Sciences et techniques

Quizz Sciences

  1. Accueil
  2. Forums
  3. loisirs, passions et hobbies : Sciences et techniques
  4. Quizz sciences
Quizz Sciences
Siryack7le 03 août 2021 à 08:44

Je vous propose un quizz sciences. Chacun poura y répondre et/ou proposer d'autres questions, énigmes...
Ludique, didactique, histoire de déjouer nos préjugés, et de réduire nos ignorances... 😄

Siryack7le 03 août 2021 à 08:52   •  

Je commence-un truc facile pour un début.
Qu'est-ce que l'anthropocène ?

Juliette...le 03 août 2021 à 09:34   •  

Je tente. Ça ne serait pas l'histoire depuis l'Homme? Avec l'idée que l'Homme s'est érigé en supérieur, un truc comme ça ? 😬

Juliette...le 03 août 2021 à 09:37   •  

Et bien non, par contre, c'est exactement ce que j'avais failli proposer. Ah, doute, quand tu nous tiens! 😄

Siryack7le 03 août 2021 à 09:39   •  

Dans le même registre, les deux :
- Qu'est-ce la plus longue chaîne de montagne de notre planête ?
- Quelle est l'étendue de notre planête la moins connue, beaucoup moins que la surface de Mars ?

Juliette...le 03 août 2021 à 09:42   •  

Il me vient les Andes, mais je ne suis pas sûre du tout...
La surface sous les océans.

Juliette...le 03 août 2021 à 09:44   •  

J'ai bon pour les Andes en tous cas :)

Juliette...le 03 août 2021 à 09:51   •  

Encore! Encore!

Petidouakipule 03 août 2021 à 11:14   •  

Stéphanie de Monaco

Ambre31le 03 août 2021 à 12:57   •  

🙂 @petidouakipu
Super ce fil !
Et ca serait cool d'avoir les réponses a un moment ou a un autre, pensons a l'éducation populaire 🙂!

paradoxle 03 août 2021 à 13:04   •  

L'anthropocène, c'est la nouvelle ére géologique dans laquelle nous sommes rentrés il y a peu.

La plus longue chaîne, c'est celle qui se trouve au milieu de l'atlantique et continue bien plus loin.
Et oui, nous ne connaissons qu'un petit pourcentage de la surface des océans.

Syriak, tu viens de regarder la dernière vidéo de Balade mentale ? 😉

voir la vidéo

Petidouakipule 03 août 2021 à 13:05   •  

@Ambre31

42

paradoxle 03 août 2021 à 13:24   •  

Combien d'espèces de dinosaures aviens (les oiseaux) ont-elles, pour ce qu'on en sait aujourd'hui, survécu à l'extinction des dinosaures ?

Juliette...le 03 août 2021 à 13:45   •  

Je ne comprends pas bien la question. Tous les oiseaux sont des dinosaures, non?

Juliette...le 03 août 2021 à 13:53   •  

Je ne sais pas.

paradoxle 03 août 2021 à 14:51   •  

Oui, les oiseaux sont des dinosaures dit "aviens". La question, c'est combien d'espèces connait-on qui ont survécu à l'extinction, ce sont les espèces ancêtres des oiseaux actuels.

Petidouakipule 03 août 2021 à 14:52   •  

@paradox

je dirais, 2000 ?

paradoxle 03 août 2021 à 15:39   •  

@Petidouakipu oh non, beaucoup moins. Et ce n'est que celles que l'on connait pour le moment.

Juliette...le 03 août 2021 à 17:39   •  

Le genre des autruches/émeus doit en faire partie, non?

Siryack7le 03 août 2021 à 18:22   •  

😄 Cool ! Ca marche ! 😄
Alors... L'anthropocène, tu as pariellement raison @paradox. Il faut tout de même préciser que c'est l'humain qui a inicié cet ére ! (désolé je reviens sur l'étymologie : "anthropo" = l'homme & "céne" = ére). Donc c'est l'ère pour laquelle l'humain a profondément marqué sa trace à tout point de vue. Le premier débat sur ce terme a été aprement débattu lors du dernier congrés mondial des géologues et défini en tant que tel suite à ce débat. En clair : il s'agissait de savoir si réellement l'humain a un tel impact sur le monde à tous les niveaux que l'on peut considérer qu'il est un facteur "principal" dans la modificatin de l'écosystéme planétaire.
La réponse est oui. (ce n'est pas moi, c'est la communité scientifique hein !).
NB : Je sais que je suis très imprécis autant dans la formulation que dans les sources exactes, alors si qui que ce soit plus "connaissant" que moi peut me rectifier... Eduction populaire ! 😉

Pour les autres réponses.
Effectivement @paradox, tu as triplement raison ! 😄
Le plus longue chaîne "c'est celle qui se trouve au milieu de l'atlantique et continue bien plus loin." 😉
Et "nous ne connaissons qu'un petit pourcentage de la surface des océans." Oui !
Enfin : "Syriak, tu viens de regarder la dernière vidéo de Balade mentale ?"

Grave !! 😄
Il est super ce doc !! Dommage que l'abonement soit payant...
D'ailleurs je le remets.
--> voir la vidéo

Bien essayé, @Juliette... d'ailleurs tu as à moitié répondu. 😉

Super @Petidouakipu !!! Tu m'a épaté ! En citant "Stéphanie de Monaco". Là je suis sur le cul ! 😄

@Ambre31, j'ai répondu je crois.

Siryack7le 03 août 2021 à 18:23   •  

20 ?

paradoxle 04 août 2021 à 00:09   •  

Pour les oiseaux, on en est à cinq, découverts surtout du côté de la chine. Et ça corresponderait à cinq grandes familles, genre passereaux (qui représentent la moitié des oiseaux), autruches et consort, bien vu @Juliette... , rapaces, et autres ( ?, j'ai plus tout en tête).
Mais le truc assez drôle, c'est les dinosaures à plumes, il y en a vraiment plein, bien avant d'avoir des ailes, c'était surtout pour la parade, la frime quoi !

Petidouakipule 04 août 2021 à 00:15   •  

@paradox

j'aurai bien aimé que saurait été de même pour la volaille... Ça aurait rendu le poulet du dimanche tellement plus anecdotique...

Juliette...le 04 août 2021 à 06:17   •  

Enfin, ça devait leur tenir chaud aussi, les plumes, en plus de les rendre beaux 😄

Juliette...le 04 août 2021 à 06:20   •  

Mais en tous cas, c'est vrai que ça nous paraît fou à nous, maintenant, que les plumes ne soient pas directement liées au vol. Comme quoi, il y a forcément un paquet de choses que l'on croit qui doivent être fausses.

Amarle 04 août 2021 à 13:34   •  

Ahh super idée que ce fil 👍

J'en ai une !
Pourquoi fait il nuit ?
Ou exprimé différemment : pourquoi ne fait il pas tout le temps jour ?

Juliette...le 04 août 2021 à 13:50   •  

Sur la Terre? Ben, parce-que la Terre tourne, et qu'on se retrouve du côté qui n'est pas éclairé par le Soleil. @Amar, c'est quoi le piège? 😨

Amarle 04 août 2021 à 15:11   •  

Oui sur terre.
En fait ce n'est pas une question d'être face au soleil..
😉

paradoxle 04 août 2021 à 15:53   •  

Ben... @Amar , si tu trouves que la réponse de @Juliette... n'est pas satisfaisante, j'avoue que tu poses une belle colle.

paradoxle 04 août 2021 à 15:57   •  

Mince, je me creuse la tête pour trouver la subtilité du piège, mais là.... ???

Amarle 04 août 2021 à 16:04   •  

Pas de subtilité ou de piège.
Juste de la physique 🙂
Et pas vraiment de connaissances étendues requises pour trouver la bonne réponse 😜

Ambre31le 04 août 2021 à 16:43   •  

C'est une question d'ondes traversant l'atmosphère?

Ambre31le 04 août 2021 à 16:45   •  

non, pas d'ondes... je veux dire de rayons (gamma, et ultraviolet)

Amarle 04 août 2021 à 17:02   •  

Non @Ambre31, la réponse est pas aussi compliquée que ça 😉

Siryack7le 04 août 2021 à 18:09   •  

Ben oui. La réponse est -il me semble- très simpe : la terre tourne sur elle même donc la nuit est lorsqu'elle lui tourne le dos au soleil. 😋

A moi : -une question qui me turlipine depuis belle lurette-
Qu'est-ce qui distingue réellement l'humain de l'animal ?

Amarle 04 août 2021 à 18:15   •  

Non @Siryack7 c'est pas ça 😜
Il n'y a pas toujours eu de nuit sur terre.
Il fut une époque où il faisait "jour" 24/24.
Et ça n'est pas lié à notre soleil.

Siryack7le 04 août 2021 à 18:54   •  

Alors là il faut que tu expliques @Amar !!

Amarle 04 août 2021 à 18:59   •  

Je laisse Étienne Klein expliquer pourquoi il fait nuit
voir la vidéo

Siryack7le 04 août 2021 à 19:26   •  

Cool ! J'aime bien Etienne Klein, au délà du fait qu'il a du mal avec certaines notions d'épistémologie... (mais c'est un autre débat).
A propos (+/- moins), combien de temps mets la lumière de soleil à venir jusqu'à la terre ?

Amarle 04 août 2021 à 21:17   •  

8 minutes 😋

PrinceLathor1le 04 août 2021 à 21:36   •  

Je ne sais pas si c'est adapté, voilà un petit quizz math... Qui sait compléter la suite :

1
11
21
1211
111221
?

question subsidiaire : prouvez qu'il ne peut pas y avoir d'autres chiifres que 1 2 ou 3

Juliette...le 04 août 2021 à 21:38   •  

Magnifique! (pour le peu que j'ai saisi 🙂) Etienne klein, j'étais allée voir une conférence "De quoi le vide est-il plein". J'aime autant vous dire que j'ai pas pigé grand-chose. M'aurait fallu un debrief et moult cours associés pendant à peu près un mois pour être sûre de tout comprendre...

En tous cas, ta question @Amar nous montre aussi à quel point il n'est pas facile, au départ, de sortir de notre système solaire, en pensée...

Terencele 04 août 2021 à 22:05   •  

"Pourquoi fait-il nuit ?" et "pourquoi la nuit est-elle noire ?" ce sont deux questions différentes. Puisqu'il ne fait jamais "nuit" que pour les terriens esseulés que nous sommes, cette expression fait sens précisément parce que la terre tourne sur son axe. Pourquoi le ciel nocturne est-il obscur ? C'est une autre question, à laquelle répond Étienne Klein.

Terencele 04 août 2021 à 22:07   •  

312211

Amarle 04 août 2021 à 22:18   •  

Oui @Juliette, j'aime bien ce genre d'évidence qui en fait n'en sont pas !
J'en ai plein des comme ça 😋
Par exemple : est-ce que la terre tourne autour du soleil ?

@princelathor1 c'est 312211 ?

Juliette...le 04 août 2021 à 22:24   •  

Hum, oui, tu veux nous malmener, hein? Alors, peut-être qu'on ne devrait pas utiliser le terme de "tourner" alors qu'il ne s'agit pas d'un cercle?! 🤔

Amarle 04 août 2021 à 22:35   •  

Ah c'est pas mal ta réflexion @Juliette 😜
Tu te poses de bonnes questions !

