Témoignages

peut on se dure HP sans avoir fait de test?

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Témoignages
  4. Peut on se dure hp sans avoir fait de test?
peut on se dure HP sans avoir fait de test?
emanule 30 août 2019 à 05:55

Voila j'ouvre un nouveau sujet (si je n'aurai pas du vous me le dite hein je ne veux pas mettre le bazar!), pour poser cette question qui me turlupine,peut on se definir HP sans avoir fait de tests?
Je l'ai déjà dis dans ce super forum,j'ai mis le doight sur le HP il n'y a que 15 jours.
Et en 15 jours,j'ai plus avancé qu'en 37 ans!
En vous lisans,j'ai l'impression que certain arrivent a se savoir Hpi sans test,juste avec son propre ressenti et son propre vécu.
Alors savoir ce que vous en pensez m'aiderai (encore!) beaucoup!

Merlinle 30 août 2019 à 07:28  •   17913

Oui, on peut.
Il suffit parfois de connaître son propre fonctionnement et se comparer à celui des autres pour comprendre. La différence parle d'elle-même.
Par ailleurs, on peut aussi considérer (comme c'est mon cas) que les tests ne sont qu'une ènième tentative de mettre les gens dans des cases en conformité avec un modèle social et que leur validité n'est que celle qu'on veut bien leur donner... Du coup je ne me sens ni concerné ni intéressé, n'éprouvant pas le besoin de démontrer à qui que ce soit qui je suis :)

Siryackle 30 août 2019 à 08:50  •   17914

C'est ton point de vue, @Merlin. Tout aussi respectable et estimable que le mien.
Sans parler de "case", pour ma part, je ressens le besoin d'une "validation scientifique".
1 pour ne pas être remis perpétuellement en question par certain(e)s sur le fait que je sois HPI ou pas (ici même... et IRL)
2 je vois ça comme un point de départ, une nouvelle porte d'entrée à une meilleure compréhension de soi-même, de nouveaux éclairages sur ma vie depuis mon enfance. (tout récent pour moi, 2-3 mois)
3 Et aussi une meilleure prise en charge de mes "troubles" (ai été déjà diagnostiqué par différents troubles... diagnostiques erronés selon moi)

Euh... finalement le 1, je le mettrai plutôt en 3. 😶 😄

Après... aucun jugement de ma part : chacun ses besoins ( de reconnaissance ?!), ses attentes...

ouestlebonheurle 30 août 2019 à 11:33  •   17927

@emanu
alors je ne connais les trucs médicaux, leur classification et tout, mais à partir du moment où HPI est reconnu comme du médical, se le dire sans test n'est pas valable. Même si les comportements, ressentis, ... comptent, il y a quand même le test de QI à faire ... Certains ont été surpris de voir qu'ils se ressentaient HPI et au final les tests ont juste montré une haute intelligence mais pas plus.
Peut-être que dans 10 ans ces diagnostics seront tous faux, et qu'ils diront mais non en fait HPI c'est > 120 et plus 130 mais en attendant, on doit faire avec ce que les sciences disent.
Si tu vas bien, sérieusement ca ne sert à rien de te mettre dans une "case". Si tu te poses des questions, va faire le bilan. Meme si non HPI le psy t'expliquera un peu comment tu fonctionnes et tu pourras t'adapter.
Un autre exemple, mon fils a des problèmes de comportements. HP mais pas que ... Je vais devoir aller voir un pédopsychiatre parce qu'en attendant, personne n'a de réelle solution sur quoi faire pour arrêter ça ... on dit que les HP on doit etre souple et expliquer. on dit que les TDAH on doit être cadrant et ferme ...

ouestlebonheurle 30 août 2019 à 12:16  •   17928

Tiens ça me rappeler qu'il a fallu plus d'un an entre le moment où j'ai envisagé que oui j'étais hpi et le moment où une psy m'a dit que je devais étudier cette piste ... Moi les lectures n'ont fait que infirmer cette hypothèse. Je ne voyais tout ce que je n'étais pas ... Heureusement maintenant c'est un peu revu tout ça ... Et 6 mois supplémentaire pour me décider à faire le test !
Il paraît que je pense vite mais je prends des décisions très lentement lol
😄

Pacaloule 30 août 2019 à 12:29  •   17929

@ouestlebonheur
"Il paraît que je pense vite mais je prends des décisions très lentement lol"
ça vaut souvent mieux que le contraire il me semble mdr

Gottheimle 30 août 2019 à 13:07  •   17932

Je rejoins @ouestlebonheur quand elle dit que le seul moyen officiel à ce jour est de passer le test avec un professionnel.

Cela dit il est tout à fait possible de détecter un cas plausible de Haut Potentiel si on connaît les signes à surveiller. Dans ce cas précis je parle par expérience: ce sont les soupçons de quelqu'un dans mon entourage qui m'ont poussé à me faire diagnostiquer.

Par conséquent il est tout à fait possible selon moi de faire des suppositions dans ce sens qui ne soient pas bien loin de la réalité.

Etoilele 30 août 2019 à 13:33  •   17934

Tu as bien fait de poster sur le sujet @emanu.
Pour répondre je dirai, pour moi qu'il est possible de s'auto diagnostiquer (apres avoir passé plusieurs heures à approfondir le sujet) mais qu'il reste toujours une trace (aussi infime soit elle) de doute. Et le pire c'est quand se sont les autres, l'entourage qui doute. Je rejoins les 3 critères évoqués par @Syriack2.
Je suis d'ailleurs en plein dedans. Je dois rendre des comptes et sans une reconnaissance officielle je suis mis automatiquement dans une case et évidemment pas représentative de la réalité.
Je ne souhaite pas être dans une case, je déteste ça même, mais si on doit m'en coller une, autant qu'elle se rapproche de ce que je suis.

Strangerquarkle 30 août 2019 à 13:50  •   17936

@emanu le risque de ne pas être diagnostiqué est de passer à côté du vrai problème (TDAH, personnalité évitante ...). Après si cette certitue t'apaise, inutile de pousser plus loin 🙂

emanule 30 août 2019 à 15:17  •   17940

Merci de me faire part de vos témoignages,ca m'aide beaucoup.
Ce qui me chiffonne en fait avec les tests,c'est qu'apparemment,les psycatres ne sont pas toujours d'accord entre eux!
Alors je me demande si c'est vraiment fiable en fait!
Mais pour vous expliquer un peu pourquoi je pense que ca me correspond,je vous donne quelques exemples !
Dès le CP,je trouvais simple tous les exercices qu'on nous donnais,et je ne comprenais pas pourquoi les autres avaient du mal,je me disais que je devais avoir un problème.
Aussi,ayant fait plusieurs stages en entreprises,on me disais que je comprenais vite,et je prenais ça pour de la politesse,ou encore tout ce que je comprend chez les autres sur le plan émotionnel,sans savoir pourquoi les autres ne le ressentent pas.
Alors maintenant je comprendrai pourquoi.
Ca vous parle comme exemples je suppose?
Si je réfléchi aux test,ce n'est pas du tout pour les autres,ni pour rentrer dans une case,et encore moins pour me la "raconter" ( baaah!)
C'est plutôt pour éclaircir tout ca.
Ce qui me bloque c'est vraiment (en tout cas j'ai l'impression), les désaccord des professionnels.
Alors je me dis que se serait plus simple si on pouvait "s'autodiagnostiquer"!
(si on a un "Haut Potentiel,autant s'en servir non?")

InconvenientTruthle 30 août 2019 à 17:05  •   17946

@emanu
On ne sait pas quel est ton degré de "connaissances" sur les tests pour HP, mais là, tout de suite, qu'en penses-tu, quelle image t'en fais-tu ?
Je pose ces questions dans l'optique de développer, peut-être, l'idée "C'est plutôt pour éclaircir tout ca.".


De manière plus générale, est-ce que quelqu'un sait pourquoi la limite est à 130 ?
Question subsidiaire : n'est-ce qu'une question de "gaussienne" (fonction mathématique décrivant une répartition particulière, qui se retrouve très souvent dans la nature), de manière à ce qu'il n'y ait que X % de la population qui puissent rentrer dans la "case" HP ?

Pour ma part, je partage ton ressenti : "Ce qui me chiffonne en fait avec les tests,c'est qu'apparemment,les psychiatres ne sont pas toujours d'accord entre eux!".
Les tests ont beau être standardisés, comme tout outil de mesure, ils ne sont pas fiables à 100 %. Je ne dis pas non plus qu'ils le sont à 10 %, entendez-moi bien : il ne s'agit pas de remettre en question les efforts faits dans l'optique de les rendre les plus pertinents ni de dire que tous les psys sont incompétents. Je dis cela surtout dans l'hypothèse qu'un résultat erroné, dans un sens ou dans un autre, peut avoir, comme certains l'ont déjà fait remarquer, un effet "dévastateur" sur certaines personnes en pleine quête de réponses et qui prendraient cela pour argent comptant.
Cela touche en plus à la psychologie et ce n'est pas comme mesurer l'élévation du niveau de la mer ou la température à Paris... "L'école" à laquelle appartient le professionnel que l'on rencontre joue, sans parler de sa propre personne, quand bien même il serait très "professionnel".
En tout cas, de ce que j'en comprends, il peut être intéressant de faire quelques recherches sur un tel ou un tel au lieu de prendre le prenmier nom du bottin psychologique.


Selon moi, et selon beaucoup d'autres du forum si je comprends ce qu'ils disent, le test est peut-être à faire dans une optique "réelle" de besoin. Pour ma part, je rejoins @Merlin sur "[...] n'éprouvant pas le besoin de démontrer à qui que ce soit qui je suis" par l'intermédiaire d'un test par exemple, mais j'entends et respecte le fait que d'autres voient cela comme un éclairage destiné à les aider à avancer, comme @Siryack, qui énumère certaines raisons de le faire.

Tant que tout le monde y trouve son compte sans dénigrer son voisin...

Odysseusle 30 août 2019 à 19:47  •   17950

Disons que les tests sont fiables quand le QI est homogène. Lorsqu'il ne l'est pas, c'est vraiment la compétence du professionnel qui permettra de valider ou non telle ou telle hypothèse.

emanule 30 août 2019 à 21:07  •   17955

Quelle image je me fait des test?
Très scolaire peut être.
Mais ce n'est pas ça qui m'embête le plus.
Cest le coté "mesure de qi" qui,je pense,peu se préparer.
Ce qui veut dire qu'une personne qui se sera entrainé assidument aura forcement un qi plus élevé que quelqu'un ne s'etant pas entrainé,HPI ou non.
Je sais qu'en même temps il y a des professionnels présents pour "corriger" tous ça,et meme pour prendre en compte le parcours de la personne,mais c'est la que le bas blesse pour moi.
Car comme on disait,les praticiens ne sont pas tous sur la même longueur d'ondes.
Il y a donc surement une part de subjectivé,et donc de "faussement".
En tout cas c'est comme ça que je vois les choses.
Mais ca n'empêche pas que je respect ceux qui font le test.
D'ailleurs,en vous lisans,j'ai l'impression que le parcours est souvent le même :
Découverte du Hp
Choc
Doutes,interrogations (je suis en plein dedans)
Acceptation
Et après,j'ai l'impression, entre plusieurs mois ou plusieurs années,le passage au test.
Dites moi si je me trompe,mais ca relève une question pour moi,
Pendant ce laps de temps,entre l'acceptation et le test,vous sentez vous HP ou non?
J'espère être clair en tout cas dans mes explications,pardon sinon!

slyxxle 31 août 2019 à 12:00  •   18007

Moi je suis un peu dans un questionnement similaire. Avec tentative de passer des tests en ce moment.
J'ai découvert il y a plusieurs années le monde des HP et autres apies, et me suis identifié du coup à cette catégorie de personnes différentes.
Ce qui me pousse aujourd'hui à vouloir en savoir plus, c'est pour moi, pour savoir où je me situe dans tout ce capharnaüm, il semble que j'en ai besoin moi, pour avancer. Mais le chemin est différent selon chacun.
C'est d'être confronté quotidiennement à des personnes surdouées, "réellement" (cad que c'est tellement flagrant qu'ils n'ont absolument pas besoin de passer le moindre test! Les Bougres!) , qui me fait douter du fait que je sois moi même HP ou autre. Car je n'ai pas la sensation d'être dans la même catégorie que ces gens là, je suis plus adaptable, moins jusqu'auboutiste et plein d'autres trucs qui diffèrent. Du coup j'ai envie d'en avoir le coeur net.

Ça ne m'empêche pas de me sentir différente de la plupart des énergumènes que je rencontre 😉 Et je crois que quelque soit le résultat, je me sentirais toujours à part...

InconvenientTruthle 31 août 2019 à 12:19  •   18012

N'est-on pas tous "à part" ?
Dans le sens où, peut-être que certains sont toujours "intégrés" dans un groupe, une communauté, certes, mais sont-ils "pleinement" intégrés dans le sens où leur entière personne y trouverait son "compte" ?

Vision simpliste : cela n'est-il pas au premier chef relié à ce dilemme "être moi"/"être dans un groupe ?
Certains sont capables de mettre de côté une très grande partie de ce qu'ils sont au fond pour être et rester dans un groupe quand d'autres s'émancipent de ces "règles", car ils préfèrent être d'abord en cohérence avec eux-mêmes plutôt qu'avec les règles du groupe, quand bien même cela les en exclut.

Je poserai donc la question : en effet, si quel que soit le résultat, HP ou pas, Asperger ou pas, TDAH ou pas, etc... "je me sentirais toujours à part...", et ensuite ? Que cela te fait-il ? (question sans a priori)
Ressens-tu le besoin d'appartenir à un groupe, une communauté ?

slyxxle 31 août 2019 à 12:31  •   18015

Oh oui! J'ai malheureusement un besoin d'appartenance non rassasié depuis l'enfance.
Une chose sur laquelle je devrais travailler aussi j'imagine. Et qui ne sera sûrement pas rassasié non plus, même si je sais appartenir "pour de vrai" aux apies.
Mais ce sera comme un baume rassurant, qui me confirmerait que ce que je ressent depuis toujours, n'est pas le fruit de l'imagination d'une "cinglée trop névrosée" ou encore de ma "fainéantise" (comme j'ai déjà pu me l'entendre dire : "fais des efforts quand même!!") . Cela permettrait de faire rentrer la pièce de puzzle au bon endroit : j'utilise souvent l'expression "ça s'emboîte"( même si elle peut prêter à confusion 😜 ), je trouve qu'elle correspond tout à fait à cette sensation, comme si les choses étaient à leur bonne place

Gottheimle 31 août 2019 à 12:42  •   18016

@emanu

Certaines parties du test sont arbitraires (si les questions avaient porté sur un autre domaine je me serais complètement viandé), ou du moins je l'ai perçu comme ça.

Et pour d'autres il est tout à fait possible à mon sens de s'entraîner en vue d'obtenir un bon score.

Il est théoriquement possible d'avoir un QI élevé sans être HP. Et un véritable HP peu se retrouver avec un score relativement bas (stress, troubles annexes). Autrement, il suffirait de commercialiser un test standard à faire soi-même.

Je crois même que certains psychologues se défont carrément du test et pratiquent une évaluation complètement indépendante et non chiffrée pour leur diagnostic.

Pour ce qui est de se sentir en décalage, pas plus qu'avant. Je rajouterais que surdoués ou pas on est tous pareils, dans le sens qu'on est tous différents.

Le fait de ne pas se reconnaître chez les autres surdoués ne veut pas dire qu'on ne l'est pas.

emanule 31 août 2019 à 15:45  •   18026

Je le trouve vraiment enrichissant ce debas!
Slyss j'avais vu qu'on était similare dans nos questionnements en lisans tes post.
Je n'ai pas osé rajouter trop de choses a tes questions.
Pour la reconnaissance a un groupe,ce n'est pas trop mon truc.
Que je sois hpi, dys quelque chose,asper ou autre,(pour le moment en tous cas),ca me vas.
Car j'ai deja compris que j'étais différent,je ne fonctionnais pas comme la "norme".
Et rien qu'avec ca,plein de pieces de puzzles se sont assemblées dans ma tête !
Et je vous jure que la je me sens mieux,plus calme,plus apaisé.
Dis comme ca,ca n'a l'air de rien ,mais c'est beaucoup !
Ce forum y est pour beaucoup d'ailleurs!
Gottheim merci pour les précisions des test.
Tu y fais confiance donc c'est fiable ?
Enfin je n'en ressent pas le besoin pour l'instant,car pas envi de me lancer dans des choses lourdes,alors que je viens de comprendre déjà plein de choses (a mon niveau bien sur!)
Peut être dans quelques temps j'en ressentirait le besoin.

emanule 31 août 2019 à 16:00  •   18027

"tu y fais confiance donc c'est fiable"
Excuse moi gottheim,j'ai mal tourné ma phrase,elle peut être mal interprété !
Je voulais plutôt dire, tu fais confiance aux test,tu les pense fiable?
C'est pour te demander 😉

MaTRiXle 31 août 2019 à 18:18  •   18039

Ayant passé le test de QI il y a moins de deux mois, je peux dire qu'en tant que HP, je me devais de le faire valider. J'ai toujours recoupé mes sources, analysé tout dans toutes les directions et 5 fois plutôt qu'une (Internet fut ma bénédiction et ma malédiction: tant de connaissances à portée de clicks... et euh... on s'arrête où? Ca m'a coûté une année d'études d'ailleurs). Et puis toujours cette petite voix, ce doute, qui vient te dire "mais non, toi t'es pas HP, remets-toi à ta place" ou "toi? le même QI que 2% de la population? laisse moi rire, t'es pas foutu de faire une manoeuvre en voiture sans devoir couper la radio sinon ça te distrait" ou encore "tu sais pas garder une femme plus de deux ans alors franchement HP ou pas, t'es qu'un nul" (aaaaaaaaaaaaaargh).

Je me suis pleinement reconnu dans le syndrome de l'imposteur. Si je rate, c'est normal... Si je réussi c'est un coup de chance.... Et donc j'avais besoin de faire valider par un test. On peut tergiverser des heures sur sa validité (j'avoue que la partie culture générale du WAIS IV est d'une débilité monumentale... remettez les questions dans un autre ordre et votre score sera différent... et si vous êtes nul en géo alors vous n'avez pas de culture générale. Et puis la Terre, désolé mais elle tourne en 23h56min4sec et non pas 24h Monsieur WAIS), mais cela reste à l'heure actuelle la référence (pour le QI) pour déterminer si une personne est HP ou non.

Ensuite il y a l'anamnèse et le bilan qualitatif qui viennent infirmer/confirmer le bilan QI. C'est plutôt là que ça s'est passé pour moi. J'imaginais pas être aussi "hyper" dans autant de domaines.

Donc au final, je recommande de passer les tests. D'une part cela légitimera le diagnostic, mais d'autre part permettra d'envisager des pistes de développements précises en fonction des résultats. Car qu'il soit "positif" ou "négatif", c'est ça l'essentiel: que faire pour s'améliorer et se sentir mieux.

Siryackle 31 août 2019 à 18:37  •   18043

😄
Rien à ajouter ni enlever, @MaTRiX. Je pense que j'ai le même ressenti que toi... avant même de passer ces fameux putains de tests !!

Dans mon monde idéal... l'être humain sera considéré comme il est, avec ses "intelligences" et ses "carences". Le tout est de le prendre dans sa globalité. De l'épanouir dans son être, et sa sociabilité... Peu importe ses "cases". Chacun ses richesses.

Au delà du système capitaliste, qui privilégie les individus, la compétition, les uns contre les autres... L'être humain est fondamentalement libre dans ce qu'il est !! Au delà ses conditionnements multiples... 😉

MaTRiXle 31 août 2019 à 19:18  •   18046

@Syriack2 si tu as de la place dans ton monde idéal, je prendrais bien un passeport et un aller simple 😋

Siryackle 31 août 2019 à 19:39  •   18048

😄 😄
Ben viens ! 😄
Dans mon monde idéal -pas si idéal que ça à qui sait voir- j'emmenai bien tous les êtres sensibles...

M'enfin -là ça calme. 😄 - c'est un monde idéal juste écrit sur un forum...

Le rêve peut créer la réalité.
Mon rêve. :)

Gottheimle 31 août 2019 à 20:14  •   18050

@emanu
Le test est le moyen le plus sûr que nous ayons à disposition à ce jour.

Ça ne veut pas dire qu'il est parfait.
Ou même si bon que ça, pour des raisons que j'ai évoqué plus haut, par moi et par @MaTRiX

C'est le bilan du spécialiste qui compte par-dessus tout. Le test n'est en fin de compte qu'un support.

emanule 31 août 2019 à 22:05  •   18060

Je comprend,c'est donc quand même plus pousser que ce que je pensais !

ouestlebonheurle 31 août 2019 à 22:56  •   18061

Un bon bilan c'est quand le psy te regarde faire le test de QI.
Il verra bien si quelqu'un a bachoté ou pas.
Et comme dit plus haut c'est un support. Et même si tu loupes certains exo ils en ont d'autres en réserve pour vérifier
Après je dirais que après avoir lu pleins de récits de bilans, on a tous un point commun ... Le syndrome de l'imposteur @MaTRiX
A quoi ça apporte à quelqu'un de lambda de payer le psy, de bachoter le test et de ressortir avec un chiffre ??? Se prouver que HP résoud tous les problèmes ?
Bref je reste sur ma position que aller le faire relève d'une vraie démarche personnelle, qu'il faut choisir de pas trop deconnant et voir ce que cela donnera

emanule 31 août 2019 à 23:06  •   18063

Je suis d'accord que c'est un choix ultra personnel.
Ce qui m'inquiétais,c'est que le psy ne voie pas de différence entre celui qui bachote et celui qui n'a pas du tout l'habitude.
Je vous avoue aussi que je pense avoir peur qu'on me dise que je suis tout a fait normal,parce que la je comprendrais plus rien.

ouestlebonheurle 31 août 2019 à 23:25  •   18068

Sans juger de ta "case" si tu es déclaré normaux pensant (lo) tu peux aussi avoir fait un focus sur les HP qui te permettrait d'accepter toutes ces années d'incompréhension ou rejet (?)
Comme une bouée de sauvetage qui au final serait trop petite.
C'est bizarre je suis très loin de ta démarche. Je l'ai vécu comme un problème de savoir qui je suis après des années sombres / à avoir explosé en plein vol ... Le fait d'expliquer le avant oui c'est vrai que c'était là aussi mais pas ma priorité et l'après test a été un peu comme un doigt d'honneur à qui croisait mon chemin ... Une crise d'adolescence lol

Petitecoople 01 septembre 2019 à 08:58  •   18088

Coucou,
Je fais le choix de ne pas me faire diagnostiqué et de ne pas accompagner mes enfants pour l'instant. Après 45 ans d'autoanalyse, de méditation, d'écoute des autres me définissant (ce sont les mots des enfants qui sont le plus touchant)... je crois savoir qui je suis et ce que je veux être. Je connais mes limites, mes besoins, mes désirs et mes peurs.... j'essaye de gérer au mieux les flots d'émotions qui peuvent arriver par ferry entier.

