Témoignages

Le travail... discussion sur les discussions possibles.

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Le travail... discussion sur les discussions possibles.
Le travail... discussion sur les discussions possibles.
InconvenientTruthle 27 juillet 2019 à 16:07

Au vu de certains commentaires, je me suis dit : "Allez mon petit, crée donc un sujet "travail" ".
Et puis, m'est venue en tête la remarque suivante : "Ouai... alors le sujet "travail", c'est vaste quand même".

Alors avant de créer un gentil petit sujet "travail" fourre-tout, dans lequel nos pensées arborescentes vont foutre un joyeux "bazar", avez-vous des préférences, des idées quant aux "sous-sujets" que l'on pourrait aborder ?

Des idées, en vrac :
- quand vous vous levez le matin pour aller à votre travail, y allez-vous de bonne humeur, de mauvaise humeur ? Seulement pour gagner votre croûte ou pour défendre vos valeurs ?
- êtes-vous malheureux ou heureux dans votre travail ? Pourquoi ?
- qu'est-ce que vous apporte votre "travail" ?
- des joies ou des déceptions quant au métier que vous rêviez de faire et que vous exercez aujourd'hui
- des reconversions réalisées, en questionnement, à venir
- après "dessine-moi un mouton", dessine-moi ton travail idéal
...

Siryackle 28 juillet 2019 à 13:39   •  

CA va commencer par de bonne polémiques ! 😄 Déjà chacun sa définition du travail, mais surtout de son ressentis, de son cadre de vie prof.

Je le constate dans ma vie. En ce moment, il m'est difficile d'y aller d'une humeur égale. Ayant signé une rupture conventionnelle, j'attends très impatiemment la fin de mon CDI fin août.
En comparant mon vécu, mon ressenti, je vois mon métier d'ambulancier comme un poids, avec un cadre trop restrictif. Ses hiérarchies (les petits chefs...), son rapport e force entre individus et services,... Tout ça me fatigue, m'éreinte, m'a éreinté. Ceci est mon ressenti du "moment".
Alors que quand je pense au nombreuses années de travail dans le milieu de l'enfance... Associations, communes, fédérations... Je me rappelle que les rapports hiérarchiques étaient moins formels. L'entre-aide entre collègues étaient "normal", puisque c'est une des valeurs que l'on transmettait aussi aux enfants.
Comme un certain humanisme, travaillant pour la même cause : l'enfance.
Bref ! Deux cadres de travail, de vie professionnelle, deux perceptions.

Les métiers, que j'ai fait, plutôt de la survie. Mais pas totalement : essentiellement animateur de l'éducation populaire, et ambulancier; quelque chose en rapport avec l'humain.
Dans chaque métier, il peut exister toutes sortes de perceptions, qui correspondent ou pas à nos "besoins-désir" intimes du moment (entendu comme "périodes"). Là à l'heure actuel , j'en ai marre. Un des éléments qui font partie de ma mue actuelle.

Bref ! Reconversion. Pas encore très sûr, mais certainement un métier autour des enfants handicapés -après un bilan de compétence.

Au prochain...

Siryackle 28 juillet 2019 à 13:45   •  

Mon ressenti. Philosophiquement ?
Houla ! je vais attendre les autres posts... 😄 😄 😜

mcardboardle 28 juillet 2019 à 19:23   •  

@InconvenientTruth Il y a une rubrique travail un peu plus bas dans la liste du sommaire du forum. Mais c'est bien de créer un thème sur ce sujet dans une autre rubrique.
Je tente de répondre à ta liste de questions.
Le matin, j'ai toujours le réveil "mérinos" (pour ceux qui ont connu cette pub quand ils étaient petits), que j'aille au travail ou pas.
Le travail pour moi c'est vital. Qu'est-ce-que c'est ennuyant les vacances (selon le commun des mortels). Quand je me repose, je dors. Sinon, j'ai toujours une pensée pour ce qui est mon labeur quotidien et me tient éveillée.
Hyper heureuse dans mon travail. Pourquoi ? C'est moi la boss. Je ne supporte pas l'autorité d'un tiers. Même quand j'interviens dans des cadres avec des directions strictes, tout-le-monde se comporte avec moi comme s'ils étaient tous mes amis. Je n'ai jamais l'impression d'être au travail. Et je pense peut-être que ma bonne humeur vient de là.
Mon travail m'apporte des revenus, une raison sociale, un but dans la vie.
J'exerce le métier de mes rêves, artiste plasticienne. Quoi que lorsque j'étais enfant, je voulais être soit pilote de navette spatiale, soit présidente de la république. Aujourd'hui, je suis dans mon travail comme un pilote du vaisseau que je commande seule, et, du coup, j'ai tout bon.
Pas de reconversion, juste une confirmation institutionnelle (j'ai repris des études universitaires longues dans mon domaine). J'ai hâte qu'en plus de m'appeler Maître, on m'appelle Docteur ... non là c'est pour la blague. ;)
Le travail idéal c'est celui qu'on exerce en ayant toujours en tête que c'est celui pour lequel on était fait. On trouve son métier idéal comme on trouve la personne idéale pour partager la vie à deux. Oui, c'est une vision romantique , limite naïve, mais j'assume !

