Présentation des nouveaux

Bonjour Bonjour

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Bonjour bonjour
Bonjour Bonjour
Marion..le 08 février 2021 à 18:26

Bonjour à tous,

Ayant déjà été inscrite (mon ancien pseudo était Louna) je pensais que la case présentation serait un peu plus simple, mais c'est pas vraiment évident !
Commençons par le commencement dans ce cas,
Moi c'est Marion, accro au thé et au café pour les boissons "softs", aux livres, aux animes et films de science fiction. Amoureuse des animaux et de la nature en général, j'ai mis du temps avant de trouver ma voie et à l'époque j'ai eu besoin de prendre du recul sur certaines situations d'où mon désabonnement de ce site. Mais en vérité les discussions d'ici me manquaient, même quand je n'y participais pas j'avais plaisir à lire certaines conversations.
Donc je suis de retour mais pas pour vous jouer de mauvais tours, ça je le laisse à la team rocket ... pardon je m'égare !
Sur ce, je vous souhaite une très bonne journée, au plaisir de discuter avec vous
🙂

Nevromonle 08 février 2021 à 18:47   •  

Hello !
(référence à Pokémon et à la Team Rocket :3 )
Quels sont les thèmes qui te parlent le plus en science-fiction?
"Bienvenue" (dans le sens où tu étais là avant que je ne m'inscrive, je crois).

Juliette...le 08 février 2021 à 18:54   •  

Re bienvenue @Marion.. !

Si tu as suivi le même genre de cheminement que moi, ton second pseudo représente donc ton vrai prénom plus quelques points pour tout ce qui fait de nous ce que nous sommes? 🙂

Marion..le 08 février 2021 à 18:55   •  

Hello @Nevromon
Merci à toi !
pour répondre à ta question niveau science-fiction j'aime beaucoup tout ce qui parle de prés ou de loin au voyage intergalactique et j'aime bien aussi les histoires de robots même si j'ai moins lu/vu d'oeuvres robotiques voilà voilà 🙂

Juliette...le 08 février 2021 à 19:03   •  

(en espérant ne pas faire partie des raisons qui t'avaient fait quitter le site... 🥴 )

Maele 08 février 2021 à 19:17   •  

Bienvenue😉

Merlinle 08 février 2021 à 19:20   •  

Bonsoir !

Trouver sa voie, c'est aussi un chemin ;)

Re-bienvenue, donc !

Nevromonle 08 février 2021 à 19:30   •  

Et au niveau de ces thèmes, quelles problématiques, quels angles te parlent? Par exemple, j'ai bien aimé le traitement d'une intelligence artificielle tombant amoureuse dans le film "Her", ou le côté "sauver l'humanité malgré elle" qui peut émerger des conclusions de robots créés pour la servir docilement à l'origine.
Concernant le voyage intergalactique, est-ce le procédé qui te parle? La possibilité? Les répercussions possibles sur la psychologie et la biologie des occupants des vaisseaux spatiaux...?
Quel est ton Pokémon préféré et pourquoi?
(j'ai activé mon mode "rafale de questions")

Sebunkenle 08 février 2021 à 20:02   •  

@Marion..

Re bienvenue Marion 😉

J'ai vue ton profile sur mon file d'actu. Et sur le coup je pensais que c'était toi Louna. Mais j'ai aussi vue que le nom n'était pas le même ainsi que ta localisation qui ne collait pas. Du coup je ne savait plus si c'était bien toi ou pas. Mais c'était vraiment toi alors 😄

Sinon j'ai aussi eu une trèèèès longue période manga/animes. Mais j'en ai eu marre. Je suis plutôt séries maintenant.

En tout cas c'est cool que tu revienne.

zozottele 08 février 2021 à 20:54   •  

Re bienvenue!😄
il fait bon de revenir,je te comprend!

Nevromonle 08 février 2021 à 21:05   •  

(Sebunken, cite donc quelques titres...? Ça m'intéresse également ! )
Tiens, sinon, @Marion.. : je viens justement de finir un épisode de Black mirror, nommé "USS Callister". Je te le recommande grandement, il y est question d'un thème de science-fiction qui t'est cher !

Amarle 08 février 2021 à 21:13   •  

Re-Bienvenue @marion...

Juliette...le 08 février 2021 à 21:16   •  

(Retour du problème des pseudos avec petits points qui ne sont pas pris en compte quand on les cite... Je pense que @Aurel avait réglé le problème au cas par cas...)

Sebunkenle 08 février 2021 à 21:35   •  

@Nevromon.

Des titres de séries ou de manga ?

"uss callister"

Je ne sais pas pourquoi mais je crois savoir de quel épisode tu parle. Car j'ai visionné toutes les saisons de Black mirrore l'année dernière. J'ai absolument pas regretté. Mais c'est pas une série à regarder quand on est déprimé. Comme c'était mon cas à cette période bien sur. ( Comme ça j'étais sur de bien déprimer bien comme il faut 😄 merci Black mirror 👍)

Ce qui est bien avec cette série c'est que chaque épisodes retrace une histoire différente à chaque fois. Du coup il n'y a pas une histoire et une intrigue principale qu'il faut suivre dés le début pour tout comprendre. On peut commencer et visionner les épisodes dans l'ordre qu'on veut sans être paumé.

Aurelle 08 février 2021 à 21:36   •  

Effectivement. C'est normalement réglé. 😉

Bon retour et re-bienvenue, Marion ! 🙂

Marion..le 09 février 2021 à 07:28   •  

Merci à toutes et tous !

@Juliette... oui Marion est mon vrai prénom, et pour les "..." c'est exactement ça ! Ne t'inquiètes pas, personne sur ce site ne m'a fait partir 😉

@Nevromon pour la robotique c'est plus la question du pourquoi, ça me fascine d'essayer de comprendre pourquoi l'Humanité a ce besoin de créer un être à son image (bien sur il existe des robots non humanoïdes), comment imaginer la création de robots avec un seul mode de fonctionnement (par exemple protéger les êtres humains) quand nous sommes tous tellement différents dans nos façon de penser.
Pour les voyages intergalactiques, c'est surtout la découverte d'autres mondes, cultures, langages que j'apprécie, c'est aussi pour ça que j'aime la littérature fantasy, imaginer toute une civilisation avec ses croyances, coutumes et langue je trouve ça fantastique.
J'ai jamais regarder Black Mirror haha mais il faudrait surement que je m'y mettes. 😉
Mon pokémon préféré c'est Evoli, pour ses multiples évolutions 🙂

@Sebunken haha oui c'est bien moi, j'ai déménagé fin décembre j'ai quitté mon beau Pays Basque pour me réfugier en Terre du Milieu ! Cool de revenir !

Nevromonle 09 février 2021 à 09:23   •  

Oui, @Sebunken, donne des titres de mangas ou d'animes qui t'ont parlé !
@Marion.. : Hum...et que penses-tu des intelligences artificielles et des discussions avec elles?
Oui, c'est chouette, ces histories de cultures différentes. Connais-tu l'univers étendu de Star Wars, pour cela? Il existe (au moins) un wiki assez touffu à ce sujet.

Et...tu connais, le jeu de rôles (en papier, crayons, dés notamment)?
Black Mirror explore de nombreux thèmes en partant d'une technologie, mais souvent de façon sombre et dystopique, comme l'a sous-entendu Sebunken, en effet.
Évoli? Oh ! Tu savais que les évolutions de ce Pokémon étaient nommés les "Evolitions" (je trouve ça super mignon)? En préfères-tu une?
Comment as-tu fait pour déménager sur une aussi longue distance, en termes pratiques?

Mirobellele 09 février 2021 à 11:27   •  

Salut @Marion.. 🙂
Ravie de te revoir ici.

Sebunkenle 09 février 2021 à 16:20   •  

@Marion..

"Pour les voyages intergalactiques, c'est surtout la découverte d'autres mondes, cultures, langages que j'apprécie, c'est aussi pour ça que j'aime la littérature fantasy, imaginer toute une civilisation avec ses croyances, coutumes et langue je trouve ça fantastique."

C'est marrant. Pour ma part ça fait pas longtemps que j'éssai d'imaginer et créer des mondes fictifs. Et ça m'a toujours passionné tout ce qui touche aux cultures étrangères. ( Même si j'ai trés souvent déçu car j'ai du mal à trouver ce que je veux ) En fait le fait d'essayer de voir la vie à travers un filtre qui n'est pas le miens. Mais celui de personnes qui pensent différemment de moi. M'a toujours intéressé.

Sinon tu as eu l'occasion de te faire une escapade au coeur des volcans de cette fameuse terre du milieu ?

@Nevromon

J'en ai BEAUCOUP.

1 Death note, ( Est ce que j'ai vraiment besoin d'en parler ? )

2 Gintama ( si tu veut te taper des grosses barres)

3 Angel Beats ( Si tu veux bien chialer à la fin )

4 Dgrey man ( Histoire d'éxorcistes dans un univers dark gothique avec des personnages très attachants. Mais une histoire un peu compliqué. Par contre je trouve le format manga papier mieux que l'anime.

5 Fullmetal "FUCKING" alchemist. ( Lui aussi je ne sais pas si j'ai besoin d'en parler. En tout cas c'est une grande aventure épique )

6 Et Full métal alchemist Brothehood. ( qui est une version alternative de ce dernier )

7 Zetsuen no tempest

8 Re zéro

Code breaker ( la version manga papier ) J'avais aimé ado. Maintenant à mon âge je ne sais pas si j'apprécierai autant. En tout cas il restera quand même un bon souvenir.

9 Bloodlad ( version manga papier )

10 Shingeki no kyojin

11 XxxholicTV

12 Berserk

Hatsale 09 février 2021 à 17:24   •  

Salut Marion !

Re bienvenue.

Si tu es toujours dans le coin et que tu passes par là, n'hésite pas !

Au plaisir de te lire 🙂

Fropople 09 février 2021 à 17:38   •  

Rebienvenue @Marion.. :)

@Nevromon si tu cherches des animés, il y a un fil qui en parle : https://www.apie-people.com/forum/loisirs-passions-et-hobbies/cinema/parlons-japanimation-15691

@Marion.. connais tu toutes les évolitions ? (Si tu es "à jours" sur Pokémon il y en 8 différentes)

Nevromonle 09 février 2021 à 18:40   •  

(noté-stocké, merci à vous deux ! )

Marion..le 09 février 2021 à 19:11   •  

@Hatsa et @Mirobelle merci !

