:05   •  

Il me parle beaucoup ce chiffre à moi aussi. Je le trouve très dérangeant parce que, pour le coup, je ne peux me trouver d'excuses 😨

Merlinle 16 décembre 2020 à 12:20   •  

Le problème aujourd'hui sur le bilan carbone d'Internet c'est qu'il y a beaucoup d'inconnues (au contraire de l'aviation), donc pas mal d'évaluations divergentes. Comment sont alimentés les data centers ? Les mettre à tous l'énergie verte représenterait une économie substantielle en terme d'émissions. Les calculs doivent-ils prendre aussi en compte les émissions pour fabriquer les outils (ordinateurs, smartphones...) ? Ce qui est clair, c'est qu'il vaut mieux visionner des films sur DVD qu'en streaming, idem pour la musique en mp3 / CD par rapport à Youtube ou Spotify.
Mais le plus inquiétant est à venir avec les utilisations que la 5G va favoriser : quand les objets connectés seront partout (y compris les voitures), la consommation des réseaux va grimper en flèche...

Et @Bouhh c'est vrai que quand on a peu de moyens, la surconsommation ça ne nous parle plus beaucoup... :)

Bouhhle 16 décembre 2020 à 18:37   •  

La 5G et la sobriété numérique par Jancovici
voir la vidéo

Kundunle 25 décembre 2020 à 19:36   •  

Salut,
- Je trie systématiquement mes déchêts
- J'ai retapé une maison en mettant en place une isolation extérieure en fibre de bois (très performante + stocke du carbone)
- Je m'efforce de manger bio, mais je ne m'y tiens pas toujours. Le truc c'est qu'il me faut prendre la voiture pour aller à l'épicerie bio à 10km alors que le Carrefour market est à 3min à pied. Alors lequel vaut-il mieux choisir ? N'ayant pas la solution, je fais un peu des deux...
- Je me suis abonné chez Enercoop, seul fournisseur d'électricité vraiment vertueux.
- J'achète le plus possible d'objets d'occasion ce qui évite de consommer des ressources pour en produire des neufs, et me permet de faire des économies. Mais d'un autre coté je suis très branché high-tech alors ce n'est pas toujours possible et je ne suis pas un modèle en la matière.
- Quand j'achète, je privilégie assez systématiquement les objets solides et durables, quand bien même ils sont significativement plus chers. Déjà je n'aurais pas a en acheter un deuxième quand le premier aura rendu l'âme.... J'essaye de privilégier aussi les objets en matériaux naturels ou recyclés quand ça fait sens.
- Dernièrement, j'ai installé un boitier bio-éthanol dans ma voiture, ce qui me permet de réduire de 50% le bilan carbone de mes déplacements grâce à ce carburant composé à 70% d'alcool de béterave (mais c'est pour cette production que le gouvernement a fait une exception aux néonicotoïdes...).
- Quand je peux, je privilégie le train à la voiture (bilan carbone 10X moindre)
- J'ai réduit la fréquence de mes voyages et j'évite de partir loin, j'évite surtout l'avion. Mais je n'exclus pas de refaire un grand voyage parce que c'est tellement bon pour l'ouverture d'esprit... Voilà un autre dilemme à résoudre.
- J'ai conscience que je ne sauverais pas le monde à moi tout seul, d'ailleurs j'y crois plus trop, mais bon dans le doute j'essaye de faire ma part.

Kundunle 02 janvier 2021 à 19:06   •  

Concernant la question du bilan carbone d'Internet, il y a un truc qui me rend assez dubitatif : c'est que les études parlent toujours du CO2 généré, mais n'évaluent jamais le CO2 évité. Je veux dire, quand tu soumets des documents en ligne au lieu de prendre ta voiture pour aller en préfecture. Quand tu envoies des emails au lieu d'abatre des arbres pour imprimer des faxs. Bref ce genre de trucs.

J'ai installé dans mon navigateur l'extension carbonalizer dans mon navigateur il y a environ 1 an (je sais plus quand exactement). Le trafic généré à ce jour, pour ce navigateur, correspond à 3.1To, soit l'équivalent de 1.7km de déplacement en voiture et 392g de CO2. Ce n'est pas le seul navigateur ni le seul ordinateur que j'utilise, mais quand bien même, je serais prêt à parier que les déplacements évités par mes activités numériques sur ce navigateur excèdent de loin les 1.7kms de transport consommés.