InconvenientTruthle 28 juillet 2019 à 19:40   •  

Bonjour.

Mince, je n'avais pas vu la rubrique. J'ai cru que j'étais arrivé en bas de la page mais non... Mhmhmh, vous pouvez donner vos grandes thématiques et on recréera ça proprement dans la bonne rubrique.

Au départ, j'avais surtout créé ce sujet pour faire la liste des différentes composantes liées au travail que vous aimeriez aborder pour faire ensuite plusieurs sujets et éviter le "bazar".

Siryackle 29 juillet 2019 à 21:29   •  

M'ouai... partir d'un bazard... pour un autre bazard quoi ?! 😄 😄 😜 😉
Pas grave !
Le travail en tant que mot lui même a évolué dans ses polysémies au fil de l'histoire (polysémie comprenant toutes les connotations). TA question est trop vaste. Comment l'aborder ? D'un point de vue sociologique ? Psychologique ? Politique ? Historique ? Ressenti ? Témoignage ? Philosophique ? ...

InconvenientTruthle 29 juillet 2019 à 23:14   •  

Justement... j'avais créé ce fil pour que vous disiez : "bah moi, je veux parler de "ça" !", on voit si ça intéresse les gens, et ensuite roulez jeunesse.
Comme ça au lieu de faire des morceaux de conversation sur le "travail" ici et là dans d'autres sujets, on peut en faire un ou plusieurs dédiés où on est sûr que les gens sont intéressés...

Bon après, on peut le faire à la bonne franquette et voir si ça prend...

C'était surtout pour faire un tour d'horizon, histoire de voir ce qui vous traversait les méninges en termes de "thèmes" liés au travail.

(pour répondre à ta question, je visais plutôt l'aspect ressenti/émotionnel/psychologique et un peu moins le côté historique... mais bon, je ne suis pas là pour faire le modérateur donc c'est open...)

Siryackle 29 juillet 2019 à 23:37   •  

Effectivement, le sujet a déjà été posé....
M'enfin ! Si ça amène du sang nouveau pourquoi pas ?
Ressentis, émotionnels, psychologiques... Tu as déjà un aperçu !!

Pour ma part, mon point de vue sociologique. Le travail est d'abord vécu comme aliénation. Plus de 50% d'employés et ouvriers, peu représentés dans les médias, feuilletons... Certes j'exagères comme aliénation -et encore ?!- Il y aussi la question du perçu et du vécu. Du réel et du perçu. Si vous demandez à la majorité des employés et ouvriers s'ils se sentent faire partie de la classe laborieuse, plus de 50% vous diront que non. Même si certains touchent le SMIC.
Le cas de @mcardboard est un cas particulier. Donc pas représentative sociologiquement du travail.

J'ai lu quelques bouquins sur la sociologie du travail... On ne peut pas réduire le travail ! Trop de catégories, trop de liens... Des grandes entreprise on parle ? Des PME ? Les services publiques ? Associations ? Dans un contexte de rendement ou de services publiques ? On ne peut parler que de généralités. Lesquelles ? Ou alors partir de témoignages -enquêtes de terrain ?!
Ma vision est marxiste mais pas seulement.
Et vous et toi ?

mcardboardle 30 juillet 2019 à 14:52   •  

Il faut que je m'inscrive sur un site de rencontre pour personnes atypiques pour me faire envoyer à la figure que mon cas n'est pas sociologiquement représentatif du travail. C'est horrible ! Économiste du dimanche, va !