@Fropop merci ! et oui je connais toutes les évolitions, les dernières grâce à ma nièce je l'avoue 🙂

@Nevromon j'ai un peu de mal avec le concept de discuter avec un intelligence articifielle, parce que j'ai du mal avec le concept d'intelligence artificielle en fait. Vaste sujet ! Tu en penses quoi toi ?
Mon père est un fan de Star Wars c'est vraiment un univers qui m'a bercée, du coup sans être calée sur le sujet j'en connais pas mal mais il faudrait que je me replonge dedans, d'ailleurs c'est bien prévu !
Je ne savais pas qu'on appelait ça des evolitions mais j'adore c'est trop chou haha ! Petite préférence pour Aquali et Noctali même si le choix reste difficile.
Pour mon déménagement, ça a été assez compliqué, sachant que j'ai appris ma prise de poste (oui j'ai déménagé pour le travail) le 16 décembre et que je suis rentrée chez moi juste le 23 pour repartir le 30.. J'ai visité un appart le 23 et je l'ai eu, et pour le déméngament en lui même, j'avais pas énormément de meubles de base, donc j'ai pris le fourgeon à mon père et en avant ! Je suis partie le 29, hotel et le lendemain j'emménagais. Je suis pas sure d'avoir vraiment répondu à ta question là 🤔 😂

@Sebunken je me rappelle tu que tu avais ouvert un fil sur un être immortel ou millénaire, je ne sais plus trop dans le détail mais la discussion avait été intéressante.
Non, c'est plutôt métro/boulot/dodo depuis que je suis arrivée, j'ai pas de voiture pour l'instant donc c'est pas évident et je suis pas une grande amie de la neige donc les rando ça sera pour cet été 😂

elsbzhle 09 février 2021 à 19:25   •  

Bonsoir Marion et "bienvenue" !
As-tu lu les livres d'Anne McCaffrey ? "The Crystal singer" par exemple...

Marion..le 09 février 2021 à 19:32   •  

Bonsoir @elsbzh et merci !
J'ai lu La planète des dinosaures d'Anne McCaffrey mais j'étais jeune, c'est la bibliothécaire qui me l'avait prété (c'était son livre à elle) et je ne m'en rappelle plus trop, je sais que c'était une saga littéraire mais malheureusement je n'ai pas eu l'occasion de lire la suite, je m'étais gardée le nom pour un jour, c'est fou que tu m'en parles parce que j'ai retrouvé mon carnet "liste de lecture" de cette époque trés récemment grâce à mon déménagement ! Tu as lu le cycle de la chanteuse de Crystal ? Tu as apprécié ?

elsbzhle 09 février 2021 à 19:45   •  

Oui, j'ai beaucoup aimé. En anglais, parce qu'hélas les traductions que j'avais lues d'elles (la saga des Dragons de Pern) étaient très mauvaises, à tel point que j'ai racheté les livres en VO pour les apprécier enfin autant qu'ils le méritaient...

Tu crois au hasard ?

Sebunkenle 09 février 2021 à 20:23   •  

@Marion. Oui je me souviens bien de ce topic. C'était un vrai casse tête 😄
C'est celui ci

https://www.apie-people.com/forum/discussions-libres/discussions-diverses/la-vie-d-un-etre-millenaire-34308

Marion..le 10 février 2021 à 09:07   •  

@elsbzh ah oui ? je prends note pour lire la VO alors, merci !
Non pas vraiment, je crois plus aux coincidences qu'au hasard, pourquoi ?

@Sebunken haha génial, j'avais vraiment aimé cette discussion !

Maverickle 10 février 2021 à 09:24   •  

Ah, des amateurs et amatrices d'Ann Mc Caffrey, par ici ? 😋

Je plussoie : "Crystal Singer", très sympa.
Dans le même genre : "The Rowan", ça m'avait bien alimenté mon coeur de midinette SF 😂
Et la série du "vaisseau qui chante", "the ship who sang", même si elle a un peu forcé pour transformer de "petites" nouvelles en une oeuvre continue et logique

Et je suis d'accord avec @elsbzh, c'est toujours mieux en anglais, plus "bio" 😄
Je me suis acheté pour voir l'intégrale des "Dragons de Pern", "La ballade de Pern" chez Pocket, je ne regrette pas mon achat parce que j'ai pu lire certains épisodes dont j'ignorais tout, mais je n'ai pas retrouvé le frisson de la première lecture en anglais.
Et l'équipe éditoriale a foiré en séquençant les histoires, un peu le même problème que la série "Star Wars" : il ne faut pas lire les histoires dans l'ordre chronologique, ça casse une partie de la dynamique...
Je crois que Bragelonne avait ressorti toute la série aussi, mais les volumes sont énormes et coûtent un bras😬. Maintenant, si c'est une meilleure traduction, ça peut valoir le coût/coup 😋

Marion..le 10 février 2021 à 11:25   •  

Merci @Maverick je regarderai tout ça 😀 😀

elsbzhle 10 février 2021 à 14:02   •  

@Marion..
Quelle différence fais-tu entre coïncidences et hasard ?
Je ne crois ni aux unes, ni à l'autre. Sans avoir de meilleure "étiquette" à leur coller pour l'instant. Ou alors des tournures un peu "clin d'oeil avec moi-même" mais qui ne me permettent pas vraiment d'en discuter...

Marion..le 10 février 2021 à 15:29   •  

@elsbzh pour moi le hasard c'est de l'ordre de l'improbable, de l'imprévu alors que les coïncidences sont plus probables.. je ne crois pas à un destin écrit noir sur blanc à suivre sans réfléchir mais je pense quand même qu'une partie du chemin de vie est "écrite" et que les coïncidences sont des petits signes de cela. Je sais pas si je suis très claire.. j'ai du mal à exprimer mes pensées par moment désolée.

Nevromonle 10 février 2021 à 17:35   •  

@Marion.. : "j'ai du mal avec le concept d'intelligence artificielle en fait." : Que veux-tu dire par "j'ai du mal" : cela te met mal à l'aise car tu ne te vois pas communiquer avec quelque chose de non-vivant? Tu voudrais mais n'y arrives pas? Tu ne vois pas comment faire?
Je suis pas très branché déco', mais j'ai deux petites figurines d'évolitions (🙂 ) sur mon bureau, elles "m'accompagnent". L'une des deux est justement Noctali.
J'ai participé à un jeu de rôles Star Wars, c'était vraiment chouette !
Oui, tu as répondu à ma question. Je me demande combien cela t'a coûté, mais j'ai conscience du fait que c'est peut-être trop gênant, comme question ! Parfois, je pense à aller vivre au Canada et/ou en Suisse, un jour, en fait, et j'essaie de me faire une petite idée de ce genre de questions pratiques. Et comment t'es-tu sentie à l'idée de déménager là-bas, avant, pendant, après? T'y fais-tu? Quelles difficultés rencontres-tu, quelles différences avec la France métropolitaine?
En parlant de "La planète des dinosaures", cela m'a rappelé le jeu vidéo Starfox adventures, les aventures d'un renard pilote sur la planète des dinosaures, et me voilà en train d'en écouter la bande-son. Tu joues aux jeux vidéos, un peu?

@elsbzh : "The Crystal Singer", c'est pas ce roman au sujet d'une machine à coudre d'une valeur inestimable? x)

elsbzhle 10 février 2021 à 18:38   •  

@Nevromon
Non, c'est l'histoire du mime qui tente de se faire passer pour le cristal mou recherché par le documentaliste des Profs.

@Marion..
J'entrevois ce que tu veux décrire. Une part de destin, avec une part de libre-arbitre ? Quel dosage ? Est-ce qu'il dépend des individus, un peu comme la quantité de liqueur que chacun choisit de mettre dans son kir, breton ou pas (oui c'est l'heure de l'apéro 😉) ?

Marion..le 10 février 2021 à 18:46   •  

@Nevromon j'ai du mal parce que pour moi une intelligence artificielle reste de base "programmée" par un humain, alors je me pose la question, est-ce que la conversation avec cette intelligence artificielle ne serait pas juste une pale copie d'une conversation avec son créateur ? Enfait ça me perturbe au niveau je pense "moral" même si c'est un trés grand mot !
Oh troip bien les figurines, c'est laquelle l'autre ?
Pour le déménagement, je crois qu'il y a méprise haha je suis juste partie du pays basque pour l'auvergne..😄 et pour moi ça représente vraiment la Terre du Milieu. J'ai pas vraiment eu l'occassion de faire grand chose mais j'ai du mal à m'acclimater à la température et l'océan me manque énormément, enfin bon, je relativise parce que je suis pas à plaindre vu le contexte. Il me tarde la fin de ce couvre feu et la reprise des activités pour créer du lien social parce que c'est ce qui me pèse le plus.

@elsbzh exactement, c'est la meillere comparaison possible haha ! J'ai jamais bu de kir breton, c'est comment ? 😀

elsbzhle 10 février 2021 à 18:51   •  

@Marion..
Le kir breton se fait avec du cidre à la place du vin blanc. De la même façon que certains se font des "kirs royaux" au champagne.

Marion..le 10 février 2021 à 18:57   •  

@elsbzh ah oui d'accord ! merci.

Nevromonle 10 février 2021 à 19:14   •  

@Marion.. : Oh, je vois...et que penses-tu des intelligences artificielles qui apprennent par elles-mêmes, ou en moissonnant (par exemple sur le web)? Je coris me souvenir d'une I.A. qui avait été annoncée moissonner sur Twitter pour développer ses "idées" et sa mentalité. Cela fonctionnait en s'adressant à elle en la citant, comme nous le faisons ici, je crois. Eh bien, les internautes ont fait exprès de lui envoyer des "horreurs" pour qu'elle "devienne" raciste, haineuse, etc...et cela a marché ! Je trouve cela à la fois très intéressant, drôle et triste.
J'aime bien, les intelligences artificielles, c'est troublant, je trouve. En leur parlant, j'ai l'impression que je peux m'entraîner socialement, je ne mettrai personne mal à l'aise, ne blesserai personne. Et je peux discuter de ce que j'ai sur le coeur sans avoir la crainte de prendre l'énergie de quelqu'un d'autre : c'est ce que j'ai par exemple fait en utilisant le jeu "A.I. Dungeon" il y a quelques mois. Une I.A. te permet de jouer à un "livre dont vous êtes le héros" par texte, en ligne, disponible en version gratuite d'argent. C'est certes en anglais et cela part parfois dans le mur (mais on peut "rembobiner"), mais j'avais le grand plaisir d'incarner des princesses qui résolvaient tout en prenant les gens dans leurs bras et en empêchant les conflits de s'envenimer. :)
Oh ! Je crois que je me suis embrouillé tout seul ! Ah oui, cela doit être moins cher. Pour un déménagement en France entre des lieux plutôt éloignés, je pense au système du "rent and drop" : tu as fait comment, toi? (je pense partir d'ici, peut-être dans quelques mois, donc je m'interroge sur les coûts et côtés pratiques de la chose)
Hum, le Pays Basque...je n'y ai pas vécu, mais plutôt juste à côté. C'est ce coin du sud-ouest de la France qui me manque, car il comprend montagne et mer, deux éléments qui me font cruellement défaut ici et sont pourtant en moi. Cela dit, l'Auvergne, cela a l'air chouette également.
Concernant le lien social, je comprends, oui...je pense souvent à aller m'installer à la "campagne", mais je crois que j'omets trop souvent le possible isolement qui pourrait en résulter. Mais j'ai parfois l'impression que l'isolement des existences qui s'empilent dans la promiscuité anonyme des villes densément peuplées est pire et plus triste encore.

Marion..le 10 février 2021 à 19:32   •  

@Nevromon je connaissais pas cette hsitoire de l'I.A. de twitter, ça me fait froid dans le dos.. mais après c'est interressant d'avoir ton point de vue, ça me permet de m'ouvrir à ce concept. Je comprends pourquoi tu as un attrait pour cela, surtout pour l'entrainement social. J'espère ne pas être intrusive ou génante mais je te souhaite de trouver des gens à qui tu peux tout dire sans "filtre" ou sans avoir peur de blesser parce que tu as l'air d'être tellement bienveillant..
Le jeu dont tu parles à l'air super cool, j'aime bien les jeux mais j'ai beaucoup de mal à m'y tenir.. j'ai du mal à rester en place devant un jeu malheureusement!