Juliette...le 04 août 2021 à 22:41   •  

Je pense avoir eu la réponse que tu attends avec une vidéo de science et vie tv... 😉

Amarle 04 août 2021 à 22:47   •  

Vazi balance la vidéo 🤘

Juliette...le 04 août 2021 à 22:49   •  

voir la vidéo

Amarle 04 août 2021 à 23:49   •  

Bien la video !
Pour compléter ce qui est dit, car ça n'est pas clairement dit, la terre file en fait tout droit 😜
C'est le soleil qui courbe l'espace et par la même occasion la trajectoire de la terre ! 😀
Donc en étant un peu tatillon il faudrait dire que le soleil fait tourner la terre autour de lui !

Aurelle 05 août 2021 à 00:21   •  

Et si l'on est encore plus tatillon : autour de leur centre de gravité commun. ^^

Juliette...le 05 août 2021 à 04:31   •  

Bon, ça nécessiterait de voir ça en profondeur pour ma part. Ne pas oublier, dès que j'en aurai le temps...

Juliette...le 05 août 2021 à 04:57   •  

Bon, naissance de la Terre, impulsion dans un mouvement rectiligne. Simultanément, attirance par le Soleil dans un mouvement perpendiculaire. L'addition de ces deux mouvements donne l'orbite.

Juliette...le 05 août 2021 à 04:59   •  

C'est ce que je viens de trouver dans un truc genre explication scientifique pour les nuls... Mais ils ne parlent pas du Soleil courbant l'espace.
Est-ce que c'est une question de chaleur ? Comme une flamme qui fait se gondoler la matière ?

Juliette...le 05 août 2021 à 05:27   •  

Ah non, rien à voir, c'est la masse des astres qui déforme l'espace temps.

Amarle 05 août 2021 à 10:04   •  

Et voilà @Juliette tu viens de mettre le pied dans la relativité générale 😋

Siryack7le 05 août 2021 à 12:33   •  

😄

Siryack7le 06 août 2021 à 06:54   •  

J'ai oublié de te répondre @Amar, oui c'est ça ! J'avais 9 mns en tête... mais bon c'est proche hein !

Ben alors, personne pour mes questions ?!

--> Qu'est-ce qui distingue réellement l'humain de l'animal ?
et une autre
--> quelle est la biomasse la plus importante sur Terre ? (je parle des terres émergées vu qu'on ne connait pas grand chose des océans...)

Ambre31le 06 août 2021 à 09:02   •  

Ce qui distingue l'animal de l'être humain, c'est la parole ?

Et la plus importante biomasse des terres émergées... c'est les microbes ? la microbiomasse ?

paradoxle 06 août 2021 à 14:43   •  

"Qu'est-ce qui distingue réellement l'humain de l'animal ?" Je dirais plutôt des autres animaux, hein ! On va quand même pas se mettre sur un pied d'estal. Nous sommes toujours des animaux, jusquà preuve du contraire. Les défenseurs de la cause animale parlent des animaux non-humains, moi je préfère les autres animaux.

La parole ? Il existe une communication complexe chez les cétacés, les oiseaux, les fourmis, qu'on n'arrive toujours pas à saisir. Donc, cette réponse est pas si évidente.
Le rire ? Comme l'adage le suppose. Ben, c'est pas évident, les primates ont des mimiques et des cris très proches dans des circonstances à effet comique.
Être en haut de l'arbre de l'évolution ? Non plus. En ce qui concerne le fait de voler par nos propres moyens, beaucoup d'oiseaux et d'insectes ne battent à plates coutures (entre autres exemples). Il n'existe pas d'arbre de l'évolution, il existe un cercle où, au milieu, se trouve un ancêtre commun et la circonférence du cercle contient toutes les espèces vivantes.
La conscience de soi ? Les tests "du miroir" chez beaucoup d'espèces nous montrent le contraire.
Le néo-cortex ? Là, physiologiquement je peux pas me tromper mais le cerveau des oiseaux, cablé tout à fait différemment leur permet (en tout cas certaines espèces), de résoudre des problèmes complexes.
Le pouce préhenseur existe déjà chez les singes.
La station verticale ? Mais des oiseaux aussi.
Les émotions ? Ça c'est maintenant totalement acquis que non.
La culture ? Les primates et les grands cétacés aussi, pour ce qu'on en sait aujourd'hui.

La pensée symbolique, les croyances, l'imagination, tout ça tout ça ? C'est ce que nous permet justement le néo-cortex, de pouvoir faire des liens entre des informations stockées dans la mémoire (les mémoires, d'ailleurs). L'imagination, ce n'est que ça. Ce qui nous permet aussi d'anticiper, d'avoir une appréhension du futur.
Allez, je donne ça comme réponse.

paradoxle 06 août 2021 à 14:46   •  

Pour le coup de biomasse la plus importante, j'ai lu un jour les vers de terre. Mais une autre fois, les fourmis.
Mais la question n'est pas très précise. C'est quoi : quelle espèce représente la biomasse la plus importante ? C'est ça ? En tout cas, c'est à ça que j'ai répondu.

Siryack7le 06 août 2021 à 19:30   •  

😄 @paradox, j'aurai certainement argumenté comme tu l'as fait -en moins précis, fouillé.

@Ambre31, je suis partiellement d'accord avec toi vis-à -vis de la parole.
Pour te répondre, oui ! La parole -et tout ce que ça implique chez l'être humain (culture, grammaire,...) est propre à l'homme.
Et j'entends tes sourdes critiques @paradox, en autre sur les cétacés. Sauf -d'après ce que j'ai appris (mes connaissances restent limitées), les cétacés ont effectivement un langage complexes mais on ne sait toujours pas les décrypter (essentiellement lors des accouplement et phases de séductions) leur language est donc exempt de grammaire -sauf à prouver le contraire.
Pour ce qui disingue l'être humain du monde animal -dont nous faisons partis- très difficile ! En fait tu l'as très bien résumé avec tes mots, @paradox.
Plus on n'en connait sur le règne animal (et le règne des insectes, et végétal), plus il est de plus en plus difficile de savoir ce qui vraiment distingue l'être humain des autres espèce ! (Ah l'anthropocentrisme de connaissance des êtres humains...).

Je m'efforce de reprendre tes arguments @paradox, en les confirmant ou... infirmant (ou autre).

- La culture -signifiée comme retransmission de savoir-être et savoir-faire à travers des générations- a été démontrée dans maintes espèces (les loups, les éléphants par exemple), donc ce n'est pas ça.
- Le rire : il me semble que effectivement les primates sont capables de ça.
- Je rajouterai "l'empathie" -expériences scientifiques menées à l'appuit sur des primates (désolé ça serait trop long à chercher LA vidéo que j'ai pu voir démontrant celà). Oui, les primates -et d'autres espèces- sont capables d'empathie et aussi d'altruïsme (Arf ! Ca serait bien que je puisse la retrouver...)
- Et je rajouterai "la guerre" ! Même pas ! Il a été consataté qu'une guerre avait été mené entre deux clans de chimpanzés (en Afrique du sud je crois ?! Facilement trouvable sur Youtube je pense) qui était plus que sordide... je passe les détails.
- le "haut de l'évolution", il suffit de citer le tardigrade... (encore faut-il définir ce que l'on considère comme le "haut de l'évolution" ?!
- La conscience de soi, rien à redire. Effectivement, plein d'expériences ont été menées dans ce sens. Le plus étonnant pour ma part a été sur la raie !
- Le néo-cortex. Là carrément battu en bréche par le "Blob", qui n'a même pas de système neurologique et est capble d'apprentissage... (à propos je vous conseille de voir les vidéos Youtube en autre sur ça, organisme unicellulaire)
- "Le pouce préhenseur", rien à redire. Je n'ai pas les connaissances suffisantes pour te confirmer ou t'infirmer... (j'ai +/- vérifié, alors que j'avais d'autres source plus... subjetive)
- "La station verticale", effectivement, beaucoup de primates peuvent le faire (en autres).
- "Les émotions", effectivement, depuis pas loin d'un siècle -si je ne dis pas de connerie- il a été prouvé que beaucoup d'espèces autres que humaines en sont capable ("l'erreur de Descartes").

Alors...

Je n'étais absolument pas sûr de mes réponses -qui soint loin d'être des certitudes.
Mais il y a une chose dont je suis sûr (et d'ailleurs ça fait grave référence à un mythe) :

"Seul l'être humain est capable de fabriquer du feu".

Si qui que ce soit est capable de me démontrer du contraire je veux bien l'entendre. Ce n'est absolument pas une source scientifique mais juste un constat personnel. (et je ne veux même pas entendre des aîgles de feu d'Australie qui UTILISENT le feu mais ne le fabriquent pas !).

Aussi, il est considéré comme une différence notable -mais ça c'est une hypothhèse pour ma part- que l'être humain a plûtôt une "représentation du monde" que une appréhension du monde -direct pour le monde autre qu'animal type animal ou autre. Diixt -il me semble, je crois, un anthropolgue connu dont je ne me souviens plus du nom... "L'être humain humain se représente le monde". Je ne suis pas sûr que je sois très clair... ?!
Simplement l'être animal autre qu'humain, percoit directement les choses, associé aux émotions et besoins primaires : peur, faim, protections... sans passer par une représentation.

paradoxle 07 août 2021 à 00:09   •  

Yes, bien vu le coup du feu @Siryack7 , rien à redire.

Pour la représentation du monde, oui aussi, ça se rapproche de ce que je disais sur l'imagination (dans ce cas c'est presque synonyme) et sur la pensée symbolique. Quand on voit un drapeau, nous ne voyons pas qu'un bout de tissu avec telle et telle couleur, on se représente le pays concerné, ce sont des images, des symboles, des représentations.

Le coup de la grammaire, c'est pertinent aussi. D'autres animaux communiquent mais peut-être ne font-elle que répéter dans certaines circonstances. C'est aussi notre imagination qui nous permet de créer de nouvelles phrases. Mais rien ne prouve que certains cétacés n'en sont capables, j'aimerais bien être encore là quand quelqu'un saura traduire le dauphin, 😄 , ou la communication par les phéromones des fourmis.

D'ailleurs, à propos des fourmis, la guerre incessante avec les termites, c'est aussi quelque chose. Dans leur plan de répartition des taches, il y a des individus qui ne sont là que pour ça, jouer au soldat.

Et pour chipoter sur ce que tu dis du néo-cortex, nul besoin de lui pour l'apprentissage, un système nerveux simple en est capable. La propriété par exemple, n'est pas un instinct, c'est un apprentissage depuis les premiers mammifères. Et les oiseaux aussi apprennent (t'as pas vu la vidéo rigolote où un perroquet apprend à un autre à ouvrir les poubelles ?).
Le néo-cortex, c'est l'imagination (Henri Laborit).
(j'avoue que les expériences sur le blob sont bluffantes, une seule cellule incroyablement maligne).

Siryack7le 07 août 2021 à 06:47   •  

Oups ! J'ai faillli oublié... @paradox, oui mes "connaissances" me disent que ce sont les lombics qui sont la biomasse la plus importante sur terre.
A revérifier ?!

paradoxle 07 août 2021 à 12:44   •  

@Siryack7
J'ai trouvé ça :
"On lit parfois que les vers de terre représentent 80% de la biomasse totale (ce qui est archi faux) ou bien qu'ils représentent 80% de la biomasse animale (ce qui n'est vrai que dans certaines zones).
Un article de recherche récent essaie d'en estimer la composition et arrive à la répartition suivante : Sur 550 gigatonnes de carbone de biomasse totale, le règne végétal représente 81 %.
Les animaux, eux, ne pèsent que 2 gigatonnes. Dans cet ensemble, les annélides (qui comprennent les lombrics mais aussi les sangsues ou les néréides) pèsent 0,2 gigatonne. Bref, nous sommes très loin des 80 %. Notons que les humains ne pèsent que 0,06 Gt, soit 0,01%."