Je ne laisse personne me définir ou essayer de me modeler. Je fais de même avec mes anfant Et je les accompagnerais dans leurs choix.

emanule 01 septembre 2019 à 11:32  •   18105

Jolie témoignage petitecoop.
J'essaye de m'en rapprocher au maximum,mais ca demande beaucoup de forces !
Oui une bouée de sauvetage,tu as trouvé un jolie terme ouestlebonheur!
Alors maintenant je n'ai pas envie qu'on me l'enlève.
Encore une fois,ce n'est pas que je "veux etre hp".
C'est plutôt que je vois bien que je suis différent.
Comme je disais,hp ou dys ou aspeg.
Pour l'instant ca m'explique au moins déjà ma "différence".
Et j'ai peur que des test me dise "normal" du coup.
J'aurais fait tout ce chemin en avant,pour me retrouver de.nouveau 100 km en arrière !
Comme tu dis,on ne vie pas les choses de la même manière,selon notre parcours.

Merlinle 01 septembre 2019 à 11:45  •   18107

C'est marrant, un oeuf. Quand on en récupère quelques-uns, frais pondus, on s'aperçoit qu'ils n'ont pas la même taille. Mais quand on les achète, ils sont en boîte et calibrés. On n'a pas pour autant dressé les poules à pondre des oeufs similaires. On trie, on rassemble les oeufs par taille. On les met dans d'autres boîtes.
Pour moi, les tests, c'est ça. On passe les gens d'une boîte à l'autre suivant des critères que certains ont défini.
Mais pourquoi met-on les oeufs dans des boîtes ? Parce qu'on va les vendre, pour les manger. Alors qu'un oeuf, au départ, c'est fait pour rester tranquillement dans la paille et, peut-être, donner un poussin. Peu importe la taille de l'oeuf et de ceux qui l'entourent. L'oeuf, il est bien comme il est et il n'a pas besoin d'être mis dans une boîte.
Les tests, je les vois comme ces boîtes, nécessaires pour "la société", calibrées par les psy au nom de je ne sais quels postulats arbitraires.
Mais un oeuf, à la base, n'existe pas pour être mangé, et quelle que soit la boîte, ça ne changera pas ce qu'il est ;)

emanule 01 septembre 2019 à 12:23  •   18111

😉
Oui toi tu as de la force merlin 🙂
Pour moi le problème,c'est quand "l'oeuf" se rend bien compte qu'il n'est pas comme les autres,et se demande bien pourquoi.
Et c'est le début des problèmes 😉

MaTRiXle 01 septembre 2019 à 23:00  •   18151

@emanu être HP c'est pas qu'un test de QI, c'est aussi une anamnèse, un bilan qualitatif... Et ce chiffre de QI, demain tu auras 2 points de plus et après-demain 3 points de moins.. C'est un tout... le côté "hyper"... j'ai commencé à flipper avec le questionnaire de Mary Rocamora 😀

emanule 01 septembre 2019 à 23:40  •   18155

Et il n'existe qu'un seul test ou plusieurs ?

slyxxle 02 septembre 2019 à 10:18  •   18170

@emanu : Non 😜
Désolée, à chaque fois que je lis ton titre, j'ai envie de faire cette blague nulle ! (je me grille je me grillle okok ----> je sors!)

ouestlebonheurle 02 septembre 2019 à 10:31  •   18172

@emanu
sinon tu connais l'histoire du vilain petit canard ? c'est un peu ça notre histoire quand on le découvre étant adulte. On a grandi en se pensant bizarre, inadapté, et on se découvre beau 😍 alors oui j'imagine que se dire "je suis un cygne" en voyant tes semblables et que tes semblables te disent en fait non doit être dur à vivre ...

tu sais tu pourras te griller les neurones sur le sujet, le but au final en tant qu'adulte n'est que de se connaître pour vivre en paix dans cette société. Quelque soit ta "case", tu seras toujours différent de quelqu'un ou pareil qu'un autre. Perso, je n'aime pas tous les HP que je rencontre ... Et j'apprécie certains non HP. Et ça se base sur un ressenti ce côté "HP" je leur demande pas leur bilan psy 😄 😀

Siryackle 02 septembre 2019 à 10:48  •   18175

Belle parabole que le vilain petit canard qui se transforme en cygne, @ouestlebonheur. 😉

slyxxle 02 septembre 2019 à 13:18  •   18200

oui!

emanule 02 septembre 2019 à 13:22  •   18201

Merci ouestlebonheur.
Tu as trouvé une bonne formule (encore?)
Le canard qui se découvre cygne.
Pour être plus précis,c'est surtout de découvrir qu'il n'y a pas que des canards qui me fait du bien.
Qu'il existe une autre espèce,similaire, mais ne fonctionnant pas pareil.
Et que c'est tout a fait normal.
C'est ca qui m'a "libéré", même si ca peux paraître bête.
Après je ne regarde pas quelle espèce est la plus belle,je comprend juste qu'il y en a plusieurs.
En fait ce qui me fait peur pour les tests,c'est qu'on me dise que je suis un canard,alors que ça fait 37 ans que je vois bien que non..
Je fais beaucoup confiance aux ressenties,comme dis merlin.
Et je sais qu'il y a des psy qui disent,quand un HP s'est reconnu,il y a de grandes chances qu'il ai raison.
Alors je crois savoir.
Quand je dis ca j'ai peur de paraître arrogant ou quelque chose comme ca.
Ca n'est pas du tout le cas,vraiment.
Tout vos messages m'ont,et continue de m'aider.
Merci encore,j'espère que je suis clair dans mes explications.

ouestlebonheurle 02 septembre 2019 à 14:02  •   18206

@emanu oui c'est bien possible quand on se reconnait que cela peut être bien cela. Je pense que cela peut être une généralité mais pas une exactitude.
Oui quand j'ai fait le test, je me voyais HP mais foutu syndrome de l'imposteur qui fait que ...
T'inquiètes pas, je connais cette histoire d'arrogance, elle me colle à la peau ... Tu dis un sentiment, une opinion, ou un fait et tout de suite, tu es prétentieux ou arrogant alors que tu mets aucune hostilité à le faire 😨 (définition : "Insolence méprisante ou agressive.")

emanule 02 septembre 2019 à 18:31  •   18235

Merci,merci, ouestlebonheur!
De me dire que c'est possible.
Et Cette histoire d'arrogance quand tu donne une opinion,alors que tu veux juste partager un ressenti !
Je connais aussi par coeur.
Et entre ca et l'impression de passer pour un martien,moi je disais plus rien,en standby !
Et bin sur ensuite questionnements en boucle,manque de confiance, etc etc..
Maintenant je remet le bouton "play" et sa fait du bien !
Ma femme a déjà vu la différence,en bien je vous rassure?
Sinon le syndrome de l'imposteur je ne le ressens pas trop,car je ne demande rien,et je n'en parle a personne.
A pars sur ce forum,ou les "canards" sont bien traités ?

Gwenouillele 09 septembre 2019 à 20:23  •   18730

Au final, test ou pas, ça ne changera pas ta vie. Mais si avec ton ressenti tu te sens mieux, c'est l'essentiel.

emanule 09 septembre 2019 à 20:48  •   18737

Oui merci gwenouille.
Le ressenti de chacun,c'est le plus important je pense.
Je les ferais peut-être un jour ces fameux test.
Pour moi,par curiosité.
Pour voir si je suis un peu dans le vrai,beaucoup,ou pas du tout.
Mais pour l'instant c'est encore trop "frais".
J'ai encore besoin de digérer,de comprendre,sans vouloir qu'on me rajoute des informations a tous ce que je ressent déjà de nouveau.
Mais il y a un "truc" qui vaut tous les test je pense,c'est la comparaison avec les autres.
Rien que sur ce forum,combien de témoignages différents,et pourtant avec une telle similitude ?
L'impression d'être un extraterrestre,d'être incompris,hors sujet?
L'impression d'être les seuls a percevoir des émotions chez les autres ?
Ou notre cerveau,que l'on arrive pas a mettre sur pause?
Tout ca ne peux pas être que des coïncidences.
C'est,en tout cas pour moi,un test suffisant.

Gwenouillele 09 septembre 2019 à 21:20  •   18744

Donne-toi du temps. Pourquoi vouloir aller forcément vite ? Prend ce temps, dont tu sembles avoir besoin, pour apprendre à te redécouvrir, et il sera toujours temps, plus tard, quand tu seras prêt, de passer des test :)

emanule 11 septembre 2019 à 21:42  •   18974

Oui merci gwenouille,il sera toujours temps,comme tu dis,quand j'aurais tout "avaler", tout "digérer".
J'ai déjà énormément avancé,je n'aurai pas cru en si peu de temps !
Merci à tous d'ailleurs pour vos réponses 😉

zozottele 27 septembre 2021 à 14:13  •   66634

Bon comme on parle de ressortir des vieux dossiers,je ressors celui là,un des premiers fil que j'ai ouvert ici.
Ça fait donc deux ans,et voici donc ma réponse,je ne ferai pas de tests.
Je crois en la douance,ou on appelle ça comme on veut,HP, zèbres, surdoués,philo cognitif etc etc.
Il y a différents profils de cerveaux,de terminaisons nerveuses,de connexions entre les neurones.
Apparemment ça serait de naissance, peut être héréditaire.
Les spécialistes ne savent pas tout encore,et moi non plus.
Je crois donc en la douance,mais je ne crois pas aux tests pour savoir si l'on est concernés on pas.
Qui mieux d'autres que nous même peut savoir ce que l'on a dans la tête ?
C'est en ça que je crois.
Pendant ces deux ans j'ai fouillé dans ma tête,et je pense être concerné par la douance.
Je n'ai pas de chiffres de QI,je n'ai rien de tout ça.
J'ai mon expérience,mon vécu, j'ai compris ce que je valais,pas grand chose ou non ça n'a pas d'importance.
Mais j'ai surtout compris que je suis le mieux placé pour savoir ce que j'ai dans la tête, c'est en ça que je crois.
Voilà, c'est vrai que c'est bien de ressortir les vieux dossiers.
N'hésitez pas à donner votre avis, d'accord ou non, c'est fait pour !

paradoxle 27 septembre 2021 à 18:08  •   66649

Vieux dossier toi-même 😋
Moi non plus, le test, ça me tente vraiment pas. J'ai découvert ma douance en m'apercevant que je cochais sans exception toutes les cases des caractéristiques psycho-affectives décrites ici et là. Et en lisant donc sur le sujet.
Et sur ce forum, on a indirectement validé le truc. Donc j'ai arrêté de me poser la question.
Et puis y a pas longtemps, j'ai fait des pré-test sur le net pour voir... et c'est amusant, j'ai un très bon niveau. Ça me suffit largement vu que ce qui fait la douance, la réelle différence avec les "autres", est plus les caractéristiques que les capacités. Je ne vois donc pas l'intérêt de foutre la moitié de mes revenus mensuels dans un truc que je sais déjà.

zozottele 27 septembre 2021 à 23:00  •   66677

C'est clair,net et précis, c'est du @paradox,et j'aime bien!

Nevromonle 30 septembre 2021 à 12:55  •   66800

Le problème, à mes yeux, que pose la question des "auto-diag", c'est : okay, on le fait pour quelque chose qui est censé à l'origine être basé sur une évaluation numérique : les tests de QI. Sauf que : oui, comme ce sont des humains qui les ont créés, modifiés, les font passer et les interprètent, c'est subjectif et faillible. Ce n'est peut-être pas une raison pour considérer qu'ils ne sont pas du tout significatifs?
Le souci, également, c'est que l'on parle de diagnostic pour le fait d'être HP. Hors, le mot "diagnostic" relève du champ lexical du médical, et donc de la "maladie". L'employer, ne serait-ce pas possible une perte de visilibité pour des "vraies maladies"? Mais qui trace la délimitation entre les "vraies maladies" et les "fausses"? Le DSM? Mais pourtant, le DSM considérait l'homosexualité comme une maladie jusqu'à il y a très tard...
Et que dire des handicaps qui ne sont pas des des maladies, tels que les troubles du spectre de l'autisme (TSA)?

Bref : je suis pas super chaude pour les "autodiag" en général, mais surtout quand cela entre dans le champ du handicap et d'autres particularités que le douance, elles censées plus souvent être source de souffrance.
(oui, mais du coup, cela sous-entend que l'on peut classer par ordre de légitimité selon l'affection concernée? Quid du ressenti de la personne? Et, comme l'on dit au sujet de l'autisme, parfois, qu'il n'existe plus quand la personne est seule...? Et toutes les façons d'être autiste? )

zozottele 30 septembre 2021 à 13:22  •   66804

T'es questionnements sont pertinents@Nevromon,il y a plusieurs choses.
HP est il une maladie ?
Peut être pas, dans maladie il y a guérison,ou alors une maladie incurable ?
Il y a souffrance aussi dans maladie,et je ne crois pas que l'on en souffre.
Nous souffrons surtout de ne pas comprendre nos différences.
Après je ne dis pas que les tests ne sont pas significatifs,je dis qu'il est possible de s'en passer, c'est différent.
Je ne suis pas non plus pour classer les choses par ordre de légitimité,loin de la.
Chaque personne est différente et unique,et je ne vois pas comment on pourrait classifier.
En fait,je parle surtout de ressenti,de choses qui paraissent évidentes,et je ne ressens nullement le besoin d'aller demander une validation à une tierce personne, aussi compétente soit elle.
Mais ça ne veut pas dire que je ne comprenne pas que d'autres on besoin d'une validation,que se soit pour HP, autisme ou autres.

Nevromonle 01 octobre 2021 à 13:42  •   66829

HP peut impliquer souffrance, cheminement et non guérison, mais apaisement et "mieux-aller", je dirais...et ce sont là des points communs avec ce que j'ai perçu de l'autisme.

Je comprends ce besoin, cette envie de validation, pour être sûr(e) avec quelque chose d'officiel, et je ressens cela. Cependant, j'en reviens un peu, maintenant que je me suis bien faite tej' du CRA (au sujet d'une "recherche d'autisme" qui me concernerait ou non) dans lequel je suis arrivée avec mes espoirs, mon envie de, quel que soit le résultat. C'est douloureux, mais je me suis alors rendue compte que ces institutions, ces professionnels que j'érigeais en parangons de connaissance étaient de "simples" êtres humains. Des gens avec une subjectivité, un point de vue, des sentiments...et donc un filtre d'interprétation eux aussi.

Neusle 15 novembre 2023 à 11:47  •   106103

Je pense comme Merlin, au tout début de ce fil. On s'en rend très bien compte tout seul, on n'a pas besoin d'une "validation".

cocozozole 16 décembre 2023 à 22:38  •   107077

La validation du test me redonne confiance en moi, car je doute de tout et beaucoup de moi, mais je dois bien avouer que finalement ça m'a apaisée... Même si parfois je me dis que ce fameux potentiel, je pourrais l'exploiter davantage :D
Petit à petit, je digère cette information et je me comprends davantage...
Je comprends surtout que je suis plus complexe que beaucoup de personnes... Et je m'en sers parfois comme excuse avec mon entourage (enfin je blague car peu le savent) !
Je suis surtout hypersensible et profondément connectée à la nature et aux animaux 🙂

Gwenouillele 27 décembre 2023 à 22:47  •   107680

@Neus Pas forcément. Y'a énromément de gens qui se pensent HP, et finalement non. D'ailleurs on se pense plus facilement HP que non HP. Seul souci : être HP ou non ets au final une piste de réflexion qui, si tu vas mal, doit t'amener à trouver des pistes de résolutions de problèmes dans le but d'aller mieux. Si déjà de base du cherches dans la mauvaise direction, ça va être compliqué pour aller mieux. C'est un peu donner à boire à un enfant qui meurt de faim.

A mon sens il est important de ne pas rester sur des "impressions" qui peuvent être facilement influencées par l'humeur du moment ou la perception de soi, et de valider "factuellement" ce qui est. Ainsi on est certain de partir sur une base de réflexion factuelle et non fantasmique.

Lilienettele 28 décembre 2023 à 21:52  •   107747

En tant que HP qui vient de faire un test, et qui s'abreuve de bouquins sur le sujet depuis 20 jours, mes premières impressions et que, sans test, on ne peut pas du tout être sûr.
Quand on se rend compte qu'on ne maîtrise jamais parfaitement un sujet, quand on ne peut pas s'empêcher de se focaliser sur ses erreurs - ce qui est le cas des HP - on ne peut pas s'imaginer qu'on est HP.
Les seuls cas où je peux imaginer qu'on peut penser être HP sans test, ce sont les peronnes entourées d'HP qui leur ont expliqué toute l'ambiguïté du terme et les véritables symptômes (le cerveau qui tourne en permanence, la nécessité d'être aimé, la douleur qu'on ressent à la moindre petite critique...).
Sans ça, et tant que vous n'avez pas passé le test, qu'est-ce qui vous garantie que vous n'êtes pas biaisés par l'effet Barnum ?

LeZolivele 28 décembre 2023 à 22:03  •   107750

Après avoir passé le test, m'être rendu compte que tous les tests en ligne étaient complètement pourris (si je prends la moyenne de mes résultats en ligne, ça traînait à environ 15pts de mon résultat au WAIS4), après m'être spécialisé dans l'accompagnement de personnes venant de le passer avec un résultat positif, une grosse littérature, des études sur le sujet, ma réponse est :
...
...
...
NON !
👍

Mais... un prix spécial sera décerné à l'effet Barnum, sans qui il n'y aurait personne pour dire que les tests, c'est n'importe quoi de toute manière parce que eux, savent alors que le test, tu comprends, ils se trompent.
Et on rappellera à tout hasard que seuls les psys cliniciens et les neuropsys peuvent le faire passer, même les psychiatres ne le font pas.
Et je me marre... parce que j'ai beaucoup de mal avec les autodiags.

Erlenmeyerle 28 décembre 2023 à 22:07  •   107751

Est-ce que la vérité prend le dessus sur le bonheur ?
Je ne me dis pas HP, je n'ai pas fait le test, je ne pense pas l'être de beaucoup. Mais je prends les infos qui m'aident quand je suis trop en décalage avec les autres. Comme je n'ai pas de gros problèmes à résoudre, j'espère ne pas crever de faim ! 😄

paradoxle 28 décembre 2023 à 23:32  •   107753

@Lilienette
"Les seuls cas où je peux imaginer qu'on peut penser être HP sans test, ce sont les personnes entourées d'HP qui leur ont expliqué toute l'ambiguïté du terme et les véritables symptômes."
C'est mon cas. Et ce sont des gens ici qui me l'ont confirmé, après moult renseignements sur le sujet avant et moult conversations ici sur mes questionnements et sur tout et n'importe quoi. J'ai donc été reconnu par mes pairs, quelque part.
Le test, je m'en passe. Et pour moi ce n'est pas l'étiquette qui est importante, c'est de bien me connaître. Les autres m'y aident beaucoup, pas tellement les psys.

Rothle 29 décembre 2023 à 03:32  •   107759

citation :


@zozotte le 27 septembre 2021 à 14:13 o 66634
citation :
Qui mieux d'autres que nous même peut savoir ce que l'on a dans la tête ?


bah, le test justement ! Et même si c'est une photographie d'un instantané, qui si prise au mauvais moment, peut passer complètement à côté d'un moment plus "normal". Sans compter l'impact de troubles dys, traumatiques, ou TSA non détectés impactant le résultat.
Mais quoi qu'il en soit, pas que le test psychométrique: la partie qui n'est pas Wechsler aussi.
A vue de nez 95 à 99% des admis à une grande école par exemple, toutes filières confondues, doivent être au-dessus de 130, vu le test. Pourtant je suis convaincu que seule une partie (non négligeable peut-être, mais loin du pourcentage initial) n'est pas autre qu'HPI "académique".

Par ailleurs, entre les gens qui se surestiment, et ceux qui se sous-estiment, doit par ailleurs y avoir un bon pourcentage de gens auto-étiquetés HPi ou non HPI, qui ont le mauvais label.

Comme souvent, d'accord avec @Gwenouille (bon retour ici, qu'il soit passager ou plus long). Et une bonne partie aussi de ce que dit @Lilienette.
D'autant que quand on a passé le test, je pense que c'est difficile de ne pas se poser la question de savoir pourquoi (sauf items jouant sur la mémoire et / ou la rapidité, qui peuvent être en plus impactés par des troubles permanents ou momentanés) on n'a pas répondu à tout (et juste).