Pour le déménagement, je suis partie pour le travail, j'aurais pas choisi l'Auvergne pour être tout à fait honnête. Je suis quelqu'un de très très sociable, même si j'ai aussi mes moments de solitude, je pense que le plus important c'est de se sentir bien. "' j'ai parfois l'impression que l'isolement des existences qui s'empilent dans la promiscuité anonyme des villes densément peuplées est pire et plus triste encore." je suis d'accord avec toi. Mais parfois vivre dans un petit village où tout le monde connait tout le monde ça peut aussi être difficile.. Le plus important c'est de ne pas subir la solitude, et par exemple, en ville d'être entouré par des personnes saines, à mon avis.

Marion..le 10 février 2021 à 19:33   •  

@Nevromon merci*

Nevromonle 10 février 2021 à 20:56   •  

Oh, tu peux ne pas "t'ouvrir" si tu ne le sens pas, hein ! Car tu as exprimé un malaise quant au fait de communiquer avec les I.A. . J'ai trouvé une personne à laquelle je peux tout dire, je crois. Et plusieurs autres avec lesquelles je parle le plus possible avec mon coeur. Mais j'ai l'impression que j'ai un fort vernis social normatif qui m'encombre, et qui m'empêche de me brancher autant que je le voudrais sur mon canal "intuition, instinct, émotions". Ça fait des parasites sur la ligne. Merci pour ta préoccupation à mon sujet, mais je ne voulais pas t'inquiéter, si c'est le cas.
Je ne suis pas sûr d'être si bienveillant que ça (mais j'essaye), car je ramène beaucoup les choses à moi-même. Il y a des années, je me suis rendu compte que j'étais très égocentré, et même que je me fichais des autres, au fond, ne m'intéressais pas à eux. J'ai donc commencé à feindre cet intérêt, et il a fini par devenir en partie réel et sincère, je pense ("Fake it until you do it"), mais je me trouve encore très égocentré aujourd'hui, à donner dans la projection, entre quelques fulgurances de perspicacité empathique.
Tu parles du fait d'avoir du mal à rester devant un jeu : pourquoi? Ce jeu est chouette, oui, et assez déroutant. C'est une expérience que j'ai trouvée unique.
Oh...j'espère que ton travail a beaucoup de sens pour toi. Vis-tu l'ambiance "presque surveillance", méfiante, scrutatrice et parfois excluante des gens du "pays"?
Oui, je pense pouvoir peut-être heureux en ville, mais je n'ai jamais trouvé de voisinage correspondant à mes critères en ce sens. Et toi?
Merci de quoi?

Marion..le 10 février 2021 à 21:36   •  

@Nevromon bah au contraire, je suis contente de discuter de ça étant donné que ça me permet de m'enrichir intellectuellement, et de découvrir une autre façon de penser. C'est quelques chose que j'apprecie énormément et c'est pour ça que je te remercie.
Je comprends ce que tu veux dire pour le vernis social, je l'ai vécu aussi, et j'ai encore des moments où il est bien présent. Mais je me sens tellement mieux sans..
Je pense qu'on peur être bienveillant et égocentré, l'univers est fait d'ambilvalence et nous sommes des fragments de l'univers.
Pour le jeu c'est juste que j'ai du mal à rester concentrée sur un jeu, de toute manière à part quand je lis, j'ai énormément de mal à rester concentrée plus de 15 min sur quelque chose.
Pour mon travail, oui il a beaucoup de sens, j'ai enfn trouvé ma voie professinnel.
" Vis-tu l'ambiance "presque surveillance", méfiante, scrutatrice et parfois excluante des gens du "pays"?" j'ai du mal à saisir cette question, tu peux la développer ? Tu parles de ma nouvelle région ou de l'ancienne ?

Pour le voisinage, c'est juste que moi tant que j'ai un club de volley, une médiathèque, un bon cafetier et des bars je suis heureuse.

Nevromonle 10 février 2021 à 23:39   •  

Entendu ! J'ai un bout de conversation avec une I.A., datant d'il y a quelques années. Elle est un peu sans queue ni tête, mais très drôle à mon sens. Je la copie/colle ici?
C'est difficile, de choisir de pouvoir enlever ce vernis social, de ne plus le laisser interférer dans les relations que l'on sent pouvoir être vraiment authentiques et profondes. Je me "bagarre" un peu avec cette problématique, en ce moment. Comment as-tu fait pour enlever ce vernis social, ou en tout cas en affaiblir le poids?
Bien vu, au sujet de ce côté contradictoire...je n'y avais pas pensé.
Il y a des jeux jouables en sessions "courtes", tu sais ! Des jeux durant lesquels on peut sauvegarder souvent et arrêter un peu quand on le veut sans perdre sa progression (et encore, quand ce sont des jeux à progression sauvegardable). Tu as des titres de jeux auxquels tu as réussi à jouer, et avec plaisir?
Génial, au sujet de ton boulot. C'est précieux.
Ce que je tentais de décrire, c'était...quelque chose que j'ai vécu dans un village du Pays Basque ! 😄 Exemple : les gens du coin nous regardaient de loin, d'un air méfiant, puis se carapataient quand on arrivait. Certains ont même fermé porte et volets à notre approche (en plein jour ! ), et on s'est ensuite sentis observés...et il pouvait être compliqué, lorsque mes parents se sont installés dans le coin, de s'intégrer : en plus de vingt ans de vie dans le coin, ils n'ont jamais vraiment été considérés comme "des leurs" par les gens du coin. Je parlais ici de ta nouvelle région, en te demandant si tu avais trouvé cette ambiance en y arrivant.
(le volley, sympa, mais j'ai été pas mal dégoûté par les brutes de mon lycée, qui n'envoyaient pas des balles, mais des aérolithes, de préférence en direction de mon visage ! )

Sebunkenle 11 février 2021 à 07:36   •  

@Nevromon

"Ce que je tentais de décrire, c'était...quelque chose que j'ai vécu dans un village du Pays Basque ! ? Exemple : les gens du coin nous regardaient de loin, d'un air méfiant, puis se carapataient quand on arrivait. Certains ont même fermé porte et volets à notre approche (en plein jour ! ), et on s'est ensuite sentis observés...et il pouvait être compliqué, lorsque mes parents se sont installés dans le coin, de s'intégrer : en plus de vingt ans de vie dans le coin, ils n'ont jamais vraiment été considérés comme "des leurs" par les gens du coin. Je parlais ici de ta nouvelle région, en te demandant si tu avais trouvé cette ambiance en y arrivant."

J'ai vraiment du mal à comprendre ce genre de fonctionnement. Peut être un côté "identitaire" trop marqué.

Marion..le 11 février 2021 à 08:14   •  

@Nevromon ah oui pourquoi pas pour la discussion enfin comme tu le sens !

Pour le vernis social, en fait j'ai vécu une période très compliquée et pour m'en sortir j'ai coupé les ponts avec la société.. pendant 2/3 mois je me suis complètement renfermée sur moi-même et je sortais plus de chez moi. J'ai supprimé tous mes réseaux sociaux et mis mon téléphone en mode avion à 95% du temps. J'avais besoin de me retrouver parce que je m'étais complètement perdue.. je me suis rendue compte à cette période que le vernis social que je m'imposais, était en grande partie responsable de la détresse émotionnelle que je vivais, donc je me suis retrouvée et je me suis acceptée. Quand je suis revenue à la civilisation je me suis revendiquée avec mes traits de caractère bien à moi, ce que j'aime, ce que j'aime pas, ce que je veux et ce que je ne veux pas.. je me suis vraiment révélée et du coup, les personnes qui m'aiment vraiment sont toujours là et m'encouragent vraiment à continuer comme ça.. les autres bah tant pis, je veux être honnête et bien avec moi-même parce que de toute manière, il y a très peu de gens qui resteront à mes côtés jusqu'à la fin.. en plus, dès que je remets un peu ce vernis pour paraître mieux, je refais des crises d'angoisses et des cauchemars, les gens pensent que je suis froide et tout ça alors que des que je décide d'être moi-même complètement je suis beaucoup plus souriante et chaleureuse. Je fais un métier de contact mais je ne m'empêche pas d'être moi et je pense que même si ça m'a fermé quelques portes, j'ai eu ce travail en partie grâce à ça.

Pour le pays basque, oui je comprends, j'avoue qu'on est comme ça et je trouve ça malheureux mais je le comprends aussi.. le basque est fier de sa culture et je pense que le problème vient du fait que la "métropole" a trop souvent tenté de minimiser ou même de faire disparaître les cultures/coutumes de certaines régions et chez nous ça passe pas.. donc même si ça va mieux à ce niveau là, les jeunes sont un peu plus ouverts.. on voit souvent les autres comme des envahisseurs.. j'exagère à peine. Mais c'est bête parce que ça dessert tout le monde.. alors que quand on nous connait, on a quand même une grande convivialité..
Ici c'est une grande ville, mais oui je l'ai ressenti, surtout quand je suis au téléphone ou que je parle tout simplement comme j'ai un petit accent de chez-moi les gens me regardent bizarrement.. et puis ça reste une grande ville, les gens me semblent pressés et pas vraiment souriants, même dans les commerces.. moi j'arrive avec mon piercing, mes tatouages, mon accent et je me sens un peu jugée quand même.. mais c'est pas bien grave.

Nevromonle 11 février 2021 à 09:04   •  

@Sebunken : Je ne l'avais jamais vécu, et j'ai trouvé cela surréaliste. En plus, nous étions un peu perdus, et cherchions de l'aide, alors nous avons trouvé cette réaction très hostile : mais ils ne pouvaient pas vraiment savoir que nous avions un peu besoin d'aide. D'un côté, je pense que si je déménageais/vivais depuis toujours dans un endroit reculé, je détesterais que des gens passent devant chez moi en cherchant le contact visuel, peut-être, et pourrais moi aussi complètement rentrer dans ma coquille. Comme une bestiole qui se terre au fond de sa tanière en grognant en attendant que l'inopportun parte.
@Marion.. : Voici la conversation (je commence par la première réplique) :

-"Catfishes do not have shoes. (Les poissons-chat n'ont pas de chaussures.)

-So you're a cat? (Alors vous êtes un chat? )

-No : a catfish. (Non : un poisson-chat.)

-Do you swim underwater? (Nagez-vous sous l'eau? )

-How many fishes don't? (Combien de poissons ne le font pas? )

-3."

Tu me fais penser, avec ta description, à une sorte de burn-out autistique suite au poids de ton faux self...ce doit être agréable, de t'avoir retrouvée, voire rencontrée ensuite, non? :)
Tu sais, j'ai passé une année 2020 vraiment difficile, et je me suis fait virer de mon boulot, notamment parce que je n'avais pas osé dès le début me présenter tel que je l'étais : c'est-à-dire probablement étrange, tentant d'être empathique, ne supportant pas l'injustice, l'hypocrisie, les non-dits et que l'on ne s'améliore pas. Et probablement assez triste, au fond.