Ceci dit, les vers de terre sont en effet bien plus présents et importants que ce qu'on pourrait croire. Déjà ce vocable regroupe l'ensemble des 6000 espèces du sous-ordre Lumbricina. Et, selon Sarah Guillocheau, ingénieur d'études au laboratoire EcoBio, les vers de terre représentent plus de 50 % de la biomasse animale terrestre (donc sans compter les espèces aquatiques) «en zone tempérée». Ils peuvent représenter jusqu'à 80 % de cette biomasse en fonction de la composition du sol.
Le sol dépend donc de la roche mère, du climat et de la faune et la flore présente. L'étude des sols s'appelle la pédologie. En fonction du type de sol étudié, l'abondance des vers de terre varie grandement. Une étude de l'Observatoire Participatif des Vers de Terre (Université de Rennes 1) pour l'Observatoire national de la biodiversité trouve des chiffres d'individus par mètre carré allant de 149 dans les forêts à 421 dans les prairies en passant par 163 dans les vignes et 280 dans les jardins.
Au-delà de leur importance en nombre, leur importance dans la composition des sols. «Ils agissent sur la structure granulaire du sol, en ingérant la terre puis en la rejetant sous forme de gros agrégats dont les propriétés chimiques sont modifiées par rapport au sol environnant (pH neutre, plus grande stabilité des agrégats...). Ils permettent aux végétaux (plantes agricoles par exemple) d'avoir un meilleur accès à l'eau et aux éléments nutritifs», écrit le CNRS.
On estime qu'entre 300 et 600 tonnes de terre passent chaque année par le tube digestif des 250 000 vers de terre qui peuplent le sol d'un terrain d'un hectare."

Et puis ça :
"Distribution de la biomasse en fonction des groupes d'êtres vivants.
Les auteurs ont choisi de donner les biomasses pour six grands groupes d'êtres vivants : plantes, bactéries, champignons, archées, protistes et animaux. Sous le terme de « plantes », les auteurs désignent les Embryophytes, les algues vertes et les algues brunes. Les protistes désignent les eucaryotes unicellulaires. Ces deux groupes, à la différence des quatre autres, ne sont donc pas monophylétiques."

Du coup, je trouve pas une espèce en particulier. Mais en fonction des groupes, les plantes sont largement loin devant et les animaux assez loin derrière.

Siryack7le 08 août 2021 à 10:28   •  

Yes ! Merci @paradox d'avoir vérifié ! Et puis recherches fouillées ! 😉
Je me disais bien que c'était étrange que la famille des lombrics soit une boimasse plus importante que celle des végétaux...
En tout cas , tes explications sont claires et nettes, je t'en remercie. :)

Siryack7le 08 août 2021 à 10:29   •  

Personne d'autre n'a une petite énigme, question... concernant un domaine de connaissance ?!

Ambre31le 08 août 2021 à 14:00   •  

Petite question tres simple qu'on s'est posée hier en voyageant...
Les fleurs de tournesols tournent-elles avec le soleil?

Siryack7le 09 août 2021 à 11:42   •  

@Ambre31, j'en avais vaguement entendu parlé aupravant... Si bien que je suis allé voir Wikipédia, c'est un peu ça mais tout de même un peu plus compliqué que ça. CA s'appele "l'Héliotropisme".
Allez ! Je te mâche le travail. 😄
--> https://fr.wikipedia.org/wiki/Tournesol

Ambre31le 09 août 2021 à 12:18   •  

Oui, on s'etait deja repondu a la question avant de vous la poser 🙂...Et donc ta réponse a la question telle que formulée, c'est quoi @Siryack7 🙂?

Siryack7le 09 août 2021 à 12:51   •  

Ben ma réponse est celle de Wikipédia par défaut. 😜

paradoxle 15 août 2021 à 01:11   •  

Et quoi ? Finis les colles scientifiques ? ça manque.

Je reviens sur les tardigrades.
Non, ils ne viennent pas de l'espace. L'hypothèse ne se tient pas. La génétique les a placés dans l'arbre philogénétique, "on sait très bien d'où ils viennent, c'est des panarthropodes, un ver de terre avec des pattes qui n'a que quatre segments. Leur matériel génétique est on ne peut plus terrestre." Entracte-science, dans leur vidéo "les poulpes viennent de Mars et les tardigrades de Vénus", 19:50.

paradoxle 15 août 2021 à 01:42   •  

Ah, et il y a un autre truc que la pensée symbolique qui distingue l'humain des autres animaux, c'est le fait de tuer sans besoin de manger ou de se défendre (ou de défendre son bien). On tue par vengence, par jeu, par pétage de plomb, par haine, par amour, etc, etc.
À propos de pensée symbolique et d'imagination, il n'y a pas de psychose chez les autres animaux, des névroses oui, il y a qu'à voir certains qui se morfondent dans des zoos ou dépriment de chagrin à la mort de leur compagnon humain. Mais pas de psychose car pour ça, il faut de l'imagination.

Et sur les plumes, oui, c'est vrai qu'elles ne sont pas apparues "pour" la parade, c'était surtout pour le froid et la pluie, puis pour la parade, puis pour le vol. Certains dinosaures à plumes se servaient de leur pattes avant pour chasser, à grands gestes d'arrière vers l'avant et perforaient leurs proies avec leurs grosses griffes, et petit à petit, les pectoraux se renforçant, le vol est apparu.

paradoxle 15 août 2021 à 01:51   •  

Allez, je suis lancé. J'ai vu je ne sais plus où que l'on avait découvert des virus ou bactéries sur des météorites. Ben non, on a retrouvé des acides aminés, du matériel organique donc, et on a trouvé comment ils se forment dans l'espace. Donc du matériel permettant aux protéïnes de se former sur Terre vient de météorites qui se sont écrasées. Comme l'eau d'ailleurs. Mais pour l'instant, aucune preuve de vie ailleurs.

paradoxle 15 août 2021 à 02:10   •  

Une petite question du coup, après toutes ces précisions.
Mais qui donc nous a refilé le gène qui nous rend vulnérable au Sars-Cov2 ? Le salaud !

paradoxle 16 août 2021 à 23:27   •  

Et quoué ? Plus personne ne joue, j'ai posé une question après mes précisions sur les réponses précédentes, juste au-dessus.

Juliette...le 17 août 2021 à 09:30   •  

Je suis allée voir qui c'est, étant donné que je n'en avais pas la moindre idée.
Mais on n'a pas encore eu la réponse de @Ambre31 concernant les tournesols, ni à la suite de nombres de @PrinceLathor1

Ambre31le 17 août 2021 à 09:32   •  

Pour les tournesols, comme moi je conduisais, c'est @Turquoise qui a la vraie réponse...

PrinceLathor1le 17 août 2021 à 10:20   •  

Puisque la populace en délire a besoin de reponse ;) la voici
1
11
21
1211
111221
?
==> il s'agit bien de 312211, bravo @Amar & @Terence

la solution : on lit à haute voix le nombre qui precede, en comptant les "1", le "2" et les "3" : 111221, on y voit trois "1", puis deux "2" et enfin un "1",
Donc le suivant est bien ... 31 22 11 ==> 312211
Ensuite 312211 ==> , : on lit un "3", un "1", deux "2" et deux "1" ==> 13 11 22 21 ==> 13112221

Une fois cela compris, quelques enigmes (du plus simple au plus difficile)....
- que pouvons nous dire de la suite qui commence par 22 ?
- quelque soit le nb de depart, que pouvons nous dire du dernier chiffre de chaque terme de la suite ?
- a part le premier terme, peut-on avoir un nombre impair de chiffre ?
- Si le nb de depart n'est composé que de 1, de 2 ou de 3, est qu'il apparaitra un moment un chiffre superieur à 3 dans un des termes ?
- est ce que le nombre de chiffres croît jusqu'à l'infini ?

Juliette...le 17 août 2021 à 11:00   •  

Ok. Merci. C'est un peu décevant tellement c'est simple.

Juliette...le 17 août 2021 à 11:07   •  

La suite qui commence par 22 ou par 2 fois n'importe quels chiffres sauf 1 commencera toujours par ces deux mêmes chiffres, non?
Le dernier chiffre de chaque terme de la suite demeure toujours le même, non?
On ne peut avoir de nombre impair de chiffres puisqu'on vient toujours donner le nombre de tel chiffre donc ça marche en paires de chiffres
Il ne peut apparaître de chiffre supérieur à ceux du départ il me semble.
Et j'ai bien l'impression que le nombre obtenu peut croître jusqu'à l'infini.
Mais j'attends ma correction avec hâte. 😉

Ambre31le 17 août 2021 à 11:20   •  

Je joue juste au plus facile...
La suite des 22 ne débouche sur rien d'autre qu'à un 22 par ligne

Juliette...le 17 août 2021 à 13:22   •  

Bon, j'ai déjà repéré une erreur dans mes réponses. Pour une suite commençant par 22, elle commencera toujours par 22. Ce n'est pas le cas pour une suite commençant par 33 ou 44, etc...

PrinceLathor1le 17 août 2021 à 15:17   •  

@Juliette : oui tu as tout bon.
Par contre la question du nombre de cinfini, je ne saurai pas (ou plutot 'plus') le prouver

Siryack7le 17 août 2021 à 18:06   •  

Hé ! Chacun peut poser une énigme hein ! Non ?!
Allez ! Un peu d'audace pour ceux qui ne postent pas et ne font que lire. 😉

@paradox, petite précision. "...qui distingue l'humain des autres animaux, c'est le fait de tuer sans besoin de manger ou de se défendre (ou de défendre son bien). On tue par vengence, par jeu, par pétage de plomb, par haine, par amour, etc, etc." Désolé de te contredire mais c'est absolument faux !
Ma référence sur ça : "Sagesse animale" de Norin Chai, vétérinaire de la faune sauvage, que j'ai lu. Où il relate une véritable guerre de clans entre chimpanzés *1 et aussi le fait qu'une mère "féline" (désolé je ne me souviens plus si c'était un tigre, un léopard ou... ?!) En tout cas, un "félin de ce type" tue son petit car elle avait détecté une mlaladie mortelle chez son petit (vérifié après autopsie).
*1 Largement documenté -je crois qu'il y a des vidéos Youtube que je vais essayer de retrouver. En même temps, les chimpanzés sont quasiment les mamifères les plus proches de nous d'une manière cognitive... (ou/et dimension émotionnelle ?!)

Versions très courtes --> voir la vidéo
--> voir la vidéo

Bon, de ce que je me souviens avoir lu, un chimpanzé mâle avait été intégré dans un clan mais celui-ci était de plus en plus en rivalité avec la mâle alpha... (en Tanzanie je crois ?!). Si bien qu'il finit par créer son propre clan... et qu'ils décidèrent d'attaquer le clan originel en tuant mâles et petits, canibalisme... Cette guerre a été constatée par une éthologue en particulier qui était fort suprise par ces actes réellement violents !

Ce doc est plus documenté (mais mal foutu...) --> voir la vidéo


"Mais qui donc nous a refilé le gène qui nous rend vulnérable au Sars-Cov2 ? Le salaud !" Ben c'est le Chinois associé à la CIA, pour réduire la population ! Non ?! 😄 😜

paradoxle 18 août 2021 à 01:33   •  

@Siryack7 Ah ouais, bien joué, merci pour le coup de tuer. Je m'étais emballé, en plus je crois aussi avoir déjà vu ça avec je ne sais lus quel cétacé.
Donc on reste à la réponse de la pensée symbolique, de l'imagination ?