NabouNaboule 30 juillet 2019 à 17:35   •  

voir la vidéo

Juliette...le 01 septembre 2019 à 18:08   •  

Voilà, c'est la rentrée. Pour mon fils et pour moi aussi. J'ai pas envie d'y aller...
Y'en a d'autres dans la même situation du dimanche soir le plus "dimanche soir" de l'année? 🙂

InconvenientTruthle 01 septembre 2019 à 18:29   •  

J'aurais dû faire ma rentrée de prof demain aussi... mais en disponibilité désormais et en mouvement "vers l'infini et l'au-delà"... donc pour l'instant, pas de rentrée pour moi.

Je compatis. 🙁

Merlinle 01 septembre 2019 à 18:30   •  

Pour mémoire, on avait aussi eu un débat animé sur la nature du travail (et l'aliénation qu'il représente) dans ce fil :
https://www.apie-people.com/forum/communaute/surdoue-zebre-haut-potentiel-atypique/touche-a-tout-bon-a-rien-4246

Juliette...le 01 septembre 2019 à 18:32   •  

Merci @InconvenientTruth!
Quel infini? Quel au-delà?

InconvenientTruthle 01 septembre 2019 à 18:35   •  

Mhmhmh... en fait, c'est juste mon esprit timbré qui a pensé mouvement, puis buzz l'éclair, donc Toy Story, donc vers l'infini et l'au-delà, prêt au décollage...

Ce qui est effectivement le cas car j'attends de décoller vers mon nouveau travail...

Infini car je doute que ça puisse s'arrêter, sinon, on change de direction.
Au-delà... des limites ? Et de ce que je pensais faire une bonne partie de ma vie... 🙂

En tout cas, je compatis vraiment car je ne me rappelle que trop bien ce moment dans la soirée, avant d'y retourner... pas drôle... 🙁

Strangerquarkle 01 septembre 2019 à 18:48   •  

Liste de sujets auxquels je suis susceptible de participer (du coup, faut-il les créer ?) :

- Le cadre de travail : comment concilier travail d'équipe et individualités, s'intégrer/s'épanouir dans une organisation à la temporalité ralentie et/ou pas toujours efficace ...

- Le métier idéal : créativité ? en équipe ou solitaire ? Les HPI ne peuvent-ils être heureux que s'ils sont maîtres à bord ?

- Perte des eaux, contractions rapprochées ... Comment savoir quand le vrai travail a commencé ? (pardon).

@Juliette... Désolée mais moi j'ai trop HATE à la rentrée, mon moment préféré de l'année après Noël, fini les cadres et les ouvriers en slip sur la plage, les repas qui démarrent à pas d'heure, les pique-niques entourés de bestioles qui piquent et qui en veulent à ta bouffe, les balades interminables sans but et sans intérêt, les enfants désoeuvrés en grosse période régressive ... Un peu d'ordre quoi 😀 (second degré mais pas vraiment en fait).

Juliette...le 01 septembre 2019 à 19:33   •  

@Strangerquark, merci de me faire sourire 🙂

Juliette...le 01 septembre 2019 à 19:35   •  

Merlin, oui je sais mais je venais ici juste glaner un peu d'encouragements 😉

Siryackle 01 septembre 2019 à 21:01   •  

Bon courage à toi @Juliette !! 😉

Pour ma part, c'est l'anti-rentrée ! 😄 😋

Juliette...le 01 septembre 2019 à 21:20   •  

Merci @Siryack!
Et bon courage à ceux qui reprennent! 🙂

emanule 01 septembre 2019 à 21:20   •  

Bon courage juliette!
J'ai un fils de 3 ans qui fait sa première rentrée demain!
Je crois que la mère est plus stressée que lui
😄
Pour le travail,c'est un beau sujet mais vaste oui,c'est sur!
De mon côté,c'est surtout pour gagner ma croute (malheureusement ).
Je crois que c'est le rêve de tous d'arriver a lier travail et passion.