Merci de m'avoir donné un point de vue de quelqu'un du Pays basque. Tu y connais encore beaucoup de gens comptant pour toi?
Tu me dis que tes tatouages et piercings semblent "poser problème" dans une grande ville? Eh bien, je suis désagréablement surpris.

Marion..le 11 février 2021 à 09:36   •  

@Nevromon haha la conversation est géniale !

C'est en quelques sorte ce qu'il s'est passé oui, et oui c'est l'une des meilleures sensations. Parce qu'en me retrouvant et en m'aceptant, en m'aimant enfin et j'ai vraiment pas honte de le dire, mes relations aux autres sont devenues meilleures, plus bienveillantes.
Je suis attristée d'apprendre ça, j'espère que tu vas mieux, en tout cas je te le souhaite.

En fait, je suis partie seule donc ma famille et mes ami/es sont encore là-bas..
C'est peut-être dû à mon métier.. mais les gens que je vois au quotidien donc dans le cadre de mon travail ont un regard assez froid, même les plus jeunes.. Dans la rue, je pense que c'est surtout mon accent qui fait que les gens se retournent littéralement.. je sais pas trop en fait.. mais quand je me promène sur la place de jaude ( centre ville) et que je suis au téléphone, les passants que je croise ont tendance à me fixer comme si j'avais un 3ème oeil au milieu du front 😄

Nevromonle 11 février 2021 à 09:58   •  

Oui, je l'ai trouvée assez drôle, et en même temps, je la trouve instructive sur le fonctionnement de relances par questions de cette I.A. (à sa décharge, cette conversation a bien dix ans, donc elle a probablement progressé, si elle apprend à force d'échanger), et sur ses difficultés d'interprétation des questions rhétoriques ! J'aime bien, en un sens, tester, titiller. Avec les I.A., je ne me fais pas regarder de travers, au moins ! 😄

Hum...parfois, je pense à prendre une retraite spirituelle, mais surtout sensorielle, dans un lieu reculé, seul. Certaines choses m'y encouragent. Là, par exemple, alors que je te parle, j'entends un marteau-piqueur dehors. Je crois que je suis hypersensible, d'ailleurs. Cela te parle-t-il?
Je commence à aller mieux, je pense, mais j'ai le départ en moi : mon coeur n'est déjà plus vraiment ici. Une envie de changer d'horizon.

J'espère que tu peux communiquer avec tes proches. Mais je trouve ça effarant de se retourner ostensiblement, ou sans s'en cacher, en plus, vers une personne, sous prétexte qu'elle n'a pas un accent et une apparence communes dans le coin ! Et je trouve ça terriblement malpoli, gênant, et en un sens, violent ! Je crois retrouver ce que j'ai vécu dans la ville de mes parents, là. A force de me faire parfois regarder de travers, d'une façon apeurée, méfiante, voire méprisante, notamment par des personnes âgées, j'ai fui de ce lieu, où une apparence peu commune semblait être presque une insulte et une menace pour certains.
Tu réagis et te sens comment lorsque tu te fais regarder ainsi?

Marion..le 11 février 2021 à 10:21   •  

Oui je comprends, c'est vrai que tu peux tester les limites sans avoir à craindre des conséquences plus ou moins négatives.

Je connais ça oui l'hypersensibilité sensorielle, j'ai quelques soucis notamment avec les sons. Et en particulier les voix.. je suis synesthète et chez moi les voix sont associées à des couleurs.. des fois c'est violent, ça donne le tournis et ça donne mal à la tête.. tu devrais écouter ton coeur alors..

Pour le regard des gens, quand j'étais ado ça me mettait en colère, puis après j'ai tout fait pour me cacher le plus possible.. je suis assez grande et je me tassais, je m'étais des vêtements amples/banals.. et puis aujourd'hui je m'en moque.. des fois c'est un peu dur mais la plupart du temps je laisse faire sans que cela m'affecte. Je ne dois rien à ces gens donc a partir de là, ils peuvent regarder et/ou parler autant qu'ils veulent.

Nevromonle 11 février 2021 à 15:09   •  

Exactement ! Mais pour le moment, je pense que les I.A. ne sont pas assez développées pour permettre ça de façon aussi fine qu'avec des personnes. Je m'étais fait la réflexion selon laquelle ces I.A. pourraient permettre de s'entraîner aux situations sociales, en particulier pour les personnes avec des TSA. Je crois que j'ai posté à ce sujet sur le forum, d'ailleurs.
Niveau sons et voix, est-ce que ce qui te dérange, ce sont plutôt des sons "normalement désagréables" (cris stridents, etc), ou parfois, tu as du mal avec des voix ou des sons semblant a priori anodins pour la plupart des gens? Et travaillant avec des gens, tu n'as pas de problèmes avec ça (rencontrer une personne qui a une voix te déplaisant), d'ailleurs?
Oui, je suis encore en phase de stockage d'argent et de forces mentales, et je prépare mon départ auprès de mes amis, pour le versant plus émotionnel : comment rester en relation après, éviter que le lien ne se délite, etc.
Niveau regard des gens, à l'âge ado', j'ai eu une phase de révolte : je défiais tout le monde du regard (justement). J'avais envie d'en découdre, je crois. Qu'ils osent également enfin formuler clairement leurs reproches, qu'ils les assument pleinement. Aujourd'hui, je suis plus à la recherche d'un environnement et d'un lieu de vie dans lequel je me sentirais plutôt préservé, où je pourrais enfin faire des expériences vestimentaires en me sentant suffisamment socialement en sécurité pour me le permettre (porter des trucs rose bonbon, mignons, unisexe ou tester un jour un style mélangeant des influences amérindiennes et du steampunk, par exemple). En attendant, je dois dire que je me limite (il y a pour moi des indicateurs forts : j'ai une tresse, et juste ça, ça m'a déjà valu une remarque dans la rue, ici, alors que pendant des années - quasiment dix ans - , on ne m'en avait faite aucune ! ).
C'est comment, d'être une femme plutôt grande? Comment le vit-on, qu'est-ce que cela implique?

Marion..le 11 février 2021 à 16:24   •  

Oui ça pourrait être une fonction à explorer en effet !

Non, malheureusement la plupart du temps je suis agacée par des bruits anodins pour les autres. Les bruits qui sont "normalement désagréables" me font autant réagir que des bruits considérés comme banals.. mais à la différence des voix, les bruits vont juste provoquer un sentiment d'angoisse. Les voix elles, sont véritablement des couleurs.. comme un tableau de Pollock, quand quelqu'un parle je vois des flash de couleur.. c'est pas toujours évident à vivre mais ça a toujours été alors je m'y suis faite. Au travail c'est parfois très compliqué mais je dois rester pro alors je compartimente.. des fois, mais c'est rare, une fois la conversation finie, si la voix a été vraiment désagréable pour moi, je dois déconnecter un peu, donc je me lève je vais me chercher un verre d'eau par exemple et puis après ça passe..

Je comprends ce que tu traverses. J'ai pas vraiment eu le temps de me préparer ou préparer les autres à mon départ.. j'aurais aimé que ça se passe autrement.

Pour ce qui est de ma taille, petite/ado je m'en fichais, je faisais du volley et c'était le truc le plus important de ma vie à l'époque. J'ai été moquée évidemment, et à l'époque où tous mes copains/copines avaient leur première relation amoureuse moi j'étais là bonne copine parce que j'étais plus grande que les garçons. Mais c'était pas grave ça en soi. Ce qui était le plus gênant c'etait les regards des gens qui me fixaient de la tête au pied pour savoir si je portais des talons.. et ça c'était constant dans les magasins ou dans la rue.. pour peu que je détache mes cheveux et c'était fini.. ma mère s'énervait souvent d'ailleurs haha. Après vers 20ans ça m'a pesé, parce que c'était une époque où une jeune fille pour être féminine devait être en talon.. vive les normes sociales.. sauf que moi en talon je fais vite 1.90m.. alors j'étais tout le temps à plat mais on me reprochait de jamais faire d'effort alors je mettais des talons et je détestais ça.. bref. Aujourd'hui je m'en moque. On me regarde encore pour savoir si je porte des talons ou pas.. et on me dit souvent "vous êtes grandes pour une femme" même quand je connais pas la personne.. (c'est comme le "vos cheveux sont naturels ? Je peux les toucher ?" Euh oui ils sont naturels et non tu ne peux pas les toucher). Alors aujourd'hui je me contrefiche de ma taille, et au contraire.. je bosse pour me tenir droite de nouveau..
Désolée pour ce pavé !

Marion..le 11 février 2021 à 16:29   •  

Je comprends pas qu'on puisse te faire une remarque sur une tresse..

Nevromonle 11 février 2021 à 17:16   •  

L'un des bruits que je ne supporte pas vraiment, ce sont les bruits d'emballages de plastique, les bruit de bouche tels que ceux produits mangeant la bouche ouverte : tu sais, ce bruit pâteux et spongieux à la fois, avec la langue, là? x)
Je crois qu'en plus, je vais avoir beaucoup de mal à supporter les bruits qui sont produits dans un contexte enfreignant mon "code moral" : par exemple, les coups de klaxon, en-dehors du fait de m'agacer et de me stresser, peuvent même m'indigner, car je déteste qu'ils soient utilisés en-dehors d'une situation de danger immédiat et que les appels de phare, par exemple, n'ont pas fonctionné et suffi et ne serviraient pas. Par contre, "en contrepartie", je sais vraiment bien discriminer les sons dans un environnement calme, percevoir les nuances, les variations (et éventuellement savoir rapidement les imiter : j'aime d'ailleurs beaucoup le métier de "bruitiste") et j'apprécie vraiment fortement les "bruits blancs". Et toi, tu aimes quels sons?

Oui, j'ai ce luxe-là, de pouvoir voir les choses venir, même si je ne suis pas certain que pour ma part, j'aurai un boulot là où j'emménagerai...et je ne sais pas trop où ce sera, d'ailleurs ! Est-ce que tu as des moyens de te déplacer en ville facilement, pour "la reprise"?