Pour la question du gène, je vous laisse encore chercher ? C'est une découverte récente mais on avait déjà trouvé ça pour d'autres maladies.

Siryack7le 18 août 2021 à 14:18   •  

A travers mes dernières lectures... la chauve-souris ? le pangolin ? La civette ? Le dromadaire ?

Il me semble avoir lu que la chauve-souris a déjà été reperé en tant que porteur de plusieurs coronavirus mais il manque un porteur intermédiaire entre la chauve-souris et l'humain... Alors c'est quoi la réponse, @paradox ?

Oui ! Je pense que la pensée symbolique me semble la réponse la plus probable... Bien que, maintenant que j'y pense, il a été observé une certaine forme de cérémonie mortuaire chez certains animeaux (minute de silence des cervidés lors d'un mort de leurs congénères -les oiseaux les plus intelligents) et des insectes je crois ?! (lu dans "les fourmis" de B. Weber). A vérifier.

Donc, s'il ya une conscience de la mort, est-ce que l'on peut supposer qu'il y a aussi une pensée "imaginative" de l'après mort ?

paradoxle 18 août 2021 à 15:02   •  

@Siryack7
Il existe aussi des recueillements autour d'un mort, même d'un squelette donc mort depuis longtemps chez les éléphants, mais ça c'est juste la mémoire et le chagrin, le manque. Non ? Faut vraiment être aussi débile qu'un humain pour croire qu'il y est quelque chose après la mort.

Alors... La question, peut-être pas très claire sur le virus, ce n'est pas qui nous l'a refilé. Ce virus n'est pas pathogène chez tous les animaux, il l'est pour nous car un gène en particulier nous rend vulnérable à sa façon d'opérer. Et ce gène nous a été transmit par une autre espèce que sapiens. (je dis ça, c'est un début d'indice).

Siryack7le 19 août 2021 à 09:49   •  

Alors... j'ai vérifié, j'ai faussement spéculé : il y a bien une conscience de la mort dans le règne animal et des insectes, mais rien ne permet de dire qu'il y a aussi une conscience "symbolique" sur "l'après-mort". Donc tu as raison @paradox, c'est "le chagirn, le manque" -une période de deuil en fait !

Marrant ça ! 😄 Moi c'est plutôt le contraire de ton opinion que je pensais pendant longtemps : "Faut-il être aussi débile qu'un humain pour croire qu'il n'y a rien après la mort." ? Il suffit de penser à "rien ne se perd dans l'Univers, tout se transforme" ; après tout est question d'interprétation... 😜
Pour ma part, je crois fermement -là je spécule et je l'assume- que la "réincarnation" sera très probablement "prouvée" scientifiquement pendant ce siècle -si on est encore là et que notre intelligence ne régresse pas trop... (idiocracy).

Il est vrai que je n'avais pas bien compris ta question. Serait-ce le gène de néanderthal ?

paradoxle 19 août 2021 à 13:13   •  

@Siryack7 Oui, c'est bien Néanderthal qui nous a refilé ce gène. Encore un fois, Entracte Science nous l'apprend, et l'énonce mieux que moi. Allez à 1:50. (ah tiens ? Il met pas de H à néandertal.)
voir la vidéo

Terencele 19 août 2021 à 14:13   •  

En pratique, comment s'y prend-on pour affirmer de manière aussi catégorique et définitive que les animaux ne se font aucune représentation du monde ou n'ont pas accès à des processus de symbolisation ? À moins d'être soi-même une chauve-souris ?

Juliette...le 19 août 2021 à 16:35   •  

J'ai les mêmes doutes que toi.

paradoxle 19 août 2021 à 16:38   •  

@Terence oui, bonne remarque. Je m'appuie surtout sur le fait que c'est dans le néo-cortex que cela se fait, la possibilité de faire des liens entre les infos, qui s'appelle l'imagination. Mais ta remarque se tient. Je crois qu'à cette question, on ne peut rester que dans les hypothèses puisqu'on est pas dans leur tête. M'enfin, ça reste des hypothèses solides.
Ou bien c'est moi qui confond un peu trop "pensée symbolique" et "imagination".

paradoxle 20 août 2021 à 16:19   •  

Bon, j'ai bien cogité à propos de l'histoire des réprésentations. Tous les animaux se représentent son environnement. Ce que l'on voit du monde n'est qu'une construction. Il y a autant de "réalités" qu'il y a d'êtres vivants. Par exemple, la lumière, les couleurs, n'existent pas sans appareil pour les percevoir. Ce n'est qu'ondes électromagnétiques dans une tranche de longueurs d'onde perceptible par nos yeux et changer en image par le système nerveux. Certains insectes voient les infra-rouges, par exemple. Le son, pareil, le son n'existe pas sans oreilles, ce n'est que vibration changer en son par le système nerveux (les chauves-souris les change en images). La chaleur et le froid aussi sont des sensations, sans capteur sensoriel, ce n'est que vibration brownienne des atomes.
Donc, je suis d'accord @Terence , le coup de la représentation seulement chez l'être humain ne se tient pas.

Mais j'ai quand même envie d'insister sur la pensée symbolique. Il y avait confusion. Il n'y a que nous qui nous représentons autre chose que ce que l'on perçoit. Le logo d'une marque n'est pas que forme et couleur, elle représente autre chose, la marque. Pareil pour un drapeau qui n'est pas qu'un tissu coloré qui flotte au vent, et une croix plus haute que large représente vous savez quoi, etc. Ça se tient, non ?

Terencele 20 août 2021 à 20:09   •  

C'est ma question en fait. Sommes-nous vraiment les seuls à voir des signes en définitive ? Ou des symboles, qui "feraient signe d'autre chose, devant quoi ils s'effacent, en se manifestant ?" Et sur quoi s'appuie-t-on pour prétendre qu'effectivement les animaux en sont incapables ? L'absence des structures anatomiques fonctionnellement identifiées chez l'homme ? Qu'est-ce que ça prouve ? Quand un chien s'enflamme lorsqu'il entend "promenade", il ne se réjouit pas simplement des consonances d'un vocable sur la base d'un réflexe conditionné (et même dans ce cas, on n'explique rien, dire "c'est un réflexe" c'est une autre manière de dire "je n'ai pas d'explication mais c'est comme ça que ça se passe"), il anticipe certainement sur un départ, un temps futur, peut-être un lieu, il "entend" autre chose non ? En l'occurrence le sens d'un mot, à proprement parler, un signifié derrière un signifiant. Dans le même registre que le drapeau, pourquoi un animal ne verrait-il pas aussi des symboles ? Comment le savoir sans être dans sa tête ?

Siryack7le 20 août 2021 à 23:48   •  

J'ai répondu +/- au pif, aussi en fonction de tes indices @paradox. 😄
J'ai regardé qu'en toute petite partie ta vidéo : ça me soûle, ce n'est pas ma motivation...
Bref ! Chacun sa motivation.
Juste peux-tu me répondre : en quoi le gène de néanderthal expliqerait le fait que ce gène rend plus vunérérable au covid ?! (il me semble savoir que seulement 2 à 3 % de gène néanderthal ont été hérité parmi les humains ?!)
Essaie de me l'expliquer simplement comme si tu l'expliquais à un neuneu. 😄 😉
(savoir une chose est différent de savoir l'expliquer correctement -question de compétence pédagogique).
Ouh là je te mets la pression ! 😄
Nan ! Juste explique-moi avec tes mots. Ma curiosité sans arrière pensée. :)

@Terence, ta question est fort pertinente !!
Bon... clairement je pourrais te pondre une "thèse" (façon de parler hein ! je suis pas universitaire), tellement ça me fait appel à tellement de choses : épistémolologie, anthropocentrisme, prétentition de la connaissance humaine, raison/émotions...etc..et j'en passe. Ca serait vraiment trop long, et je t'assure que ça n'irait pas nécessairement dans la sens opposé de ta question.
Alors je vais m'éfforçer de te répondre à ta question le plus concis possible et le plus humble.

Déjà je réponds à ça : "de manière aussi catégorique et définitive". Si le résultat d'une démarche scientifique qui te formule ça, alors j'aurai tendance à être fort sceptique ! La démarche scientifique, et exprimée par ses tenants -scientifiques, chercheurs- se doit d'être humble et d'affirmer une possibilité, une probalité d'existence, de fait. Surtout, le "définitif" ne correspond pas à ce que moi je considère comme l'aboutissement d'un démarche scientifique. Le "définitif" renvoit au dogme qui est : certitude, vérité indépassable... La science véritable doit se nourrir de doutes, et donc pas de certitudes définifives... (je renvoie ici au fil "croyances" je crois ?!)
(je sais le débat entre sciences durs et sciences "molles" -je les trouve stériles).

Après si moi personnellement j'exprime une "vérité scientifique" formulée telle que tu l'as perçu, alors je me trompe, je me suis trompé. Déjà recadre le contexte : je suis un HPI curieux de tout et spécialiste de rien -comme beaucoup d'entre nous ici- et m'efforce d'exprimer des "vérités scientifiques ". (ce dont tu as conscience il me semble).
J'ai beaucoup d'estime pour la démarche scientifique (ce que l'on n'enseigne pas assez à l'école précocement), mais je reconnais une certaine limite à cette démarche pour plusieurs raisons.
- La première : la prétention humaine à la connaissance par la raison anthropocentée occidentale (là je renvoie à l'excellente vidéo sur le fil sur "les émotions") et l'ignorance latente de tous les paramètres (selon l'honnêteté des scientifiques -intellectuelle et humaine).
- La seconde : épistémologique en quelque sorte : tel que moi (et d'autres) considère la démarche scientifique comme une approche du "réel" le plus proche, le plus "pragmatique" du possible (donc pas "exacte", le plus proche du réel d'une manière "cartésienne")
- La troisième : la "subjectivité" de l"objet" observé. Evidemment ! Personne ne peut se mettre à la place d'un autre absolument ! ëtre humain ou animal. Ce sera toujours une spéculation de prétendre savoir ce que pense ou fait ou dit un êtrre non humain. Une spéculation assumée de la démarche scientifique, sauf preuve du contraire. 😜

Pour le reste... hum... j'y répondrai plus tard ou pas.
Déjà il faudrait déjà définir ce que c'est "la pensée symbolique", la pensée imaginative" ?!

Ambre31le 21 août 2021 à 01:00   •  

Moi, je dis Vive Apie, ou comment un petit quiz peut vous emporter bien loin ici. Donc si on doit répondre a un "quiz science" dans lequel la science est basée sur le doute, avec en outre autant de vérités que de perspectives d'êtres vivants... (des principes épistémologiques que je partage avec toute ma subjectivité assumée 🙂) ... Je me demande si la question ne pose pas aussi question sur elle-même : l'être humain est-il différent de tous les autres animaux ?