Juliette...le 01 septembre 2019 à 21:23   •  

Oui, le rêve!
Merci @emanu et j'espère que ça se passera bien pour ton fils... et sa maman 🙂

Seble 01 septembre 2019 à 22:24   •  

Punaise, j'ai l'impression d'être un alien. Je ne conçois pas de ne pas travailler. Ça m'évite de ressasser, je suis actif, je rencontre des gens . Et je me découvre des talents.
Sans compter la quantité de choses que j'apprends, par contre on repassera pour l'utilité et la facilité de placer dans la conversation: les moyens de production dans l'industrie, l'art de faire un arbre des défaillances, c'est particulier...
Je pense aussi que ce qui change, c'est notre confiance en la possibilité de faire évoluer notre emploi ou à rebondir ailleurs si nécessaire

emanule 02 septembre 2019 à 12:17   •  

.

emanule 02 septembre 2019 à 12:17   •  

Enfaite ce n'est pas que je ne me plait pas dans mon travail.
C'est une petite boite,on fabrique et vend du bois Pour l'aménagement extérieur.
il y'a donc beaucoup de domaines dans la même boîte.
Je suis le polyvalent, Je connais tout les postes.
Dans la même journée je peux faire 3 ou 4 postes différents.
Je ne pourrai pas rester tout le temps au même.
Je n'arrête pas de dire aux autres que c'est simple d'apprendre un nouveau poste,il Il suffit d'écouter les consignes.
Ils me regardent un peu comme un extraterrestre.
Maintenant que j'ai découvert la douance je comprends pourquoi.
Je pense finalement que sans le savoir je me suis trouvé un travail adapter.
Mon patron sais que j'aime bien être polyvalent. Et il est content d'en avoir un.
Le gros avantage aussi c'est que je prends des décisions tout seul., Il me fait confiance..
Mais quand je dis que c'est surtout pour gagner sa croûte,c'est parce que je ne suis pas le patron non plus.
J'ai quand même quelques consignes à respecter., Et parfois ça me chagrin un peu!

ouestlebonheurle 02 septembre 2019 à 12:36   •  

j'aime mon travail et malgré le fait que par moment, je suis bien mieux en vacances. J'ai appris à utiliser ces vacances au mieux de l'état de ma santé mentale.

@Strangerquark
"- Le cadre de travail : comment concilier travail d'équipe et individualités, s'intégrer/s'épanouir dans une organisation à la temporalité ralentie et/ou pas toujours efficace ..."
ouah vaste débat ...je n'ai pas la réponse mais paraît que c'est mon job de bien faire fonctionner mon équipe ! Alors j'écoute, j'apprends à les connaître (superficiellement on n'a pas élevé les moutons ensemble) assez pour savoir sur quels terrains ils ont des appétences, leur manière de fonctionner (polyvalent, monotache, routinier, sous pression ...) et à concilier avec les missions et les deadline du boulot ! je me dois tout le temps de rappeler comme une maitresse d'école, les choses à faire, les buts à atteindre, leur laisser l'autonomie nécessaire pour bien bosser, être derrière en cas de dérive même minime car impact sur client ou financier, donner des responsabilités à ceux qui en veulent mais pas trop pour ceux qui aiment se laisser diriger ... Ma boîte est un paquebot, paraît que je ne devrais pas m'épanouir en tant que salarié HP ...Mais ... De mon côté j'ai un peu façonné mon poste ! Autonomie, Responsabilité, Apprentissage sur les compétences de mon chef pour continuer de progresser, changement de missions régulièrement en 15 ans ... Mouvement perpétuel ici ... Toujours apprendre, toujours s'adapter à l'évolution de la boite, des générations qui arrivent ...
=> Bref ouvre un fil, je pense que cela peut durer longtemps :D


"- Le métier idéal : créativité ? en équipe ou solitaire ? Les HPI ne peuvent-ils être heureux que s'ils sont maîtres à bord ?"
bon je crois que j'ai disgressé au dessus et que j'ai répondu. Moi je suis un mix de tout cela. Chacun est différent et vaut mieux le savoir. J'encourage certains collaborateurs à aller rejoindre des start up ou autre quand je vois que l'immobilisme et la non diversification de leur poste les déprime !

"- Perte des eaux, contractions rapprochées ... Comment savoir quand le vrai travail a commencé ? (pardon)."
quand tu as des contractions toutes les 2 min, et que tu n'arrivent même plus à respirer entre 2 contractions qui durent généralement 30s à 1 min ! 😀

Celinele 02 septembre 2019 à 13:48   •  

Merci pour le sujet. Moi j'en suis une énième remise en cause. Fin de contrat fin juin, pas de renouvellement cause "tu travails très bien mais la façon dont tu remonte les informations pour les améliorer n'est pas adapté". Traduction "arrête de faire chier ton chef et fait comme tes collègues" c est à dire parler dans les couloirs 2h par jours et en faire le moins possible. Heu .... Comment on fait ça?