@Erlenmeyer le 28 décembre 2023 à 22:07 o 107751
citation :
Est-ce que la vérité prend le dessus sur le bonheur ?

c'est une bonne question, surtout qu'on voit fréquemment que des personnes auto-labellés HPI en tirent plus profit / bonheur / équilibre que des personnes qui ont passé le test (et qui n'ont fait que passer le test, sans en tirer quoi que ce soit autre que validation ou pas).
Peut-être simplement parce que le passage du test et la validation en eux-mêmes ne se suffisent pas.
Et que les gens auto-labellés se construisent j'ai l'impression un imaginaire différent de ceux qui ont passé le test (et ont été confirmés HPI) mais qui n'ont pas eu de pistes à développer ultérieurement.
Le passage du test n'est pas simplement qu'une validation ou pas, il appelle souvent un accompagnement - au sens large; on peut probablement être son propre accompagnant - ultérieur, quelle que soit sa forme et sa durée, parce que le simple résultat numérique et /ou le oui/non n'apporte pas en lui-même de pistes ou de réponses aux questions qui ont mené au passage du test ou qu'a soulevées le test lui-même.

zozottele 29 décembre 2023 à 09:28  •   107763

Des chiffres, des classements,des quotas des seuils, des classifications.
Je suis pas mal embêté avec tout cela.
J'ai envi d'être d'accord avec vous tous,je le suis d'ailleurs, jusqu'à une certaine limite bien sur.
Si les tests font du bien à certains et certaines tant mieux, merci les tests.
Si ça peut aider à mieux se comprendre, merci aussi les tests.
Ensuite,si c'est pour dire "moi je suis testé je suis sur,qui est tu toi pour être sur?"
J'ai envi de répondre"qui est tu toi pour savoir mieux que moi ?"
Et donc pour ce qui est de mon cas,HP ou non peu m'importe désormais aujourd'hui.
Je me suis beaucoup posé la question si je les faisait ou pas ces tests.
Et du temps de me poser la question j'ai compris autre chose,que qui compte c'est moi même,ce n'est pas être HP ou non.
Et comme tu dis @Roth,on peut avoir passé les tests sans être plus avancés ensuite.
Ça peut aider à se connaître et se comprendre c'est très bien,mais ça aide aussi beaucoup à créer des clans et des tensions,et ça c'est moins bien.
Maintenant vous savez, j'ai fait passer le fameux wisc à mon fils,parce que pression de l'équipe éducative.
Les résultats seront la semaine prochaine,je vous tiendrez informés.
Mais d'après la psy il n'y a pas photo, après il faut analyser pour savoir quelle est la part du HP,du TDA et/ou peut-être sûrement du TSA.
Oui, vous le savez surement mieux que moi,mais souvent l'un ne va pas sans l'autre.
J'aurais aimé expliquer à mon fils qu'il faut qu'il ai confiance en lui, que peu importe les étiquettes ou les appellations,ce qui compte c'est lui.
Mais voilà,la société en a décidé autrement.
Alors j'espère que ces tests lui apporterons du positif, sinon je vais me fâcher je crois contre cette équipe éducative.
M'enfin voilà,vous savez tout pour moi.
Les tests peuvent être positif, mais il ne faut pas en faire une valeur plus que nécessaire je crois.

Surderienle 29 décembre 2023 à 13:48  •   107780

.
@zozotte
Je n'ai pas participé à ce fil car je pense que c'est à chacun d'explorer et de s'en faire une idée ou une certitude suite à son (ses) expérience(s).
Avec un bon niveau d'intelligence intuitive en général y a pas photo.

Une amie psycho à qui j'en a avais parlé
( suite à un forum de surdoués pour qui le test de QI était le Graal d'admission ! )
m'avait expliqué qu'elle avait la boîte de test mais qu'elle ne s'en servait pas et m'avait proposé de me la prêter pour voir.

Elle pratiquait intuitivement à force de les fréquenter.
Manifestement elle l'était...
Et son époux également....

C'est en miroir, par son observation décalée, que j'ai compris cela +++
et aucune confusion possible avec un effet barnum, usurpateur ou autre théorie fumeuse déstabilisante.
Et lorsqu'on voit les intelligences multiples, on comprend que les tests, qui ne peuvent pas tout considérer, ont du mal à faire une péréquation qui n'aboutisse pas souvent à un diagnostic d'hétérogénéité...
Et nouveau débat pour savoir dans quel percentile la chose devient signifiante...

Conclusion: avec une intelligence intuitive ras les pâquerettes, il faut alors absolument passer le test !

🥴

Sinon juste trouver une personne ressource boustante.
😉

LaZebrele 29 décembre 2023 à 18:54  •   107789

@Merlin,

Je hais aussi les cases. Et un test de QI n'a pas LA vérité (d'ailleurs LA vérité existe t-elle?). Dans mon taff on me demande de donner mon avis sur des élèves, les psy m'envoient un formulaire...avec des cases à cocher. Je leur renvoie un document écrit. Idem quand il s'agit d'orientation scolaire....tous ces trucs à cases ne sont pour moi q'une façon de catégoriser facilement les non conformes. Chaque être est différent, avec sa simplicité et ses complexités interactives, donc les cases, non.

LeZolivele 29 décembre 2023 à 19:21  •   107791

Le terme de HPI correspond simplement au résultat du WAIS4 (enfin, chez nous) qui dépasse les 130.
On peut être très intelligent, certes, sans passer ce test.
Le test ne change pas qui tu es.

Mais seul le résultat obtenu donne l'étiquette de HPI, factuellement parlant.
Si on n'a pas envie de le savoir, on ne le passe pas, c'est tout.
On restera la même personne.
Il y a des gens dont l'ego les pousse à passer le test, pour en avoir rencontré plusieurs, c'est marrant comme ils le dénigrent complètement si le résultat est négatif...

Mais pour des gens comme moi, avec une envie d'en savoir plus, partir sur une base plus solide, à l'instar d'une maison qui a besoin de fondations solides, parce qu'on a le droit d'avoir des doutes, le test donne un départ qu'on peut suivre ou pas, c'est selon.
En tout cas, c'est ce que j'avais cherché à faire, et c'est ce qui m'avait remis sur les rails...

zozottele 29 décembre 2023 à 23:19  •   107806

Si ça t'a remis sur les rails c'est cool @LeZolive alors,un point pour les tests.🙂
Ce qui me gène, c'est cette frontière entre "testés" et "non testés".
Tu dis que tu as du mal avec les "autodiags",et c'est ça le grand point négatif de ces tests, ça crée des clans et des conflits qui n'ont pas lieux d'être.

LeZolivele 29 décembre 2023 à 23:53  •   107809

@zozotte oui, j'ai beaucoup de mal, après avoir fréquenté un gros groupe de "zèbres"... en fait, curieusement, c'était ceux qui la ramenaient le plus, alors qu'ils avaient parfois tout faux...
J'ai la chance de connaître pas mal de HP, et curieusement, les testés étaient bien plus modestes, eux savaient que ce c'était. Et je ne te parle même pas des THPI, c'était "pire" ! 😅
Moi, j'étais à 10000 lieues de savoir que j'en étais, j'avais contacté la psy pour lui demander si j'étais complètement con ou quoi... (texto), maintenant que j'ai des explications nettes et tangibles (le débrief compte bien plus que le réultat brut, bien entendu), j'ai pu non pas relancer mais lancer une nouvelle dynamique, c'est ce en quoi c'était cool.
Tout en restant persuadé qu'il y a moult personnes qui sont bien plus capables que moi de faire plein de choses que je ne saurais jamais faire ! 😋 (et c'est même pas grave)
ps : c'est souvent une histoire d'ego, tout simplement...

zozottele 06 janvier 2024 à 11:24  •   108116

Hello,me revoilou donc, avec un certain résultat d'un certain bilan.
Mais d'abord pour situer,le 30 août 2019 je créais donc ce fil de discussion,et beaucoup de choses se sont passées depuis.
Je posais donc la question, avec une fôte d'orthographe,peut on se dire HP sans avoir fait de tests ?
Et un certain @Merlin m'avait répondu "oui,on peut".
Ça avait fait couler beaucoup d'encre à l'époque,et encore aujourd'hui d'ailleurs.
Et donc je reviens aujourd'hui pour vous dire que oui,on peut.
Résultats du bilan : HPI TSA et TDA.
Tiercé gagnant.
Donc oui,on peut,il n'y a pas de "clans",testés et non testés, il n'y a que des gens qui essayent de savoir,de comprendre,de réfléchir.
Respectons nous, ouvrons nous les uns les autres,ce sera plus simple pour tout le monde.
Oui,on peut,et c'est dommage de devoir payer plusieurs centaines d'euros pour le démontrer quoi.

Erlenmeyerle 07 janvier 2024 à 12:55  •   108142

J'espère que ce diagnostic va t'aider encore davantage à te comprendre @zozotte

zozottele 07 janvier 2024 à 14:24  •   108148

Merci @erlenmeyer, j'apporte quand même une petite précision qui pourrait même en être une grande.
Ce bilan n'est pas le mien mais celui de mon fils.
Je n'en apporte aucune conclusion sur moi même si ce n'est celle ci :
Que quand on a besoin de s'assoir en lisant quelque chose,et l'on voit notre vie défiler sous notre nez,ce n'est pas un effet Barnum non.
Et bien malin celui qui croit penser le contraire,ou qui croit savoir mieux que les autres.
L'égo n'a pas sa place ici.C'est à chacun de nous qu'il appartient de faire son propre chemin, avec ou sans test.
Mais se placer à la place de l'autre me semble bien mal aisé.
Socrate avait raison, connais toi toi même,mais l'homme aura quand même inventé les tests.
Si ça apporte du positif c'est très bien encore une fois,mais je crois que ça apporte aussi du négatif,et c'est dommage.
Bon j'arrête la,et merci à toi Erlenmeyer.🙂

Etiennale 08 janvier 2024 à 00:37  •   108199

Une approche très équilibrée, @zozotte : '' L'ego n'a pas sa place ici.C'est à chacun de nous qu'il appartient de faire son propre chemin, avec ou sans test.''

zozottele 08 janvier 2024 à 07:20  •   108206

Merci @Etienna, ça me touche, parce que,ben parce que.🙂

Juliette.le 08 janvier 2024 à 07:21  •   108207

Oui, c'est une très belle parole...

Etoilele 08 janvier 2024 à 12:31  •   108216

Petit retour d'expérience pour ma part :

Je reviens de plus de 5 ans de recherche de diag car mon cas est assez complexe. Beaucoup ici m'ont vu aller-venir sans vraiment d'explication. Mon diag de TSA m'explique cela et ça me permet de moins me sentir coupable. J'ai passé le WAIS ainsi que le DIVA, l'ADOS et d'autres tests dont je n'ai plus les sigles en tête. Alors je tiens à préciser que je me contrefout de mon QI à proprement dit, par contre il est très interressant d'analyser le détail des résultats des tests car là la psy a perçu ma capacité à camoufler certains traits gênants et inadapté socialement. Cela reste donc juste un outil, incontournable parfois, mais aucunement une fin en soi. C'est à mon sens à ce genre de choses que doit servir ce test et non pas à diviser une fois de plus les gens.





Ravie de revoir certains d'entre vous 🙂

zozottele 08 janvier 2024 à 12:56  •   108218

Et ça fait plaisir de te retrouver aussi @Etoile🙂

Gwenouillele 21 janvier 2024 à 01:15  •   108808

@zozotte bien sûr qu'on peut tout remettre en question dans le monde. Jusqu'au fait que la terre soit plate (oui, je lance la polémique haha 😄)

Après tout, qui sont les scientifiques pour affirmer qu'elle est ronde ? Ils sont humains, comme moi, donc pourquoi auraient-ils plus raison ?

Bref, pour moi c'est la réparti qui permet de tout remettre en question. De base, si la personne n'est pas prête à faire un test duquel est né un terme (car de base le terme découle du test), eh bien dans ce cas qu'il n'utilise pas le terme. On ne peut pas remettre en question tous les chiffres et études sur lesquels sont basés les test sans remettre en question l'appelation qui en découle -____-

Sinon ça veut dire quoi ? "Ah non, les tests sont bidons, les chiffres aussi, par contre je reconnais le terme qui en découle et je l'utilise pour me décrire alors que je ne reconnais pas la définition officielle du terme ?" C'est un non-sens et c'est une démarche totalement absurde. Si on ne reconnais pas les tests, alors on utilise d'autres termes pour se décrire : "intelligent, curieux, démonstratif, sensible, différent".

Et d'ailleurs j'aime beaucoup tous ces gens qui se disent HPI parce qu'ils se sentent "différents", "en décalage".

On va prendre le problème à l'envers : connaissez-vous une serule personne qui ne se sente pas différente, en décallage, etc dans sa vie ?

Heureusement qu'on se sent tous différents, parce qu'on est tous différents. Est-ce qu'il y a une seule personne sur cette planète qui se pense sincèrement dans la norme dans tous les domaines ? A un moment donné, faut arrêter...

On peut se sentir différent avec 120 de QI aussi hein... La moyenne française est à 96... Y'a autant de différence entre la moyenne et une personne à 120 qu'entre une personne dans la norme et une personne avec fort retard mental. Est-ce que ça fait de ectte personne une personne HPI ? Non.

Enfin, est-ce que vous souhaitez réellement que je fasse une liste de toutes les raisons pourquoi on peut se sentir différent ?
- Intelligence
- Centre d'intérêts
- Handicap, notamment psychique (schyzophrénie, bipolarité, autisme, borderline, sociopathie, connexion entre deux zones du cerveau qui ne devrait pas exister, mauvais dosages/productions de certaines substances nécessaires au bon fonctionnement du cerveau, plastie du cerveau différente) <---- OH TIENS ! IL N'Y A JAMAIS PERSONNE QUI REVENDIQUE CES POSSIBILITES, ETRANGE !!!!!!! Quand on écoute les gens, on peut avoir des malformations de partout, mais pas au cerveau, ça ça n'existe pas !!! Nonon... Les gens sont TOUS HPI.
- Pensées pas dans la norme très souvent parce qu'on a eu des parents de merde
- Pensées pas dans la norme très souvent car on a eu une enfance merdique
- Pensées pas dans la norme très souvent parce qu'on a vécu un choc traumatique qui nous a fait tout à coup réaliser que "oooohhhh la vie est belle, les gens sont vivants... Mais tiens, je me pose des questions que personne ne se pose, est-ce que je ne serais pas HPI ?"
- Pensées pas dans la norme car on perçoit les énergies cosmiques : "Oh, je vois plus que les autres, ne serais-je pas HPI ?"
- Pensées pas dans la norme tout simplement parce que le cerveaux déconne ???
- Pensées pas dans la norme car on a pleuré la mort de notre hamster et qu'on réalise qu'on est vraiment trop sensible. On est probablement HPI.
- Pensées pas dans la norme car on a du mal à supporter tous ces gens cons... C'est probablement qu'on est HPI. Ou juste que la plupart des gens sont peut-être VRAIMENT cons.
- Pensées pas dans la norme car on se sent seul : comme 90 % des gens qui peuplent la planète et qui sont probablement eux aussi HPI...
- Pensées pas dans la norme car on a pas la même sexualité que tout le monde. Bon, c'est probablement qu'on eest HPI aussi, car sinon on serait normal et comme tout le monde...
- Pensées pas dans la norme car on détecte vraiment tous les petits détails et qu'on a lu dans un livre que les HPI repéraient tous les petits détails. Du coup on se met à vraiment chercher des petits détails que personne ne verrait en se disant "ah, moi je vois ça, je suis certain que personne ne l'a vu, je suis vraiment HPI".
- Ah, eh puis ce livre il disait aussi que les HPI étaient hypersensibles : je supporte mal le bruit, j'ai pleuré la mort de ma chenille domestique. Eh puis j'ai mis 15 ans à me remettre de la mort de mon chat. Non eh puis ça a toujours été difficile dans les relations avec ma famille. Nonon, ce n'est pas que je suis juste humaine. J'aimais VRAIMENT mon chat. Je dois être HPI.
- Ah et ce livre disait que les HPI sentaient des odeurs fines. Ah bah oui j'arrive à identifier l'odeur du concombre. Même là, je sens la lessive de mes habits. Bon, mon nez fonctionne mieux que tous les autres êtres humains. C'est vrai, personne n'arrive à sentir le concombre. Bon, avec l'hypersenisbilité et le fait que je n'aime pas les gens, c'est sûr que là je suis HPI ! Quelle autre odeur je suis capable d'identifier aussi ? Le poulet, les fleurs. C'est vrai que quand je vais dehors, mon nez fonctionne, c'est fou ça !!! Mon nez arrive à détecter plein d'odeurs !
- Ah j'ai souvent des problèmes avec mes relations. Non mais ce n'est pas de ma faute. Je fais de mon mieux, c'est juste que les autres ne me comprennent pas. Je suis différent.e. Oui c'est ça, en fait ce n'est pa de ma faute, je suis irréprochable. J'ai vraiment bien communiqué, j'ai été patient.e. J'ai été tolérent.e J'ai écouté les autres, j'ai essayé de maintenir le lien. Non mais si je n'y arrive pas, c'est forcément que je suis HPI. Je ne peux pas avoir mauvais caractère, je suis gentil.le. Je n'ai rien dit de blessant, c'est juste que je suis différent.e.

Non, ce serait quand même absurde de penser qu'il existe des gens hypersensibles qui ne soeint pas HPI, des gens pas sociaux qui ne soient pas HPI, des gens avec un super nez qui ne sont pas HPI, des gens qui ont les trois et qui ne soient pas HPI. Au final on est tous un peu HPI non ? Bah oui, car 130, ce n'est jamais que 100 + 30. Donc si j'ai 100, j'ai un petit peu de 130, donc je suis HPI non ?

Bref je sors...
Je me demande même pourquoi les médecins existent. C'est vrai, on a qu'à aller sur internet et choisir de quoi on souffre. C'est vrai après tout, comme @zozotte l'affirme, qui est le médecin, pour savoir mieux que le patient ce dont il souffre ? Un humain parmi tant d'autres.

L'humain est quand même sacrément fort pour toujours remettre en question les réponses qui ne vont pas dans son sens. D'ailleurs pourquoi même aller chercher une réponse qui pourrait ébranler ses croyances quand il suffit d'auto-persuasion pour affirmer certitude ?

@Roth Ravie de te retrouver sur cette prise de tête géante 🥰 J'avais besoin de faire chier le monde ce soir :D

@Surderien Je t'assure qu'avec "un bon niveau d'intelligence intuitive en général y a pas photo" on a vu des gens sur ce forum être persuadés, sauter le pas, et tomber des nues. La différence entre la persuasion et la science c'est justement que la persuasion, c'est subjectif.

@LeZolive "j'ai beaucoup de mal, après avoir fréquenté un gros groupe de "zèbres"... en fait, curieusement, c'était ceux qui la ramenaient le plus, alors qu'ils avaient parfois tout faux..." --> Et en même temps tu fais exactement pareil en disant qu'ils avaient tout faux : tu te poses en position supérieure parce que toi "tu es intelligent" et que n'as pas passé le test parce que tu n'aimes pas les cases. C'est juste que tu valorises ton égo sur le fait de ne pas faire du test une finalité, et de ne pas aimer les cases vis à vis de qqn qui fait du test une finalité et qui aime les cases. Quelque part tu viens de te mettre toi-même dans une case et tu l'as toi aussi ramené avec ton vécu qui te permet de juger les HPI ^^ C'est dur hein ? D'être différent et ouvert :)

Merlinle 21 janvier 2024 à 09:24  •   108812

@Gwenouille argument tout à fait pertinent pour les termes "psymachinchose". C'est aussi pourquoi je me suis toujours défini non pas comme THQI, HPI ou autre acronyme à la mode mais comme "surdoué", un terme qui bien avant l'invention des WAIS et autres WHATTHFISIT désignait ceux dont l'intelligence était visiblement bien supérieure à celle des autres, suffisamment pour que lesdits autres le remarquent et le fassent remarquer.

C'est du genre "lui, il est grand". 'Ah bon, il mesure combien ?' . "J'en sais rien, mais il est grand, ça se voit" ;)

LeZolivele 21 janvier 2024 à 09:55  •   108815

@Gwenouille
Ma première phrase n'était pas un modèle du genre ! 😂 (quant à mon ego... si tu savais... 😂 )
pour répondre simplement : je me contente juste d'être factuel, et je ne m'érige absolument pas en être supérieur, toussa.
D'ailleurs, je considère qu'être HPI, notamment quand c'est accompagné de tous les petits tracas que pas mal d'entre nous connaissent (dys, TSA, etc.) n'a rien d'une sinécure...
Mon propos n'était juste qu'à propos des autodiags qui, soit étaient déçus par les résultats de leur test, donc en concluaient qu'ils ne valaient rien, soit qui n'avaient pas le courage de le passer et en justifiaient en le dévalorisant...
citation :
- Pensées pas dans la norme car on a pleuré la mort de notre hamster et qu'on réalise qu'on est vraiment trop sensible. On est probablement HPI.

Non, pire. HPE ! 😅

zozottele 21 janvier 2024 à 09:58  •   108816

@Gwenouille,tu extrapoles et fais des généralités que je ne crois pas avoir fait.
On peut aller plus loin si tu veux,je reviendrais.

Hinenaole 21 janvier 2024 à 11:38  •   108817

Salut. 🙂

citation :
@Gwenouille a dit: "@-zozotte bien sûr qu'on peut tout remettre en question dans le monde. Jusqu'au fait que la terre soit plate (oui, je lance la polémique haha 😄)"

Mais, n'importe quoi!! 🤔 Je m'offusque! D'où c'est que la Terre serait juste plate? 😱 🙄 Faudrait arrêter les séries TV wokistes, hein!!!

... Parce que, non seulement elle est plate mais aussi trianguaire. C'est encore les rondistes, amis fameux des sphéristes, Gwen, qui t'on mis cette idée folle dans la tête. 😒 D'ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'Elon Musk a lancé Starlink puisque, comme tout le monde le découvrira un jour, le réseau est actuellement articulé pour servir de protocole de base pour les reptiliens, population extraterrestre dont Elon lui-même fait partie (En total secret!! Cela va s'en dire). Pour preuve, j'en veux le coté très anguleux du Cybertruck (véhicule végan par nature, évidemment, puisque carrossé en tôles d'inox 304 L, ce qui est proche par le sens écrit de L 214, tout le monde en conviendra... Une seule lettre, trois chiffres, toussa toussa... Collusion...). Par conséquent, si ça, ce n'est pas la démontration que les objets peuvent avoir des angles sur Terre, et même la Terre elle-même (oui, les montagne ne sont pas sphériques, elles sont bien triangulaires, na!), alors, où va t-on? Donc, remettre tout en question, oui. Mais surtout pas les dogmes nouveaux. Faudrait pas déconner. 🙁

< 🤡 >

Mais bon, j'étais pas venu ici, aujourd'hui, pour lancer aveuglément des "vérités alternatives". 😜

Revenons à plus de sérieux.
(beaucoup plus de sérieux! 😅)

citation :
@Gwenouille a dit: On va prendre le problème à l'envers : connaissez-vous une serule personne qui ne se sente pas différente, en décallage, etc dans sa vie ?"