Pourquoi faudrait-il qu'il le soit en fait ? Cela suppose qu'il soit supérieur d'une part, et supérieur a l'ensemble des autres animaux et pas a chacun d'eux d'autre part!
Depuis le debut des réponses plusieurs différences ont été soulevées, mais, a chaque fois au moins un cas montrait que cette différence n'était pas systématique pour toutes les autres espèces animales. Pourquoi serions nous donc différents de toutes, et pas juste diffèrents différemment de chacunes ?

paradoxle 21 août 2021 à 01:29   •  

Ah ! Il me vient un souvenir, je ne sais plus où j'ai lu ça. Il existe une particularité chez l'humain, dans son cerveua dit reptilien. On a trois couche de cerveau, hein ! Celui issu des reptiles, très pulsionnel, celui issu des mammifères, et sa capacité de mémoire à long terme et le néo-cortex.
Et en fait, il existe chez nous une capacité dans ce cerveau dit reptilien (ce terme est largement remis en question) que n'ont pas les autres. Le fait de pouvoir controler sa respiration, l'accéler ou la ralentir à volonté (avec une limite vitale quand même, alors la pulsion prend le dessus). Et en ralentissant sa respiration, on ralentit tout le cerveau, d'où son utilisation dans la méditation et le yoga. C'est très efficace pour se calmer.

Bon, sinon, @Terence a raison pour la pensée symbolique, comment savoir ?
Mais bon l'imagination quand même, je fais un blocage, on est quand même sacrément fortiche pour se faire des films. D'ailleurs sur ce sujet, c'est peut-être moi qui me fais un film. héhé !

paradoxle 21 août 2021 à 05:33   •  

J'ai enfin trouvé un aticle sur le rôle du cervelet et du contrôle de la respiration. J'avais lu un truc beaucoup plus clair mais bon.
"Regagner le contrôle de la pensée et du raisonnement logique, voire la memoire contextuelle, en faisant attention au rythme et profondeur de la respiration et des sensations des voies aériennes, ce qui facilite la relaxation et nous permets de sortir des orages sensorielles ou sentimentales et nous concentrer sur les tâches mentales superieures".

Siryack7le 21 août 2021 à 10:07   •  

@paradox, étymologie de spiritualité, vient de la racine grecque "sprit"", qui veut dire "soufle". 😉

@Ambre31, cette vidéo -super bien !- répondra à la plupart de tes questions.
Il me semble qu'elle a déjà été posté quelque part sur le forum mais je ne me souviens plus où...

-->
https://www.youtube.com/results?search_query=l%27%C3%AAtre+humain+n%27est+pas+unique

Ambre31le 21 août 2021 à 10:18   •  

Merci @Siryack7... tu dirais en quelques mots ce qu'elle raconte cette vidéo ?

Siryack7le 21 août 2021 à 14:17   •  

Euh... pourquoi ?
Je l'ai vu il y a des années et elle m'avait marqué. Je crois même qu'il y a eu un fil de discution, posté par Carol il me semble ?!
Désolé je ne t'ai pas trop souvenirs...

Pourquoi tu me demandes ça ?
Tu serais plus à même d'en parler, non ?! 😉

Siryack7le 21 août 2021 à 14:20   •  

voir la vidéo

Siryack7le 21 août 2021 à 14:20   •  

Ah ! C'est mieux.

Siryack7le 21 août 2021 à 14:37   •  

14 000 fourmis pour 1 humain...

paradoxle 21 août 2021 à 16:07   •  

@Siryack7 oui, je sais pour spirit, tant qu'on appréhende la spiritualité comme des capacités du corps et du cerveau, en tant que travail interne, ça ne me dérange pas.

Ambre31le 21 août 2021 à 16:15   •  

Effectivement @Siryack7, cette vidéo répond amplement a ta question initiale (en aboutissant a la même impasse) mais en allant chercher bien plus au-delà de notre nombrilisme d'humain ou de terrien, ou même d'habitant de notre galaxie, et bien au delà de notre espèce humaine si fragile comparée aux autres espèces et si dépendante d'autres espèces qui l'habitent et influent même sur ce qui définit l'individualité de chacun.

Elle aboutit donc a l'impasse d'un être humain insignifiant, mais dont les actes ne le sont pas.. Un étre capable de détruire sa planète mais pas d'avoir la sagesse de ne pas le faire... (Je ne mets pas de guillemets parce que je ne suis pas certaine des mots, mais l'idée est là à la fin du dernier chapitre.
Donc cette vidéo aurait toute sa place dans d'autres fils qui cherchent a faire prendre conscience de l'urgence d'agir, même si on se sent tellement insignifant au fur et a mesure que les chapitres avancent, que je ne suis pas sûre qu'elle donne la patate nécessaire pour agir....


Pourtant, elle répond tout de même directement pas a ma question en fait : pourquoi l'étre humain aurait-il besoin d'etre supérieur a toutes ces espèces en meme temps ?

Ambre31le 21 août 2021 à 16:19   •  

Ah oui, et ce qui est rigolo, c'est le mot systématique de conclusion "insignifiant", quand justement on débat sur l'existence-même d'une pensée symbolique. Quel est donc le sens de nos actes d'humain, qu'ils soient l'objet d'une pensée symbolique ou pas ? Sommes nous capables de concilier notre pensée symbolique et nos actes ?

paradoxle 21 août 2021 à 17:22   •  

Oui, cette vidéo est merveilleuse, pour ce qu'elle raconte et aussi pour le voyage magnifique en image. Ce qui fait toute la beauté du cinéma et de la puissance des images associée aux mots. Les images de synthèses de l'infiniment grand et de l'infiniment petit m'ont toujours fait planer.
Est-ce qu'elle donne la patate pour agir ? Ben, elle rdonne du poids à ceux qui croient que c'est possible et renforce ceux qui croient le contraire. Nous sommes capables d'agir mais nous ne sommes rien dans ce foutu merdier. Ça donne un véritable recul sur nous, en tout cas.
Mais je ne crois pas que l'humain ait "besoin" de se croire supérieur, c'est une croyance ancestrales dans certaines cultures dominantes. Les "primitifs" ne se croient pas supérieurs.

Ambre31le 21 août 2021 à 17:46   •  

Et je remarque au passage que tout en étant conscients de la nécessité d'agir arrêter de détruire notre magnifique planète et son habitabilité pour l'humanité entre autres, nous venons de passer de longues heures à essayer de répondre a cette question de la différence entre l'être humain et les autres animaux, sans la questionner elle-même des le départ... nous faisons donc bel et bien partie de cette espèce humaine se "croyant" supérieure...

Et cela nous ramène à la question de la croyance 😉... Pourquoi croit-on, ne serait-ce pas justement une question de besoin ? Que se passerait-il si nous ne nous croyions pas supérieurs aux autres animaux, ou meme étre vivants ? Et bien, ce qui me vient, là, c'est une belle trouille, parce que comme le dit la vidéo, on est particulièrement faibles face à beaucoup d'entre eux justement. La croyance serait donc là pour satisfaire notre besoin de ne pas avoir peur ?

Siryack7le 21 août 2021 à 19:26   •  

Le tardigrade a t-il la conscience d'être supérieur quant aux conditions d'existence extrèmes par rapport aux êtres vivants (dont l'être humain) ?! 😄

N'empêche, rien que ta formulation première "pourquoi l'étre humain aurait-il besoin d'etre supérieur a toutes ces espèces en meme temps ?", ceci marque ta construction ethno-culturel occidental (je m'y comprends aussi hein !). Les "peuples primitifs" ne se considèrent pas comme étant supérieurs au reste du monde, d'ailleurs ils considèrent qu'ils font un avec lui, et ne se distinguent pas du règne animal, végétal...

J'ai pu constater depuis belle lurette que l'être humain occidental a tendance à considérer l'humanité à partir de son prisme culturel sans même s'en rendre compte ! Une sorte "d'universalisme à l'occidental"... mais pas obligatoirement dans le bon sens.

Je me rends compte que finallement je suis très imprégné de cultures anthropoliques, etnologiques... qui me permettent de décentrer mon regard (oh combien difficile tellement mon conditionnement occidental est prégnant !).

Je te paraphrase en quelque sorte @paradox, mais je le dis avec mes mots. :)

Quant au fait que le mot "insignifiant" soit très souvent répété dans ce doc, ne serait-ce pas justement pour marquer un contre-poids à tout ce conditionnement occidental qui existe depuis des siècles ?!
"On" a d'abord cru que nous étions le centre de l'univers, puis du monde terrestre, puis du règne animal et végétal (d'ailleurs c'est plus ancien, c'est "gravé" dans la bible : "tout vivant doit être soumis à la volonté de Dieu, donc à la disposition de l'humain" -un truc comme ça...).Et surtout que l'homme blanc était nécéssairement supérieur à tout autre "race". L'exemple des amérindiens est terrifiant dans ce sens. 😭
Et il ne faut pas croire que nous pouvons nous départir de ces siècles de "colonisation" de l'esprit !! J'entends par là : croyance en la supériorité de la "race" blanche, patriarcat, supériorité de "l'espèce humaine", attribution de tout ce qui non-humain comme ressources illimitée et à disposition à volonté... etc...

Siryack7le 21 août 2021 à 19:32   •  

Nous avons "perdu pied avec la terre". 😭
Pas pour rien que je m'intéresse à l'anthropologie et aux peuples primitifs.

Siryack7le 21 août 2021 à 19:33   •  

Aussi, @Ambre31, la question initiale n'était pas ce qui nous rend supérieur au reste du vivant, mais plutôt ce qui nous distingue, hein !

Ambre31le 21 août 2021 à 19:57   •  

Je suis désolée, mais poser la question de ce qui nous "distingue" des animaux, (ou des autres êtres vivants), induit bel et bien une notion de supériorité. Et le fait qu'il nous a fallu un bon moment avant de nous poser cette question, traduit que tous, nous avons ce postulat en nous. Donc qui dit changement de paradigme, dit peut-être aussi de sortir de cette croyance, et déjà, dans un premier temps de la reconnaître et de la comprendre...

Siryack7le 21 août 2021 à 22:46   •  

Alors c'est ça que tu voulais entendre de ma part ?! Oui effectivement tel que j'ai formulé la question "qu'est-ce qui distingue l'homme de l'animal", je suis évidemment dans une posture d'homme occidental façonné par la "raison". Et je suis porteur de tout un bagage culturel occidental (colonisation, supériorité de l'homme blanc, patriarcat...) dont j'ai à peine conscience (moult exemples rien que dans le langage "bazar", "souk"...) dont je me défends consciemment mais qui est.
Des siécles d'abrutissement de l'esprit -je caricature et réduis- ne vont pas se défaire en une génération !
L'histoire se construit et se déconstruit à chaque époque... (Foucault). Y a du travail à faire. 😶

Ambre31le 21 août 2021 à 23:40   •  

D'où la difficulté d'une transition d'un système en son sein...

Siryack7le 22 août 2021 à 09:12   •  

Absolument d'accord, @Ambre31 !

paradoxle 25 août 2021 à 18:19   •  

Questions paléo.
Qui a fait les premières tentatives de représentation imaginées des dinosaures ?
Qui a découvert que les fossiles étaient d'origine organique ?

paradoxle 26 août 2021 à 23:53   •  

Ôhh, personne ne veux jouer !? Bon, je donne les réponses, ça me passera le temps.

En fait, d'habitude, il y a des réponses occidentales à ces deux questions.
Richard Owen, deuxième moitié du 19°, a dessiné un premier dinosaure à partir de quelques ossements. Mais s'est assez planté, c'était les premiers essais. Le dinosaure en question n'était pas quadupède mais bien bipède et sa queue trainait au sol alors que non.
Et Léonard de Vinci a remarqué que les fossiles devaient avoir été vivants, il y a longtemps.

Sauf que les bushmens, dans le désert du Kalahari, avaient déjà, peu avant Owen, dessiné des dinosaures imaginés à partir d'empreintes fossiles. Bipèdes et sans queue. Limite comme une autruche maigre qui se tiendrait droite comme un humain.