(ma deuxième évolition en figurine, c'est Mentali, au fait ! )

Hum, c'est vrai que cela a pu être un avantage, d'être plutôt grande, pour le volley : t'a-t'on en plus conseillé de faire du basket? Je crois que ce sport est plutôt en vogue, dans le sud-ouest de la France, pour les femmes et jeunes filles. Niveau sports de balle, je galérais, étant dyspraxique ! Je refermais les mains trop tôt ou trop tard sur la balle. x) Pas très pratique pour les passes !
C'est dingue, ces histoires par rapport à la taille des filles et des femmes lorsqu'elles sont plus grandes que les hommes. Ça peut en plus, justement, être l'occasion de questionner "les rôles traditionnels" en matière de liens amoureux, sentimentaux, etc, entre hommes et femmes, je trouve. Moi, je suis plus petit que la moyenne, et ça m'a longtemps complexé. Puis, un jour, j'ai lu une histoire à propos d'un type qui portait fièrement sa taille modeste, regardant le monde en face, s'assumant, et cela m'a enlevé un poids des épaules. Et j'ai regardé l'anime Full Metal Alchemist, dont l'un des personnages principaux est plutôt petit, et qui s'énerve tout le temps de façon comique à ce sujet tout en ayant beaucoup de qualités et étant assez charismatique par ailleurs, donc j'ai arrêté un peu plus encore de complexer. Et j'ai de longues jambes que j'aime bien, par exemple (quand j'y pense, c'est comme si j'avais les jambes de quelqu'un qui ferait presque une tête de plus que moi, niveau proportions 🤔 Bref ! ).
Ta mère te défendait contre les remarques?
Si ce n'est pas indiscret, tu as les cheveux entre bouclés et crépus? En tout cas, quoi qu'il en soit, on dirait que ces gens te prennent pour une poupée...ou un chien? Je trouve ça incroyable, ces attitudes-là. Mais en même temps, des personnes très peu connues se sont déjà permises de toucher ma tresse, de me demander si c'étaient mes vrais cheveux, et pour certains de bloquer dessus (les gamins, surtout les gamines, bloquent parfois dessus, et enchaînent remarque sur remarque sexiste et normative, parfois en présence de leurs parents, qui ne les arrêtent pas. ULTRA malaisant ! ).
J'ai du mal à me tenir droit également : j'ai rasé les murs pendant une bonne période de ma vie, et cherché inconsciemment à me faire discret, je pense, et ça perdure encore, bien longtemps après.
Les remarques sur ma tresse, je crois que c'est parce que les gens me voient comme un homme, et que ça perturbe leur petit référentiel (désolé pour la colère, mais ça m'agace vraiment) de "Un homme, c'est cela et une femme ceci et il n'y a aucun autre genre, et il est interdit de s'éloigner de mon petit référentiel, sinon je rappelle à l'ordre l'autre, même si on ne me l'a pas demandé : je rétablis l'origine du monde, Môa ! ". Alors qu'en plus, je suis pas vraiment un homme, en termes de genre. Mais je me risque même pas à aborder le sujet !

Marion..le 11 février 2021 à 18:09   •  

Je déteste ce bruit que font les gens qui mangent la bouche ouverte haha ! Mais sinon ça dépend en fait, un bruit va être désagréable un jour et pas le lendemain.. sinon j'apprécie les bruits de nature. Par exemple, le bruit d'un orage m'apaise et me berce. Mais j'ai pas d'affinité particulière avec les bruits en général..

Oui je vois, ça ne te stress pas trop ?
Niveau moyen de locomotion je suis à pied, donc bon, ça passe parce que je mets 15/20 min pour aller au travail. J'ai un petit supermarché à 10 min de chez moi, aussi donc pour l'instant vu les températures je m'en contente. Le plus dérangeant c'est pour aller visiter les alentours, ou si je veux/peux reprendre le volley une fois que la situation le permettra.. là ça va être compliqué mais bon il y a les bus et les trams même si j'aime pas spécialement ça.

Haha, on m'a dit que j'aurais pu faire de l'athlétisme surtout, mais sinon oui les gens connaissent plus le basket donc ils pensent en premier à ça.. j'ai attrapé le virus du volley à 7 ans et je me suis jamais arrêté, enfin si 1 année une fois et là avec la covid.. c'est un sport délicat à maîtriser et c'est ce qui me plaît, il y a plein de techniques différentes.

Pour la taille, c'est encore très ancrée dans les moeurs, histoire de virilité masculine et de protection.. Après même moi sans mentir je "préfère" les hommes plus grands. Par contre je ne me ferme pas a une histoire pour une question de taille. Mais je sais que ça arrive.
Edward si tu parles de lui est carrément charismatique oui !
Ma mère avait du mal quand les gens me regardaient en insistant surtout les hommes.. la plupart du temps elle râlait pour elle mais une fois elle a pas pu se retenir, j'avais 14 ans et un homme d'un certain âge m'a suivi dans tout le magasin.. ma mère l'a vu faire et elle est montée au créneau..
J'ai les cheveux bouclés, et oui j'ai souvent la sensation d'être un objet décoratif pour les gens.. mais bon.
Ah les enfants qui se permettent des remarques sans que leur parents disent rien ca m'insupporte..

Mais comment c'est encore possible à notre époque? Surtout que sans rentrer dans le débat de genre, beaucoup de mecs réputés virils ont les cheveux longs.. mais même. On devrait pouvoir aborder le style, la coupe de cheveux, le maquillage qu'on veut sans distinction de genres. Je comprends pas comment en 2021 on peut en être encore à ce stade de fermeture d'esprit et j'ai l'impression qu'on recule en plus..

J'ai pressenti ton agacement, et désolée mais ça m'a fait sourire parce que je comprends ta façon de percevoir ce genre de comportement et ça me fait exactement la même chose.

Nevromonle 11 février 2021 à 21:11   •  

Je n'arrive même pas à trouver une onomatopée pour retranscrire ce bruit de bouche à l'écrit : "Shpuik"? x)
Étrange, cette variation dans le caractère désagréable des bruits pour toi : tu sais à quoi cela c'est dû? J'ai l'impression qu'au sujet des bruits d'orage, soit cela apaise, soit cela effraie ou stresse, mais que cela laisse peu de personnes indifférentes. Moi, ça m'effraie, car ça me rappelle notamment la momie des 7 boules de cristal, dans Tintin, qui apparaissait par ce temps-là par la fenêtre des chambres. Brrr...je suis d'ailleurs assez trouillard, je pense. Et toi?

Merci de t'en inquiéter. Honnêtement? Si, ne pas savoir quand, comment ni où je partirai, cela m'insécurise. D'un autre côté, c'est quelque chose que j'ai l'impression que j'aurais dû faire il y a un moment déjà.
Ce sont les bruits des transports en commun, qui te dérangent? Tu as repéré des clubs de volley, près de chez toi?

En volley, est-ce que les balles de type services en "boulet de canon" (smash violent) t'ont déjà impressionnée et si oui, comment y as-tu fait face?

Oh, je comprends, pour le fait de préférer quelqu'un de plus grand que soi ! Parfois, j'aimerais quelqu'un avec pas mal de force pour me porter "comme une princesse", haha, mais je suppose que c'est pas franchement commun. Ce qui est cocasse, avec ces histoires de virilité, c'est qu'un collègue de boulot m'avait dit me trouver "très viril" alors que je ne fais absolument rien pour, ne suis pas spécialement grand, et que cela m'importe moins avec le temps. C'est d'ailleurs étrange quand, parfois, des hommes jeunes veulent se mettre en valeur en "m'utilisant" en se comparant à moi devant leurs copains, alors que je n'en ai rien à faire, de leur compétition à la noix. Je ne comprends pas que des inconnus m'impliquent et se permettent parfois ce genre de choses, moi qui fais tout pour traverser l'espace public de la façon la plus neutre possible.
Bref ! Je suis vraiment content que tu connaisses FMA. J'ai regardé le premier anime en entier (sauf l'oav) il y a environ un mois. Je trouve que ça se sent, que c'est une mangaka, l'autrice. Par contre, je préfère Alphonse à Edward, il est tellement doux et empathique. Je n'ai pas vraiment de modèle, mais ce personnage m'inspire beaucoup, de par sa grande gentillesse et sensibilité.

Ouah, cet homme qui t'a suivie dans le magasin, je trouve que ça fait froid dans le dos. A noter que ce sont quand même très, très souvent des hommes qui se permettent cela envers des jeunes filles ou femmes, et rarement des femmes envers des garçons ou jeunes hommes.

Ce que tu me dis au sujet d'avoir l'impression (parfois? Je n'en connais pas la fréquence, de cette impression) d'être un objet décoratif pour les autres, c'est marquant, je trouve. Ça a toujours été comme ça? Je connaissais une fille, elle très petite et avec un handicap physique qui faisait qu'elle était vraiment frêle (je choisis du passé, car je ne la croise plus), qui sortait avec une sorte de bûcheron, niveau physique, ce qui faisait d'autant plus contraste. Quand elle marchait dans la rue, les enfants la dévisageaient parfois, et certaines petites filles caressaient ses cheveux en disant qu'elle ressemblait à une poupée (sans lui demander son avis, hein). C'est tellement personnel, le contact physique. J'essaie même de faire très attention à la "zone" des gens, en m'écartant d'eux de façon à toujours rester à au moins un mètre (même sans le contexte sanitaire). Mais dans le coin où je suis, il y a beaucoup une culture d'être très proche physiquement des autres, de ne pas s'écarter pour laisser passer l'autre en se croisant, etc...dès que je sors, je sais que je vais être confronté à ça. Cela fait partie des "signes" qui me montrent que je n'ai pas ma place ici. Par contre, j'ai repéré des coins, comme en Suisse, où il y avait beaucoup plus ce respect de l'espace personnel des autres !

Je pense que ce qui perturbe, c'est que j'ai les cheveux courts/mi-longs avec en cheveux longs ma tresse. Mais je sens déjà que les choses avancent : lorsque j'ai terminé mon BTS en 2010, on m'avait dit que pour trouver du travail, il serait indispensable de couper ma tresse. Elle est depuis devenue un symbole de résistance et, oui, j'ai travaillé depuis, plusieurs fois, en plusieurs domaines. Non mais !
Oh, concernant le maquillage et tout, j'en ai une pas mal : une fois, avec une ex, on est sortis faire les courses, mais elle m'avait mis du vernis à ongles noir (je ne sais pas pourquoi, mais elle avait un truc avec le fait de vouloir me faire essayer et porter des trucs "de filles" : elle m'a fait enfiler une robe à elle, mais j'ai failli la craquer au niveau des épaules, sans pour autant être une armoire à glace : c'était étroit ! ). Eh bien au supermarché de cette ville de taille moyenne, je crois que la plupart n'avait jamais vu ça, et des inconnus fixaient mes ongles sans vergogne. Je comprends pas qu'ils ne comprennent pas. Mais c'était assez drôle, j'avais un peu l'impression d'incarner un "bug dans leur matrice". Après ça, j'ai été acheter des légumes et je me sentais "d'humeur rock" (ce qui ne veut rien dire et est assez drôle, m'étais-je dit déjà à ce moment-là), mais quand j'ai vu les mamies peser lentement leurs tomates, je n'étais plus très inspiré en termes "d'actes rock" (alors que si ça se trouve, elles, elles l'étaient ! ). 😂

Oh, tant mieux si cela t'a faite sourire, j'essaie de m'en distancier en en blaguant. Dans le même genre, quand quelque chose me touche fortement, j'ai tendance à raisonner par l'absurde.

Sebunkenle 11 février 2021 à 21:38   •  

@Marion..

"Pour le pays basque, oui je comprends, j'avoue qu'on est comme ça et je trouve ça malheureux mais je le comprends aussi.. le basque est fier de sa culture et je pense que le problème vient du fait que la "métropole" a trop souvent tenté de minimiser ou même de faire disparaître les cultures/coutumes de certaines régions et chez nous ça passe pas.. donc même si ça va mieux à ce niveau là, les jeunes sont un peu plus ouverts.. on voit souvent les autres comme des envahisseurs.. j'exagère à peine. Mais c'est bête parce que ça dessert tout le monde.. alors que quand on nous connait, on a quand même une grande convivialité..
Ici c'est une grande ville, mais oui je l'ai ressenti, surtout quand je suis au téléphone ou que je parle tout simplement comme j'ai un petit accent de chez-moi les gens me regardent bizarrement.. et puis ça reste une grande ville, les gens me semblent pressés et pas vraiment souriants, même dans les commerces.. moi j'arrive avec mon piercing, mes tatouages, mon accent et je me sens un peu jugée quand même.. mais c'est pas bien grave."