Euh, bah voui. Et même, ça me navre assez beaucoup. 😒 Bien sûr qu'il existe des personnes que la différence effraye, et je dirais même, qui auraient besoin de tout accomplir dans leur vie pour surtout, surtout, surtout ne pas s'éloigner de la norme et/ou qui n'ont jamais ressenti le moindre écart de décalage avec cette même norme (se pose même pas la question, pour dire! En fait... 😒).

Alors, des fois, ça s'appuie effectivement sur la crainte du rejet, puis des fois, simplement sur une faible perspective de la capacité personnelle à se détacher naturellement de la pensée commune. Donc, je ne vais pas développer trop, mais des personnes comme ça, ça existe, et je ne pense même pas être une exception à pouvoir témoigner d'en avoir quelqu'unes dans mon entourage. (et donc forcément, quand t'est HPI, HPE, ou tout ce qu'on veut d'autre qui soit un tant soit peu zèbre sur le bord, bah, ça demande une forte capacité d'adaptation, en compensation. Bonjour les moments d'incompréhension générale et génante. Et c'est peut-être ça qui me bouffe le plus, en vérité. Que ces personnes soient résolument dans la norme les deux pieds dedans, je m'en fiche. Mais qu'elles n'aient pas de souplesse empathique, là souvent, ça pique! 😭)

Et donc pour le coup, je rejoins au moins @zozotte sur ce point là. Il y a aurait quand-même peut-être bien l'usage d'une généralité dans ton propos, juste sur ce fait là, Gwen. (pas grave en soi. Perso, ça ne me met pas en colère, et même je dirais que l'erreur nourrit le débat. On est là un peu pour ça aussi. Lancer des pierres en l'air. Faire des gros ploufs dans l'eau et voir comment les surfaces d'huile ondulent. 😉)

Enfin, rapidement, il y a un point qui n'a pas été abordé à propos de la question des HQI auto-proclamé(e)s / pas auto-proclamé(e)s. 🤔 En effet, il ne faudrait quand-même pas oublier qu'il y a une tripotée de personnes - dont je fais partie, et sans orgeuil aucun, d'ailleurs - qui n'ont pas eu, un jour, la vraie liberté de se positionner mentalement quant-à la question de la surdouance et du passage volontaire du WAIS. (donc, l'équivalent du WISC chez les mômes) Ce sont donc tous ces enfants qui ont dû passer le test à l'initiative d'un parent ou bien d'un(e) professionnel-le de santé et qui au départ... ne demandaient rien, ne pensaient même rien de la dite-question de la différence intellectuelle relative à l'autre. (même si on puisse déjà ressentir des trucs très tôt, dès la maternelle). Bref, avec enfance traumatique ou pas. Avec parents merdiques ou pas. Avec ascendance des énergies cosmiques ou pas, et tout ce qu'on voudra d'autre.

Donc, la question de la surdouance et du soi ne devrait pas s'observer que par le prisme de l'adulte doué et/ou sensible. Je dirais même d'ailleurs que, si je puisse me sentir assez différent des HPI et des 'normaux', dans l'ensemble, c'est peut-être sur ce point là. Perso, j'ai grandi avec le sujet de la douance, comme nombre d'entre vous peut-être, mais avec cependant la distribution des réponses obtenue avant même l'accès réel aux questionnnements de paramètre de personnalité. Et dans le faisceau de l'énergie profonde qui m'habite tous les jours, même encore aujourd'hui, je peux dire que ça change sûrement tout. Très tôt les piliers fondateurs ne doivent pas être exactement les mêmes, et "l'ambiance" générale du tempéramment s'en ressent. Peut-être même qu'un jour le fiston à Zoz' comprendra de quoi je parle, puisque d'après ce que j'ai pu lire (maladroitement) en diagonale, c'est le bilan du fils qui a orienté le papa. (et donc oui, c'est bien le parent qui a joué le rôle de l'amorce du questionnement de la singularité. Pensée qui peut venir ensuite, dans l'esprit de l'enfant.)

Bonne journée à tous/tes. 🙂
Et n'oubliez pas, la terre est plate ET triangulaire.
(Pour ça, faites confiance à votre GPS qui pratique toujours la triangulation pour calculer une géo-position. Tiens, encore une preuve! 😜)


Hiné.

Rothle 21 janvier 2024 à 14:11  •   108821

à propos de terre plate @Gwenouille, @Merlin, @Hinenao, @Aurel :

il y a 2-3 ans, un matin, j'ai vu un truc étonnant, et c'est d'ailleurs la seule fois où j'ai observé ça.

Le ciel était bleu mais en bonne partie caché, voilé, par des nuages d'une forme et d'un agencement tout-à-fait particuliers.
A vrai dire ça ressemblait à une sorte de matelas de boudins de cotons, ou de matelas de sacs de cotons.
Sacs / boudins plus ou moins tous de la même taille.
Qui constellaient une bonne partie de la voûte céleste. Au moins 75%. Tout en n'assombrissant pas vraiment l'atmosphère, c'étaient des nuages très fins / pas épais et qui laissaient un peu apparaître du ciel entre eux.

De telle sorte qu'on avait l'impression qu'il y avait un dôme sphérique au-dessus de la terre, que les nuages étaient collés au plafond.

Imaginez prendre un énorme sac de coton démaquillant en forme de petits rectangles ou petits boudins, et que vous en feriez un matelas en les mettant les uns à côté des autres sur de multiples rangées et colonnes, en donnant au tout une courbure sphérique.


C'est bien la seule fois où j'ai pu ressentir de cette manièrel la courbure au-dessus ( et en creux que la terre était sphérique) et j'avoue que ça m'a donné le vertige.
ça donnait vraiment la sensation qu'on était dans un gigantesque studio dont les nuages épousaient la courbure du plafond.



L'un de vous ici a-t-il déjà observé ça ?

Une idée de l'altitude à laquelle évoluaient ces nuages pour que ça donne un tel rendu ?

Zompole 21 janvier 2024 à 15:43  •   108828

Tout n'est pas relatif, sinon,ce ne serait pas tout.
Il est donc effectivement impossible de tout remettre en cause.
Cependant, toutes choses sont relativent entre elles et les etiquetages normatifs nuisent aux nuances nécessaires a l'équilibres.

Des falaises où je regarde le monde, l'illusion sécuritaire des normes et étiquetages administratif rendent obligatoire de scier la branche sur laquelle on est assis.

La vie n'est ni théorique ni comptable.
Ses administrateurs en deviennent malheureusement les fossoyeurs.

L'intélligente tolérance qu'oblige l'idiot du village peut préserver de l'eugénisme élitiste qui n'a de foi que l'aseptie.

Calins...

zozottele 21 janvier 2024 à 19:19  •   108836

@Hinenao quoi que tu fasses,tu seras critiqué.
Ça aurait pu être dans les 10 commandements ça tient.🙂
Faire les tests ou ne pas les faire ?
Nous étions plutôt contre,pas mal contre même.
Et puis,et puis, un conseil par-ci,une recommandation par la.
Ça a donc suivi son chemin,et les tests ont étés faits.
Sommes nous des mauvais parents ou des bons ?
L'avenir le dira peut être,on fait tout pour faire au mieux.En tout les cas,il a donc les résultats à sa disposition, s'il le souhaite ou pas,et c'est à lui d'en faire ce qu'il souhaite.
On lui donne les clés qu'il souhaite s'il le souhaite,et pour ça il fallait bien les faire ces tests finalement.
Tu l'as mal vécu de ton côté alors Hinné?
J'espère que ça se passera bien pour lui bien sur,merci pour ton témoignage Hinné.

Hinenaole 21 janvier 2024 à 20:21  •   108840

Re. 🙂
Très décalé avec le sujet initial, mais marrant. 😀
Continuons un peu la complète digression.

citation :
Imaginez prendre un énorme sac de coton démaquillant en forme de petits rectangles ou petits boudins,

Ok, ça je vois... 🤔 Prendre les démake-ups de Madame, les balancer dans la chambre à coucher et éventrer les paquets plastiques, ça je vois aussi... 🤔 Hummm-hummm... 🤔
citation :
et que vous en feriez un matelas en les mettant les uns à côté des autres sur de multiples rangées et colonnes,

... Ensuite, rassembler tous ces petits démaquilleurs et les attacher avec tout plein d'agraffes pour en faire une boule à peu près cohérente... Mouais, mouais, ça me dit quelque chose également... 🤔 ... ... Ah mais oui! En fait, on est en train de décrire notre lit là. 😅 C'est vrai, j'y pensais plu_... 😊 Bon en tous les cas, les couche de cotonades à démaquiller, c'est quand-même plus confortable que les paquets de bloc post-it... 😅

citation :
en donnant au tout une courbure sphérique.

Triangulaire, tu veux dire?! 😋

citation :
C'est bien la seule fois où j'ai pu ressentir de cette manièrel la courbure au-dessus ( et en creux que la terre était sphérique) et j'avoue que ça m'a donné le vertige.

Petie anecdote de môme. Quand j'étais aux environs de 11 ou 12 ans, j'ai passé beaucoup de temps à regarder certains programmes télé que suivait alors mon père, un homme qui a toujours été très curieux des avancées scientifiques et spatiales. Et ainsi, l'un comme l'autre on était fascinés de voir les "splendides" images venues de la station mir, et qui montraient, en mouvement, la proximité de l'atmosphère avec parfois, un angle de vision pas toujours cohérent. C'est à dire, la Terre en haut, ovalisée, hyper-large, débordante du cadre et bleutée dans l'insert du hublot fenétré, et le noir spatial en bas, comme s'il se développait naturellement sous les pieds du spationaute en train de filmer. Et de retour dans ma chambre, plus d'une fois, en observant les nuages défiler au-dessus de moi plutôt à grande allure, je me demandais ce que ça pouvait bien faire, en condition spatiale évidemment, d'être là, tout juste collé* à seulement 300 ou 400 km d'une énorme boule teintée de blanc moutonneux et de bleu aquatique profond. Bref, pareil, même résultat, j'arrivais rien que par la pensée à me créer des sortes de vertiges inversés, écrasants, hyper-globalisants, bien qu'étant physiquement sous la couche nuageuse et pas au-dessus. Plus tard, j'apprendrai que cet effet existe vraiment quand on navigue dans un silot de fer lancé à 13000 km/h et que ça s'appelle précisément, l'overview effect.

* Oui, parce qu'il faut savoir que, 98% des vols spatiaux que l'humanité à produit jusqu'ici ne se sont passés que dans la banlieue extrèmement proche de la Terre. En résumé, pour donner une image, partons du principe que vous êtes couché(e) dans votre chambre (la Terre) et que celle-ci soit, dans votre maison, la pièce la plus éloignée de votre portail ou de la rue (première couche d'orbite hors du système solaire). Bah, par comparaison, c'est comme si vous ne vous seriez jamais éloigné(e) plus loin du lit de seulement un ou deux mètres (et Mars, c'est juste la salle de bain ou le WC d'â côté, guère plus)... Bref, de quoi reprendre facilement une bonne grosse louche d'humilité quant à penser qu'on puisse coloniser demain jusqu'à Proxima Centauris. 😅

citation :
Une idée de l'altitude à laquelle évoluaient ces nuages pour que ça donne un tel rendu ?

Entre 400 et 2000 m je présume. Donc très proche. En réalité, si je ne me trompe pas, je crois qu'il y a 80% de l'atmosphère au dessus de la dernière couche de nuages qui est "vide". Et qu'au max, ça doit faire 30 Kms de haut, jusqu'aux dernières molécules. Donc, ça veut dire que très probablement, ton effet était relativement bas.

---

Sinon, ci-dessous, une authentique vue d'une éclipse solaire partielle faite par la Terre et filmée il y a 350 000 ans environ (techno binaire pas terrible à l'époque, parait-il. Juste que deux couleurs majoraitaires, hélas 🙄), et depuis les environs approximatifs de la Lune. Ce sont donc les reptiliens eux-mêmes qui sont à l'origine de cette prise de vue magistrale. Véridique et incroyable! Bref, on voit clairement que, primo, la Terre et plate, et que, oui, elle est triangulaire, c'est indiscutable!! Bon, y a bien du monde qui vous dira, de nos jours, que ça va juste augurer plus tard des débuts fracassants du monde du jeu vidéoludique. Mais en fait, c'est surtout une astuce pour planquer une vérité vraie à la face du monde entier. Dans ce cas là, ne les écoutez pas, car c'est un mensonge!! 😱

https://nsm09.casimages.com/img/2024/01/21//24012108215126635318342075.jpg

Spoiler (cliquer pour lire)

Ce pacman est de moi. Bricolé en 2 minutes dans Gimp. Rhaa.... qu'est-ce-que je ne ferais pas pour raconter de joyeuses conneries sur Apie?!... 😂



Hiné.

Gwenouillele 22 janvier 2024 à 19:14  •   108890

@Roth Ce qui m'a tjr surpris quand j'allais en Asie, c'était que la perception du ciel au dessus de notre tête était totalement différente, de sa hauteur/voute, à sa couleur, au type de nuage.. En vrai c'est hyper perturbant, donc je pense avoir une idée de ce que tu as pu ressentir.



@Merlin En vrai le phénomène que tu décris est hyper pénible. J'ai eu mon concours de prof des écoles cette année et je suis à mi-temps entre la fac et l'école. Et encore une fois, je suis "fichée" surdouée alors que j'ai TOUT fait, absolument TOUT fait pour m'intégrer et passer incognito... Bon, là j'ai reçu des commentaires qui sonnaient plutôt positivement, mais dans mon ancien boulot, c'était le genre de commentaire emplis de mépris : "toi quand t'étais à l'école, t'étais la première de la classe assise au premier rang non ?"

Je ne sais pas trop comment je dois interpréter ça. Bon, j'ai aussi eu d'autres commentaires mais je pense que c'était plus le TSA qui était venu s'additionner à ce moment-là.

LeZolivele 22 janvier 2024 à 19:35  •   108891

citation :

@Hinenao
Bref, de quoi reprendre facilement une bonne grosse louche d'humilité quant à penser qu'on puisse coloniser demain jusqu'à Proxima Centauris. ?




J'en ai encore un en ligne tout à l'heure, qui m'a raconté que dans les niouzes diffusées pas plus tard que ce matin, ils pensaient faire exactement la même chose chez nous.

Alors je me pose la question qui en suivra automatiquement : Sachant qu'ils mesurent environ 7m (pourtant, les bébés dépassent rarement les 17cm, par contre leur croissance étant très rapide, je ne vous raconte pas la collection de fringues (non, ils n'ont toujours pas inventé de fringues auto-ajustables comme à la bonne époque de Marty McFly) mais bon, bref, après ça on dit que je m'égare facilement, donc cette question sera :
Qui s'ajustera à qui ?

Et en vient en même temps la question sur la taille (non, pas celle-là, tout de suite) lors d'un combat de boxe intergalactique, au vu des différentes races qui la composent, et du nombre de membres qui diffère à chaque système solaire (au dernier recensement, de 3 à 190879, ce qui en fait une petite chiée tout de même), donc QUI créera les catégories, ce pour des combats équitables, hein ?

Bref que de questions, mais qui à mon humble avis méritent d'être posées, parce que ce n'est pas l'effet Barnum qui nous donnera les réponses...

Hinenaole 22 janvier 2024 à 22:15  •   108897

@Gwenouille

citation :
c'était le genre de commentaire emplis de mépris : "toi quand t'étais à l'école, t'étais la première de la classe assise au premier rang non ?"

Je me permet de rebondir sérieusement sur cette phrase, [même si évidemment, je suis déçu, ce n'est pas du reptilien 😋]
Rhaa. Mais, on avait dit "sérieusement"! 🤔
Bon alors, sérieusement, ok.

Gwen, je retrouve dans ta phrase, quelque part, le mépris que j'ai pu remarquer chez certains hommes de mon ancien métier. Me vient donc à l'idée, humblement, très humblement, que c'est peut-être aussi parce que tu es une femme que tu as reçu ce genre de piques. (tu vas me dire que cela a pu venir aussi d'autres féminines, éventuellement. Oui, pas faux. 🙄).

Cependant, j'ai par le passé identifié le fait, généralement, que l'intervenant qui méprise en paroles y réfléchit à deux fois avant de balancer ce genre d'élément, s'il y a risque réel de froisser autre masculinité et de se prendre sans doute un beignet dans les dents (pour rester poli, et pour ne servir que la métaphore). Ainsi, j'ai donc pu relever ce genre de banderilles envers des femmes sages-comme-des-images mais "pas douée", et jamais envers moi-même par exemple, ou quelques autres mâles, puisque, durant les nombreux moments où le métier nous obligeait à "patienter" jusqu'à l'ennui - très tard dans la nuit et dans la quasi obscurité. Ou, au troisième sous-sol blindé, avec un termos de café et 20 écrans bleutés - on en est tous/tes venu à parler de nos scolarités - incluses dans nos tranches de vie, forcément - et donc souvent, à la fin, tout le monde savait qui avait été assis(e) juste devant les profs, studieux/se possiblement durant sa scolarité, le doigt toujours en l'air, et qui ne l'était pas.

Bref, si j'ai bien caché durant toute ma carrière, et même durant ma partie formateur/moniteur/"mentor", à la toute fin, que je fus enfant précoces, zèbré, testé, atypique et tout le bastringue, je n'ai pourtant jamais caché, par contre, avoir été aussi par moment au devant de la classe (tout au fond à d'autres, et même six mois consécutifs dans le couloir, puni pour rien, mais bon, passons...). Même, je n'ai jamais caché mes prédispostions graphiques qui m'ont amené à entrer tôt à l'Institut d'Arts Visuels de ma grande ville, alors que je n'avais pas le bac [jamais eu d'ailleurs, mais requis normalement pour les 5 ans du parcours IAV], et en ayant en plus tout juste 15 ans à l'époque, là où d'habitude n'entre en étude que des personnes sciemment majeures. (Bref, j'ai fait partie des tous derniers quotats des années 90 où était admis 10 % d'élèves max, bénéficiant parfois de dérogations d'âge ou de rang scolaire différé.) Bon, après, j'ai quand-même fréquenté la fac. Contexte que j'ai, en grande partie adoré, même si au quotidien, c'était franchement chelou... Mais ça, c'est plutôt une toute autre histoire. 😅

Bref, voilà. Je me dis qu'il y a là sans doute un petit biais d'analyse qui fait que ce n'est juste peut-être pas que ton tempéramment de "jeune première" qui a fait que ces remarques, sans doute malhabiles, ont été versées dans ton escarcelle.

Tu me diras si je me plante ou pas... 🙂

---

@LeZolive

citation :
(non, ils n'ont toujours pas inventé de fringues auto-ajustables comme à la bonne époque de Marty McFly) [...] Qui s'ajustera à qui ?

Bah voilà, tout est clair maintenant! Merci du renseignement. Si donc Camaïeu, Kaporal, Gap, Kookaï, San Marina, Go sport et Katimini sont en train de finir de couler, ça doit être encore un coup des reptiliens. Tu va voir qu'un de ces quatre, ils vont tous nous reconvertir à la tendance couleur vert croco, pour nous faire accepter leur venue en masse. Déjà qu'ils veulent remplacer nos smartphones actuels par le Rabbit R1 et le AI-pin. Aaaaah, mais ça va pas s'passer comme ça!! 😋

citation :
donc QUI créera les catégories, ce pour des combats équitables, hein ?

Moi perso, je ne vois que l'Undertaker. 🤔 Mouais! Quelque part, ça se lit facilement dans ses yeux.

LeZolivele 22 janvier 2024 à 23:33  •   108903

@Hinenao, je ferais bien plus confiance à... un vrai, un dur, un pur, un tatoué.
L'avantage de la double (voire multiple) culture.