Et on a découvert chez les égyptiens du temps des pharaons des oursins fossiles à côté d'oursins dans des tombes. Des fossiles qui venaient de bien loin.

C'est dans la dernière vidéo d'Entracte-science. Ce gars est français, prof de paléo en Afrique du Sud. Et là-bas, ils ont ordre de "décoloniser le savoir". Il préfère le terme "africaniser".
Du coup, il cherche et apprend plein de trucs sur la paléo pré-coloniale, depuis quasiment les débuts de l'humanité. Évidemment, ne pas prendre ce terme paléo au sens "science occidentale", c'est plus de l'intérêt pour les fossiles en général mais c'est passionnant. Son cours dure deux heures et est très complet.
Et ses remarques sur le savoir et le génie européo-centrés sont pertinentes. Quand c'est les Égyptiens qui découvrent les liens entre fossiles et vivants : ben oui facile, c'est du simple bon sens. Mais quand c'est Léonard 3000 ans plus tard : là c'est du génie !!!

paradoxle 04 septembre 2021 à 02:57   •  

J'ai trouvé une autre différence entre l'humain et les autres animaux (quand j'ai des questionnements, je lâche pas l'affaire), c'est la sueur. C'est le seul animal qui utilise cette technique pour réguler sa température, c'est probablement lié à la quasi absence de poils ou de plumes.

Et c'est aussi le seul qui ait un cerveau aussi gros proportionnellement à son poids. Mais il y a une hypothèse assez drôle qui émerge et séduit de plus en plus, c'est aussi pour une question de température que le cerveau aurait tant grossi et si vite, les neurones, ça chauffe. L'intelligence humaine ne serait donc qu'un "effet secondaire".
C'est toujours ce prof de paléo d'Entracte Science, un cours d'une heure et demi sur l'augmentation la taille des cerveaux et l'intelligence, tous ses cours sont passionnants.

zozottele 04 septembre 2021 à 07:40   •  

Ben mince, j'ai raté de sacrés truc la🙁
Du coup,je peux poser une question dont je n'ai pas la réponse ?
Ou plutôt demander si c'est vrai ?
Est ce vrai que l'énergie provoqué par le Big Bang a été pile poile assez forte pour créer la vie?
Que tout ce qui s'est déroulé depuis le Big Bang a été comme "calculé",pour arriver à créer la vie?
L'hydrogène, l'oxygène,la quantité de matière par rapport à la matière noire,la densité, l'attractivité des planètes etc etc.
Apparemment,si le Big Bang avait été un petit peu plus fort ou un petit peu moins,tout ça n'aurait pas pu emmener la vie que l'on connaît aujourd'hui.
L'énergie provoqué par le Big Bang a été ni trop forte ni pas assez pour que tout ça se déroule comme ça s'est déroulé.
Un peu plus ou un peu moins,pas de vie aujourd'hui.
Du coup je fais appel à vous pour savoir si c'est vrai ou si vous en savez plus?

paradoxle 04 septembre 2021 à 13:08   •  

@zozotte "Que tout ce qui s'est déroulé depuis le Big Bang a été comme "calculé", pour arriver à créer la vie ?"
Ça c'est une question qui est biaisée. Et c'est une question que les différents courants de philo des sciences se disputent.
Quand tu dis "calculé", ça ressemble au finalisme, que tout ce qui s'est passé depuis le big bang aurait été fait "pour" arriver où on est est.

Pourtant la vie est arrivée après un nombre impressionnant de hasards et de conjonctures digne de coups de bol incroyables qui a permis son apparition. J'ai vraiment du mal avec le finalisme.

Ce n'est pas faux que les débuts de l'univers ont permis qu'il soit comme il est maintenant, évidemment. Une explosion moins forte aurait pu provoquer une attraction et tout serait revenu à la singularité initiale (et peut-être rebondir et ainsi de suite). Une plus forte et tout se serait dispersé et les particules n'aurait pas formé de noyaux, qui ne se seraient pas aggloméré en nuages denses qui n'auraient pas provoqué l'allumage des étoiles, etc.
Mais le big bang n'avait pas de but.
En fait ça rejoint une question que @Asti avait posé dans un autre fil. Il y aurait-il un dessein intelligent dès le départ ?

Pourtant l'idée du hasard a fait son chemin dans toutes les disciplines scientifiques. C'est du bol si les noyaux d'hydrogène se forment dans la soupe de particules initiales, du bol qu'une planète se retrouve au bon endroit par rapport à son étoile pour que l'eau soit liquide, du bol que suffisamment de matière organique attérissent sur des astéroïdes sur cette planète, du bol que la température, les ondes cosmiques, et tout ce qui a permis à la vie d'apparaître, permettent son apparition (d'ailleurs, sur la Terre, elle n'est apparu qu'une seule fois). Du bol, que l'oxygène soit à la bonne proportion pour que la vie se développe hors de l'eau, du bol qu'une météorite tue les gros dinosaures pour permettrent l'expansion des mammifères. Etc, etc, etc.

Le truc aussi, c'est que les lois physiques apparaissent au fur et à mesure. Un scientifique qui connaitrait toutes les lois qui existent avant l'apparition des noyaux n'aurait pas pu prédire les lois qui régissent les noyaux. Pareil à chaque étape. Il n'aurait pas prévu l'allumage des étoiles, etc. Il y a émergence de nouvelles lois à chaque nouveau stade de l'évolution de l'univers. S'il existe un déterminisme, il existe aussi un hasard qui remet en cause la prédectibilité exacte de la suite.

Le paroxysme du finalisme, ce serait dire que le big bang a été fait "pour" que l'humain est ce qu'il est aujourd'hui. Ça ressemble à un déisme, qu'il y aurait eu une volonté à la base. Ça, j'y crois pas. Mais il n'y a pas de réponse consensuelle en science. C'est encore une bataille des idées.
Enfin... s'il n'y a pas consensus, une grosse majorité des scientifiques ne croit pas au finalisme.

zozottele 04 septembre 2021 à 16:23   •  

Moi non plus je n'y crois pas@paradox.
Mais voilà, c'est quand même fou tout ça.
Du bol plus du bol plus du bol.
Et a chaque fois,il faudrait une toute petite chose en plus ou en moins pour que l'on ne soit pas la aujourd'hui.
C'est fou je trouve.
Oui on ne peu pas prouver que tout cela était"voulu".
Ça ne veux rien dire c'est vrai.
Mais on ne peut pas prouver le contraire non plus.
En fait ce qui m'impressionne, c'est que tout se serait joué en UNE seconde.
Ensuite tout n'est qu'un enchaînements de "bol",qui fait que nous sommes la aujourd'hui.'Cest impressionnant quoi,que l'on croit a une volonté divine ou non.🙂

paradoxle 04 septembre 2021 à 16:45   •  

Ben ouais, tout ça est fou, et c'est ce qui fait aussi la beauté de la vie, le mystère en toute chose, tout ça tout ça.

Siryack7le 05 septembre 2021 à 10:09   •  

Ah bah ! J'allais te répondre @zozotte, mais @paradox t'a finalement très bien répondu !
Ca m'épate tout ça aussi !

Et je vais aller un peu plus loin...

J'ai eu une "intuition" à un moment de temps.
On sait que l'univers est en expansion depuis le big bang, mais on ne sait rien d'avant le big bang (en considérant qu'il puisse y avoir "quelque chose" avant).
Or je me suis imaginé -moi qui suis profondément influencé par l'idées de cycle et d'éternellement recommencements jamais complètement identiques, "concepts" bouddistes et aussi le souffle, la respiration- que la phase d'expansion de l'univers n'était que la phase "expiratoire" d'un plus long cycle ! En clair : avant le big bang ou après la limte d'expansion de l'univers, l'univers se rétracterais. Bon, c'était juste un délire imaginaire qui me plaisait bien, délire dont j'ai l'habitude, révêrie quoi !
Cependant, j'ai découvert peu de temps après que des scientifiques se posaient réellement la question de ce "avant" le big bang, et spéculaient même dans le sens de mon "imagination" : cycle expansion, rétractation.
Ca m'a mis en joie !! 😄

Tu confirmes @paradox ?

getliquidle 05 septembre 2021 à 15:03   •  

si je peux apporter mon grain de sable dans la construction de ce chateau :

il y a 3 hypotheses "majeures", elles commencent toutes les 3 par le big bang, ensuite

1) l'expansion continue sans fin, les atomes ralentissent progressivement en s'eloignant les uns des autres et l'univers fini dans le froid absolu
2) l'expansion continue encore un peu, mais à un moment, la force d'attraction est plus forte que l'expansion et on commence donc le phenomene inverse jusqu'a ce que toute la matiere se concentre en un point infinitesimal c'est le big crunch
3) comme dans le 2 l'attraction est plus forte que l'expansion, mais a un moment il y aurait trop de matiere pour trop peu d'espace (on est largement au dessus de tous les trous noirs "observés") et donc au lieu de continuer l'accretion : l'energie emmagasinée est trop forte et on repart vers un nouveau big bang : c'est le big bounce

paradoxle 05 septembre 2021 à 15:49   •  

@Syriack avant de répondre, je continue sur ce que je disais sur les "coups de bol". C'est aussi une histoire de probalité. Il y a tellement, tellement, tellement de possibilités dans cette univers qu'il y a une chance sur des millards de milliards de milliards que la vie apparaissent, mais cette chance existe bel et bien. Et peut-être pas que chez nous mais ça, grande question.

Je confirme oui. Personne ne sait le "avant le big bang". Les math sont retournés à quelques centièmes de seconde après l'explosion initiale mais se heurte au "mur de Planck". Avant ça, les calculs partent en quenouille (les résultats arrivent toujours à l'infini, ce qui n'est pas bon signe en math, c'est qu'un truc déconne). Comme pour la singularité des trous noirs, tant qu'on a pas une théorie du tout, on reste dans le flou.
Donc le reste n'est que spéculation. Expansion, rétraction, etc, c'est l'hypothèse du big bounce, le grand rebond. Il existe aussi le big crunch, l'espace se rétracte violemment et tout est cassé. Peut-être que le big bounce a déjà eu lieu mainte fois mais un fait vient dire que l'espace ne se rétractera plus. L'expansion accélère depuis cinq milliards d'années. La dilatation due à l'énergie sombre a été plus forte que la gravitation qui aurait permis la rétraction. Apparemment, l'univers est voué à se dilater et à se disperser jusqu'à n'être plus que particules trop éloignés pour faire quoi que ce soit. Ou bien recréer de multiples univers avec les lois physiques différentes. Mais on est sûr de rien et on sera pas là pour le voir, l'imagination reste donc ce qu'on veut bien en faire.

Allez, en image et poésie, la fin de l'univers et les quelques théories dominantes.
voir la vidéo

zozottele 05 septembre 2021 à 20:18   •  

Ben j'ai bein fait de lancer ça alors ça va!
La théorie du froid absolue c'est le Big freeze je crois.
Sinon il y a aussi une théorie que le Big Bang est la suite d'un Big crunch.
L'espace s'agrandit,puis commence le phénomène inverse, rétrécie jusqu'à devenir un minuscule petit point,comme l'explique très bien @geliquid.
Puis ce minuscule petit point finit par exploser.
Un nouveau Big Bang,une nouvelle expension etc etc.
C'est un cycle sans fin.
Mais ça n'explique pas comment aurait eu lieu le premier big bang!

paradoxle 06 septembre 2021 à 01:09   •  

Ah, j'avais vu le post de @getliquid , on a dû se croiser. Mais à ce que j'ai compris, c'est l'hypothèse 1 qui prédomine puisque l'expansion est finalement plus forte que l'attraction. Depuis cinq millards d'années, ça s'accélère alors que ça ralentirait si l'attraction était plus forte. Et ça serait dû à l'énergie sombre.