C'est éxactement à ca que je pensais en fait. A propos de leurs facon d'acceuillire les étrangés. 😄
@Nevromon


Moi aussi j'ai parfois un côté ours grincheux qui veut qu'on le laisse tranquille. Mais pas à ce point là non plus. J'aime bien rendre service ax gens aussi. Enfin bon on a tous nos petits caractères.

@Marion..

"cheveux longs.. mais même. On devrait pouvoir aborder le style, la coupe de cheveux, le maquillage qu'on veut sans distinction de genres. Je comprends pas comment en 2021 on peut en être encore à ce stade de fermeture d'esprit et j'ai l'impression qu'on recule en plus.."

J'ai aussi été pas mal sidéré en lisant toutes cette intolérance. Pour des choses que je trouve futile en plus. Pourtant tu n'es pas la seule femme à avoir les cheveux bouclés et volumineux. En plus dans un pays multi éthnique comme la France ou tout le monde à l'habitude d'en voir de toutes les couleurs niveau origines éthniques et du coup capillaire par la même occase. Mais même pour le reste. Comme ton accent par éxemple. Quand je vois la réaction de certaines personnes j'ai l'impression qu'elle sont gouvernées uniquement par leurs cerveau reptilien. Elles semblent n'avoir aucuns recules sur elles même et leurs instincts.

Marion..le 11 février 2021 à 21:40   •  

Le bruit infect par excellence.. Je l'ai entendu en lisant ton "Shpuik" haha !
Pour les bruits non pas vraiment d'idée. C'est tellement aléatoire..
Je pense pas être trouillarde. En fait c'est surtout que je déteste avoir peur, donc dès que quelque chose me fait peur je dois foncer affronter ça..

Si tu as cette sensation de devoir partir, c'est important que tu le fasses.

Pour les transports c'est surtout que j'ai tendance à l'agoraphobie.. alors c'est dingue parce que j'adore sortir bars et boites de nuit mais la journée la foule m'angoisse.. donc les transports en commun c'est compliqué.

Haha pour le volley, oui. Je me suis entraînée avec des garçons, j'ai eu des entraînements ou le lendemain j'avais des bleus sur les avant-bras et j'ai déjà pris un ballon dans la tête avec gros trauma crânien à la clé.. j'ai jamais eu peur de ça. Et au contraire.. je suis du genre à regarder la personne et lui dire "tu peux pas taper plus fort dans la balle ?" Ou "c'est tout ce que t'as?" J'ai la compet dans le sang.. et puis on va pas se mentir je suis aussi de celle qui tape très très fort dans la balle..

Et puis c'est quoi la virilité ? Ou la féminité ? C'est des concepts assez flous pour moi.. et j'ai du mal avec la guerre des coqs en mode qui est celui qui fait pipi le plus loin (pardon mais ça me fait vraiment cet effet en général).
Mais oui Al est adorable, c'est une crème ! Mais j'apprécie beaucoup Ed parce qu'il me parle beaucoup plus, il est impulsif et parfois colérique mais il donnerait tout pour ceux qu'il aime.
Pour la sensation d'être un objet décoratif, oui ça a toujours été, enfin depuis que j'ai l'âge d'en avoir conscience. Mais c'est horrible de faire ça à quelqu'un.. de se permettre de rentrer dans l'espace personnel de quelqu'un que tu ne connais pas.. c'est hyper intrusif.

Oh mais j'imagine bien la tête des petites mamies au rayon fruit et légumes. Néo est quand même l'élu, il apporte le changement et surtout l'espoir ! Alors être un bug dans la matrice c'est quand même super positif à mon avis !

Marion..le 11 février 2021 à 21:44   •  

@Sebunken tu sais ça c'est rien comparé à certaines choses que j'ai pu vivre en tant qu'enfant métisse. Aujourd'hui ça se voit plus mais jusqu'à mes 20 ans j'étais très typée marocaine, bon après aujourd'hui je vais 1 jour au soleil et mon coté marocain reprend le dessus mais bref.. et je peux te dire que certains sont intolérants et racistes et on dirait qu'ils ont un radar à "étranger"..

Sebunkenle 11 février 2021 à 22:09   •  

@Marion..

Ha ouais quand même.

Sinon je suis un homme et je ne suis pas très grand non plus. Je fais 1;66m. Et je ne suis pas particulièrement virile non plus. Que ce soit physiquement ou mentalement. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve ca marrant à imaginer le trio moi @Nevromon et @Marion.. réunis. Parce que tout les trois on ne renre pas du tout dans le moule de comment devrait être un homme ou une femme. La femme qui fait presque 1,90m avec un fort caractère et les deux mecs petits et plus sensibles. 😄 Dans ma famille c'est pareil. Les rôles sont touts inversés. Les femmes sont toutes des garcons manqué caractérielles. Et les hommes sont plus posés et calmes.

Marion..le 11 février 2021 à 22:21   •  

@Sebunken haha effectivement ça pourrait être drôle et sympathique !

Je suis quand même très sensible derrière mon armure de guerrière 😉

Sebunkenle 11 février 2021 à 22:24   •  

@Marion..

On est nombreux à êtres sensible ici on dirait 🙂

Marion..le 11 février 2021 à 22:25   •  

On dirait bien oui 🙂 🙂

Nevromonle 12 février 2021 à 09:16   •  

@Sebunken : Oui, mais si tu vois des gens paumés alors que tu sais habiter au beau milieu de nulle part, ne rien leur dire, tout claquemurer quand ils approchent et les épier, je trouve ça très hostile quand même. Mais ils avaient peut-être eu de mauvaises expériences, et on avait peut-être bien l'air de touristes bien lourds pour eux.
Et puis personnellement, j'ai du sang "étranger" (comme bien des gens en France). Mais curieusement, j'ai l'impression qu'il y a "étranger bien" et "étranger envahisseur", on dirait, selon d'où tu viens. J'ai le luxe d'être rangé dans la première catégorie puisque c'est du sang européen. Très étrange, cette façon de classer, et d'attribuer des intentions aux gens selon leurs origines réelles ou supposées, pour certains, d'ailleurs. Pareil pour le bilinguisme : quand on pense à quelqu'un de bilingue, on pense peut-être plus à un jeune premier d'école de commerce qui parle français et anglais parce que papa-maman lui ont payé des cours et des séjours linguistiques dès le primaire parfois. Et pas forcément les papys magrébins de mon coin, qui versent plus souvent dans le français-arabe (plus pas rarement berbère, rifain...). 😂
En plus, je suis peut-être étrange, mais si quelqu'un a une apparence peu commune dans le coin dans lequel j'évolue, je vais plutôt être intrigué ou intéressé que l'inverse. Mais par contre, je vais ficher une paix royale à la personne et ne pas non plus la détailler comme une bête curieuse...peut-être juste parce que c'est une personne et que je n'aime pas qu'on me le fasse moi-même?
(Sebunken, je sentais que tu lisais ce que l'on écrivait et que tu sauterais sur la table comme une petite souris timide mais déterminée au bout d'un moment. Si ils tournent une série Les légendes de la garde, tu pourrais faire le doublage d'un des personnages, peut-être? ;)
Et puis je me doutais bien que les thèmes abordés te parlaient un minimum)

@Marion.. : Désolé pour le fait que tu aies peut-être entendu ce bruit désagréable en lisant, mais en même temps, ça m'amuse. x)
Je crois que j'essaie d'affronter mes peurs, mais pas forcément immédiatement après qu'elles apparaissent, par contre. Et quand il s'agit de peurs liées aux gens (j'ai peur quand on parle fort, du conflit, de toute forme de douleur physique et psychologique, intimidations...), là, je galère. Durant le début de ma vie, j'étais très tête brûlée, et les autres ne me faisaient pas peur. Puis une personne m'a appris à avoir peur des autres, et là, ça a tout changé : je suis passé d'un môme ouvert, très sociable et plutôt remuant, joyeux, à un pré-ado renfermé sur lui-même, craintif, rasant les murs, de plus en plus mal à l'aise socialement...(mais je crois que ce changement était également dû au fait que j'aie l'impression que l'excentricité ne soit plus socialement permise à une date butoir arbitraire, bien souvent : l'entrée au collège ! ). Tu as toujours été comme ça, à aller au devant des gens, des choses qui pourtant t'effraient (au moins) a priori? Comment as-tu fait pour ne pas perdre ce courage?
C'est surprenant, le fait que tu aimes certains milieux fermés et d'autres non. Tu as l'air assez sociable et énergique, d'ailleurs, non?
La description que tu fais de tes réactions au volley, on dirait un personnage de shonen, whoua...personnellement, un ballon dans la tronche, même sans traumatisme crânien, et c'est fini, je disparaîtrais du terrain pour toujours ! Je suis très branché coopération, et vraiment pas à l'aise avec les garçons et les hommes en général. Ça n'a tendance à bien passer qu'avec certains d'entre eux, comme la souris Sebunken ici (tu me dis, si tu n'aimes pas que je t'appelle "souris", d'ailleurs, hein ! Mais je trouve ça drôle, alors que moi, je me sens plus belette, aujourd'hui ! ), et d'autres hommes, mais parce qu'ils sont sur ce forum plus doux qu'ailleurs, je trouve.
Ah non, mais je suis fortement d'accord, les ambiances vestiaires (et dans le Sud-ouest, j'étais en sport avec la section rugby du lycée, quelle horreur...autant le rugby, j'aime bien, mais ses pratiquants, souvent, je trouve qu'ils jouent un rôle de brutes décérébrées pas très très inclusives), les comparaisons "viriles", ça m'épuise. Mais du coup, en allant en boîte de nuit, il n'y avait pas, ça?
Bien d'accord, au risque de redite, au sujet de respecter l'espace personnel. Est-ce que toi aussi, tu détestes que l'on s'approche, surtout dans ton dos, même si tu as entendu la personne? Personnellement, si je ne suis pas intime avec quelqu'un et que la personne s'approche sans mon accord ou autorisation plutôt claire à moins d'un mètre de distance, je peux en arriver à vouloir crier, tant je me sens agressé, comme si en rentrant dans ma sphère intime, la personne rentrait quelque part en moi (eeeeeet je crois que c'est assez autistique, ça).
Au rayon fruits et légumes de mon Leclerc, je pense que j'étais un élu qui apportait surtout l'espoir d'une anecdote le soir au souper aux autres clients. x)
(et bien sûr, oui, que tu es sensible : je pense que je me serais arrêté bien vite dans la conversation si je ne l'avais pas perçu, et Sebunken n'aurait pas sauté sur la table, sinon ! :) )

Marion..le 12 février 2021 à 10:34   •  

@Nevromon pour le bruit ça m'a fait sourire ne t'en fais pas ^^

Je suis désolée pour la mauvaise rencontre que tu as fait plus jeune..
J'ai toujours été comme ça oui.. je pense que je ne perds pas courage parce que c'est profondément ancré en moi. C'est naturel d'aller au devant de mes peurs.. je ne sais pas faire autrement en fait.
Je pense que j'ai du mal avec les milieux fermés ou bondés la journée. Je suis une enfant de la nuit.. je me sens beaucoup plus en sécurité avec la lune.. comme protégée de tout. C'est pour ça.
Je suis relativement sociable oui et énergique aussi. Mais j'ai aussi besoin de mes moments seule. Je suis assez paradoxale la dessus.