Bouhhle 06 janvier 2021 à 21:50   •  

@Kundun
remarque pertinente. C'est effectivement toujours difficile à calculer tout ça. Et on est tous dans des dilemmes pas évident à trancher.
Je viens de télécharger carbomachin, intéressant. Voyons ce qu'il me raconte.

Et je viens de me renseigner sur Enercoop, ça parait sympa mais d'après leur estimation, je payerais trois fois plus cher à l'année.
Et puis c'est sans nucléaire. J'ai toujours eu (évidemment) un problème avec le nucléaire mais plus je me renseigne, plus je doute. D'après pas mal de sources, le nucléaire est l'énergie pour lélectricité qui produit le moins de CO2 et qui tue le moins de monde. Viens tout de suite après l'éolien, ensuite les chiffres montent de façon hallucinante. Sont pris en compte tous les paramètres : extraction, transport des marchandise, accident de travail, construction, etc.
Enercoop ressemble à un greenwashing de qualité. Et c'est cher. Si pour être propre, faut être riche, ben bravo.
Avec mes 500 balles par mois, je suis sûr de pas trop consommer.

Kundunle 07 janvier 2021 à 11:18   •  

Disons qu'être chez Enercoop c'est plus facile quand tu n'as pas de chauffage électrique individuel. Effectivement ça constitue un surcout significatif, mais qui est plus de l'ordre de 20-30%, ce n'est pas 3x le prix. Après Enercoop est une coopérative montée par des gens comme nous et dont les actionnaires sont des gens comme nous. La finalité n'est pas de faire du gros business, mais réellement de faire emerger des sources d'énergies propres en France. Et oui, forcément faire de la qualité à petite échelle ça coûte plus cher que les gros qui font des économies sur de gros volumes et n'ont pour certains pas de scrupules à faire du greenwashing et autres approximations environnementales.

Concernant le nucléaire, je vois mal comment on pourrait s'en passer pour faire notre transition écologique étant donné le peu de temps dont nous disposons (voir les conférence de JM Jancovici pour les tenants et les aboutissants de ce sujet complexe), mais je ne la considère pas pour autant comme une source d'énergie souhaitable car les dégats en cas d'accident sont colossaux et surtout incroyablement durables dans le temps. Plus tôt on pourra s'en passer et mieux ce sera. La meilleure énergie est celle qu'on ne consomme pas, et nous devrions tous avoir comme objectif n°1 de limiter notre consommation d'énergie par tous les moyens possible. Alors, arrivés à un certain niveau de réduction de consommation, nous pourrions nous passer du nucléaire et fonctionner avec les seules énergies renouvelables d'après le scénario négawatt. Mais aujourd'hui on en est encore loin...

Etoilele 08 janvier 2021 à 09:53   •  

Bonjour à toutes et tous !
Je débarque comme ça et je tombe dur ce fil. Bah y a pas mal de choses qui résonnent.

Pour ma part, tout d'abord, j'ai nettement réduit mes déchets, je n'ai quasiment plus rien de jetable (même le pq oui oui) sinon tout est lavable même mon éponge. J'ai remplacé tout ce qui était en plastique par du verre ou de l'inox. J'utilise très peu de matériel électrique et quand c'est le cas je choisi des appareils/outils qui consomment le moins possible. Je n'ai pas de frigo, de fer à repasser, de grille pain (et tout ce qui consomme un bras). Je produis mon énergie électrique (enfin c'est surtout grace au soleil ça et bientôt le vent sera de la partie) et je vais chercher l'eau potable à la source. Je n'utilise plus de produits toxiques, je fabrique tous les produits d'hygiène corporelle et ménagère avec des matières premières naturelles. Je n'achète quasiment plus de vêtements neufs, je recycle, je fabrique, je répare tout ce qui peut l'être. Même le mobilier, c'est fou tout ce qu'on peu faire avec des palettes, de l'argile, de la terre, de la paille et du bois mort.
J'utilise des toilettes sèches.
Je suis au tout début mais je commence à créer une forêt comestible afin à terme d'être quasi autonome d'un point de vue alimentaire.
Je ne mange quasi plus de viande (sauf quand je rends visite à ma famille 2 fois par an).