Siryackle 03 septembre 2019 à 04:25   •  

😄
@Celine Comment améliorer les relations de travail, vouloir optimiser, et en plus faire remonter ça à la hiérarchie...
"Fais pas chier !!" 😄
Ou comment s'en prendre plein la gueule pour 3 francs 6 sous...
Certains, beaucoup ?! veulent que rien ne bouge.
CA me fait penser à la théorie de B. Werber dans son interview sur son vécue... 😶

@Celine, on ne fait pas (après moult efforts pour que ça change... et s'en prendre plein la gueule...), on change e travail ! 😜
Mon opinion, personnelle, existentielle. :)

slyxxle 03 septembre 2019 à 09:05   •  

J'ai effectivement la sensation que vous êtes confronté beaucoup à cela dans vos travails respectifs. Moi j'ai la chance de ne pas y être trop, et puis j'avoue que quand ça me gonfle, je n'hésites pas à changer (beaucoup de mutli-employeur dans mon secteur, alors bon) Là cela fait plusieurs années que je suis dans les deux mêmes structures et ça va. Mais nous n'avons pas le même rapport hiérarchique que dans les autres univers, et j'avoue que chaque fois que j'y suis confronté (à la fermeture, la non possibilité d'évolution alors que pourtant tout semble évident, ça me rend folle intérieurement. Mais je sais qu'on ne peut rien changer car c'est avant tout politique. Et là, on ne peut riiiiiiiiiiiiiiiiiiiien y faire du tout 😵 )
Donc je compatis grandement avec vous, je pense que je ne réussirais pas à être dans un travail présentant cela au quotidien :bravo:

Merlinle 03 septembre 2019 à 09:43   •  

Je me demande s'il n'y a pas un trait commun aux surdoués qui serait... la résistance aux rapports hiérarchiques. C'est vrai qu'être "commandé" par quelqu'un de beaucoup plus bête et moins compétent, c'est souvent difficile, surtout quand le "chef" a une conception rigide des rapports avec ses "subordonnés".
En ce qui me concerne, je me suis débrouillé le plus souvent pour avoir des rapports hiérarchiques euphémisés, qui ne me pesaient pas trop. Et puis je me suis retrouvé moi-même dans la hiérarchie, ce qui m'a permis d'expérimenter l'autre facette du problème. Maintenant je bosse en indépendant, du coup pas de hiérarchie mais des "donneurs d'ordre" avec qui ça se passe plutôt bien. Mais je crois que je ne supporterais pas de subir une hiérarchie classique. Et vous ?

ouestlebonheurle 03 septembre 2019 à 11:24   •  

hello bizarrement je fais partie des enfants 1ers de la classe qui a continué à mettre la hiérarchie sur un piédestal, dans la limite de ma personnalité lol donc obéir aveuglément non, mais faire plaisir pour obtenir une reconnaissance qui m'a manqué, oui je le fais. Je me sens incapable d'être auto-entrepreneur, mon propre patron car je procrastine bcp ... je suis souvent obligée de me mettre un coup de pieds au fesses vu mon niveau d'autonomie (je travaille en grandes lignes stratégiques, avec des missions qui ont des deadlines toutes seules).
Par contre je te rejoins @Merlin un chef psychorigide qui ne m'écoute et ne me laisse pas libre de faire à ma sauce, je m'oppose de toute mes forces, dans le genre agressive-passive :( donc là mon chef (que je soupçonne d'etre HP) me fout la paix globalement, me recadre au bon moment (ou au moment et ca me soule, mais je lui signifie ou je prends du recul), me conseille si je demande, et me permet de savoir les objectifs à atteindre
Maintenant "chef" je me pose toujours la question de comment mes collaborateurs me perçoivent mais je ne peux pas être aimée de tous, et je fais au mieux pour aller dans leur sens, dans la limite qui me soit donnée

slyxxle 03 septembre 2019 à 11:24   •  

Je te rejoins sur le fait que de changer un peu de place, d'être un peu à la place de la hierarchie pour un temps permet de beauuuuucoup relativiser! Cela a été mon cas, et du coup, je suis beaucoup plus empathique et compréhensive désormais avec ceux qui occupent cette place (ou alors beaucoup plus dure, en fonction de leurs compétences initiales!)

ouestlebonheurle 03 septembre 2019 à 11:25   •  

@slyxx nos messages sont synchros 😄
oui être manager permet de relativiser bcp de choses et m'ont permis de débloquer depuis 2 ans pas mal de situations personnelles (mari, enfants, sociabilisation, ...)