Siryack7le 06 septembre 2021 à 18:10   •  

Merci pour ces précisions fort précieuses, @getliquid !! 😉
J'ai des "connaissances" très parcellaires quant aux sciences de l'univers. D'ailleurs ça s'appelle comment exactement ce domaine de la connaissance ?

paradoxle 06 septembre 2021 à 18:56   •  

@Siryack7 L'astrophysique.

Siryack7le 06 septembre 2021 à 19:27   •  

😄 Ok merci @paradox. Tout simplement...

getliquidle 06 septembre 2021 à 21:17   •  

@Siryack7 avec plaisir.

Terencele 06 septembre 2021 à 22:54   •  

Ces questions relèvent davantage de la cosmologie, si je puis me permettre.

paradoxle 07 septembre 2021 à 00:08   •  

@Terence Je me suis effctivement posé la question en l'écrivant. Mais la cosmologie est une branche de l'astrophysique. J'ai été trop général, tu es plus précis.

MuZle 18 septembre 2021 à 09:27   •  

Je crois qu'il existe une théorie selon laquelle, l'énergie absorbée par les trous noirs ne disparait pas, elle serait expulsée de l'autre côté, créant d'autres univers dans d'autres espace-temps. J'aime bien cette théorie car elle pourrait expliquer d'ou nous venons, d'un trou noir qui aurait digéré de la matière explusé vers notre espace-temps et nos univers. D'ou l'explication potentielle que nous ne pouvons pas savoir ce qu'il y avait avant le big bang, le big bang étant la formation de ce trou noir duquel notre univers serait issu. Et donc, qu'il y avait bien quelque chose avant... Quelqu'un connait cette théorie ?

Ambre31le 18 septembre 2021 à 10:02   •  

Ca m'intéresse aussi cette théorie, ce que j'en sais c'est qu'il y aurait parfois création dans un trou noir qui absorbe toute l'énergie un tunnel qui creerait son opposé un trou blanc qui émet toute l'énergie dans un autre espace temps.

https://blogs.futura-sciences.com/barrau/2018/05/23/trous-noirs-trous-blancs-quelques-nouvelles/

getliquidle 18 septembre 2021 à 10:05   •  

Il s'agit de la théorie des fontaines blanches qui voudrait que la matière soit "rejetée" ailleurs dans le même univers. Mais statistiquement nous aurions déjà du localiser certaines de ces fontaines dans notre univers "proche" ce qui n'est pas le cas.
Pour l'hypothèse ou la matière serait transférée dans un autre "espace-temps" cela irait à l'encontre des observations et des modèles mathématiques qui expliquent et permettent de prévoir le développement des trous noirs. Car ces modèles prennent en compte le fait que la matière s'accumule et reste au centre du trou noir faisant augmenter sa force d'attraction et l'horizon des événements.
Donc si la matière était transférée cela aurait forcément un impact sur ces paramètres et irait à l'encontre de nos observations de l'existant.
(Desole pour l'aspect décousu de ce message, je suis sur téléphone dans une file d'attente, donc j'écris directement ce qui me passe par la tête sans mise en forme ni structure, ni même relecture...)

Tomto32le 18 septembre 2021 à 14:56   •  

@Ambre31 : notre discussion de vacances au réveil un jeudi matin : le trou noir (qui absorbe) relié au trou blanc (qui evacue) par un trou de ver ? 😄

Ambre31le 18 septembre 2021 à 16:17   •  

Et ben voilà @Tomto32 et j'avais oublié le nom du trou de ver, merci 🙂!

Ambre31le 21 septembre 2021 à 23:35   •  

voir la vidéo

Je suis tombée par hasard sur un cours de 10 h qui pourrait répondre a tes questionnements @MuZ. Il est du scientifique Aurélien Barreau que j'aime beaucoup. Je n'ai visionne que les premières minutes, mais ca part bien et il interroge la science tout en l'enonçant...

Laniakeale 25 septembre 2021 à 07:34   •  

Pour toutes ces questions ( concernant l'astrophysique ) vous pouvez regarder ( ou lire ) :

- Étienne Klein ( déjà cité )
- Aurélien Barraut
- Luminet
- Lachieze Rey
- Rovelli ( gravité quantique à boucles surtout )
- Reeves
- science étonnante ( je ne sais plus le nom du mec )
- e-penser ( deux bouquins de vulgarisation très bien faits )
- Thierry Stolarszcyk ( orthographe du nom sûrement fausse ) lui c'est pour la chasse aux neutrinos.
- les cours l'ens Et de la fac de Montpellier ( physique et réussite; un truc comme ça )
- Thibault Damour
- Alain Aspect

ces sujets furent mon centre d'intérêt restreint pendant quelques temps.
Bonnes lectures/ et visionnage.

Amarle 27 septembre 2021 à 22:29   •  

👍 @Laniakea
Sciences étonnantes c'est David Louapre.
Il y a aussi Alessandro Roussel de la chaîne YouTube Scienceclic.

Et en anglais il y a des tonnes de chaînes YouTube intéressantes et des heures de MOOC et conférences

Amarle 27 septembre 2021 à 22:31   •  

Question : qui est la seule personne a avoir eu 2 prix Nobel dans 2 disciplines différentes ?

Terencele 27 septembre 2021 à 23:02   •  

Marie Curie ? Physique 1903, chimie 1911 ?

paradoxle 27 septembre 2021 à 23:03   •  

Marie Curie

paradoxle 27 septembre 2021 à 23:04   •  

Oh, tu m'as devancé à quelques secondes @Terence.

Terencele 27 septembre 2021 à 23:05   •  

😉

Amarle 27 septembre 2021 à 23:12   •  

@Terence sur le fil, bravo 👍
Dommage @paradox.
Mais tu peux peut-être te rattraper avec celle là :
Quelle est la forme d'un trou noir ?

paradoxle 28 septembre 2021 à 01:26   •  

Ouh, ça sent la question piège, non ?
Ce qu'on ne voit pas, ce qu'on dit noir, c'est l'absence de lumière puisque une force d'attraction pas possible attire même la lumière vers ce qu'on appelle la singularité. La forme de ce qu'on ne voit pas est donc sphérique, je dirais, l'horizon des évènements autour de la singularité. Mais la singularité, on a aucune idée de ce que c'est. Et la lumière autour, ce qu'on voit, c'est surtout la lumière difractée, distordue ? due à la lentille gravitationnelle que provoque l'attraction du trou noir. Je suis fatigué, c'est peut-être pas très bien dit tout ça mais c'est à peu près correct, non ?

paradoxle 28 septembre 2021 à 16:12   •  

Petit retour en paléo et à la question des plumes chez les dinosaures, il y a des nouveautés. Il a été dit que les plumes servaient à protéger du froid et de l'humidité, puis à la parure, puis au vol. Mais apparemment aussi à impressionner le/la rival/e. En tout cas chez les tyranosauridés. Avant l'apparition des plumes chez ces féroces prédateurs, ils se battaient entre eux et se mordaient sérieusement la face, sacrés sauvages ! (comme chez les crocodiles, en somme). Mais plus chez leurs descendants quand les plumes ont fait leur apparition . Le battage des bras emplumés suffit à impressionner l'autre et évite la baston sérieuse (comme chez les oiseaux).
Pour les dernières nouveautés en paléo, EntracteScience vient de sortir une vidéo commentant une petite vingtaine d'articles scientifiques sur le sujet. C'est dense mais passionant. Et il remet bien en place les journaux qui exagèrent par leurs interprétations putassières les nouvelles de cet été.
voir la vidéo

Amarle 28 septembre 2021 à 22:49   •  

Bien vu la sphère @paradox 👍
En effet un trou noir c'est en fait une boule.
Peu importe par où tu y rentre, tu y es aspiré en son centre.
Difficile à s'imaginer un trou en forme de boule 🥴
Une bizarrerie de plus des trous noirs.

paradoxle 27 octobre 2021 à 02:51   •  

C'est quoi en anthropologie l'effet lilliput ?

Merlinle 27 octobre 2021 à 07:15   •  

@paradox tu as une très bonne explication sur le site de l'université de Lyon

paradoxle 27 octobre 2021 à 10:26   •  

@Merlin Merci, l'explication est effectivement très clair.
Mais en fait je posais la question pour le quizz parce que je viens de découvrir ça dans cette vidéo de trois minutes qui le montre sur le terrain, en Afrique du sud à la limite géologique entre permien et trias.
voir la vidéo

Amarle 24 novembre 2021 à 22:36   •  

Allez hop, je déterre ce quizz que j'affectionne.

Peut-on mesurer la vitesse de la lumière ?

Magda72le 24 novembre 2021 à 22:37   •  

Je triche un peu: Nowadays, using oscilloscopes with time resolutions of less than one nanosecond, the speed of light can be directly measured by timing the delay of a light pulse from a laser or an LED reflected from a mirror.

Magda72le 24 novembre 2021 à 22:55   •  

Mais dans la même veine, quel prix Louis de Broglie a-t-il reçu en 1929?

Amarle 25 novembre 2021 à 00:24   •  

Ha ha oui mais non @Magda72 ! 😈
Le mot "reflected" dans ta citation est tout le point de ma question he he 😋
Indice : synchronisation d'Einstein-Poincaré 😉

Amarle 25 novembre 2021 à 00:24   •  

Broglie? Le prix Nobel ?

Magda72le 25 novembre 2021 à 09:48   •  

@Amar - oui, ce n´est pas pour rien que je me suis cachée derrière une citation, par prudence. Par contre de Broglie m´a toujours fascinée dans le même domaine! Mais j´imagine que tout le monde connait le principe....

Bagheerale 25 novembre 2021 à 10:07   •  

Il a eu le prix Nobel de physique pour sa « découverte de la nature ondulatoire de l'électron », à l'époque, cela n'était postulé que pour le photon, c'est lui le père de la dualité onde-corpuscule.

Une amusante....a votre avis, il y a combien de virus dans chaque goutte d'eau de mer ?

Amarle 25 novembre 2021 à 11:34   •  

Ah OK, dualité onde corpuscule, c'est en effet un sacré morceau pas très instinctif à cerner.
@Magda72 la lumière a toujours été mesurée par un trajet aller retour entre 2 horloges, comme dans ton exemple.
Mais la vitesse de la lumière n'a jamais été mesurée pour un aller "simple" vers une horloge.
Pourquoi à votre avis ? 🤔

Magda72le 25 novembre 2021 à 11:36   •  

@Amar, serait-ce que, comme certaines mesures scientifiques, l´observateur fausse tout par sa présence?

Magda72le 25 novembre 2021 à 11:37   •  

@Amar, cela ne peut être car n´aurait-on pas, de nos jours, suffisamment d´outils sans la présence dudit observateur...???

Magda72le 25 novembre 2021 à 11:43   •  

Que faire, tricher, puisque c´est si facile de nos jours, on n´a pas besoin de grimper sur une échelle, sortir un tome d´encyclopédie, épousseter et ouvrir.....

"We just cannot measure the speed of light in one direction because relativity prevents us from maintaining synchronised clocks. The result is that the speed of light c is really the average speed over a round-trip journey, and that we cannot be certain that the speed is the same in both directions."