C'est sûre que mon mode de vie est perfectible car oui j'utilise internet, oui je roule encore au gasoil (et ce tant qu'on continuera de réduire au silence les merveilles de technologies qui ne rapportent pas aux 1%), oui j'ai un smartphone (je ne sais pas comment avoir internet autrement).... mais je me sens plus alignée en moi, je fais ma part, en conscience et à mon échelle et je fais de mon mieux. Cela ne sert à rien de me flageller pour ce que je n'arrive pas à faire, je préfère me réjouir de tout ce que j'ai pu mettre en place depuis que j'ai ouvert les yeux sur le fonctionnement de ce monde. Et je continue d'avancer, à mon rythme. Il est là le secret. Il n'y a pas de situation mieux que d'autres, ce qui compte c'est de faire de son mieux.

Merlinle 08 janvier 2021 à 10:27   •  

@Etoile ce que tu as réussi est énorme, j'admire tes réalisations. J'en suis encore très loin :)

Bouhhle 08 janvier 2021 à 16:25   •  

@Etoile Bravo, t'assures carrément.

Etoilele 08 janvier 2021 à 18:13   •  

Merci @Merlin et @Bouhh :)

Juliette...le 08 janvier 2021 à 18:56   •  

Oui, bravo @Etoile! Et puis, ça fait du bien de voir que tu sembles aller au mieux 🙂

Bouhhle 09 janvier 2021 à 22:48   •  

Un truc de base avec l'internet. Quand tu as un URL complet tu le mets dans la barre du navigateur, tu arrives directement ; en passant par google (déjà faut arrêter avec google) ou autre, tu fais tourner des disques durs jusqu'en Californie. L'URL c'est comme un numéro de téléphone, les moteurs de recherche, c'est les renseignements. Si t'as déjà le numéro ...

Etoilele 11 janvier 2021 à 14:36   •  

Merci @Juliette... oui mis à part la santé, tout le reste avance dans le bon sens donc bon....
Oui @Bouhh, le souci c'est que bon nombre de gens ne savent même pas ce qu'est une url. Quand je leur demande, j'ai l'impression de parler une langue qu'ils ne comprennent pas. Il est sûr qu'une bonne grosse majorité des gens d'aujourd'hui sur 2 générations sont arrivés avant internet et que bon nombre d'entre eux n'ont pas eu de formation et ne sont pas autodidactes. Et le géant G fait tout pour assister un max les gens de manière à ce que bon nombre ne peuvent plus s'en passer... :'(

Bouhhle 11 janvier 2021 à 17:32   •  

@Etoile Oui tout à fait, c'est bien pour ça que j'en parle, les infos doivent tourner. Et on peut dire "l'adresse du site" pour URL. Ou leur apprendre les marques-pages, etc.
Et pour ça, l'internet est un outil merveilleux de partage de savoir, il faut l'exploiter comme tel. C'est la grande troisième révolution du partage du savoir après l'écriture et l'imprimerie. Si l'internet pollue, autant que ce soit pour quelque chose, en l'occurence la propagation de la connaissance.

Bouhhle 17 janvier 2021 à 18:53   •  

Salut, j'ai utilisé Carbonanalyser pour connaître mon emprunte C02, c'est bien foutu.

Top 5 du trafic relatif à ma navigation :
85% www.youtube.com
10% www.youtube-nocookie.com
4% www.apie-people.com
1% souscription.enercoop.fr

En 136 minutes de navigation, vous avez fait transiter 498 Mo de données. Cela a nécessité 0.146 kWh d'électricité (un four de 900w allumé 10 minutes ! ), soit 62 gCO2e

Les émissions de CO2 liées à votre utilisation d'internet équivaut à :
7 smartphones rechargés
0.282 km en voiture.

Deux heures sur l'internet, 200 mètres en bagnole. J'imagine que ce sont des approximations et des moyennes mais ça donne une bonne idée. Et puis plus des trois-quarts, c'est youtube et presque rien c'est apiepeople. Alors que je passe nettement, voire largement plus de temps ici que sur youtube, le streaming, c'est ce qu'il y a de pire. Plus la qualité est bonne, pire c'est. Télécharger les vidéos youtube (y a des applis) dépense nettement moins. Et celle que vous écoutez/regardez souvent, vous pouvez les garder.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?