Strangerquarkle 03 septembre 2019 à 23:09   •  

@Merlin mes rapports hiérarchiques ont toujours été un peu immatures, j'ai une grosse peur de décevoir et envie de briller dans les yeux de mon chef ... je suis la collaboratrice idéale des chefs qui n'en f****** pas une ! J'en fais des tonnes aussi par ennui et perfectionnisme.

Bon, j'évolue petit à petit. J'essaye de monter moi aussi dans la hiérarchie. J'ai toujours cette impression déstabilisante d'être capable de tout ^^

Celinele 04 septembre 2019 à 09:00   •  

@slyxx j avais le meme age et le même diplôme que ma chef. comme j'avais fait des métiers approchant le sien , je l'ai beaucoup défendue auprès de mes collègues et je lui proposais selon sa demande des axes d'amélioration. Tout cela c'est retourné contre moi malheureusement. il est vrai que gérer mes émotions au travail dans un groupe de 50 personnes c'est épuisant et ca me rend pas très sociable.

Siryackle 04 septembre 2019 à 13:12   •  

@Merlin, ta remarque est pertinente ! J'ajouterai que ce n'est pas tant la "résistance" aux hiérarchies qui compte, qu'au cadre "psychorigide" soit du métier (les process), soit de la personnalité des "petits chefs"... Tu l'as +/- dit avec tes propres mots. (me demande parfois si la France n'est pas LE pays des "petits chefs"... 😈 - + smiley qui réfléchit).
Je ne pense pas que les HPI résistent à toute hiérarchie. Selon mes lectures, les HPI respectent l'autorité, tant qu'elle a une légitimité et une rationalité cohérente. C'est surtout l'irrationalité, la résistance à tout changement -considéré comme bénéfique et/ou optimal par soi- qui dérange...

Cela dépend aussi de la branche du travail. Dans mon ancien métier, la hiérarchie -même si bien réelle- était peu marquée formellement et le travail et réflexion sur l'organisation du travail se concevaient plus comme un travail d'équipe !! Tout dépend de la branche...

Juliette...le 19 septembre 2019 à 19:53   •  

Pas cool l'ambiance au boulot. Les instits avec lesquelles je travaille cette année affichent clairement leurs racismes. 😨
Et me voilà repartie dans les vieux questionnements. Je sens que je ne pourrais pas tenir bien longtemps dans cette ambiance. Ecole privée. Demain matin c'est la célébration de rentrée. Hum, y'a comme un lézard là-dedans

ouestlebonheurle 19 septembre 2019 à 20:36   •  

Raciste ? Tu fais quoi comme boulot si ce n'est pas indiscret

Juliette...le 19 septembre 2019 à 20:40   •  

Je suis AESH dans une école primaire. j'accompagne des enfants reconnus handicapés en cours.

Berengerele 20 septembre 2019 à 14:05   •  

Le mot travail, je le prononçais avant ! Je me suis occupée d'une handicapée mentale, ai été employée au festival du film francophone et travaillé au ministère de la justice. Et puis, je suis devenue enseignante pour des adultes au parcours et au profil particulier. Je ne vais plus au travail. Je me rends à l'école. C'est une école qui défend des valeurs essentielles : laïcité, solidarité et humanisme. Bien sûr, j'ai un programme mais je le bidouille à la sauce Bérengère : pédagogie active, partenariat avec les étudiants qui sont amenés à être acteurs de leur formation, sorties culturelles, rencontres d'acteurs extérieurs variés, échanges multiples, créativité . Les professeurs sont soudés et vont vers les mêmes objectifs, attentifs aux valeurs défendues. Ce qui peut me lasser : les copies à corriger ! Le bémol : de petits moyens ! J'y vais le coeur en fête et avec enthousiasme. L'horaire me permet de préparer à mon aise et de me consacrer à la recherche comme à mes centres d'intérêt multiples et variés. Le salaire est attrayant. À mon avis, je dois être passionnée et enthousiaste car je profite des vacances scolaires pour me former. Les étudiants sont attachants et motivés parce qu'ils choisissent sans obligation de pousser la porte de cette école. Certains sont restés des amis. Le plus pour moi, la rencontre avec des étrangers de tous pays ! J'apprécie mon activité professionnelle : c'est un don de soi où je peux exprimer ma créativité, transmettre et apprendre pour moi-même. Ce qui me fatigue et en lien avec la sur efficience c'est que je peux être soûlée par les bruits et les odeurs. Je quitte l'endroit avec joie pour retrouver l'isolement et me ressourcer dans la nature.