Hinenaole 23 janvier 2024 à 01:28  •   108911

@LeZolive

😄👍
(Ahahah. Bien joué, bien trouvé. Tu m'as fait beaucoup rire. ^^)

LeZolivele 23 janvier 2024 à 09:51  •   108916

@Hinenao Mais... mais... mais... j'étais sérieux, moi ! 😱

Hinenaole 23 janvier 2024 à 16:37  •   108932

😄

Lumieredetoilele 23 janvier 2024 à 20:29  •   108949

Je suis d'accord avec tous les avis mais on peut comprendre cette quête (vide ou trop-plein) identitaire . "Suis-je normal?", la norme toute la question ! se rassurer, nos fameuses neurones miroirs, que connaissent bien les hp ! ...Ces fameux tests sont contestés, il n'est jamais dit qu'ils sont justes et fiables, ni scientifiques! En plus le hp ne se réduit pas à des facultés de raisonnement intellectuel, aux tests de QI pas du tout, en effet ils peuvent varier selon les humeurs, c'est remis en question...Il me semble plus enrichissant d'échanger avec un thérapeute pour apprendre à se connaître et s'accepter...s'acceuillir dans toute notre unicité... Personnellement après mon diagnostic, j'étais furieuse de cette "étiquette", j'en voulais à mon psychiatre comme à moi même surtout ! C'était comme une punition, une exclusion, un jugement négatif, encore "hors normes" , en défaut, je l'ai pris (et j'ai tendance à le sentir ainsi) comme être inadaptée, moins que la "normale", un handicap ...d'ailleurs au point de le quitter 😋 (quel con, il se facilite bien la vie, ça évite de traiter le problème ! c'est plus facile d'"évaluer" que soigner et écouter...Moi je suis prof ce serait plus facile de donner des notes (je me méfie de cette mode d'évaluation constante) que réellement aider mes élèves à évoluer, facile de juger (et même discutable!) en somme et après? J'ai dû la comprendre et l'apprivoisier, l'accepter ...Et puis au fond j'aurai préféré ne pas le savoir, la légereté de l'innocence...ça ne change rien à part se sentir encore plus différente et coupée d'une partie de l'humanité ! Pesant...Malaise... J'ai autant envie de m'adapter parfaitement (à tout, partout, à des personnes qui nous ennuient par empathie et curiosité sans fin pour tout ) que besoin de mon unicité, écouter mes besoins et les honorer mais pas trop... c'est la gymnastique permanente du hp...faut faire avec...ça n'empêche pas de s'éclater! Aussi accepter et vivre avec toutes ses contradictions ! ses paradoxes, ses doutes, ses envies, ses peurs, ses hésitations (c'est usant d'être incapable de choisir...mettre des mois à prendre une décision qui devrait être spontanée, alors pile ou face) ...La pratique artistique permet d'en jouer et libérer ces chaînes...Au moins avant je m'en foutais davantage, ma mère étant aussi répérée jeune avec des capacités et poussé aux études (à l'époque peu connu) donc ça me semblait "normal" même si ça se voyait à l'école et dans des réussites "brillantes" comme des fiascos monumentaux ...Sortie de secours: enfin l'art m'a aidée à mieux vivre ma différence, ma sensibilité et mes questionnements, 'mon monde" et connaître celui des autres, assouvir ma curiosité et mes valeurs, sans compétition ni but matérialiste..Si tu as besoin de cette "validation", peut-être juste être compris dans ta différence, ta sensibilité et l'acceptation de toi-même 😉 et être aiguillé par un expert, pourquoi ne pas simplement consulter un psychiatre ou psychologue spécialisé et en discuter plus longuement et posément ? Je pense que le problème est inversé et ton hésitation révèlatrice, entre ta perception et celle des autres, dans la confusion et la dépendance, la fusion avec l'autre et l'individualité comme dirait Jung, se reconnaître unique et différent, forcément. Et libre de sa conscience, de ses choix, de sa vie, de créer sa vie (top niveau émancipation). Peut-être as-tu eu une éducation autoritaire trop formative pas assez formatrice? des "il faut être comme ci ", des jugements subjectifs "tu es comme ça.." L'essentiel c'est d'apprendre à s'acceuillir tel qu'on est, te comprendre et t'approprier ta propre authentiticité, pas chercher une énième identité ou reconnaissance dans le regard de l'autre ...Comme le goût d' apprendre et (se) découvrir plutôt que viser la bonne réponse et le résultat attendu au risque d'être un perroquet sans personnailité ni intérêt...D'ailleurs quel intérêt ce test à part enrichir certains psys? Par contre faire un travail personnel et un bout de chemin avec un psy (ou un autre bon thérapeute ) est plus intéressant et utile, aidant...C'est aussi un dévoilement et un chemin de vérité, une réconciliation du moi au soi, d'authenticité et de sincérité, au-délà de toutes les étiquettes et masques qu'on nous donne ou qu'on veut se donner ...C'est davantage bénéfique d'être écouté et compris par quelqu'un d'autre qu'un jugement formel sur le papier, dénué d'écoute et de la richesse de la relation humaine...

Gwenouillele 23 janvier 2024 à 23:35  •   108968

@Hinenao C'était bien un mec qui a sorti ça, l'extrême opposé de moi : mec qui est toujours en mode "cool" comme si rien n'avait vraiment d'importance, après qui on est tjr en train d'attendre pour pouvoir bosser, qui n'a pas vraiment de conscience professionnelle. Je faisais le même boulot que lui alors que j'étais assistante, payée un quart de son salaire. Et quand je dis le même boulot : strictement les mêmes taches que lui. D'ailleurs il avait un bac+2 et moi un bac+3 (en musique, alors que je faisais des analyses inventaire, gestion de démarque inconnue etc...) La seule différence c'est qu'il était au service vente et moi au service administratif. Et que malgré toutes mes capacités, comme je suis incapable de gérer la relation à l'autre (du moins je la gère, et plutôt bien mais pas en entreprise et pas quand elle devient conflictuelle), je suis vouée à rester une personne qui n'évoluera jamais dans sa vie :
- Je suis méga trop honnête
- J'ai quasi aucune théorie de l'esprit cad que je suis quasiment incapable de me rendre compte de l'image que je peux renvoyer, y compris quand j'ai une manière d'agir qui n'est pas appropriée et qui peut donner une mauvaise image de moi
- Comme je ne juge pas du tout les autres sur leur manière d'être malgré ma franchise (qui est mal analysée et comprise ce qui fait que les gens pensent que je les juge en permanence), beaucoup de traits de caractère que les autres trouvent gênants ne me dérangent pas
- Je peux tout à fait voir les défauts d'une personne, les pointer, et pour autant apprécier la personne. Je différencie tout ça alors que la plupart des gens mettent tout dans un unique package
- Je ne sais pas mettre en valeur mon propre travail ce qui fait qu'on s'approprie souvent mes réussites
- Je ne sais pas comment me protéger ce qui fait que quand il y a un conflit en entreprise, bcp de gens savent comment sauver leur peau en tournant les événements de X ou Y manière pour enrober la chose. J'en suis incapable

- Comme j'analyse très bien, je mets souvent en lumière ce qui est en train de se passer, et on finit par me taper dessus pour un problème qui existait déjà et dont je ne suis pas la cause. On tape sur le postier et non sur les personnes à l'origine du problème
- Je ne sais pas poser les limites ce qui fait que la plupart du temps les gens en profitent. Par ex, dans mon ancien boulot je travaillais 3 à 5 fois plus vite qu'une personne lambda (sur le smêmes taches, j'ai calculé plusieurs fois). Comme j'avais fini à l'avance, je passais pour la fille qui ne travaillait jamais, alors qu'à côté de moi les personnes avaient toujours l'air de crouler sous le boulot et étaient beaucoup moins efficaces. Les gens les voyaient comme des bosseuses. Certains en ont profité en faisant exprès de bosser moins vite et en sachant tout à fait que je récupérerais le travail pas fait à leur place

Ce que j'ai appris en entreprise :
- Me forcer à travailler moins efficacement
- Apprendre à ralentir (ça me demande autant d'efforts qu'à une personne qui à 2 de tension d'accélerer)
- Me créer des taches inutiles pour donner l'illusion de bosser
- Laisser les gens se planter quand je sais qu'ils vont se planter car si j'interviens, après je finis par être responsable de leur échec et ça me retombe dessus
- Laisser le travail des autres aux autres (pour sensiblement les mêmes raisons)
- Ne jamais dire qu'on s'ennuie, car ça équivaut à dire que tu ne branles rien
- Ma bosse allait même jusqu'à ne jamais donner de trop bons feedbacks à de bons employés, pour ne pas qu'on vienne les chercher après et qu'elle se retrouve avec des débutants (ce qui est totalement tordu... C'est pour ça que bien que remplaçant ma boss pendant tous ses arrêts et ses congés, je n'ai jamais eu d'avenant. A tous les entretiens annuels on m'a tjr mis 3/5 = correspond aux attentes et non pas 5/5 = dépasse les attentes du postes, alors que je remplaçais ma boss et que j'étais polyvalente sur 4 postes, et donc que je dépassais largement les attentes du poste)

Bref, par moment j'ai l'impression de n'être qu'un ordinateur sur pattes. C'est d'autant plus désolant que mon cerveau à besoin de manger en permanence. J'ai cru que j'allais me frapper la tête contre un mur à mon ancien taff. Je ne supporte pas du tout du tout l'ennui. De toute façon si je ne nourris pas mon cerveau, il va trouver comment se nourrir tout seul à partir de rien. Je ne te fais pas un tableau, c'est pas beau.

Au final je suis bien contente d'être devenue prof, j'ai de quoi me prendre tranquillement la tête, mon cerveau est content.

Seb999le 24 janvier 2024 à 01:02  •   108970

Je me suis retenu de ne pas écrire pour rester dans la matière et c'est loupé.
Je me reconnais sur bien des points énnoncés par gwen dans le même contexte en open space lors de certaines missions.
hiné je ne comprends pas ta réflexion sur le fait que les hommes s'en prennent d'avantage aux femmes dans ce milieu sous prétexte que si ils s'attaquent à un homme aprés reflexion , ils risquent de s'en prendre une dans la tronche? Cela me paraît être un énorme raccourci. J'ai vécu ce genre de situation encore récemment avant mon burn-out , le second dans ma carrière , déjà de trop.. par mon chef qui était un homme , harcèlement moral en publique devant l'équipe sur moi et un autre de mes collègues qui lui en effet n'en branlait pas une mais ce n'ai pas une raison . Pour masquer certaines de ses incompétences en qualité de chef , ce genre de personnes hommes ou femmes s'en prennent à plus faible et naïf qu'eux comme des laches . Et quoi de plus naïf qu'un aspi destabilisé , faisant pourtant de son mieux remuant parfois la boue pour sortir la merde à améliorer. À aucun moments il n'y a eu de risque que je lui explose son écran dans la tête même si je l'ai fortement pensé par moment je me suis décomposé. Je ne parle même pas de cette autre chef d'un autre service féminine pour le coup qui disait bonjour à tout le monde en m'évitant. On m'a reproché avant de me pousser vers la sortie de ne pas manger avec mes collègues , de prendre mes poses seul, eux qui se disent corporate et pour la diversité, mon cul . les 2/5 restant sont juste du relationnel donc tu n'aurais jamais eu 5/5 gwen.

Hinenaole 24 janvier 2024 à 15:53  •   108988

Salut. 🙂

Oh! 😮 Merci @Gwenouille pour te réponse au combien précise. 🙂👍 Et cela va appeler à un long message en retour, bientôt, mais pas aujourd'hui, car je vais être trop short, hélas . Je te garde donc en esprit pour demain, ou après demain. A plus tard.

@seb999
citation :
hiné je ne comprends pas ta réflexion sur le fait que les hommes s'en prennent d'avantage aux femmes dans ce milieu sous prétexte que si ils s'attaquent à un homme aprés reflexion , ils risquent de s'en prendre une dans la tronche? Cela me paraît être un énorme raccourci.

... et, quelque part, tu as raison. Je me suis moi-même fait cette même réflexion à propos de mon propre écrit. Mais c'était bien trop tard pour, et corriger, et rajouter quelque chose. En effet, derrière un volant, en pleine nuit et dans la cambrousse venteuse, c'était plus vraiment le contexte compatible indiqué pour venir écrire, ici. 😅 (ouais, je suis comme ça, je pense à la bande d'Apie, même quand je ne suis pas devant le clavier. On s'quitte jamais... 😚)

Et donc, malgré que mon propos garde du sens, il semble que j'ai fait un transfert très fort de mes propres contextes professionnels, en tant que travailleur, mais aussi en tant que formateur (fin de carrière only), parce que je ne supportais pas justement les piques genrées à l'adresse des supposées "premières de la classe". En tant qu'encadrant, je faisais toujours en sorte que ça s'arrète très vite, si j'en étais témoin, sur le fait. (action qui parfois malheureusement demeurait un pansement sur une jambe de bois puisque, au lieu de m'appuyer, très souvent ma (mes) hiérarchie(s) faisait(ent) soit comme si elle n'avait rien vu, soit confirmait en creux "l'appui" psychologique sur la tête des femmes. Bref...) Et puis comme dit justement, dans mon propos initial, je n'ai pas compté le nombre de fois où, d'un seul coup, l'ambiance de travail s'est tendue entre hommes et que l'un disent à l'autre d'un ton très menaçant, se levant, et commançant à faire tomber l'équipement: "Quoi, qu'est-ce-que tu viens de me dire là? Qu'est-ce-que tu insinues? Répète un peu, et je te mets direct une patate dans ta gueule!!"

Mais, bon, dire que ça se passe toujours comme ça, n'importe où, n'importe comment, non ce n'est pas vrai effectivement. Tout dépend donc du décor et du degré de masculinité exprimé. 🙂


Hiné.

LeZolivele 24 janvier 2024 à 17:41  •   108992

@Gwenouille Tu es vraiment mûre pour te lancer en indépendant, alors... plus de compte à rendre !
Et pour avoir rencontré ce genre de situation, avec les mêmes effets, rien d'autre à ajouter.
Parfois, le monde de l'entreprise se contente juste d'être médiocre, sans plus, afin d'assurer le minimum syndical...
On n'est pas fait pour ça !

Hinenaole 24 janvier 2024 à 23:10  •   109010

Du coup, j'ai tellement écrit de bêtises que j'ai outrepassé un véritable appel à réponse. 😅

@zozotte.
citation :
Et puis,et puis, un conseil par-ci,une recommandation par la.
Ça a donc suivi son chemin,et les tests ont étés faits.

Perso, c'est ma mère qui a pris la décision. (et à noter que mon père est surement un HP aussi, mais lui, il s'est complètement construit sans cet appui. D'ailleurs, les psys, il ne les a jamais aimé. Souvent à les considérer comme des farfouilleurs de cerveaux et génératreur d'emmerdes. Et à noter aussi que si moi j'ai un instinct de survie très fort, j'ose même pas parler de celui de mon père. 😱 Si je puisse être un roc face aux tempête de la vie. Lui c'est carrément un titan. Bref, à la maiosn, je n'ai pas eu qu'un modèle d'où m'inspirer, j'eu aussi plus rude que moi contre qui me "briser") Mais bref, je disais, en l'absence d'intéret de mon père, c'est ma mère qui s'est collé à la tache de me trouver un psy, notamment parce que tant de fois, je lui ai fait honte par mes comportements pas appropriés pour mon âge et ses attentes. (Ou, quand tu es parent et que tu rêves d'avoir un enfant comme ci ou comme ça et qu'à la place, tu as un ... machin ... dont tu ne sais pas comment t'en dermerder au quotidien et que tu en souffre intérieurement un peu.) bon depuis, tout s'est réaligné, tout s'est lissé. qu'on se rassure. Et notre relation parent-enfant est nettement différente. La preuve, je les ai au moins une fois par semaine au téléphone, et on est plutôt des vrais bavards dans la famille! 😅 Mais bon, bref....

citation :
Sommes nous des mauvais parents ou des bons ?

Mes parents, de leur côté n'ont également jamais su répondre à cette question. Donc, si ça peut te rassurer...... 😉

citation :
En tout les cas,il a donc les résultats à sa disposition, s'il le souhaite ou pas,et c'est à lui d'en faire ce qu'il souhaite.

Perso, le bilande mes résultats est quelque part à la maison, chez mes reups. Pour l'instant, ça a l'air juste perdu dans des papiers, rangés dans d'autres papiers, et sinon bien rangés dans des papiers encore, eux-mêmes savamment classés dans des sous-archives de papiers. Bref, évidemment je ne leur souhaite pas de "partir" tôt, mais normalement un jour, quand tout ça 'me reviendra', je devrais pouvoir remettre la main dessus. Pourl'instant, ce n'est pas ce qui prime (mais ouais quand-même j'aimerais bien remettre un jour la main dessus.) [je me souvioens encore de la forme de la feuille et de l'entête, avec un filet en double couleur bleu et rouge. pourquoi? je ne sais pas par contre. Juste, je m'en souviens.]

NB: Mes parent, c'est pas des bordéliques. Nan, c'est même plutôt tout l'inverse. Limite des archivistes. 😱

citation :
On lui donne les clés qu'il souhaite s'il le souhaite,et pour ça il fallait bien les faire ces tests finalement.

Les clés, perso, je les ai eu avec le psy qui m'a fait passer les tests et qui a continué de me suivre, ensuite. Lui et moi, on a encore eu un parcurs commun durant un an, à son cabinet de ville. Puis après, j'ai grandi, me suis éloigné et il est reparti au Brésil. Je lui dois d'ailleurs des tas de réponses durant nos séances sur sa propre culture initiale, [et pourquoi ci ? Et pourquoi ça ? Et pourquoi vous ? Et pourquoi ? Et pourquoi? ... ] et j'ai ensuite toujours eu un intéret pour son pays d'origine. comme une tendresse. A présent, il doit se faire bien vieux, je présume... 🤔

citation :
Tu l'as mal vécu de ton côté alors Hinné?

Bah en fait, justement. C'est ça qu'il faut bien comprendre. Je ne l'ai pas vécu. Je n'ai rien vécu. Nn matin ouun après-midi, je suis arrivé avec l'un de mes parents à une séance de spy(chologie) et on m'a dit "Aujourd'hui, ça va être différent. tu vas passer une série de tests, et ça va être comme un jeu. Tu vas voir!" Bref, j'ai rien demandé, j'ai rien voulu. Mais, j'ai vite compris et tout obtenu. Et c'est pour ça que je dis que j'ai reçu les réponses sans avoir eu besoin des questions. Du coup, mon approche de la douance a été toute autre que celle des personnes qui se retrouvent longtemps face à un "trou", "un angle mort". Et, en faisant partie de site HP depuis vingt ans également, oui, j'ai fini par noter une différence fondamentale: Il y a bien deux profils HP distincts quant à savoir si tu as grandi avec les questions sans les réponses ou l'inverse. Bref, je crois que c'est fondamental de ce que je suis et du positif de ce que j'en vis.

citation :
J'espère que ça se passera bien pour lui bien sur, merci pour ton témoignage Hinné.

Toujours dispo pour toi, poto. 😉


(envoyé sans correction, attention, il ya à tous les coups des fautes d'orthographes et mots qui manquent. Post écrit très vite en moins de 2 minutes. parce qu'il va falloir que j'éteingne vite le PC. Désolé.)

Des bises.
Hiné.

zozottele 25 janvier 2024 à 07:21  •   109013

citation :
Bref, je crois que c'est fondamental de ce que je suis et du positif de ce que j'en vis.


@Hinenao,sache que je voulais t'envoyer un MP,et puis ceci et puis cela,je ne l'avais pas encore envoyé.
Merci pour ton message,et cette phrase donc.
Ça fait plusieurs fois que je dis qu'il faut que je freine un peu le forum,mais qu'est ce que vous voulez, c'est que vous êtes attachants ici!

Gwenouillele 29 janvier 2024 à 15:13  •   109175

@LeZolive Je ne suis absolument pas faite pour être indépendante, j'ai trop de moments de surcharge. J'ai besoin approximativement d'une heure de repos par heure de travail. Du coup tous les soirs j'ai du mal à me coucher avant 2h du mat alors que je me relève à 7h derrière. J'ai des gros moments de "down", avec des dépressions à répétitions et des phases où je bosse comme une dingue. Se pose la possible question d'une légère bipolarité au vu du terrain psy de ma famille (schizophrénie à tendance paranoiaque chez ma tante, handicapée à + de 80%, et bipolarité détectée chez ma soeur qui a tenté y'a qq mois le lithium, et ça fonctionne puisqu'elle a pu arrêter les anti-dépresseurs. Donc oui, je me pose réellement la question), ce qui fait que j'ai des phases de surconnexion où plus rien ne m'arrête et d'autres où je broie du noir H24 pendant des mois :') On va dire que je suis à la limite, que je me rends compte de mon instabilité, que je ne suis absolument pas violente donc ma personnalité aide, et que je suis toujours lucide donc je ne me médicamente pas par choix. La contrepartie c'est qu'il faut que je fasse avec, en ne sachant jamais dans quel état je serai le lendemain. Certains jours je ne me rends même plus compte quand on me parle ^^' Je te laisse imaginer, ça fait 3 ans que je suis à 5/6h de sommeil par nuit. Et encore, j'arrive mtn à dormir d'une traite. Je dors sur un lit de camp car sensoriellement le lit je ne peux plus. J'ai des soucis de régulation de température la nuit qui me pourrissent la vie. Du genre je ne peux pas dormir sans chaussette, je ne peux pas dormir avec X pyjama, et ça peut me pourir toute la nuit. J'ai aussi besoin d'un silence absolu car hypervigilante (misophonie) :(

Pour avoir tenté les anti-anxiolitiques et combien je me sens bien avec, heureusement que je tiens super bien la fatigue car je suis une personne qui devrait probablement être médicamentée à vie. Et mtn je me fais sincèrement du souci sur mon avenir. Vu certains problème, j'ai peur de finir avec alzeimer (des cas dans ma famille) ou un AVC, car je dors vraiment trop peu. Mon mari est lui aussi inquiet au vu de mes difficultés de sommeil.

J'ai passé le test étant jeune et à l'époque, la psy était totalement débile. J'ai pas fait compliqué, parce que j'étais déjà mortifer de devoir passer un coup de tel. J'ai pris la première psy que j'ai trouvé et un des prix les moins chers pour les tests. La psy était franchement débile, aussi et surtout parce qu'elle était déjà sceptique en m'ayant vu entrer dans sa salle. Elle m'a demandé pourquoi je voulais passer des tests : "pour faire joli et avoir de quoi tapisser ma chambre, bien sûr !"

Y'avait des travaux sous la fenêtre, un tractopelle qui creusait. Je lui ai dit que je n'arrivais pas à me concentrer. Elle m'a rep : "ne vous inquiétez pas, tout ça est prévu dans les test". Bah non sale crûche, sinon on passerait tous les tests avec un tractopelle derrière sa porte. Le tractopelle n'est pas prévu. Idem, je me demande si je suis censée me souvenir avec autant de précisions une scène vécue il y a maintenant 18 ans.

J'ai par ailleurs passé les test dans un brouillard mental incommensurable : dépression suite à de nombreux melt-down (environ 3 par semaine à l'époque) et un burn-out vraiment violent (un matin, je n'ai tout simplement pas réussi à sortir physiquement de mon lit, c'est comme si tous les tendons de mon corps s'étaient relâchés. J'ai eu pendant des mois des vertiges, l'impression de mourir en étant vivante, des fourmis dans toutes les parties de mon corps. Je ne pouvais plus conduire car je n'arrivais plus à tenir ma tête avec les muscles de mon cou. J'étais obligée de la repousser avec une main contre le repose-tête et de conduire avec l'autre), et mtn je sais que j'étais partiellement en crise dissociative ce jour-là. Ca m'a tjr questionné. Crise de déréalisation/dépersonnalisation due au stress.

J'ai aussi envie de repasser les test car j'étais à la limite d'âge : j'ai passé les test adultes alors qu'il m'était recommandé d'attendre car trop jeune pour les tests adultes et trop vieille pour les tests enfant.
J'aimerais aussi avoir en face de moi un vrai psy qui sache analyser et voir ce qu'il en est sur le versant mémoire et synesthésie. Et je sais qu'il y a des tests auxquels j'ai échoué non pas parce que je n'en étais pas capable, mais à cause de mon état. Et d'autres parce que je n'ai pas compris la consigne (psy de merde). Ca aurait dû lui mettre la puce à l'oreille. Je précise que mes tests étaient positifs pour le HP, malgré des grands écarts de plus de 30 points entre items (possiblement légère dyslexie bien compensée/légère dysphasie bien compensée).