Amarle 25 novembre 2021 à 11:51   •  

Bingo!
Tu as fait les bonnes recherches !
@Magda72 la vitesse de la lumière est une moyenne du temps de trajet aller retour entre 2 horloges.
Après quelle a été la vitesse de chaque trajet, on ne peut pas le savoir car pour cela il faudrait synchroniser les horloges de départ et d'arrivée.
Ce qui nécessite de connaître la vitesse de la lumière 😋
La vitesse de la lumière est donc basée sur une supposition, comme Einstein avertissait dans son article de 1905.

Amarle 25 novembre 2021 à 11:53   •  

@Bagheera je dirais qq milliards ? 🤔

Magda72le 25 novembre 2021 à 12:00   •  

@Amar le google tant décrié m´a donné cette réponse à la question "why cannot we measure the speed of light", au passant, le même google m´a énervé linguistiquement disant "did you mean: why can´t we....". Mais je me rappelle le truc des 2 horloges, je l´ai lu en différents endroits y a longtemps et qui sait, ma chère prof de physique en a peut-être aussi parlé. 🙂

paradoxle 25 novembre 2021 à 12:08   •  

J'ai cherché pour les virus et j'ai trouvé un million par litre d'eau de mer. C'est juste @Bagheera ?
Par contre les coronavirus n'y survivent pas.

Bagheerale 25 novembre 2021 à 13:43   •  

Alors, c'est de l'ordre de 15 millions par goutte d'eau de mer (eau de surface, je précise).

Ça fait de l'ordre de 100 milliards de virus par litre d'eau, et au niveau planétaire de l'ordre du nonillion, parfois appellé dekillion, soit 1'000'000'000'000'000'000'000'000'000'000, a.k.a. 10^30 .

En tant que tel, ce ne sont pas des organismes "vivants", mais même si cela peut paraître surprenant, la majorité de la masse de la vie dans les océans, est d'origine microbienne. En fait, si l'on compare la masse de ce que l'on ne peut pas voir, tout ce qui est microscopique (les protistes, les bactéries, les archées, et les virus) et de l'autre ce qu'on peut voir (les poissons, les baleines, les algues, les crustacés, le zooplancton, etc,) alors 95% à 98% de la masse de la matière vivante, dans les océans, est microscopique. Cette majorité invisible produit non seulement la moitié de l'oxygène mondial, mais si l'on pense à la biodiversité, au fonctionnement des écosystèmes, ou aux cycles biogéochimiques, c'est une activité vivante qu'il ne faudrait JAMAIS ni sous-estimer, ni négliger.

Les gros poissons, les baleines et autres méga-faunes charismatiques faune sont sympas, mais en fait assez insignifiants en termes de biomasse globale.

Il y a environ 200 mégatonnes de carbone dans les virus de l'océan, ce qui est l'équivalent d'environ 75 millions de baleines bleues. La plus grande biomasse qui a été dans les baleines, pour autant que nous le sachions, était d'environ 13 mégatonnes.

Ces chiffres ne sont rien face à ceux du carbone des procaryotes, qui est d'environ 5,2 gigatonnes.

Pour autant, tous les "experts" du climat et du Co2 ne les citent jamais. Il faut dire que taxer les virus dans les océans, ça ne va pas être simple, et puis, inclure le principal puits de carbone dans une théorie de rechauffement climatique mondial, c'est compliqué quoi.

Au final, le jour où on aura suffisamment "foutu" le bordel dans la mer, on va le regretter, amèrement. Non seulement on y comprend rien, mais en plus on flingue à tout va les apex prédators, ceux qui maintiennent l'équilibre.

Le jour où tout va s'écrouler, ça va faire bizarre..

Et en passant, demandez-vous d'où vient le choléra..ça pourrait vous surprendre.

Magda72le 25 novembre 2021 à 19:53   •  

@Bagheera, cela m´a surpris, le choléra, qui vient de l´eau, je ne savais pas.... https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/cholera

Merci aussi pour toutes les autres explications et cela m´a fait rire, rien que l´idée de taxer les virus pour CO2. 😀

Bagheerale 26 novembre 2021 à 14:01   •  

Qu'il y ait parfois des saloperies dans l'eau, douce, on le savait.
La surprise, c'était de découvrir qu'il pouvait aussi y en avoir dans l'eau de mer !

"On savait que le choléra se développait avec des mauvaises conditions d'hygiène et se transmettait d'humain à humain, jusqu'au milieu des années 70 et début des années 80 quand le Dr Rita Colwell et son équipe ont commencé à travailler sur l'aspect environnemental du choléra, ce à quoi on n'avait jamais pensé jusque là"

"Les chercheurs de l'Université du Maryland ont alors démontré que le bacille Vibrio cholerae était directement associé à un plancton, le copépode, qui l'héberge. ''Ces découvertes de laboratoire furent suivies de recherches en mer, qui ont permis de comprendre que le cycle du choléra était annuel, et que l'agent infectieux pouvait rester « caché » dans l'environnement pendant une année entière".

Mais comment le vibrion responsable de la maladie passe-t-il à l'homme ? La chaîne alimentaire classique : fluctuant au cours des saisons, des facteurs environnementaux tels que salinité, température de l'eau et nutriments provoquent une prolifération du phytoplancton, mangé par le zooplancton qui à son tour se multiplie, particulièrement les copépodes, porteurs des Vibrio cholerae. Ceux-ci sont alors portés en grands nombres sur les zones côtières - comme le Golfe du Bengale - où ils contaminent les eaux d'utilisation courante servant à la population et infectent ceux qui les consomment en quantité subitement importante et "infectieuse"

"Cette découverte historique, a poussé l'équipe du Dr Colwell à mettre en place une étude pilote auprès de petites communautés au Bengladesh. En filtrant l'eau de consommation dans un sari (étoffe de coton locale) plié 8 fois, cela suffit à retenir les copépodes ; cela n'empêche pas les vibrions du choléra de passer, mais diminue suffisamment leur nombre pour que l'organisme soit alors capable de répondre à l'attaque des bacilles. L'expérience menée montre que cette stratégie réduit les risques d'infection au choléra de 48%".

Magda72le 26 novembre 2021 à 18:09   •  

@Bagheera, voilà qui est effrayant mais merci pour cette info. 🙂 Je me demande quoi d´autre on peut alors trouver dans l´eau de mer, y a de la place pour d´autres phénomènes?

Bagheerale 29 novembre 2021 à 10:35   •  

La planète est grande, bien plus qu'un occidental peut le croire.
~71% de sa surface est couverte d'eau
~96.5% est de l'eau salée.

Si toute l'humanité décidait d'aller se baigner dans l'océan au même moment, ça ferait monter le niveau de ceux ci de...ben en fait, a peu près que dalle, non mesurable..

Donc oui, c'est grand, et il y a de la place, pour plein de phénomènes.
Quand en plus on sait qu'on connaît mieux la surface visible de la lune que celle des océans...il y a encore de quoi faire.

Par contre, sur-pêcher et y envoyer nos détritus, on sait faire, hélas.

Et tous les grands génies climatiques ne sont capables ni de parler des puits de carbone océanique, ni de la génèse de l'oxygène, et encore moins de modéliser la circulation thermohaline.

Le jour où ça va partir en sucette, l'humanité sera mal...

Bon, une petite question amusante...
Alors que vous êtes en train de lire cette ligne, vous vous déplacez à quelle vitesse ?
J'accepte les approximations (c'est jour de bonté), mais vous risquez d'être pas mal surpris et secoués par la réponse...

Merlinle 29 novembre 2021 à 10:48   •  

Ah, la question de la vitesse est intéressante en effet ! Bon, toutes ces vitesses ne vont pas forcément s'ajouter de manière précise puisqu'elles ne vont pas toutes exactement dans la même direction, et en plus il faudrait trouver un point fixe de référence (imaginaire) pour additionner tout ça, mais en gros :
- La Terre tourne à environ 1180 km/h (sous nos latitudes, parce qu'à l'équateur ça va plus vite).
- La Terre tourne autour du Soleil, dans les 108.000 km/h
- Le système solaire dans son ensemble se déplace autour du centre galactique à environ 240 km/s (je n'ai pas fait la conversion en km/h mais vous voyez le topo, quoi)
Et je ne parle pas du mouvement de la galaxie dans l'univers parce que là, on se poserait vraiment la question du "par rapport à quoi ?" :)

J'ai oublié quelque chose ?

Bagheerale 29 novembre 2021 à 11:24   •  

La voie lactée, notre galaxie, se déplace elle aussi, et pas qu'un peu...Vitesse de croisière : ~630 km/s soit ~2'268'000 km/h.
Donc le temps de lire une ligne, vous avez bougé de 1000km !

Une question (pas anodine), cette vitesse, ça fait un paquet d'énergie cinétique...pourquoi on ne s'en sert pas ?
(il va de soi que j'ai la réponse, et que j'attend un mot précis, qui explique tout...mais que ni les politiciens, ni le journalistes ne connaissent)
😭

paradoxle 29 novembre 2021 à 16:29   •  

Je savais tout ça (enfin pas les chiffres exactes, bravo !) mais la remarque de @Merlin est judicieuse, la galaxie avance mais par rapport à quoi ? Quelle est la référence pour calculer sa vitesse ? Surtout quand on comprend que ce n'est pas les galaxies qui d'éloignent les unes des autres mais que c'est l'espace qui grandit ???🤔

Bagheerale 29 novembre 2021 à 18:06   •  

Toutes les galaxies ne s'éloignent pas les unes des autres, d'ici ~4 milliards d'années, la voie lactée et Andromède (M31) vont avoir l'occasion de l'expérimenter.

voir la vidéo

paradoxle 29 novembre 2021 à 20:01   •  

Oui, je sais aussi, tu fais bien de préciser mais dans l'ensemble, quand même.
Mais ça règle pas quelle est la référence que l'on peut utiliser pour calculer la vitesse de notre galaxie.

Sinon j'ai tapé "Quel est le mot que les politiciens et les journalistes ne connaissent pas ?", mais ça n'a rien donné. 😋 😂

Bagheerale 30 novembre 2021 à 10:53   •  

Il y a pas mal de galaxies qui nous "arrivent dessus"...

voir la vidéo

Si on voulait prendre un référentiel, il y en a un certain nombre de possibles, Laniakéa étant l'un d'entre eux.

Certes, le fait que l'espace-temps se dilate plus vite que la vitesse de la lumière, alors que dans le même temps, rien dans cette espace-temps ne peut dépasser celle-ci crée une jolie dissonance cognitive, mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas faire les calculs.

Quand au mot que les politiciens et les journalistes ne connaissent pas ?...il ressemble beaucoup au mot énergie, mais ce n'est PAS énergie.
Et oui, il y a un rapport avec l'énergie cinétique

Merlinle 30 novembre 2021 à 10:58   •  

Pour ceux que ça intéresse d'approfondir le sujet, il y a un phénomène gravitationnel important au "centre" de notre super-amas Laniakéa. Il a été surnommé le "grand attracteur". Ca pourrait nous servir de point de référence pour mesurer la vitesse de la Voie Lactée par rapport à lui. Ou alors on préfère le compte à rebours de notre collision avec Andromède, c'est selon ;)

zozottele 03 décembre 2021 à 20:09   •  

@Bagheera sauront nous un jour le mot que les politiques et les journalistes ne connaissent pas?
Je cherche hein mais je ne vois pas !


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?