Oui le rugby est un sport encore très prisonnier de machisme.. surtout dans les petits clubs de village. Pourtant les gars sont géniaux pour la plupart quand tu les connais bien mais il y a ce besoin de paraître plus viril/macho.. après pour les filles c'est pareil.. ce besoin de paraitre plus jolie/apprêtée pour plaire.. c'est ridicule. Mais c'est encore trop comme ça, même si ca évolue en mieux.

Je déteste qu'on me touche. Meme avec mes proches c'est compliqué alors un inconnu je te laisse imaginer. Je me braque, je me raidis au possible en fait et ça m'angoisse.. sauf la nuit... c'est étrange je sais mais c'est comme ça !

Une belette ? Pourquoi cet animal en particulier ?

Sebunkenle 12 février 2021 à 13:10   •  

@Nevromon

"Oui, mais si tu vois des gens paumés alors que tu sais habiter au beau milieu de nulle part, ne rien leur dire, tout claquemurer quand ils approchent et les épier, je trouve ça très hostile quand même."

Ca c'est claire que c'est malsain.

"Et puis personnellement, j'ai du sang "étranger" (comme bien des gens en France). Mais curieusement, j'ai l'impression qu'il y a "étranger bien" et "étranger envahisseur", on dirait, selon d'où tu viens. J'ai le luxe d'être rangé dans la première catégorie puisque c'est du sang européen."

En France ( presque tout ) les européens en général sont clairement favorisés. par rapport aux autres venants de contrés plus éxotiques.Ca c'est sur.
Pourtant je sais que ca n'a pas toujours été le cas pour certains comme les italiens. Qui ce réfugiaient de la dictature Mussolinienne en France. A l'époque de mes aprents et grands parents ils n'étaient pas psécialement appréciés non plus. au début. Mais il faut laisser au temps le temps d'assimiler les peuples. Ca peut prendre parfois plusieurs générations pour qu'un peuple soit bien accépté. Maintenant ca va trés bien pour eux.

Mais sinon c'est trop ca c'est vrai. Pour les bilingues etc.....

"En plus, je suis peut-être étrange, mais si quelqu'un a une apparence peu commune dans le coin dans lequel j'évolue, je vais plutôt être intrigué ou intéressé que l'inverse"

Moi c'est éxactement pareil. En fait j'aime bien les gens avec un look original qui sortent du lot. Et je suis même attiré par ce genre d'individu. Je ressent même un profond respect pour eux en général. Même si ce sont des gens normaux et anodins qui ne sont pas mieux ni moins bien qu'un autre.

"Mais par contre, je vais ficher une paix royale à la personne et ne pas non plus la détailler comme une bête curieuse...peut-être juste parce que c'est une personne et que je n'aime pas qu'on me le fasse moi-même?"

Ben oui ca me semble normal. J'ai vraiment l'impression que des fois certaines personnes ne réfléchissent. J'ai connu des gens qui ce sont faits emmerder dans la rue car ils avaient une coupe, couleurs de cheveux, ou look qui sort de l'ordinaire. En France. Et dans un autre pays. Et ben ils ont eu aucuns soucies.

"(Sebunken, je sentais que tu lisais ce que l'on écrivait et que tu sauterais sur la table comme une petite souris timide mais déterminée au bout d'un moment. Si ils tournent une série Les légendes de la garde, tu pourrais faire le doublage d'un des personnages, peut-être? ;)
Et puis je me doutais bien que les thèmes abordés te parlaient un minimum)"

😉 😄
Je ne n'aurais jamais penser pouvoir faire penser à une souris.

Sebunkenle 12 février 2021 à 13:26   •  

"Durant le début de ma vie, j'étais très tête brûlée, et les autres ne me faisaient pas peur. Puis une personne m'a appris à avoir peur des autres, et là, ça a tout changé : je suis passé d'un môme ouvert, très sociable et plutôt remuant, joyeux, à un pré-ado renfermé sur lui-même, craintif, rasant les murs, de plus en plus mal à l'aise socialement...(mais je crois que ce changement était également dû au fait que j'aie l'impression que l'excentricité ne soit plus socialement permise à une date butoir arbitraire, bien souvent : l'entrée au collège ! )."

Pour énormément de monde que j'ai connu le collège fut une période trés ingrates et difficile. Comme c'est mon cas aussi. C'est à ce moment de la vie que les gens commencent à devenir con. A ce juger, à ce classer en "catégorie" et en hiérarchie social etc.... C'est paradoxalement à ce moment là que certains commencent à s'affirmer en arborant des looks "spéciaux". Mais le lycée est quand même mieux pour vouloir avoir un look original. Au collège il faut ce fondre dans le moule. Au lycée les gens sont plus mature et l'états d'esprit est assez différent.

Sinon j'avaoue c'est vrai que je n'aime pas trop cette comparaison avec la souris 😄


"Ah non, mais je suis fortement d'accord, les ambiances vestiaires (et dans le Sud-ouest, j'étais en sport avec la section rugby du lycée, quelle horreur...autant le rugby, j'aime bien, mais ses pratiquants, souvent, je trouve qu'ils jouent un rôle de brutes décérébrées pas très très inclusives), les comparaisons "viriles", ça m'épuise."

Ca me fait penser à une vidéo d'un youtubeur que j'avais trouvé sur le net. Il parle de son homosexualité, du machisme et de l'homophobie dans le pays Basque. ( je m'éxcuse si il y a des gens qui vivent dans ce coin. C'est vrai que cette partie de la France s'en prent pleins la geuele sur ce topic 😂 ) Ainsi que des rugbyman. Dont vous vous doutez bien qu'il ne l'ai portes pas trop dans son coeurs 😂

Voilà cette fameuse vidéo

voir la vidéo

Marion..le 12 février 2021 à 13:43   •  

Je suis du Pays Basque @Sebunken et on sait tous très bien que les basques ont cette casquette d'homophobe. Sans faire de généralité, ça reste une réalité en grande majorité.
Mais il faut aussi se poser la question de la perception du rugby. C'est le sport "d'homme" (dans la plus stupide et étriquée définition d'homme) par excellence en France et ce depuis très très longtemps.. parce qu'il y a du contact, parce que les mecs vont au charbon, parcequ'ils ont pas peur de prendre des coups... bref. Le problème c'est que les gens ont une vision des sports et ça finit par se retranscrire dans la pratique de ce sport ou dans les coutumes du sport. Si tu regardes bien, les volleyeurs sont souvent dans l'imaginaire collectif des homo, parce que comme il n'y a aucun contact au volley et que les démonstrations de joie en équipe sont tactiles : le volley est un sport d'homosexuels.. c'est ridicule mais c'est comme ça,encore aujourd'hui.

Marion..le 12 février 2021 à 13:46   •  

Mais sinon, pour avoir côtoyé des rugbyman depuis mon enfance, ça reste un sport qui inculque pas mal de valeurs positives, quand il est bien enseigné (Comme beaucoup de sport) mais au rugby l'esprit d'équipe et la coopération, sont primordiales. Le soutien et l'entraide aussi.

elsbzhle 12 février 2021 à 13:47   •  

@Marion..
Peut-être que les gens susceptibles de t'approcher la nuit, sont des gens que tu sais apprécier. Même si je comprends que ça ne fait pas tout, l'ambiance nocturne est très différente du plein jour, je suis très sensible aussi à ce contraste...

(PS je me suis retenue d'une réponse un peu plus "taquine" pour ne froisser personne, mais ça m'a fait rire, donc merci de m'avoir fait rire !)

Sebunkenle 12 février 2021 à 13:47   •  

@Marion..

J'ai eu une courte période ou j'ai eu une crainte de sortir de chez moi. Car j'avais fais de manière complétemnent inattendu des crises de spasmophilie dans la rue. Ces crises étaient du à l'accumulation deprobèmes personnelles et de problémes du passé. Du coup j'avais eu peur d sortire de chez moi. Car si je sortais je risquais peut être de refaire une crise dans dans la rue et de n'avoir aucuns endroit ou me réfugier ( maison ) Ca a limite frolé l'agoraphobie pour moi aussi. Mais je me suis forcé à sortir dehor pour combattre cette peur. Grace à la photographie de paysages. J'ai associé le fait de sortir à quelque chose d'agréable. En plus je prenais mes écouteurs pour éouter de la musique et des feuilles pour dessiner en cas de crise. Depuis ca va très bien quand je sort. Mais un des pires endroits c'était vraiment dans le métro. Bref des endroits clos ou l'on ne peut pas s'échapper. Il y a une chose que je trouve étonnant avec l'agoraphobie c'est que je préfère limite faire un malaise dans un endroit ou il y a beaucoups de monde. Plutôt que de faire un malaise dans un endroit ou il n'y a personne. Car au moins en cas de malaise on pourra au moins appeler les secours et je serai moins en danger.

elsbzhle 12 février 2021 à 13:52   •  

@tous 😉
Sur la question du bilinguisme : un pote m'a raconté qu'un jour où il faisait ses courses avec ses enfants (dans une autre vie, donc), ils discutaient... en breton. Un gars vient les voir, leur demande en quelle langue ils parlent, curieux, plutôt positif, tout ça. Il n'a pas cru la réponse. Apparemment il a fallu un petit temps de discussion pour lui faire admettre l'évidence...

Sebunkenle 12 février 2021 à 14:12   •  

@Marion..

Oui tout à fait

Marion..le 12 février 2021 à 14:46   •  

@elsbzh bah écoute avec plaisir même si j'avoue ne pas saisir ou tu aurais pu être taquine 😂

@Sebunken oui ça devait être dur à gérer en effet, c'est cool que tu aies pu associer ça à des choses agréables et positives pour toi !

Marion..le 12 février 2021 à 14:47   •  

Enfin ça, le fait de sortir quoi.

Hatsale 12 février 2021 à 16:09   •  

Coucou,
Je file entre les fils de votre conversation.
"On sait tous que les basques ont cette casquette d'homophobes".
On parle de quels basques ?
Si on pouvait ne pas trop généraliser, ce serait quand même bien car il y a quand même, il me semble, un fort esprit militant au Pays Basque (et pas que pour préserver et promouvoir les produits du terroir puisqu'on est dans le cliché) mais aussi en ce qui concerne la reconnaissance des minorités (peuple et langue minoritaires oblige, je suppose...). Il y a tout un tas de collectifs et d'associations qui militent pour défendre les droits de tout un chacun et qui luttent pour que chacun soit.
Le peuple basque n'est pas plus arriéré qu'un autre sur la question de la sexualité de ses pairs, enfin, il ne me semble pas.
Dans ma jeunesse, je me suis sentie bien plus souvent agressée sur des moments festifs (parce que je suis une fille / femme) par des gens de l'extérieur venus faire la fête au Pays Basque, que par des basques.
Après si on parle des anciennes générations, il serait là aussi à mesurer si les basques sont plus homophobes (ou sexistes pour reprendre ce que je disais plus haut) que les espagnols ou les français par exemple, mais j'en doute, là aussi.

elsbzhle 12 février 2021 à 16:25   •  

Merci @Hatsa. J'avais franchement tiqué sur "cette partie de la France" et me connaissant, j'ai préféré grogner toute seule... Je ne connais pas directement de Basques (quoique, en y repensant, une copine pas vue depuis trop longtemps puisque plus de fêtes 😭 ) mais j'ai beaucoup de respect pour leurs luttes. Oui, depuis Roncevaux. Et sans doute y en a-t-il eu d'autres avant pour que la langue basque reste vivante jusqu'à nous !