Bref, j'aimerais les repasser au regard de points plus spécifiques, aussi parce que j'ai perdu mon compte rendu (baclé et merdique, soit dit en passant).
Quelqu'un y a déjà songé ? a déjà testé ?

LeZolivele 29 janvier 2024 à 17:20  •   109177

@Gwenouille je comprends, et en effet ça ne doit pas être simple...
Du coup, passer par la MDPH me semble juste une réponse potentielle due à l'ensemble de tes soucis, mais il te faudra faire le long parcours via les CRA, bon courage...
Je viens de voir que nous n'étions pas bien loin l'un de l'autre, mais je ne peux te conseiller de psy, je me suis installé dans la région bien trop récemment !
Mais je comprends également que ta plus grosse qualité en devient ton plus grand talon d'Achille : ta lucidité.
Elle te montre tout ce que tu n'es pas censée voir, comprendre, vivre.
J'espère que tu resteras forte comme tu es, peut-être à même de dompter un peu mieux tout ça...

Gwenouillele 29 janvier 2024 à 22:19  •   109183

@LeZolive Je suis déjà diag TSA et j'ai déjà une RQTH ^^ Et oui la lucidité est un souci car je reste très pragmatique même en dépression donc les médecins me regardent toujours bizarrement, ils ne comprennent pas comment je peux être aussi lucide en broyant autant du noir et en pleurant toutes les larmes de mon corps ^^' Normalement quand t'es en dépression t'es censé être prêt à te jeter d'un pont lol. Moi je sais que je vais mal, je sais que ça va passer et j'ai pas envie de me jeter d'un pont car j'aime bien la vie malgré tout... Faut juste attendre que ça passe... ? Donc je rumine non stop et j'enchaine les crises en attendant ^^' Mais là ça va, je suis dans une période up :)

LeZolivele 30 janvier 2024 à 10:09  •   109193

@Gwenouille => Un big up à ton mari pour qui ça ne doit pas être simple non plus tous les jours !

Gwenouillele 31 janvier 2024 à 22:09  •   109319

@LeZolive hahahahahahahahahahahaaaaaaaaaaaaaaa Je suis quand même plus soft que lui :p Il me reproche juste mon visage inexpressif, mon manque de réaction à certaines situations. Le fait que jamais rien ne soit grave ^^' XD

LeZolivele 02 février 2024 à 10:26  •   109406

@Gwenouille 😂 😂 😂
La routine, quoi...

Hinenaole 07 février 2024 à 22:14  •   109613

--- --- --- --- ---
Hello. Rassemblement de 3 parties de textes distinctes sur le même sujet, et écrites offline avant et après le "covid de la semaine".

J'avais promis une réponse, bah je m'y tiens, même si ça me coûte de ne pas être au lit, là. 😅 Par contre ça fait 10 jours que je me ressasse auditivement des fragments de phrases en tête. Puissance de la mémoire visuelle et auto-auditive for ever. Bref, je vais être bien content de poser enfin ces mots là, ici, sur ce topic, et ainsi les vider de ma RAM mentale.
--- --- --- --- ---

Salut @Gwenouille. 🙂

Comme promis, je te fais la longue réponse que j'estime être utile de faire, cependant, j'espère que tu me pardonneras le saucissonnage de ton post initial, parce que, même si je vais tenter de faire court à chaque fois, il y a quand-même des terrains nombreux où on puisse avoir des points communs, même si pas de la même nature intellectuelle apparemment, tous deux. A comprendre par là que, si j'avais à produire un parallèle imagé, tu sois davantage "feu" et moi "terre". (du moins, c'est ce que ma nature tellurique, et propice aux colères, m'indique. 😋)

citation :
Gwenouille a dit: "C'était bien un mec qui a sorti ça, l'extrême opposé de moi : mec qui est toujours en mode "cool" comme si rien n'avait vraiment d'importance, après qui on est tjr en train d'attendre pour pouvoir bosser, qui n'a pas vraiment de conscience professionnelle.

Ah le faux cool de service! 😄 Je me le suis fadé lui aussi. Cela arrive même que ce soit ce genre d'inconséquent qui devienne parfois la référence indiquée à suivre. Et là, on n'est pas dans le caca quand le travail doit s'accomplir obligatoirement en équipe. 😅

citation :
Gwenouille a dit: "Je faisais le même boulot que lui alors que j'étais assistante, payée un quart de son salaire."

Je faisais le même boulot que lui, aussi, mais j'étais payé à la fois en argent et en coups de poings dans la gueule. Mais, au moins, j'ai eu une chance folle à côté. Comme je ne suis pas bien beau et que je ne suis pas une nana, il m'a au moins évité le harcèlement sexuel. C'est déjà ça! (Certaines de mes jeunes collègues, par contre, non, hélas. 🥴)

citation :
Gwenouille a dit: "Et quand je dis le même boulot : strictement les mêmes taches que lui. D'ailleurs il avait un bac+2 et moi un bac+3 (en musique, alors que je faisais des analyses inventaire, gestion de démarque inconnue etc...) La seule différence c'est qu'il était au service vente et moi au service administratif."

Justement, c'est pour cela que j'ai tiqué et que je suis parti, dans mon post (oui, peut-être un peu exagérément en généralisant un poil [de barbe?] 😅) vers l'idée que cela puisse être à mettre en relation avec une forme de sexisme, de misogynie 'ordinaire'.

citation :
Gwenouille a dit: "- Je suis méga trop honnête"

J'ai appris finalement souvent à planter grave mon employeur pour servir la mission qu'il me confiait tout les jours. Sans quoi, lui-même, indirectement, m'empêchait de travailler. Truc de dingue! D'ailleurs, ce qui m'a toujours sauvé la mise, c'est que - sans donner dans une quelconque flagornerie, ou de l'auto-satisfaction, mais c'est utile de le préciser pour le sujet - c'est que mes collègues formé(e)s par mes soins m'ont toujours défendu. Souvent défendus d'ailleurs contre le "cool guy" qui lui, était aussi un manipulateur de première. Bref, il a donc fallut être un peu 'schizophrène' sur ce coup là. C'est à dire, être fourbe vis-à-vis de la hiérarchie, mais toujours profondément honnête en regard de la mission. Et des fois, je ne savais plus trop où j'en étais tellement l'orga quotidienne tenait de la machine à laver sur mode essorage. Heureusement que cela a fini par se terminer un jour. Ouf.

citation :
Gwenouille a dit: "- J'ai quasi aucune théorie de l'esprit cad que je suis quasiment incapable de me rendre compte de l'image que je peux renvoyer, y compris quand j'ai une manière d'agir qui n'est pas appropriée et qui peut donner une mauvaise image de moi"

Souvent dans "l'action", j'ai finalement fini par faire l'impasse sur les formes de ma représentation, aussi. Et cela a eu effectivement le désagréable effet de me desservir progressivement. Par contre, et paradoxalement, j'économisais également de l'énergie et j'améliorais mon efficacité sur le terrain, soit pour être au service de ma mission, soit être au service de mes élèves par le truchement de la formation.

Bref, je reste encore aujourd'hui sur un sentiment étrange et partagé. Aurais-je finalement du prendre soin de ma représentativité ou bien tenir les objectifs professionnels? Si je l'avais fait, certes, j'y aurais gagné en égards et aurais acquis un cercle bien plus conséquent de contacts et de soutiens dans les moments de "guerre". En cas de coups durs, ça n'aurait pas été négligeable. Et des coups durs (ou tordus), ce n'était pas rare que ça pleuve... Mais en ne l'ayant pas fait, j'ai pu gardé aussi l'esprit clair sur mes devoirs techniques, ma probité, et aussi étonnamment sur une certaine liberté de franc-tireur. Car quitte à devoir être seul, pas très aimé, autant être aussi un rendre-dedans. Et ça, pendant bien 10 ans sur les 17 années de carrière, je ne m'en suis pas privé!! 🤘😄

citation :
Gwenouille a dit: "- Je peux tout à fait voir les défauts d'une personne, les pointer, et pour autant apprécier la personne. Je différencie tout ça alors que la plupart des gens mettent tout dans un unique package"

Rhalala! 😅 Faut pas écrire des choses comme ça. Ça me rappelle trop mon ancien binôme. Des fois, de l'extérieur, c'était presque marrant voir. Efficace au travail, même en communiquant à demi-mot, et également en perpétuelle dispute comme si on était un vieux couple qui se prenait le chou pour savoir qui range la vaisselle le mieux dans le placard. D'ailleurs, platoniquement, on était comme un couple puisqu'on passait bien trois quarts de notre temps ensemble et seulement le restant avec nos épouses et compagnes respectives. Pas facile, pour ces 'dames' de vivre avec Starsky* et Hutch*. Parce que l'autre est toujours là, au détour d'un sujet de conversation qui touche le quotidien, les prises d'horaires, alors même qu'on puisse râler contre lui en même temps à cause, justement, de son imperfection caractérielle chronique.

* Spoiler (cliquer pour lire)
Petite anecdote marrante: C'est comme cela qu'on s'est fait surnommer, un temps. Pour de vrai.

Il était David Starsky, parce qu'il avait peu ou prou les mêmes goûts vestimentaires décontractés, façon vieille école, old style. Et puis, son physique méditerranéen lui avait toujours conféré également une chevelure généreuse, haute, brune et drue. Typiquement comme celle de Paul Michael Glaser. Quant-à moi, un peu par défaut, me revenaient les attributs de Kenneth Hutchinson puisque je me réservais plutôt les bagnoles "pourries", disgracieuses, en répétant souvent les matins de panne: "Non mais tu vas voir. T'inquiète pas. Ça, c'est un petit problème de rien du tout. Ça va démarrer! Ça va démarrer! Mais va falloir quand-même que tu me raccompagnes à la maison. J'ai un double fonctionnel de la pièce, mais c'est chez moi..."

Et pour servir l'anecdote dans l'anecdote, nous comparer à ce duo célèbre avait été initialement jeté dans l'arène pour chercher à nous blesser, nous humilier, même à nous faire passer pour des total hasbeens! Alors que, pour nous, bien au contraire, fans depuis l'enfance des deux compères à la Gran Torino bodybuildée, et connaissant encore de mémoire pas mal de bouts d'épisodes, c'était plutôt une référence honorifique qui nous rendait comparativement fiers. Bref, finalement, à la grande surprise de ceux qui avaient décidé de nous atteindre moralement pour envisager de nous saper, cela a plutôt vite rebooster notre entente quelque peu disloquée, nos psychologies aussi et nous acceptions alors sans difficulté cette filiation toute symbolique avec les dites-personnes de la série TV.

Merci donc Starsky, merci Hutch. Vous avez été des modèles et aussi psychologiquement nos sauveurs. 💙 💙


citation :
Gwenouille a dit: "- Je ne sais pas mettre en valeur mon propre travail ce qui fait qu'on s'approprie souvent mes réussites"

Au début, je l'ai fait aussi. Et même en le sachant pertinemment, j'ai continué à le faire un temps. Puis un jour, je me suis lassé, car on ne peut pas être copié, accaparé, doublé et à la fois sanctionné par ces mêmes personnes. Alors, je les ai sanctionné à mon tour, en retour. Pour ça, rien de plus simple. Il suffisait juste de ne plus faire ce qui était convoitable. Ah! On peut dire que cela a très vite changé la géométrie de travail. Mais s'ils avaient été un peu moins idiots, sans sanction, peut-être bien que j'aurais continué à laisser faire, à me laisser vampiriser. Parce qu'on n'emporte pas toujours les succès dans sa tombe aussi. Juste des fois n'est utile à l'esprit que le sentiment désincarné et probe d'avoir bien fait son job. Pas plus... Et on laisse la couronne des lauriers victorieux à d'autres. De toute les façons, comme les autres plantes célébrantes, les lauriers, ça fane aussi inexorablement, avec le temps...

citation :
Gwenouille a dit: "- Je ne sais pas comment me protéger ce qui fait que quand il y a un conflit en entreprise, bcp de gens savent comment sauver leur peau en tournant les événements de X ou Y manière pour enrober la chose. J'en suis incapable"

Autre technique pour ma part. En premier, j'ai d'abord utilisé des méthodes agressives afin de ne pas laisser un pied d'avantage, dans le roulement du feu de la bagarre quotidienne. Puis ensuite, j'ai changé le fusil d'épaule pour y préférer de la profonde indifférence, à la limite de la requête d'invisibilité. En plus d'être incroyablement économique en ressources psychologiques, je ne soupçonnais pas alors l'incroyable effet de levier que cela pouvait procurer. Puis enfin, j'ai tenté de mettre un peu plus d'expertise dans cette 'manoeuvre', en cumulant les désagréments qui sont devenus plus tard des expériences positives, [devise personnelle: "toujours faire du poison son propre sang et accaparer la puissance de la toxine."] même si j'avoue que dans mon ex-parcours professionnel, je m'y suis pris un peu trop tard. M'enfin quand-même, métaphoriquement, quel pied quand on arrive sans presque plus d'effort à clouer le bec de celui ou celle qui, bien que vous sachant pertinemment déshydraté et ayant traversé le désert brûlant, vous voit repousser sur la table l'unique verre d'eau proposé en échange d'une idée malhonnête pour tenter de vous acheter. C'est aussi comme ça qu'on puisse découvrir des moyens de "s'abreuver" autrement, à d'autres sources, sans que ça se sache, ce qui vous rend alors insensible à toute forme d'emprise ou de corruption. Et, au final, pour moi, c'est aussi le sacré point de départ d'un sentiment important qui m'occupe à présent assez souvent l'esprit. C'est à dire comment finir par verser définitivement dans la non-violence. Ça, je ne pense pas que mes anciens collègues l'eussent même un jour soupçonné, chez moi.

citation :
Gwenouille a dit: "- Comme j'analyse très bien, je mets souvent en lumière ce qui est en train de se passer, et on finit par me taper dessus pour un problème qui existait déjà et dont je ne suis pas la cause. On tape sur le postier et non sur les personnes à l'origine du problème"

Avec l'indifférence et un mental en fer forgé, les coups qui tombent ne deviennent alors que des petits grêlons sur une carrosserie. Seuls sous l'impact, la feuille d'arbre se déchirera, et la chenille se noiera dans la flaque, mais tout ce qui est enclume et rocher perdurera sans peine jusqu'au retour du soleil. La chose qui pourrait encore nous atteindre pourrait être l'ennui. Mais pour ça, il faudrait alors ne pas avoir le cerveau qu'on a... 😄

citation :
Gwenouille a dit: "- Je ne sais pas poser les limites ce qui fait que la plupart du temps les gens en profitent. Par ex, dans mon ancien boulot je travaillais 3 à 5 fois plus vite qu'une personne lambda (sur les mêmes taches, j'ai calculé plusieurs fois). Comme j'avais fini à l'avance, je passais pour la fille qui ne travaillait jamais, alors qu'à côté de moi les personnes avaient toujours l'air de crouler sous le boulot et étaient beaucoup moins efficaces."

Qu'est ce que j'aurais adoré travailler avec toi! Pro-active, réactive, efficace, affûtée, sensible et sensitive aux paramètres en temps réel. Et même si je l'ai compris, la charge d'un boulet psychologique te heurte souvent dans tes prérogatives et ton contexte privé, j'irais même jusqu'à dire que si j'avais été Florent Pagny, "je t'aurais voulu dans mon équipe", parce que, puisque tu es toujours over-lucide, (même plus que moi sur peut-être bien des points, je crois) pas besoin de te driver pour que tu puisses corriger tes propres défauts de tir, tes propres écarts de trajectoire. En effet, du fait que tu as visiblement le programme correctif déjà embarqué en toi, alors, il vaut mieux donner beaucoup de champ à une personnalité comme la tienne, et lui offrir en soutien juste que quelques lignes directrices, ou des points d'arrivée. Les mêmes qu'on puisse d'ailleurs s'appliquer à soi-même, au travail en tant que formateur, encadrant et collègue remplaçant (car quand on forme, on devient instantanément le second de son second. Mentor et serviteur tout à la fois pour servir l'efficacité du terrain, l'équipe également, et la communication horizontale aussi.) Et, plus autour le cercle de liberté est vaste, et plus tu puisses être capable de prouesse, j'en suis quasiment sûr. Bref, vraiment, toute "fofolle" que tu te sentes être parfois au naturel, mi-ordinateur, mi-dingue, j'aurais vraiment aimé bosser avec toi. Je dirais même que le travail n'aurait sans doute pas été du travail. (comprendre par là que, quand tout fonctionne, alors, on peut redescendre facilement d'un grand gap, en matière de stress professionnel. Et les relations humaines y gagnent.)

citation :
Gwenouille a dit:
"Ce que j'ai appris en entreprise :
[...]
- Laisser les gens se planter quand je sais qu'ils vont se planter car si j'interviens, après je finis par être responsable de leur échec et ça me retombe dessus"

J'ai usé un temps de cette technique, puis ensuite, j'ai agit autrement. (toujours dans le but de chercher à être plus vertueux en matière d'économie d'énergie mentale) Donc, ce fut plutôt: laisser les gens se planter et repasser derrière eux clandestinement. Et j'avoue que j'ai dû déployer plus d'efforts à rester dans l'action invisible que de me lancer dans des post-corrections discrètes. 😅

citation :
Gwenouille a dit: "- Laisser le travail des autres aux autres (pour sensiblement les mêmes raisons)"

Pour sensiblement les mêmes raisons aussi, s'auto-corriger dans son tempérament à ne corriger que les erreurs qui, par anticipation profonde, vont avoir ultérieurement des conséquences graves. Si autrement ce n'était pas le cas, alors il fallait accepter vis-à-vis de soi-même de lâcher prise... et advienne que pourra. Au final, je crois que j'ai dû regretter juste une ou deux fois cette forme de navigation plus à vue, mais guère plus. De toutes les façons, même mal alignée, même pas bien barrée du tout (du terme marin "barrer"), la barque ne s'écrasait plus à 100% de temps contre les récifs. C'était déjà très bien! 😄👍

citation :
Gwenouille a dit: "- Ne jamais dire qu'on s'ennuie, car ça équivaut à dire que tu ne branles rien"

Métaphore toujours. Toujours refuser le verre d'eau tendu contre perfides négociations. En tous cas, il pleut toujours au moins une fois par an dans tous les déserts du monde. Devenu invulnérable aux malaises et même aux crampes, il suffit alors de laissez la courte mousson arriver, puis de se placer sous la gouttière, en angle de toiture, bouche ouverte. Et finalement durant le laps de temps, pour aider à tenir mieux encore, rien n'interdit non plus de se lancer dans la contemplation même de l'eau captive qui s'échappe en une lente évaporation du verre. Des fois, rien que ça, ça peut occuper l'esprit des journées entières... 😄

citation :
Gwenouille a dit: "C'est pour ça que bien que remplaçant ma boss pendant tous ses arrêts et ses congés, je n'ai jamais eu d'avenant."

Idem, mais moi je remplaçais mon boss tous les midis. Hey, il fallait bien lui laisser du temps pour sucer discrètement des bonbons pour parvenir à cacher ses ivresses quotidiennes manifestes. Alors, il disparaissait, et moi je restais. Sublime effet Magie-Majax! 🤩 ... 😄

citation :
Gwenouille a dit: "J'ai cru que j'allais me frapper la tête contre un mur à mon ancien taff. Je ne supporte pas du tout du tout l'ennui."

Perso, j'ai fini par trouver de la vertu à l'ennui. Vraiment. Et dans ma situation actuelle, dans ce tout autre métier, j'aime bien des fois quand ça se présente comme ça. Si le temps est beau, alors je sors au jardin et je m'en vais me caler sur le temps intime de mes arbres. 💚

citation :
Gwenouille a dit: "De toute façon si je ne nourris pas mon cerveau, il va trouver comment se nourrir tout seul à partir de rien. Je ne te fais pas un tableau, c'est pas beau."

Idem. Fut un temps, ils m'avaient filé juste une chaise cassée, un minuscule bureau grinçant et une lampe un peu sale et moche. Au final, j'ai foutu le bureau à l'envers, je l'ai entièrement révisé. La lampe a été nettoyée, elle paraissait comme neuf et ensuite j'ai pris un stylo bic, un paquet de feuilles A4 à la poubelle et seulement écrites d'un côté. Du coup, quelques semaines plus tard, je tenais le synopsis complet d'un roman de SF que je n'ai volontairement toujours pas écrit à ce jour, parce que simplement, je le garde pour le futur, avec possiblement mes propres illustrations en pages intermédiaires. Quand à la chaise cassée, celle-ci remercie bien quand on pense à elle. Elle va mieux, et je suis actuellement à cette présente minute, le cul dessus! 😋 Rétrospectivement, elle a finalement duré bien plus longtemps que les matériels neufs envisagés à l'époque et dont je n'avais pas été listé lors dans l'ordre de commande. Z'en voulais plus? Alors, je l'ai adopté. Pour la vie!

citation :
Gwenouille a dit: "@-LeZolive Je ne suis absolument pas faite pour être indépendante, j'ai trop de moments de surcharge."

... et c'était le sujet que je voulais justement soulever quand pote @LeZolive est intervenu. Mais précisément, je ne m'apprètais pas à m'aligner comme lui. Car au contraire, je voulais souligner que de devenir indépendant(e), ça peut être full satisfaisant chez les HP, comme ça peut aussi embrouiller grave les pinceaux. Pour ça, pour se sentir à l'aise dans son auto-complètude socio-professionnelle, il y a des choses à bien savoir qui sont, par exemple, de connaître comment tenir un cap, malgré les appels perpétuels à toujours vouloir dériver vers des trucs funs. Bref, se tenir à une trajectoire tout en laissant un peu de mou, c'est pas toujours si facile. Se donner assez de pseudo-proscratination quotidienne, qui ventile bien l'esprit sans se nuire sur quelques autres plans multiples, ça demande de l'endurance, et ça, ça peut devenir plus difficile à gérer concrètement au quotidien que juste l'expression de ses savoir-faire.