Foggedle 20 septembre 2019 à 15:39   •  

Le travail ? Comment dire......
Pour moi j'en ai besoin car comme disais ma grand mère "mains occupés, esprit occupés"
Par contre au niveau relationnel c'est difficile avec les collègues car je n'ai aucun centre d'intérêt ou de discussion à partager avec eux.
Donc les conversations tournent uniquement autour de notre travail et la plupart pense que je fais de la lèche 😂 puisque je ne parle que boulot.
Ensuite c'est difficile à porter sur son dos le mot "Cas.. Cou.....", être le seul à toujours signaler quand le boulot est mal fait ou quand il y a un problème.......
Je bosse dans le ferroviaire, j'ai en charge de surveiller et de contrôler les travaux réalisés par les entreprises privés.
Pas plus tard que cette nuit, les travaux réalisés étaient non conformes, après avoir informé ma hiérarchie pour toutes réponses j'ai eu " fait comme les autres " en clair ferme ta gueule pas de vagues sinon les travaux prennent du retard.
Malheureusement ce n'est pas dans mes valeurs, donc PV de non conformité et je vais encore passer pour le chieur de service ?
Donc pour résumer, j'aime bien ce que je fais car ce métier est très technique, mais difficile et usant de travailler avec les autres
😒

emanule 20 septembre 2019 à 16:44   •  

C'est pour ca qu'il y a souvent du retard a la sncf,ils ne t'écoutent pas assez !
😄

Foggedle 20 septembre 2019 à 17:41   •  

@emanu 😀 😀 tu as en parti raison.
Rien que cette semaine j'ai informé qu'il y avait des mesures techniques non respectées et que cela aurait des incidents sur la régularité, j'ai bien fait rire tout le monde et encore passé pour l'oiseau de mauvaise augure.
Sauf que l'avenir la confirmé et une dizaines d'incidents techniques ont eu lieu .
Encore un cadeau empoisonné de Cassandre 😀

emanule 20 septembre 2019 à 18:51   •  

😮
On dirai un sketch 😀
Et je pose la question a mille euros,pourquoi ils veulent un technicien qui contrôle les entreprises extérieurs,si ils n'écoutent pas son avis ?

Merlinle 20 septembre 2019 à 19:02   •  

@emanu en espérant qu'il dira que tout va bien et qu'ils soient couverts en cas de procès ?

Foggedle 20 septembre 2019 à 19:51   •  

@emanu L'entreprise veut tout délégué au privé, mais pour l'instant elle n'a pas le feu vert à 100% et elle est obligée d'utiliser son personnel dont je fait parti.
Pourquoi elle n'écoute les techniciens qui contrôlent les entreprises extérieurs, un seul mot "ARGENT"
@Merlin si je signe un PV conforme et qu'il y a un accident de personnes mortel ou pas , je peut te garantir qu'après enquête je finirai en prison.
Bon pour ce qui est de la prison, dans ma cellule j'aurais tout le temps de bouquiner, par contre comment continuer à vivre si par mon manque d'intégrité je suis responsable de morts 😭

emanule 20 septembre 2019 à 21:24   •  

C'est tout bénef pour eux quoi.
Ils ne font pas les travaux,et si il y a un problème c'est de ta faute !
Tu es entre le marteau et l'enclume fogged.
Heureusement que tu aimes ton boulot 😄

katian_le 16 octobre 2019 à 06:48   •  

en ce moment sur Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-018077/travail-salaire-profit/ 😉


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?