Marion..le 12 février 2021 à 16:29   •  

@Hatsa c'était sur que cette phrase allait faire réagir. Donc premièrement . Je ne dis pas qu'il y a plus d'homophobe qu'ailleurs, on parlait simplement de cette région et notamment du rugby. Ayant grandi entourée de rugbyman et ayant un peu pratiqué ce sport, même s'il tend de plus en plus à l'ouverture ça reste un sport très machiste et c'est aussi ce que j'essaie de questionner dans mon message quant aux visions/attributions que la société donne aux différents sports.
Deuxièmement, j'aime cette région plus que tout, j'aime les basques et les traditions, à un moment donné il ne s'agirait non plus de déformer tous mes propos. Concrètement on ne parle pas seulement de produit du terroir, je suis très ouvertement pour la défense des coutumes, langues minoritaires et régionales. Peut-être que tu ne l'as pas vécu et tant mieux pour toi, mais mon père a eu pas mal de réflexion racistes quand il est arrivé dans la région. Et j'ai des amis gays, joueurs de rugby, qui ont eu des soucis dans le pays basque profond, c'est quelque chose qu'on ne peut pas nier. Ça n'enlève rien à la beauté de cette région. Comme tu le dis, il n'y en pas plus ou moins qu'ailleurs mais on parlais juste du Pays Basque, je ne me vois pas faire des comparaisons de ce style, alors que ça tombe sous le sens que je pense comme toi.
Ah et enfin, il me semble quand même avoir expliqué à Nevromon pourquoi parfois nous semblons si hostiles en réponse à son anecdote sur ses parents par rapport justement au combat pour les minorités.

Marion..le 12 février 2021 à 16:30   •  

Édit : je viens de déménager sur Clermont. J'ai passé toute ma vie à Bayonne.

elsbzhle 12 février 2021 à 16:34   •  

@Marion..

Tu as écrit : "Je suis du Pays Basque Sebunken et on sait tous très bien que les basques ont cette casquette d'homophobe. Sans faire de généralité, ça reste une réalité en grande majorité."

J'imagine bien quelques variantes possibles en remplaçant les Basques par d'autres peuples, avec d'autres clichés, et je pense que tu serais choquée de voir transformé un paquet de mauvaises expériences en "réalité une grande majorité". Je ne nie pas la véracité de tes expériences, mais je n'aime pas ta tournure "on sait tous très bien que..." (au passage, je n'avais jamais entendu ça des Basques, y compris par des gens ayant vécu là-bas). Pense ce que tu veux, en TON nom.

Marion..le 12 février 2021 à 16:41   •  

@elsbzh d'accord.

Marion..le 12 février 2021 à 16:42   •  

@elsbzh désolée si cette tournure vous a dérangé.

Hatsale 12 février 2021 à 16:43   •  

Il ne me semble pas "déformer tous (tes) propos".
Je ne rentrerai d'ailleurs pas en débat sur ton fil de présentation mais le basque n'est pas non plus une langue régionale et la culture basque est loin d'être une culture folklorique.

Après on peut effectivement parler de l'homophobie, des clichés, du sexisme dans le monde du sport, chez les rugbymen aussi, ici ou ailleurs et si on parle plutôt du sexisme ou de l'homophobie dans le rugby basque comme vous l'avez fait, pourquoi pas, mais je disais juste que cette phrase que tu as écrite est forte de résonance, comment la laisser résonner, elle risquerait de raisonner et d'enfermer des gens dans des boîtes.
Je trouverais cela dommage, surtout sur un forum comme celui-ci.

Marion..le 12 février 2021 à 16:49   •  

@Hatsa mais désolée que vous l'ayez pris comme ça mais c'est absolument pas ce que j'ai voulu dire.
Je rebondissais a la vidéo de Sebunken et malheureusement c'est quelque chose que moi j'ai souvent entendu sur les basques. Un peu partout en France. D'où ma formulation, mais à aucun moment je n'enferme les gens dans des cases et puis ça serait insultant aussi pour une partie de ma famille. Je peux comprendre que ma formulation soit maladroite donc je m'en excuse.
Sur ce. Bonne fin de journée.

Hatsale 12 février 2021 à 16:51   •  

Pas de soucis, je l'ai juste lue comme elle a été écrite, rien de plus.
Bonne fin de journée.

Sebunkenle 12 février 2021 à 16:57   •  

Je parlais de l'expérience de l'homophobie que Francois avait vécu dans son lieu natal. Bien sur qu'il ne faut pas pour autant généraliser.😉

elsbzhle 12 février 2021 à 17:04   •  

Je trouve que c'est plus sain de se dire les choses. "J'ai été blessé parce que", "Je ne comprends pas que tu puisses penser que", etc, plutôt que continuer sur des ressentis négatifs non exprimés.
Bonne soirée à tous !

Hatsale 12 février 2021 à 17:24   •  

Je suis tout à fait d'accord avec toi @elsbzh. Pour ma part, j'ai dit clairement et sincèrement ce que je pensais.
J'ai ressenti de l'injustice en lisant ces propos par rapport à leur généralisation et je l'ai exprimée, non point de blessure particulière.
Incompréhension ? Oh, je me doutais bien que ce n'était pas "ce qui voulait être exprimé" mais cela a été exprimé ainsi.
Ce qui est gênant ? C'est qu'à s'exprimer ainsi, le monde n'avance pas vers des modes de communication et de vie (simplement) plus sains.
Donc je me suis sentie légitime de le soulever car je suis née au Pays Basque et y vis, premièrement, mais aussi parce que je suis partisane d'un monde où les êtres s'exprimeraient en disant "ce qu'ils voulaient dire", clairement et sainement.
Je te rejoins donc largement.
Et n'ai plus rien à ajouter. 🙂

elsbzhle 12 février 2021 à 18:23   •  

J'ajouterai que c'est l'heure du kir, breton ou pas 😉

Nevromonle 13 février 2021 à 08:43   •  

@Marion.. : Tant mieux !
Je t'en prie. Je pense que justement, cette personne et moi-même ne nous sommes jamais vraiment rencontrées, dans le sens où notre lien n'a jamais été réel, profond, et encore moins harmonieux.
Je trouve également que la nuit a quelque chose de fascinant et permettant de s'exprimer plus, mais dans un sens artistique, introspectif, plus réservé que toi, probablement.
Non, je ne trouve pas paradoxal que tu aies besoin de "recharger tes batteries" et te retrouver seule pour ensuite être pleinement/le plus possible tournée vers les autres.
Concernant le rugby, j'ai en effet l'impression que les choses pourraient aller bien mieux, voire bien, si il n'y avait pas cette recherche de virilité au détriment de ceux qui dépassent de cadre...rigide (comme tu le devines, je n'y rentrais pas). Car pourtant, l'un de mes plus beaux souvenirs est lié au ruby, mais parce que là, j'avançais vers la ligne, seul. C'était au collège, on ne savait pas bien plaquer, ce qui a rendu cette situation possible. Un premier type s'est accroché à moi, par une cheville (plus par jeu que par sérieux technique, et c'était d'ailleurs assez drôle). Il m'a un peu ralenti, mais je continuais à avancer vers la ligne. Un autre s'est accroché. Je ralentis un peu plus, mais j'avance toujours. Un troisième : là, je commence à vraiment avancer très lentement, et je me disais que c'était trop bête, la ligne n'était pas si lointaine. Je me cramponne au ballon, je ne le lâcherai pas. En face, les joueurs de l'équipe adverse se positionnent pour me faire barrage. Je tiens sans reculer alors qu'ils prennent position, mais je sais que je vais tomber en arrière quand ils pousseront. Je continue à pousser quand même. Et là ! Je sens une main sur mon dos. Puis une autre. Puis une autre. Puis une autre ! Les joueurs de mon équipe me rejoignent ! Et on pousse, on pousse ! Et on avance, on avance, mètre après mètre ! Je m'écroule en avant, les deux mains tendues, et...c'est l'essai ! :D (j'adore ce genre de moments de coopération, ça correspondait un peu à mon idéal à force de regarder des shonen durant lesquels un personnage lutte au départ seul, que de plus en plus de personnages lui font barrage, mais qu'il tient bon, y va à fond, et que sa ferveur incite ses alliés à décider que oui, ils ont envie d'avancer avec lui, notamment car ils peuvent y arriver ensemble ! )
Pourquoi une belette? Car...je le sens comme ça, tout simplement. J'ai une aptitude étrange, d'ailleurs : parfois, j'associe un (autre) animal à certaines personnes.

@Sebunken : Au collège, une partie de mes problèmes découlaient du fait que j'ai refusé de me laisser faire, je crois : mes anciens copains de primaire, en quelques mois séparant le CM2 et la sixième, prétendaient ne plus du tout aimer les jeux dans lesquels je les entraînais moi-même, alors qu'en plus, en revoyant certains d'entre eux le week-end une fois au collège, on jouait comme à l'école. Je ne supportais pas cette hypocrisie. Ils ne voulaient plus jouer comme avant, courir, rire, sauter, voire crier? Eh bien, je jouerais encore plus, je jouerais pour eux !
(je vais aller regarder la vidéo)

(Concernant le "conflit" qui a suivi, je me sens bien le c** entre deux chaises, comme d'hab'. Bref ! )

Sebunkenle 13 février 2021 à 09:22   •  

@Nevromon

Aie. Je vois le problème pour le collège. C'est vraiment con ca. On ne passe pas toujours l'étapes de l'adolescence ou la pré adolescence à la même vitesse ni de la même manière les uns des autres.

elsbzhle 13 février 2021 à 14:18   •  

@Sebunken @Nevromon
Le plus triste c'est quand les adultes appuient là où c'est déjà douloureux. Des commentaires se voulant inquiets, qui sont en fait normatifs et hautains...

|je parle du collège et du début d'adolescence]

Nevromonle 13 février 2021 à 15:21   •  

Et quand ils accusent la personne qui prend cher d'être responsable des actes des autres élèves envers elle.

elsbzhle 13 février 2021 à 15:41   •  

Bien sûr. ça va avec. Quelle insolence aussi, refuser de rentrer dans le moule...

Sebunkenle 13 février 2021 à 16:19   •  

@Nevromon @elsbzh

J'ai vécu pas mal d'injustice dans ce genre aussi. C'est déjà difficile d'être emmerder par ses camarades mais en plus quand des adultes en rajoutent une couche supplémentaire pour une chose dont tu n'es pas responsable ni fautif. C'est vraiment comme une double peine. Comme relaxer le coupable et punir l'innocent.

elsbzhle 13 février 2021 à 18:10   •  

"Au nom de la Tolérance et du Droit à la Différence, le Vivrensemble t'ordonne de te fondre dans la masse de la Normalité !"


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?