Bref, perso, j'y suis confronté un peu tous les jours et heureusement que pour ça, avoir servi étroitement une mission de sécurité (tout pompeux et "bidas" que le terme puisse paraître), ça m'a bien aidé. Les réflexes élémentaires sont toujours là, et mon soin carré de l'orga fait donc office de rails faciles à suivre pour savoir toujours où j'en suis. Bref, même "à la maison", c'est pas parfait, mais ça permet de tenir sur sa tête quasiment toute les casquettes entrepreneuriales simultanément sans avoir peur de se planter grave. En tous cas, perso, j'ai même dès le départ envisagé une idée assez folle: imaginer une entreprise qui pourrait ne même pas avoir besoin de clientèle, et encore une fois, c'est à la sécu que je dois cette approche salvatrice, pas à mes quelconques talents graphiques.

Bref, pour se lancer dans l'aventure, faut pas trop être aérien/ne. Ou alors faut savoir se laisser attacher à un gros caillou pour se relier toujours au sol. Lestage fort utile.



... Bon voilà, j'ai fait "court". 😉

(et je n'ai encore parlé que de moi et de ma foutue Sécu. 😅 😊)

En tous les cas, si ça peut aider du monde qui passe par là et qui se demande comment se positionner par rapport au beau miroir "Gwenouille", autant se servir du faux angle proposé par le miroir "Hiné". Entre les deux, il devrait y avoir éventuellement des trucs à choper. 😉


Bise.
Hiné.

LeZolivele 08 février 2024 à 12:54  •   109629

@Hinenao 😘
Et il est évident qu'il n'y a que des traces de pistes, des ébauches de solution, des introductions de début, et j'en passe...
(seul, c'est vrai que c'est pas facile tous les jours, mais ne pas avoir à rendre de compte à un p'tit chef à la con, ça n'a pas de prix, le choix d'être pauvre mais liiiiiiiiiibre ! 😋 )

Hinenaole 08 février 2024 à 15:28  •   109634

😄

citation :
@LeZolive a dit: "mais ne pas avoir à rendre de compte à un p'tit chef à la con"

En fait, le problème n'est jamais de rendre des comptes. Le/la chef/fe est là pour soit coordonner par une vision globale, soit aménager un peu individuellement les actions de chacun(e) quand il y a des changements de cap technique à opérer. Donc, chef/fe normalement, ça devrait être un poste plutôt humainement inspirant quand on a à coeur d'être agrégateur/trice des compétences de ses autres colaborateurs/trices, c'est à dire ses subalternes.

Mais, exact!, question de culture de la suprématie supposée des gens de bureaux sur les gens de terrain [ou la même pour chacun dans sa bulle de bureau ou de terrain, puisque ça existe aussi], les intitulés de ces postes là finissent toujour par agir comme de puissants aimants gravitationnels sur les personnes désireuses d'exercer une quelconque forme de pouvoir, dans la vie en général. Et comme ils/elles sont suffisamment mâlin ou mâline pour se donner socialement le style qui faut pour se faire recruter, eh bien c'est comme ça que toujours les loups entrent dans la place pour dévorer les poules.

Bref, si peut-être un jour ce faisceau de valeurs au travail bascule dans un paradigme inverse [ > "Moi vouloir commander!" = "Bouh, t'as trop l'melon. Dégage, t'es que d'la loose!" 😂] peut-être qu'une future génération d'employé(e)s pourrait s'interroger sur ces expressions anciennes des grand-parents qui énonçaient justement parfois "p'tit chef" dans leur structure de phrase. Car rien que déjà "petit" sans "con", c'est franchement pas glorieux.

Mais comme dit plus haut, les petits chefs, s'il y a bien un truc qu'ils ne supportent pas et qui leur coupe systématiquement l'herbe sous le pied, c'est de leur opposer de l'indifférence totale, car les invisibiliser au quotidien, c'est franchement pire pour leur marge de manoeuvre que de commencer à s'engueuler avec eux/elles. Pas de levier mental, pas de prise sur l'individu. (d'une certaine manière, c'est un peu comme faire de l'esquive à longue distance dans du self-defense)


A plus tard. 😉

Philibertle 10 février 2024 à 14:02  •   109738

Pour revenir à la question initiale, google (sachant maintenant que j'ai fait une recherche sur hpi et que je viens sur apie-people) m'a proposé cet article :
https://www.sudouest.fr/politique/education/surdoue-precoce-hpi-que-signifie-reellement-le-haut-potentiel-intellectuel-18456778.php
citation :
A en croire la multiplication des ressources, témoignages et services sur le sujet ces dernières années, les personnes à "haut potentiel intellectuel" (HPI) seraient légion dans la société, des bancs de l'école aux effectifs des entreprises. Pourtant, le nombre d'individus réellement dotés d'un QI très supérieur à la moyenne est faible : moins de 2,5% de la population, soit un peu plus de 1,3 millions de Français.

Donc, j'en déduirais que sans élément de mesure objectif (on peut bien sûr discuter de la pertinence des outils pour mesurer), on ne peut pas se dire hpi.

Etoilele 10 février 2024 à 15:31  •   109744

De toute évidence, le WIAS IV (je ne sais pas encore ce que contient le WAIS V mais peut être est-il un peu plus pertinent) ne mesure pas le potentiel car une bonne partie du test se base sur de la culture générale. Ce qui à mon sens n'a rien à voir avec le fonctionnement excécutif du cerveau ou le capacité de mémorisation. Ce qui peut fausser complètement le résultat puisqu'on peut être très très cultivé et un cerveau qui fonctionnement un peu au dessus de la moyenne et on peut tout aussi bien n'avoir aucune culture générale tout en ayant un cerveau qui tourne à plein régime.
Au final, ces 2 personnes vont avoir, approximativement le même QI alors que le potentiel intellectuel n'est absolument pas le même.

Philibertle 11 février 2024 à 00:45  •   109759

Attention, je ne voulais pas défendre tel ou tel test, juste dire que sans élément objectif, on ne peut pas se dire hp à partir d'élément subjectif.
Ce soir, après avoir appris que j'étais moitié aspie, j'ai voulu voir si j'étais hpi. Rendez-vous sur https://mensa-france.net/nous-rejoindre/pre-test-sautoevaluer/
Je suis pas HPI, QI évalué à 125. Mais bon, j'avais une pinte de 8 et une canette de 6,7 dans la tête, peut-être qu'à jeun ? 😜

LeZolivele 11 février 2024 à 10:28  •   109761

@Etoile
citation :
De toute évidence, le WIAS IV (je ne sais pas encore ce que contient le WAIS V mais peut être est-il un peu plus pertinent) ne mesure pas le potentiel car une bonne partie du test se base sur de la culture générale

On n'a alors pas passé le même Wais4... l'as-tu passé, d'ailleurs ?
Non, la culture G n'a pas représenté + de 10% de l'ensemble du test, et encore je suis large.
On dirait la réaction de la personne qui a planté son test et qui sous le coup de l'ego meurtri et d'une frustration bien présente casse le test pour se rassurer...

zozottele 11 février 2024 à 11:10  •   109763

@LeZolive j'avais cru comprendre que tu t'en moquais de l'ego,mais celui des autres a l'air de beaucoup t'intéresser apparemment.
@Philibert, peut être qu'à jeun tu aurais eu moins,il faudrait essayer ça pourrait être intéressant, même scientifiquement !😄

Etoilele 11 février 2024 à 11:26  •   109764

Alors @LeZolive je parlais de manière objective, après si tu veux parler de mon cas, on peut aussi.

citation :
Non, la culture G n'a pas représenté + de 10% de l'ensemble du test, et encore je suis large

Pas si large que ça... et oui en effet et 10% c'est ce que j'appelle une bonne partie.


citation :
On n'a alors pas passé le même Wais4... l'as-tu passé, d'ailleurs ?

Oui je l'ai passé, dans mon cas c'était obligatoire.


citation :
On dirait la réaction de la personne qui a planté son test et qui sous le coup de l'ego meurtri et d'une frustration bien présente casse le test pour se rassurer...

Il y a plusieurs choses ici :

< Et non, ça ne se râte pas un test WAIS. C'est un outil de mesure donc comment veux -tu que quelqu'un se plante aux tests ? Je ne comprends pas... Peux-tu m'expliquer ce que tu entends par là ?

< Le résultat n'a non seulement pas engendré une frustration mais bel et bien un soulagement car ça m'a permis de comprendre les stratagèmes que j'ai pu mettre en place pour camoufler mon TSA.

Spoiler (cliquer pour lire)
Je demande à ton égo d'arrêter de projeter sur moi ses propres frustrations.

Rothle 11 février 2024 à 11:43  •   109766

citation :
On n'a alors pas passé le même Wais4... l'as-tu passé, d'ailleurs ?
@LeZolive le 11 février 2024 à 10:28 o 109761

la réponse est dans ce que tu cites.
Lecture épidermique comme ça m'arrive parfois, et tu as shunté qu'elle le précisait ?

Quoi qu'il en soit, sur le fond, suis plutôt d'accord sur le côté culture générale, même si ça ne représente pas une part si importante du test que ça.
Là encore, il faudrait peut-être s'entendre sur la notion de culture générale, parce qu'on peut y inclure bon nombre de choses.
Le fait est que le test est biaisé intrinsèquement par construction, par l'environnement socio-culturel (et le parcours scolaire / universitaire / professionnel) de la personne le passant: par les questions de culture générale (qui sont en fait à mon sens plus des questions ayant pour but de tester de la mémoire à moyen long-terme; mais quel autre moyen aisé que la culture générale pour tester ça ?), de vocabulaire (même si là c'est probablement pour certains pans pour tester la manière d'associer les idées, de faire du raisonnement déductif etc ... note: je mets ce pan "vocabulaie" hors du champ culture générale volontairement, pour que ceux qui ont passé le test resituent de quels items je veux parler)
Tu peux rajouter le fait que la mémoire elle-même est aussi impactée par ça. Que l'on peut d'ailleurs aussi se demander en quoi la mémoire en tant que telle est une manifestation réelle de l'intelligence ( "Savoir, mémoire, intelligence". Vous avez 5h).

précision vu ton message:
test passé et validé, pas encore de problème d'Alzheimer, et pas à plaindre niveau socio-culturel.

Rothle 11 février 2024 à 12:10  •   109768

@Etoile le 11 février 2024 à 11:26 o 109764 citation :
< Et non, ça ne se râte pas un test WAIS. C'est un outil de mesure donc comment veux -tu que quelqu'un se plante aux tests ? Je ne comprends pas... Peux-tu m'expliquer ce que tu entends par là ?
je me permet de répondre sur ce j'en pense:
dans l'absolu, ça ne se rate pas, vu que ça donne la photo instantanée des capacités cognitives de la personne.

Dans le relatif, par contre, c'est autre chose, et c'est aussi la limite consubstantielle de l'instantané.
Tu peux être dans un jour "sans", ou dans un jour non standard (si je prends mon cas par exemple, il y a des jours où ma mémoire fait que je n'arrive absolument pas, ou très dificilement, à un moment donné ou sur la journée, à me souvenir de noms (de personnes, morceaux ou groupe de musique, titres de films etc), et dans le meilleur des cas dans ces moments-là, bien moins qu'en temps ordinaire; peut-être que dans ces cas-là ma mémoire fonctionne comme celle de quelqu'un de "normal" ?).
Tu peux être distrait(e) préoccupé(e), fatigué(e), être en dépression, être sous l'influence d'alcool, médicaments, drogues.
Tu peux être dans l'auto-sabotage.
Tu peux avoir des problèmes dys, qui sont au moment de la passation du test plus ou moins compensés (et en général j'imagine que c'est "moins", par le fait même que c'est un test, que ça implique stress et /ou tension).
Tu peux avoir des problèmes de rapidité motrice, qu'elle soit permanente ou simplement liée au fait que tu n'écris plus, ou peu, à la main.
Tu peux avoir un TSA, qui affecte différemment selon l'endroit du spectre ou tu trouves, les résultats.
J'en oublie sans doute.
Mais dans le pire des cas, ça doit pouvoir grever de 40 à 50% facile le résultat numérique qui donne le score général au test.
Alors tu peux ressortir du test sans valider le seuil, ou pas au même seuil qu'à tout autre moment où le test aurait été passé. Même si dans l'étalonnage du test, une partie de ces éléments a aussi pu affecter certains résultats.

LeZolivele 11 février 2024 à 12:49  •   109771

Bon, les réactions ne manquent pas, et certaines sont assez drôles, il faut l'avouer.
Alors pour préciser un point, celui de "rater" un test, je pensais notamment à la part (très) importante de la clientèle des cliniciens qui font passer le wais4 à des gens qui n'attendent en résultat qu'un passage > 130.
En gros, pour leur ego, alors que les raisons peuvent être multiples.
Et comme la grande majorité de cette clientèle n'obtient pas cette note, c'est directement au niveau de l'ego que leur réaction est forte.

Pour la vision de @Roth, je suis bien entendu d'accord, entre nous ce n'est même souvent que pas grand-chose par rapport à la myriade d'acronymes commençant par un T qui accompagnent le HPI... (TSA, TDA/H, etc.)

@Etoile, ok pour ta réponse, je comprends mieux surtout vis-à-vis de ton TSA, en revanche aucune frustration pour moi vu que j'ai en gros la même approche... mais le spoiler m'a bien fait rire.
Mais là où je ne suis pas d'accord avec toi, 10% pour la culture, ce n'est pas grand-chose par rapport à toutes les autres formes de dev. cognitif.
Maintenant, dans la logique, effectivement l'approche culturelle peut sembler étrange dans le raisonnement, dans le sens où savoir le fait que telle chaîne de montagne fait la frontière entre ces deux continents (pas de spoiler ! 😂 ), mais pour rappel, en cas d'échec, il y a les subtests, à l'appréciation de l'opérateur...

Philibertle 11 février 2024 à 14:01  •   109777

@zozotte oui ça serait intéressant de voir l'impact du houblon fermenté sur les performances cognitives, mais je suppose que refaire un test peu de temps après biaise le résultat, forcément. En particulier, sur celui que j'ai fait hier, si je recommençais, je passerais plus rapidement les items bloquants auxquels j'ai fini par répondre au pif. Avec le chrono qui tournait, je n'ai pas abordé tous les items.

zozottele 11 février 2024 à 16:59  •   109783

@LeZolive il n'y avait rien de drôle dans ma réponse, mais si ça fait rire tant mieux.
J'ai du mal avec ceux qui jugent les gens sans rien en connaître,a chacun ses préjugés hein.

LeZolivele 11 février 2024 à 18:07  •   109784

@zozotte, je ne parlais pas de toi, mais bon... le jugement, je le laisse pour les autres, je me contente d'avoir un avis.

zozottele 11 février 2024 à 18:21  •   109785

Un avis sur les autres quoi,appellons un chat un chat.

LeZolivele 11 février 2024 à 18:46  •   109786

Je te laisse à tes interprétations biaisées à souhait.

zozottele 11 février 2024 à 18:53  •   109787

D'accord, peut être que mon jugement ou mon avis sur toi était erroné alors, c'est aussi pour cela que je disais à chacun ses préjugés.
Et tant mieux si c'est le cas d'ailleurs.

Etoilele 11 février 2024 à 19:37  •   109788

Heu.... on a déjà parlé de la faute dans le titre ? 😋 😜

Spoiler (cliquer pour lire)
j'allège, j'allège

Hinenaole 11 février 2024 à 21:18  •   109793

L'écueil de l'échange épistolaire. Toujours.
Des fois, il y a des raisons tout à fait objectives pour ne pas être d'accord.
Et puis des fois, on se passe l'un à côté de l'autre sans parvenir à se comprendre. 🙄

citation :
on a déjà parlé de la faute dans le titre ? 😋 😜

Oh vas-y! Comment je te trouve dir de remettre ça sur le tapus. 😮
Perso je ne vois pas de faute. Faudrait apprendre un peu à lire! 😜

Spoiler (cliquer pour lire)
Oui, j'en remets une couche, j'en remets une couche

zozottele 12 février 2024 à 06:58  •   109813

Et pui dabor jeu meu sui amelioré en ortaugraffe.
Et ôssi je vou avè di que la verttu universsaile n'exisstè pas, alor jeu neu la possede pas non plu.
Et pui pour moi de mon avis personnelle cé tests fon plus de mal ke de bien au final.
Moi je suis trè inteligen ou tre bette je né pa besoin de test,et pe import ma case,je prefer la construire tou seulle cette case,et peu import la tete ou le non kel Ora.
Bisou à tous.

LeZolivele 12 février 2024 à 10:09  •   109817

Une petite couche supplémentaire ?

Hinenaole 12 février 2024 à 12:04  •   109824

@Zozautte @zozotte

Rhoo, faute! 😱
citation :
Et pui dabor jeu meu sui amelioré en ortaugraffe.

"Et pui dabor jeu meu sui ameliorai en ortaugraffe."

"ameliorai.", "ameliorai", bon sang! Il serait de bon ton, je crois, de respecter enfin le participe imparfait du futur, tout de même! 😡

... Mouais, bref bah il y a encore des efforts à fournir, quoi... 😒 (C'est terrible de voir tous ces petits vieux et petites vieilles, issus pourtant de l'école des tableaux noirs à craies et qui ne savent toujours pas aicrire, en 2024... 😭)

< 🤡 >

---

citation :
@LeZolive a dit: "Une petite couche supplémentaire ?"
Spoiler (cliquer pour lire)
Tant que ça reste ce que tu proposes, en lien imagé, et pas une pampers beurrée à "l'autre nutella", moi, ça me va... 😅

LeZolivele 12 février 2024 à 12:31  •   109825

@Hinenao, ah que nenni non point, ça fait partie de mes limites, ça ! 😂

zozottele 12 février 2024 à 18:24  •   109831

@Hinenao gé bien le souvenir d'un tablô noir avec quelkun qui écrivait dessu avec une cré, mé je nè jamai compri a koi ca servè,vu kil disè la même chôse ke les livre quil fallait kon mette dan no kartable !
Mais allez en exclusivité je vous met ma case ci dessous ,mais ce n'est même pas ma maman qui me l'a apprise, c'est moi qui l'ai apprise tout seul !

voir la vidéo

Spoiler (cliquer pour lire)
et ben n'empêche essayez d'écrire comme ça,c'est vachement compliqué,et encore plus avec le correcteur d'orthaugraffe!

Hinenaole 12 février 2024 à 19:15  •   109834

Spoiler (cliquer pour lire)
An fête touté rela dif. saprend jus ste 2 mi nuttes poor se maittre doan le ben. Raist a savoar en suite ci c vrément lisibeleu et ci toul monde peu en trait et zément doan le délir. Persau meu concernent, leuco recteur dortographeu é dézactivé poore api. Donq jesus i en mod "fautt libreu" ci jeveu, hépar la suie te, l'or 2 la relectur, je me doigt 2 fer un nez fort poor haitre sur 2 mon cou, ou pas. Ce ki aix plik par foie effek tiveman kel queue fote dortographeu ki passe à l'ass é sur les kaïlles jeu noeud peu et lasse ke bi1 trotar appor thé 1 neuil kritik ki va meu ren saigner et me fer deer. "M1çalor, jenepe + corri G, leu temps des dissions é 1 parti, à l'or temps pi, je V 2voir léçé com sa, et ment remaittre allah bi1 V yllance dé mambreux veu nus par courrire mé mo af-1 kenesoa pa rele-V mé 1co errances des critures. Mé, enmémetan com G 1 ni veaux mo-Y-1 dex pression, l'1 dent l'oteu sa passe. Individu mo-Y-1, i d mo-Y-haine et ex pression pa mi heu. O --, tank on mejaite pa 1 dico allah figur ouwen aime-pet, j'esse team que saï rat en corps com sa poor kel queue zanés.


Bah, ça va! Tranquille! 🙂 En faisant sauter quelques touches mécaniques importantes du clavier avec une lame de couteau, ça aide plutôt bien à rentrer dans cette nouvelle orthographie. Bref, tu peux pas écrire avec les trous, quoi. 😄 Faut te démerder autrement. 😋 (Mais sinon, surtout, ne faites pas ça sur vos portables, hein... 😅)

Bruinele 12 février 2024 à 19:17  •   109835

Petit soutien en forme de clin d'oeil d'une cancre (ancienne dyslexique aux dictées truffées de fautes en tous genres) qui se cache au fond de la salle de classe et observe en silence, pour toi @zozotte 😉

voir la vidéo

Etoilele 12 février 2024 à 19:23  •   109837

Ca fait mal aux yeux quand même !! Et c'est là qu'on se rend compte qu'en fait on ne lit pas vraiment (en tout cas moi) mais juste on reconnait les mots. Car là avec vos fautes de fou (enfin à ce niveau là se ne sont plus des fautes mais une autre langue). Je ne comprends rien ! Obligée de me concentrer à déchiffrer mot à mot. Mal aux yeux.....

citation :
et ben n'empêche essayez d'écrire comme ça,c'est vachement compliqué,et encore plus avec le correcteur d'orthaugraffe!

J'imagine. Pareil pour faire exprès de chanter faux... pas simple...


Et pour finir....

Spoiler (cliquer pour lire)
L'abus de "spoil" est dangereux pour la santé du forum, à consommer avec modération😋
.

paradoxle 12 février 2024 à 19:54  •   109838

@Etoile Ça me fait penser à la première vidéo de ce fil.

Hinenaole 12 février 2024 à 20:49  •   109842

citation :
Je ne comprends rien ! Obligée de me concentrer à déchiffrer mot à mot. Mal aux yeux.....

Ah, parce qu'en plus t'as vraiment lu?! 😄 (du moins, ma part de connerie.) Mais, faut clairement être pas bien! 😂 😱 Meuh aussi, faut arrêter de fixer l'écran comme ça, car c'est de cette manière qu'on fini par voir des étoiles, @Etoile!... 🤩

Rho, et dire que je nous ai écrit ce basar et que j'ai trouvé ça tellement imbuvable, - inlisable bien plus même qu'illisible - que je ne me suis même pas relu une seule fois. Je nous ai posté ça dans la foulée... et hop, bon débarras!! 😂

(PS: Bien évidemment, plus haut, je te chambrais, Etoile. 😉 Plein de bise2pote. 😚)


Hiné.

Spoiler (cliquer pour lire)
Et ouais, faudrait arrêter avec les spoilers, c'est énervant!!! 🤔
😜

zozottele 12 février 2024 à 22:12  •   109853

Spoiler (cliquer pour lire)
oui c'est énervant mais t'es balèze en fôte hiné!
Et les cancres ont un avenir @Bruine alors !

Hinenaole 12 février 2024 à 22:28  •   109854

. 😄

gildele 12 février 2024 à 23:20  •   109858

Les gars ... pour revenir au sujet initial de ce fil, je me permets de vous encourager à regarder et d'écouter cet interview sur youtube ...

Le gars a l'air fort crédible à propos des tests de diagnostic de Haut Potentiel, pour avoir été le co-auteur, parmi 30 professionnels, d'un pavé de littérature medicale de 800 pages sur le sujet HPI qu'il présente comme pas vraiment destiné au grand public.

Perso, j'ai beaucoup apprécié ses dires très nuancés .... mentionnant des études ayant des résultats différents sur le même point précis.

Quel plaisir d'entendre un professionnel répondre à certaines questions spécifiques ....qu' il n'a pas la compétence pour répondre et qu'aucune étude ne peut valider une réelle reponse, en l'état actuel des connaissances scientifiques.

Merci d'avance de vos réactions ... sans spolier, si la chose est possible et mieux encore ... " en français dans le texte" 😅

PS 1 : Je ne serai pas regardant aux " fautes d'inattention "
PS 2 : Je ramasse les copies, que j'espère nombreuses, dans un jour ou deux.
PS 3 : Pour info, le rouge de mon Bic quatre couleurs est sec 😭
voir la vidéo

Philibertle 12 février 2024 à 23:51  •   109860

En attendant de regarder la vidéo de @gilde, j'ai essayé de mon côté de faire avancer la Science, tout en essayant de savoir si je suis moi-même hpi. Le pré-test mensa à 125 m'a laissé sur ma faim. Sans les 75 cl de bière préalables, aurais-je atteint le 130, ou au contraire, comme @zozotte en a émis l'hypothèse, ce 125 est sur-évalué, la bière ayant joué un rôle de dopant sur mes fonctions cérébrales ? J'ai donc refait le test à jeun, le résultat n'est pas recevable puisque ce n'était pas le coup d'essai, et même si la première fois, il n'y avait pas de correction. Néanmoins, il m'a semblé que sans bière, ma pensée était plus claire et moins perturbée, ce qui m'amène à cette hypothèse, peut-être audacieuse, mais qui pourrait être une piste pour une étude scientifique plus poussée :
citation :
La bière n'influence pas favorablement les capacités cognitives, voire les dégrade.

Maintenant, je ne suis pas plus avancé sur mon statut d'hpi ou non-hpi. Je dois être à la frontière, comme je suis à la frontière d'asperger.

paradoxle 13 février 2024 à 00:54  •   109864

Tu sais @Philibert, un truc me chiffonne, là... Le concept d'HPI n'est pas seulement une histoire de QI. C'est un ensemble de caractéristiques psycho-affectives. On a juste remarqué qu'il y avait souvent corrélation entre les deux. 130 est un indice, une jauge. À 129, tu n'es pas HP et à 131, tu l'es ? Mais non !

J'ai déjà entendu une HPI dans une soirée affirmer que c'est pas parce que tu es à plus de 130 que tu l'es.
Tout ça est bien plus compliqué. Et quand tu passes un test, le psy ne regarde pas que ton score mais comment tu l'obtiens, etc, il y a une interaction avec lui qui joue dans sa conclusion.

Ce qui m'a personnellement mis la puce à l'oreille, c'est la liste de ces carastéristiques où je cochais toutes les cases. Que je sois bien plus malin que la moyenne, ça j'avais déjà remarqué (depuis tout petit), mais jamais je ne me serai douté d'une particularité intellectuelle/émotionnelle sans cette liste trouvée par hasard sur le net. Et c'est en creusant, en lisant, en écoutant, en parlant ici, que j'ai arrêté de me poser la question, pas en faisant des tests.

Bon, après j'avoue, plus tard j'ai fait les tests sur le net dont tu parles : le mensa, j'ai eu un très bon score. Mais c'est juste de la logique. Ça ne dit rien sur l'hypersensibilité, l'hyperesthésie, la pensée en arborescence, une forte empathie, une forme d'humour développée, un certain perfectionnisme, un sens de la justice, le besoin récurrent de solitude, la recherche de précision des mots, le moulin qui ne s'arrête jamais, une créativité ou inventivité développée, l'altruïsme, une curiosité insatiable, le vécu de décalage, une putain de mémoire, un problème avec l'autorité, un esprit indépendant et une vision du monde personnelle, etc, etc.
Et puis pour chaque caractéristique, on a tous un curseur placé plus ou moins haut, plus ou moins prégnant, plus ou moins flagrant. Ce qui fait aussi notre singularité. (Moi, c'est le perfectionnisme où mon curseur n'est pas forcément très haut, pour le reste, je coche trois fois.)

Bon, j'ai l'impression que la vidéo que propose @gilde à l'air digne d'intérêt, je vais voir ça.

paradoxle 13 février 2024 à 01:50  •   109865

@gilde Ben ouais, c'est intéressant ce qu'il raconte, ça met au point quelques trucs. Mais ça montre aussi que c'est toujours pas bien compris, que les chercheurs sont encore sur le coup.

zozottele 13 février 2024 à 06:59  •   109866

Serait ce compris un jour tout cela ?
Et est ce que ça fera l'unanimité ?
J'en doute, enfin on ne sait jamais.
Sinon @Philibert merci de faire avancer la science avec nous !😄
Quant à cette histoire de QI je crois bien qu'il y a débat sur "a 125 est on HPI?,en plus de toutes les caractéristiques que tu cites @paradox.
Des spécialistes pourront surement nous répondre.
Sinon @gilde Gidou je n'ai pas encore regardé ton lien,je reviendrai !

Philibertle 13 février 2024 à 15:24  •   109870

@paradox oui ne t'inquiète pas, je ne m'exprime que rarement au premier degré, je me doute bien qu'il n'y a pas deux espèces d'humains séparées par un chiffre. Chiffre où on peut se retrouver d'ailleurs des deux côtés selon les circonstances, fatigue ou pas, état d'esprit, bière ou pas, etc... Il n'en reste pas moins que je dois me situer à la frontière quand même, je me reconnais dans certaines caractéristiques que tu cites, et pas dans d'autres.
Pour le test fiable auprès d'une psychologue, j'ai un enfant diagnostiqué thpi dans l'enfance (parce que l'instit voulait lui faire sauter une deuxième classe), qui s'est toujours bien adapté au système scolaire, il suit sa route. Les autres n'ont pas passé de test. Un est bien adapté au système scolaire et suit sa route, pas de raison. Mais pour un dernier, c'est plus problématique, s'ennuie à et se plaint de l'école (pas de soucis relationnels, beaucoup d'amis), et niveau résultats se trouve dans la moyenne de classe. Certains indices me font envisager qu'il puisse être hpi, d'autres non. Pas de curiosité intellectuelle, flemmardise devant l'effort. J'aimerais avoir un avis psy éclairé, mais sa mère est contre ce genre de trucs. Si vous aviez des arguments pour ce genre de cas ?
@zozotte j'ai trouvé quelques tests en ligne gratuits, donc je vais poursuivre mes recherches, j'en ferai certains à jeun, et d'autres sous l'emprise de la bière ! Attendez-vous à voir Philibert publié dans Psychological Science !

zozottele 13 février 2024 à 18:54  •   109884

Tiens nous au courant oui @Philibert!
Après je tiens aussi à redire que le Wais a pû faire du bien à beaucoup de monde,je comprends cela et le rappel.
Et la je parle sous ton contrôle @Roth,mais je crois qu'il faut bien avoir un QI situé entre au moins 120 et 130,en plus d'un fonctionnement cérébral particulier,qui est démontré dans la façon de répondre aux questions, mais aussi dans l'anamnèse passé avec le professionnel.
Et c'est donc ce professionnel et lui seul qui détermine s'il y a bien HPI ou non.
C'est bien sur des critères objectifs,mais soumis à l'appréciation du professionnel.
Je suis dans le juste non @Roth mais aussi @LeZolive ou d'autres ?

LeZolivele 13 février 2024 à 23:28  •   109897

@zozotte oui, c'est le pro qui décide, selon les résultats, si tu es "classée" HPI ou pas.
et effectivement, le nombre obtenu n'est pas grand-chose par rapport au debrief réalisé à la fin par le psy.

@Philibert les tests en ligne n'ont aucun rapport avec le wais. Dans ma phase où je refusais de le passer pour d'obscures raisons bien pourries à souhait, j'avais en moyenne 115... 😂
non seulement le wais m'a mis sur une autre route, mais en plus, le debrief m'avait débloqué bien des choses en moi, surtout que pour être honnête, j'avais rendu le dossier à la psy au début, croyant qu'elle s'était trompée de dossier...
Et je peux t'assurer que quand qq'un te donne une note de thpi homogène alors que tu te pensais dans une moyenne légèrement supérieure au reste de la population et qu'on t'apprend ça, ça te fout une claque, et faut digérer tout ça ensuite.
Bref, tout ça pour dire qu'un résultat de wais est une chose, mais que seul le debrief t'apporte qqc de bien plus riche et sûr, en plus.
oui, je me répète, mais j'en suis hyper convaincu ! 😋

Philibertle 13 février 2024 à 23:41  •   109899

Philibert pour vous servir a fait avancer la Science ce soir, enfin un peu, pas trop.
Parfaitement clean et après un souper brocolis vapeur, je me suis attaqué à test-de-qi.net
Votre QI : 133
Mais je ne crois pas que ce test est fiable, il comporte une erreur que je livre à votre sagacité. Il y avait cette question :
citation :
Un poisson a une tête de 9 cm de long.La taille de son corps vaut celle de sa tête et de sa queue réunies.La taille de sa queue est égale à la taille de sa tête plus la moitié de la taille de son corps.Quelle est la taille de ce poisson ?
?
27 cm
54 cm
72 cm
81 cm
93 cm


J'ai calculé 36 fois, je trouvais 36 cm (pas dans la liste), j'ai répondu "?", ils attendaient 72 cm... C'est moi qui déconne ou eux ?

Autre erreur de ma part sur cette question :
citation :
Trouvez l'intrus parmi ces poissons :
?
Hareng
Brochet
Sardine
Maquereau

Il fallait répondre Brochet qui est un poisson d'eau douce, j'ai répondu Sardine parce que c'était le seul féminin. J'ai constaté qu'une autre question était en anglais, n'avait pas été traduite, donc je pense que si j'avais été anglais avec tous les poissons neutres, je me serais peut-être posé la question eau douce / eau salée.

Ensuite j'ai répondu à quelques mails en sirotant une pinte de 8.6 et attendant le retour de ma compagne de son club de bridge ( je ne voulais pas être interrompu en me lançant dans un nouveau test avant son retour ). Ceci fait, je me suis lancé sur https://test.psychologies.com/tests-qi/tests-de-qi/mesurez-votre-quotient-intellectuel tout en sirotant une dernière canette. Pas de résultat chiffré mais ça :
citation :
Plus de 35 bonnes réponses
Vous êtes hors norme, vous faites partie des 2.1% de personnes dont le QI est supérieur à 130.
Vous n'êtes pas seul dans ce cas, mais presque (moins de 2% de la population) ! Les surdoués ont toujours formé une communauté à part. On les envie un peu, on les jalouse aussi.

J'ai aussi des doutes sur la fiabilité de ce test, psychologies.com cherche à vendre du papier, donc la flagornerie est peut-être dans leurs plans marketing. J'ai trouvé les questions plus faciles malgré la 8.6 préalable.
En résumé la Science n'a pas vraiment avancé ce soir. Je tenterai mon-qi.com demain, ils proposent plusieurs tests, donc la comparaison sera plus pertinente.

@LeZolive désolé, tu as envoyé ton message après que j'avais ouvert la page, donc je le découvre après avoir posté mon rapport. Je n'ai aucun doute que le wais est plus pertinent que mes petits jeux en ligne, je serais curieux de m'y soumettre, mais je suis socialement précaire. Si j'investis dans une psy, ce sera pour mon gamin en souffrance scolaire, et de toute façon, je suis trop vieux pour changer ma trajectoire personnelle maintenant.

Erlenmeyerle 14 février 2024 à 00:09  •   109901

Je trouve 72 cm. J'aurais aussi dit la sardine pour la meme raison (n.f.).
Spoiler (cliquer pour lire)
taille totale = tête + corps + queue
tête = 9 cm
corps = 9 + queue
queue = 9 + (1/2 * (9+queue)) soit, en développant, queue - (1/2 * queue) = 9 + (1/2 * 9), soit encore 1/2 queue = 13,5 et donc queue = 27 cm

corps = 9 + 27 = 36 cm
taille totale = 9+36+27 = 72 cm

Rothle 14 février 2024 à 03:17  •   109903

@zozotte tu sais, je ne contrôle rien ! Et je n'en sais pas forcément plus sur le sujet que toi.
Mais moi aussi j'ai pu lire et /ou entendre qu'à partir de 120 (et sous réserves de valider certaines condtions) on pouvait dire de quelqu'un qu'il était HPI.
A cause de la marge d'erreur je crois, dans certains pays (?) le seuil de 130 a été abaissé à 125.



@Philibert je n'ai pas suivi tout ton propos, mais les chiens ne faisant pas de chats, qui plus est des tigres, si tu as au moins un gamin THPI, on peut raisonnablement supposer qu'à moins que le facteur soit passé inoportunément chez toi, tu es a minima à 120-125.
Si tu veux avoir une idée précise de toutes façons il n'y a pas 150 solutions: passer le test (de préférence via neuropsychologue), ou trouver un neuropsychologue qui te donne suffisamment d'éléments / d'arguments sans le test pour que tu aies une idée plus nette de ta situation (mais si en plus tu es aspie, c'est peut-être lui demander beaucoup d'évaluer où tu te trouves vrament).
Tu dis que ton dernier n'a pas de "curiosité intellectuelle". C.a.d ? Est-ce que par contre il est en recherche de sens ?
Si tu recherches du sens et que tu n'en trouves pas => (flemme + absence de curiosité intellectuelle) possible. Ou pour le moins ça n'arrange pas les choses.

Ton problème de la sardine est typiquement le genre de question qui me prend le chou lors de ces tests (ou de tout autre QCM):
dès lors qu'il y a effectivement moyen d'y avoir plusieurs réponses possibles, j'ai toujours été à me demander dans quel état d'esprit était le gars qui avait posé la question. Et c'est assez pénible. Doit-on répondre ce qui est le plus "logique" dans la tête du mec qui n'aurait pas vu que sa question pouvait amener plusieurs réponses ? Doit-on perdre du temps à réfléchir à ça ?
En tout était de cause, si lors de la passation on rencontre ce type de questionnement (quel que soit le type de la question) on est censé le signaler (ce que bien sûr je n'ai pas fait), parce que c'est quelques chose de pris en compte dans l'évaluation.

citation :
je suis trop vieux pour changer ma trajectoire personnelle maintenant.

Connais-tu Ray Kroc ? Je te conseille de regarder "Le Fondateur", pour voir que tu as peut-être encore au moins 1 ou 2 ans avant de pouvoir affirmer ça.

Juliette.le 14 février 2024 à 05:19  •   109904

😅 Je ne sais pas si tu es hp (je ne sais pas si je le suis moi-même d'ailleurs), mais tu sais répandre de la bonne humeur, et ça, ça n'a pas d'prix. Merci!

Bon, j'ai trouvé 72 pour la taille du poisson. Ma petite équation de la nuit 😄 :
Ce qu'on ne connaît pas, c'est la taille de la queue, donc on va l'appeler x.
Du coup, on peut dire:
X= 9+(9+x)÷2 (c'est pas marrant quand on peut pas mettre la barre)
Et ainsi de suite...

Totalement d'accord avec toi et @Roth, ces questions à plusieurs réponses possibles, c'est bien ça qui rend fou.

Désolée, j'ai pas de solution rapide et toute faite pour votre épanouissement à toi et tes fils... 🙄 Mais, une chose est sûre @Philibert, quoi qu'il arrive, tu es un peu hors norme, par ton humour... Et pas que il me semble... 😉

paradoxle 14 février 2024 à 07:27  •   109908

Pour le test des poissons, j'aurais dit brochet parce que c'est le seul qui se vend pas en boite 😅 .

Ambre31le 14 février 2024 à 08:49  •   109910

J'aurais fait la même erreur sur la taille du poisson, considérant que le mot corps signifie ensemble du poisson. C'est pour ça qu'en terme de QI, je suis limite et en plus hétérogène.

Juliette.le 14 février 2024 à 09:27  •   109912

@Ambre31, j'ai d'abord pensé la même chose, mais je me suis dit que la réponse devait quand même être dans le qcm, donc j'ai recommencé.

😄@paradox

LeZolivele 14 février 2024 à 10:55  •   109913

@Philibert en premier, j'ai bien ri en te lisant, merci pour cet instant ! 😂
citation :
je suis trop vieux pour changer ma trajectoire personnelle maintenant.

Non, jamais de la vie. je l'ai passé un peu après ton âge, et ça m'a permis de révolutionner ma vie... de la changer autant sur la région que le travail, toussa...
A toi de voir pour un encroûtement ! 😅

Philibertle 14 février 2024 à 11:42  •   109915

Merci de vos réponses, j'ai compris mon erreur sur le poisson. Pour moi, il était évident que la tête et la queue faisaient partie du corps, sans me rendre compte que ça faisait un poisson bizarre, "sans tronc". S'ils avaient écrit "tronc" à la place de corps, je ne me serais pas embrouillé et trouvé 72 cm. Ça me rappelle une question sur l'importance des mots dans les tests Aspie effectués ce week-end...

@Roth je note Ray Kroc pour me renseigner ce soir !

Bonne journée à toutes et tous !

Rebootle 16 février 2024 à 18:42  •   110017

(aaaah, je viens de me perdre sur internet...😵 )

Gwenouillele 18 février 2024 à 22:03  •   110102

@Etoile : De toute évidence, le WIAS IV (je ne sais pas encore ce que contient le WAIS V mais peut être est-il un peu plus pertinent) ne mesure pas le potentiel car une bonne partie du test se base sur de la culture générale. Ce qui à mon sens n'a rien à voir avec le fonctionnement excécutif du cerveau ou le capacité de mémorisation. Ce qui peut fausser complètement le résultat puisqu'on peut être très très cultivé et un cerveau qui fonctionnement un peu au dessus de la moyenne et on peut tout aussi bien n'avoir aucune culture générale tout en ayant un cerveau qui tourne à plein régime.

=> Sérieux, ça m'arrangerait, car la culture G du WAIS 4 c'est ce qui a fait chuter mon résultat 😄

Etoilele 18 février 2024 à 22:07  •   110103

C'est ce que m'a dit ma neuro-psychologue en tout cas @Gwenouille. Après je n'ai absolument pas été vérifier l'info.

Gwenouillele 20 février 2024 à 21:03  •   110212

@Philibert Je tiens juste à préciser que le test mensa n'est pas un test chez une psy. J'ai un très haut résultat chez la psy et j'ai foiré toute la partie langage pour mensa (mais genre vraiment foiré !)
Déjà parce que vu la durée de passassion des tests, tu peux virer tt les personnes qui ont un TDAH additionné au HQI. Après c'est sûr qu'il coûte moins cher.
Mais déjà le principe de "retoruver la phrase qui veut dire pareil mais qu'il n'est pas écrite pareil" ça me chiffonne, car dans l'idée, si ce n'est pas écrit la même chose, c'est que sensiblement ça ne veut pas dire la même chose. Qui est-on pour décider si un sens est sensiblement plus proche qu'un autre ? Bref j'ai bloqué sur cette question existentielle tellement le principe même de la consigne m'a soulée !!! 😨 😱 😅 😂

Gwenouillele 20 février 2024 à 21:36  •   110221

@Philibert Il comporte bien une erreur mais pas là où tu l'as trouvée.

Tête du poisson : 9 cm
queue du poisson : 9 + 1/2x
Corps du poisson = 9 (la tête) + 9 + 1/2 x = 18 + 1/2x
x = -36

Longueur du poisson totale = 9 + 36 + 9 + 1/2(36) = 72 cm

En revanche à la question 25, on nous montre le résultat en disant que le dessin a fait un angle de 90° et qu'il a été retourné en recto verso mais on ne précise pas si on tourne de 90° sur la droite ou sur la gauche, et si on tourne la feuille recto verso de haut en bas ou de gauche à droite :) En fonction de ces infos manquantes, plusieurs résultats sont corrects ^^

Philibertle 20 février 2024 à 23:02  •   110229

Bonjour @Gwenouille tu parles du test mensa surveillé ? Je faisais référence à l'auto-test en ligne pour s'évaluer, et il n'y a pas de verbal. Toujours une grille 3x3 où il faut trouver la neuvième case parmi 6 propositions.

Gwenouillele 26 février 2024 à 01:55  •   110466

@Philibert ah... parce que après, le test mensa réel y'a 3 test en gros, une grosse partie avec des cartes, une partie avec du verbal et une partie autre aavec je ne sais plus quoi que j'ai torché et terminé avec 20 min d'avance à l'époque ^^' haha Mais il me semble avoir entendu que la partie verbale avait été virée je crois... à moins que je ne l'ai rêvé...

Feliciale 02 mai 2024 à 11:30  •   113839

Bonjour, oui, si une personne plus que tout au monde aime le domaine intellectuel : réfléchir, analyser, crééer, c est son obsession est unique passions alors cette personne est HPI, et voir plus, un génie. C est obligé.
Pendant que on débat des personnes vraiment passionnée travaillent... Et leurs passions sont incompris.
Oui.
L amour vient si seulement on a un don.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?